Sep 21

ISRAELVALLEY. DES MILLIARDAIRES ISRAELIENS SONT A PARIS. La Biennale des Antiquaires qui se tient au Grand Palais tous les deux ans est le rendez-vous des marchands d’art les plus avertis.

Authors picture

IsraelValley Desk | Culture

Headline image

De nombreux milliardaires israéliens sont à Paris pour “La biennale des antiquaires”. Cet évènement fascine les israéliens qui n’hésitent pas à consacrer des jours entiers à sillonner les allées de la biennale. Les professionnels israéliens (très discrets selon les observations des journalistes d’IsraelValley) sont aussi là. Ils achètent pour le compte de “Tycoons” israéliens.

Tycoon est un mot anglais dérivé du mot japonais taikun signifiant « grand homme » ou « prince », le terme est lui-même d’origine chinoise. En anglais, tycoon signifie « magnat » ou homme d’affaires prospère (appelé autrefois également nabab). En hébreu cela signifie “richissime capitaliste qui en a plein les poches et habite l’une des tours de Tel-Aviv”.

L’homme d’affaires israélien Nohi Dankner est le Tycoon des Tycoons. Il est à la tête du holding IDB. Pas de chance pour lui depuis peu : il a perdu à son grand désespoir en quelques mois une partie de sa fortune (sur papier).

Selon la presse spécialisée : "Dans l’ambiance élégante du Paris Haussmannien revisitée par Karl Lagerfeld, 122 marchands de renommée internationale présentent au Grand Palais le plus beau et le plus cher du marché de l’art à l’occasion de la Biennale des Antiquaires de Paris.

Jusqu’au 24 septembre, 8.000 oeuvres d’exception (mobilier, tableaux et haute joaillerie) “d’une valeur totale de plusieurs milliards d’euros”, selon les organisateurs, sont rassemblées sous la nef transformée en coffre-fort géant sécurisé par le plan Vigipirate Rouge spécialement mis en place. Grand musée éphémère où tout est à vendre, la Biennale organisée par le Syndicat national des Antiquaires (SNA), attend 100.000 visiteurs, de l’acheteur fortuné au néophyte, en passant par le simple amateur de belles choses.

“La Biennale de Paris est devenue incontournable pour le marché de l’art. Nous accueillons 36 exposants de plus. Pendant onze jours, nous réunissons l’excellence de l’art de vivre, en passant en revue plusieurs styles, du XVIIIe à l’art contemporain”, déclare à l’AFP Christian Deydier, président du SNA.

Une trentaine de marchands étrangers dont des Américains, participent à cette 26e édition. La Biennale est aussi un écrin d’exception pour la haute joaillerie: Boucheron, Cartier, Van Cleef ou Harry Winston présentent désormais leurs nouvelles créations sous la grande nef. Pour la première fois, un joaillier chinois, Wallace Chan est présent avec de spectaculaires parures (le total vaut 230 millions d’euros)".

ISRAELVALLEY PLUS
Selon(1) : "C’est l’un des événements parisiens les plus attendus des collectionneurs. La Biennale des Antiquaires qui se tient au Grand Palais tous les deux ans est le rendez-vous des marchands d’art les plus avertis. Elle est aussi le lieu où les grands joaillers lancent leurs pièces les plus exceptionnelles. Dans un écrin démesuré dont la scénographie a été orchestrée par Karl Lagerfeld, Paris concentre pour cette 26e édition, depuis le 14 septembre et jusqu’à dimanche, ce que le monde sait faire de plus beau. L’occasion d’un lèche-vitrines hors du commun.

« Lèche-vitrines à Paris » est d’ailleurs le titre donné par Karl Lagerfeld à cette biennale exceptionnelle en tout point. Pour marquer la démesure de l’espace intérieur du Grand Palais, le couturier/créateur pluridisciplinaire a placé une montgolfière sous le dôme, soulignant l’immensité de la nef. Juste en dessous, un café meublé par Fendi. Partant de ce lieu de rencontre en arc de cercle, rayonnent des minirues où les stands ressemblent à des boutiques d’architecture haussmannienne. On circule sur une moquette qui reproduit un dallage en trompe-l’œil, entre des peintures de Chagall, d’Yves Klein, de Lucio Fontana, des Picasso, des coffres et des cabinets créés par Peter Marino et qui s’annoncent comme les nouveaux indispensables de la décoration intérieure. Mais visiblement, ce sont les joailliers qui drainent le plus d’acheteurs et de curieux. Le public commente en connaisseur, les vigies sont sur les dents, les créateurs sont présents sur les lieux, prêts à offrir au chaland une belle histoire qui apportera une valeur ajoutée à l’objet de la tentation. Bien que ces boutiques soient éphémères, on admire l’effort de décoration et d’effets déployé pour la circonstance.

Boucheron draine les visiteurs avec son bestiaire fantastique, à la fois porte-bonheur et chargé d’émotions. Chez Bulgari, on joue sur la nostalgie de l’âge d’or du cinéma américain. On cite volontiers Élisabeth Taylor qui indiquait que la meilleure partie du tournage de Cléopâtre à Rome était la possibilité pour elle d’aller flâner et faire du shopping chez le grand joaillier. Chez Chaumet, une collection de tiares en maillechort longe une colonne centrale. La maison met en avant son art de la couronne et du bijou de tête, mais aussi des créations exclusives numérotées de 1 à 12, présentées chacune dans une vitrine individuelle. Non loin, le Chinois Wallace Chang, costume sombre, cheveux longs, fine barbichette, parle aux curieux. On murmure qu’il est le seul joaillier invité du Salon, autrement dit, les organisateurs lui auraient offert son stand.

C’est un tel pôle d’attraction qu’on comprend la démarche. Deux cent trente millions d’€ entre bijoux et objets d’art plus fantastiques et plus précieux les uns que les autres, paradoxalement placés sous le signe du zen. Zen, forcément, sont cette faune et cette flore aussi excessives que poétiques, par leur pureté et leur perfection. Chez Dior haute joaillerie, un hommage appuyé était rendu à Monsieur Christian Dior, l’un des premiers couturiers à introduire le faux bijou comme une touche finale à ses créations. C’est en pierres précieuses, opales et gemmes multicolores que la créatrice de cette collection, Victoire de Castellane, a réinterprété les bijoux en toc du créateur. La collection s’appelle d’ailleurs « Dear Dior », presque un billet doux. Chez Chanel, on a carrément déménagé les panneaux de Coromandel chers à Mademoiselle pour reproduire l’univers particulier de cette créatrice qui a révolutionné la mode féminine. Du noir parce qu’elle a été la première à oser faire du noir la couleur de tous les jours".

Source: (1) http://www.lorientlejour.com/category/%C3%80+La+Une/article/779258/Au_bonheur_des_chercheurs_d%27or_et_des_chercheurs_d%27art.html

LE MEILLEUR DE LA MUSIQUE D'ISRAËL. Eyal Golan est un chanteur israélien qui chante dans le style Mizrahi. Il est né le 12 avril 1971 dans la ville de Rehovot en Israël. Il a été élu "artiste de l'année" par la chaîne israélienne Channel 2. En 2002, Eyal Golan a épousé Ilanit Levi, lauréate du concours Miss Israël 2001. Deux enfants sont issus de ce mariage, Liam en 2003 et Alin en 2006. En ...

IsraelValley Desk | Culture

LE MEILLEUR DE LA MUSIQUE. ISRAËL ETE 2015. Rachel Delia Benaim : "New York – Un air de Tel Aviv entoure Itamar Zorman – et ce n’est pas uniquement dû au panneau rouge et noir du Aroma Café accroché sur le mur au-dessus de lui. Tout droit sorti d’un concert à Chicago, le violoniste de 29 ans a accepté de rencontrer le Times of Israel dans une branche du café israélien à Manhattan par une froide...

Times of Israel | Culture

La musique israélienne est à l'image de l'histoire du peuplement en Israël : à un fond liturgique juif s'est greffé une influencé de la musique arabe environnante, mais aussi des musiques traditionnelles venant de toutes parts du monde où la diaspora juive s'était disséminée, notamment en Europe de l'Est. Ainsi, à la musique juive s'est rajoutée la musique hébraïque (composée de la musique séfa...

IsraelValley Desk | Culture

Benoît Guérin : "Bête de scène. Ses nouvelles compositions, issues de Gold Shadow, ont permis au chanteur de convaincre les derniers réfractaires à ses miaulements, cet été. On pouvait comprendre le débat, il y a deux ans. Mais il est désormais clos. Asaf Avidan est un artiste irrésistible sur scène. Il l'a prouvé tout l'été, notamment à Poupet, festival vendéen au long cours, qu'il a ouvert le...

Le Parisien | Culture

La pièce de théâtre pour enfants "quand tout était vert" du théâtre « la clef » est actuellement jouée à Taiwan, et fin Août, elle sera aussi en Slovénie, Japon, Kosovo Norvège et Pologne. En Juin, la pièce a remporté le Prix d'excellence du Festival de la Paix en Arménie, et a également été présentée à l'expo à Milan. Le théâtre « la clef » » a été créée il y a 17 ans par Dikla Katz et Avi...

Noga Bar Noye | Culture

Israël est en train de devenir l’un des leaders de la "révolution végétarienne" dans le monde, avec plus de 400 établissements végétariens à travers le pays. Devant Berlin, New York ou même l’Inde, Tel Aviv a été désignée comme la destination préférée des touristes végétariens par le site The Daily Meal. L’un des exemples les plus connus du changement qui s’opère actuellement dans la Ville b...

I24News. | Culture

Est-ce un hasard si les israéliens sont les plus importants mangeurs de poulets par tête d'habitant au monde ? Peut-être pas si l'on en croit un travail de recherche publié très récemment par l'Université de Haïfa (lire ci-dessous). La consommation de volaille per capita en Israël est la plus élevée au monde. Selon un calcul réalisé par l'institut de recherche OD Consulting, l'Israélien ma...

Ilan Rosenthal | Culture

Un employé d’Intel a fait circuler sur les réseaux sociaux et dans les agences de presse israéliennes, un document concocté par le service marketing du géant informatique Intel, pour expliquer à ses employés la réalité israélienne et la logique des Israéliens en affaire. Ce document n’est pas choquant en soi car toutes les grandes sociétés internationales (y compris israéliennes) entreprenne...

Coolamnews.com | Culture

Quelques semaines après sa visite en juin, Mariah Carey a annoncé un concert le 18 août à l’amphithéâtre du parc Rishon Lezion. « Shalom Israël, je vais venir vous voir en live le 18 août, alors venez me voir ! Shalom », a déclaré Carey dans une vidéo diffusée lors d’une conférence de presse à Tel Aviv. Les billets ont été mis en vente mercredi matin. (Times of Israel) ISRAELVALLEY PLUS M...

IsraelValley Desk | Culture

L’Institut Weizmann, situé à Rehovot a été classé 10ème dans un classement international des institutions et universités pour la recherche. Il s’agit du seul des 10 établissements à être situé à l’extérieur des Etats-Unis. Le classement a été réalisé par le Centre d’Etudes des Sciences et des Technologies de l’Université de Leiden aux Pays-Bas. Ce classement est basé uniquement sur des indi...

(A.H) Ariel Aviv | Culture

Difficile d'imaginer qu'il y a à peine un an, les Israéliens se réfugiaient dans les abris pour se protéger des roquettes du Hamas, la vie culturelle était au point mort et les artistes étrangers annulaient l'un après l'autre leurs représentations. Cet été, la vie a repris ses droits et jusqu'à présent, même les intimidations des activistes pro-palestiniens du BDS n'ont guère réussi à boulevers...

Pascale Zonszain (Actualité Juive) | Culture

Le 16 Juillet 1942 eut lieu à Paris l’arrestation de plus de 13 000 juifs dont 4 115 enfants. Plus de 70 ans plus tard, à l’occasion de la date d’anniversaire de la rafle du Vel d’Hiv, le musée Beit Lohamei Hagetaot - musée des combattants des ghettos - inaugure l’exposition « Sauver les enfants 1938 - 1945 » conçue par l’Oeuvre de Secours aux Enfants (OSE). Exposée pendant deux ans aux Arc...

Ariel Aviv | Culture

La photographe Rosine Klatzmann a lancé une collecte sur le site de financement participatif KissKissBankBank pour l’aider à faire publier son livre de photomontages sur Tel Aviv (format A4, 96 pages en couleurs,). Un éditeur israélien réputé (le Bauhaus Center) doit le publier, mais il a demandé à l’auteur de financer l’édition. On peut contribuer à partir de cinq euros ; il suffit de cliq...

Rosine Klatzmann | Culture

Plusieurs centaines d’habitants de Tel Aviv se sont réunis sur la place Habima (en plein coeur de Tel Aviv, en face du complexe théâtral.) pour la bataille d’eau organisée chaque année dans la ville, et ceci malgré l’annulation de l’événement officiel suite à des réductions budgétaires. Tous ont convergé vers la place située dans le sud de la ville afin de perpétuer cette tradition estivale...

(A.H) Tel Aviv | Culture

Disparu depuis quelques années, le Professeur Joseph Klaztmann avait écrit un petit livre extraordinaire qui se dénommait "Attention Statistiques!". Avant de lire l'article ci-dessous, il faut se méfier des interprétations hâtives sur les résultats et se poser une question évidente : Comment ce sondage a-t il été réalisé? (nombre de personnes interviewées, mode de formulation des questions, qu...

IsraPresse | Culture