Sep 21

ISRAELVALLEY. DES MILLIARDAIRES ISRAELIENS SONT A PARIS. La Biennale des Antiquaires qui se tient au Grand Palais tous les deux ans est le rendez-vous des marchands d’art les plus avertis.

Authors picture

IsraelValley Desk | Culture

Headline image

De nombreux milliardaires israéliens sont à Paris pour “La biennale des antiquaires”. Cet évènement fascine les israéliens qui n’hésitent pas à consacrer des jours entiers à sillonner les allées de la biennale. Les professionnels israéliens (très discrets selon les observations des journalistes d’IsraelValley) sont aussi là. Ils achètent pour le compte de “Tycoons” israéliens.

Tycoon est un mot anglais dérivé du mot japonais taikun signifiant « grand homme » ou « prince », le terme est lui-même d’origine chinoise. En anglais, tycoon signifie « magnat » ou homme d’affaires prospère (appelé autrefois également nabab). En hébreu cela signifie “richissime capitaliste qui en a plein les poches et habite l’une des tours de Tel-Aviv”.

L’homme d’affaires israélien Nohi Dankner est le Tycoon des Tycoons. Il est à la tête du holding IDB. Pas de chance pour lui depuis peu : il a perdu à son grand désespoir en quelques mois une partie de sa fortune (sur papier).

Selon la presse spécialisée : "Dans l’ambiance élégante du Paris Haussmannien revisitée par Karl Lagerfeld, 122 marchands de renommée internationale présentent au Grand Palais le plus beau et le plus cher du marché de l’art à l’occasion de la Biennale des Antiquaires de Paris.

Jusqu’au 24 septembre, 8.000 oeuvres d’exception (mobilier, tableaux et haute joaillerie) “d’une valeur totale de plusieurs milliards d’euros”, selon les organisateurs, sont rassemblées sous la nef transformée en coffre-fort géant sécurisé par le plan Vigipirate Rouge spécialement mis en place. Grand musée éphémère où tout est à vendre, la Biennale organisée par le Syndicat national des Antiquaires (SNA), attend 100.000 visiteurs, de l’acheteur fortuné au néophyte, en passant par le simple amateur de belles choses.

“La Biennale de Paris est devenue incontournable pour le marché de l’art. Nous accueillons 36 exposants de plus. Pendant onze jours, nous réunissons l’excellence de l’art de vivre, en passant en revue plusieurs styles, du XVIIIe à l’art contemporain”, déclare à l’AFP Christian Deydier, président du SNA.

Une trentaine de marchands étrangers dont des Américains, participent à cette 26e édition. La Biennale est aussi un écrin d’exception pour la haute joaillerie: Boucheron, Cartier, Van Cleef ou Harry Winston présentent désormais leurs nouvelles créations sous la grande nef. Pour la première fois, un joaillier chinois, Wallace Chan est présent avec de spectaculaires parures (le total vaut 230 millions d’euros)".

ISRAELVALLEY PLUS
Selon(1) : "C’est l’un des événements parisiens les plus attendus des collectionneurs. La Biennale des Antiquaires qui se tient au Grand Palais tous les deux ans est le rendez-vous des marchands d’art les plus avertis. Elle est aussi le lieu où les grands joaillers lancent leurs pièces les plus exceptionnelles. Dans un écrin démesuré dont la scénographie a été orchestrée par Karl Lagerfeld, Paris concentre pour cette 26e édition, depuis le 14 septembre et jusqu’à dimanche, ce que le monde sait faire de plus beau. L’occasion d’un lèche-vitrines hors du commun.

« Lèche-vitrines à Paris » est d’ailleurs le titre donné par Karl Lagerfeld à cette biennale exceptionnelle en tout point. Pour marquer la démesure de l’espace intérieur du Grand Palais, le couturier/créateur pluridisciplinaire a placé une montgolfière sous le dôme, soulignant l’immensité de la nef. Juste en dessous, un café meublé par Fendi. Partant de ce lieu de rencontre en arc de cercle, rayonnent des minirues où les stands ressemblent à des boutiques d’architecture haussmannienne. On circule sur une moquette qui reproduit un dallage en trompe-l’œil, entre des peintures de Chagall, d’Yves Klein, de Lucio Fontana, des Picasso, des coffres et des cabinets créés par Peter Marino et qui s’annoncent comme les nouveaux indispensables de la décoration intérieure. Mais visiblement, ce sont les joailliers qui drainent le plus d’acheteurs et de curieux. Le public commente en connaisseur, les vigies sont sur les dents, les créateurs sont présents sur les lieux, prêts à offrir au chaland une belle histoire qui apportera une valeur ajoutée à l’objet de la tentation. Bien que ces boutiques soient éphémères, on admire l’effort de décoration et d’effets déployé pour la circonstance.

Boucheron draine les visiteurs avec son bestiaire fantastique, à la fois porte-bonheur et chargé d’émotions. Chez Bulgari, on joue sur la nostalgie de l’âge d’or du cinéma américain. On cite volontiers Élisabeth Taylor qui indiquait que la meilleure partie du tournage de Cléopâtre à Rome était la possibilité pour elle d’aller flâner et faire du shopping chez le grand joaillier. Chez Chaumet, une collection de tiares en maillechort longe une colonne centrale. La maison met en avant son art de la couronne et du bijou de tête, mais aussi des créations exclusives numérotées de 1 à 12, présentées chacune dans une vitrine individuelle. Non loin, le Chinois Wallace Chang, costume sombre, cheveux longs, fine barbichette, parle aux curieux. On murmure qu’il est le seul joaillier invité du Salon, autrement dit, les organisateurs lui auraient offert son stand.

C’est un tel pôle d’attraction qu’on comprend la démarche. Deux cent trente millions d’€ entre bijoux et objets d’art plus fantastiques et plus précieux les uns que les autres, paradoxalement placés sous le signe du zen. Zen, forcément, sont cette faune et cette flore aussi excessives que poétiques, par leur pureté et leur perfection. Chez Dior haute joaillerie, un hommage appuyé était rendu à Monsieur Christian Dior, l’un des premiers couturiers à introduire le faux bijou comme une touche finale à ses créations. C’est en pierres précieuses, opales et gemmes multicolores que la créatrice de cette collection, Victoire de Castellane, a réinterprété les bijoux en toc du créateur. La collection s’appelle d’ailleurs « Dear Dior », presque un billet doux. Chez Chanel, on a carrément déménagé les panneaux de Coromandel chers à Mademoiselle pour reproduire l’univers particulier de cette créatrice qui a révolutionné la mode féminine. Du noir parce qu’elle a été la première à oser faire du noir la couleur de tous les jours".

Source: (1) http://www.lorientlejour.com/category/%C3%80+La+Une/article/779258/Au_bonheur_des_chercheurs_d%27or_et_des_chercheurs_d%27art.html

La Maire de Paris qui tente de faire revenir à Paris les touristes du monde entier va être étonnée de cette news. La Ministre israélienne de la Justice, Ayelet Shaked (Habayit HaYehudi), a parlé de la conférence de paix de Paris : « Nili Dagan, un poète israélien, a déclaré que "la paix commence à partir de l’endroit où l’amour commence". Les nations du monde ne sont pas ...

IsraelValley Desk | Culture

Le Dr. Eran Neuman, directeur de l’Ecole d’Architecture de la Faculté des arts de l’Université de Tel-Aviv, vient d’être nommé directeur du Musée d’Israël à Jérusalem, la plus grande institution culturelle du pays. Il entrera en fonction début février. Le Dr. Neuman  a été choisi au terme de neuf mois de recherche, au cours desquels ont été examinées des candidature...

Sivan Cohen-Wiesenfeld | Culture

Avec plus de 200 musées en Israël – le plus grand nombre de musées par habitant dans le monde – il n’est guère étonnant que le site de voyage de CNN a choisi de mettre en lumière leur liste des 10 meilleurs musées de la Terre Sainte. La liste comprend des noms attendus – comme les institutions de renommée mondiale, le Musée d’Israël et Yad Vashem, à Jérusalem ou encore ...

IsraelValley Desk | Culture

La présence chrétienne en Israël a un peu augmenté en 2015, l’immigration parvenant à compenser l’émigration de familles chrétiennes désireuses d’une vie meilleure. COMBIEN SONT-ILS ? À la veille de Noël, le Bureau central de statistiques d’Israël a fourni des données relatives aux citoyens israéliens de foi chrétienne. Selon les sources officielles consultées par l...

IsraelValley Desk | Culture

Un nouveau projet de fouilles sur le site biblique de Kiriyat-Yéarim va être lancé en août 2017, sous la direction conjointe du Prof. Israël Finkelstein, responsable de la chaire d'archéologie des périodes du bronze et du fer en Israël de l'Université de Tel-Aviv, et des Prof. Christophe Nicolle et Thomas Römer du Collège de France. Il a pour but d’enrichir les connaissances su...

Sivan Cohen-Wiesenfeld | Culture

Les produits de consommation pour la maison et la famille provenant d’Israël gagnent du terrain parmi les consommateurs, et ce rapidement, partout où ils sont vendus. Quelques exemples du catalogue 2016-2017 du secteur DIY (do it yourself) et décoration d’intérieurs en Israël. Il présente les meilleurs créateurs ainsi que les produits les plus innovants et originaux du secte...

IsraelValley Desk | Culture

Concerts, Master Classes, Jazz Bar et soirées Jam Sessions dans les hôtels autour de la ville de Eilat. Le 7e Festival de Jazz d'hiver de la mer Rouge vous invite à vous réchauffer avec une sélection d'artistes remarquables et un programme artistique riche et varié. Pendant six années consécutives depuis sa création, l'édition hivernale du Red Sea Jazz Festival a attiré des mi...

Aharon Kahn | Culture

Qu'on se le dise. Les israéliens cultivent la différence et "bossent" le 1er Janvier alors que le monde entier est en congé durant ce jour symbole. La Saint Sylvestre (Oh, my god!) n'est pas dans le calendrier juif. Les nouveaux immigrants (surtout les Français qui font semblant de ne pas le savoir) subissent le "vrai" choc de la Alyah ce jour là. BRESIL La nuit du nouvel an, « Vé...

Ilan Berger (Césarée) | Culture

Intrigues, corruption et rébellion populaire, quels sont les véritables dessous de la Fête  des Lumières ? Sans déflorer le récit que nous aimons tous, voici quelques mises au point historiques du Département d'Archéologie et des anciennes Cultures orientales de l'Université de Tel-Aviv, à la veille de l’allumage des dernières bougies de Hanoucca. «Tout a commencé vers 160 a...

Sivan Cohen-Wiesenfeld | Culture

Les supers stars internationales annoncent les unes après les autres des concerts à Tel Aviv. Après Justin Bieber ou encore Aerosmith, c’est au tour de Céline Dion de travailler sur un premier concert en Israël. Une première pour la Canadienne. Le journal Ynet rapporte que les agents de la chanteuse canadienne sont actuellement en pourparlers avec des producteurs israéliens pour ...

IsraelValley Desk | Culture

Du 29 janvier au 1 février 2017, Tel-Aviv met à l'honneur les designers israéliens lors de la «Gindi Tel Aviv Fashion Week» au centre commercial Tel Aviv Fashion. Au programme de cette année des concepteurs chevronnés qui présenteront pour la première fois, ainsi que de nouvelles marques prometteuses. Le plus au menu: la marque pour enfants Flamingo et la soirée de Gala pour fêter...

Aharon Kahn | Culture

Jusqu’ici, il était vain de chercher un centre national d’archéologie en Israël, mais les choses vont changer. La maquette du „National Campus for the Archaelogy of Israel“ a été présentée à Jérusalem. Le nouveau „Jay and Jeanie Schottenstein National Campus for the Archaeology of Israel“ sera construit entre le Musée d’Israël et le Musée Bible et Terre Sainte à Gi...

IsraelValley Desk | Culture

660 000 citoyens israéliens ne peuvent se marier dans leur propre pays. Ce chiffre englobe de nombreux immigrants en provenance de l’Ex-Union soviétique, les enfants de parents convertis dont la conversion n’est pas reconnue par les instances religieuses en Israël ainsi que les homosexuels. Le mariage civil n’existant pas en Israël, il ne reste que le mariage religieux, mais cela s...

IsraelValley Desk | Culture

La Fête de Hanouccah commémore la victoire des Juifs contre les Gréco-Syriens durant l’occupation de la Judée, vers 174 avant notre ère. Lors de cette victoire historique, le Chandelier sacré du Temple de Jérusalem put être allumé à l’aide d’une huile pure trouvée par hasard… Et qui miraculeusement, dura huit jours au lieu d’une seule journée. Egalement appelée la Fê...

IsraelValley Desk | Culture

Pour la première fois, Jérusalem est l'objet d'un véritable travail d'histoire urbaine, de la construction du premier Temple à l'époque contemporaine. Entretien avec Vincent Lemire, coordinateur de “Jérusalem. Histoire d'une ville-monde”. Vincent Lemire est maître de conférences en histoire contemporaine à l'université Paris-Est Marne-la-Vallée et directeur du projet Open J...

IsraelValley Desk | Culture