Sep 21

ISRAELVALLEY. DES MILLIARDAIRES ISRAELIENS SONT A PARIS. La Biennale des Antiquaires qui se tient au Grand Palais tous les deux ans est le rendez-vous des marchands d’art les plus avertis.

Authors picture

IsraelValley Desk | Culture

Headline image

De nombreux milliardaires israéliens sont à Paris pour “La biennale des antiquaires”. Cet évènement fascine les israéliens qui n’hésitent pas à consacrer des jours entiers à sillonner les allées de la biennale. Les professionnels israéliens (très discrets selon les observations des journalistes d’IsraelValley) sont aussi là. Ils achètent pour le compte de “Tycoons” israéliens.

Tycoon est un mot anglais dérivé du mot japonais taikun signifiant « grand homme » ou « prince », le terme est lui-même d’origine chinoise. En anglais, tycoon signifie « magnat » ou homme d’affaires prospère (appelé autrefois également nabab). En hébreu cela signifie “richissime capitaliste qui en a plein les poches et habite l’une des tours de Tel-Aviv”.

L’homme d’affaires israélien Nohi Dankner est le Tycoon des Tycoons. Il est à la tête du holding IDB. Pas de chance pour lui depuis peu : il a perdu à son grand désespoir en quelques mois une partie de sa fortune (sur papier).

Selon la presse spécialisée : "Dans l’ambiance élégante du Paris Haussmannien revisitée par Karl Lagerfeld, 122 marchands de renommée internationale présentent au Grand Palais le plus beau et le plus cher du marché de l’art à l’occasion de la Biennale des Antiquaires de Paris.

Jusqu’au 24 septembre, 8.000 oeuvres d’exception (mobilier, tableaux et haute joaillerie) “d’une valeur totale de plusieurs milliards d’euros”, selon les organisateurs, sont rassemblées sous la nef transformée en coffre-fort géant sécurisé par le plan Vigipirate Rouge spécialement mis en place. Grand musée éphémère où tout est à vendre, la Biennale organisée par le Syndicat national des Antiquaires (SNA), attend 100.000 visiteurs, de l’acheteur fortuné au néophyte, en passant par le simple amateur de belles choses.

“La Biennale de Paris est devenue incontournable pour le marché de l’art. Nous accueillons 36 exposants de plus. Pendant onze jours, nous réunissons l’excellence de l’art de vivre, en passant en revue plusieurs styles, du XVIIIe à l’art contemporain”, déclare à l’AFP Christian Deydier, président du SNA.

Une trentaine de marchands étrangers dont des Américains, participent à cette 26e édition. La Biennale est aussi un écrin d’exception pour la haute joaillerie: Boucheron, Cartier, Van Cleef ou Harry Winston présentent désormais leurs nouvelles créations sous la grande nef. Pour la première fois, un joaillier chinois, Wallace Chan est présent avec de spectaculaires parures (le total vaut 230 millions d’euros)".

ISRAELVALLEY PLUS
Selon(1) : "C’est l’un des événements parisiens les plus attendus des collectionneurs. La Biennale des Antiquaires qui se tient au Grand Palais tous les deux ans est le rendez-vous des marchands d’art les plus avertis. Elle est aussi le lieu où les grands joaillers lancent leurs pièces les plus exceptionnelles. Dans un écrin démesuré dont la scénographie a été orchestrée par Karl Lagerfeld, Paris concentre pour cette 26e édition, depuis le 14 septembre et jusqu’à dimanche, ce que le monde sait faire de plus beau. L’occasion d’un lèche-vitrines hors du commun.

« Lèche-vitrines à Paris » est d’ailleurs le titre donné par Karl Lagerfeld à cette biennale exceptionnelle en tout point. Pour marquer la démesure de l’espace intérieur du Grand Palais, le couturier/créateur pluridisciplinaire a placé une montgolfière sous le dôme, soulignant l’immensité de la nef. Juste en dessous, un café meublé par Fendi. Partant de ce lieu de rencontre en arc de cercle, rayonnent des minirues où les stands ressemblent à des boutiques d’architecture haussmannienne. On circule sur une moquette qui reproduit un dallage en trompe-l’œil, entre des peintures de Chagall, d’Yves Klein, de Lucio Fontana, des Picasso, des coffres et des cabinets créés par Peter Marino et qui s’annoncent comme les nouveaux indispensables de la décoration intérieure. Mais visiblement, ce sont les joailliers qui drainent le plus d’acheteurs et de curieux. Le public commente en connaisseur, les vigies sont sur les dents, les créateurs sont présents sur les lieux, prêts à offrir au chaland une belle histoire qui apportera une valeur ajoutée à l’objet de la tentation. Bien que ces boutiques soient éphémères, on admire l’effort de décoration et d’effets déployé pour la circonstance.

Boucheron draine les visiteurs avec son bestiaire fantastique, à la fois porte-bonheur et chargé d’émotions. Chez Bulgari, on joue sur la nostalgie de l’âge d’or du cinéma américain. On cite volontiers Élisabeth Taylor qui indiquait que la meilleure partie du tournage de Cléopâtre à Rome était la possibilité pour elle d’aller flâner et faire du shopping chez le grand joaillier. Chez Chaumet, une collection de tiares en maillechort longe une colonne centrale. La maison met en avant son art de la couronne et du bijou de tête, mais aussi des créations exclusives numérotées de 1 à 12, présentées chacune dans une vitrine individuelle. Non loin, le Chinois Wallace Chang, costume sombre, cheveux longs, fine barbichette, parle aux curieux. On murmure qu’il est le seul joaillier invité du Salon, autrement dit, les organisateurs lui auraient offert son stand.

C’est un tel pôle d’attraction qu’on comprend la démarche. Deux cent trente millions d’€ entre bijoux et objets d’art plus fantastiques et plus précieux les uns que les autres, paradoxalement placés sous le signe du zen. Zen, forcément, sont cette faune et cette flore aussi excessives que poétiques, par leur pureté et leur perfection. Chez Dior haute joaillerie, un hommage appuyé était rendu à Monsieur Christian Dior, l’un des premiers couturiers à introduire le faux bijou comme une touche finale à ses créations. C’est en pierres précieuses, opales et gemmes multicolores que la créatrice de cette collection, Victoire de Castellane, a réinterprété les bijoux en toc du créateur. La collection s’appelle d’ailleurs « Dear Dior », presque un billet doux. Chez Chanel, on a carrément déménagé les panneaux de Coromandel chers à Mademoiselle pour reproduire l’univers particulier de cette créatrice qui a révolutionné la mode féminine. Du noir parce qu’elle a été la première à oser faire du noir la couleur de tous les jours".

Source: (1) http://www.lorientlejour.com/category/%C3%80+La+Une/article/779258/Au_bonheur_des_chercheurs_d%27or_et_des_chercheurs_d%27art.html

TV5MONDE, l’Ambassade de France en Israël et l’Institut français de Haïfa organisent dans le cadre du festival une « Journée 100% Francophone », le 16 octobre 2014. Au cœur de cette journée, la projection du film Atlit de Shirel Amitay avec la présence exceptionnelle de la productrice Sandrine Brauer et des actrices Géraldine Nakache (sous réserve) et Yael Abecassis. La projection se dérou...

IsraelValley Desk | Culture

« Rencontre avec un auteur », à l’initiative de l’Institut français d’Israël, propose une quarantaine de rencontres chaque année, mettant en lumière la diversité et la richesse des publications de langue française, romanciers, poètes, dramaturges ou essayistes. L’Institut français d’Israël s’offre une rentrée littéraire sous le signe de l’hébreu : 8 rencontres avec des écrivains israéliens de r...

IsraelValley Desk | Culture

L'humour juif peut remonter ses origines à la Torah, aux Talmuds et au Midrash, avant de se diversifier selon les époques, les conditions socio-politiques, et les lieux dans lesquels se retrouvent les diverses communautés juives. Actuellement, l'« humour juif » fait généralement référence à une forme plus récente, dont le centre était situé en Europe de l'Est, et s'est particulièrement dével...

IsraelValley Desk | Culture

HUMOUR. Le jour de Kippour est dit aussi le jour du Grand Pardon. Soit le jour où les juifs sollicitent le pardon de Dieu pour les fautes commises à son encontre. Ce qui a inspiré à Gaï Mored, du quotidien Yediot Aharonot, la caricature suivante : la rue d’une agglomération israélienne. Binyamin Netanyahou et Avigdor Lieberman, sur le trottoir, kippa sur la tête, étui à prière sous le bras...

M.B.A. | Culture

Membre d’un réseau présent dans le monde entier, l’institut français de Jérusalem (IFJ) Romain Gary encourage les échanges interculturels et la diffusion de la langue et de la culture françaises à travers ses différentes activités. Situé en plein cœur de Jérusalem sur l’esplanade de la Municipalité, l’IFJ Romain Gary est un espace culturel qui vous propose : - Des cours de français certif...

LG | Culture

Christian Petron, directeur de la photographie du « Grand Bleu » et « Atlantis » de Luc Besson et a qui dirigé les campagnes d’exploration sur l’épave du Titanic de Discovery Channel a peut-être établi un nouveau record du monde lors de la Compétition internationale de photographies sous-marines de la Mer Rouge à Eilat. Il s’agit du nombre de nombre de téléspectateurs YouTube en live d’une vid...

IsraelValley Desk | Culture

Peut-on détourner des images d'un groupe terroriste pour faire la promotion d'une soirée ? En Israël, l'initiative ne passe pas. Drek, un club gay connu à Tel-Aviv, "a déclenché une énorme vague de critiques et de colère sur la Toile, après avoir utilisé une série d'images inspirées des exécutions de l'Etat islamique (EI) pour promouvoir ses soirées", rapporte ainsi le quotidien Yediot Aharonot...

IsraelValley Desk | Culture

Israël a choisi son candidat pour l'Oscar du meilleur film en langue étrangère. C'est Gett, le procès de Viviane Amsalem de Ronit et Shlomi Elkabetz qui a été choisi. Dévoilé lors de la Quinzaine des Réalisateurs, Gett, le procès Viviane Amsalem (qui a attiré plus de 100.000 spectateurs en France) vient d'être sacré meilleur film aux Ophir Awards, l'équivalent israélien des Oscars. Israël n'...

IsraelValley Desk | Culture

Pour honorer le travail de Keren Ann, artiste cosmopolite qui a su promouvoir la Nouvelle Scène Française, l’ambassadeur de France en Israël, Patrick Maisonnave, lui a décerné les insignes de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres le 20 septembre 2014, au Théâtre Gesher à Jaffa. Keren Ann, auteur-compositeur et interprète israélienne d’expression française et anglaise, est revenue en...

LG | Culture

Encore une fois, et plus que jamais, Lady Gaga a prouvé lors de ce concert à Tel Aviv que sous ses costumes et ses provocations se cache une chanteuse et un compositeur de très grand talent. Après plusieurs mois d’incertitude sur la venue de Lady Gaga en Israël, son Jet privé a enfin atterri sur le tarmac de Ben Gurion dans l’après midi de  vendredi dernier, la pop star avait fait deux escal...

Diane Cohen | Culture

Hier la télévision israéliennne a suivi pas à pas la chanteuse Lady Gaga qui est arrivée à Tel Aviv avec une horde de musiciens, maquilleurs, coachs, garde du corps, toyboys, habilleuses, danseurs, attachés de presse, porte-parole, déménageurs, trésoriers et experts comptables. Selon i24News : "Lady Gaga se produira ce samedi à guichet fermé dans le Park Hayarkon de Tel Aviv. Tous les bille...

i24News et IsraelValley | Culture

La séance inaugurale du cycle " DESTINS ET LEGENDES " accueillera, pour la première fois en Israël, FRANCIS HUSTER qui présentera la version filmée de la pièce à succès: LE JOURNAL D'ANNE FRANK et dialoguera avec le public à l'issue de la projection. Le dimanche 9 novembre à 19h au Collège Académique de Netanya 1, rue de l'université-Netanya Nos futurs abonnés seront nos invités à ce b...

IsraelValley Desk | Culture

Plus de 100000 coureurs israeliens utilisent déjà l’application “Nike Plus” sur leur smartphone. Et pour l’occasion, la marque à la virgule, a décidé d’organiser, pour les utilisateurs existants et ceux à venir, la première compétition virtuelle de course à pied en Israel qui commencera le 21 Septembre 2014 et s’étalera sur une durée d’un mois... Comment ça fonctionne? Nike a décidé de ...

David Sayada | Culture

Le  Festival de Salzburg accueille depuis quelques années le Divan Occidental-Oriental, constitué et dirigé majestueusement par le pianiste et chef d'orchestre Daniel Barenboïm. Cette année,il se fait encore plus fort de le faire en plein conflit de Gaza,  L'émotion à Salzburg était à son comble à l'arrivée du Divan Occidental-Oriental, lors de leur présentation du 21 août de Tristan et Iseu...

Carmela Serfaty & Doron Dinai | Culture

Après leur consœur Lady Gaga, les Beach Boys ont fait savoir qu’ils seraient à Tel-Aviv en Novembre 2015. Le groupe de Pop-rock légendaire a annoncé, via son producteur local Gad Oron, qu’il viendra chanter ses plus grands hits à la Nokia Arena de Tel-Aviv le 29 Novembre prochain, dans le cadre d’une tournée mondiale. Le groupe comptera Mike Love, Bruch Johnston, Tim Bonhomme, Scott Totte...

Joe Lasker | Culture