Sep 20

ISRAELVALLEY - GRANDE EMOTION DANS LA COMMUNAUTE JUIVE DE FRANCE APRES L'ATTAQUE DE "CASH CASHER NAOURI" A SARCELLES. MESSAGE OFFICIEL DE L'AMBASSADEUR D'ISRAËL EN FRANCE.

Authors picture

IsraelValley Desk | News

Headline image

Selon AFP-EJP : "Dans le quartier juif de Sarcelles (Val-d’Oise), l’attaque contre le supermarché casher Naouri Market à l’explosif mercredi a suscité l’inquiétude, même si certains relativisaient, faisant cependant tous le lien avec les manifestations des musulmans après le film et les caricatures ridiculisant Mahomet.

“A mon avis, c’est suite à ce qui s’est passé avec l’histoire de Mahomet. C’est des petits jeunes qui ont fait ça, qui discutaient, qui se sont dit: “Ils nous ont fait ça, nous on va faire ça.” C’est bête, c’est idiot, c’est un acte non réfléchi", a déclaré à l’AFP Raphaël, propriétaire d’une boucherie casher située près du supermarché Naouri Market visé.

Toutefois, pour lui, ça ne représente “pas tous les musulmans”.
Dans cette ville surnommée “la petite Jérusalem” en raison de son importante communauté juive, l’attaque de l’épicerie ne semble pas fortuite. “Il y a une violence qui est là, cachée, qui peut exploser à tout moment. Les jeunes du quartier vivent avec ça, ils l’expriment aujourd’hui. C’est très facile, on est des cibles visibles”, s’est indigné Gérard Bouzag, 50 ans, commerçant qui s’approvisionne dans l’épicerie attaquée.

“On est inquiets surtout à l’approche des fêtes. C’est le jour du Grand Pardon (Yom Kippour) mercredi prochain, on ne sait pas ce qui peut se passer”, s’est inquiété Hubert Ayat, un retraité installé dans le quartier depuis 1945.

“Certains justifient cette violence. Ils lui trouvent une excuse dans ce qui se passe dans le monde et, vite, on devient des boucs émissaires”, a-t-il dénoncé. “On ressent de l’inquiétude et de l’incompréhension, mais, bon, on ne va pas s’arrêter de vivre non plus!” a lancé Olivier, père de trois enfants.

“Cette épicerie, j’y allais avec mes enfants, ça fait très peur!” a ajouté sa femme Jessica. “En général, ce qui se passe au Proche-Orient a toujours de petites retombées ici”, a relativisé Olivier. “On voit les caricatures, tout ce qui se passe, on se dit que c’est une petite vengeance, c’est choquant. Ici, c’est un endroit où on vit tous ensemble, arabes, juifs, africains, il n’y a pas d’histoires”, a estimé Jordan Hadida, 21 ans, employé d’un pizzeria qui vit depuis tout petit à Sarcelles. “C’est attiser la haine pour rien!”, a-t-il regretté.

Le préfet du Val-d’Oise, Pierre-Henry Maccioni, a dénoncé un “geste très lourd de signification”, qui contient, selon lui, “une vraie menace pour la communauté juive”.
Le ministre de l’Intérieur, Manuel Valls, s’est rendu sur les lieux, où il a assuré la communauté juive de son soutien et appelé à l’apaisement, selon son entourage.
Le procureur de la République de Pontoise, Yves Jannier, a refusé de qualifier l’acte d’"antisémite". “Il n’y a pas eu de revendication particulière, pas de cris, pas d’inscriptions, de propos tenus. En tout cas, ça ne nous a pas été rapporté par les témoins de la scène”, a-t-il souligné.

Vers 12H30, deux personnes vêtues de noir et portant une capuche, selon un témoin de la scène, sont entrées dans ce commerce très fréquenté par la communauté juive, situé dans le centre commercial des Flanades à Sarcelles. Elles ont jeté “un engin explosif de faible puissance”, a expliqué la directrice départementale de la sécurité publique, Pascale Dubois.

Après la déflagration, un nuage de fumée s’est élevé dans le magasin. Les agresseurs sont ensuite sortis de l’épicerie, brisant la porte vitrée en y jetant une brique ou une pierre, a-t-elle ajouté. Ils étaient toujours en fuite mercredi en fin de journée.
Le blessé léger, qui a reçu “des projections de verre ou de plâtre”, selon Mme Dubois, a été hospitalisé à Gonesse (Val-d’Oise). Trois personnes présentes dans le magasin, a priori des clients, ont été “extrêmement choquées”.

“Dans les témoignages, on a peu d’éléments exploitables”, a souligné le procureur, précisant que l’enquête n’exclurait “aucune piste”. “Il y avait un système vidéo dans le magasin. On ne sait pas s’il était actif et s’il est exploitable”, a-t-il indiqué. “Il y a eu peu de dégâts, mais le traumatisme psychologique est important”, a déclaré Joël Mergui, le président du Consistoire central israélite de France, venu sur place. “Où va-t-on? Est-ce qu’il va falloir finir par protéger l’ensemble des lieux où la communauté juive se promène, les commerces, les restaurants?” s’est-il inquiété.

Le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) affirme redouter “que cette attaque ait un lien avec l’explosion de violence qui a suivi la diffusion du film contre l’islam”, et “estime que ceux qui continuent, contre toute vérité, à incriminer les juifs dans la réalisation de ce film, incitent à la haine dans notre pays”.

L’ambassadeur d’Israël en France, Yossi Gal, a condamné une “agression antisémite”, soulignant qu’"aucun motif ni excuse ne peut justifier de prendre pour cible d’innocentes personnes".

En Israël, le président de la commission parlementaire de l’Immigration, de l’Intégration et de la Diaspora, Danny Danon, a annoncé la tenue d’un débat urgent à la Knesset, le parlement israélien, sur la situation des juifs de diaspora, à la suite de l’attaque à Sarcelles et après les débordements de violence provoqués par le film islamophobe ’’l’innocence des musulmans’’ et la caricature anti-Mahomet du magazine Charlie Hebdo.

‘’Aucun film ne justifie l’atteinte à la vie humaine et aucune caricature ne justifie de toucher à un cheveu d’un juif’’, a affirmé M. Danon, appelant le président français François Hollande à renforcer la surveillance autour des institutions juives du pays.

Le Service de Protection de la Communauté juive (SPCJ) a souligné mercredi que la situation “nous contraint à élever le niveau de protection de notre Communauté et à redoubler de vigilance aux abords des synagogues, des écoles juives et des centres communautaires ou lieux de rassemblement”.

ISRAELVALLEY PLUS
Selon 20mn : "Un magasin casher de Sarcelles a été attaqué à l’explosif mercredi… «Moi j’ai eu Israël au téléphone, ils sont déjà au courant», s’exclame Murielle dans sa boulangerie casher. Dans la galerie commerciale de Sarcelles (Val-d’Oise), mercredi, clients et commerçants avaient peu de doute sur le caractère antisémite de l’agression qui a eu lieu peu après 12h à Cash Cacher Naouri, une grosse épicerie de la galerie marchande.

«Deux personnes portant une cagoule noire ont lancé un engin explosif et une grosse pierre sur la baie vitrée, raconte Alain Bensimon, président de la communauté juive de Garges-lès-Gonnesse, qui a accouru en apprenant la nouvelle. Une personne a été blessée par les éclats de verre. Depuis les attentats de Toulouse, il y a une présence policière plus importante autour des synagogues, des écoles. Mais si on doit commencer à protéger les commerces, ça devient compliqué…»

«Ce ne sont que des jeunes qui cherchent la provoquation»
Le quartier était encore bouclé mercredi en fin d’après-midi et la police judiciaire de Versailles, chargée de l’enquête, interrogeait les commerçants. «Il n’y a eu ni vol, ni injure, reprend Alain. C’est évident que la communauté juive de Sarcelles, la plus importante de France, va être sur la défensive pour les fêtes.» Car à quelques jours de Kippour, qui débute mardi, les achats se multiplient. Dans un climat de défiance plus que de peur.

Beaucoup disent qu’ils feront attention en allant à la synagogue. «Ce ne sont que des jeunes qui cherchent la provoquation, nuance Jean-Pierre. Il y a une bonne entente entre les communautés ici. On va acheter chez les musulmans et eux chez nous.» Personne ne va jusqu’à assurer que cette agression est liée aux manifestations contre le film anti-islam et à la une contreversée de Charlie Hebdo. «C’est une bonne excuse pour nous taper dessus, raille Murielle, qui refuse l’amalgame. Cette année, on va demander la paix avant la santé dans nos prières.»
Oihana Gabriel (Copyrights)

ISRAELVALLEY PLUS
“L’Ambassade d’Israël en France exprime sa profonde aversion quant à l’agression antisémite qui a eu lieu à Sarcelles, au cours de laquelle un engin explosif a été lancé à l’intérieur d’un supermarché cacher très fortement fréquenté en cette période de fêtes du nouvel an juif. Aucun motif ni excuse ne peut justifier de prendre pour cible d’innocentes personnes. Il s’agit d’un acte criminel, perpétuant la sinistre série d’attentats antisémites qui a débuté à Toulouse au début de l’année 2012”.

L’ambassade exprime ses vœux sincères de prompt rétablissement au blessé. “Nous nous tenons aux cotés des institutions juives de France et les assurons de notre soutien et sommes convaincus que les autorités françaises prendrons toutes les mesures nécessaires pour appréhender les auteurs de ce nouveau crime et pour les traduire en justice”, a dit l’ambassadeur d’Israel en France, M. Yossi Gal.

ISRAELVALLEY PLUS
Yossi GAL, né en 1950, était depuis deux ans Directeur Général du ministère des Affaires Etrangères à Jérusalem. Diplomate de longue carrière, il est entré au service diplomatique israélien en 1975 : dés 1976, il est envoyé à Washington comme directeur de cabinet de l’ambassadeur d’Israël aux Etats-Unis, et c’est en 1985 qu’il retrouve la capitale américaine en tant que porte-parole de la mission diplomatique israélienne. C’est à La Haye en 1995 qu’il occupe la fonction d’Ambassadeur d’Israël pour la première fois.

Yossi GAL a participé dés 1991 aux négociations de paix bilatérales avec les palestiniens et les jordaniens (porte-parole de la délégation israélienne).

Directeur général des Affaires économiques dés 1991, il a contribué activement à l’entrée d’Israël dans l’OCDE et au renforcement des relations avec l’Union Européenne.

Yossi GAL a pu partager avec émotion l’enthousiasme qu’il ressentait de pouvoir représenter l’Etat d’Israël en France. Yossi GAL a exprimé le désir d’encourager et de renforcer les relations entre la France et Israël, tant au niveau culturel, qu’économique, et diplomatique.

Un responsable israélien a nié mardi qu'il soit désormais interdit aux travailleurs palestiniens en Israël d'emprunter les mêmes bus que les colons pour rentrer en Cisjordanie, après des accusations de "ségrégation raciale". "Il n'y a pas d'interdiction (pour les Palestiniens) de prendre le bus avec des Israéliens", a affirmé un haut responsable du ministère de la Défense, répondant par écrit à...

IsraelValley Desk | News

Ce mardi, 28 octobre, à l'initiative de Dr Daniel Rouach, Professeur ESCP Europe et Président de la CCIIF (Tel Aviv) de Amos Ron de la CCIIF, s'ouvre la grande conférence sur le transfert de technologie et les technologies financières, organisé par la Chambre de Commerce Israël-France à l'Université de Tel Aviv. Lors de cet événement, organisé en total coopération avec l’Ambassade de France,...

LG | News

L'ancien premier ministre israélien Ehoud Barak a tenté cette semaine de mettre fin à une rumeur envahissante sur sa prétendue maladie d'Alzheimer. Peine perdu car dans les réseaux sociaux personne ne le croit! Ehoud Barak, né le 12 février 1942 au kibboutz Mishmar Hasharon, est un homme politique israélien. Il est, de 1999 à 2001, Premier ministre de l'État d'Israël. Candidat à la direct...

Eyal Dayan (Rehovot) | News

Le cimetière Yarkon est le plus grand cimetière de Tel-Aviv, avec 110.000 concessions réparties sur 60 hectares, mais il est aujourd'hui presque plein. Le projet architectural de Tuvia Sagiv doit permettre de créer le nombre de concessions nécessaires pour les 25 années à venir, indique Der Spiegel: «Grâce à 30 édifices funéraires verticaux, la capacité doit grimper à 250.000 tombes, sans ...

Slate | News

L’ambassadeur de France en Israël, Patrick Maisonnave, participera mardi 28 octobre 2014 à la Night Run de Tel Aviv, course de 10 km dans les rues de Tel-Aviv. A ses côtés courront également M. Gilles Pécassou, n°2 de l’ambassade et Mme Sonia Barbry, conseiller presse, ainsi qu’une équipe de l’ambassade de France en Israël formée d’une dizaine d’agents. L’ambassade de France en Israël se réj...

IsraelValley Desk | News

Des restaurants en Suisse alémanique ont servi depuis le début de la semaine des cafés avec des portions de crème à l’effigie de Mussolini et de Hitler, a révélé mercredi le journal 20 Minutes. Ces petits pots en plastique, servis traditionnellement en Suisse en plus du sucre lorsqu’on commande un café, ont été livrés à une centaine de restaurants par une filiale du groupe Migros qui a prés...

Times of Israel | News

Huit israéliens élèves du secondaire, étudiants au Centre de physique Ilan Ramon à l'Université Ben-Gourion, dans le Néguev, ont gagné les premiers prix au concours international de l'Académie polonaise des sciences de la physique. 80 pays participaient à la compétition annuelle qui s'est tenue à Varsovie. Deux des huit lauréats israéliens ont reçu le premier prix : Idan Fishman et Abou Gan...

David Illouz | News

Israël et la compagnie pékinoise China Harbor ont signé un accord de 3.3 milliards de shekels (705 M€), pour la construction d'un immense port privé à Ashdod. "Le nouveau port va transformer Israël en une route majeure, reliant l'Orient et l'Occident" a déclaré Benjamin Netanyahu, lors de la cérémonie de signature du contrat, qui s’est déroulée le mois dernier, au cabinet du Premier ministr...

Econostrum | News

L'heure d'hiver 2014 est fixée le dimanche 26 octobre 2014 (nuit du 25 au 26). La Syrie, la Jordanie, Israël et les Territoires palestiniens avaient avancé l'heure d'hiver le vendredi 28 mars 2014 à 2 heures du matin. L'heure d'été sera en vigueur jusqu'au 26 octobre 2014 (2 heures du matin). ISRAELVALLEY PLUS Israël pratique le passage à l'heure d'été, appelé heure d'été d'Israël (en hébr...

IsraelValley Desk | News

Chaque année, 500 Israéliens seront autorisés à voyager et à travailler en Australie pendant par an. Israël et l'Australie ont signé un accord bilatéral mercredi qui permettra à 500 Israéliens par an de voyager et travailler en Australie pendant une année entière, et vice versa annonce ynet. Les citoyens des deux Etats devront répondre à certains critères : être âgés de 18 à 30 ans et ne pas...

i24News | News

Sony prend 50 % du capital des chaînes Viva et Viva Plus, deux chaînes câblées israéliennes qui diffusent des soap-opéras en espagnol, qui appartiennent à la compagnie Dori. C’est la première fois que Sony Pictures pénètre le marché de la télévision israélienne. Dori Media, qui est dirigé par l’homme d’affaires israélo-argentin Yair Dori, a réussi à s’implanter dans le marché de la télévisio...

IsraelValley Desk | News

" The Vegan Fest " à Tel-Aviv, a attiré 15.000 personnes en une journée. Le stand le plus visité durant cette foire alimentaire spécialisée a été celle de Domino Pizza, le géant américain de la pizza. Celui-ci a lancé en Israël en 2013 une pizza végétalienne garnie de fromage de soja, une première mondiale pour l'entreprise qui en aurait vendu très rapidement plus de 300.000 unités. A Tel-A...

IsraelValley Desk | News

Pour la première fois en 19 ans, deux rassemblements commémoratifs distincts auront lieu en Israël pour marquer les 19 ans de l'assassinat de l'ancien Premier ministre israélien Yitzhak Rabin. Les deux événements auront lieu à Tel Aviv deux samedi soir consécutifs, à l'endroit où il a été assassiné, mais porteront pourtant un message complètement différent. Le second rassemblement, le 8 nove...

Lily Galili (i24News) | News

L'excellent Moshe Kahlon est de retour. C'est le moment. Son approche très pragmatique et économique des problèmes des jeunes et démunis d'Israël en a fait une véritable star. Il avait en tant que Ministre réussit à faire l'impossible : casser des monopoles dans un pays où les magnats multimilliardaires avaient dominé le terrain économique durant des années. Né le 19 novembre 1960 à Hadera,...

Youval Carlebach (Tel Aviv) | News

Une entreprise de mode basée à Tel Aviv vient de lancer un calendrier dont les modèles féminins sont aussi des soldates israéliennes. Le calendrier montre des femmes légèrement vêtues qui sont, selon la compagnie, de « vraies soldates » portant une ligne de vêtements largement inspirée du vêtement militaire. « MTKL Apparel » : c’est le nom de l’entreprise, une anglicisation de l’hébreu « matkal...

Times of Israel | News