Sep 18

ISRAELVALLEY. SUISSE ET ISRAËL : UNE POLEMIQUE ENTRE ELBIT ET PILATUS SUR L'UTILISATION D'AVIONS. L’avionneur Suisse Pilatis est un leader mondial des avions d’instruction militaires.

Authors picture

IsraelValley Desk | Défense

Headline image

De temps à autres des litiges (secteur bancaire,…) émergent entre des Suisses et Israël. Cette fois-ci cela concerne le secteur militaire. Selon swissinfo.ch : "Les commandes affluent chez Pilatus. L’avionneur suisse est devenu un leader mondial des avions d’instruction militaires. Un succès qui s’explique par les performances des appareils, mais aussi par une spécialisation dans un marché toujours plus maigre et délaissé par la concurrence. Basée à Stans, dans le canton de Nidwald, la société Pilatus a vu ses résultats s’envoler l’an dernier. L’avionneur a notamment annoncé un chiffre d’affaires record de 781 millions de francs, en progression de près de 14% par rapport à 2010.

Et l’avenir pourrait être bien plus faste encore. Depuis le début de l’année, la firme a enregistré des commandes pour 154 appareils, dont 79 de ses tout derniers PC-21. Mais comment expliquer un tel succès, accompagné régulièrement de controverses en raison de l’emploi d’avions Pilatus observé sur plusieurs théâtres de guerre ces dernières années?

Un appareil tout en un
Dans la revue d’aéronautique en ligne Flightglobal, le pilote britannique Peter Collins lève un coin du voile. En butte aux contraintes budgétaires, beaucoup de forces aériennes sont face à un dilemme: comment produire des pilotes hautement entraînés aux techniques de vol et d’attaque en un minimum de temps et de coûts?

«A l’avenir, nous aurons besoin d’un avion d’entraînement facile d’entretien mais présentant de si hautes performances et embarquant un système de simulation si sophistiqué qu’il peut remplacer trois ou quatre types d’appareils et ainsi couvrir l’ensemble du programme d’instruction», explique-t-il. Or le PC-21 répond à ces critères, estime le pilote d’essai, qui a lui-même testé l’appareil.

«Les forces aériennes suisses ont démontré que l’on peut utiliser le PC-21 tout au long du processus de formation, confirme Max Ungricht, rédacteur en chef de la revue suisse Cockpit. C’est quelque chose qui n’existait pas auparavant. On a toujours eu deux ou trois types d’avions entre le premier appareil d’entraînement et l’avion de chasse. Cela coûte plus cher et prend davantage de temps. Le système de Pilatus présente donc un très grand avantage.»

Un cockpit sur mesure

Deux caractéristiques notamment font que le PC-21 répond aux critères. Tout d’abord, bien qu’il soit équipé d’une hélice turbopropulseur, l’avion se comporte comme un avion à réaction.

«Il est conçu de manière à ne pas présenter le désavantage typique d’un avion à hélice, à savoir une tendance à être déporté sur le côté à cause du mouvement du moteur et de la pression engendrée par l’hélice sur le fuselage, explique Max Ungricht. Sur le PC-21, la correction de trajectoire est automatique, ce qui n’existe pas sur les autres appareils comparables. Le pilote a donc la sensation de piloter un jet, dont la propulsion est toujours droite.»

Outre le comportement de l’appareil, cette sensation de piloter un jet est encore renforcée à l’intérieur du cockpit. «Le cockpit du PC-21 est très proche de celui d’un F/A-18», relève Max Ungricht.

Mais cet intérieur peut aussi être aménagé sur mesure. Dans son rapport, Peter Collins souligne que la société Pilatus peut rendre son cockpit similaire à celui des avions de chasse les plus modernes, comme le Mirage 2000, l’Eurofighter ou le Saab Gripen.

Très bon rapport qualité-prix

Mais les innovations du dernier PC-21 n’expliquent pas à elles seules les succès commerciaux de Pilatus. La société de Stans bénéficie également d’une excellente image et d’une expérience de plusieurs décennies.

«Pilatus a commencé en 1947 avec son premier modèle, le PC-2, qui était déjà un avion d’entraînement très avancé pour l’époque, déclare le pilote et instructeur de vol Raoul Weit. La firme s’est dès le début concentrée sur deux objectifs: la réduction de coûts par rapport à des appareils plus gros et puissants, et des qualités de vol exceptionnelles qui rendent leurs appareils très agréables à piloter.»

«Les PC sont très fiables, poursuit-il. Le rapport qualité-prix est vraiment exceptionnel pour l’utilisateur. Dans les forces aériennes suisses, on voit aujourd’hui encore des PC-7 qui ont plus de 30 ans, mais qui sont encore comme neufs. Cela fait clairement une différence pour un opérateur qui se retrouve avec une machine qui ne vieillit jamais, sauf évidemment au niveau technologique. C’est certainement aussi l’une des clefs du succès de Pilatus.»

Toujours moins de concurrence

Reste que Pilatus a également l’avantage d’évoluer dans un marché où la concurrence se fait toujours moins vive. La baisse du nombre d’avions de combat fait que le nombre d’avions d’entraînement diminue également. Beaucoup de constructeurs ont donc abandonné ce secteur.

«Encore dans les années 1980, on comptait un demi-millier de jets en Suisse contre seulement 35 aujourd’hui, rappelle Raoul Weit. Il fallait donc former entre 70 et 80 pilotes par an, contre 8 aujourd’hui. Les autres pays européens, pour des raisons financières, ont aussi réduit la voilure, ce qui se répercute sur le marché des avions d’entraînement.»

Une concurrence moins vive, certes, mais néanmoins encore active. Par exemple avec l’industrie aéronautique russe qui intéresse une dizaine de pays avec son nouvel avion d’entraînement et de combat Iak-130, ou encore l’italienne qui a vendu mi-juillet 30 jets d’entraînement biplaces M-346 à l’armée de l’air israélienne.

Problème pour la neutralité

Les exportations de Pilatus créent cependant régulièrement la polémique. En effet, ces avions d’entraînement peuvent être armés après coup et utilisés notamment pour l’attaque au sol. Ce qui pose un problème au concept de neutralité suisse, qui interdit d’exporter des armes vers les zones en conflit.

La patron de Pilatus Oscar Schwenk a admis début août qu’une société israélienne, Elbit Systems, était capable d’armer des modèles anciens comme le PC-7 et le PC-9. Les nouveaux PC-21 ne peuvent en revanche être armés sans l’assistance de Pilatus, car il s’agit d’un «avion très complexe qui ne fonctionne qu’assisté par ordinateur», a-t-il assuré dans une interview au journal économique Handelszeitung.

Le patron de Pilatus a indiqué avoir demandé au gouvernement suisse d’intervenir auprès de l’ambassadeur d’Israël à Berne. Une démarche pour l’heure restée sans suite.

Les spécialistes consultés par swissinfo.ch considèrent cependant que la polémique autour de l’armement des PC constitue un faux-problème. «Les résultats n’ont pas du tout été probants, estime Raoul Weit. Les PC ne sont structurellement pas dessinés pour supporter des bombes ou des missiles. Certes, on peut toujours essayer d’armer un PC, mais l’aérodynamique est une science, et il est difficile d’aller à l’encontre de ses règles de bases.»

«On peut armer tous les avions, même le mien, s’emporte Max Ungricht. Mais dans le concept, le PC n’est pas du tout un avion de combat. Il est dommage qu’en Suisse, on ait davantage critiqué Pilatus pour ces questions d’armement plutôt que souligné le succès extraordinaire de cette petite société.»

Source: Olivier Pauchard, swissinfo.ch

SPECIAL COOPERATION MILITAIRE FRANCE-ISRAEL. Mon nom est B. J’ai 37 ans et je suis major dans l’Armée de l’Air israélienne. Aujourd’hui, je vais vous parler de l’un des escadrons les plus particuliers de Tsahal dont je suis le commandant adjoint : l’Escadron des “Défenseurs de l’Ouest”. Nous sommes en étroite collaboration avec la Marine israélienne et nos hélicoptères ont la capacité de se pos...

Youval L Cohen (Sderot) | Défense

L’Unité spéciale des Renseignements 9900 se consacre à la cartographie, à l’interprétation de photographies aériennes et satellites et à la recherche spatiale. Dans cette unité, il existe une petite division de soldats hautement qualifiés qui ont des capacités visuelles et analytiques remarquables. Ils peuvent remarquer les plus petits détails que la plupart des gens ne détectent pas. Ils sont ...

IsraelValley Desk | Défense

"OFEK 10" est dans le ciel et nous regarde, enregistre, rapporte, depuis hier soir. Israël, un des 15 pays dans le monde ayant sa propre expertise de lancements de satellites, poursuit sa marche accélérée en matière de mise en orbite. Après avoir travaillé sans discontinuer durant des jours et des week-ends entiers, les ingénieurs et équipes techniques de IAI, qui ont collaboré avec Tsahal ...

Youval Tanenbaum (Hanita) | Défense

Bon an, mal an, les industriels israéliens de l'armement exportent vers l'Inde 1,5 milliard de dollars de matériel militaire. Mais aujourd'hui des inquiétudes planent L'Asie, gourmande en armements, cherche à développer sa propre industrie Michel Cabirol pour La Tribune (Copyrights) : "Pourquoi l'Inde est-elle si importante aux yeux d'Israël ? Depuis le réchauffement des relations en 1992 ...

IsraelValley Desk | Défense

Un deal qui va certainement booster les relations bilatérales entre les deux pays. L'Argentine est en négociation exclusives avec Israël pour racheter plus de 20 Kfirs (remis à jour) fabriqués dans l'Etat Hébreu depuis au moins 30 ans. C'est IAI qui devrait bénéficier de ce contrat important. ISRAELVALLEY PLUS Les origines du Kfir remontent à l’embargo imposé par la France en 1969. Suite à...

Yair Cohen (Savyon) | Défense

Therm-App transforme les appareils Android en puissantes caméras de vision nocturne et de thermographie Opgal Optronic Industries, un important fournisseur Opgal Optronic Industries, un fournisseur mondial de solutions d'imagerie thermique, a annoncé le lancement de Therm-App. Therm-App transforme les appareils mobiles Android en puissantes caméras thermiques permettant de réaliser des ...

IsraelValley Desk | Défense

La force aérienne de Singapour (RSAF) exposait pour la première fois il y a quelques semaines au salon de Singapour deux aéronefs entrés en inventaire : le drone moyenne altitude longue endurance (Male) Heron 1, fourni par Israel Aerospace Industries, et le drone tactique Hermes 450 d'Elbit Systems. Selon air-cosmos.com (Copyrights) : "Selon un aviateur de la RSAF, les premiers Heron 1 aurai...

IsraelValley Desk | Défense

C'est un nouveau-venu dans la famille Heron : Israel Aerospace Industries a officiellement dévoilé il y a quelques semaines au salon de Singapour le Super Heron HF (Heavy Fuel), version améliorée de l'actuel Heron équipée d'un moteur diesel, d'ailettes marginales et d'une avionique rénovée. Trois clients potentiels seraient actuellement en discussions avec IAI pour l'achat de cet appareil. S...

IsraelValley Desk | Défense

Le remplaçant des derniers TA-4 Skyhawk israéliens sera bientôt livré à son client final. Alenia Aermacchi a fêté récemment la sortie d'usine du premier des 30 biréacteurs d'entraînement M-346 "Master" commandés en 2012 par la force aérienne de Tel-Aviv. L'avion devrait être réceptionné cet été par les aviateurs israéliens. Air&Cosmos (Copyrights) : "En juillet 2013, Israël annonçait que ses...

IsraelValley Desk | Défense

Selon air-cosmos.com (Copyrights) : "L'industriel de défense israélien Elbit Systems annonce cette semaine dans un communiqué la vente au Brésil d'un nombre indéterminé de drones de surveillance moyenne altitude longue endurance (Male) Hermes 900. Version très améliorée du Hermes 450, que Brasilia avait déjà commandé en 2011, le Hermes 900 sera notamment utilisé par la force aérienne brésil...

IsraelValley Desk | Défense

L'Argentine a décidé d'étudier sérieusement les alternatives pour s'équiper à nouveau. Israël est sur les rangs avec le Kfir qui est une copie du Mirage français équipé d’un moteur américain. Selon Reuters : "Le gouvernement argentin étudie différentes possibilités pour remplacer les avions de chasse Mirage de son armée de l'air, a déclaré en début de semaine le ministre de la Défense, Agus...

Youval Blumenthal | Défense

Le ministre des Affaires étrangères John Baird a annoncé que le Canada et Israël travailleront en partenariat dans le cadre d’un projet visant à contrer la menace du terrorisme nucléaire et les menaces à la sécurité nucléaire dans le monde. Cette annonce a été faite durant son entretien avec le ministre israélien du Renseignement, M. Youval Steinitz, en marge du Sommet sur la sécurité nucléaire...

IsraelValley Desk | Défense

L'incroyable machine de guerre d'Israël par Vincent Lamigeon (Copyrights) : Fort d'une industrie de pointe et d'une armée, Tsahal, prête à essayer tous les prototypes, l'Etat hébreu est devenu l'un des plus puissants marchands d'armes du monde. C'est un engin étrange, aux faux airs de Batmobile. Un drone futuriste que bichonnent deux techniciens dans un hangar discret de Yavné, morne zone ...

Vincent Lamigeon (Challenges) | Défense

Au sein des « Rencontres Economiques & Technologiques France-Israël », le Forum de cyber-sécurité présente chaque année les meilleures solutions israéliennes et décrypte les tendances futures du secteur. Côté français, la plupart des sociétés du CAC 40 ont déjà participé à cet événement unique, dans le cadre des rendez-vous d’affaires. Environ un millier de rendez-vous qualifiés, organisés d...

Mitz | Défense

Pascal Lacorie, à Jérusalem (Copyrights La Tribune) : "Tsahal, l'armée israélienne, va regrouper plusieurs de ses bases dans le Néguev. Parallèlement, un parc industriel sera créé à Beer-Sheva, chef-lieu de ce Sud déshérité et semi-désertique. Des dizaines d'entreprises, ainsi que des institutions publiques et universitaires, y seront réunies. « Faire fleurir le désert du Néguev. » Ce vi...

P.L. | Défense