Sep 18

ISRAELVALLEY. SUISSE ET ISRAËL : UNE POLEMIQUE ENTRE ELBIT ET PILATUS SUR L'UTILISATION D'AVIONS. L’avionneur Suisse Pilatis est un leader mondial des avions d’instruction militaires.

Authors picture

IsraelValley Desk | Défense

Headline image

De temps à autres des litiges (secteur bancaire,…) émergent entre des Suisses et Israël. Cette fois-ci cela concerne le secteur militaire. Selon swissinfo.ch : "Les commandes affluent chez Pilatus. L’avionneur suisse est devenu un leader mondial des avions d’instruction militaires. Un succès qui s’explique par les performances des appareils, mais aussi par une spécialisation dans un marché toujours plus maigre et délaissé par la concurrence. Basée à Stans, dans le canton de Nidwald, la société Pilatus a vu ses résultats s’envoler l’an dernier. L’avionneur a notamment annoncé un chiffre d’affaires record de 781 millions de francs, en progression de près de 14% par rapport à 2010.

Et l’avenir pourrait être bien plus faste encore. Depuis le début de l’année, la firme a enregistré des commandes pour 154 appareils, dont 79 de ses tout derniers PC-21. Mais comment expliquer un tel succès, accompagné régulièrement de controverses en raison de l’emploi d’avions Pilatus observé sur plusieurs théâtres de guerre ces dernières années?

Un appareil tout en un
Dans la revue d’aéronautique en ligne Flightglobal, le pilote britannique Peter Collins lève un coin du voile. En butte aux contraintes budgétaires, beaucoup de forces aériennes sont face à un dilemme: comment produire des pilotes hautement entraînés aux techniques de vol et d’attaque en un minimum de temps et de coûts?

«A l’avenir, nous aurons besoin d’un avion d’entraînement facile d’entretien mais présentant de si hautes performances et embarquant un système de simulation si sophistiqué qu’il peut remplacer trois ou quatre types d’appareils et ainsi couvrir l’ensemble du programme d’instruction», explique-t-il. Or le PC-21 répond à ces critères, estime le pilote d’essai, qui a lui-même testé l’appareil.

«Les forces aériennes suisses ont démontré que l’on peut utiliser le PC-21 tout au long du processus de formation, confirme Max Ungricht, rédacteur en chef de la revue suisse Cockpit. C’est quelque chose qui n’existait pas auparavant. On a toujours eu deux ou trois types d’avions entre le premier appareil d’entraînement et l’avion de chasse. Cela coûte plus cher et prend davantage de temps. Le système de Pilatus présente donc un très grand avantage.»

Un cockpit sur mesure

Deux caractéristiques notamment font que le PC-21 répond aux critères. Tout d’abord, bien qu’il soit équipé d’une hélice turbopropulseur, l’avion se comporte comme un avion à réaction.

«Il est conçu de manière à ne pas présenter le désavantage typique d’un avion à hélice, à savoir une tendance à être déporté sur le côté à cause du mouvement du moteur et de la pression engendrée par l’hélice sur le fuselage, explique Max Ungricht. Sur le PC-21, la correction de trajectoire est automatique, ce qui n’existe pas sur les autres appareils comparables. Le pilote a donc la sensation de piloter un jet, dont la propulsion est toujours droite.»

Outre le comportement de l’appareil, cette sensation de piloter un jet est encore renforcée à l’intérieur du cockpit. «Le cockpit du PC-21 est très proche de celui d’un F/A-18», relève Max Ungricht.

Mais cet intérieur peut aussi être aménagé sur mesure. Dans son rapport, Peter Collins souligne que la société Pilatus peut rendre son cockpit similaire à celui des avions de chasse les plus modernes, comme le Mirage 2000, l’Eurofighter ou le Saab Gripen.

Très bon rapport qualité-prix

Mais les innovations du dernier PC-21 n’expliquent pas à elles seules les succès commerciaux de Pilatus. La société de Stans bénéficie également d’une excellente image et d’une expérience de plusieurs décennies.

«Pilatus a commencé en 1947 avec son premier modèle, le PC-2, qui était déjà un avion d’entraînement très avancé pour l’époque, déclare le pilote et instructeur de vol Raoul Weit. La firme s’est dès le début concentrée sur deux objectifs: la réduction de coûts par rapport à des appareils plus gros et puissants, et des qualités de vol exceptionnelles qui rendent leurs appareils très agréables à piloter.»

«Les PC sont très fiables, poursuit-il. Le rapport qualité-prix est vraiment exceptionnel pour l’utilisateur. Dans les forces aériennes suisses, on voit aujourd’hui encore des PC-7 qui ont plus de 30 ans, mais qui sont encore comme neufs. Cela fait clairement une différence pour un opérateur qui se retrouve avec une machine qui ne vieillit jamais, sauf évidemment au niveau technologique. C’est certainement aussi l’une des clefs du succès de Pilatus.»

Toujours moins de concurrence

Reste que Pilatus a également l’avantage d’évoluer dans un marché où la concurrence se fait toujours moins vive. La baisse du nombre d’avions de combat fait que le nombre d’avions d’entraînement diminue également. Beaucoup de constructeurs ont donc abandonné ce secteur.

«Encore dans les années 1980, on comptait un demi-millier de jets en Suisse contre seulement 35 aujourd’hui, rappelle Raoul Weit. Il fallait donc former entre 70 et 80 pilotes par an, contre 8 aujourd’hui. Les autres pays européens, pour des raisons financières, ont aussi réduit la voilure, ce qui se répercute sur le marché des avions d’entraînement.»

Une concurrence moins vive, certes, mais néanmoins encore active. Par exemple avec l’industrie aéronautique russe qui intéresse une dizaine de pays avec son nouvel avion d’entraînement et de combat Iak-130, ou encore l’italienne qui a vendu mi-juillet 30 jets d’entraînement biplaces M-346 à l’armée de l’air israélienne.

Problème pour la neutralité

Les exportations de Pilatus créent cependant régulièrement la polémique. En effet, ces avions d’entraînement peuvent être armés après coup et utilisés notamment pour l’attaque au sol. Ce qui pose un problème au concept de neutralité suisse, qui interdit d’exporter des armes vers les zones en conflit.

La patron de Pilatus Oscar Schwenk a admis début août qu’une société israélienne, Elbit Systems, était capable d’armer des modèles anciens comme le PC-7 et le PC-9. Les nouveaux PC-21 ne peuvent en revanche être armés sans l’assistance de Pilatus, car il s’agit d’un «avion très complexe qui ne fonctionne qu’assisté par ordinateur», a-t-il assuré dans une interview au journal économique Handelszeitung.

Le patron de Pilatus a indiqué avoir demandé au gouvernement suisse d’intervenir auprès de l’ambassadeur d’Israël à Berne. Une démarche pour l’heure restée sans suite.

Les spécialistes consultés par swissinfo.ch considèrent cependant que la polémique autour de l’armement des PC constitue un faux-problème. «Les résultats n’ont pas du tout été probants, estime Raoul Weit. Les PC ne sont structurellement pas dessinés pour supporter des bombes ou des missiles. Certes, on peut toujours essayer d’armer un PC, mais l’aérodynamique est une science, et il est difficile d’aller à l’encontre de ses règles de bases.»

«On peut armer tous les avions, même le mien, s’emporte Max Ungricht. Mais dans le concept, le PC n’est pas du tout un avion de combat. Il est dommage qu’en Suisse, on ait davantage critiqué Pilatus pour ces questions d’armement plutôt que souligné le succès extraordinaire de cette petite société.»

Source: Olivier Pauchard, swissinfo.ch

Les soldats de Shaldag sont recrutés parmi les meilleurs des meilleurs, aguerris à toutes les techniques de combat, dans les conditions les plus extrêmes et périlleuses explique un ancien responsable du recrutement de l’unité. Des garçons avec des capacités physiques et intellectuelles, capable d’un haut niveau d’analyse, de réactivité, d’indépendance, mais aussi dotées de valeurs morales infai...

Katy Bisraor (TJ) | Défense

Une idée innovante en pleine guerre d'Israël contre le Hamas : les Maitres d'une école du sud d'Israël ont demandé aux enfants de décorer un tank avec des "mots-posters d'amour". Le résultat final est inespéré : les soldats ont été plus que surpris par cette initiative. Enchantés! ISRAELVALLEY PLUS. Selon ActuJ (Copyrights) : "Comment expliquer aux enfants ce qui se passe au-dessus de leur ...

Danielle Benhamou (Omer) | Défense

Les commandants d’unités d’infanterie sont équipés de télémètres lasers, de la taille d’un téléphone cellulaire. Le dispositif est semblable à une petite paire de jumelles, pèse à peine 200 grammes, et permet au commandant de déterminer avec précision la distance exacte de la cible. «Il s’agit d’un produit peu coûteux, de la taille d’un paquet de cigarettes. Le commandant de la compagnie obt...

IsraelValley Desk | Défense

Le conflit israélo-gazaoui s’accompagne d’une guerre des mots: le nom même de l’opération militaire israélienne varie selon les langues et les médias. Comme dans toutes les guerres, le conflit à Gaza est aussi une guerre où la propagande bat son plein et qui est destinée à conquérir les opinions publiques de tous les camps. En hébreu, l’opération de Tsahal dans la bande de Gaza est appelée...

Jacques Bendelac | Défense

GAZA/JERUSALEM (Reuters) - Les efforts diplomatiques se sont intensifiés lundi pour tenter de trouver un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas alors que le bilan de l'offensive de l'armée israélienne contre la bande de Gaza dépasse désormais les 500 morts. Quatorze jours après le lancement de l'opération "Bordure protectrice", et en dépit d'un appel du Conseil de sécurité des Nations unies ...

IsraelValley Desk | Défense

BREAKING NEWS CE SOIR. Terrible nouvelle ce soir en Israël. Sept tués. Plus de 25 soldats sont morts depuis le début de l'offensive terrestre. BREAKING NEWS. Annonce ce soir (19h47) : mort de 7 soldats israéliens (dont des officiers). Plus d'une vingtaine de soldats israéliens blessés (dont trois grièvement). Pour la première fois ce soir les speakers de la Chaîne 10 exposent les faiblesses ...

Eyal Friedman (Tel Aviv) | Défense

Les Allemands n'ont pas hésité d'annoncer en pleine guerre Israël-Hamas la vente d'une arme fondamentale pour soutenir, pas par les mots uniquement, l'Etat hébreu. Selon (1) : "Le ministère allemand de l’économie a annoncé ce mois-ci que le Conseil de Sécurité de l’Allemagne, qui examine les exportations d’armes vers les pays n’appartenant pas à l’OTAN, avait approuvé l’exportation d’un sous-ma...

IsraelValley Desk | Défense

L'ambassadeur israélien à l'ONU Ron Prosor a démenti ce dimanche soir l'enlèvement d'un soldat israélien revendiqué par le Hamas, affirmant que "ces rumeurs sont fausses". "Il n'y pas de soldat israélien enlevé, ces rumeurs sont fausses", a déclaré Prosor en réponse aux questions des journalistes. Il s'exprimait en marge d'une réunion d'urgence du Conseil de sécurité sur la situation à Gaza. ...

IsraelValley Desk | Défense

Inaugurée la semaine dernière, l'application "Tzeva Adom," a déjà été téléchargée par des milliers d'Israéliens. L'application, gratuite pour les téléphones portables, fournit des avertissements sur l'endroit où les sirènes retentissent dans le pays face à des barrages de roquettes tirées depuis la bande de Gaza. La protection c...

Avner Myers | Défense

Le réseau souterrain du Hamas a de quoi inquiéter Israël. "Des dizaines de tunnels parcourent la bande de Gaza, affirme Tsahal. Il s'agit d'un réseau sophistiqué, très bien entretenu, qui relie des ateliers de construction de roquettes, des rampes de lancement et des postes de commandement." A une vingtaine de mètres sous terre, ils sont parfois équipés du téléphone et de l'électricité. Les...

Israelvalley Desk | Défense

Beny Gantz, le chef d'Etat Major de Tsahal fait face à un extraordinaire challenge. Les meilleurs ingénieurs d'Israël n'ont toujours pas trouvé la solution miracle face à des ennemis acharnés qui ont construit sous terre des caches maudites. La guerre qui se poursuit depuis plusieurs jours est celle où les tunnels, labyrinthes, boyaux bourrés d'armes, qui mènent toutes à Gaza-City, doivent êtr...

Eyal Friedman (Tel Aviv) | Défense

Après l'application Red alert qui envoie une notification dès qu'une roquette est lancée sur Israël à tous ceux qui l'ont téléchargé (déjà plus de 780.000 personnes), un développeur israélien a publié une carte pour visualiser ces tirs: redalert.co.il Des points rouges apparaissent sur la carte pour les centaines de roquette qui ont frappé différentes villes du pays au fur et à mesure que le...

Slate.fr | Défense

Leader mondial dans la production de drones, Israël cherche actuellement à développer des mini-drones, pouvant accomplir des missions furtives de renseignement en milieu urbain. Produit en 2011 par IAI (Israel Aerospace Industries), le Ghost – un mini-drone de 1,47 m de long – inaugurait une nouvelle ligne d’engins miniaturisés. Mais les caractéristiques de ce prototype sont aujourd’hui dép...

David Jortner | Défense

LE FIL INFO ISRAELVALLEY DU 18.07.2014. La sonnette sonne ce matin dans la demeure familiale de x (son nom est encore sous embargo). Les parents ouvrent la porte et comprennent immédiatement : trois soldats sont face à eux. Ils sont là pour annoncer que leur fils est mort. Ils tremblent et pleurent. Et là commençent une souffrance sans fin. "X" est le premier soldat mort dans la bataille qu...

Eyal Friedman (Tel Aviv) | Défense

HEURES CRITIQUES EN ISRAËL. ISRAELVALLEY EN DIRECT. 22 H55. Ce soir, l'offensive terrestre israélienne a commencé. Toutes les Chaînes de TV passent en boucle les premières images. En raison de la censure militaire les israéliens sont souvent obligés de se reporter aux images des télévisions étrangères. Israël va tenter de prendre le contrôle des secteurs de la bande de Gaza d'où sont tir...

Eyal Goren (Tel Aviv) | Défense