Sep 18

ISRAELVALLEY. SUISSE ET ISRAËL : UNE POLEMIQUE ENTRE ELBIT ET PILATUS SUR L'UTILISATION D'AVIONS. L’avionneur Suisse Pilatis est un leader mondial des avions d’instruction militaires.

Authors picture

IsraelValley Desk | Défense

Headline image

De temps à autres des litiges (secteur bancaire,…) émergent entre des Suisses et Israël. Cette fois-ci cela concerne le secteur militaire. Selon swissinfo.ch : "Les commandes affluent chez Pilatus. L’avionneur suisse est devenu un leader mondial des avions d’instruction militaires. Un succès qui s’explique par les performances des appareils, mais aussi par une spécialisation dans un marché toujours plus maigre et délaissé par la concurrence. Basée à Stans, dans le canton de Nidwald, la société Pilatus a vu ses résultats s’envoler l’an dernier. L’avionneur a notamment annoncé un chiffre d’affaires record de 781 millions de francs, en progression de près de 14% par rapport à 2010.

Et l’avenir pourrait être bien plus faste encore. Depuis le début de l’année, la firme a enregistré des commandes pour 154 appareils, dont 79 de ses tout derniers PC-21. Mais comment expliquer un tel succès, accompagné régulièrement de controverses en raison de l’emploi d’avions Pilatus observé sur plusieurs théâtres de guerre ces dernières années?

Un appareil tout en un
Dans la revue d’aéronautique en ligne Flightglobal, le pilote britannique Peter Collins lève un coin du voile. En butte aux contraintes budgétaires, beaucoup de forces aériennes sont face à un dilemme: comment produire des pilotes hautement entraînés aux techniques de vol et d’attaque en un minimum de temps et de coûts?

«A l’avenir, nous aurons besoin d’un avion d’entraînement facile d’entretien mais présentant de si hautes performances et embarquant un système de simulation si sophistiqué qu’il peut remplacer trois ou quatre types d’appareils et ainsi couvrir l’ensemble du programme d’instruction», explique-t-il. Or le PC-21 répond à ces critères, estime le pilote d’essai, qui a lui-même testé l’appareil.

«Les forces aériennes suisses ont démontré que l’on peut utiliser le PC-21 tout au long du processus de formation, confirme Max Ungricht, rédacteur en chef de la revue suisse Cockpit. C’est quelque chose qui n’existait pas auparavant. On a toujours eu deux ou trois types d’avions entre le premier appareil d’entraînement et l’avion de chasse. Cela coûte plus cher et prend davantage de temps. Le système de Pilatus présente donc un très grand avantage.»

Un cockpit sur mesure

Deux caractéristiques notamment font que le PC-21 répond aux critères. Tout d’abord, bien qu’il soit équipé d’une hélice turbopropulseur, l’avion se comporte comme un avion à réaction.

«Il est conçu de manière à ne pas présenter le désavantage typique d’un avion à hélice, à savoir une tendance à être déporté sur le côté à cause du mouvement du moteur et de la pression engendrée par l’hélice sur le fuselage, explique Max Ungricht. Sur le PC-21, la correction de trajectoire est automatique, ce qui n’existe pas sur les autres appareils comparables. Le pilote a donc la sensation de piloter un jet, dont la propulsion est toujours droite.»

Outre le comportement de l’appareil, cette sensation de piloter un jet est encore renforcée à l’intérieur du cockpit. «Le cockpit du PC-21 est très proche de celui d’un F/A-18», relève Max Ungricht.

Mais cet intérieur peut aussi être aménagé sur mesure. Dans son rapport, Peter Collins souligne que la société Pilatus peut rendre son cockpit similaire à celui des avions de chasse les plus modernes, comme le Mirage 2000, l’Eurofighter ou le Saab Gripen.

Très bon rapport qualité-prix

Mais les innovations du dernier PC-21 n’expliquent pas à elles seules les succès commerciaux de Pilatus. La société de Stans bénéficie également d’une excellente image et d’une expérience de plusieurs décennies.

«Pilatus a commencé en 1947 avec son premier modèle, le PC-2, qui était déjà un avion d’entraînement très avancé pour l’époque, déclare le pilote et instructeur de vol Raoul Weit. La firme s’est dès le début concentrée sur deux objectifs: la réduction de coûts par rapport à des appareils plus gros et puissants, et des qualités de vol exceptionnelles qui rendent leurs appareils très agréables à piloter.»

«Les PC sont très fiables, poursuit-il. Le rapport qualité-prix est vraiment exceptionnel pour l’utilisateur. Dans les forces aériennes suisses, on voit aujourd’hui encore des PC-7 qui ont plus de 30 ans, mais qui sont encore comme neufs. Cela fait clairement une différence pour un opérateur qui se retrouve avec une machine qui ne vieillit jamais, sauf évidemment au niveau technologique. C’est certainement aussi l’une des clefs du succès de Pilatus.»

Toujours moins de concurrence

Reste que Pilatus a également l’avantage d’évoluer dans un marché où la concurrence se fait toujours moins vive. La baisse du nombre d’avions de combat fait que le nombre d’avions d’entraînement diminue également. Beaucoup de constructeurs ont donc abandonné ce secteur.

«Encore dans les années 1980, on comptait un demi-millier de jets en Suisse contre seulement 35 aujourd’hui, rappelle Raoul Weit. Il fallait donc former entre 70 et 80 pilotes par an, contre 8 aujourd’hui. Les autres pays européens, pour des raisons financières, ont aussi réduit la voilure, ce qui se répercute sur le marché des avions d’entraînement.»

Une concurrence moins vive, certes, mais néanmoins encore active. Par exemple avec l’industrie aéronautique russe qui intéresse une dizaine de pays avec son nouvel avion d’entraînement et de combat Iak-130, ou encore l’italienne qui a vendu mi-juillet 30 jets d’entraînement biplaces M-346 à l’armée de l’air israélienne.

Problème pour la neutralité

Les exportations de Pilatus créent cependant régulièrement la polémique. En effet, ces avions d’entraînement peuvent être armés après coup et utilisés notamment pour l’attaque au sol. Ce qui pose un problème au concept de neutralité suisse, qui interdit d’exporter des armes vers les zones en conflit.

La patron de Pilatus Oscar Schwenk a admis début août qu’une société israélienne, Elbit Systems, était capable d’armer des modèles anciens comme le PC-7 et le PC-9. Les nouveaux PC-21 ne peuvent en revanche être armés sans l’assistance de Pilatus, car il s’agit d’un «avion très complexe qui ne fonctionne qu’assisté par ordinateur», a-t-il assuré dans une interview au journal économique Handelszeitung.

Le patron de Pilatus a indiqué avoir demandé au gouvernement suisse d’intervenir auprès de l’ambassadeur d’Israël à Berne. Une démarche pour l’heure restée sans suite.

Les spécialistes consultés par swissinfo.ch considèrent cependant que la polémique autour de l’armement des PC constitue un faux-problème. «Les résultats n’ont pas du tout été probants, estime Raoul Weit. Les PC ne sont structurellement pas dessinés pour supporter des bombes ou des missiles. Certes, on peut toujours essayer d’armer un PC, mais l’aérodynamique est une science, et il est difficile d’aller à l’encontre de ses règles de bases.»

«On peut armer tous les avions, même le mien, s’emporte Max Ungricht. Mais dans le concept, le PC n’est pas du tout un avion de combat. Il est dommage qu’en Suisse, on ait davantage critiqué Pilatus pour ces questions d’armement plutôt que souligné le succès extraordinaire de cette petite société.»

Source: Olivier Pauchard, swissinfo.ch

Les entreprises britanniques autorisent toujours L’exportation d’armes et de composantes d’armes à Israël, en dépit de l’annonce de la Grande-Bretagne la semaine dernière selon laquelle elle suspendrait ses licences d’exportation en cas de reprise des hostilités, a déclaré un porte-parole du gouvernement britannique mercredi. « Nous avons affirmé que nous suspendrons les licences s’il y avait u...

IsraelValley Desk | Défense

DES CHIFFRES. Selon des sources européennes : "Israël est engagé dans des recherches, des entraînements et des développements militaires et sécuritaires conjoints avec des pays à travers le monde. Les firmes de défense israéliennes participent aux programmes de recherche européens. Pour la période 2007/2013 les compagnies du secteur militaire israélien ont participé à des projets de recherche q...

IsraelValley Desk | Défense

IsraelValley dispose d'un réseau d'experts de premier plan qui nous aide à éliminer les annonces de propagandes militaires courantes et "naturelles" en temps de conflits (la désinformation-intox est utilisée pour tromper la partie adverse). Cette information très intéressante publiée dans i24News nous a été confirmée par des sources très fiables : i24News (Copyrights) : "Le nouveau système, ...

i24News et IsraelValley | Défense

INFO ? INTOX ? Les femmes qui cherchent des donneurs de sperme veulent un profil idéal pour leur enfant à naître », a déclaré Dina Aminpour, chef de la banque de sperme du Rambam Medical Center. « La bravoure des soldats de Tsahal a servi à préciser les traits de personnalité qui sont importants pour ces dons. » (JSS News) Cette information est certainement exacte car lors du questionnaire p...

IsraelValley Desk | Défense

Tsahal est en train de modifier complètement son caractère. Avec son énorme déménagement qui est en train de se réaliser, l'armée israélienne va certainement éliminer quantité de matériels informatiques obsolètes. Impossible pour les équipes de soldats de Tsahal de ne pas aussi tomber sous le charme du desert comme cela a été le cas pour David Ben Gourion. Pascal Lacorie, à Jérusalem (Copyr...

P.L | Défense

Yahalom est une unité d’élite de Tsahal spécialisée en explosifs, sabotages, déminages, reverse-engineering et IEDs Extrait des archives Nano & Mitz (http://nanojv.wordpress.com) à propos de l’unité d’élite Yahalom: "l’activité phare, sur laquelle se fonde la renommée internationale de Yahalom, est l’analyse des explosifs (artisanaux ou industriels) confisqués à l’ennemi, puis leur "reverse...

Nano & Mitz | Défense

REVELATIONS. Les leaders israéliens installés à la Kiria, le Pentagone israélien situé au coeur de Tel Aviv, sont perplexes et se posent des questions (avant la guerre Gaza/Israël les militaires israéliens étaient "muets" sur les méga-deals d'armes avec le Qatar) : quel est l'état réel de la coopération entre le Qatar, qui finance le Hamas, et les producteurs d'armes américains ? Le corresp...

Philippe Eyal-Koren (Tel Aviv) | Défense

Ce n'est pas par erreur que nous avons mis en illustration de cet article une photo d'un studio d'une chaîne Moyen-Orientale. En effet, dans de nombreux cas, la palme du non-équilibre dans les reportages de guerre revient à i>TELE qui a choisi une ligne rédactionnelle volontairement défavorable à Israël et assez proche, dans certains cas, de Al Jazeera. Un miracle a cependant eu lieu. La parol...

Youval Barzilay (Tel Aviv) | Défense

Ce week-end un article étonnant a été diffusé par le journal Haaretz qui a révélé la mort de plusieurs chiens de combats de l'Unité Oketz. Ils vont être enterrés dans un cimetière pour chiens qui se trouve dans une base militaire proche de Modiin. Un carré pour chiens "morts au combat"a été ouvert depuis bien longtemps. Les chiens ont sauvé de nombreuses vies de soldats de Tsahal car ils ont pe...

Eyal Kaddosh (Tel Aviv) | Défense

Depuis bien longtemps, et IsraelValley est très bien plaçé pour le savoir, des firmes israéliennes de renom fournissent des armes à des pays arabes. Lors du salon aéronautique du Bourget qui se tient à Paris, et auquel nous assistons depuis bientôt quinze ans, les défilés de délégations arabes au stand d'Israël sont très nombreux. Une news a attiré notre attention et mérite d'être diff...

Eyal Kaddosh (Tel Aviv) | Défense

Poutine ne va pas être bien content. Poussé par les américains, Israël n'a pas le choix. Un arrêt temporaire des ventes de drones a été mis en place par les autorités israéliennes. Selon des sources Russes : "Le ministère israélien de la Défense a demandé à toutes les sociétés israéliennes qui participent à la fabrication des drones de ne pas commencer ou continuer les pourparlers sur d’éven...

Eyal Kaddosh (Tel Aviv) | Défense

De nouvelles révélations issues de documents d’Edward Snowden soulignent l’étendue de la coopération entre les services de renseignement américains et israéliens. Une collaboration "top secrète" formalisée dès 1999. C’est l’histoire d’une longue coopération. De nouveaux documents fournis par l’ex-consultant de la NSA, Edward Snowden, publiés par le site d’investigation "The Intercept", lundi...

Sébastian Seibt | Défense

L'Espagne exporte vers Israël pour moins de cinq millions de dollars d'armes par an. C'est un chiffre microscopique pour Israël qui achète des milliards de dollars d'armes partout... sauf en Espagne! Pour montrer que l'Espagne n'accepte pas les derniers débordements de la guerre, ce pays a annoncé en fanfare un "embargo" qui n'a pas mérité la Une des journaux TV de ce soir. Traditionnellemen...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Défense

Selon les données publiées en vue de la 4e Conférence Internationale sur la Cyber-sécurité qui se tiendra à l’Université de Tel-Aviv du 14 au 17 septembre prochain, le nombre de cyber-attaques sur Israël et les institutions israéliennes a augmenté de 900% depuis le début de l’opération “Bordure Protectrice”. “En règle générale nous faisons face à environ cent mille cyber-attaques par jour; m...

Dr S. Cohen-Wiesenfeld | Défense

Selon une interview du Prof. Eyal Benvenisti, expert en droit international de la Faculté de Droit de l'Université de Tel-Aviv, publiée dans la presse israélienne, Israël a jusqu'à présent agi pendant l'opération "Bordure protectrice" dans la bande de Gaza de manière proportionnée et compatible avec le droit international. Au cours de ces dernières années, Israël a été accusé de manière répé...

S.C.W. | Défense