Sep 13

ISRAELVALLEY - QUAND UNE OPÉRATION DU CERVEAU CALME LES ESPRITS. Des docteurs israéliens implantent des électrodes dans le cerveau de déprimés cliniques afin de guérir de fortes dépressions.

Authors picture

Isabelle Stroweis | Économie

Headline image

Des docteurs israéliens implantent des électrodes dans le cerveau de déprimés cliniques au cours d’un essai clinique qui pourrait bien s’avérer être l’unique espoir pour ces patients.

Des docteurs du CHU Hadassah Ein Kerem pratiquent une procédure expérimentale totalement radicale sur des patients souffrant de dépression sévère. Elle s’avère être leur unique espoir après des années de traitements infructueux.

Les docteurs implantent un stimulateur cérébral par lequel on insère une électrode dans le cerveau du patient. Hadassah est le premier hôpital en Israël à utiliser cette technique, connue sous le nom de Stimulation Cérébrale Profonde (SCP), dans le cadre d’un essai clinique international conduit en parallèle dans plusieurs pays européens et en Israël. Quatre Israéliens ont été recrutés pour cet essai, et six autres sont en voie de l’être.

L’équipe médicale du CHU Hadassah inclut: le Professeur Benjamin Lehrer, Directeur de l’Unité de Psychiatrie Biologique; le Département de Neurochirurgie; le Dr. Renana Eitan du Département de Psychiatrie; et le Professeur Hagai Bergman, du Département de Neurobiologie Médicale.

Seuls des patients atteints de dépression grave, sur lesquels les médicaments ou la thérapie comportementale n’ont eu aucun effet dans le passé, peuvent recevoir ce traitement couvert en Israël par les caisses de maladies. “Nous posons comme préalable à l’inclusion dans cet essai l’échec d’au moins trois médicaments et de la thérapie électro-convulsive,” précise le Professeur Lehrer. Pour évaluer l’admissibilité de patients potentiels, ceux-ci ont subi une batterie d’examens vérifiant leur condition mentale, état fonctionnel et capacité mémorielle. De plus, un IRM permet d’obtenir une imagerie structurelle de leur cerveau.

La tranche d’âge des participants est de 20 à 30 ans. Leurs psychiatres les ont déclarés prêts à suivre cette thérapie “suite à l’échec des autres traitements ne leur ayant pas permis de trouver la sérénité et après avoir vécu dans une extrême souffrance,” dit le Dr. Tzvi Israël, Directeur du Département de Chirurgie Fonctionnelle et Reconstructrice à Hadassah, également impliqué dans cette expérience.

Lors d’une procédure neurochirurgicale, deux électrodes métalliques sont implantées dans des zones symétriques du cerveau. Ces régions situées dans la partie frontale sont connues pour agir sur l’humeur du patient. “On note un accroissement de l’activité dans ces zones chez les déprimés sévères. Le courant électrique réduit cette activité, ce qui influe progressivement sur l’humeur”, dit Lehrer.

Les électrodes sont reliées à des filaments implantés sous le cuir chevelu en direction de la paroi thoracique, là même où se situe l’unité opérationnelle consistant d’un ordinateur et d’une pile. On peut d’ores et déjà trouver des systèmes munis de piles rechargeables en-dehors du corps, mais le système utilisé dans cet essai clinique nécessite une procédure chirurgicale pour remplacer les piles tous les deux à quatre ans.

L’unité opérationnelle peut être calibrée et ses paramètres modifiés extérieurement. Ainsi, on pourra faire varier la stimulation électrique transmise par les piles au cerveau. Les électrodes et l’unité opérationnelle ne laissent pratiquement aucune cicatrice, hormis une légère marque sur le crâne, là où sont insérées les électrodes.

Bien que les chercheurs ne puissent pas expliquer précisément pourquoi la procédure marche, ils sont heureux des résultats obtenus à ce jour. “Les pulsations électriques ont un effet neuromodulateur. L’électrode enregistre l’activité électrique dans la zone ciblée et répond en conséquence par l’envoi d’un stimulus électrique. Nous ne savons pas exactement comment la stimulation de cette région joue sur l’humeur des patients, mais les premières réponses sont encourageantes,” dit le Dr. Ygal Shoshan, Directeur du Département de Neurochirurgie à Hadassah.

“Jusqu’à ce jour, et selon nos observations, le taux de réussite de la SCP chez des déprimés sévères est de 70%,” dit le Dr. Israël.

La procédure nécessite une hospitalisation (pré et post-opératoire) de quatre jours seulement et les patients retournent à la maison deux jours après l’implantation. Les électrodes restent à vie dans le cerveau du patient. Le suivi médical est programmé initialement toutes les deux ou trois semaines, puis à quelques mois, et enfin à deux fois par an.

Selon le Professeur Lehrer, “La dépression est une maladie courante, qui affecte près de 5% de la population. Un-tiers répond de manière sous-optimale au traitement médicamenteux. Pour la plupart des malades, la dépression passe avec le temps, mais une minorité doit endurer une dépression grave pendant de longues années, et c’est à ce groupe-même que le traitement en cours s’adresse.” En 1997, la SCP a été approuvée par l’Agence Fédérale Américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) initialement à des fins de recherche. Depuis 2002, elle est couramment utilisée pour soigner les patients atteints par la Maladie de Parkinson, lorsque ceux-ci souffrent de convulsions sévères, et depuis 2003, on l’emploie pour traiter la dystonie, maladie neurologique caractérisée par des troubles moteurs.

Il faudra attendre 2009 pour que la FDA autorise une des compagnies fabriquant les électrodes à les utiliser en vue de traiter les malades psychiatriques souffrant de troubles obsessionnels-compulsifs. Les expériences avec la SCP sur des patients dépressifs ont commencé au Canada, suivi par les USA. Au total, 80 patients du Royaume-Uni, de France, d’Allemagne et d’Italie, ont pris part à ces expériences.

Isabelle Stroweis

Source: Extraits de l'article de Dan Even paru dans le quotidien Haaretz 6 Septembre 2012.

Le gouvernement a institué des règles il y a plusieurs années concernant les fournisseurs de services. Ceux-ci doivent offrir un service télephonique rapide aux clients, quelque soit le business et quel que soit le jour de la semaine. La compagnie de câble HOT n'a pas respecté ses régles car la l'organisation de surveillance mis en place par le gouvernement, a condamné la société HOT a payer...

IsraelValley Desk | Économie

Malgré l’absence officielle de relations diplomatiques entre les deux pays, les échanges commerciaux et touristiques se poursuivent régulièrement. Officiellement, Israël et Cuba ont rompu leurs relations diplomatiques en 1973, non seulement en raison de la guerre du Kippour, mais aussi parce que Fidel Castro, avait demandé la présidence du Mouvement des non-alignés cette année-là. En revanc...

Jacques Bendelac | Économie

Depuis près de 40 ans, Afimilk offre aux producteurs laitiers la technologie et les connaissances nécessaires pour produire du lait de grande qualité de manière rentable. La société a présenté le premier système de podomètre opérationnel, et sa créativité ainsi que son expertise continuent de dominer l'industrie laitière. En faisant progresser la technologie et en favorisant l'innovation, A...

Ubifrance Israël. | Économie

À la veille de Noël 2014, 163 000 Chrétiens vivaient en Israël, soit 2% de la population israélienne ; la majorité d’entre eux sont des Arabes. 79% des Chrétiens d’Israël appartiennent à la communauté arabe. Les autres (21%) sont des Chrétiens non arabes qui sont venus s’installer en Israël accompagnés de leur conjoint juif dans le cadre de la « loi du Retour » ; la plupart d’entre eux son...

Jacques Bendelac | Économie

Alors que les tirs sporadiques de roquettes depuis la bande de Gaza reprennent, 1,8 million de gazaouis attendent toujours l’aide à la reconstruction. Trois mois après l’opération « Tsouk Eitan », la bande de Gaza panse toujours ses blessures. Plus de 50.000 habitants de la bande sont toujours sans-abri, et le ciment fait cruellement défaut pour lancer un plan de reconstruction. Quant à l’aide ...

Jacques Bendelac | Économie

Le gouvernement israélien de transition a annoncé deux décisions destinées aux classes populaires et aux personnes souhaitant acquérir une maison, signes clairs que l'économie sera un sujet majeur de la campagne en vue des élections du 17 mars. Le premier ministre Benyamin Netanyahou dit avoir demandé au ministère des Finances d'augmenter le salaire minimum de 4300 shekel (environ 900 euros)...

i24News | Économie

Excellente nouvelle pour les sous-traitants de Intel en Israël. Le groupe américain s'engage à acheter dans le pays pour plusieurs centaines de millions de marchandises. Un accord a été signé avec le gouvernement israélien. Cet accord offset couronne les efforts d'Israël afin que le géant américain s'enracine encore plus dans le pays. EN SAVOIR PLUS. Selon (1) : Avec le soutien du gouvernem...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Économie

Un entrepreneur palestinien veut faire de Jérusalem une start-up city. Hani Alami lance un accélérateur sur l'ancienne ligne de démarcation de la ville pour attirer des entrepreneurs en herbe juifs et arabes. Il est difficile d'imaginer un moment plus difficile qu'aujourd'hui pour entreprendre une nouvelle aventure en matière de coopération israélo-palestinienne à Jérusalem. La ville vient ...

Avner Myers | Économie

Exportations, investissements, tourisme médical, etc. : plusieurs secteurs de l’économie israélienne vont souffrir de la chute du rouble en Russie. La crise financière en Russie n’épargne pas l’économie israélienne. La présence en Israël de plus d’un million d’immigrants de Russie a renforcé les liens économiques et financiers entre les deux pays. Les secteurs menacés en Israël par la crise ...

Jacques Bendelac | Économie

L’instabilité politique en Israël pourrait conduire à une dégradation de sa note de crédit. Après que l’agence de notation Fitch Ratings ai revu la perspective de note de crédit d’Israël de positive à stable sur le long terme le 22 novembre dernier, l’agence Moody’s a déclaré lundi dernier que la dissolution du gouvernement israélien pourrait avoir un impact négatif sur la notation financiè...

Maelle Lassy | Économie

GetTaxi innove et se plie en quatre pour ses clients. Cette semaine la compagnie annonce la mise en place d'un dispositif spécial réservé aux familles qui ont des enfants en bas âge (deux à huit ans). Pour un peu plus d'un euro il est possible d'avoir un taxi qui mettra à disposition un siège spécial pour enfants. Une idée à reprendre en France ? Inutile d'y penser! GetTaxi, l'application m...

Eyal Dayan (Rehovot) | Économie

La compagnie Air Méditerranée qui a une ligne sur Tel Aviv innove et utilise des sièges en titane ultra-light. Pascal Rabiller (La Tribune) : "Société créée en mars 2011 et implantée majoritairement à Paris mais aussi à Mérignac (33), dans les locaux de la technopole Bordeaux Technowest, Expliseat a conçu le siège d’avion le plus léger du marché. Baptisé Titanium, il ne se contente pas d’accumu...

IsraelValley Desk | Économie

Un avocat aux commandes des Finances : Nimrod Sapir remplira la fonction de ministre intérimaire des Finances, jusqu’aux élections de mars 2015. La nouvelle a pris de court tous les observateurs israéliens : l’avocat Nimrod Sapir dirigera le ministère des Finances à titre temporaire. En revanche, il ne détiendra pas officiellement le portefeuille des Finances qui reste entre les mains du Pre...

Jacques Bendelac | Économie

Pour les besoins d'une campagne marketing, Coca Cola Israël a conçu un algorithme permettant de générer un design différent pour 2 millions d'étiquettes apposées sur ses bouteilles de Diet Coke. En personnalisant ses bouteilles, Coca-Cola veut offrir à ses clients une expérience unique. En période estivale, la marque américaine a déjà lancé – avec succès – l'opération "Partage un Coca-Cola"....

Sylvain Arnulf (Usine Digitale) | Économie

La chute des prix du brut se répercute sur le prix à la pompe et sur les valeurs des sociétés israéliennes qui opèrent dans le secteur de l’énergie. Au cours des six derniers mois, le prix du baril de brut a perdu 35% ; il s’échange en dessous de 60 dollars, contre 110 dollars il y a quelques mois. En Israël, la chute des prix du brut va se répercuter sur le prix de l’essence à la pompe, t...

Jacques Bendelac | Économie