Sep 13

ISRAELVALLEY - QUAND UNE OPÉRATION DU CERVEAU CALME LES ESPRITS. Des docteurs israéliens implantent des électrodes dans le cerveau de déprimés cliniques afin de guérir de fortes dépressions.

Authors picture

Isabelle Stroweis | Économie

Headline image

Des docteurs israéliens implantent des électrodes dans le cerveau de déprimés cliniques au cours d’un essai clinique qui pourrait bien s’avérer être l’unique espoir pour ces patients.

Des docteurs du CHU Hadassah Ein Kerem pratiquent une procédure expérimentale totalement radicale sur des patients souffrant de dépression sévère. Elle s’avère être leur unique espoir après des années de traitements infructueux.

Les docteurs implantent un stimulateur cérébral par lequel on insère une électrode dans le cerveau du patient. Hadassah est le premier hôpital en Israël à utiliser cette technique, connue sous le nom de Stimulation Cérébrale Profonde (SCP), dans le cadre d’un essai clinique international conduit en parallèle dans plusieurs pays européens et en Israël. Quatre Israéliens ont été recrutés pour cet essai, et six autres sont en voie de l’être.

L’équipe médicale du CHU Hadassah inclut: le Professeur Benjamin Lehrer, Directeur de l’Unité de Psychiatrie Biologique; le Département de Neurochirurgie; le Dr. Renana Eitan du Département de Psychiatrie; et le Professeur Hagai Bergman, du Département de Neurobiologie Médicale.

Seuls des patients atteints de dépression grave, sur lesquels les médicaments ou la thérapie comportementale n’ont eu aucun effet dans le passé, peuvent recevoir ce traitement couvert en Israël par les caisses de maladies. “Nous posons comme préalable à l’inclusion dans cet essai l’échec d’au moins trois médicaments et de la thérapie électro-convulsive,” précise le Professeur Lehrer. Pour évaluer l’admissibilité de patients potentiels, ceux-ci ont subi une batterie d’examens vérifiant leur condition mentale, état fonctionnel et capacité mémorielle. De plus, un IRM permet d’obtenir une imagerie structurelle de leur cerveau.

La tranche d’âge des participants est de 20 à 30 ans. Leurs psychiatres les ont déclarés prêts à suivre cette thérapie “suite à l’échec des autres traitements ne leur ayant pas permis de trouver la sérénité et après avoir vécu dans une extrême souffrance,” dit le Dr. Tzvi Israël, Directeur du Département de Chirurgie Fonctionnelle et Reconstructrice à Hadassah, également impliqué dans cette expérience.

Lors d’une procédure neurochirurgicale, deux électrodes métalliques sont implantées dans des zones symétriques du cerveau. Ces régions situées dans la partie frontale sont connues pour agir sur l’humeur du patient. “On note un accroissement de l’activité dans ces zones chez les déprimés sévères. Le courant électrique réduit cette activité, ce qui influe progressivement sur l’humeur”, dit Lehrer.

Les électrodes sont reliées à des filaments implantés sous le cuir chevelu en direction de la paroi thoracique, là même où se situe l’unité opérationnelle consistant d’un ordinateur et d’une pile. On peut d’ores et déjà trouver des systèmes munis de piles rechargeables en-dehors du corps, mais le système utilisé dans cet essai clinique nécessite une procédure chirurgicale pour remplacer les piles tous les deux à quatre ans.

L’unité opérationnelle peut être calibrée et ses paramètres modifiés extérieurement. Ainsi, on pourra faire varier la stimulation électrique transmise par les piles au cerveau. Les électrodes et l’unité opérationnelle ne laissent pratiquement aucune cicatrice, hormis une légère marque sur le crâne, là où sont insérées les électrodes.

Bien que les chercheurs ne puissent pas expliquer précisément pourquoi la procédure marche, ils sont heureux des résultats obtenus à ce jour. “Les pulsations électriques ont un effet neuromodulateur. L’électrode enregistre l’activité électrique dans la zone ciblée et répond en conséquence par l’envoi d’un stimulus électrique. Nous ne savons pas exactement comment la stimulation de cette région joue sur l’humeur des patients, mais les premières réponses sont encourageantes,” dit le Dr. Ygal Shoshan, Directeur du Département de Neurochirurgie à Hadassah.

“Jusqu’à ce jour, et selon nos observations, le taux de réussite de la SCP chez des déprimés sévères est de 70%,” dit le Dr. Israël.

La procédure nécessite une hospitalisation (pré et post-opératoire) de quatre jours seulement et les patients retournent à la maison deux jours après l’implantation. Les électrodes restent à vie dans le cerveau du patient. Le suivi médical est programmé initialement toutes les deux ou trois semaines, puis à quelques mois, et enfin à deux fois par an.

Selon le Professeur Lehrer, “La dépression est une maladie courante, qui affecte près de 5% de la population. Un-tiers répond de manière sous-optimale au traitement médicamenteux. Pour la plupart des malades, la dépression passe avec le temps, mais une minorité doit endurer une dépression grave pendant de longues années, et c’est à ce groupe-même que le traitement en cours s’adresse.” En 1997, la SCP a été approuvée par l’Agence Fédérale Américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) initialement à des fins de recherche. Depuis 2002, elle est couramment utilisée pour soigner les patients atteints par la Maladie de Parkinson, lorsque ceux-ci souffrent de convulsions sévères, et depuis 2003, on l’emploie pour traiter la dystonie, maladie neurologique caractérisée par des troubles moteurs.

Il faudra attendre 2009 pour que la FDA autorise une des compagnies fabriquant les électrodes à les utiliser en vue de traiter les malades psychiatriques souffrant de troubles obsessionnels-compulsifs. Les expériences avec la SCP sur des patients dépressifs ont commencé au Canada, suivi par les USA. Au total, 80 patients du Royaume-Uni, de France, d’Allemagne et d’Italie, ont pris part à ces expériences.

Isabelle Stroweis

Source: Extraits de l'article de Dan Even paru dans le quotidien Haaretz 6 Septembre 2012.

Chronique de Serge Assayag : "Les nouvelles expérimentations managériales élisent domicile dans l'Etat hébreu. Ce qui explique en grande partie la bonne santé économique de cette nation start-up. L’entreprise ne se vit plus centrée sur elle-même, elle appartient à un écosystème social, sectoriel, géographique, culturel beaucoup plus large. Son nouveau rôle est donc d’offrir ...

IsraelValley Desk | Économie

Même si la fermeture d'agences sont nombreuses, Israël est quadrillé d'agences bancaires. Plus de 800 agences bancaires existent en Israël. La Banque Hapoalim en possède 235. La Banque Leumi, 203 agences. La Banque Discount : 200 agences. Mizrahi Tefahot se classe à la quatrième place en nombre d'agences (184). Selon (1) : "Placés sous le contrôle d’un directeur d’agence, ces ...

Eyal Koren | Économie

La Histadrouth menace. Une grève pourrait avoir lieu le 25 Avril 2017 .Avi Nissenkorn, la patron du syndicat a décidé d'engager un bras de fer avec le Gouvernement. Selon les médias israéliens la décision de "jouer au dur" de Nissenkorn est liée aux prochaines élections de la Histadrout. Shelly Yachimovich fera face au patron actuel du syndicat. Shelly Yachimovitch (en hébreu : של...

Eyal Aviv (Kikar hamedina) | Économie

Bonne nouvelle pour le Groupe Delta Galil Industries Ltd qui a signé un important accord de fabrication sous licence Calvin Klein. L'accord porte sur des sous-vêtements enfants (garçons et fille) LE PLUS. Calvin Klein est un entrepreneur américain. Passionné par le dessin et la couture dès son enfance, il prend des cours au Fashion Institute of Technology de New York, il travaille ensu...

Ilanit Goldberg (Rehovot) | Économie

CONTROVERSES. Le parti religieux Shass est en colère. Une décision qui a fait des heureux auprès des bobos telaviviens. La "High Court of Justice" d'Israël a finalement donné son autorisation, après des mois de tergiversations. Il sera possible à Tel Aviv, d'ouvrir boutiques, restaurants, cinémas sans que les propriétaires payent des amendes. Les partis politiques religieux israéliens...

Ilanit Goldberg (Rehovot) | Économie

BONNE NOUVELLE. Cadeau pré-electoral ? Le Ministre Kahlon se transforme en Père Noël et a décidé de réduire les taxes d'importations (15%) à partir du 23 Avril. LE PLUS. Israël applique un régime libéral d’importations et de réduction progressive des tarifs douaniers. Tous les produits peuvent être importés librement. Les permis d'importation sont accordés par le Ministère d...

Eyal Aviv (Kikar hamedina) | Économie

Moshe Kahlon fait parler de lui (pré-campagne électorale ?) et a annoncé, sans en informer auparavant l'indéracinable Bibi Netanyahou, un programme-surprise. Le Ministre Kahlon, qui vise le job de 1er Ministre, prévoit d'augmenter les subventions gouvernementales pour les gardes d’enfants. Des crédits d’impôts sont également prévus pour les parents qui travaillent. Le plan pré...

Ilanit Goldberg | Économie

Depuis le début de l'année, les actions américaines et européennes font un carton. L'indice Stoxx 600 a ainsi pris +4,85% en seulement trois mois et le S&P500 +5,2%. Le 16 mars, le CAC 40 a même retrouvé les 5.000 points, son plus haut depuis 18 mois. Cette tendance haussière est-elle durable? Qu'est-ce qui dope les marchés? L'analyse de Christophe Donay, chef de la recherche macroécon...

IsraelValley Desk | Économie

Les automobilistes iraniens commençaient à s'habituer au système de navigation routière. Jusqu'à ce que le régime des ayatollahs découvre qu'il s'agissait d'une invention israélienne. Un article de Pascale Zonszain : "Le mois dernier, la République islamique a interdit l'utilisation de Waze sur l'ensemble de son territoire. Les Iraniens qui étaient de plus en plus nombreux à recou...

IsraelValley Desk | Économie

La BCI (Banque Centrale d’Israël) a publié ses perspectives économiques pour 2017 et 2018. Ainsi, les estimations de la BCI pour la Croissance sont de 2.80 % pour 2017, tandis qu’elle l’estimait plus tôt dans l’année à 3.25 % ; pour 2018, ses estimations sont de 3.30 % contre 3.10 % lors des précédentes estimations. Enfin, la consommation des ménages qui est l’un des pr...

IsraelValley Desk | Économie

REVUE DE PRESSE. 1. Une société israélienne se vante d’avoir créé un édulcorant plus sucré et plus sain. ‘Unavoo’, un succédané de sucre à base de stevia, aurait tous les bénéfices d’une alternative au sucre, sans l’arrière-goût désagréable. 2. Pour lutter contre l’antisémitisme sur la Toile, de jeunes cerveaux de la culture high-tech planchent ensemble. Hackatho...

Eyal Aviv (Kikar hamedina) | Économie

Teva Pharmaceutical Industries est une entreprise pharmaceutique internationale de premier plan qui propose des solutions de soins de santé centrées sur les patients et de haute qualité utilisées par environ 200 millions de patients sur 100 marchés chaque jour. Premier fabricant mondial de médicaments génériques, Teva, dont le siège social se trouve en Israël, tire profit de son p...

IsraelValley Desk | Économie

A quelques jours de Pessah, les prestataires de services font preuve d'innovation pour inciter les Israéliens à leur confier leurs travaux ménagers et la protection de leur domicile. Dorénavant, les Israéliens font appel à l'outsourcing, c'est-à-dire à la sous-traitance de tâches domestiques par des professionnels, artisans indépendants ou sociétes privées. Les services ne sont ...

Jacques Bendelac | Économie

Très présent en Israël sur la partie R&D et intelligence artificielle, Google va exploiter le "machine learning" (domaine d'excellence des chercheurs israéliens) pour mieux identifier le contenu indélicat sur YouTube et ainsi rassurer les annonceurs soucieux de leurs images de marque. A SAVOIR. L'apprentissage automatique, ou machine learning en anglais, champ d'étude de l'intelligenc...

IsraelValley Desk | Économie

Après un article de Rogel Alper dans le Haaretz contre la marque de chocolat à tartiner « HaShah’ar HaoOleh », son Pdg Moshé Weidberg a tenu à remercier la population du pays pour sa réaction de soutien massif. Le journaliste avait dénoncé cette entreprise du fait que "son Pdg aide financièrement chaque année des localités juives de Judée-Samarie". Il avait appelé la populati...

IsraelValley Desk | Économie