Sep 13

ISRAELVALLEY - QUAND UNE OPÉRATION DU CERVEAU CALME LES ESPRITS. Des docteurs israéliens implantent des électrodes dans le cerveau de déprimés cliniques afin de guérir de fortes dépressions.

Authors picture

Isabelle Stroweis | Économie

Headline image

Des docteurs israéliens implantent des électrodes dans le cerveau de déprimés cliniques au cours d’un essai clinique qui pourrait bien s’avérer être l’unique espoir pour ces patients.

Des docteurs du CHU Hadassah Ein Kerem pratiquent une procédure expérimentale totalement radicale sur des patients souffrant de dépression sévère. Elle s’avère être leur unique espoir après des années de traitements infructueux.

Les docteurs implantent un stimulateur cérébral par lequel on insère une électrode dans le cerveau du patient. Hadassah est le premier hôpital en Israël à utiliser cette technique, connue sous le nom de Stimulation Cérébrale Profonde (SCP), dans le cadre d’un essai clinique international conduit en parallèle dans plusieurs pays européens et en Israël. Quatre Israéliens ont été recrutés pour cet essai, et six autres sont en voie de l’être.

L’équipe médicale du CHU Hadassah inclut: le Professeur Benjamin Lehrer, Directeur de l’Unité de Psychiatrie Biologique; le Département de Neurochirurgie; le Dr. Renana Eitan du Département de Psychiatrie; et le Professeur Hagai Bergman, du Département de Neurobiologie Médicale.

Seuls des patients atteints de dépression grave, sur lesquels les médicaments ou la thérapie comportementale n’ont eu aucun effet dans le passé, peuvent recevoir ce traitement couvert en Israël par les caisses de maladies. “Nous posons comme préalable à l’inclusion dans cet essai l’échec d’au moins trois médicaments et de la thérapie électro-convulsive,” précise le Professeur Lehrer. Pour évaluer l’admissibilité de patients potentiels, ceux-ci ont subi une batterie d’examens vérifiant leur condition mentale, état fonctionnel et capacité mémorielle. De plus, un IRM permet d’obtenir une imagerie structurelle de leur cerveau.

La tranche d’âge des participants est de 20 à 30 ans. Leurs psychiatres les ont déclarés prêts à suivre cette thérapie “suite à l’échec des autres traitements ne leur ayant pas permis de trouver la sérénité et après avoir vécu dans une extrême souffrance,” dit le Dr. Tzvi Israël, Directeur du Département de Chirurgie Fonctionnelle et Reconstructrice à Hadassah, également impliqué dans cette expérience.

Lors d’une procédure neurochirurgicale, deux électrodes métalliques sont implantées dans des zones symétriques du cerveau. Ces régions situées dans la partie frontale sont connues pour agir sur l’humeur du patient. “On note un accroissement de l’activité dans ces zones chez les déprimés sévères. Le courant électrique réduit cette activité, ce qui influe progressivement sur l’humeur”, dit Lehrer.

Les électrodes sont reliées à des filaments implantés sous le cuir chevelu en direction de la paroi thoracique, là même où se situe l’unité opérationnelle consistant d’un ordinateur et d’une pile. On peut d’ores et déjà trouver des systèmes munis de piles rechargeables en-dehors du corps, mais le système utilisé dans cet essai clinique nécessite une procédure chirurgicale pour remplacer les piles tous les deux à quatre ans.

L’unité opérationnelle peut être calibrée et ses paramètres modifiés extérieurement. Ainsi, on pourra faire varier la stimulation électrique transmise par les piles au cerveau. Les électrodes et l’unité opérationnelle ne laissent pratiquement aucune cicatrice, hormis une légère marque sur le crâne, là où sont insérées les électrodes.

Bien que les chercheurs ne puissent pas expliquer précisément pourquoi la procédure marche, ils sont heureux des résultats obtenus à ce jour. “Les pulsations électriques ont un effet neuromodulateur. L’électrode enregistre l’activité électrique dans la zone ciblée et répond en conséquence par l’envoi d’un stimulus électrique. Nous ne savons pas exactement comment la stimulation de cette région joue sur l’humeur des patients, mais les premières réponses sont encourageantes,” dit le Dr. Ygal Shoshan, Directeur du Département de Neurochirurgie à Hadassah.

“Jusqu’à ce jour, et selon nos observations, le taux de réussite de la SCP chez des déprimés sévères est de 70%,” dit le Dr. Israël.

La procédure nécessite une hospitalisation (pré et post-opératoire) de quatre jours seulement et les patients retournent à la maison deux jours après l’implantation. Les électrodes restent à vie dans le cerveau du patient. Le suivi médical est programmé initialement toutes les deux ou trois semaines, puis à quelques mois, et enfin à deux fois par an.

Selon le Professeur Lehrer, “La dépression est une maladie courante, qui affecte près de 5% de la population. Un-tiers répond de manière sous-optimale au traitement médicamenteux. Pour la plupart des malades, la dépression passe avec le temps, mais une minorité doit endurer une dépression grave pendant de longues années, et c’est à ce groupe-même que le traitement en cours s’adresse.” En 1997, la SCP a été approuvée par l’Agence Fédérale Américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) initialement à des fins de recherche. Depuis 2002, elle est couramment utilisée pour soigner les patients atteints par la Maladie de Parkinson, lorsque ceux-ci souffrent de convulsions sévères, et depuis 2003, on l’emploie pour traiter la dystonie, maladie neurologique caractérisée par des troubles moteurs.

Il faudra attendre 2009 pour que la FDA autorise une des compagnies fabriquant les électrodes à les utiliser en vue de traiter les malades psychiatriques souffrant de troubles obsessionnels-compulsifs. Les expériences avec la SCP sur des patients dépressifs ont commencé au Canada, suivi par les USA. Au total, 80 patients du Royaume-Uni, de France, d’Allemagne et d’Italie, ont pris part à ces expériences.

Isabelle Stroweis

Source: Extraits de l'article de Dan Even paru dans le quotidien Haaretz 6 Septembre 2012.

Mais la hausse des prix, le manque de possibilités en matière d'emploi et les écarts entre riches et pauvres demeurent des préoccupations importantes selon un nouveau sondage du Pew Research Center. Au contraire de nombreux pays en Occident, les Israéliens sont généralement optimistes sur l'économie de leur pays, selon une récente enquête réalisée par le Pew Research Center. Menée au printe...

Avner Myers | Économie

RÉVÉLATION – Un rapport de l’OCDE lève le voile sur une tendance inquiétante de l’économie israélienne: le salaire réel est en baisse depuis sept ans. Le salaire moyen baisse en Israël alors qu’il augmente dans les pays de l’OCDE : telle est la conclusion qui se dégage pour Israël de l’édition 2014 des « Perspectives de l’Emploi » que vient de publier à Paris l’Organisation pour la Coopérati...

Jacques Bendelac | Économie

Le ministre des Finances affirme que le budget 2015 est prêt, mais le Premier ministre n’a pas encore fixé la ligne budgétaire du gouvernement. La bataille du budget 2015 est lancée : Benyamin Netanyahou entreprend ce dimanche matin des discussions-marathon avec ses principaux ministres pour réduire au minimum les points de friction qui ne permettent toujours pas le vote de la proposition ...

Jacques Bendelac | Économie

Installée face à la Bourse de Tel Aviv, la startup experte dans les transactions et technologies de sécurité du bitcoin, "Bits of Gold", dirigée par Jonathan Rouach, est préparée à la vague qui va enfin asseoir cette monnaie électronique dans la cour des grands. Le géant PayPal, qui compte plus de 150 millions de comptes actifs, devrait se lancer dans le bitcoin. Déjà une société liée à Pay...

Eyal Kaddosh (Tel Aviv) | Économie

Bonne surprise : les recettes fiscales du mois d’août ont dépassé les prévisions et le déficit public est retombé à 2,6% du PIB au début septembre. Décidément, il est difficile en Israël de faire des prévisions fiables, même à très court terme. Alors que la guerre à Gaza et la baisse de l'activité qui s'en est suivie laissaient prévoir une baisse des recettes fiscales, voilà que le Service...

Jacques Bendelac | Économie

Israël est prêt à fournir la technologie nécessaire pour aider à Moscou à réduire sa dépendance en ressources alimentaires de l’étranger. L’annonce a été faite par le ministre israélien de l’Agriculture et du développement rural, Yair Shamir, qui compte ainsi gagner des parts de marché (PDM) en Russie. « Si le gouvernement russe prend la décision de construire des fermes pour produire ceci e...

Jss News | Économie

Depuis quelques années, il est possible d'acheter une Ferrari en Israël. Bonne nouvelle donc pour les nombreux milliardaires qui peuvent tout se permettre : la nouvelle Ferrari " California T " est arrivée récemment en Israël. Son Prix Catalogue est de 1,85 millions de Shequels (moins de 400 000 euros). Ce prix de la nouvelle Ferrari est quasiment le même que celui de la porche 911 Turbo mod...

David Illouz | Économie

Après plusieurs années de travaux, la capitale israélienne dispose enfin d’une nouvelle enceinte sportive. Coût total : 398 millions de shekels. Le président Ruben (Rubi) Rivlin inaugure ce jeudi soir la nouvelle arène de Jérusalem, baptisée « Jerusalem HaPayis Hall » (en hébreu : ‎ “Heichal HaPayis Yerushalayim”). Il s’agit d’une enceinte multisports, financée en grande partie par les bén...

Jacques Bendelac | Économie

C'est ce qu'affirme un rapport de l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques). Les petites entreprises payent des taux d'intérêt plus élevés que les grandes sociétés et 12% d'entre elles cessent leurs activités dans les 12 mois. Selon le rapport qui concerne les petites entreprises et la réglementation gouvernementale dans 31 pays, sur la base de 13 paramètres, les e...

Avner Myers | Économie

En août dernier, seulement 182 000 touristes ont passé leurs vacances en Israël, soit une chute de 36% : les Israéliens ont remplacé les étrangers. Le tourisme est le premier secteur à réagir à l’instabilité géopolitique et aux guerres. C’est aussi une filière économique qui se remet lentement d’un ralentissement de son activité ; le touriste étranger change rapidement de destination, et s...

Jacques Bendelac | Économie

De nouveaux billets de banque vont apparaître cette semaine dans tout le pays. Le premier qui sera mis en circulation sera celui d'un poète. En 2011 , Shaul Tchernichovsky avait été choisi pour être l’un des quatre grands poètes israéliens dont les portraits serait sur la monnaie israélienne (avec Leah Goldberg , Rachel Bluwstein , et Nathan Alterman). ISRAELVALLEY PLUS. Poète, médecin et ...

Eyal Kaddosh (Tel Aviv) | Économie

« Il faudrait un miracle pour que le budget 2015 soit voté dans les délais » disent des experts israéliens au vu du retard dans la préparation du budget. Le gouvernement a encore repoussé d’une semaine le premier débat au Conseil des ministres sur le projet de budget 2015 ; c’est peut-être le 16 septembre que le gouvernement se réunira pour débattre de la loi de finances pour l’an prochain...

Jacques Bendelac | Économie

Jeudi 25 et vendredi 26 septembre 2014 ce sera Rosh Hachana, le nouvel an juif. Tous les ans, les patrons israéliens perpétuent une tradition qui fait toujours plaisir à leurs salariés : le cadeau de fêtes. A l'occasion de Rosh Hachana, ce sont des milliers de salariés qui vont recevoir de leur employeur un cadeau. Cette année, selon les prévisons, les entreprises israéliennes seront moins géné...

Eyal Kaplan (Jérusalem) | Économie

C'est l'évènement d'affaires le plus analysé dans le monde de la finance cette semaine. Une firme israélienne, SuperDerivatives, de 300 personnes spécialisée dans le risque management et le trading électronique a été cédée cette semaine pour 350 Millions de dollars à une firme américaine d'Atlanta et figurant au Nasdaq. L'acheteur est Intercontinental Exchange. IntercontinentalExchange (NYSE...

Ilan Friedman (Tel Aviv) | Économie

La Banque Centrale Européenne a abaissé son taux directeur à 0,05% ; dorénavant, le taux d’intérêt en Israël est 5 fois plus élevé qu’en Europe. On se souvient des critiques sévères formulées, à la semaine dernière, l’encontre de la Banque d’Israël lorsque celle-ci avait abaissé le taux directeur à 0,25%. Aujourd’hui c’est la Banque Centrale Européenne qui récidive : contre toute attente,...

Jacques Bendelac | Économie