Sep 13

ISRAELVALLEY - QUAND UNE OPÉRATION DU CERVEAU CALME LES ESPRITS. Des docteurs israéliens implantent des électrodes dans le cerveau de déprimés cliniques afin de guérir de fortes dépressions.

Authors picture

Isabelle Stroweis | Économie

Headline image

Des docteurs israéliens implantent des électrodes dans le cerveau de déprimés cliniques au cours d’un essai clinique qui pourrait bien s’avérer être l’unique espoir pour ces patients.

Des docteurs du CHU Hadassah Ein Kerem pratiquent une procédure expérimentale totalement radicale sur des patients souffrant de dépression sévère. Elle s’avère être leur unique espoir après des années de traitements infructueux.

Les docteurs implantent un stimulateur cérébral par lequel on insère une électrode dans le cerveau du patient. Hadassah est le premier hôpital en Israël à utiliser cette technique, connue sous le nom de Stimulation Cérébrale Profonde (SCP), dans le cadre d’un essai clinique international conduit en parallèle dans plusieurs pays européens et en Israël. Quatre Israéliens ont été recrutés pour cet essai, et six autres sont en voie de l’être.

L’équipe médicale du CHU Hadassah inclut: le Professeur Benjamin Lehrer, Directeur de l’Unité de Psychiatrie Biologique; le Département de Neurochirurgie; le Dr. Renana Eitan du Département de Psychiatrie; et le Professeur Hagai Bergman, du Département de Neurobiologie Médicale.

Seuls des patients atteints de dépression grave, sur lesquels les médicaments ou la thérapie comportementale n’ont eu aucun effet dans le passé, peuvent recevoir ce traitement couvert en Israël par les caisses de maladies. “Nous posons comme préalable à l’inclusion dans cet essai l’échec d’au moins trois médicaments et de la thérapie électro-convulsive,” précise le Professeur Lehrer. Pour évaluer l’admissibilité de patients potentiels, ceux-ci ont subi une batterie d’examens vérifiant leur condition mentale, état fonctionnel et capacité mémorielle. De plus, un IRM permet d’obtenir une imagerie structurelle de leur cerveau.

La tranche d’âge des participants est de 20 à 30 ans. Leurs psychiatres les ont déclarés prêts à suivre cette thérapie “suite à l’échec des autres traitements ne leur ayant pas permis de trouver la sérénité et après avoir vécu dans une extrême souffrance,” dit le Dr. Tzvi Israël, Directeur du Département de Chirurgie Fonctionnelle et Reconstructrice à Hadassah, également impliqué dans cette expérience.

Lors d’une procédure neurochirurgicale, deux électrodes métalliques sont implantées dans des zones symétriques du cerveau. Ces régions situées dans la partie frontale sont connues pour agir sur l’humeur du patient. “On note un accroissement de l’activité dans ces zones chez les déprimés sévères. Le courant électrique réduit cette activité, ce qui influe progressivement sur l’humeur”, dit Lehrer.

Les électrodes sont reliées à des filaments implantés sous le cuir chevelu en direction de la paroi thoracique, là même où se situe l’unité opérationnelle consistant d’un ordinateur et d’une pile. On peut d’ores et déjà trouver des systèmes munis de piles rechargeables en-dehors du corps, mais le système utilisé dans cet essai clinique nécessite une procédure chirurgicale pour remplacer les piles tous les deux à quatre ans.

L’unité opérationnelle peut être calibrée et ses paramètres modifiés extérieurement. Ainsi, on pourra faire varier la stimulation électrique transmise par les piles au cerveau. Les électrodes et l’unité opérationnelle ne laissent pratiquement aucune cicatrice, hormis une légère marque sur le crâne, là où sont insérées les électrodes.

Bien que les chercheurs ne puissent pas expliquer précisément pourquoi la procédure marche, ils sont heureux des résultats obtenus à ce jour. “Les pulsations électriques ont un effet neuromodulateur. L’électrode enregistre l’activité électrique dans la zone ciblée et répond en conséquence par l’envoi d’un stimulus électrique. Nous ne savons pas exactement comment la stimulation de cette région joue sur l’humeur des patients, mais les premières réponses sont encourageantes,” dit le Dr. Ygal Shoshan, Directeur du Département de Neurochirurgie à Hadassah.

“Jusqu’à ce jour, et selon nos observations, le taux de réussite de la SCP chez des déprimés sévères est de 70%,” dit le Dr. Israël.

La procédure nécessite une hospitalisation (pré et post-opératoire) de quatre jours seulement et les patients retournent à la maison deux jours après l’implantation. Les électrodes restent à vie dans le cerveau du patient. Le suivi médical est programmé initialement toutes les deux ou trois semaines, puis à quelques mois, et enfin à deux fois par an.

Selon le Professeur Lehrer, “La dépression est une maladie courante, qui affecte près de 5% de la population. Un-tiers répond de manière sous-optimale au traitement médicamenteux. Pour la plupart des malades, la dépression passe avec le temps, mais une minorité doit endurer une dépression grave pendant de longues années, et c’est à ce groupe-même que le traitement en cours s’adresse.” En 1997, la SCP a été approuvée par l’Agence Fédérale Américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) initialement à des fins de recherche. Depuis 2002, elle est couramment utilisée pour soigner les patients atteints par la Maladie de Parkinson, lorsque ceux-ci souffrent de convulsions sévères, et depuis 2003, on l’emploie pour traiter la dystonie, maladie neurologique caractérisée par des troubles moteurs.

Il faudra attendre 2009 pour que la FDA autorise une des compagnies fabriquant les électrodes à les utiliser en vue de traiter les malades psychiatriques souffrant de troubles obsessionnels-compulsifs. Les expériences avec la SCP sur des patients dépressifs ont commencé au Canada, suivi par les USA. Au total, 80 patients du Royaume-Uni, de France, d’Allemagne et d’Italie, ont pris part à ces expériences.

Isabelle Stroweis

Source: Extraits de l'article de Dan Even paru dans le quotidien Haaretz 6 Septembre 2012.

Plusieurs niches commerciales profitent du "printemps israélien" : cette année, le huitième jour de Pessah coïncide avec le lundi de Pâques. Le « réveil » de certains secteurs dope toute l’activité économique. La Fédération israélienne des Chambres de Commerce vient de dresser un bilan des ventes aux cours des cinq dernières semaines : les quatre semaines précédant Pessah ainsi que durant ...

Jacques Bendelac | Économie

La chancelière allemande Angela Merkel était en Israël le 24 février 2014 avec une délégation de 16 ministres pour préparer le cinquantième anniversaire des relations diplomatiques l'Allemagne et l'Etat hébreu, qui sera célébré en 2015. "Nous sommes venus ici avec la quasi-totalité de notre nouveau gouvernement et nous voulions vous montrer de cette façon qu'il existe une très forte amitié", a-...

Guillaume Sicard | Économie

Sept millions d’usagers moscovites et de touristes de la capitale russe utilisent quotidiennement unWi- Fi à haut débit “Made in Israël ” dans les célèbres métros de Moscou. La grande majorité d’entre eux ne le savent pas, et cependant, pour rester en contact avec le monde entier, tout en étant dans un sous-sol, l’opérateur Russe « Maksimatelekom » a fait appel à une entreprise israélienne r...

Natalia Benzaquen | Économie

Avec kikar habusiness retrouvez tous les semaines un podcast sur l'actualité économique en Israël. Une sélection hebdomadaire d'infos originales choisies sur Israel Valley et parmi les plus grands titres de la presse israélienne. COMMENT EXPLIQUER LE PRIX ÉLEVÉ DES DENRÉES ALIMENTAIRES? Israël impose des règles drastiques pour l'importation des produits alimentaires. Ils sont plus cher de ...

Fabrice Darmon | Économie

Le fond monétaire international, dans son rapport Perspectives de l'économie mondiale annonce que l'économie israélienne devrait croître de 3,5 % en 2015 ! Le rapport indique également qu'en 2014, la hausse sera de 3,2 % alors qu'il était de 3,4 % en 2013. Les prévisions du FMI sont plus optimistes que celles de la Banque d'Israël, qui prévoit une croissance de 3 % en 2015 ( 2,8% sans tenir...

IsraelValley Desk | Économie

Le robot-imprimante, fabriquée par ZuTa Labs, une start-up israélienne, a réussi à lever 80 % des 400 000 dollars requis pour son projet sur la plateforme de financement collaboratif Kickstarter, 3 jours et demi seulement après sa mise en ligne. Cela représente l’un des succès les plus rapides de l’histoire du site, explique Tuvia Elbaum, le PDG de ZuTA Labs. (The Times of Israel) La finance...

Times of Israel | Économie

Bonne nouvelle en ce qui concerne la StartUp nation. Selon le site Fortuneo (Copyrights) : "Standard & Poor’s a confirmé la notation souveraine "A+" d’Israël, assortie d’une perspective "stable". L’agence pense que l’amélioration budgétaire est sur de bons rails, et que le mouvement de consolidation des finances publiques va se poursuivre, tandis que le risque sécuritaire pour l’économie du pay...

IsraelValley Staff | Économie

Une nouvelle forme de marketing se développe rapidement en Israël: des boutiques éphémères apparaissent pour disparaître au bout de quelques jours. Une boutique éphémère (en anglais : pop up store, ou pop up shop) est une approche du marketing basée sur l’ouverture de points de vente pour de courtes durées. Le concept est similaire à un point de vente classique, mais de manière temporaire ...

Jacques Bendelac | Économie

Quel est le nom de cette firme qui réalise 72 millions d’euros de ventes, emploie 1 000 personnes et dont le travail de conception de costumes est fait en Israël ? Ses usines de fabrication sont en Chine, Birmanie, Vietnam, Égypte, Roumanie et Jordanie. Son nom ? Bagir. C'est l’un des plus importants fabricants de costumes sur le marché britannique. 12,5 % des Anglais portent un costume fabr...

IsraelValley Desk | Économie

Selon Nathalie Hamou, Correspondante à Tel-Aviv pour les Échos: "Les programmes « made in Tel-Aviv » continuent de séduire les diffuseurs du monde entier. A l’image de TF1 qui a acquis le quizz « Boom » lors du dernier MIP. Mis à l’honneur lors de la dernière édition du Marché international des programmes (MIP) qui s’est achevée le 9 avril, les programmes télé venant d’Israël continuent de s...

IsraelValley Desk | Économie

De 70 à 2 700 shekels: c’est la valeur du cadeau traditionnel de Pessah que les entreprises israéliennes ont accordé cette année à leurs salariés. À Pessah, le cadeau d’entreprise est devenu une tradition en Israël. Le patron s’associe souvent au comité d’entreprise pour offrir aux salariés un cadeau. Cette année, le marché du cadeau d’entreprise a fait un bon de 10% pour s’établir à 3,2 m...

Jacques Bendelac | Économie

Selon la presse aux USA, Wall Street : "SodaStream International bondit de 9,8%. Selon le site d'informations israélien Calcalist, le fabricant de machines à soda pour la maison négocie la cession d'une participation de 10 à 16% à un grand groupe qui pourrait être PepsiCo, Dr Pepper Snapple Group ou Starbucks". ISRAELVALLEY PLUS Le plus grand fabricant de boissons gazeuses au monde vient de...

IsraelValley Desk | Économie

Surprise.... Dubaï est candidat à l’installation d’une Grande Roue à Jérusalem, qui sera montée au Parc de l’Indépendance. Il y a quelques semaines, la mairie de Jérusalem a publié un appel d’offres pour l’installation d’une Grande Roue à Jérusalem. Une surprise attendait le département de la Culture et des Loisirs de la municipalité en ouvrant les enveloppes de l’appel d’offres. Sur les ...

Jacques Bendelac | Économie

The Chamber of Commerce & Industry Israel-France (CCIIF) and its President, Dr. Daniel Rouach, in cooperation with the Embassy of France in Israel, ESCP Europe and Tel Aviv University - Recanati Business School are pleased to invite you to the Transtech Conference - 5th Edition. The Conference strives to contribute to a better understanding of two management practices that are very relevant...

Matias Frydman (Tel Aviv) | Économie

Quelles ruses utilisent les grandes marques et les supermarchés pour paraître moins chères aux yeux du consommateur israélien? Voici les principales techniques utilisées par les trois grandes chaînes israéliennes: Shufersal, Mega et Rami Levy. *Des soldes pour attirer le chaland*. La stratégie du discount utilisée par les fabricants et les grandes surfaces fait preuve de son efficacité: arti...

J.B. | Économie