Sep 13

ISRAELVALLEY - QUAND UNE OPÉRATION DU CERVEAU CALME LES ESPRITS. Des docteurs israéliens implantent des électrodes dans le cerveau de déprimés cliniques afin de guérir de fortes dépressions.

Authors picture

Isabelle Stroweis | Économie

Headline image

Des docteurs israéliens implantent des électrodes dans le cerveau de déprimés cliniques au cours d’un essai clinique qui pourrait bien s’avérer être l’unique espoir pour ces patients.

Des docteurs du CHU Hadassah Ein Kerem pratiquent une procédure expérimentale totalement radicale sur des patients souffrant de dépression sévère. Elle s’avère être leur unique espoir après des années de traitements infructueux.

Les docteurs implantent un stimulateur cérébral par lequel on insère une électrode dans le cerveau du patient. Hadassah est le premier hôpital en Israël à utiliser cette technique, connue sous le nom de Stimulation Cérébrale Profonde (SCP), dans le cadre d’un essai clinique international conduit en parallèle dans plusieurs pays européens et en Israël. Quatre Israéliens ont été recrutés pour cet essai, et six autres sont en voie de l’être.

L’équipe médicale du CHU Hadassah inclut: le Professeur Benjamin Lehrer, Directeur de l’Unité de Psychiatrie Biologique; le Département de Neurochirurgie; le Dr. Renana Eitan du Département de Psychiatrie; et le Professeur Hagai Bergman, du Département de Neurobiologie Médicale.

Seuls des patients atteints de dépression grave, sur lesquels les médicaments ou la thérapie comportementale n’ont eu aucun effet dans le passé, peuvent recevoir ce traitement couvert en Israël par les caisses de maladies. “Nous posons comme préalable à l’inclusion dans cet essai l’échec d’au moins trois médicaments et de la thérapie électro-convulsive,” précise le Professeur Lehrer. Pour évaluer l’admissibilité de patients potentiels, ceux-ci ont subi une batterie d’examens vérifiant leur condition mentale, état fonctionnel et capacité mémorielle. De plus, un IRM permet d’obtenir une imagerie structurelle de leur cerveau.

La tranche d’âge des participants est de 20 à 30 ans. Leurs psychiatres les ont déclarés prêts à suivre cette thérapie “suite à l’échec des autres traitements ne leur ayant pas permis de trouver la sérénité et après avoir vécu dans une extrême souffrance,” dit le Dr. Tzvi Israël, Directeur du Département de Chirurgie Fonctionnelle et Reconstructrice à Hadassah, également impliqué dans cette expérience.

Lors d’une procédure neurochirurgicale, deux électrodes métalliques sont implantées dans des zones symétriques du cerveau. Ces régions situées dans la partie frontale sont connues pour agir sur l’humeur du patient. “On note un accroissement de l’activité dans ces zones chez les déprimés sévères. Le courant électrique réduit cette activité, ce qui influe progressivement sur l’humeur”, dit Lehrer.

Les électrodes sont reliées à des filaments implantés sous le cuir chevelu en direction de la paroi thoracique, là même où se situe l’unité opérationnelle consistant d’un ordinateur et d’une pile. On peut d’ores et déjà trouver des systèmes munis de piles rechargeables en-dehors du corps, mais le système utilisé dans cet essai clinique nécessite une procédure chirurgicale pour remplacer les piles tous les deux à quatre ans.

L’unité opérationnelle peut être calibrée et ses paramètres modifiés extérieurement. Ainsi, on pourra faire varier la stimulation électrique transmise par les piles au cerveau. Les électrodes et l’unité opérationnelle ne laissent pratiquement aucune cicatrice, hormis une légère marque sur le crâne, là où sont insérées les électrodes.

Bien que les chercheurs ne puissent pas expliquer précisément pourquoi la procédure marche, ils sont heureux des résultats obtenus à ce jour. “Les pulsations électriques ont un effet neuromodulateur. L’électrode enregistre l’activité électrique dans la zone ciblée et répond en conséquence par l’envoi d’un stimulus électrique. Nous ne savons pas exactement comment la stimulation de cette région joue sur l’humeur des patients, mais les premières réponses sont encourageantes,” dit le Dr. Ygal Shoshan, Directeur du Département de Neurochirurgie à Hadassah.

“Jusqu’à ce jour, et selon nos observations, le taux de réussite de la SCP chez des déprimés sévères est de 70%,” dit le Dr. Israël.

La procédure nécessite une hospitalisation (pré et post-opératoire) de quatre jours seulement et les patients retournent à la maison deux jours après l’implantation. Les électrodes restent à vie dans le cerveau du patient. Le suivi médical est programmé initialement toutes les deux ou trois semaines, puis à quelques mois, et enfin à deux fois par an.

Selon le Professeur Lehrer, “La dépression est une maladie courante, qui affecte près de 5% de la population. Un-tiers répond de manière sous-optimale au traitement médicamenteux. Pour la plupart des malades, la dépression passe avec le temps, mais une minorité doit endurer une dépression grave pendant de longues années, et c’est à ce groupe-même que le traitement en cours s’adresse.” En 1997, la SCP a été approuvée par l’Agence Fédérale Américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) initialement à des fins de recherche. Depuis 2002, elle est couramment utilisée pour soigner les patients atteints par la Maladie de Parkinson, lorsque ceux-ci souffrent de convulsions sévères, et depuis 2003, on l’emploie pour traiter la dystonie, maladie neurologique caractérisée par des troubles moteurs.

Il faudra attendre 2009 pour que la FDA autorise une des compagnies fabriquant les électrodes à les utiliser en vue de traiter les malades psychiatriques souffrant de troubles obsessionnels-compulsifs. Les expériences avec la SCP sur des patients dépressifs ont commencé au Canada, suivi par les USA. Au total, 80 patients du Royaume-Uni, de France, d’Allemagne et d’Italie, ont pris part à ces expériences.

Isabelle Stroweis

Source: Extraits de l'article de Dan Even paru dans le quotidien Haaretz 6 Septembre 2012.

C’est le chiffre officiel qui vient d’être publié : en 2015, 6.628 juifs de France ont fait leur aliya, soit un effectif semblable à celui de 2014. En 2015, 27 908 nouveaux immigrants (« olim ») des quatre continents ont quitté définitivement leur pays d’origine pour venir s’installer en Israël. C’est 16% de plus qu’en 2014 (24.120 immigrants) et 65% de plus qu’en 2013 (16.900 immigrants). ...

Jacques Bendelac | Économie

Les applications de mobilité bénéficient d’une côte certaine chez les constructeurs automobiles. En début d’année l’américain General Motors avait investi 500 millions de dollars dans Lyft, qui propose des solutions de covoiturage entre particuliers dans la plupart des villes américaines. C’est désormais au tour de Toyota et de Volkswagen de se placer sur le marché en s’alliant respectiveme...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Économie

Le dimanche 22 mai s’est tenu le salon du Mariage à Netanya, la ville côtière israélienne a accueilli près de cent prestataires, mettant en avant leur savoir-faire. Parmi eux, Yona Events, agence de wedding-planner gérée par deux sœurs originaires de Nice, Yohanna et Yael. Organisé en plein air dans les jardins de la salle El Yam De Ramat Poleg, ce sont environ 2000 francophones qui sont ven...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Économie

Xura, anciennement Comverse, l’une des plus importantes sociétés israéliennes de haute-technologie a conclu un accord définitif pour son rachat par des filiales de Siris Capital Group. Un rachat à hauteur de 25 dollars par action et comprenant 19,2% de remise sur les titres de clôture. Le montant total de l’accord s’élève à environ 643 millions de dollars. En fin d’année dernière, Comverse f...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Économie

Yuval Steinitz, ancien ministre des renseignements israéliens et actuel ministre de l'énergie, a le sens de la formule choc. "Aba tzadak", papa avait raison, a-t-il répondu en clin d'oeil à Manuel Valls lors du déjeuner en présence de l'importante délégation d'affaires conduite par Henri Cukierman, président de la CCFI. Le père de Steinitz avait donc raison lorsqu'il disait en connaissance de c...

IsraelValley | Économie

Les entreprises tchèques souhaitent investir dans plusieurs projets en Israël, dont la modernisation des routes ferroviaires ou l’exploitation du gaz naturel. De nouvelles opportunités de coopération économique entre les deux pays ont fait l’objet de discussions entre le Premier ministre Bohuslav Sobotka accompagné de sept autres ministres tchèques et des représentants israéliens ce dimanche lo...

IsraelValley Desk | Économie

En Israël, des milliers de juifs croyants se rendent ce soir sur la tombe de Rabbi Shimon Bar Yohaï à Méron, pour y célébrer son anniversaire. Ce mercredi soir, les célébrations traditionnelles de Lag Ba’Omer vont s’ouvrir et elles se prolongeront durant les 36 heures à venir. En Israël, Lag Ba’Omer est l’occasion pour les juifs croyants d’effectuer un pèlerinage sur la tombe de Rabbi Shim...

Jacques Bendelac | Économie

Hier, et pour la dernière journée de visite de la délégation française en Israël, Manuel Valls a eu l’occasion de rencontrer les équipes de Keyrus Israël et Keyrus Innovation Factory, l’accélérateur de start-up du Groupe. Keyrus était alors représenté par son vice-président en charge de l’Innovation Internationale de Keyrus Israel, Cyril Cohen Solal. Le Groupe Keyrus est spécialisé dans les ...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Économie

Hier, au cœur de l'Université de Tel Aviv se tenait le "Start-Up Nation Show", destiné à présenter l'environnement israélien de l'innovation et quelques-unes des meilleures start-up du pays. Axelle Lemaire a pris la parole (dans un anglais "Oxfordien") pour expliquer aux 180 participants d'un Forum "France-Israël" l'excellence Française en matière digitale. LA START UP NATION. Axelle Lemaire...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Économie

Le Premier ministre français a visité dimanche 22 mai une centrale solaire et un incubateur de start-up à Tel-Aviv. Pendant ces quelques heures consacrées aux relations d'affaires, Manuel Valls a vanté le dynamisme économique de la France. Avec notre envoyée spéciale à Tel Aviv, Valérie Gas C’est un des messages que Manuel Valls aime faire passer lors de ses déplacements à l’étranger : « ...

IsraelValley Plus | Économie

La session d’été de la Knesset s’ouvre cette semaine ; après la trêve de Pessah, plusieurs dossiers économiques attendent les 120 députés israéliens. La fin de la trêve de Pessah et de Yom Haatsmaout a sonné pour les 120 députés israéliens. La session parlementaire d’été s’ouvre à Jérusalem ce 23 mai 2016 et elle se prolongera jusqu’au 7 août. Cette session démarre alors que la coalition ...

Jacques Bendelac | Économie

Après l’annulation de la "clause de stabilité" par la Cour Suprême, le gouvernement israélien et les sociétés gazières ont concocté un nouvel accord. Nouvel (et dernier ?) épisode dans la saga du gaz israélien : le Conseil des ministres hebdomadaire avalise la nouvelle version de l’accord gazier. Réuni à Jérusalem ce dimanche matin, le gouvernement israélien vote l’amendement à l’accord ga...

Jacques Bendelac | Économie

BHI Bank Hapoalim et Business Leaders ont le plaisir de vous accueillir pour leur prochain Business Breakfast. Avec le Dr Nadine Baudot-Trajtenberg, Gouverneur adjointe de la Banque centrale d'Israël sur le Thème : L’Economie Innovatrice : le cas d’Israel Le Mercredi 25 Mai 2016 de 8h30 à 11h00 Salon Hoche 9, avenue Hoche 75008 Paris Réservation obligatoire : Pour confirmer votre parti...

IsraelValley Plus | Économie

L'entrée d'Israël Beteinou dans la coalition gouvernementale en Israël ne laisse pas envisager d'importants changements dans la politique économique. L'élargissement de la coalition gouvernementale au parti "Israël Beiteinou" d'Avigdor Lieberman a fait l'effet d'une mini-bombe politique. L'entrée du parti de la droite nationaliste dans le gouvernement de Benyamin Netanyahou va peser sur les ...

Jacques Bendelac | Économie

Si les ressources substantielles affectées à l’armée et aux services de sécurité ont des retombées positives sur le développement économique civil, elles représentent un coût considérable. Les dépenses publiques de personnel et d’équipement consacrées à la défense sont aujourd’hui nettement inférieures aux pics atteints précédemment, mais elles demeurent relativement élevées, atteignant env...

IsraelValley Desk | Économie