Sep 13

ISRAELVALLEY – MENACE IRANIENNE: L'ÉCONOMIE ISRAÉLIENNE EST-ELLE PRÊTE À AFFRONTER UNE GUERRE AVEC L'IRAN? secteur public, écoles, banques, électricité, eau, etc.

Authors picture

Jacques Bendelac, à Jérusalem | Économie

Headline image

DOSSIER SPÉCIAL – Une guerre avec l’Iran n’exige pas seulement des préparatifs militaires intenses: elle suppose aussi que les principaux secteurs de l’activité aient pris des précautions pour que l’économie continue de tourner, même au ralenti, notamment les services publics, les banques et la compagnie d’Electricité. A en croire Stanley Fischer, le gouverneur de la Banque d’Israël, l’économie israélienne est prête à affronter une guerre. Fischer est un des rares hauts fonctionnaires israéliens à s’être exprimé publiquement sur la question; avare de mots, il est réputé pour savoir de quoi il parle. Il est vrai que depuis qu’elle existe, l’économie israélienne a appris à se développer à l’ombre de la menace perpétuelle d’une guerre. D’ailleurs, Israël a affronté de nombreuses guerres tout au long de ses 64 années d’existence, et son économie a toujours réussi à y faire face, quitte à rattraper plus tard les pertes causées par un conflit.

En revanche, une guerre avec l’Iran n’aurait rien de comparable avec les Intifada palestiniennes, ni même avec les conflits frontaliers comme avec le Liban, voir l’Egypte. Une guerre avec l’Iran pourrait devenir rapidement un conflit régional, d’une durée et d’une intensité plus forte, ce qui exige des préparatifs économiques plus importants.

Secteur public. Depuis plus d’un an, les services de l’Etat ont réalisé de nombreux exercices de simulation visant à vérifier leur bon fonctionnement en période de guerre. Aujourd’hui, la plupart des ministères sont prêts à poursuivre leurs activités dans toutes situations d’urgence. L’Education nationale est le secteur qui supportera de plein fouet un conflit militaire prolongé; des cours sur Internet ont été préparés pour permettre aux enseignants et élèves de ne pas interrompre totalement les cours.

Parmi les autres ministères qui se sont préparés à un conflit, on trouve notamment: le ministère de l’Industrie, qui veillera à l’approvisionnement de produits alimentaires dans les chaînes de distribution; le ministère du Tourisme, qui sera responsable du rapatriement des touristes étrangers; le ministère de l’Energie, qui devra fournir de l’électricité, de l’eau et du gaz, même sous le feu ennemi; le ministère des transports, qui garantira un service minimum pour les trains et autobus. Par ailleurs, les services déclarés vitaux, comme la Sécurité sociale ou la voirie municipale, continueront à fonctionner avec un personnel réduit.

Secteur bancaire. La Banque d’Israël se prépare à un scénario économique d’urgence: elle a pris toutes les mesures nécessaires pour que les banques israéliennes, ainsi que la Bourse de Tel Aviv, puissent continuer à fonctionner, même en cas d’un conflit prolongé qui toucherait le territoire israélien. C’est en toute discrétion que la banque centrale s’est préparée aux divers scénarios d’une attaque israélienne en Iran: approvisionnement des banques en espèces, gestion des devises, suivi budgétaire de l’Etat, etc. Les banques commerciales devront laisser ouvertes au moins le quart de leurs agences qui desserviront chacune leur clientèle régionale.

A la banque centrale, on estime avoir pris toutes les dispositions nécessaires, précisant que le pays disposait d’un confortable matelas de devises étrangères de 76 milliards de dollars. On ne cache d’ailleurs pas que ces réserves ont été constituées pour faire face aux enjeux géopolitiques de la région. Ces réserves permettront de faire face à une fuite des capitaux, de financer les importations qui ne manqueraient pas d’augmenter en cas de guerre, et de défendre éventuellement le shekel face à la spéculation étrangère.

Energie. La Compagnie nationale d’Electricité a formé des équipés spécialisées qui seront chargées d’intervenir en cas de destruction de matériel ou de pannes prolongées. Des exercices sont effectués régulièrement pour faire face aux différents scénarios de guerre: infrastructures touchées par des tirs ennemis, fuite de produits dangereux, etc.

Par ailleurs, les sociétés pétrolières ont déjà effectuées des stocks d’urgence permettant au pays de disposer d’essence et d’électricité en quantité suffisante. Quant aux compagnies des Eaux, elles disposent aussi d’importants stocks en eau naturelle et minérale, qui seront distribuées aux populations coupées des canalisations d’eau courante.

Croissance soutenue. Les dernières estimations publiées par l’Institut israélien de la Statistique, sont venues rassurer les plus sceptiques: l’économie israélienne résiste mieux que prévu à la crise mondiale. Au second trimestre de 2012, le rythme annuel de la croissance est remonté à 3,2% contre 2,8% au premier trimestre.

La croissance israélienne reste encore tirée par les exportations qui ont redémarré (+ 10%) grâce à la dévaluation du shekel face au dollar et à l’euro; de même, la consommation des ménages reste un des principaux moteurs de l’activité (+ 5,4%). Autrement dit, le déclenchement d’une guerre avec l’Iran bénéficierait en Israël d’un environnement de croissance favorable, ce qui permettrait d’amortir le choc d’une guerre prolongée.

Jacques Bendelac (Jérusalem)

Les grands mouvements sociaux de 2011 ont mis en lumière, l'importance du rôle des monopoles dans la hausse des prix en Israël. Depuis, le gouvernement s'est donné comme mission de casser les monopoles et d'ouvrir les industries à la concurrence afin de faire baisser les prix. Cependant, les efforts du gouvernement n'ont pas encore vraiment porté leurs fruits. Afin de mieux comprendre le march...

Jessica Philippe (Tel Aviv) | Économie

Israël commémore la Journée de la Shoah. La situation financière de nombreux rescapés vivant en Israël est précaire ; la faute à la bureaucratie ? En Israël, ce jeudi 5 mai 2016 est le Yom HaZikaron LaShoah Ve La Gvoura, c’est-à-dire la Journée du Souvenir de la Shoah et de la Bravoure ; les Israéliens se souviennent des six millions de morts, exterminés durant la seconde guerre mondiale, ...

Jacques Bendelac | Économie

Les municipalités israéliennes ont trouvé un moyen facile d'augmenter leurs ressources : limiter les places de stationnement pour accroître les PV. L’automobiliste israélien en a marre : il devient la "vache à lait" des municipalités. Les PV de stationnement se multiplient, devenant pour les pouvoirs locaux une méthode commode pour renflouer leurs caisses. *CASINO DE LA CHANCE* Car t...

Jacques Bendelac | Économie

Le groupe Azrieli fait son entrée dans le commerce en ligne par l’acquisition du site de Buy2 Networks pour 62 millions de shekels (environ 14 millions d’euros). Le groupe paiera également 5 millions de shekels (1,15 millions d’euros) pour leurs services de management. Selon Azrieli, l’acquisition de la filiale Netex New Media de Buy2 Networks fait partie d’une stratégie globale visant à la...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Économie

Siemens (Allemagne) a signé cette semaine un accord avec Israël sur un dossier de corruption avéré. Historique : Siemens Energy avait reçu ily a dix ans une commande de la part du groupe de services aux collectivités publiques Israel Electric Corp (IEC) portant sur la fourniture de 3 turbines à gaz pour des centrales. Le montant de la commande s'élevait à prés de 200 millions d'euros. (La comma...

Ilan Dreyfus (Tel Aviv) | Économie

Comme pour les exercices précédents, Gil Shwed, PDG de Check Point Software Technologies, n’a reçu qu’un salaire minimum et a décidé de renoncer à ses primes. Il a cependant récolté le fruit de son investissement en récoltant pour 2015 environ 35,7 millions de dollars au titre des rémunérations par actions. En comparaison, le président Amnon Bar-Lev a bénéficié un d’un salaire annuel de 470...

Nathan Sarel | Économie

"Retour à la normale" : après la trêve de Pessah, l’activité économique en Israël retrouve sa vitesse de croisière et tente de rattraper son retard. L’activité économique a tourné au ralenti durant toute la semaine de Pessah ; à l’exception de quelques secteurs privilégiés, comme les loisirs et la restauration, les principales entreprises et administrations du pays se sont octroyés huit jo...

Jacques Bendelac | Économie

Le géant chinois de la technologie Kuang-Chi a annoncé la mise en place d'un fonds international pour l’innovation basé à Tel Aviv afin d'investir dans différentes sociétés en Israël et à travers le monde. Le “Kuang-Chi CGI Fund & Incubator” sera le premier fonds chinois de ce type, combinant un incubateur et des investissements de phases initiale et intermédiaire pour des sociétés israélie...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Économie

Le rapport annuel du Centre Adva sur la situation sociale d'Israël estime que le principal problème de la productivité israélienne réside dans les bas salaires. Une majorité de salariés sont payés au-dessous des salaires les plus bas enregistrés dans les pays de l'OCDE dont Israël fait partie. Les auteurs du rapport affirment que le gouvernement, qui lutte contre le chômage, préfère inves...

i24News | Économie

La Wallonie est un territoire occupant le sud de la Belgique appartenant principalement au domaine linguistique roman, par opposition au domaine linguistique germanique du nord. Cette « terre romane » est depuis environ 1886 la base des revendications du mouvement wallon. Elle se concrétise politiquement par la création de la région de langue française et de la Région wallonne qui deviendra...

IsraelValley Plus | Économie

L’écosystème de la télévision numérique israélien comprend quelques dizaines de startups qui couvrent différents segments : le middleware et les solutions pour set-top-boxes, les solutions de web TV, les solutions de gestion de la publicité vidéo, et aussi des composants divers, notamment autour des interfaces utilisateur. Cet écosystème a été dominé jusqu'en 2010 par le mastodonte local qu...

IsraelValley Plus | Économie

Le 12 octobre dernier, IsraelValley annonçait avec d’autres médias l’ouverture d’une ligne aérienne directe entre Tel Aviv et Pékin. C’est maintenant chose faite. Un premier vol a relié les deux villes ce jeudi. La liaison se fera trois fois par semaine - le mardi, jeudi et dimanche - à l'aide d'un Airbus A330 d’une capacité d’accueil de 214 passagers. Pour un tel voyage, il vous faudra débo...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Économie

Très peu d'israéliens qui s'intéressent aux relations entre le Proch-Orient et Israël ont une connaissance de l'existence de relations fortes entre la France et la Jordanie sur le plan du business. Selon (1) : "En présence de François Holande, la CCI France-Jordanie a organisé en partenariat avec la Chambre de Commerce d’Amman et la commission d’Investissement, le Forum Économique France Jor...

IsraelValley Plus | Économie

Ophir Guttman, 41 ans, a été promu Directeur Général de Procter & Gamble Israël. La société est implantée dans l’État hébreu depuis 2001 mais n’avait eu que des dirigeant étrangers à sa tête. Guttman remplace Elena Kudryashova, directrice au cours des quatre dernières années. Quatre années durant lesquelles Guttman aura été Directeur des opérations commerciales et du marketing, après avoir s...

Nathan Sarel | Économie

Un nouveau mode de loisirs est en train de conquérir les Israéliens : le "Top Secret" qui consiste à acheter un service sans en connaître le détail. Voyages, restaurants, vacances, vins, etc. : le concept Top Secret se répand en Israël. Réserver un hôtel ou un restaurant dont le nom n’est révélé qu’après la réservation : ce mode de consommation, qui peut paraître saugrenu, a déjà tenté de no...

Jacques Bendelac | Économie