Sep 13

ISRAELVALLEY – MENACE IRANIENNE: L'ÉCONOMIE ISRAÉLIENNE EST-ELLE PRÊTE À AFFRONTER UNE GUERRE AVEC L'IRAN? secteur public, écoles, banques, électricité, eau, etc.

Authors picture

Jacques Bendelac, à Jérusalem | Économie

Headline image

DOSSIER SPÉCIAL – Une guerre avec l’Iran n’exige pas seulement des préparatifs militaires intenses: elle suppose aussi que les principaux secteurs de l’activité aient pris des précautions pour que l’économie continue de tourner, même au ralenti, notamment les services publics, les banques et la compagnie d’Electricité. A en croire Stanley Fischer, le gouverneur de la Banque d’Israël, l’économie israélienne est prête à affronter une guerre. Fischer est un des rares hauts fonctionnaires israéliens à s’être exprimé publiquement sur la question; avare de mots, il est réputé pour savoir de quoi il parle. Il est vrai que depuis qu’elle existe, l’économie israélienne a appris à se développer à l’ombre de la menace perpétuelle d’une guerre. D’ailleurs, Israël a affronté de nombreuses guerres tout au long de ses 64 années d’existence, et son économie a toujours réussi à y faire face, quitte à rattraper plus tard les pertes causées par un conflit.

En revanche, une guerre avec l’Iran n’aurait rien de comparable avec les Intifada palestiniennes, ni même avec les conflits frontaliers comme avec le Liban, voir l’Egypte. Une guerre avec l’Iran pourrait devenir rapidement un conflit régional, d’une durée et d’une intensité plus forte, ce qui exige des préparatifs économiques plus importants.

Secteur public. Depuis plus d’un an, les services de l’Etat ont réalisé de nombreux exercices de simulation visant à vérifier leur bon fonctionnement en période de guerre. Aujourd’hui, la plupart des ministères sont prêts à poursuivre leurs activités dans toutes situations d’urgence. L’Education nationale est le secteur qui supportera de plein fouet un conflit militaire prolongé; des cours sur Internet ont été préparés pour permettre aux enseignants et élèves de ne pas interrompre totalement les cours.

Parmi les autres ministères qui se sont préparés à un conflit, on trouve notamment: le ministère de l’Industrie, qui veillera à l’approvisionnement de produits alimentaires dans les chaînes de distribution; le ministère du Tourisme, qui sera responsable du rapatriement des touristes étrangers; le ministère de l’Energie, qui devra fournir de l’électricité, de l’eau et du gaz, même sous le feu ennemi; le ministère des transports, qui garantira un service minimum pour les trains et autobus. Par ailleurs, les services déclarés vitaux, comme la Sécurité sociale ou la voirie municipale, continueront à fonctionner avec un personnel réduit.

Secteur bancaire. La Banque d’Israël se prépare à un scénario économique d’urgence: elle a pris toutes les mesures nécessaires pour que les banques israéliennes, ainsi que la Bourse de Tel Aviv, puissent continuer à fonctionner, même en cas d’un conflit prolongé qui toucherait le territoire israélien. C’est en toute discrétion que la banque centrale s’est préparée aux divers scénarios d’une attaque israélienne en Iran: approvisionnement des banques en espèces, gestion des devises, suivi budgétaire de l’Etat, etc. Les banques commerciales devront laisser ouvertes au moins le quart de leurs agences qui desserviront chacune leur clientèle régionale.

A la banque centrale, on estime avoir pris toutes les dispositions nécessaires, précisant que le pays disposait d’un confortable matelas de devises étrangères de 76 milliards de dollars. On ne cache d’ailleurs pas que ces réserves ont été constituées pour faire face aux enjeux géopolitiques de la région. Ces réserves permettront de faire face à une fuite des capitaux, de financer les importations qui ne manqueraient pas d’augmenter en cas de guerre, et de défendre éventuellement le shekel face à la spéculation étrangère.

Energie. La Compagnie nationale d’Electricité a formé des équipés spécialisées qui seront chargées d’intervenir en cas de destruction de matériel ou de pannes prolongées. Des exercices sont effectués régulièrement pour faire face aux différents scénarios de guerre: infrastructures touchées par des tirs ennemis, fuite de produits dangereux, etc.

Par ailleurs, les sociétés pétrolières ont déjà effectuées des stocks d’urgence permettant au pays de disposer d’essence et d’électricité en quantité suffisante. Quant aux compagnies des Eaux, elles disposent aussi d’importants stocks en eau naturelle et minérale, qui seront distribuées aux populations coupées des canalisations d’eau courante.

Croissance soutenue. Les dernières estimations publiées par l’Institut israélien de la Statistique, sont venues rassurer les plus sceptiques: l’économie israélienne résiste mieux que prévu à la crise mondiale. Au second trimestre de 2012, le rythme annuel de la croissance est remonté à 3,2% contre 2,8% au premier trimestre.

La croissance israélienne reste encore tirée par les exportations qui ont redémarré (+ 10%) grâce à la dévaluation du shekel face au dollar et à l’euro; de même, la consommation des ménages reste un des principaux moteurs de l’activité (+ 5,4%). Autrement dit, le déclenchement d’une guerre avec l’Iran bénéficierait en Israël d’un environnement de croissance favorable, ce qui permettrait d’amortir le choc d’une guerre prolongée.

Jacques Bendelac (Jérusalem)

Le ministre de l'Environnement Amir Peretz ne veut plus attendre : des sacs à usages multiples remplaceront les sachets plastiques polluants. Le ministère israélien de la Protection de l’Environnement vient de conclure un accord avec les directeurs des principaux hypermarchés du pays : les sachets plastiques gratuits seront remplacés par des sacs à usages multiples : ceux-ci auront une cap...

Jacques Bendelac | Économie

Intel est très actif en Israël. Le Groupe est impliqué dans la Startup Nation pratiquement dans tous les domaines possibles d'actions. En investissant dans des jeunes entreprises au stade du développement, l'entité dédiée aux investissements Intel Capital donne au groupe Intel la possibilité d'accéder très en amont à des technologies de pointe utiles à ses différents métiers. En octobre dern...

Sophie Caulier | Économie

Mais la hausse des prix, le manque de possibilités en matière d'emploi et les écarts entre riches et pauvres demeurent des préoccupations importantes selon un nouveau sondage du Pew Research Center. Au contraire de nombreux pays en Occident, les Israéliens sont généralement optimistes sur l'économie de leur pays, selon une récente enquête réalisée par le Pew Research Center. Menée au printe...

Avner Myers | Économie

RÉVÉLATION – Un rapport de l’OCDE lève le voile sur une tendance inquiétante de l’économie israélienne: le salaire réel est en baisse depuis sept ans. Le salaire moyen baisse en Israël alors qu’il augmente dans les pays de l’OCDE : telle est la conclusion qui se dégage pour Israël de l’édition 2014 des « Perspectives de l’Emploi » que vient de publier à Paris l’Organisation pour la Coopérati...

Jacques Bendelac | Économie

Le ministre des Finances affirme que le budget 2015 est prêt, mais le Premier ministre n’a pas encore fixé la ligne budgétaire du gouvernement. La bataille du budget 2015 est lancée : Benyamin Netanyahou entreprend ce dimanche matin des discussions-marathon avec ses principaux ministres pour réduire au minimum les points de friction qui ne permettent toujours pas le vote de la proposition ...

Jacques Bendelac | Économie

Installée face à la Bourse de Tel Aviv, la startup experte dans les transactions et technologies de sécurité du bitcoin, "Bits of Gold", dirigée par Jonathan Rouach, est préparée à la vague qui va enfin asseoir cette monnaie électronique dans la cour des grands. Le géant PayPal, qui compte plus de 150 millions de comptes actifs, devrait se lancer dans le bitcoin. Déjà une société liée à Pay...

Eyal Kaddosh (Tel Aviv) | Économie

Bonne surprise : les recettes fiscales du mois d’août ont dépassé les prévisions et le déficit public est retombé à 2,6% du PIB au début septembre. Décidément, il est difficile en Israël de faire des prévisions fiables, même à très court terme. Alors que la guerre à Gaza et la baisse de l'activité qui s'en est suivie laissaient prévoir une baisse des recettes fiscales, voilà que le Service...

Jacques Bendelac | Économie

Israël est prêt à fournir la technologie nécessaire pour aider à Moscou à réduire sa dépendance en ressources alimentaires de l’étranger. L’annonce a été faite par le ministre israélien de l’Agriculture et du développement rural, Yair Shamir, qui compte ainsi gagner des parts de marché (PDM) en Russie. « Si le gouvernement russe prend la décision de construire des fermes pour produire ceci e...

Jss News | Économie

Depuis quelques années, il est possible d'acheter une Ferrari en Israël. Bonne nouvelle donc pour les nombreux milliardaires qui peuvent tout se permettre : la nouvelle Ferrari " California T " est arrivée récemment en Israël. Son Prix Catalogue est de 1,85 millions de Shequels (moins de 400 000 euros). Ce prix de la nouvelle Ferrari est quasiment le même que celui de la porche 911 Turbo mod...

David Illouz | Économie

Après plusieurs années de travaux, la capitale israélienne dispose enfin d’une nouvelle enceinte sportive. Coût total : 398 millions de shekels. Le président Ruben (Rubi) Rivlin inaugure ce jeudi soir la nouvelle arène de Jérusalem, baptisée « Jerusalem HaPayis Hall » (en hébreu : ‎ “Heichal HaPayis Yerushalayim”). Il s’agit d’une enceinte multisports, financée en grande partie par les bén...

Jacques Bendelac | Économie

C'est ce qu'affirme un rapport de l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques). Les petites entreprises payent des taux d'intérêt plus élevés que les grandes sociétés et 12% d'entre elles cessent leurs activités dans les 12 mois. Selon le rapport qui concerne les petites entreprises et la réglementation gouvernementale dans 31 pays, sur la base de 13 paramètres, les e...

Avner Myers | Économie

En août dernier, seulement 182 000 touristes ont passé leurs vacances en Israël, soit une chute de 36% : les Israéliens ont remplacé les étrangers. Le tourisme est le premier secteur à réagir à l’instabilité géopolitique et aux guerres. C’est aussi une filière économique qui se remet lentement d’un ralentissement de son activité ; le touriste étranger change rapidement de destination, et s...

Jacques Bendelac | Économie

De nouveaux billets de banque vont apparaître cette semaine dans tout le pays. Le premier qui sera mis en circulation sera celui d'un poète. En 2011 , Shaul Tchernichovsky avait été choisi pour être l’un des quatre grands poètes israéliens dont les portraits serait sur la monnaie israélienne (avec Leah Goldberg , Rachel Bluwstein , et Nathan Alterman). ISRAELVALLEY PLUS. Poète, médecin et ...

Eyal Kaddosh (Tel Aviv) | Économie

« Il faudrait un miracle pour que le budget 2015 soit voté dans les délais » disent des experts israéliens au vu du retard dans la préparation du budget. Le gouvernement a encore repoussé d’une semaine le premier débat au Conseil des ministres sur le projet de budget 2015 ; c’est peut-être le 16 septembre que le gouvernement se réunira pour débattre de la loi de finances pour l’an prochain...

Jacques Bendelac | Économie

Jeudi 25 et vendredi 26 septembre 2014 ce sera Rosh Hachana, le nouvel an juif. Tous les ans, les patrons israéliens perpétuent une tradition qui fait toujours plaisir à leurs salariés : le cadeau de fêtes. A l'occasion de Rosh Hachana, ce sont des milliers de salariés qui vont recevoir de leur employeur un cadeau. Cette année, selon les prévisons, les entreprises israéliennes seront moins géné...

Eyal Kaplan (Jérusalem) | Économie