Sep 11

ISRAELVALLEY. Lexifone (Israël), dont le service est opérationnel depuis quelques semaines, peut traduire en temps réel les appels passés dans plus de 100 pays en 15 langues et dialectes.

Authors picture

Claude Chendjou | High-Tech

Headline image

La société israélienne Lexifone, fournisseur d’un système de traduction automatique des communications téléphoniques, prévoit de multiplier ses ventes par plus de trois chaque année pendant plusieurs années, a déclaré son dirigeant. Lexifone, dont le service est opérationnel depuis quelques semaines, peut traduire en temps réel les appels passés dans plus de 100 pays en 15 langues et dialectes.

“Notre projet initial visait une croissance annuelle de 200%”, a déclaré à Reuters le fondateur et directeur général de l’entreprise, Ike Sagie. “Mais au vu de l’accueil rencontré par notre technologie sur le marché, je pense que nous avons un potentiel de croissance supérieur à cela.”

Lexifone prévoyait initialement un chiffre d’affaires d’un million de dollars pour sa première année d’exploitation. Son fondateur estime désormais que ce chiffre sera nettement plus élevé, ce qui devrait permettre à Lexifone d’atteindre le point d’équilibre dès la première année.

“Avec ce produit, nous changeons la manière dont les gens communiquent. Il ne s’agit plus de technologie, mais de personnes”, a ajouté Ike Sagie, un expert en linguistique informatique qui a travaillé pour IBM Research Labs.

Lexifone collabore déjà avec les opérateurs de télécommunications britannique et espagnol BT Group et Telefonica pour proposer son service à leurs clients. Des discussions sont en cours aux Etats-Unis et au Mexique.

Le groupe israélien achète aux opérateurs des minutes de communications de sorte que les clients n’aient à payer qu’une fois pour utiliser son service.

AUCUNE CONNEXION INTERNET
Pour utiliser le service, il faut composer un numéro de téléphone fourni par Lexifone. Ni connexion internet ni logiciel ne sont nécessaires. L’utilisateur prononce alors une phrase dans la langue de son choix, qui est traduite et transmise à son interlocuteur à l’autre bout du fil. Il est même possible de vérifier que la traduction a été bien faite.

Selon Lexifone, la traduction est fiable à près de 100% pour la langue des affaires. Pour des conversations personnelles, émaillées de mots d’argot, le résultat sera évidemment moins probant, reconnaît-elle, mais un système d’apprentissage permet d’améliorer progressivement la qualité de la traduction.

Les tarifs, appels inclus, vont de 25 à 40 cents la minute pour l’achat d’une carte prépayée de 10 dollars. Pour un abonnement mensuel de 20 à 200 dollars, la minute est facturée entre 15 et 20 cents. Selon le cabinet Common Sense Advisory, le marché mondial de la traduction automatique externalisée atteindra 33,5 milliards de dollars en 2012. Lexifone estime que sa technologie pourrait aussi intéresser les centres d’appels et les réceptions des hôtels.

Claude Chendjou pour le service français, édité par Marc Angrand

Source: Challenges par Tova Cohen (Reuters)

IronSource dans le software et Infinidat (stockage de données) sont deux startups israéliennes qui viennent d’entrer dans le Club très fermé des 131 « licornes » (startups dont la valorisation dépasse le milliard de dollars). Le nombre de start-up qualifiées de “licornes”, dont la valorisation dépasse le milliard de dollars, est en constante augmentation, selon le Wall Street Journal. Le mon...

IsraelValley Plus | High-Tech

Le MassChallenge suisse a récolté 450 projets d’innovation. La première édition suisse du plus important accélérateur mondial de start-up clôt ses inscriptions avec près d’un demi-millier participants 450 projets venus de plus de cinquante pays: l’accélérateur de start-up américain MassChallenge a trouvé du répondant en Suisse. Les inscriptions au programme local, lancé pour la première fois...

IsraelValley Plus | High-Tech

Jeudi dernier, au cœur du superbe Centre pour la Paix Shimon Peres se déroulait la quatrième édition de la Conférence Ecomotion. Cet événement annuel, organisé par le Président de la joint-venture Boaz Mamo, a réuni une fois de plus les start-up israéliennes et les investisseurs du monde entier du secteur du transport intelligent (Smart Transportation). Boaz Mamo s’est logiquement montré sat...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | High-Tech

C'est le méga-deal de la semaine. Le sowftare spécialiste, Nice Systems, a fait l'acquisition de inContact (Etats-Unis) pour un montant record de $870 Millions. NICE est une société israélienne basée à Raanana, distribuant des systèmes d’information et des produits de sécurité dans plus de 100 pays. Elle est spécialisée dans la surveillance des réseaux téléphoniques, par enregistrement et a...

Dan Rosh | High-Tech

La start-up israélienne SkyFi a développé un nouveau modèle de nano-satellite susceptible d’offrir au monde une connexion à haut-débit. Ceux-ci son petits et peu coûteux. Ils sont lancés par grappes et se déplient dans l’espace pour former un grand système de communication. Selon Raz Itzhaki-Tami, président de l’Association isrélienne des Nano-Satellites, PDG et co-fondateur de SkyFi, le la...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | High-Tech

UN 1ER BILAN SUR LA CYBERSECURITE. Israël est l’un des leaders mondiaux dans le domaine de la cybersécurité. Un tel essor a notamment été permis par une coopération entre l’armée, le gouvernement, le secteur privé et le monde éducatif d’un niveau “inégalé dans le monde occidental” rapporte le Washington Post. La cybersécurité israélienne génère annuellement un demi-milliard de dollars, se pl...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | High-Tech

En 2014, Israël était classé premier pays au monde dans le domaine de l’innovation liée aux technologies propres (CleanTech) selon le classement “Global CleanTech Innovation Index 2014”. Doté d’une très forte culture entrepreneuriale, d’un système éducatif de haut niveau et confronté à d’importantes contraintes géographiques et naturelles, Israël réunit des conditions particulièrement propices ...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | High-Tech

La startup française Heetch poursuit son développement international et participe à une délégation française à Tel-Aviv afin d’y évaluer l’opportunité d’un futur lancement. Cette visite fait suite au succès rencontré en France depuis sa création, et au lancement de son service fin 2015 à Varsovie et début mai à Stockholm. La startup espère ainsi lancer son application dans une nouvelle ville...

IsraelValley Plus | High-Tech

"Apporter aujourd’hui la technologie de demain” est la devise de Sirin labs, start-up israélo-britannique et nouveau fabriquant de smartphone haut de gamme ayant pour objectif d’assurer une sécurité optimale à tous ses utilisateurs en s’appuyant sur l’expertise israélienne en matière de cybersécurité. Le projet est né en 2013 entre Moshe Hogeg et l’investisseur Kenges Rakishev. L’aventure a ...

IsraelValley Plus | High-Tech

L’hydroponique est une technique consistant à cultiver les plantes dans l’eau et pas dans le sol, elle existe depuis longtemps puisque les aztèques l’utilisaient déjà. Mais Moti Cohen, un chercheur israélien qui dirige la société LivinGreen, veut la remettre au goût du jour et surtout lui adjoindre la pisciculture pour optimiser les résultats. En effet, il cultive les plantes dans les bassi...

IsraelValley Plus | High-Tech

Bnei Brak se développe, se modernise pour mieux coller aux réalités de l’Etat et à son activité économique. Par Noémie Grynberg pour Israël Magazine. Aujourd’hui Bnei Brak n’est plus seulement la ville des Yéshivot. En bordure de Tel-Aviv, dans la région Centre, la plus dynamique du pays, la cité mue et se transforme. Pour commencer, il y a un an, la localité la plus dense d’Israël (170.0...

IsraelValley Plus | High-Tech

Le rédacteur en chef du site Economie Matin, Jean-Baptiste Giraud, s’est rendu en Israël en 2016 pour dénicher des "innovations qui vont nous changer la vie". Dans un entretien accordé à la station de radio RTL M. Giraud a déclaré « Tel-Aviv, pour ceux qui ne le savent pas, c’est la Californie, la Silicon Valley israélienne. À une différence près : là-bas, les inventeurs ont les mains libres...

IsraelValley Desk | High-Tech

La start-up israélienne Gaash Lighting est à l’origine d’Apollo, un lampadaire haute-technologie qui, en plus d’éclairer la voie, est doté de nombreuses fonctions additionnelles. Le système a été dévoilé en février, à la conférence “Smart Cities” d’Eilat. Tout en équipant ses luminaires de LED basse-consommation, Gaash Lighting y incorpore plusieurs caméras de surveillances en plus d’un syst...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | High-Tech

Consumer Physics annonce la mise au point d’un scanner de taille très réduite, utilisable sous forme de boîtier, relié par internet à un téléphone portable pour scanner les aliments. Connecté à un smartphone, il permettra de détecter tous les allergènes, les produits chimiques, les nutriments et les calories présents dans les aliments. Il sera possible par exemple, de scanner une pomme pour ...

IsraelValley Plus | High-Tech

Comme annoncé en décembre dernier par IsraelValley News, l’application Serenita est disponible sur les magasins d’applications des systèmes iOS et Android. Retour sur une technologie d’avenir. La société israélienne Eco-Fusion a en effet développé une application mobile capable de mesurer votre niveau de stress et de vous aider à réduire celui-ci tout au long de la journée grâce à des exercice...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | High-Tech