Sep 9

ISRAELVALLEY – UN CONFLIT ENTRE ISRAËL ET L'IRAN POURRAIT AGGRAVER LA CRISE ÉCONOMIQUE MONDIALE: hausse du pétrole, rebond du dollar, renchérissement des céréales, etc.

Authors picture

Jacques Bendelac, à Jérusalem | Économie

Headline image

ANALYSE – Alors qu’Israël poursuit ses préparatifs de défense pour faire face à un éventuel conflit avec l’Iran, les économistes israéliens estiment que les retombées d’une attaque israélienne en Iran ne se feront pas seulement ressentir sur l’économie israélienne: l’économie mondiale aussi sera touchée par un nouveau conflit au Moyen-Orient.

Contrairement à la seconde guerre du Liban ou à la seconde Intifada, un conflit entre Israël et l’Iran aura davantage de répercussions sur l’économie mondiale que sur l’économie israélienne. Les observateurs israéliens, qui examinent les retombées d’une guerre que pourrait lancer Israël contre l’Iran, estiment que la crise mondiale sera aggravée par une nouvelle crise pétrolière. La riche expérience israélienne en matière de conflits armés donne une idée des retombées économiques d’une guerre sur l’économie mondiale.

L’expérience israélienne. Pour évaluer les retombées d’une guerre avec l’Iran sur la croissance économique, les économistes israéliens n’hésitent pas à évoquer les retombées de la guerre de Kippour (1973) et celles de la seconde Intifada (2000). Si la guerre de Kippour a été le détonateur de la crise de l’énergie, l’Intifada palestinienne a déclenché la crise du high tech. Dans les deux cas, le PIB israélien a reculé de façon sensible.

Par exemple, à la suite de la guerre de Kippour en 1973, l’économie israélienne a connu une « décennie perdue » (1973 à 1984), caractérisée par de faibles taux de croissance et une forte inflation. Même scénario au cours de la seconde Intifada: à son début en 2000, l’économie connaissait un rythme de croissance de 9,1%. Les trois années qui s’en sont suivies (2001-2004) ont constitué l’une des périodes de récession les plus longues que le pays ait jamais connues.

Crise pétrolière. Une attaque contre l’Iran provoquera une baisse de l’offre mondiale de pétrole et une nouvelle flambée des prix de l’énergie. L’augmentation des coûts de production réduira la marge de rentabilité des entreprises et entraînera l’économie mondiale dans une phase de récession. Dans le contexte actuel de ralentissement de l’économie mondiale, un nouveau renchérissement des prix de l’énergie va accélérer la crise mondiale.

Crise alimentaire. Parallèlement à la flambée de l’énergie, le coût des matières premières (comme les engrais) va aussi s’envoler. Aujourd’hui déjà, le renchérissement des matières premières se répercute sur les prix à la consommation des produits alimentaires. Cette tendance devrait s’accélérer en cas de nouveau conflit au Moyen-Orient.

Crise boursière. L’instabilité caractérise déjà les principales places financières dans le monde. En cas de conflit prolongé au Moyen-Orient, cette instabilité boursière ne manquera pas de se transformer en tourmente en cas de conflit. Et à un moment où l’euro est encore jugé comme une devise à risque, c’est le dollar qui pourrait retrouver son rôle de valeur refuge.

Jacques Bendelac (Jérusalem)

Le ministre des Finances affirme que le budget 2015 est prêt, mais le Premier ministre n’a pas encore fixé la ligne budgétaire du gouvernement. La bataille du budget 2015 est lancée : Benyamin Netanyahou entreprend ce dimanche matin des discussions-marathon avec ses principaux ministres pour réduire au minimum les points de friction qui ne permettent toujours pas le vote de la proposition ...

Jacques Bendelac | Économie

Installée face à la Bourse de Tel Aviv, la startup experte dans les transactions et technologies de sécurité du bitcoin, "Bits of Gold", dirigée par Jonathan Rouach, est préparée à la vague qui va enfin asseoir cette monnaie électronique dans la cour des grands. Le géant PayPal, qui compte plus de 150 millions de comptes actifs, devrait se lancer dans le bitcoin. Déjà une société liée à Pay...

Eyal Kaddosh (Tel Aviv) | Économie

Bonne surprise : les recettes fiscales du mois d’août ont dépassé les prévisions et le déficit public est retombé à 2,6% du PIB au début septembre. Décidément, il est difficile en Israël de faire des prévisions fiables, même à très court terme. Alors que la guerre à Gaza et la baisse de l'activité qui s'en est suivie laissaient prévoir une baisse des recettes fiscales, voilà que le Service...

Jacques Bendelac | Économie

Israël est prêt à fournir la technologie nécessaire pour aider à Moscou à réduire sa dépendance en ressources alimentaires de l’étranger. L’annonce a été faite par le ministre israélien de l’Agriculture et du développement rural, Yair Shamir, qui compte ainsi gagner des parts de marché (PDM) en Russie. « Si le gouvernement russe prend la décision de construire des fermes pour produire ceci e...

Jss News | Économie

Depuis quelques années, il est possible d'acheter une Ferrari en Israël. Bonne nouvelle donc pour les nombreux milliardaires qui peuvent tout se permettre : la nouvelle Ferrari " California T " est arrivée récemment en Israël. Son Prix Catalogue est de 1,85 millions de Shequels (moins de 400 000 euros). Ce prix de la nouvelle Ferrari est quasiment le même que celui de la porche 911 Turbo mod...

David Illouz | Économie

Après plusieurs années de travaux, la capitale israélienne dispose enfin d’une nouvelle enceinte sportive. Coût total : 398 millions de shekels. Le président Ruben (Rubi) Rivlin inaugure ce jeudi soir la nouvelle arène de Jérusalem, baptisée « Jerusalem HaPayis Hall » (en hébreu : ‎ “Heichal HaPayis Yerushalayim”). Il s’agit d’une enceinte multisports, financée en grande partie par les bén...

Jacques Bendelac | Économie

C'est ce qu'affirme un rapport de l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques). Les petites entreprises payent des taux d'intérêt plus élevés que les grandes sociétés et 12% d'entre elles cessent leurs activités dans les 12 mois. Selon le rapport qui concerne les petites entreprises et la réglementation gouvernementale dans 31 pays, sur la base de 13 paramètres, les e...

Avner Myers | Économie

En août dernier, seulement 182 000 touristes ont passé leurs vacances en Israël, soit une chute de 36% : les Israéliens ont remplacé les étrangers. Le tourisme est le premier secteur à réagir à l’instabilité géopolitique et aux guerres. C’est aussi une filière économique qui se remet lentement d’un ralentissement de son activité ; le touriste étranger change rapidement de destination, et s...

Jacques Bendelac | Économie

De nouveaux billets de banque vont apparaître cette semaine dans tout le pays. Le premier qui sera mis en circulation sera celui d'un poète. En 2011 , Shaul Tchernichovsky avait été choisi pour être l’un des quatre grands poètes israéliens dont les portraits serait sur la monnaie israélienne (avec Leah Goldberg , Rachel Bluwstein , et Nathan Alterman). ISRAELVALLEY PLUS. Poète, médecin et ...

Eyal Kaddosh (Tel Aviv) | Économie

« Il faudrait un miracle pour que le budget 2015 soit voté dans les délais » disent des experts israéliens au vu du retard dans la préparation du budget. Le gouvernement a encore repoussé d’une semaine le premier débat au Conseil des ministres sur le projet de budget 2015 ; c’est peut-être le 16 septembre que le gouvernement se réunira pour débattre de la loi de finances pour l’an prochain...

Jacques Bendelac | Économie

Jeudi 25 et vendredi 26 septembre 2014 ce sera Rosh Hachana, le nouvel an juif. Tous les ans, les patrons israéliens perpétuent une tradition qui fait toujours plaisir à leurs salariés : le cadeau de fêtes. A l'occasion de Rosh Hachana, ce sont des milliers de salariés qui vont recevoir de leur employeur un cadeau. Cette année, selon les prévisons, les entreprises israéliennes seront moins géné...

Eyal Kaplan (Jérusalem) | Économie

C'est l'évènement d'affaires le plus analysé dans le monde de la finance cette semaine. Une firme israélienne, SuperDerivatives, de 300 personnes spécialisée dans le risque management et le trading électronique a été cédée cette semaine pour 350 Millions de dollars à une firme américaine d'Atlanta et figurant au Nasdaq. L'acheteur est Intercontinental Exchange. IntercontinentalExchange (NYSE...

Ilan Friedman (Tel Aviv) | Économie

La Banque Centrale Européenne a abaissé son taux directeur à 0,05% ; dorénavant, le taux d’intérêt en Israël est 5 fois plus élevé qu’en Europe. On se souvient des critiques sévères formulées, à la semaine dernière, l’encontre de la Banque d’Israël lorsque celle-ci avait abaissé le taux directeur à 0,25%. Aujourd’hui c’est la Banque Centrale Européenne qui récidive : contre toute attente,...

Jacques Bendelac | Économie

Pourquoi les foyers israéliens sont-ils à découvert en permanence avec leur banque ? Pas besoin d'être un économiste pour le savoir : le salaire moyen des citoyens du pays est de 5831 Shekels par mois. Ce montant est faible, car le coût de la vie est très cher. ISRAELVALLEY PLUS Le salaire moyen de l’Israélien en 2013 a eu une augmentation réelle d’un petit 1%. L’an passé, le salaire réel...

Igal Klatzmann | Économie

Eurocontrol Technics Group (Canada) a signé un accord avec Ramot, la société de transfert technologique de l’université de Tel Aviv. Times of Israel : "Eurocontrol Technics a acquis, au cours des deux dernières années, trois filiales israéliennes dans les secteurs de sécurité, vérification et authentification énergétiques. L’une de ces entreprises, Global Fluids International (GFI), a dévelo...

IsraelValley Desk | Économie