Sep 9

ISRAELVALLEY- Le prix 2012 de la Défense d’Israël a été attribué à deux développeurs du Dôme de Fer, le système anti-roquettes, ainsi qu’aux “pères” de deux autres systèmes de défense.

Authors picture

IsraelValley Desk | Défense

La cérémonie s’est tenue lundi 3 septembre, en présence du président de l’Etat Shimon Peres, du ministre de la Défense Ehud Barak, du chef d’état-major le Lieutenant Général Benny Gantz ainsi que des chefs du Mossad et du Shin Bet.

“Quand nous avons découvert les projets des candidats nous étions stupéfaits”, a expliqué le Major Général Danny Yatom, ancien chef du Mossad et actuellement responsable du comité en charge d’attribuer le prix. ”Il est impossible de ne pas comprendre l’importance des réussites technologiques récompensées aujourd’hui, ainsi que leur contribution à la sécurité de l’Etat et de ses citoyens.”

Sur les trois projets récompensés, seul celui du Dôme de Fer a été rendu public. “Il s’agit d’un système extrêmement complexe qui intègre de nombreuses technologies”, a explique le Major Général Yatom. “Ce projet a été réalisé en un laps de temps très court avec un coût incroyablement bas par rapport à ses exigences et ses réussites.”

”Le Dôme de Fer a fourni non seulement la sécurité aux citoyens d’Israël vivant près de la bande de Gaza, mais a également raccourci la durée des combats, a contribué à renforcer notre force de dissuasion et a rendu à l’échelon politique la flexibilité nécessaire pour prendre les décisions qui s’imposent”, a pour sa part affirmé le ministre de la Défense Ehud Barak.

En plus du Dôme de Fer, un second prix a été attribué au Bureau du Premier ministre et à IAI (Israel Aerospace Industries) pour le développement d’outils opérationnels “visant à réussir une mission d’une extrême complexité, qui nécessitait du courage et qui s’est achevé par des résultats impressionnants pour la sécurité d’Israël”, a également précisé le Major Général Yatom.

Egalement invité à prendre la parole, le président de l’Etat Shimon Peres a estimé que le pays peut “faire face à n’importe quelle menace, d’où qu’elle vienne”. “Nous avons connu de sérieuses menaces dans le passé et nous les avons toutes affrontées. Je conseille à nos ennemis de ne pas se tromper dans l’évaluation de nos capacités visibles et invisibles”, a-t-il dit.

ISRAELVALLEY DANS NOS ARCHIVES
12 769 roquettes et obus de mortier ont été tirés sur Israël depuis 11 ans. Face à ce bilan tragique, Tsahal a opposé une technologie de pointe. En avril 2011 dernier, le Dôme de fer interceptait sa première roquette.

Dirigée par le Chef du département de la Recherche et du Développement, le Général Danny Gold, la construction du «Dôme de Fer » a débuté en 2005. La décision de construire ce système a été prise par le Ministère de la Défense Israélien en 2007. L’année précédente, l’organisation terroriste du Hezbollah avait tiré des milliers de missiles depuis le Sud-Liban sur le nord d’Israël, pendant la Deuxième Guerre du Liban. Israël avait aussi dû faire face à des attaques de roquettes sur les villes et communautés du sud du pays, tirées depuis la bande de Gaza principalement par le Hamas.

Entre 2008 et 2010, le système Dôme de Fer a subi une multitude de tests visant à évaluer son efficacité. Dès 2009, le premier essai d’interception est un succès et le 7 avril 2011, une batterie de Dôme de fer intercepte une roquette avant qu’elle n’atterrisse sur une zone d’habitations civiles du sud d’Israël.

Comment ça marche ?
Le système « Dôme de Fer » a la capacité d’identifier et de détruire de tels projectiles avant qu’ils n’atterrissent sur le territoire israélien. Il est composé de trois éléments principaux. Tout d’abord, le radar de détection et de suivi, mis au point par la société de défense Elta. Vient ensuite un système de contrôle et de gestion de combat conçu par le groupe de développement de logiciels Prest Systems. Enfin, une unité de tir de missiles, fabriquée par Rafael Advanced Defense Systems Ltd, a pour rôle de faire feu et détruire les menaces significatives.

Ce système est capable de déterminer où la roquette va atterrir, et d’identifier ainsi que de détruire de tels projectiles avant qu’ils n’atterrissent sur le territoire israélien. Le système « Dôme de Fer » a la capacité d’identifier un projectile ayant pour cible un territoire peuplé, et intercepter uniquement les projectiles qui représentent une menace significative.

D’où vient le nom “Dôme de Fer” ?
Le Colonel S. en charge du projet à l’époque n’a eu que très peu de temps pour le mener à terme, alors que les roquettes continuaient de pleuvoir sur Israël. “Le premier nom auquel nous avons pensé était ‘Anti-Qassam’ mais une fois le projet achevé, j’ai pensé que ce nom était problématique. Nous avons aussi pensé à “Dôme d’or”, mais ça nous a semblé trop ostentatoire. Nous avons finalement opté pour ‘Dôme de fer’.

Un succès
Aujourd’hui, trois batteries de « Dôme de Fer » sont déployées dans le sud d’Israël et une 4ème batterie devrait être opérationnelle d’ici peu.

En raison du grand nombre de roquettes tiré sur les civils du sud d’Israël, « Dôme de fer » a fait les gros titres dans les médias. Pendant la récente escalade de violence au mois de mars, ses batteries ont intercepté avec succès 56 roquettes sur les 73 qui représentaient une menace concrète pour les civils israéliens.

Source: http://tsahal.fr/2012/09/05/le-dome-de-fer-recompense-pour-ses-exploits/

ECHEC au BDS. Une filiale de Elbit (électronique de défense) remporte un contrat important ($150 Millions) en Europe. Elbit Systems a annoncé cette semaine que l'une de ses filiales en Europe sera chargée de fournir des systèmes avancés pour les soldats d’infanterie dans les pays du Benelux (Belgique, Pays-Bas et Luxembourg). Le contrat (durée de cinq ans) stipule que le maître d’œuvre du p...

Ilan Rosenthal (Kfar Hanassi) | Défense

Buenos Aires a signé un contrat de 111 millions de dollars avec Israël pour moderniser 74 tanks fabriqués en Argentine. L'accord en question, qui vise à améliorer l'"Argentinian Medium Tank" (TAM) a été finalisé après sa signature dans la capitale argentine en présence du ministre de la Défense Agustin Rossi et de Ben-Baruch Mishel, directeur de la Division dédiée à la coopération international...

i24News | Défense

"Tsahal, l’école des hackers d’Israël" par Sandrine Cassini pour Les Echos (Copyrights) : "Dans un Etat en conflit permanent depuis sa création, la priorité donnée à la cyberdéfense a favorisé l'émergence de quelques 230 entreprises spécialisées. Poussé par sa situation géopolitique et porté par un écosystème favorable aux start-up, le pays s’est fait une place de choix dans la cybersécurité...

Sandrine Cassini (Les Echos) | Défense

Rafael a remporté l’appel d’offres pour construire l’unité de cyber-défense de Tsahal, pour plusieurs dizaines de millions de shekels. Le chef de projet, le général de brigade (réserve) Ariel Caro, a expliqué que l’unité sera créée en partenariat avec des leaders mondiaux tels que IBM, Cisco et EMC. L’unité sera en mesure de fournir « une analyse vaste et en profondeur des cyberattaques en ...

IsraPresse | Défense

Sans aucune opposition, Israël a donné son feu vert à la construction d'une barrière de sécurité de 30 kilomètres le long de sa frontière avec la Jordanie pour un coût estimé à $790 Millions. Objectif de l'État hébreu : empêcher l'entrée de migrants clandestins ou d'assaillants sur son sol. Selon France24 (Copyrights) : "Le cabinet restreint de sécurité a accepté la proposition du Premier mi...

Ilan Rosenthal (Tel Aviv) | Défense

Les investissements directs étrangers (IDE) en Israël ont chuté de près de 50% en 2014 selon un récent rapport. "Nous pensons que les causes de la baisse des investissements en Israël sont l'opération "Bordure protectrice" et les boycotts auxquels l'Etat hébreu est confronté", a affirmé à Ynet le Docteur Roni Manos du l'institut "College of Management" de Rishon LeTzion (centre), l'un des auteu...

I24News | Défense

Lockheed Martin et l'Armée de l'Air d'Israélienne examinent la possibilité d'étendre la portée du futur avion de combat F-35 version israélienne de 30%, soit une portée totale de 1500 kilomètres. Des discussions se sont tenues sur ce sujet lors du salon du Bourget et une délégation de hauts représentants de Lockheed Martin est arrivée en Israël cette semaine pour un autre round de négociati...

David Illouz | Défense

REPORTAGE. Nous avons été reçu par Jacques Chemla dans un des salons du pavillon d’Israel Aerospace Industries, leader dans le secteur et qui détient le record du monde de certifications. Surtout réputé pour ses activités de défense, la branche commerciale d’IAI est cependant non négligeable, ses succès commerciaux à l’export (80% des ventes) en font un moteur économique et social pour Israël. ...

JSS News | Défense

Le Salon International de l'Aéronautique et de l'Espace Paris-Le Bourget est, depuis sa création, le plus grand Salon dédié à l'industrie aéronautique et spatiale, avec : 2 115 exposants internationaux ; 139 000 visiteurs professionnels ; 130 000 m² d'exposition commercialisées (Halls, village, chalets, surface extérieure); 150 aéronefs en présentation aérienne et en exposition. ISRAËL. Au ...

IsraelValley Desk | Défense

Au Salon du Bourget, le match des commandes entre firmes mondiales sera très éprouvant. L'édition 2015 du salon de l'aéronautique du Bourget est l'occasion pour Israël de se livrer à une bataille rangée face aux Européens et Américains. Les experts israéliens interrogés par IsraelValley à Tel Aviv avant leur départ vers la France en sont convaincus : le mouvement BDS France n'aura stricteme...

Dan Assayah (Tel-Aviv) | Défense

"Une peur aiguë peut parfois provoquer des réactions inattendues. Ainsi, la crainte d'un Iran nucléaire peut-elle pousser deux pays que tout oppose - Israël et l'Arabie saoudite - à entamer un improbable rapprochement. D'un côté, l'État hébreu, une démocratie ultra-militarisée non reconnue par la majorité des pays arabes en raison du conflit qui l'oppose aux Palestiniens. De l'autre, une pétrom...

Armin Arefi (Le Point) | Défense

C'est la DGA qui devra trancher, au plus tard avant la fin de l'année. La commande devrait porter sur 14 appareils livrables d'ici à la fin de la loi de programmation militaire (LPM) en 2019 et une trentaine au total avant avant 2025. Pour séduire la DGA, Thales mise sur son drone Watchkeeper déjà vendu à 54 exemplaires aux forces armées britanniques. Ce drone a déjà volé plus de 500 heures ...

IsraelValley Desk | Défense

Les industriels de la défense français (et bien d'autres secteurs) sont "obligés" de prendre le pari des transferts de technologies pour remporter des contrats à l’export. Une conférence organisée par le GTI Lab ESCP EUROPE et la CCIIF, qui se tiendra fin Octobre 2015, à l'Université de Tel Aviv, fera le point sur les plus et moins des transferts de Technologie. Michel Cabirol pour la Tribun...

Michel Cabirol | Défense

À l’approche de sa participation au Salon du Bourget à Paris, la compagnie Israel Aerospace Industries (IAI) annonce avoir mené à bien une série de présentations en vol de son drone de combat à munitions rôdeuses, HAROP, pour le compte d’un client étranger. Ces présentations en vol interviennent après une série de tests opérationnels effectués au cours des mois passés pour divers clients de l’e...

IsraPresse | Défense

EDITORIAL. Contrairement à ce que des blogs francophones irresponsables l'affirment sans preuves, de nombreux Français assistent à titre individuel (pas de stands) à la Conférence ISDEF 2015 (qui se déroule actuellement). Aucune opération de boycott d'Israël par la France n'a été mise en place. Affirmer ceci est totalement inexact. Cette conférence ISDEF est très mal programmée (un marketin...

Dan Rosh (Paris) | Défense