Sep 9

ISRAELVALLEY - HARICH, LA VILLE ORTHODOXE DE DEMAIN. Après la construction de Modiin en 1994, le ministère du Logement crée une nouvelle ville de grande ampleur, et qui sera destinée aux orthodoxes.

Authors picture

Sandy Assouline | Immobilier

Headline image

Pour la première fois depuis la construction de Modiin en 1994, le ministère du Logement crée une nouvelle ville de grande ampleur, et celle-ci sera destinée au public orthodoxe.

Entre Nétanya et ‘Hadéra, dans la région de Wadi Ara se tient la localité de ’Harich. Jusqu’à présent, le lieu abrite quelques 1 200 familles : deux tiers d’entre elles sont laïques, un tiers est composé par un Garine torani – groupe de familles d’obédience sioniste-religieuse – ainsi que par quelques familles Breslev. Sur place, on peut voir à l’heure actuelle quelques infrastructures rudimentaires mais ni vrai quartier ni bâtiment public. Le ministre du Logement, Ariel Attias (du parti Shas) a décidé de prendre les choses en main : la semaine passée lors d’une conférence de presse, il a lancé un appel d’offres visant à la construction de 5 000 unités de logement à ‘Harich. 10 000 familles sont attendues, on estime qu’elles pourront s’installer dans leur nouvel appartement d’ici deux ans et demi.

Pour la première fois depuis la construction de Modiin en 1994, le ministère s’est fixé de mettre sur pied une nouvelle ville de grande ampleur. Celle-ci s’adresse au public orthodoxe qui depuis une dizaine d’années, doit faire face à une grande pénurie de logements. À ‘Harich, il pourra trouver toutes les infrastructures correspondant à ses besoins spécifiques : immeubles ne dépassant pas cinq étages (pour éviter les problèmes d’ascenseur le chabbat), balcons pour la Soucca, absence de parking (qui augmente inutilement les coûts de construction, la plupart des familles orthodoxes d’Israël ne possédant pas de voiture), large réseau de transports publics, 3500 m² de terrains destinés à la construction de synagogues, d’établissements scolaires et d’espaces verts. Et tout cela à des prix très compétitifs : à titre indicatif, le prix moyen d’un appartement s’élève à un demi-million de chékels. Ce prix peu onéreux s’explique par la gratuité du terrain ainsi que par la subvention par le ministère du Logement d’une partie des frais de développement.

Toutefois, ce petit coin de rêve version orthodoxe soulève déjà une vive polémique : les résidents actuels de ’Harich reprochent au ministre du Logement de privilégier les orthodoxes à leur détriment et craignent que la nouvelle population ne les oblige à changer leur mode de vie. Interrogé par Hamodia, le ministre Ariel Attias fait le point sur ces questions.

Hamodia : Pourquoi avoir choisi de lancer le projet de construction maintenant ?
Le ministre Ariel Attias : Mon prédécesseur a essayé à trois reprises de lancer des projets de constructions à ‘Harich. Mais à chaque fois, ces tentatives se sont soldées par des échecs, faute de pouvoir attirer un public suffisant. En 2008, le gouvernement a décidé de lancer un plan urbain destiné à la population orthodoxe et religieuse. Depuis mon entrée en fonction au ministère du Logement, je me suis efforcé de réduire les diverses étapes de la procédure de planification de la ville et d’unifier les différents projets. À cette fin, une équipe spéciale au sein du ministère a été mise en place pour s’occuper exclusivement de l’avancée de ‘Harich. Je suis heureux aujourd’hui de constater que nous avons réussi à atteindre notre but, de manière sans précédent. En un laps de temps très court – trois ans – nous avons terminé toute la partie procédurale et nous pouvons enfin nous atteler à promouvoir le développement de la ville.

H : Vous présentez la ville comme « ouverte à toute population », mais il s’agit pourtant d’un projet destiné au public orthodoxe. Concrètement qu’est-ce que cela signifie ?
- Selon la loi, tout citoyen a le droit d’acquérir un terrain de l’État, ce principe s’applique aussi à ‘Harich. Toutefois, à l’inverse d’autres villes dont la planification exclut souvent les familles orthodoxes – le logement dans des tours par exemple ne convient pas au public ’harédi – le plan urbain prévu à ’Harich a pris en considération les besoins spécifiques de ces familles qui pourront trouver des appartements correspondant à leur mode de vie.

H : Quelle est la spécificité de la ville et en quoi différera-t-elle d’Elad ou de Modiin Illit par exemple pour attirer près de 8 000 familles ?
- La spécificité de ‘Harich repose sur trois paramètres : le premier tient à sa localisation géographique. La ville est située au sein d’une belle région pastorale, à une heure du centre du pays et une heure et demi de Jérusalem. Le second paramètre est la planification. Le ministère du Logement a conçu ‘Harich de A à Z dans un soucis constant d’unité urbaine. En termes de planification, elle sera une sorte de « Modiin du nord », mieux planifiée que cette dernière. Le troisième paramètre relève des prix de l’immobilier sur place. Les terrains à ‘Harich ne coûtent rien. Pour nous, même si un constructeur répond à l’appel d’offre et vient nous proposer un prix très bas, nous conclurons la vente. Car ‘Harich se trouve dans une zone de priorité nationale dans laquelle le développement des terrains est subventionné par l’État. Toutes ces conditions concourront à pouvoir proposer au public des appartements bien meilleur marché que dans d’autres régions d’Israël.

H : Qu’est-il prévu pour les futurs résidents en terme de structures pour l’emploi ?
- Le ministère a prévu la construction d’un parc industriel qui accueillera des sociétés High Tech ainsi que d’autres secteurs afin de fournir des emplois sur place aux habitants de la ville.

H : Pourquoi le ministère a-t-il décidé de lancer des appels d’offre pour la construction de 5 000 logements d’un seul coup et non par étapes ?
- Cette technique revêt différents avantages : elle permet tout d’abord d’obtenir des terrains à bas prix et par voie de conséquence, elle donne l’opportunité au public d’acquérir des appartements peu onéreux. À l’inverse, la technique de la commercialisation par étapes engendre la concurrence entre les différents acteurs, entraînant l’augmentation des prix. Le second avantage de la commercialisation en masse est de conférer à des groupes de résidents la possibilité d’habiter les uns à côté des autres, dans un même immeuble ou une même rue. Enfin, le troisième avantage de la commercialisation en masse est de donner au public l’assurance qu’une véritable ville va être construite et non une petite centaine de logements ponctuels.

H : Que répondez-vous à ceux qui soutiennent que l’endroit a volontairement été négligé pendant des années afin de faire baisser les prix et de brader finalement les constructions au public orthodoxe ?

- L’échec des appels d’offres précédents a eu lieu bien avant que je ne sois nommé ministre du Logement. De même, la décision du gouvernement de faire de ‘Harich une ville orthodoxe a été prise à une époque où le ministre du Logement n’était pas ‘harédi. Ces critiques n’ont donc aucun fondement.

H : Comment comptez-vous assurer la cohabitation au sein d’un même lieu de la population orthodoxe avec les résidents laïcs qui mènent chacun des modes de vie très différents (pour chabbat par exemple) ?
- Une route séparant les futurs quartiers orthodoxes de ceux des laïcs a été prévue par le plan urbain. À cet effet, nous avons dû renoncer à la construction d’un nombre substantiel d’appartements qui auraient dû prendre place à l’endroit où se situe cette route. Le tribunal de Grande Instance a d’ailleurs suivi la position du ministère du Logement et a reconnu que la route en question permettrait à chacun de mener son mode de vie sans gêner l’autre et dissiperait ainsi les craintes des résidents.

Source: http://www.hamodia.fr/article.php?id=3523

Le Ministre Yair Lapid est furieux. "Sa" loi est recalée pour plusieurs semaines. Coup dur aussi pour les vendeurs d'appartements et les jeunes acheteurs potentiels qui devront patienter. La loi qui devait passer à la Knesset, faute de temps, n'a pas pu passer hier. ISRAELVALLEY PLUS. L’achat d’un appartement neuf chez un promoteur, par opposition à l’achat de seconde main, inclut dans le p...

IsraelValley Desk | Immobilier

Le nombre de victimes en Israël est minimal. Le rôle des abris est réel. Depuis 1992, la loi israéliennne oblige les constructeurs à reserver un abri anti-bombes dans les appartements. Ce lieu peut être utile en cas de tremblement de terre. Ainsi, selon des chiffres obtenus par IsraeValley auprès de l'Autorité Militaire, plus de 705 000 appartements posèdent un abri. De nombreux israéliens (3 m...

Eitan Koren (Tel Aviv) | Immobilier

Vous avez un bien immobilier en vue en Israël ? Comment faire en sorte de bien réussir cet acte d’achat si impactant pour votre budget familial ? Il s’agit de ne pas tomber dans 5 erreurs classiques suivantes : 1. Considérer votre financement comme un acte « banal » Acheter une maison en Israël est un acte crucial dans la vie d’une famille. Un crédit immobilier engage bien souvent les...

Haim Mamou | Immobilier

Suite à la détérioration de la santé de David Azrieli, sa fille, Danna Azrieli a été nommée Présidente par intérim du Groupe Azrieli. Danna Azrieli a servi comme vice-présidente avec un salaire mensuel de 177 000 NIS. Au cours des dernières semaines, le Groupe Azrieli a conclu deux accords importants de vente des parts de Granite Hacarmel Investments Ltd afin d’augmenter la liquidité e...

Julie Fitoussi | Immobilier

L’économie israélienne prospère et le nombre de bureaux construits en Israël ne cessent d’augmenter. Certaines sociétés choisissent d’intégrer le développement durable dans l’architecture d’intérieur de leurs espaces de travail. La prise de conscience des enjeux environnementaux est croissante et va de pair avec un souci des entreprises de montrer les efforts qu’elles font pour diminuer leu...

Cécile Kaplan (Tel Aviv) | Immobilier

Le ministre de l'Economie Naftali Bennett et le ministre des Finances Yair Lapid ont signé un accord avec l'Association des constructeurs nationaux et l'Union des travailleurs de la construction, ce dimanche, afin d'encourager les Israéliens à travailler dans le secteur de la construction. Le programme, qui sera voté officiellement dans les prochaines semaines, va permettre la création d'en...

IsraelValley Desk | Immobilier

On en sait maintenant davantage sur les modalités d’application du projet de loi - en cours de discussion - qui permettra l’achat d’un appartement avec une TVA de 0 %. Ainsi pour en bénéficier, l’acheteur devra présenter un certificat d’« acheteur privilégié » (רוכש מוטב) qui lui sera délivré après examen de sa situation : être de nationalité israélienne, avoir servi dans l’armée pendant 18...

David Jortner | Immobilier

Capitale d'Israël, Jérusalem est bien la plus dynamique au niveau de l'activité immobilière. Toujours en concurrence avec Tel-Aviv pour le plus grand nombre de nouveaux projets de logement, Jérusalem a dominé largement les débats en 2013 avec 3432 appartements en construction, contre 1873 dans la capitale économique du pays. Cette construction frénétique est cependant insuffisante pour répon...

Avner Myers | Immobilier

Le nouveau bâtiment prestigieux de 26 étages « Migdal G » dans le centre de Tel Aviv a été le théâtre d’un fait inattendu. En effet, hier après-midi une partie du mur en verre de l’un des étages supérieurs est tombé. La plaque de verre a chuté dans la rue Shofrim, qui a été immédiatement fermée pour éviter un drame. Par miracle, aucun passants, ni automobilistes ne se trouvaient dans la rue. ...

IsraelValley Desk | Immobilier

Bien avant l’ouverture de la gare de Sdérot, les prix des logements avaient déjà commencé à grimper. La nouvelle ligne entre Sdérot et Tel-Aviv permet maintenant d’arriver à Tel Aviv en 58 minutes. Le train est maintenant présent dans de plus en plus de villes et la demande de logements à proximité des gares augmente. Un an avant l’ouverture de la ligneTel-Aviv/Sderot, un appartement de qu...

Roger Haddad | Immobilier

Yitzhak Tschuva a finalisé l'acquisition , avec un partenaire américain, de l'emblématique 346 boulevard Broadway. Elad Group, la société immobilière nord-américaine d'Yitzhak Tshuva , a acheté ce bâtiment historique de...

Avner Myers | Immobilier

Vous désirez acquérir un bien en Israël mais vous hésitez encore sur sa destination : vacances, alya, location ? Sachez que l’investissement locatif en Israël est bien plus souple qu’en France juridiquement et il peut donc s’avérer plus facilement lucratif. +*1. Les conditions du bail de location :*+ En Israël, il n’y a pas de contrat standard, ce qui signifie que d’une part il faut être ...

Me Yaël Hagege-Maruani | Immobilier

Tel-Aviv ne fait pas le poids avec ses édifices de 100 mètres à 180 mètres de hauteur. Des tours monstrueuses émergent dans le monde entier. Selon le classement publié par la société Emporis, la Kingdom Tower sera la plus haute tour du monde. Elle culminera à 1.000 mètres de hauteur au coeur de la ville de Djeddah en Arabie Saoudite en 2018. En Israël les tours sont de cinq à dix fois plus peti...

Youval Barzilaï (Tel Aviv) | Immobilier

La bulle de l’immobilier en Israël atteint de nouveaux records. Combien seriez-vous à payer pour un appartement de deux chambres à Tel Aviv, mesurant 60 mètres carrés ?  Et bien, un appartement situé au 16ème étage de la Tour Blanche de Tel Aviv , en bordure du sud-ouest du quartier de Neve Tzedek, a été vendu récemment pour 4,7 millions de NIS ( environ 1 millions d’euros ) , ou  15. 800 eu...

IsraelValley Desk | Immobilier

La Loi traitant de l'impôt en matière des biens immobiliers (plus-value, acquisition) a été adoptée en 1963. Elle fixe les règles relatives à l'imposition s'appliquant : - au moment de la ven...

Maître Lior Pick | Immobilier