Sep 2

ISRAELVALLEY. GOLAN TELECOM A GAGNE LA GRANDE BATAILLE DU MOBILE. Bezeq-Pelephone, Cellcom et Orange, qui se partageaient le marché de la téléphonie portable, vont devoir revoir leur stratégie.

Authors picture

David Jortner | Économie

Jusqu’à la mi-mai, 3 opérateurs se partageaient le marché de la téléphonique mobile en Israël : Cellcom (groupe IDB), Partner (qui détient la licence de la marque Orange, mais sans rapport avec l’opérateur français) et Pelephone (filiale de la compagnie nationale Bezeq). Ces trois « poids lourds » étaient alors persuadés que ce marché de 25 milliards de shekels était saturé : avec plus de 9 millions de lignes téléphoniques et un taux de pénétration de 132 %, ils n’imaginaient pas qu’on puisse les bousculer.

De la place pour tout le monde
Avec l’arrivée de Golan Telecom, qui a appliqué en Israël la même stratégie que Free en France, tout a changé : en proposant un forfait illimité à 99 shekels par mois, avec 2 Go d’accès à Internet et 29 destinations à l’international, Michaël Golan raflait en un mois près de 100 000 clients aux opérateurs historiques. Il fut aussitôt imité par HOT Mobile, qui proposa un forfait plus bas encore : 89 shekels mensuels ! Dans la foulée, certain qu’il y aurait de la place pour tout le monde, Rami Lévy, qui a su se faire un nom dans la distribution alimentaire, annonçait qu’il lance sa propre compagnie de téléphonie portable avec pour objectif 5 % du marché. Trois mois plus tard, il aura convaincu 67 000 nouveaux clients !
20 à 30 % de pertes

Conséquence directe de ces révolutions encouragées par le ministère des Télécommunications : désormais, pour les opérateurs historiques, l’avenir est moins rose. Dans son rapport financier du second trimestre de 2012, Bezeq (Pelephone qui reconnaît avoir perdu 33 000 lignes) fait état d’une baisse de 20 % de son bénéfice d’exploitation. Pour rassurer les investisseurs, le groupe annonce une distribution de 1,5 milliard de dollars de dividendes. Mais les agences de notation créditent l’action Bezeq de la note la plus basse jamais obtenue.

Chez Partner et Cellcom, les pertes sont encore plus sensibles : le premier accuse une baisse de 24 % de ses résultats, qui se monte à 30 % pour le second ! Nir Stern, l’un des dirigeants de Cellcom a d’ailleurs annoncé que la compagnie devra réduire ses dépenses de 600 millions de shekels, et envisager de nombreux licenciements. En revanche, pour les consommateurs, la nouvelle donne a des effets positifs : en moins de deux mois, le prix moyen des forfaits est passé de 212 à 159 shekels.
Se refaire grâce à la TNT ?

Alors que l’insatisfaction des Israéliens croît (ils sont 54 % à affirmer vouloir changer de compagnie contre 37 % l’année passée), pour les opérateurs historiques la question est de savoir comment compenser ces pertes. Très pragmatique, Partner choisit d’ouvrir son capital à l’investissement étranger.

Pour d’autres, la stratégie qui semble se dessiner consisterait à investir de nouvelles niches, liées à la technologie cellulaire, et notamment la télévision sur Internet. Ils seraient aidés en cela par la prochaine décision du ministre des Communications, Moché Ka’hlon, d’ouvrir à la concurrence le marché des câblo-opérateurs de TV. En Israël, pour accéder au réseau de télévision, il faut obligatoirement s’abonner auprès d’un câblo-opérateur. Il n’en existe que deux (Hot et Yes) qui pratiquent des marges très élevées.

En ouvrant une infrastructure TNT (télévision numérique terrestre), Moché Ka’hlon les court-circuiterait en proposant des abonnements 50 % moins chers. Selon les estimations ministérielles, 250 000 clients seraient prêts à opter pour la TNT dès son lancement.

Moché Ka’hlon, qui a réussi à faire baisser les prix des télécommunications, semble prêt s’engager dans un nouveau pari, pour ouvrir un second marché à la concurrence !

En attendant, pour fidéliser une clientèle de plus en plus volatile, Bezeq lance son projet de Free Wifi. En utilisant les routeurs des habitants comme bornes émettrices, chacun pourra, où qu’il se trouve, se connecter en toute sécurité : « Le but est que chacun donne un peu pour que tout le monde y gagne » a déclaré Ran Goaron, directeur du marketing. « Parmi nos clients, 850 000 possèdent un routeur Bezeq. Il n’y a jamais eu en Israël de tentative de réseau télécom social. Aussi avons-nous imaginé un nouveau concept : une communauté de partage. » Expression totalement inattendue de la part d’un opérateur qui, il n’y a pas si longtemps, se satisfaisait parfaitement de sa position dominante sur le marché…

Source: Hamodia (Copyrights)

Très peu d'israéliens qui s'intéressent aux relations entre le Proch-Orient et Israël ont une connaissance de l'existence de relations fortes entre la France et la Jordanie sur le plan du business. Selon (1) : "En présence de François Holande, la CCI France-Jordanie a organisé en partenariat avec la Chambre de Commerce d’Amman et la commission d’Investissement, le Forum Économique France Jor...

IsraelValley Plus | Économie

Ophir Guttman, 41 ans, a été promu Directeur Général de Procter & Gamble Israël. La société est implantée dans l’État hébreu depuis 2001 mais n’avait eu que des dirigeant étrangers à sa tête. Guttman remplace Elena Kudryashova, directrice au cours des quatre dernières années. Quatre années durant lesquelles Guttman aura été Directeur des opérations commerciales et du marketing, après avoir s...

Nathan Sarel | Économie

Un nouveau mode de loisirs est en train de conquérir les Israéliens : le "Top Secret" qui consiste à acheter un service sans en connaître le détail. Voyages, restaurants, vacances, vins, etc. : le concept Top Secret se répand en Israël. Réserver un hôtel ou un restaurant dont le nom n’est révélé qu’après la réservation : ce mode de consommation, qui peut paraître saugrenu, a déjà tenté de no...

Jacques Bendelac | Économie

Le zoo de Jérusalem a perdu sa première place au classement des sites les plus visités des Israéliens ; la tension sécuritaire en serait la cause. La semaine de Pessah est propice aux promenades en famille. De nombreux Israéliens mettent à profit cette période de vacances pour s’adonner aux plaisirs de la nature, pique-niques et ballades. La visite du parc zoologique de Jérusalem (connu en a...

Jacques Bendelac | Économie

Selon la presse chypriote, l’Union Européenne prend en considération l’éventualité de développer le potentiel des champs gaziers de la Méditerranée orientale. Une telle initiative pourrait aboutir à la mise en place d’un oléoduc entre l’île d’Aphrodite et le continent européen. Un porte-parole de la Commission européenne a annoncé que “les champs gaziers de l’Est de la Méditerranée peuvent ...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Économie

Selon la presse russe, le gouvernement de Vladimir Poutine rechercherait à pénétrer le secteur gazier israélien par le biais d’un achat de 30% du champ Léviathan. Selon différents rapports, Gazprom, dont le capital est à 50,1% détenu par l’État, aurait jusqu’à présent avancé la meilleure offre de partenariat, devant le sud-coréen Kogas, la compagnie chinoise CNOOC et l’australien Woodside. ...

Nathan Sarel | Économie

Moins d’un mois après le cryptage généralisé des messages Whatsapp, une société israélienne passe à la vitesse supérieure en terme de protection des données personnelles. Sirin Labs, une start-up développant des smartphones hauts de gamme a récemment achevé une levée de fonds à hauteur de 72 millions de dollars. Co-fondée par Moshe Hogeg et l’entrepreneur kazakh Kenges Rakishev il y a deux ...

Nathan Sarel | Économie

Dans le domaine de la santé connectée les israéliens sont considérés, certainement à juste titre, comme des Tops leaders dans le domaine. Selon le site de la French Tech d'Israël : "La scène israélienne des technologies digitales appliquées à la santé humaine est l'une des plus dynamiques au monde. L'écosystème israélien de ce secteur foisonne de Start-ups. Il est porté par des grandes entrepr...

IsraelValley Plus | Économie

DOSSIER SPÉCIAL – La faillite de la société immobilière Inbal Or remet à l'ordre du jour une habitude israélienne : l'achat d'un logement sur plan. La première pierre n'est pas encore posée et, parfois, toutes les autorisations de construire ne sont pas encore réunies : ce qui n'empêche pas les Israéliens de se presser aux portes des promoteurs pour acquérir un logement, en déboursant une av...

Jacques Bendelac | Économie

Excellente nouvelle annoncée cette semaine par la société de notation financière internationale Fitch Ratings Ltd donne un "A" à Israël. L’agence donne crédit à la politique économique et financière du gouvernement Netanyahou et diffuse un message encourageant aux marchés internationaux à l’égard d’investisseurs potentiels en Israël. Cette promotion est d’autant plus méritoire que la tendance g...

Dan Rosh (Rehovot) | Économie

Cinq ans après son lancement, le service "Tel-Ofan" atteint sa vitesse de croisière ; en 2015, 12.000 abonnés ont évité les bouchons en pédalant. « Pourquoi marcher en ville ou rouler en voiture lorsqu’il est possible de simplement monter sur un vélo et pédaler ? » proclame le site internet de Tel-O-fun (en hébreu : Tel-Ofan). Pour convaincre de nouveaux utilisateurs, la mairie de Tel Aviv a...

Jacques Bendelac | Économie

La fête de Pessah va inciter plus d’un million d’Israéliens à prendre un peu de vacances à l’étranger. Quelles sont leurs destinations préférées ? Ce vendredi soir, les Juifs pratiquants du monde entier s’assiéront autour d’une table pour le traditionnel Seder, le repas pascal. Mais pour 1,1million d’Israéliens (14% de plus que l’an prochain), Pessah est devenu synonyme de vacances, à l’ét...

Jacques Bendelac | Économie

L'économie israélienne est très ouverte. Le commerce représente plus de 65% du PIB du pays (moyenne 2012-2014, OMC), et les exportations, épine dorsale de la croissance du pays, environ un quart du PIB. La balance commerciale d'Israël, auparavant déficitaire, a enregistré un excédent record. La situation s'est inversée depuis 2010. La balance commerciale d'Israël a affiché un déficit de ...

IsraelValley Plus | Économie

On avait enterré le kibboutz un peu vite. Si le modèle communautaire a disparu, l’industrie se porte bien ; son chiffre d’affaires s’est redressé. L’industrie kibboutzique a enregistré un chiffre d’affaires de 44 milliards de shekels en 2015 (10 milliards d’euros). La Fédération des Industries du Kibboutz vient de rendre public son rapport économique pour l’année 2015. Les données ont été ...

Jacques Bendelac | Économie

L'échange de produits contrefaits dans le monde représente plus de 300 milliards d'euros par an, soit 2,5% de l'ensemble des importations mondiales, selon un rapport de l'OCDE. Israël représente une petite goutte d'eau dans cet océan de contrefaçon. Israël est assez touché par la contrefaçon pharmaceutique. Un exemple :"Avastin, fabriqué par les laboratoires Roche, est utilisé pour traiter ...

IsraelValley Plus | Économie