Aug 29

ISRAELVALLEY. ISRAËL, GRAND OUBLIE AU SOMMET DE LA FRANCOPHONIE. François Hollande sera en Octobre au Sommet de Kinshasa.

Authors picture

François Rubin (Tel-Aviv) | Éditorial

Headline image

François Hollande se rendra en Octobre au prochain Sommet de la francophonie, à Kinshasa. Une présence qui devrait lui permettre de dévoiler sa politique africaine. François Hollande a très peu de chances de parler de l’exclusion d’Israël de cette organisation (qui fait figure de “dinosaure politique” par de nombreux pays). L’Etat Hébreu, non invité comme Etat Membre au Congo, fait partie de certaine commissions, mais, malgré tous les efforts d’hommes politiques francophones, rien n’y fait.

Les israéliens sont écartés malgré ses 20% de francophones alors que son voisin, l’Egypte y adhère avec 2% sans oublier l’Albanie et les Iles Seychelles avec moins de 1%. Que faire ? Une expression en hébreu résume bien les choses sous l’angle israélien : “haval a la zmane” (dommage de perdre de perdre du temps sur un dossier qui n’en vaut pas la peine).

En France tout le monde sait que la “francophonie officielle” ne porte pas trop dans son coeur Israël. Le mot d’ordre des politiques Français qui promettent souvent “aux bons amis israéliens que nous aimons beaucoup” pourrait être : “Rien ne presse, soyez calmes et résignés”. Selon Jacques Benillouche : “La France, marraine de cette organisation, déçoit en faisant preuve de retenue et en se cachant derrière l’alibi des statuts”.

ISRAELVALLEY PLUS DANS NOS ARCHIVES
Jacques Benillouche : "La présidente de la Confédération suisse Doris Leuthard et le secrétaire général de la Francophonie Abdou Diouf ont accueilli le 23 octobre les chefs d’Etat et de gouvernement participant au XIIIe sommet de la Francophonie de Montreux. Une quarantaine de dirigeants étrangers sont présents sur les bords du Léman à l’exception d’Israël qui, à ce jour, n’a pas été admis parmi les défenseurs de la langue de Molière. Le président français Nicolas Sarkozy était attendu en dernier.

Abdou Diouf s’était plaint dans le journal « Le Monde » du «désamour, désintérêt des Français pour la francophonie » sans pouvoir expliquer les causes. M. Diouf feint d’ignorer que les soixante-dix Etats, répartis sur l’ensemble des continents, se sont comportés en fossoyeurs de l’organisation en la politisant. Au lieu de promouvoir la langue et la culture françaises et de combattre l’impérialisme de la culture anglo-américaine, les Sommets de la francophonie ont toujours eu des ordres du jour strictement politiques : paix et droits de l’homme, démocratie et économie, technologie et environnement. Le thème de cette année ne déroge pas à la règle : le développement durable, les relations internationales et enfin l’éducation, prouvant que la politique et l’idéologie priment sur la culture et la linguistique. Les hommes politiques devraient être exclus des réunions où seules les joutes littéraires seraient admises.

Israël, malgré ses centaines de milliers d’originaires des anciennes colonies françaises, est exclu de l’organisation par suite du véto de certains pays dont la haine politique vis-à-vis du pays hébreu va jusqu’à s’en prendre à la culture. M. Diouf a pourtant précisé à juste titre que la «langue française appartient à ceux qui ont choisi de la féconder aux accents de leurs cultures, de leurs imaginaires, de leurs talents ». Cette volonté de mêler la politique à la culture ne trouve aucun justificatif tangible alors que rien n’est fait par l’Organisation pour considérer que la défense et la diffusion des textes de Zola, Balzac ou Victor Hugo priment sur les intérêts politiques des dirigeants. La culture est un espace de liberté et de paix où les amoureux des mots et des phrases bien faites devraient se retrouver dans le seul combat pour la défense du talent et de la liberté de penser et d’écrire.

Israël ne mérite pas, selon certains diplomates représentant souvent des régimes verrouillés, de figurer parmi cette caste qui n’ignore pas que Malraux et Sartre défendaient d’abord le combat littéraire avant la lutte politique. La France, marraine de cette organisation, déçoit en faisant preuve de retenue et en se cachant derrière l’alibi des statuts. On modifie des pans entiers de Constitutions et l’on hésite à abroger quelques articles d’un règlement obsolète. Israël est exclu de cette organisation malgré ses 20% de francophones alors que son voisin, l’Egypte y adhère avec 2% sans oublier l’Albanie et les Iles Seychelles avec moins de 1%.

Ses membres devraient s’inspirer des idéaux de culture pour faire asseoir à la même table des ennemis dont le seul ordre du jour serait de lutter pour la prééminence de la langue française face à l’anglo-saxonne. Mais pour cela, il faudrait exiger du réalisme avant de faire preuve d’intelligence qui consiste à comprendre que la culture peut souvent générer des liens humains purs et désintéressés conduisant des ennemis potentiels à se parler, puis à se connaître et enfin à s’apprécier.

Les politiques français, de tous bords, ne se mouillent pas. Ils refusent de se prononcer sur une anomalie qui met Israël au ban de la culture française malgré les nombreuses publications françaises qui naissent au fil des amours des Israéliens avec le texte et les mots. La langue française doit être considérée comme une espèce protégée alors que paradoxalement Israël, selon le souhait d’Abdou Diouf, est le seul à « faire l’effort de se penser dans un ensemble linguistique dynamique et créateur de diversité culturelle ».—

Pas de jour férié, pas de mobilisation syndicale et peu de cortèges: le 1e mai est à peine marqué en Israël. En Israël, le 1er mai n'a jamais été un jour chômé. En revanche, de nombreuses manifestations publiques ont longtemps marqué la fête du Travail. Le 1er mai tombe un dimanche, jour ouvré en Israël. *UNE TRADITION EN ZIGZAG* Jusqu'au début des années 1980, le 1er mai était considé...

Jacques Bendelac | Éditorial

Un test échographique a démontré qu'en raison de sa vétusté, le coeur du réacteur nucléaire israélien de Dimona (Néguev) présente 1.537 défauts et/ou dysfonctionnements, révèle le journal Haaretz se basant sur les conclusions d'un rapport présentées par des scientifiques. Le coeur du réacteur en aluminium enrobé de ciment renferme les barres de combustible utilisées dans le processus de fiss...

i24News | Éditorial

Fort d’un maillage de près de 300 startups dans le secteur de IoT, (Internet des objets IdO ou IoT pour Internet of Things en Anglais), Israël a un grand potentiel dans l’IoT. Une société à capital risque nommée TVL Partners a réalisé un paysage des sociétés en pointe dans le domaine. Selon (1) : "De plus en plus de startups misent sur l’IoT. Les entreprises israéliennes ont prouvé leurs m...

IsraelValley Plus | Éditorial

Un négociant en diamants de premier plan est soupçonné d'avoir détourné près de 65 millions de dollars dans ce qui a été décrit comme étant la plus grande affaire de fraude dans l'histoire de l'industrie du diamant israélien. La police du district de Tel-Aviv a lancé une enquête sur Hanan Abramovich, un diamantaire vétéran sur le marché israélien, suite à une plainte déposée par la Diamond E...

David Illouz | Éditorial

VISITE OFFICIELLE DU 1ER MINISTRE DE SINGAPOUR. Les coopérations entre Israël et les pays asiatiques s’intensifient ces derniers mois. Les dirigeants de Singapour et Israël ont discuté de la coopération économique et d'investissements futurs. Ils ont tenu une réunion en tête-à-tête durant laquelle ils ont discuté de la coopération dans les domaines de la cyber sécurité, la défense et les relati...

i24News | Éditorial

„Le marché israélien des start-ups est incroyablement intéressant“ a déclaré Chantal Landis à la fin de son voyage de cinq jours au pays de la haute technologie. La cheffe de bureau d’International Advertising Association est venue en Israël début avril avec Andreas Widmer, PDG d‘Y&R Group Switzerland, Claus Bornholt COO Y&R Group Switzerland, Bernhard Brechbühl, PDG de Storyfilter, Thomas Kais...

Jennifer Bligh | Éditorial

Le nouvel album de Renaud, qu’il juge lui-même comme son meilleur album, est sorti. C’est l’album de la renaissance, et le clip de son titre phare, « Toujours debout » est visible sur YouTube depuis un moment déjà. On parle aussi beaucoup de sa réconciliation avec la communauté juive, qui lui en voulait, à cause de ses positions politiques, hostiles à Israël, et une chanson serait à l’origine d...

IsraelValley Desk | Éditorial

La nomination de Volodymyr Boryssovytch Hroïsman (en ukrainien : Володи́мир Бори́сович Гро́йсман), n'étonne pas les israéliens qui ont confiance en lui. Né le 20 janvier 1978 à Vinnytsia, en Ukraine soviétique, il est un homme d'État ukrainien. Sa nomination au poste de Premier ministre, le 14 avril 2016, a mis fin à la crise politique déclenchée par la démission d'Arseni Iatseniouk. Il est...

IsraelValley Plus | Éditorial

A Edimbourg, j'ai obtenu les félicitations du jury pour un diplôme de maitrise en Perse, Arabe et Histoire islamique. A Cambridge, j'ai consacré mon doctorat à un moment de l'histoire religieuse iranienne du 19ème siècle. J'ai enseigné ensuite la traduction arabe-anglais et la civilisation islamique à l'Université du Maroc, puis j'ai tenu un séminaire d'arabe et d'études islamiques à l'univ...

Dr Denis MacEoin | Éditorial

REPORTAGE SPECIAL. Franc succès pour la première rencontre de l’innovation Lyon-Israël lancée par la Métropole de Lyon et qui a eu lieu sous très haute sécurité le 5 avril 2016 dans le cadre somptueux de la Skyroom OnlyLyon de la Tour Oxygène. En présence de Yvon Dechamps, Président de la Chambre de Commerce France Israël Rhône-Alpes; du Secrétaire Général Alain Partouche; de Cédric Grignar...

Nathan Sahel (Lyon) | Éditorial

Le Vietnam a présenté récemment le HS-6L, son drone le plus performant, indique The Diplomat (Japon)​, reprenant des informations publiées dans la revue spécialisée IHS Jane’s Defense Weekly. Réalisé conjointement par l’Académie des sciences et de l’industrie et le ministère de la Défense, le drone est équipé de radars et de matériel de surveillance et de mesure, précise The Diplomat. Il dip...

IsraelValley Desk | Éditorial

"J’ai passé un week-end dans ma ville natale, Haïfa, et je suis arrivé à cette conclusion très simple : si l’Etat d’Israël a un avenir, il s’écrit actuellement dans les rues qui courent au pied du mont Carmel. La ville juive de mon enfance n’existe plus. Ce n’est pas une raison de se lamenter, mais plutôt de se réjouir. Haïfa marque la fin de l’entreprise sioniste telle que nous l’avons con...

IsraelValley Desk | Éditorial

Actualité Juive annonce que le député Gilbert Collard (Rassemblement Bleu Marine), se rendra au mois de juin en Israël, "en vue d’une normalisation des relations entre Israël et le Front National". Selon Actualité Juive, il s’agit notamment de préparer "un éventuel voyage de Marine Le Pen à Jérusalem". (Source : medias-presse) A SAVOIR. En novembre 2014, il s'oppose au projet de résolution p...

IsraelValley Desk | Éditorial

Un article de Nathalie Hamou (Copyrights) pour la Revue L'Etudiant : "Les universités israéliennes ont été parmi les premières au monde à se doter de bureaux de transfert de technologies. Chaque année, la valorisation de la recherche universitaire du pays génère 250 millions d'euros de royalties. Retour sur les clés du succès d'Israël dans ce domaine, en amont de la Learning Expédition dans...

IsraelValley Desk | Éditorial

Dans l’enquête sur la dissimulation de fortunes dans des paradis fiscaux, on trouve des centaines d’entreprises israéliennes et plus de 850 actionnaires israéliens qui auraient des comptes offshore selon les 11,5 millions documents divulgués dans l’affaire « Panama Paper ». Responsables politiques ou personnalités du monde de la finance du show-biz ou du sport, du monde entier figurent dan...

Roger Haddad (Tel-Avivre) | Éditorial