Aug 29

ISRAELVALLEY. ISRAËL, GRAND OUBLIE AU SOMMET DE LA FRANCOPHONIE. François Hollande sera en Octobre au Sommet de Kinshasa.

Authors picture

François Rubin (Tel-Aviv) | Éditorial

Headline image

François Hollande se rendra en Octobre au prochain Sommet de la francophonie, à Kinshasa. Une présence qui devrait lui permettre de dévoiler sa politique africaine. François Hollande a très peu de chances de parler de l’exclusion d’Israël de cette organisation (qui fait figure de “dinosaure politique” par de nombreux pays). L’Etat Hébreu, non invité comme Etat Membre au Congo, fait partie de certaine commissions, mais, malgré tous les efforts d’hommes politiques francophones, rien n’y fait.

Les israéliens sont écartés malgré ses 20% de francophones alors que son voisin, l’Egypte y adhère avec 2% sans oublier l’Albanie et les Iles Seychelles avec moins de 1%. Que faire ? Une expression en hébreu résume bien les choses sous l’angle israélien : “haval a la zmane” (dommage de perdre de perdre du temps sur un dossier qui n’en vaut pas la peine).

En France tout le monde sait que la “francophonie officielle” ne porte pas trop dans son coeur Israël. Le mot d’ordre des politiques Français qui promettent souvent “aux bons amis israéliens que nous aimons beaucoup” pourrait être : “Rien ne presse, soyez calmes et résignés”. Selon Jacques Benillouche : “La France, marraine de cette organisation, déçoit en faisant preuve de retenue et en se cachant derrière l’alibi des statuts”.

ISRAELVALLEY PLUS DANS NOS ARCHIVES
Jacques Benillouche : "La présidente de la Confédération suisse Doris Leuthard et le secrétaire général de la Francophonie Abdou Diouf ont accueilli le 23 octobre les chefs d’Etat et de gouvernement participant au XIIIe sommet de la Francophonie de Montreux. Une quarantaine de dirigeants étrangers sont présents sur les bords du Léman à l’exception d’Israël qui, à ce jour, n’a pas été admis parmi les défenseurs de la langue de Molière. Le président français Nicolas Sarkozy était attendu en dernier.

Abdou Diouf s’était plaint dans le journal « Le Monde » du «désamour, désintérêt des Français pour la francophonie » sans pouvoir expliquer les causes. M. Diouf feint d’ignorer que les soixante-dix Etats, répartis sur l’ensemble des continents, se sont comportés en fossoyeurs de l’organisation en la politisant. Au lieu de promouvoir la langue et la culture françaises et de combattre l’impérialisme de la culture anglo-américaine, les Sommets de la francophonie ont toujours eu des ordres du jour strictement politiques : paix et droits de l’homme, démocratie et économie, technologie et environnement. Le thème de cette année ne déroge pas à la règle : le développement durable, les relations internationales et enfin l’éducation, prouvant que la politique et l’idéologie priment sur la culture et la linguistique. Les hommes politiques devraient être exclus des réunions où seules les joutes littéraires seraient admises.

Israël, malgré ses centaines de milliers d’originaires des anciennes colonies françaises, est exclu de l’organisation par suite du véto de certains pays dont la haine politique vis-à-vis du pays hébreu va jusqu’à s’en prendre à la culture. M. Diouf a pourtant précisé à juste titre que la «langue française appartient à ceux qui ont choisi de la féconder aux accents de leurs cultures, de leurs imaginaires, de leurs talents ». Cette volonté de mêler la politique à la culture ne trouve aucun justificatif tangible alors que rien n’est fait par l’Organisation pour considérer que la défense et la diffusion des textes de Zola, Balzac ou Victor Hugo priment sur les intérêts politiques des dirigeants. La culture est un espace de liberté et de paix où les amoureux des mots et des phrases bien faites devraient se retrouver dans le seul combat pour la défense du talent et de la liberté de penser et d’écrire.

Israël ne mérite pas, selon certains diplomates représentant souvent des régimes verrouillés, de figurer parmi cette caste qui n’ignore pas que Malraux et Sartre défendaient d’abord le combat littéraire avant la lutte politique. La France, marraine de cette organisation, déçoit en faisant preuve de retenue et en se cachant derrière l’alibi des statuts. On modifie des pans entiers de Constitutions et l’on hésite à abroger quelques articles d’un règlement obsolète. Israël est exclu de cette organisation malgré ses 20% de francophones alors que son voisin, l’Egypte y adhère avec 2% sans oublier l’Albanie et les Iles Seychelles avec moins de 1%.

Ses membres devraient s’inspirer des idéaux de culture pour faire asseoir à la même table des ennemis dont le seul ordre du jour serait de lutter pour la prééminence de la langue française face à l’anglo-saxonne. Mais pour cela, il faudrait exiger du réalisme avant de faire preuve d’intelligence qui consiste à comprendre que la culture peut souvent générer des liens humains purs et désintéressés conduisant des ennemis potentiels à se parler, puis à se connaître et enfin à s’apprécier.

Les politiques français, de tous bords, ne se mouillent pas. Ils refusent de se prononcer sur une anomalie qui met Israël au ban de la culture française malgré les nombreuses publications françaises qui naissent au fil des amours des Israéliens avec le texte et les mots. La langue française doit être considérée comme une espèce protégée alors que paradoxalement Israël, selon le souhait d’Abdou Diouf, est le seul à « faire l’effort de se penser dans un ensemble linguistique dynamique et créateur de diversité culturelle ».—

Plusieurs centaines de personnes se sont retrouvées ce soir devant l'Ambassade d'Israël en France (Rue Rabelais) pour dénoncer la conférence de Paris. Déclaration du Premier ministre Netanyahu en ouverture de la réunion hebdomadaire du Cabinet (Communiqué par le conseiller médias du Premier ministre) Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a fait les remarques suivantes, ce mati...

IsraelValley Desk | Éditorial

Plusieurs associations organisent un rassemblement de soutien à Israël à l’appel du CRIF, le 15 janvier. Les diplomates israéliens ne sont pas les seuls à se soucier des conclusions dont pourrait accoucher la Conférence de Paris. Avec la participation du Consistoire et du Fonds social juif unifié, le Conseil représentatif des institutions juives (CRIF) organise le dimanche 15 janvi...

IsraelValley Desk | Éditorial

C'est un nouveau coup dur pour Benjamin Netanyahou. Empêtré dans l'affaire des cadeaux qu’il aurait reçus de la part de riches donateurs et soupçonné d'un possible financement illégal de campagne, le Premier ministre israélien aurait été enregistré en train de négocier un traitement de faveur auprès d'un journal d'opposition. Dimanche, la télévision israélienne Channel 2 r...

Thomas Liabot - leJDD.fr | Éditorial

Des startupers et une cohorte d'investisseurs "Made in Israel", débarquent actuellement en Californie pour participer à l'évènement le plus emblématique de l'année. Du 5 au 8 janvier, le plus grand salon consacré à l’électronique grand public de la planète, le Consumer Electronic Show (CES), convie à Las Vegas les plus grands groupes high-tech de la planète. Les leaders is...

Eyal Kaplan (Tel Aviv) | Éditorial

Pour tous nos lecteurs de France, Suisse, Belgique, Pologne, Hongrie, Maroc, Algérie, Tunisie, Canada, Liban, Jordanie, USA, Madagascar, nous avons le plaisir de vous adresser nos meilleurs voeux de bonheur, santé et Paix. Si les fêtes de fin d'année (Noël et Nouvel An) ne sont pas des fêtes juives, de plus en plus d'Israéliens en profitent pour prendre quelques jours de vacances. Va...

IsraelValley Desk | Éditorial

Benjamin Netanyahou avait appelé le ministre des Affaires étrangères néo-zélandais pour le prévenir que le vote de la résolution anti-colonisation de l'ONU serait considérée comme «une déclaration de guerre». Le Premier ministre israélien aurait passé un appel «agressif» à Murray McCully, ministre des Affaires étrangères de la Nouvelle-Zélande, lui assénant : «C'est une...

IsraelValley Desk | Éditorial

SPECIAL ISRAELVALLEY. Son nom : Raviv Drucker. Il est "le" journaliste le plus détesté par Netanyahou et sa femme Sarah. A lui seul il est le "Canard Enchaîné" d'Israël. Son visage est devenu une légende du journalisme d'investigation en Israël... surtout pour ceux qui veulent en finir avec un Premier ministre aussi présent dans la vie politique. Ravid Drucker a eu des menaces qui n...

Eyal Kaplan (Tel Aviv) | Éditorial

En Israël la "Bitcoin Embassy" située face à la Bourse de Tel Aviv attire le regard. Les visiteurs du monde entier ne comprennet pas vraiment la hausse vertigineuse du bitcoin. Le succès de cette monnaie virtuelle semble indécent... sauf pour IsraelValley qui suit cette monnaie magique depuis ses débuts (l'un des co-fondateurs d'IsraelValley est le leader emblématique du secteur). BIT...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Éditorial

Moshe Katzav, qui purgeait depuis 2011 une peine de sept ans pour viols, est sorti hier de prison, en vertu d'une libération anticipée. Entouré par ses proches, M. Katzav est monté dans une voiture à la sortie de la prison de Maassiyahu, à Ramla. Moshe Katzav est cependant soumis à un certain nombre de restrictions : il ne pourra pas voyager à l'étranger, il devra rester à son dom...

IsraelValley Desk | Éditorial

Moshe Katsav, qui a été reconnu coupable de viol et d'actes indécents commis contre des femmes qui travaillaient pour lui, va bientôt devenir un homme libre après que la Commission des libérations conditionnelles ait accepté sa demande de libération anticipée. (David Illouz) En 2006, Moshe Katsav est accusé de viol sur une ancienne employée, celle-ci affirmant avoir été abusée ...

Eyal Kaplan (Tel Aviv) | Éditorial

IsraelValley pourrait écrire un roman sur les vrais et fausses rumeurs de rachats de Golan telecom par des industriels israéliens. Cette semaine cela semble sérieux. Selon la presse économique israélienne, Golan Telecom pourrait passer dans les mains de Electra (Elco Holdings). Elco Holdings Ltd est côté à la bourse de Tel Aviv (TASE: ELCO) BIO EXPRESS. Michaël Golan est un homme d...

Ilan Berger (Césarée) | Éditorial

Après la démission du Premier ministre italien Matteo Renzi, l’Italie est en quête d’un nouveau dirigeant. On parle de plus en plus de Graziano Delrio, né le 27 avril 1960 à Reggio d'Émilie, qui est membre du Parti démocrate (PD). Il est ministre des Transports depuis le 2 avril 2015. Il est titulaire d'une laurea de médecine et s'est spécialisé en endocrinologie. Il a obtenu s...

IsraelValley Desk | Éditorial

Mike Brant, de son vrai nom Moshé Brand, est un chanteur et compositeur israélien né dans la nuit du 1ᵉʳ au 2 février 1947 à Famagouste et mort le 25 avril 1975 à Paris Perpé­tuer avec respect le souve­nir de son oncle, c’est la mission que s’est donnée Yona Brant, la fille du frère cadet de Mike Brant, qui n’a pour­tant jamais connu l’idole de la chan­son de son viva...

IsraelValley Desk | Éditorial

Teva Pharmaceutical, premier fabricant mondial de génériques, a publié mardi un bénéfice trimestriel meilleur que prévu, son chiffre d'affaires ayant été dopé par le rachat d'Allergan pour 40,5 milliards de dollars (37,65 milliards d'euros). Teva Pharmaceutical, premier fabricant mondial de génériques, a publié mardi un bénéfice trimestriel meilleur que prévu, son chiffre d'af...

IsraelValley Desk | Éditorial

FRANCOPHONIE ET INJUSTICE. ISRAËL "OUT". N'ayant aucune chance d'être accepté en raison de l'opposition violente de pays particulièrement antisémites (nombreux pays arabes) et antisionistes (Amérique du sud et Europe), Israël n'a toujours pas demandé son adhésion à la Francophonie. En 2007, le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) avait pris l’initiati...

Eyal Kaplan (Tel Aviv) | Éditorial