Aug 29

ISRAELVALLEY. ISRAËL, GRAND OUBLIE AU SOMMET DE LA FRANCOPHONIE. François Hollande sera en Octobre au Sommet de Kinshasa.

Authors picture

François Rubin (Tel-Aviv) | Éditorial

Headline image

François Hollande se rendra en Octobre au prochain Sommet de la francophonie, à Kinshasa. Une présence qui devrait lui permettre de dévoiler sa politique africaine. François Hollande a très peu de chances de parler de l’exclusion d’Israël de cette organisation (qui fait figure de “dinosaure politique” par de nombreux pays). L’Etat Hébreu, non invité comme Etat Membre au Congo, fait partie de certaine commissions, mais, malgré tous les efforts d’hommes politiques francophones, rien n’y fait.

Les israéliens sont écartés malgré ses 20% de francophones alors que son voisin, l’Egypte y adhère avec 2% sans oublier l’Albanie et les Iles Seychelles avec moins de 1%. Que faire ? Une expression en hébreu résume bien les choses sous l’angle israélien : “haval a la zmane” (dommage de perdre de perdre du temps sur un dossier qui n’en vaut pas la peine).

En France tout le monde sait que la “francophonie officielle” ne porte pas trop dans son coeur Israël. Le mot d’ordre des politiques Français qui promettent souvent “aux bons amis israéliens que nous aimons beaucoup” pourrait être : “Rien ne presse, soyez calmes et résignés”. Selon Jacques Benillouche : “La France, marraine de cette organisation, déçoit en faisant preuve de retenue et en se cachant derrière l’alibi des statuts”.

ISRAELVALLEY PLUS DANS NOS ARCHIVES
Jacques Benillouche : "La présidente de la Confédération suisse Doris Leuthard et le secrétaire général de la Francophonie Abdou Diouf ont accueilli le 23 octobre les chefs d’Etat et de gouvernement participant au XIIIe sommet de la Francophonie de Montreux. Une quarantaine de dirigeants étrangers sont présents sur les bords du Léman à l’exception d’Israël qui, à ce jour, n’a pas été admis parmi les défenseurs de la langue de Molière. Le président français Nicolas Sarkozy était attendu en dernier.

Abdou Diouf s’était plaint dans le journal « Le Monde » du «désamour, désintérêt des Français pour la francophonie » sans pouvoir expliquer les causes. M. Diouf feint d’ignorer que les soixante-dix Etats, répartis sur l’ensemble des continents, se sont comportés en fossoyeurs de l’organisation en la politisant. Au lieu de promouvoir la langue et la culture françaises et de combattre l’impérialisme de la culture anglo-américaine, les Sommets de la francophonie ont toujours eu des ordres du jour strictement politiques : paix et droits de l’homme, démocratie et économie, technologie et environnement. Le thème de cette année ne déroge pas à la règle : le développement durable, les relations internationales et enfin l’éducation, prouvant que la politique et l’idéologie priment sur la culture et la linguistique. Les hommes politiques devraient être exclus des réunions où seules les joutes littéraires seraient admises.

Israël, malgré ses centaines de milliers d’originaires des anciennes colonies françaises, est exclu de l’organisation par suite du véto de certains pays dont la haine politique vis-à-vis du pays hébreu va jusqu’à s’en prendre à la culture. M. Diouf a pourtant précisé à juste titre que la «langue française appartient à ceux qui ont choisi de la féconder aux accents de leurs cultures, de leurs imaginaires, de leurs talents ». Cette volonté de mêler la politique à la culture ne trouve aucun justificatif tangible alors que rien n’est fait par l’Organisation pour considérer que la défense et la diffusion des textes de Zola, Balzac ou Victor Hugo priment sur les intérêts politiques des dirigeants. La culture est un espace de liberté et de paix où les amoureux des mots et des phrases bien faites devraient se retrouver dans le seul combat pour la défense du talent et de la liberté de penser et d’écrire.

Israël ne mérite pas, selon certains diplomates représentant souvent des régimes verrouillés, de figurer parmi cette caste qui n’ignore pas que Malraux et Sartre défendaient d’abord le combat littéraire avant la lutte politique. La France, marraine de cette organisation, déçoit en faisant preuve de retenue et en se cachant derrière l’alibi des statuts. On modifie des pans entiers de Constitutions et l’on hésite à abroger quelques articles d’un règlement obsolète. Israël est exclu de cette organisation malgré ses 20% de francophones alors que son voisin, l’Egypte y adhère avec 2% sans oublier l’Albanie et les Iles Seychelles avec moins de 1%.

Ses membres devraient s’inspirer des idéaux de culture pour faire asseoir à la même table des ennemis dont le seul ordre du jour serait de lutter pour la prééminence de la langue française face à l’anglo-saxonne. Mais pour cela, il faudrait exiger du réalisme avant de faire preuve d’intelligence qui consiste à comprendre que la culture peut souvent générer des liens humains purs et désintéressés conduisant des ennemis potentiels à se parler, puis à se connaître et enfin à s’apprécier.

Les politiques français, de tous bords, ne se mouillent pas. Ils refusent de se prononcer sur une anomalie qui met Israël au ban de la culture française malgré les nombreuses publications françaises qui naissent au fil des amours des Israéliens avec le texte et les mots. La langue française doit être considérée comme une espèce protégée alors que paradoxalement Israël, selon le souhait d’Abdou Diouf, est le seul à « faire l’effort de se penser dans un ensemble linguistique dynamique et créateur de diversité culturelle ».—

La banque mondiale vient de publier son étude annuelle sur "Doing Business". Cette année Israël a perdu deux places et se retrouve au rang numéro 40 sur 189. Même si cette place est honorable, elle révèle malgré tout des failles majeures dans le processus d'attraction des investissements étrangers dans le pays. En matière de taxation le pays est classé à la 97ème place. Le pire classement est c...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Éditorial

L'ancienne superstar du football israélien Eli Ohana a rejoint les rangs du parti Habayit Hayehudi (Foyer juif), a annoncé lundi soir le parti, s'attirant de lourdes critiques. Ohana a été inscrit en huitième position sur la liste conduite par Naftali Bennett. Ohana, 50 ans, a joué avec l'équipe de football du Beitar Jérusalem pendant de nombreuses années et notamment avec plusieurs équipes ...

i24News | Éditorial

La France et Israël ont décidé de se focaliser sur certains secteurs de coopérations considérés comme complémentaires. La robotique médicale en est certainement un. Ainsi Ubifrance Israël préapare une mission de très haute qualité pour des industriels Français. (Contact : karen.gordon @ubifrance.fr et aurelie.guthmann@ubifrance.fr). BON A SAVOIR. Selon un site professionnel : "on a vu appara...

Eyal Cohen-Sellam | Éditorial

Aucun pays, ni en Asie, ni en Europe n'a des liens aussi étroits et aussi chaleureux avec Israël que l'Azerbaïdjan. Cette situation surprend beaucoup de gens parce que l'Azerbaïdjan est un pays ayant une majorité musulmane chiite et, parce que Bakou n'a pas encore établi de façon officielle une mission diplomatique en Israël. Mais les raisons de cette relation étroite se trouvent à la fois da...

L'Express | Éditorial

Natan Sharansky, le patron de l'agence juive s'inquiète sérieusement. La question clé est la suivante. Face à une concurrence très forte venant de la Grande Bretagne, Canada, Etats-Unis, pour attirer les juifs de France qui quittent l'Hexagone, comment faire pour que ceux qui souhaitent s'établir en Israël y débarquent dans de bonnes conditions ? Sharansky demande à l'Etat Hébreu, sans atte...

Ilan Rosenthal | Éditorial

Depuis cinq ans environ, la Grèce et Israël entretiennent de bonnes relations. Les deux pays coopèrent à la fois dans les domaines militaire, de renseignement, de l'économie et de la culture. Contrairement aux prévisions, Jérusalem reste sereine ce soir après la victoire de Syriza en Grèce. Peu de politiques israéliens pensent qu'une période "glaciaire" va être de mise entre les deux pays. ...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Éditorial

Les israéliens font la promotion de Tel Aviv comme ville extraordinaire en matière de terre fertile de l'innovation. Mais de nouvelles villes émergent; La France bouge. L'Atelier : "De nouvelles terres d’accueil sont en train de se développer pour les start-ups comme New York (7 start-ups valorisées à plus d’un milliard) mais aussi Stockholm (cinq start-ups) ou encore Los Angeles (4 start-up...

IsraelValley Desk | Éditorial

Période électorale oblige. Le Premier Ministre Benjamin Netanyahou, qui fait aussi office de Ministre des Finances, sera à Davos (Suisse) cette semaine pour vendre la Startup Nation. En 2015, Israël a décidé d'envoyer en Suisse une délégation de très haut niveau (banquiers, économistes, industriels, startupistes). DAVOS 2015. 40 chefs d'Etat et 2500 chefs d'entreprises se réunissent depuis ...

Ilana Dayan (Paris) | Éditorial

Le Prix Scopus est la plus haute distinction décernée par les Associations d’Amis de l’Université de Jérusalem à travers le monde, à une personnalité engagée dans des actions éducatives et sociales pour la promotion du progrès et du savoir. Cette année le prix est attribué à Patrick Drahi. Il reçevra le prix le 18 Mars 2015 à Paris. CV. DE PATRICK DRAHI. Patrick Drahi, né le 20 août 1963 à ...

IsraelValley Desk | Éditorial

Selon la revue économique Calcalist qui reprend les chiffres de Nimbeo, Israël a été classé au 22e rang des pays dont le coût de la vie est le plus élevé. L’indice du coût de la vie a été calculé en fonction du coût de la vie à New York dont l’indice est de 100. En comparaison, l’indice du coût de la vie en Israël est 79,29, de sorte qu’il est 20 % moins cher de vivre dans l’État hébreu qu’à Ne...

Times of Israel | Éditorial

Extrait du discours du Président d’Israël, Rubin Rivlin, aux obsèques de Philippe Braham, Yoav Hattab, Yohan Cohen et François-Michel Saada : "On parle beaucoup, depuis ces assassinats, du sujet de l'immigration en Israël des Juifs de France. Mes chers frères et sœurs, citoyens juifs de France, vous êtes les bienvenus. Notre terre est votre terre, et nous attendons avec impatience votre install...

Reuven Rivlin | Éditorial

Ce matin quatre corps sont arrivés en Israël. Ce sont ceux des jeunes juifs assassinés à Paris. Le transporteur El Al possède une expérience unique de ce transport très spécial. De nombreux juifs de France, depuis au moins quinze ans, on décidé qu'être enterré en France "n'a pas de sens" et choisissent la Terre Sainte. Autre raison, tout a fait fondée, qui explique les transports de cercueils ...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Éditorial

« Nos pensées vont aux victimes de l’attentat, les morts et ceux qui seront marqués pour leur vie. Nous rendons hommage au courage et à la constance avec lesquels les journalistes de Charlie Hebdo ont poursuivi leur indispensable combat. Ces assassinats sont le fruit d’un projet soigneusement planifié, exécuté avec une froide détermination par des individus entraînés et lourdement armés. Q...

Richard Prasquier (Keren Hayessod) | Éditorial

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et son ministre des Affaires étrangères Avigdor Liberman seront dimanche à Paris. Benett a confirmé également sa présence. SPECIAL. Ce soir la TV israélienne a consacré une émission spéciale sur les attentats en France. Dans l'émission, Bibi Netanyahou est interviewé : j'ai conversé ce jour avec une otage (Céline). Elle m'a raconté ce qui s'es...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Éditorial

VERBATIM. Moment de recueillement en hommage aux victimes de l’attentat contre « Charlie Hebdo » et pour défendre la liberté d’expression. Jeudi 8 janvier 2015 à 17h30. Résidence de France à Tel Aviv   C’est un jour de deuil pour le peuple français et pour tous les peuples qui aspirent à nos valeurs de paix, de droit et de respect des libertés. Nous honorons ce soir la mémoire de Charb, Ca...

IsraelValley Desk | Éditorial