Aug 29

ISRAELVALLEY. ISRAËL, GRAND OUBLIE AU SOMMET DE LA FRANCOPHONIE. François Hollande sera en Octobre au Sommet de Kinshasa.

Authors picture

François Rubin (Tel-Aviv) | Éditorial

Headline image

François Hollande se rendra en Octobre au prochain Sommet de la francophonie, à Kinshasa. Une présence qui devrait lui permettre de dévoiler sa politique africaine. François Hollande a très peu de chances de parler de l’exclusion d’Israël de cette organisation (qui fait figure de “dinosaure politique” par de nombreux pays). L’Etat Hébreu, non invité comme Etat Membre au Congo, fait partie de certaine commissions, mais, malgré tous les efforts d’hommes politiques francophones, rien n’y fait.

Les israéliens sont écartés malgré ses 20% de francophones alors que son voisin, l’Egypte y adhère avec 2% sans oublier l’Albanie et les Iles Seychelles avec moins de 1%. Que faire ? Une expression en hébreu résume bien les choses sous l’angle israélien : “haval a la zmane” (dommage de perdre de perdre du temps sur un dossier qui n’en vaut pas la peine).

En France tout le monde sait que la “francophonie officielle” ne porte pas trop dans son coeur Israël. Le mot d’ordre des politiques Français qui promettent souvent “aux bons amis israéliens que nous aimons beaucoup” pourrait être : “Rien ne presse, soyez calmes et résignés”. Selon Jacques Benillouche : “La France, marraine de cette organisation, déçoit en faisant preuve de retenue et en se cachant derrière l’alibi des statuts”.

ISRAELVALLEY PLUS DANS NOS ARCHIVES
Jacques Benillouche : "La présidente de la Confédération suisse Doris Leuthard et le secrétaire général de la Francophonie Abdou Diouf ont accueilli le 23 octobre les chefs d’Etat et de gouvernement participant au XIIIe sommet de la Francophonie de Montreux. Une quarantaine de dirigeants étrangers sont présents sur les bords du Léman à l’exception d’Israël qui, à ce jour, n’a pas été admis parmi les défenseurs de la langue de Molière. Le président français Nicolas Sarkozy était attendu en dernier.

Abdou Diouf s’était plaint dans le journal « Le Monde » du «désamour, désintérêt des Français pour la francophonie » sans pouvoir expliquer les causes. M. Diouf feint d’ignorer que les soixante-dix Etats, répartis sur l’ensemble des continents, se sont comportés en fossoyeurs de l’organisation en la politisant. Au lieu de promouvoir la langue et la culture françaises et de combattre l’impérialisme de la culture anglo-américaine, les Sommets de la francophonie ont toujours eu des ordres du jour strictement politiques : paix et droits de l’homme, démocratie et économie, technologie et environnement. Le thème de cette année ne déroge pas à la règle : le développement durable, les relations internationales et enfin l’éducation, prouvant que la politique et l’idéologie priment sur la culture et la linguistique. Les hommes politiques devraient être exclus des réunions où seules les joutes littéraires seraient admises.

Israël, malgré ses centaines de milliers d’originaires des anciennes colonies françaises, est exclu de l’organisation par suite du véto de certains pays dont la haine politique vis-à-vis du pays hébreu va jusqu’à s’en prendre à la culture. M. Diouf a pourtant précisé à juste titre que la «langue française appartient à ceux qui ont choisi de la féconder aux accents de leurs cultures, de leurs imaginaires, de leurs talents ». Cette volonté de mêler la politique à la culture ne trouve aucun justificatif tangible alors que rien n’est fait par l’Organisation pour considérer que la défense et la diffusion des textes de Zola, Balzac ou Victor Hugo priment sur les intérêts politiques des dirigeants. La culture est un espace de liberté et de paix où les amoureux des mots et des phrases bien faites devraient se retrouver dans le seul combat pour la défense du talent et de la liberté de penser et d’écrire.

Israël ne mérite pas, selon certains diplomates représentant souvent des régimes verrouillés, de figurer parmi cette caste qui n’ignore pas que Malraux et Sartre défendaient d’abord le combat littéraire avant la lutte politique. La France, marraine de cette organisation, déçoit en faisant preuve de retenue et en se cachant derrière l’alibi des statuts. On modifie des pans entiers de Constitutions et l’on hésite à abroger quelques articles d’un règlement obsolète. Israël est exclu de cette organisation malgré ses 20% de francophones alors que son voisin, l’Egypte y adhère avec 2% sans oublier l’Albanie et les Iles Seychelles avec moins de 1%.

Ses membres devraient s’inspirer des idéaux de culture pour faire asseoir à la même table des ennemis dont le seul ordre du jour serait de lutter pour la prééminence de la langue française face à l’anglo-saxonne. Mais pour cela, il faudrait exiger du réalisme avant de faire preuve d’intelligence qui consiste à comprendre que la culture peut souvent générer des liens humains purs et désintéressés conduisant des ennemis potentiels à se parler, puis à se connaître et enfin à s’apprécier.

Les politiques français, de tous bords, ne se mouillent pas. Ils refusent de se prononcer sur une anomalie qui met Israël au ban de la culture française malgré les nombreuses publications françaises qui naissent au fil des amours des Israéliens avec le texte et les mots. La langue française doit être considérée comme une espèce protégée alors que paradoxalement Israël, selon le souhait d’Abdou Diouf, est le seul à « faire l’effort de se penser dans un ensemble linguistique dynamique et créateur de diversité culturelle ».—

1. Le Ministre de l'Intérieur Gilad Erdan (Likoud) a ajouté sa voix à un chœur de critiques contre le maire d'Ashkelon, Itamar Shimoni, qui a pris la décision controversée de licencier les travailleurs arabes qui construisent des abris anti-missiles dans une école maternelle locale en raison des attaques permanentes des arabes contre les juifs ( Plus d'infos ici ). Du coup, le ministre de l'Int...

IsraelValley Desk | Éditorial

L'Organisation européenne de télécommunications par satellite Eutelsat Communications et l’opérateur israélien des satellites de communication Spacecom ont annoncé avoir signé un accord de partenariat qui accompagnera la croissance de l’un des pôles audiovisuels les plus dynamiques d’Afrique. Les deux sociétés ont mis en place un protocole de coopération pour commercialiser ensemble de la c...

IsraelValley Desk | Éditorial

L’espérance de vie en Israël est à la hausse, selon les chiffres publiés mercredi par le Bureau central des statistiques. En 2013, l’espérance de vie moyenne était de 80,3 années chez les hommes et 83,9 chez les femmes – une augmentation de 0,4 (près de cinq mois) pour les hommes et 0,3 (environ trois mois et demi) pour les femmes depuis 2012. Selon les chiffres, les hommes vivent en moyenne...

JSS News | Éditorial

Communiqué : "Le président de la République dénonce avec la plus grande force l'odieux attentat perpétré ce matin dans une synagogue de Jérusalem et ceux qui ont osé saluer cet acte. Il s'associe à la peine des familles et du peuple israélien. Le président de la République fait part de sa vive inquiétude face à l'enchaînement des actes de violence à Jérusalem, en Israël et en Cisjordanie". I...

Daniel Rouach | Éditorial

Le président du comité des finances de la Knesset, le député Avishaï Braverman ( travailliste ), a annoncé qu'a partir de Janvier 2015, il y aura plus de coupures d'eau chez les ménages israéliens : " Après un an de discussions et de réunions sur le sujet avec les représentants de " Israel Water Authority ", avec le député Eitan Cabel et Ran Melamed, nous sommes arrivé a la conclusion qu'en 20...

IsraelValley Desk | Éditorial

Abdelhak BENYOUNES : 'Le Maroc traverse une phase décisive de son Histoire, une phase dangereuse. Le Maroc doit défendre son Sahara bec et ongles. Il faut comprendre ce qui se passe de par le monde. A bas les discours panarabes dépassés, inutiles et consommés. Le pouvoir algérien, arabe s’il vous plaît, nous coûte cher. De nouveaux accords Sykes-Picot sont en train de voir le jour sous nos yeu...

IsraelValley Desk | Éditorial

La chaîne israélienne Channel 10 a diffusé des enregistrements dans lesquels on entend l'ancien Premier ministre Ehud Olmert accuser un autre ancien Premier ministre Ehud Barak de tirer profit des vente d'armes et de placer de l'argent sur des comptes offshore. La conversation, enregistrée par l'ancienne assistante d'Olmert, Shula Zaken, a eu lieu en juillet 2011. Olmert et Zaken parlaient d...

i24News | Éditorial

Le ministre israélien de l'Environnement Amir Peretz, considéré comme l'un des plus modérés sur le dossier palestinien dans le gouvernement de Benjamin Netanyahu, a annoncé dimanche sa démission, selon son porte-parole. "Amir Peretz a annoncé son intention de démissionner lors du conseil des ministres en soulignant que le pays était en train de vivre un tremblement de terre dans tous les dom...

IsraelValley Desk | Éditorial

Caroll Azoulay est Journaliste de Actualité Juive. Question : Quelle est la situation actuellement à Jérusalem ? Nir Barkat : Je me suis adressé au Premier ministre, il y a un mois afin qu’il mette à notre disposition les moyens sécuritaires nécessaires. Nous les avons reçus la semaine dernière. 1000 policiers sont actuellement dispersés dans la ville et de nombreux outils technologiques son...

C.A. | Éditorial

LES MOTS POUR LE DIRE. IsraelValley ouvre ses colonnes à un jeune leader de l'UEJF. A la suite d'un article virulent paru dans un blog, Sacha Reingewirtz s'exprime longuement dans The Times of Israel. Il est le président de l'UEJF depuis janvier 2014. Avocat de formation, il est également diplômé de Sciences Po. Sacha Reingewirtz : "Le soutien à la démocratie israélienne est un combat de ch...

Times of Israel | Éditorial

UN DOCUMENT UNIQUE. Remi Huppert est écrivain, auteur de Destin d’un Juif de Chine. Editions Michel de Maule : ”Pendant toute la première moitié du XXème siècle, une communauté juive ashkénaze marqua de son empreinte l’histoire de Harbin, grande ville de Mandchourie, pour avoir puissamment contribué au développement local. Elle compta jusqu’à vingt-cinq mille membres dans les années 1920 et e...

Remi Huppert | Éditorial

La conférence du journal économique Globes vient d'attribuer son prix annuel de "l'entrepreneur de l'année". Benny Landa, très connu en Israël, en est le lauréat. Plus de 800 brevets ont été inventés par ce célèbre ingénieur israélien qui fait partie des grandes fortunes d'Israël. Il est le fondateur de Indigo Digital Printing qui appartient à Hewlett Packard (HP). Indigo est spécialiste de...

Youval Landver | Éditorial

Selon une enquête réalisé par le média britannique The Marker, le prix des aliments casher serait deux fois plus élevé en Israël qu’en Grande-Bretagne. Cette information dont le Haaretz se fait l’écho s’inscrit dans les multiples formes de la contestation sociale contre la vie chère et l’appel à l’exil des israéliens de Berlin. Un appel vivement dénoncé en Israel y compris par le parti de Yesh ...

Israelvalley Desk | Éditorial

Israel Ayom bientôt payant ? Le parti travailliste soutient un projet de loi présenté lundi à la Knesset par le député d’Avoda Eitan Cabel, visant à interdire la distribution gratuite du quotidien Israel Hayom. Appartenant au milliardaire américain Sheldon Adelson, le journal gratuit est politiquement affilié au 1er Ministre Netanyahou. Selon le Haaretz, l’adoption éventuelle de ce projet de...

Israelvalley Desk | Éditorial

France24 (Copyrights) : "Le truc avec Bibi, c'est que c'est une poule mouillée." Cette citation attribuée à un responsable haut placé dans l'administration Obama, publiée mardi 28 octobre par le mensuel "The Atlantic", a fait trembler les fondations de la relation entre les États-Unis et Israël. Elle révèle sur quel ton les deux pays parlent l'un de l'autre derrière les portes closes et anno...

France24 | Éditorial