Aug 29

ISRAELVALLEY. ISRAËL, GRAND OUBLIE AU SOMMET DE LA FRANCOPHONIE. François Hollande sera en Octobre au Sommet de Kinshasa.

Authors picture

François Rubin (Tel-Aviv) | Éditorial

Headline image

François Hollande se rendra en Octobre au prochain Sommet de la francophonie, à Kinshasa. Une présence qui devrait lui permettre de dévoiler sa politique africaine. François Hollande a très peu de chances de parler de l’exclusion d’Israël de cette organisation (qui fait figure de “dinosaure politique” par de nombreux pays). L’Etat Hébreu, non invité comme Etat Membre au Congo, fait partie de certaine commissions, mais, malgré tous les efforts d’hommes politiques francophones, rien n’y fait.

Les israéliens sont écartés malgré ses 20% de francophones alors que son voisin, l’Egypte y adhère avec 2% sans oublier l’Albanie et les Iles Seychelles avec moins de 1%. Que faire ? Une expression en hébreu résume bien les choses sous l’angle israélien : “haval a la zmane” (dommage de perdre de perdre du temps sur un dossier qui n’en vaut pas la peine).

En France tout le monde sait que la “francophonie officielle” ne porte pas trop dans son coeur Israël. Le mot d’ordre des politiques Français qui promettent souvent “aux bons amis israéliens que nous aimons beaucoup” pourrait être : “Rien ne presse, soyez calmes et résignés”. Selon Jacques Benillouche : “La France, marraine de cette organisation, déçoit en faisant preuve de retenue et en se cachant derrière l’alibi des statuts”.

ISRAELVALLEY PLUS DANS NOS ARCHIVES
Jacques Benillouche : "La présidente de la Confédération suisse Doris Leuthard et le secrétaire général de la Francophonie Abdou Diouf ont accueilli le 23 octobre les chefs d’Etat et de gouvernement participant au XIIIe sommet de la Francophonie de Montreux. Une quarantaine de dirigeants étrangers sont présents sur les bords du Léman à l’exception d’Israël qui, à ce jour, n’a pas été admis parmi les défenseurs de la langue de Molière. Le président français Nicolas Sarkozy était attendu en dernier.

Abdou Diouf s’était plaint dans le journal « Le Monde » du «désamour, désintérêt des Français pour la francophonie » sans pouvoir expliquer les causes. M. Diouf feint d’ignorer que les soixante-dix Etats, répartis sur l’ensemble des continents, se sont comportés en fossoyeurs de l’organisation en la politisant. Au lieu de promouvoir la langue et la culture françaises et de combattre l’impérialisme de la culture anglo-américaine, les Sommets de la francophonie ont toujours eu des ordres du jour strictement politiques : paix et droits de l’homme, démocratie et économie, technologie et environnement. Le thème de cette année ne déroge pas à la règle : le développement durable, les relations internationales et enfin l’éducation, prouvant que la politique et l’idéologie priment sur la culture et la linguistique. Les hommes politiques devraient être exclus des réunions où seules les joutes littéraires seraient admises.

Israël, malgré ses centaines de milliers d’originaires des anciennes colonies françaises, est exclu de l’organisation par suite du véto de certains pays dont la haine politique vis-à-vis du pays hébreu va jusqu’à s’en prendre à la culture. M. Diouf a pourtant précisé à juste titre que la «langue française appartient à ceux qui ont choisi de la féconder aux accents de leurs cultures, de leurs imaginaires, de leurs talents ». Cette volonté de mêler la politique à la culture ne trouve aucun justificatif tangible alors que rien n’est fait par l’Organisation pour considérer que la défense et la diffusion des textes de Zola, Balzac ou Victor Hugo priment sur les intérêts politiques des dirigeants. La culture est un espace de liberté et de paix où les amoureux des mots et des phrases bien faites devraient se retrouver dans le seul combat pour la défense du talent et de la liberté de penser et d’écrire.

Israël ne mérite pas, selon certains diplomates représentant souvent des régimes verrouillés, de figurer parmi cette caste qui n’ignore pas que Malraux et Sartre défendaient d’abord le combat littéraire avant la lutte politique. La France, marraine de cette organisation, déçoit en faisant preuve de retenue et en se cachant derrière l’alibi des statuts. On modifie des pans entiers de Constitutions et l’on hésite à abroger quelques articles d’un règlement obsolète. Israël est exclu de cette organisation malgré ses 20% de francophones alors que son voisin, l’Egypte y adhère avec 2% sans oublier l’Albanie et les Iles Seychelles avec moins de 1%.

Ses membres devraient s’inspirer des idéaux de culture pour faire asseoir à la même table des ennemis dont le seul ordre du jour serait de lutter pour la prééminence de la langue française face à l’anglo-saxonne. Mais pour cela, il faudrait exiger du réalisme avant de faire preuve d’intelligence qui consiste à comprendre que la culture peut souvent générer des liens humains purs et désintéressés conduisant des ennemis potentiels à se parler, puis à se connaître et enfin à s’apprécier.

Les politiques français, de tous bords, ne se mouillent pas. Ils refusent de se prononcer sur une anomalie qui met Israël au ban de la culture française malgré les nombreuses publications françaises qui naissent au fil des amours des Israéliens avec le texte et les mots. La langue française doit être considérée comme une espèce protégée alors que paradoxalement Israël, selon le souhait d’Abdou Diouf, est le seul à « faire l’effort de se penser dans un ensemble linguistique dynamique et créateur de diversité culturelle ».—

Un fleuron industriel français actif en Israël va t-il passer sous pavillon Americain ? Alstom, qui manage en Israël de nombreux projets (rails, tramways), leader mondial dans les infrastructures de centrales électriques et dans le transport ferroviaire, est convoité par l'Américain General Electric qui serait prêt à débourser 13 milliards de dollars pour l'acquérir. Dans IsraelValley ...

IsraelValley Desk | Éditorial

Depuis quelques jours de nombreux blogs francophones reprennent en coeur un court article "confidentiel" assez percutant du site Atlantico (Copyrights) : "Le président de l’Etat d’Israël reçoit beaucoup de visiteurs dans sa belle résidence de Jérusalem, entre autres parce que le Premier ministre, Benjamin Netanyahou est plus difficile d’accès… Quoiqu’il en soit, Shimon Peres accueillait récemme...

Dan Assayah | Éditorial

Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen. En Israël il est connu comme "Danny le Rouge" (Dany haadom). Son avenir d'auteur va intéresser beaucoup les éditeurs israéliens qui recherchent des perles rares à traduire. Selon (1) : "Les projecteurs se sont éteints mercredi dans le grand hémicycle de Strasbourg sur la dernière session parlementaire européenne de Daniel Cohn-Bendit. Après...

IsraelValley Desk | Éditorial

Demain après-midi des milliers de personnes vont se déplacer sur les routes du pays pour fêter en famille le Seder de Pessah. L'Association hôtelière d’Israël, en coopération avec l’Association pour le bien-être du soldat (Agouda le maan haHayal), a décidé d’héberger pour la nuit du Séder de Pessah des milliers d'appelés du contingent dont les parents habitent à l’étranger. Les jeunes militaire...

Shoshana Dreyfus (Rosh Pina) | Éditorial

Les employés de PayPal à Tel Aviv, pour la plupart des anciens des services de renseignement de l'armée, se battent à coups d'algorithmes pour savoir si votre transaction sur internet va être validée. Il y a quelques années, un Américain vivant dans l'Indiana a ouvert un compte avec PayPal, la société américaine qui permet d'effectuer des paiements et ...

Avner Myers | Éditorial

Vivendi a accepté l'offre de Numericable qui valorise SFR à 17 milliards d'euros. Patrick Drahi rentre dans la légende des grands stratèges. Arnaud Montebourg, ministre de l'économie, du redressement productif et du numérique ne sera pas très satisfait par la nouvelle donne dans un secteur stratégique pour la France. Son choix portait sur Bouygues qu'il a soutenu avec force. Bouygues a perd...

Youval Blumenthal | Éditorial

Salaheddine Mezouar, le ministre marocain des Affaires étrangères, a fait l'objet d'un contrôle policier approfondi fin mars à l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle où il était en transfert. Les policiers lui ont demandé de retirer veste, chaussures, chaussettes et ceinture rapporte la presse marocaine, en dépit des conventions, en partie tacites, qui régissent les déplacements internationaux...

Youval Blumenthal | Éditorial

EXCLUSIF. La marque France vaudrait 1,938 milliards de dollars, d’après le dernier classement du cabinet anglais Brand Finance. Soit seulement quatre fois plus qu’Apple. Et celle d'Israël ? IsraelValley a fait des recherches auprès de la source (le Cabinet Anglais Brand Finance). Le résultat est le suivant : Israël se retrouve à la 138 ème place avec une valeur de la "Marque Israël" de 138 ...

Jeroboam Artfield | Éditorial

EXCLUSIF. Le boulevard Rothschild (Sderot Rothschild) est une des artères principales de la ville de Tel Aviv, en Israël. Sur ce boulevard mythique, les immeubles de Banques sont de plus en plus nombreux. L'un d'eux abrite la Banque Hapoalim. Pour rencontrer le numéro un de la banque, il faut passer par une petite rue adjacente du boulevard et pénétrer dans un immeuble moderne d'une architectu...

Daniel Rouach | Éditorial

Même si une hirondelle ne fait pas le printemps, l'Agence Juive à Paris est persuadée que les premiers chiffres de l'alyah des juifs de France en 2014 annoncent une vague massive de départ des juifs de France vers Israël. Si les premiers mois de l'année 2014 ont été exceptionnels (croissance de 312%) il semblerait qu'il s'agisse bien d'une tendance de fond. (YB) Le Figaro (Copyrights - ...

Youval Blumenthal | Éditorial

On en parle de plus en plus en Israël. Faut-il reporter voire annuler le Concert des Rolling Stones à Tel Aviv au parc Hayarkon, le 4 juin prochain ? Le BDS, qui agite à cette occasion son drapeau du boycott d'Israël avec une rare intensité, en serait tellement heureux ! La raison de ce report potentiel est simple. Le producteur a choisi, en toute connaissance de cause, le jour de Chavouot...

Youval Blumenthal | Éditorial

Une information qui est assez exceptionnelle pour qu'IsraelValley ne la mette pas en avant ce week-end. Une société israélienne, jusque là inconnue par les non spécialistes, émerge de manière spectaculaire dans l'univers du cleantech mondial. Son nom : Ecoppia. Son job : nettoyer les panneaux solaires du désert qui sont recouverts de sable et ceci avec des robots hyper performants. Une idée...

Youval Blumenthal | Éditorial

CONFLIT SALARIAL. Depuis quelques jours, et pour la première fois depuis la création d'Israël, les diplomates israéliens avaient décrété une grève générale. Les missions diplomatiques ont été fermées. Un accord définitif entre les parties semble se dessiner. Très certainement la semaine prochaine les Ambassades et Consulats rouvriront. (YG) RTL (Copyrights) :"Une grève générale a été décrété...

Yoram Gabson (Kfar Hanassie) | Éditorial

Les résultats du rapport annuel de l’ONG sur la peine de mort dans le monde sont parus cette semaine. A ce jour, 98 pays sont abolitionnistes. Israël fait partie de ceux là. Israël a aboli la peine de mort pour meurtre en 1954, mais la conserve pour crimes contre l'humanité et trahison. Cette loi fut utilisée pour pendre Adolf Eichmann en 1962 et condamner à mort John Demjanjuk en 1988 Anne ...

Yaïr Blumenthal (Rehovot) | Éditorial

Une histoire à la "DSK" qui fait la Une en Israël. Shalom est-il un prédateur sexuel ? Pour l'instant ce qui est certain : ses chances de gagner la Présidence de l'Etat d'Israël (élection du Président à la fin de ce semestre) se retrouvent au point zéro. Un homme politique s'exprimait récemment sur le rôle du président en Israël : « Il est temps de dire les choses sans passer par quatre che...

Youval Blumenthal | Éditorial