Aug 29

ISRAELVALLEY. ISRAËL, GRAND OUBLIE AU SOMMET DE LA FRANCOPHONIE. François Hollande sera en Octobre au Sommet de Kinshasa.

Authors picture

François Rubin (Tel-Aviv) | Éditorial

Headline image

François Hollande se rendra en Octobre au prochain Sommet de la francophonie, à Kinshasa. Une présence qui devrait lui permettre de dévoiler sa politique africaine. François Hollande a très peu de chances de parler de l’exclusion d’Israël de cette organisation (qui fait figure de “dinosaure politique” par de nombreux pays). L’Etat Hébreu, non invité comme Etat Membre au Congo, fait partie de certaine commissions, mais, malgré tous les efforts d’hommes politiques francophones, rien n’y fait.

Les israéliens sont écartés malgré ses 20% de francophones alors que son voisin, l’Egypte y adhère avec 2% sans oublier l’Albanie et les Iles Seychelles avec moins de 1%. Que faire ? Une expression en hébreu résume bien les choses sous l’angle israélien : “haval a la zmane” (dommage de perdre de perdre du temps sur un dossier qui n’en vaut pas la peine).

En France tout le monde sait que la “francophonie officielle” ne porte pas trop dans son coeur Israël. Le mot d’ordre des politiques Français qui promettent souvent “aux bons amis israéliens que nous aimons beaucoup” pourrait être : “Rien ne presse, soyez calmes et résignés”. Selon Jacques Benillouche : “La France, marraine de cette organisation, déçoit en faisant preuve de retenue et en se cachant derrière l’alibi des statuts”.

ISRAELVALLEY PLUS DANS NOS ARCHIVES
Jacques Benillouche : "La présidente de la Confédération suisse Doris Leuthard et le secrétaire général de la Francophonie Abdou Diouf ont accueilli le 23 octobre les chefs d’Etat et de gouvernement participant au XIIIe sommet de la Francophonie de Montreux. Une quarantaine de dirigeants étrangers sont présents sur les bords du Léman à l’exception d’Israël qui, à ce jour, n’a pas été admis parmi les défenseurs de la langue de Molière. Le président français Nicolas Sarkozy était attendu en dernier.

Abdou Diouf s’était plaint dans le journal « Le Monde » du «désamour, désintérêt des Français pour la francophonie » sans pouvoir expliquer les causes. M. Diouf feint d’ignorer que les soixante-dix Etats, répartis sur l’ensemble des continents, se sont comportés en fossoyeurs de l’organisation en la politisant. Au lieu de promouvoir la langue et la culture françaises et de combattre l’impérialisme de la culture anglo-américaine, les Sommets de la francophonie ont toujours eu des ordres du jour strictement politiques : paix et droits de l’homme, démocratie et économie, technologie et environnement. Le thème de cette année ne déroge pas à la règle : le développement durable, les relations internationales et enfin l’éducation, prouvant que la politique et l’idéologie priment sur la culture et la linguistique. Les hommes politiques devraient être exclus des réunions où seules les joutes littéraires seraient admises.

Israël, malgré ses centaines de milliers d’originaires des anciennes colonies françaises, est exclu de l’organisation par suite du véto de certains pays dont la haine politique vis-à-vis du pays hébreu va jusqu’à s’en prendre à la culture. M. Diouf a pourtant précisé à juste titre que la «langue française appartient à ceux qui ont choisi de la féconder aux accents de leurs cultures, de leurs imaginaires, de leurs talents ». Cette volonté de mêler la politique à la culture ne trouve aucun justificatif tangible alors que rien n’est fait par l’Organisation pour considérer que la défense et la diffusion des textes de Zola, Balzac ou Victor Hugo priment sur les intérêts politiques des dirigeants. La culture est un espace de liberté et de paix où les amoureux des mots et des phrases bien faites devraient se retrouver dans le seul combat pour la défense du talent et de la liberté de penser et d’écrire.

Israël ne mérite pas, selon certains diplomates représentant souvent des régimes verrouillés, de figurer parmi cette caste qui n’ignore pas que Malraux et Sartre défendaient d’abord le combat littéraire avant la lutte politique. La France, marraine de cette organisation, déçoit en faisant preuve de retenue et en se cachant derrière l’alibi des statuts. On modifie des pans entiers de Constitutions et l’on hésite à abroger quelques articles d’un règlement obsolète. Israël est exclu de cette organisation malgré ses 20% de francophones alors que son voisin, l’Egypte y adhère avec 2% sans oublier l’Albanie et les Iles Seychelles avec moins de 1%.

Ses membres devraient s’inspirer des idéaux de culture pour faire asseoir à la même table des ennemis dont le seul ordre du jour serait de lutter pour la prééminence de la langue française face à l’anglo-saxonne. Mais pour cela, il faudrait exiger du réalisme avant de faire preuve d’intelligence qui consiste à comprendre que la culture peut souvent générer des liens humains purs et désintéressés conduisant des ennemis potentiels à se parler, puis à se connaître et enfin à s’apprécier.

Les politiques français, de tous bords, ne se mouillent pas. Ils refusent de se prononcer sur une anomalie qui met Israël au ban de la culture française malgré les nombreuses publications françaises qui naissent au fil des amours des Israéliens avec le texte et les mots. La langue française doit être considérée comme une espèce protégée alors que paradoxalement Israël, selon le souhait d’Abdou Diouf, est le seul à « faire l’effort de se penser dans un ensemble linguistique dynamique et créateur de diversité culturelle ».—

Huit candidats parlent de leurs projets futurs et leurs réalisations durant de très longues minutes à la télévision israélienne. Des cris. Des invectives. L'affrontement est dur. Très dur. Le mot le plus souvent prononçé : "menteur". Zehava Gal-On s'agite comme une "crazy woman" sur sa chaise. Pas une fois la Alyah de France fait partie de leurs préoccupations. Une honte. Selon i24News : "Is...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Éditorial

Avant de poser le pied en Europe pour promouvoir Rebel Heart, son 13e album studio, Madonna a enregistré aux États-Unis une interview réalisée par Géraldine Woessner et diffusée ce vendredi 27 février sur Europe 1. La star évoque sa collaboration avec Alicia Keys (qui joue du piano sur le single Living for Love), mais aussi et surtout le climat politique français et la montée du Front national ...

IsraelValley Desk | Éditorial

L'opposant russe russe Boris Nemtsov (né de mère juive) a été tué par balle en plein centre de Moscou dans la nuit de vendredi à samedi, a annoncé la police de la capitale. Le millions de Russes qui vivent en Israël sont sous le choc et accusent ... Poutine (très populaire en Israël, contrairement à Obama). Selon un site francophone Russe : "Boris Nemtsov est né le 9 octobre 1959 à Sotchi da...

IsraelValley Desk | Éditorial

Israël a qualifié lundi de "victoire morale" la décision d'un jury américain de condamner l'Autorité palestinienne à verser des centaines de millions de dollars de dommages pour des attentats en Israël, les Palestiniens annonçant immédiatement leur intention de faire appel. "Cela constitue avant tout une victoire morale pour l'État d'Israël et pour les victimes du terrorisme", a affirmé le ...

Le Point | Éditorial

Israël et la Jordanie ont signé jeudi un accord historique visant à fournir de l'eau potable aux Jordaniens et ralentir la baisse du niveau de la mer Morte. Selon les termes de l'accord, une pipeline reliera la mer Rouge à la mer Morte et une usine de dessalement sera construite dans la ville portuaire d'Aqaba. L'accord prévoit le pompage annuel de 200 millions de mètres cubes d'eau de la...

i24News | Éditorial

Une valise à roulettes au pied de la table de travail, une bibliothèque vitrée ne contenant en tout et pour tout qu’une rame de papier, deux fauteuils, vue sur la cour. Le bureau de Yoram Gutgeld, conseiller économique de Matteo Renzi, au deuxième étage du Palais Chigi, siège de la présidence du Conseil à Rome ne traduit pas forcément l’importance de l’influence du premier sur le second. ...

Le Monde | Éditorial

LIBRE PROPOS. Lily Galili est analyste de la société israélienne. Elle a cosigné un livre, "Le million qui a changé le Moyen-Orient" sur l'immigration d'ex-URSS vers Israël, son domaine de spécialisation. OPINION. Le rêve du premier Premier ministre, David Ben Gourion, était de voir un "voleur juif ". Cela représentait alors pour lui un signe de normalité du jeune Etat d’Israël. Son rêve a c...

I24News | Éditorial

Christine Taubira veut que « les infractions reconnues dans l'espace public » le soient aussi sur Internet. La ministre de la justice s'est exprimée en clôture des premières assises de la lutte contre la haine sur Internet organisée par l'Union des étudiants juifs de France (UEJF), le 22 février. Le Monde (Copyrights) : "Christiane Taubira a réaffirmé dimanche 22 février sa détermination à d...

Dan Assayah | Éditorial

Les Etudiants juifs de France organisaient les Assises de la lutte contre la haine sur Internet, ce dimanche. Malgré des sanctions pouvant aller jusqu'à 6 mois de prison, la haine, et notamment le racisme et l'antisémitisme, prospère sur Internet comme nulle part ailleurs. Une solution: que les hébergeurs et les opérateurs comme Google ou Twitter fassent eux-mêmes le ménage. Comment lutter c...

IsraelValley Desk | Éditorial

IsraelValley est fatigué de poster des articles cruels pour le Premier Ministre d'Israël. Mieux vaut donc en rire. En pleine campagne électorale Bibi est visé par un rapport du contrôleur général des comptes dénonçant des dépenses excessives dans la gestion de résidences publiques et privées. AFP (Copyrights) : "Le rapport tombe mal pour Benyamin Nétanyahou, à un mois des élections législati...

IsraelValley Desk | Éditorial

Communiqué du Rédacteur en Chef. "Nos excuses aux très nombreux lecteurs d'IsraelValley pour la "disparition temporaire" de notre site. Mille fois mercis à ceux qui nous ont adressé des messages de sympathie durant une panne "historique" de 36 heures. Depuis l'ouverture de notre site le 15 Mai 2006 nous n'avions pas vécu une situation aussi "sensible". De nombreux lecteurs ont pensé que nou...

Daniel Rouach | Éditorial

Israël va lancer une nouvelle vague de privatisations en novembre ou en décembre en dépit des incertitudes engendrées par les élections du mois prochain, a déclaré mardi Ori Yogev, directeur du département des entreprises publiques auprès du ministère des Finances. Une décennie après le précédent programme de privatisation, le gouvernement compte vendre huit entreprises et deux ports en tou...

Le Figaro (Copyrights) | Éditorial

L’entreprise israélienne spécialisée dans les jeux en ligne 888 (qui avait récemment reçu une autorisation pour se développer sur le marché Français) ne va finalement pas être rachetée par une firme britannique, William Hill. La société britannique de paris en ligne 888 Holdings avait confirmé avoir été approché par William Hill, le plus important bookmaker britannique, en vue d'une éventue...

Eyal Dayan (Rehovot) | Éditorial

Intel est un prodigieux succès en Israël. A elle seule la firme représente environ 9% de toutes les exportations du pays. En 2014 la firme américaine a eu une croissance de 10%. Selon Usine Digitale : "Avec le soutien du gouvernement israélien, le géant mondial des semi-conducteurs Intel va investir en Israël 6 milliards de dollars pour la création d’une usine de fabrication de microprocesse...

Ilana Dreyfus | Éditorial

La Bourse de Londres attire, sans discontinuer, les leaders du hightech israélien. En nombre de IPO (en anglais « Initial Public Offering », représenté par l'acronyme « IPO ») Israël se retrouve, de manière exceptionnelle, en deuxième position en 2014. Le chiffre est étonnant. Neuf firmes israéliennes, dont Matomy Media Group, se sont fait lister au LSE de Londres l'an dernier avec une IPO. ...

Eyal Dayan (Rehovot) | Éditorial