Aug 29

ISRAELVALLEY. ISRAËL, GRAND OUBLIE AU SOMMET DE LA FRANCOPHONIE. François Hollande sera en Octobre au Sommet de Kinshasa.

Authors picture

François Rubin (Tel-Aviv) | Éditorial

Headline image

François Hollande se rendra en Octobre au prochain Sommet de la francophonie, à Kinshasa. Une présence qui devrait lui permettre de dévoiler sa politique africaine. François Hollande a très peu de chances de parler de l’exclusion d’Israël de cette organisation (qui fait figure de “dinosaure politique” par de nombreux pays). L’Etat Hébreu, non invité comme Etat Membre au Congo, fait partie de certaine commissions, mais, malgré tous les efforts d’hommes politiques francophones, rien n’y fait.

Les israéliens sont écartés malgré ses 20% de francophones alors que son voisin, l’Egypte y adhère avec 2% sans oublier l’Albanie et les Iles Seychelles avec moins de 1%. Que faire ? Une expression en hébreu résume bien les choses sous l’angle israélien : “haval a la zmane” (dommage de perdre de perdre du temps sur un dossier qui n’en vaut pas la peine).

En France tout le monde sait que la “francophonie officielle” ne porte pas trop dans son coeur Israël. Le mot d’ordre des politiques Français qui promettent souvent “aux bons amis israéliens que nous aimons beaucoup” pourrait être : “Rien ne presse, soyez calmes et résignés”. Selon Jacques Benillouche : “La France, marraine de cette organisation, déçoit en faisant preuve de retenue et en se cachant derrière l’alibi des statuts”.

ISRAELVALLEY PLUS DANS NOS ARCHIVES
Jacques Benillouche : "La présidente de la Confédération suisse Doris Leuthard et le secrétaire général de la Francophonie Abdou Diouf ont accueilli le 23 octobre les chefs d’Etat et de gouvernement participant au XIIIe sommet de la Francophonie de Montreux. Une quarantaine de dirigeants étrangers sont présents sur les bords du Léman à l’exception d’Israël qui, à ce jour, n’a pas été admis parmi les défenseurs de la langue de Molière. Le président français Nicolas Sarkozy était attendu en dernier.

Abdou Diouf s’était plaint dans le journal « Le Monde » du «désamour, désintérêt des Français pour la francophonie » sans pouvoir expliquer les causes. M. Diouf feint d’ignorer que les soixante-dix Etats, répartis sur l’ensemble des continents, se sont comportés en fossoyeurs de l’organisation en la politisant. Au lieu de promouvoir la langue et la culture françaises et de combattre l’impérialisme de la culture anglo-américaine, les Sommets de la francophonie ont toujours eu des ordres du jour strictement politiques : paix et droits de l’homme, démocratie et économie, technologie et environnement. Le thème de cette année ne déroge pas à la règle : le développement durable, les relations internationales et enfin l’éducation, prouvant que la politique et l’idéologie priment sur la culture et la linguistique. Les hommes politiques devraient être exclus des réunions où seules les joutes littéraires seraient admises.

Israël, malgré ses centaines de milliers d’originaires des anciennes colonies françaises, est exclu de l’organisation par suite du véto de certains pays dont la haine politique vis-à-vis du pays hébreu va jusqu’à s’en prendre à la culture. M. Diouf a pourtant précisé à juste titre que la «langue française appartient à ceux qui ont choisi de la féconder aux accents de leurs cultures, de leurs imaginaires, de leurs talents ». Cette volonté de mêler la politique à la culture ne trouve aucun justificatif tangible alors que rien n’est fait par l’Organisation pour considérer que la défense et la diffusion des textes de Zola, Balzac ou Victor Hugo priment sur les intérêts politiques des dirigeants. La culture est un espace de liberté et de paix où les amoureux des mots et des phrases bien faites devraient se retrouver dans le seul combat pour la défense du talent et de la liberté de penser et d’écrire.

Israël ne mérite pas, selon certains diplomates représentant souvent des régimes verrouillés, de figurer parmi cette caste qui n’ignore pas que Malraux et Sartre défendaient d’abord le combat littéraire avant la lutte politique. La France, marraine de cette organisation, déçoit en faisant preuve de retenue et en se cachant derrière l’alibi des statuts. On modifie des pans entiers de Constitutions et l’on hésite à abroger quelques articles d’un règlement obsolète. Israël est exclu de cette organisation malgré ses 20% de francophones alors que son voisin, l’Egypte y adhère avec 2% sans oublier l’Albanie et les Iles Seychelles avec moins de 1%.

Ses membres devraient s’inspirer des idéaux de culture pour faire asseoir à la même table des ennemis dont le seul ordre du jour serait de lutter pour la prééminence de la langue française face à l’anglo-saxonne. Mais pour cela, il faudrait exiger du réalisme avant de faire preuve d’intelligence qui consiste à comprendre que la culture peut souvent générer des liens humains purs et désintéressés conduisant des ennemis potentiels à se parler, puis à se connaître et enfin à s’apprécier.

Les politiques français, de tous bords, ne se mouillent pas. Ils refusent de se prononcer sur une anomalie qui met Israël au ban de la culture française malgré les nombreuses publications françaises qui naissent au fil des amours des Israéliens avec le texte et les mots. La langue française doit être considérée comme une espèce protégée alors que paradoxalement Israël, selon le souhait d’Abdou Diouf, est le seul à « faire l’effort de se penser dans un ensemble linguistique dynamique et créateur de diversité culturelle ».—

Benjamin Netanyahou parlait avec éloquence des dangers réels de la bombe atomique Iranienne à l'ONU. Un sujet qu'il maîtrise parfaitement. Pendant ce temps un autre danger naissait et s'amplifiait sur les frontières d'Israël. Le Hamas construisait des tunnels "de la mort" de plus en plus sophistiqués (avec lignes téléphoniques, électricité, systèmes d'évacuation d'eau, renforcement en béton de ...

Amiram Cohen-Zenou (Jerusalem) | Éditorial

Une démonstration implacable du Chroniqueur du Times Of Israel qui correspond exactement à ce qu'IsraelValley entend très souvent de la part de leaders d'opinions israéliens. Times of Israel (Copyrights) : "Alors que l’armée israélienne est aux prises avec les infrastructures souterraines du Hamas, les tunnels terroristes et les tirs de roquettes, les Israéliens intériorisent progressivement...

David Horovitz (Times of Israel) | Éditorial

Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan fait l'objet de toutes les attentions de la part des humoristes d'Israël qui se moquent de lui. AFP : "Il a lancé samedi une nouvelle attaque virulente contre Israël, comparant la mentalité de certains Israéliens à celle d’Adolf Hitler. Erdogan, qui prend volontiers la défense des droits des Palestiniens, se posant en dirigeant du monde musulman,...

IsraelValley Desk | Éditorial

Français, Anglais et Américains militent pour une sortie de crise à court terme. A quel prix cela est-il possible ? Charles Enderlin : "Si on arrive à une solution qui permettrait de ramener le calme et de donner l'assurance qu'il n'y aura pas de tirs de roquettes pour une très longue durée, le gouvernement Netanyahou l'acceptera. Je ne pense pas qu'il puisse accepter autre chose. Il faut no...

IsraelValley Desk | Éditorial

Atmosphère lourde ce vendredi dans tout le pays. Ce week-end les israéliens dévorent la presse écrite (des kilos de papiers!) qui tente de donner un éclairage sérieux et argumenté sur ce qui se passe autour d'eux. La carte politique israélienne est en train d'évoluer à grande vitesse. Tsipi Livni qui était durant des années très critique sur les actions de Benjamin Netanyahou semble devenir...

Eitan Koren (Tel Aviv) | Éditorial

Ainsi donc il s’est trouvé des milliers d’hommes et de femmes pour, ce dimanche, à Paris, sous couvert de « défense de la Palestine », s’en prendre à nouveau aux juifs. A ces imbéciles doublés de salopards, ou l’inverse, on rappellera, à toutes fins utiles, que confondre juifs et Israéliens dans une même réprobation est le principe même d’un antisémitisme qui, en France, est puni par la loi....

Bernard Henri LEVY | Éditorial

«Je suis de près ce qui se passe en Israël», a fait remarquer le président Russe Vladimir Poutine lors d’une réunion cette semaine avec une délégation de grands rabbins et des représentants du Centre rabbinique européen. Poutine a demandé au rabbin Yossef de transmettre un message au Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, que "la Russie est un véritable ami d’Israël et du Premier mini...

IsraelValley Desk | Éditorial

Selon (1) : "Le récent regain de tension entre Israël et le Hamas palestinien a contraint l’UEFA à réunir son panel d’urgence. Cette commission de l’instance dirigeante du football européen, composée de cinq membres, a décidé qu’aucun match de Coupes d’Europe (Ligue des champions et Ligue Europa) ne pourrait se jouer sur le territoire israélien. Et ce, jusqu’à nouvel ordre. «Par conséquent, ...

Amir Eyal (Tel Aviv) | Éditorial

TEMOIGNAGE. Au moment où les sirènes retentissaient en Israël depuis près d’une semaine et où chaque personne de mon entourage, ici et en France, s’inquiétait de la situation, quelque chose de grave s’est produit, à des milliers de kilomètres de Jérusalem et Gaza. A Paris. Le dimanche 13 juillet, veille de la Fête nationale française. Alors que les préparatifs pour le défilé traditionnel du ...

M.B. (i24News) | Éditorial

Dan Shechtman est professeur de science des matériaux au Technion. Il a reçu le prix Nobel de chimie en 2011 pour «la découverte des quasi-cristaux". Il est le quatrième israélien à remporter le prix Nobel de chimie en moins de dix ans. Lors d'un entretien qui a eu lieu hier avec Edouard Cukierman et Dr Daniel Rouach, les auteurs du livre, Dan Shechtman a donné sa vision du futur et les doma...

Jeremy et Remy (Tel Aviv) | Éditorial

DERNIERE MINUTE. Le Gouvernement israélien vient d'accepter les conditions de cessez- le feu proposé par Le Caire. Israël étudiait mardi une proposition égyptienne de trêve, écartée en l’état par le Hamas palestinien, une semaine après le déclenchement de l’offensive israélienne sur la bande de Gaza, plus meurtrière que celle de 2012. Libération (Copyrights) : "Médiateur lors des précéden...

IsraelValley Desk | Éditorial

BREAKING NEWS. Très triste. Le concert de Young est annulé à Tel Aviv. Ses fans vont pleurer de rage. Le Hamas a gagné la partie !à Tel-Aviv. Le concert était pour jeudi 17 juin. Le producteur israélien Shuki Weiss (i24News) :"C'est avec notre plus grand regret que nous sommes forcés d'annuler le concert sur scène de Neil Young. Les récentes attaques de roquettes et l'inquiétude grandissant...

Amiram Dotan | Éditorial

L'Institut Weizmann est une université de recherche mondialement renommée située à Rehovot en Israël. Cette semaine, et IsraelValley peut l'affirmer sans aucun doute, ce magnifique lieu de recherche a reçu une roquette qui a explosé et choqué la communauté scientifique, surtout étrangère. Les sirènes sur Rehovot, ville voisine, ont sans cesse sonné depuis le début de la guerre Israël-Hamas. Et ...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Éditorial

EN DIRECT CE SOIR D'ISRAËL (30 KM DE GAZA). Des observateurs de IsraelValley ont vu des dizaines de chars israéliens convoyés sur des colonnes de camions dans la nuit et la matinée vers la frontière avec l'enclave palestinienne, où sont concentrées de nombreuses troupes. Selon la télévison israélienne, Les habitants de Gaza qui habitent sur la frontère sont "invités "à quitter leurs habitat...

Daniel Rouach | Éditorial

Le Figaro : "Alors que la droite radicale israélienne pousse à l'éradication du Hamas de la bande de Gaza, Benyamin Netanyahou a hésité à riposter. Le sociologue israélien Denis Charbit nous explique les enjeux souterrains du conflit. Denis Charbit est sociologue de la société israélienne et a participé à l'ouvrage Histoire des relations entre juifs et musulmans des origines à nos jours (Alb...

Le Figaro | Éditorial