Aug 29

ISRAELVALLEY. ISRAËL, GRAND OUBLIE AU SOMMET DE LA FRANCOPHONIE. François Hollande sera en Octobre au Sommet de Kinshasa.

Authors picture

François Rubin (Tel-Aviv) | Éditorial

Headline image

François Hollande se rendra en Octobre au prochain Sommet de la francophonie, à Kinshasa. Une présence qui devrait lui permettre de dévoiler sa politique africaine. François Hollande a très peu de chances de parler de l’exclusion d’Israël de cette organisation (qui fait figure de “dinosaure politique” par de nombreux pays). L’Etat Hébreu, non invité comme Etat Membre au Congo, fait partie de certaine commissions, mais, malgré tous les efforts d’hommes politiques francophones, rien n’y fait.

Les israéliens sont écartés malgré ses 20% de francophones alors que son voisin, l’Egypte y adhère avec 2% sans oublier l’Albanie et les Iles Seychelles avec moins de 1%. Que faire ? Une expression en hébreu résume bien les choses sous l’angle israélien : “haval a la zmane” (dommage de perdre de perdre du temps sur un dossier qui n’en vaut pas la peine).

En France tout le monde sait que la “francophonie officielle” ne porte pas trop dans son coeur Israël. Le mot d’ordre des politiques Français qui promettent souvent “aux bons amis israéliens que nous aimons beaucoup” pourrait être : “Rien ne presse, soyez calmes et résignés”. Selon Jacques Benillouche : “La France, marraine de cette organisation, déçoit en faisant preuve de retenue et en se cachant derrière l’alibi des statuts”.

ISRAELVALLEY PLUS DANS NOS ARCHIVES
Jacques Benillouche : "La présidente de la Confédération suisse Doris Leuthard et le secrétaire général de la Francophonie Abdou Diouf ont accueilli le 23 octobre les chefs d’Etat et de gouvernement participant au XIIIe sommet de la Francophonie de Montreux. Une quarantaine de dirigeants étrangers sont présents sur les bords du Léman à l’exception d’Israël qui, à ce jour, n’a pas été admis parmi les défenseurs de la langue de Molière. Le président français Nicolas Sarkozy était attendu en dernier.

Abdou Diouf s’était plaint dans le journal « Le Monde » du «désamour, désintérêt des Français pour la francophonie » sans pouvoir expliquer les causes. M. Diouf feint d’ignorer que les soixante-dix Etats, répartis sur l’ensemble des continents, se sont comportés en fossoyeurs de l’organisation en la politisant. Au lieu de promouvoir la langue et la culture françaises et de combattre l’impérialisme de la culture anglo-américaine, les Sommets de la francophonie ont toujours eu des ordres du jour strictement politiques : paix et droits de l’homme, démocratie et économie, technologie et environnement. Le thème de cette année ne déroge pas à la règle : le développement durable, les relations internationales et enfin l’éducation, prouvant que la politique et l’idéologie priment sur la culture et la linguistique. Les hommes politiques devraient être exclus des réunions où seules les joutes littéraires seraient admises.

Israël, malgré ses centaines de milliers d’originaires des anciennes colonies françaises, est exclu de l’organisation par suite du véto de certains pays dont la haine politique vis-à-vis du pays hébreu va jusqu’à s’en prendre à la culture. M. Diouf a pourtant précisé à juste titre que la «langue française appartient à ceux qui ont choisi de la féconder aux accents de leurs cultures, de leurs imaginaires, de leurs talents ». Cette volonté de mêler la politique à la culture ne trouve aucun justificatif tangible alors que rien n’est fait par l’Organisation pour considérer que la défense et la diffusion des textes de Zola, Balzac ou Victor Hugo priment sur les intérêts politiques des dirigeants. La culture est un espace de liberté et de paix où les amoureux des mots et des phrases bien faites devraient se retrouver dans le seul combat pour la défense du talent et de la liberté de penser et d’écrire.

Israël ne mérite pas, selon certains diplomates représentant souvent des régimes verrouillés, de figurer parmi cette caste qui n’ignore pas que Malraux et Sartre défendaient d’abord le combat littéraire avant la lutte politique. La France, marraine de cette organisation, déçoit en faisant preuve de retenue et en se cachant derrière l’alibi des statuts. On modifie des pans entiers de Constitutions et l’on hésite à abroger quelques articles d’un règlement obsolète. Israël est exclu de cette organisation malgré ses 20% de francophones alors que son voisin, l’Egypte y adhère avec 2% sans oublier l’Albanie et les Iles Seychelles avec moins de 1%.

Ses membres devraient s’inspirer des idéaux de culture pour faire asseoir à la même table des ennemis dont le seul ordre du jour serait de lutter pour la prééminence de la langue française face à l’anglo-saxonne. Mais pour cela, il faudrait exiger du réalisme avant de faire preuve d’intelligence qui consiste à comprendre que la culture peut souvent générer des liens humains purs et désintéressés conduisant des ennemis potentiels à se parler, puis à se connaître et enfin à s’apprécier.

Les politiques français, de tous bords, ne se mouillent pas. Ils refusent de se prononcer sur une anomalie qui met Israël au ban de la culture française malgré les nombreuses publications françaises qui naissent au fil des amours des Israéliens avec le texte et les mots. La langue française doit être considérée comme une espèce protégée alors que paradoxalement Israël, selon le souhait d’Abdou Diouf, est le seul à « faire l’effort de se penser dans un ensemble linguistique dynamique et créateur de diversité culturelle ».—

Selon des statistiques de l'OCDE publiées hier, le Canada a investi 1,6 % de son PIB en R et D en 2014, loin derrière des pays comme la Corée du Sud (4,29 %), Israël (4,11 %) et le Japon (3,58 %). Le Canada fait piètre figure en matière d'investissements en recherche et développement (R et D). La part du PIB qui y est consacrée a reculé pour la cinquième année consécutive au pays, lequel se ...

IsraelValley Desk | Éditorial

Notre entretien avec Mme Touaty, Directrice Générale de l’ATF, nous a permis de passer en revue les axes de développement en cours entre la France et Israël impliquant le Technion. Le colloque #ApplyingBigData du Technion : une place au sommet pour un acteur majeur Le colloque du Technion en décembre 2015, considéré le plus important en France en Big Data, a placé le Technion au sommet d...

Carmela Serfaty (Paris) | Éditorial

L’Europe n’est pas la seule à discuter du statut des migrants. En Israël, plus de 10 000 réfugiés sont dans l’attente d’une décision quant à leur situation. Le nombre de demandes ne cesse d’augmenter (2015 : 5 558, 2016 : 10 571). De nombreux réfugiés en provenance d’Erythrée et du Soudan sont arrivés en Israël par voie terrestre. Depuis, Israël a sécurisé sa frontière avec l’Egypte. Un ...

IsraelValley Desk | Éditorial

La Croix : Sur la scène internationale, que représente la French Tech ? Stéphane Distinguin : La French Tech est un label qui essaie de réunir sous sa marque des entreprises à très fort potentiel d’innovation et de croissance. Il n’a que quelques années. Le fait que la France soit le deuxième pays le plus représenté au Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas est un très bon signe pour l...

IsraelValley Desk | Éditorial

Encore une histoire difficile à croire et qui porte sur des agressions sexuelles (tout est encore à prouver par la justice mais des premières preuves semblent l'attester) qui risquent de peser lourd sur l'image du Magen Adom en Israël. Selon les médias israéliens : "Révélations d’Arutz1 (1ère chaine TV israélienne) concernant des agressions sexuelles et des viols de jeunes volontaires bénév...

Dan Rosh (Paris) | Éditorial

Grâce à ses liens privilégiés avec Athènes, plusieurs pays des Balkans ainsi que Chypre, l'Etat hébreu est parvenu à atténuer les positions de l'UE contre la colonisation. Cyrille Louis, Le Figaro (Copyrights) : "Les dirigeants israéliens, confrontés aux critiques récurrentes de Bruxelles, cherchent la parade. Après que plusieurs capitales européennes ont récemment haussé le ton contre l'occ...

IsraelValley Desk | Éditorial

Le président de l'Association médicale israélienne , Dr Leonid Eidelman, considère comme très graves les menaces de boycott visant les médecins israéliens. C’est pour cette raison qu’il s’est adressé au ministère des Affaires étrangères pour lui demander d’agir au plus vite, en soulignant qu’une telle mesure risquait de porter atteinte à la qualité de la médecine israélienne. « Les médecins ...

Claire Dana-Picard | Éditorial

Un nouveau rapport de Teva donne une floppée de statistiques sur ses résultats, ses engagements sociaux... Un chiffre est très intéressant qui a attiré notre attention : le pouvoir des femmes dans cette "firme symbole" d'Israël. En terme de management Teva fait fort : plus de 49% des positions de management au sein du groupe israélien de génériques est tenu par des femmes. Egalement 35% des ...

Dan Rosh (Paris) | Éditorial

Déroute sur les marchés, ralentissement industriel, transition douloureuse... La Chine serait-elle en train de s’assoupir ? C’est l’impression diffuse que donne le début 2016. Impression trompeuse qui oublie l’activisme de ses industriels. Et dans ce domaine, le champion toutes catégories s’appelle ChemChina. Sur le seul mois de janvier, il a déjà annoncé deux investissements majeurs et ser...

IsraelValley Desk | Éditorial

Lutter contre la corruption : Un nouvel enjeu de performance pour le management des entreprises. Des représentants d'IsraelValley assisteront à cette conférence exceptionnelle. A l’ESCP Europe, 79, avenue de la République, 75011 Paris Le 18 février 2016, de 19h00 à 21h00. Après les mises en garde répétées des organisations internationales (OCDE) et des ONG (TI), la France et ses entrepri...

IsraelValley Desk | Éditorial

Longtemps considéré comme un grand ami et allié de l’ex-premier ministre conservateur Stephen Harper, Benyamin Nétanyahou a affirmé, jeudi, qu’il avait établi une très bonne relation avec le successeur libéral de M. Harper. Le premier ministre israélien, qui se trouve à Davos cette semaine afin de participer au Forum économique mondial, a révélé que Justin Trudeau et lui avaient eu une belle...

IsraelValley Desk | Éditorial

Le favori républicain Donald Trump, a fait écho aux promesses de ses rivaux mardi (les sénateurs Ted Cruz et Marco Rubio), en promettant de déplacer l'ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem en cas de victoire. Dans une interview, le journaliste a demandé au magnat de l'immobilier s'il était d'accord avec Cruz et Rubio dans leurs engagements de déplacer l'ambassade s'il était élu. Trump...

David Illouz | Éditorial

Le ministre israélien de l’Energie, Yuval Steinitz, s’est récemment rendu à Abu Dhabi, a indiqué la seconde chaîne de télévision israélienne. La visite du ministre avait pour but de participer à une conférence sur les défis énergétiques à laquelle participait également l'Iran. Steinitz se serait entretenu avec des représentants diplomatiques sur différents sujets concernant Israël et les Émi...

i24News | Éditorial

Le 46 ème Forum économique mondial débute ce mercredi. Les politiques (Netanyahou et ... ses vingt gardes du corps) et le hightech israélien sera présent. Plus d'une centaine de personnes sur les 2500 participants. ARABES & IRAN. Davos, c'est aussi le lieu le plus célèbre où industriels israéliens et homme d'affaires des pays arabes se rencontrent... sans aucune animosité. De très nombreux...

Dan Rosh (Paris) | Éditorial

Le président du directoire du groupe Publicis a réagi lundi matin aux propos de l'ancien président de Médecins sans Frontières, Romy Brauman, qui estimait que le port de la kippa est "un signe d’allégeance à la politique de l'Etat d'Israël". INTERVIEW - "Il faut lutter contre tous les racismes quels qu’ils soient". Interrogé dans la Matinale d'Europe 1 autour du port de la kippa, Maurice Lé...

IsraelValley Desk | Éditorial