Aug 26

ISRAELVALLEY. LA PEUR DE LA GUERRE FAIT-ELLE VENDRE PLUS ? UN CHERCHEUR ISRAELIEN EXPLIQUE LA SUR-CONSOMMATION DE CEUX QUI SONT EN ETAT D'ANXIETE.

Authors picture

Youval Barzilaï (Tel-Aviv) | News

Headline image

Selon (1) : "Cela s’appelle la théorie du management de la terreur (TMT). Et cela dit, pour schématiser, que l’homme moderne, qui n’a plus autant que par le passé à se battre pour sa survie au jour le jour, passe beaucoup de temps à raffiner les constructions symboliques (culture, estime de soi) qui servent de paravents à sa peur de mourir.

Comme une version sophistiquée de l’instinct de préservation qui ne l’a jamais quitté. Plus de deux cents études expérimentales ont, au cours de ces quinze dernières années, confirmé différents aspects de cette théorie. Notamment le fait qu’à toute manifestation de la mort, chacun combat cette angoisse primordiale en renforçant les comportements valorisés par sa culture. Or, dans notre culture occidentale, la possession de biens matériels constitue un élément fondamental du système de valeurs. La conclusion logique consiste à prédire qu’une plus grande présence de la Camarde renforcera les comportements de consommation.

Une confirmation semble en avoir été apportée après les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis. Comme l’a rappelé en 2007 une étude française, suite au 11-Septembre, “les Américains ont acheté des biens immobiliers et des automobiles en quantité record et se sont arraché de l’électroménager, des meubles et des gadgets électroniques, au point que d’octobre à décembre, la consommation grimpa à un rythme de croissance de 6 %. Or, ces faits peuvent être interprétés au regard de la théorie du management de la terreur : pour soulager un état d’anxiété face à la mort, subtilement présent aux franges de la conscience dans les jours et les semaines qui suivirent ces événements dramatiques, les citoyens américains ont tenu, en moyenne, à se valoriser au sein de leur culture en adoptant des comportements sous-tendus par les valeurs solidement ancrées dans la culture américaine, telles que le matérialisme. Cette valorisation aurait pour effet d’augmenter l’estime de soi, et de soulager ainsi l’anxiété face à la mort en atteignant une forme d’ « immortalité symbolique ».”

Je dépense donc je suis. Pour tester cette hypothèse, le chercheur israélien Ilan Dar-Nimrod (université de Rochester, Etats-Unis) s’est focalisé sur le lieu où mort et incitation à la consommation se concentrent le plus : la télévision. Les Américains en consomment en moyenne plus de 5 heures par jour tandis que les Français se contentent (si l’on peut dire) de 3 heures et 47 minutes. Des deux côtés de l’Atlantique, les séries policières sont légion sur les petits écrans, ainsi que les documentaires ou magazines consacrés à des faits divers, sans oublier les journaux télévisés et leur content – leur quota ? – de crimes, attentats, accidents, etc (un livre déjà ancien, paru en 1992, Big World, Small Screen, estimait qu’au moment de quitter l’école primaire, un enfant américain avait en moyenne assisté à 8 000 meurtres sur petit écran). Et, évidemment, toutes ces émissions sont encadrées voire découpées en tranches par des publicités.

Pour estimer l’impact de la mort “vue à la télé” sur l’efficacité des réclames et l’envie d’acheter, Ilan Dar-Nimrod a mené la petite expérience suivante avec une centaine de cobayes canadiens. Comme il l’explique dans l’étude qu’il a publiée dans le numéro daté mars-avril du Journal of Social Psychology, les participants à l’expérience ont d’abord regardé une vidéo de 10 minutes extraite de la série A la Maison blanche, ne contenant aucune allusion à la mort, suivie de la diffusion de quatre spots publicitaires (pour une voiture allemande, une voiture sud-coréenne, un fast-food et des jeans). Ensuite, ils ont visionné un extrait de la série Six Feet Under, au cours duquel un bébé succombait au syndrome de la mort subite du nourrisson, suivi là encore de quatre réclames (pour une autre marque de voitures allemandes, une autre auto sud-coréenne, une autre chaîne de restauration rapide et d’autres jeans). Au terme de chacune de ces deux parties, les personnes commençaient par mettre une note à l’extrait regardé. Puis elles évaluaient l’attractivité des produits présentés dans les publicités et leur désir de les acquérir. Ceux visionnés après l’extrait de Six Feet Under ont été jugés plus attractifs que les autres. Un indice favorable à la théorie de la TMT.

Mais Ilan Dar-Nimrod a craint un biais : le passage de Six Feet Under ayant été plus apprécié que celui d’A la Maison blanche, cela a pu déteindre sur l’envie d’acheter les produits vantés dans les publicités. Le chercheur israélien a donc mené une autre expérience, cette fois avec des extraits de films : un morceau de Forrest Gump (pour l’extrait sans mort) et le passage final de Voyage au bout de l’enfer, au cours duquel le personnage interprété par Christopher Walken se tire une balle dans la tête lors d’une séance de roulette russe. A chaque fois, une série de spots publicitaires suivait l’extrait. Pendant les évaluations, Ilan Dar-Nimrod a glissé un test supplémentaire afin de vérifier si l’idée de mort s’était imprimée dans l’esprit des participants : il s’agissait de compléter 14 mots auxquels manquait une ou plusieurs lettres. Dans 6 cas sur 14, la solution pouvait être soit un mot neutre, soit un mot en rapport avec la mort. Par exemple, _RAVE pouvait être résolu en BRAVE ou en GRAVE (qui, en anglais, signifie la tombe). Après avoir vu l’extrait de Voyage au bout de l’enfer, les cobayes trouvaient davantage de mots liés à la mort qu’après l’extrait de Forrest Gump. Et les publicités ayant suivi la roulette russe fatale leur semblaient plus efficaces, alors même qu’ils n’avaient pas préféré ce passage…

Consommer en réaction à la mort, pour montrer qu’on est bien vivant. Avoir pour être, en quelque sorte. Si d’autres études confirment les résultats d’Ilan Dar-Nimrod, il est permis d’imaginer que de grandes marques auront l’idée de financer la production de nouveaux feuilletons remplis de tueurs en série tous plus performants les uns que les autres… Il n’y a pas loin de la théorie du management de la terreur au marketing par la mort".

Source: http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2012/05/03/la-mort-a-la-tele-donne-envie-dacheter/

INSOLITE. IsraelValley a bien vérifié cette news parue dans la presse israélienne et reprise par Coolamnews. Cette histoire étonnante est authentique. Coolamnews : "Les visiteurs du centre commercial « G » de Kfar Saba, dans le centre du pays ont été récemment les «heureuses victimes » d’un généreux donateur anonyme. « Nous avons garé notre voiture sur le parking pour aller faire des course...

Coolamnews | News

La Gay Pride, prévue le 12 juin, rassemblera 30 000 personnes à Tel-Aviv, selon un communiqué de Tel Aviv Global, une société affiliée à la municipalité de Tel-Aviv. Cette année, la communauté transgenre sera à l’honneur lors de ces festivités. La chanteuse autrichienne Conchita Wurst, vainqueur de l’Eurovision 2014, participera à la parade qui se tiendra à Tel-Aviv. Ce communiqué rappelle é...

IsraPresse | News

Leader de l’audiovisuel israélien, le groupe RGE, a annoncé le rachat de la chaîne de télévision Aroutz 10. La société dirigée par l’homme d’affaires Avi Guiladi et la famille Recanati a acquis 51% des parts de la chaîne et s’apprête à injecter la somme de 200 millions de shekels pour combler les déficits. Dans le Groupe RGE on retrouve le Britannique le plus riche du pays : Len Blavatnik (le p...

IsraPresse et IsraelValley | News

Dans Le Monde.fr par Marie de Vergès (Jérusalem, correspondance) : "Steward malmené, places “handicapé” occupées… Des vidéos circulant sur les réseaux sociaux montrent les comportements grossiers d’Israéliens. Le sujet fait débat dans l’Etat hébreu. Si certains doutaient encore du sens de ­l’autocritique des Israéliens, les voilà détrompés. Avec virulence, le pays débat depuis des semaines d...

Le Monde | News

Les liquidateurs de Agrexco Agricultural Export Co. estiment que l'Etat d'Israël a été très mal conseillé par ses représentants il y a cinq ans lorsque l'entreprise a été mise en faillite. La société Agrexco qui, durant 56 ans, symbolisait les exportations agricoles d’Israël à destination du monde entier avait été mise en liquidation judiciaire, en vertu d’une décision du tribunal de Tel-Av...

Ilan Rosenthal | News

Le pilote franco-israélien de Formule Renault 3.5, Roy Nissani, a inscrit dimanche le premier point de l’histoire israélienne du sport automobile au terme de sa course disputée dans les rues de Monaco. Le coureur de l’écurie française Tech-1 s’est classé en dixième position après s’être pourtant élancé à la 19 e place sur la grille de départ. Le pilote âgé de 21 ans a ainsi profité des nomb...

IsraPresse | News

Guilad Erdan a été nommé lundi ministre de la Sécurité publique, de la Diplomatie publique, et des Affaires stratégiques, dans le gouvernement du Premier ministre israélien. Erdan souhaitait initialement le ministère des Affaires étrangères, mais il a finalement cédé à la demande de Netanyahou de gérer la Diplomatie publique. Il sera également en charge des questions liées à l'Iran et rempl...

i24News | News

John Nash, 86 ans et son épouse Alicia 82 ans ont trouvé la mort dans un banal accident de la route. Etait-il antisémite ? Il semblerait que oui. Dans Libération : "L'histoire du professeur John Forbes Nash Jr est sidérante. Il s'est avéré que ce mathématicien génial, inventeur de la «théorie des jeux» ­ dont on se gardera bien de résumer ici la teneur ­, souffrait de schizophrénie aiguë. C'est...

IsraelValley Desk | News

Erdan s’est retrouvé hors du 4e gouvernement Nétanyaou. La seule explication à ce camouflet serait un étrange syndrome qui frappe ponctuellement le Premier ministre et qui le pousse à mettre sur la touche, toute figure politique trop populaire et donc susceptible de lui faire de l’ombre. On pourrait l’appeler le symptôme du Dauphin. Durant sa carrière politique, Binyamin Nétanyaou l’a plus ...

Daniel Haïk | News

Selon capcampus.com : "Un malaise ne prévient pas et il est important de se prémunir face à un état de santé jugé à risque. Grâce au bracelet Oxitone, les patients susceptibles de développer une crise cardiaque sont certains d'être avertis en temps réel de la moindre modification de leur état de santé. Ce joyau de la technologie médicale a depuis peu fait ses preuves dans le domaine médical. Co...

Capcampus.com | News

Les capital-risqueurs israéliens lorgnent toujours plus explicitement sur l'Europe pour y investir. C'est là une donnée relativement nouvelle car jusqu'il y a peu, ils ne s'intéressaient qu'à leur pays et aux Etats-Unis. Pourquoi ce changement? "Une vague de rachats sans précédent va déferler sur l'Europe, et les capital-risqueurs vont pouvoir faire des affaires en or." "Une vague de rachats...

Frederik Tibau (Data News). | News

Alors que se déroulera en fin d'année la Conférence des Nations unies sur les changements climatiques (COP21) à Paris, un rapport a analysé et classé pour la première fois la performance économique et énergétique des 50 plus grandes nations du monde qui émettent des GES. Le Green Innovation Index de Next 10 a publié des indicateurs selon le PIB des pays, les émissions, la productivité énerg...

Enerzine.com | News

Dans son rapport sur le capital humain, le Forum économique mondial [FEM] conclut qu’Israël "s’ingénie à tirer profit des personnes intelligentes de sa population, et fournit des possibilités d’éducation aux divers groupes d’âge, leur permettant de travailler dans des emplois mieux rémunérés et de participer à l’économie high-tech". Au moyen d’indicateurs mesurant la participation de personn...

Time of Israël | News

Les Backstreet Boys, sont en Israël. Les cinq garçons du Boy’s Band ont atterrit dimanche dernier à l’aéroport Ben Gourion accompagnés d’un cortège de 25 personnes. Les Backstreet Boys devaient déjà se produire en Israël l’été dernier, mais avaient annulé leurs spectacles en raison de l’opération Tsuk Eitan. Ils avaient promis de revenir cette année, promesse tenue par ce boy’s band, star ...

Tel Avivre | News

Le Professeur Rivka Carmi, Présidente de l’Université Ben-Gourion du Néguev, sera décorée par la Reine d’Angleterre Elisabeth II, au titre de Commandeur honoraire de l’Ordre de l’Empire britannique (CBE), pour son travail d’approfondissement des relations scientifiques et universitaires entre le Royaume-Uni et Israël. Elle recevra la médaille de Commandeur de l’ordre de l’Empire britannique ...

Paula Chiche (Tel-Avivre) | News