Aug 26

ISRAELVALLEY. LA PEUR DE LA GUERRE FAIT-ELLE VENDRE PLUS ? UN CHERCHEUR ISRAELIEN EXPLIQUE LA SUR-CONSOMMATION DE CEUX QUI SONT EN ETAT D'ANXIETE.

Authors picture

Youval Barzilaï (Tel-Aviv) | News

Headline image

Selon (1) : "Cela s’appelle la théorie du management de la terreur (TMT). Et cela dit, pour schématiser, que l’homme moderne, qui n’a plus autant que par le passé à se battre pour sa survie au jour le jour, passe beaucoup de temps à raffiner les constructions symboliques (culture, estime de soi) qui servent de paravents à sa peur de mourir.

Comme une version sophistiquée de l’instinct de préservation qui ne l’a jamais quitté. Plus de deux cents études expérimentales ont, au cours de ces quinze dernières années, confirmé différents aspects de cette théorie. Notamment le fait qu’à toute manifestation de la mort, chacun combat cette angoisse primordiale en renforçant les comportements valorisés par sa culture. Or, dans notre culture occidentale, la possession de biens matériels constitue un élément fondamental du système de valeurs. La conclusion logique consiste à prédire qu’une plus grande présence de la Camarde renforcera les comportements de consommation.

Une confirmation semble en avoir été apportée après les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis. Comme l’a rappelé en 2007 une étude française, suite au 11-Septembre, “les Américains ont acheté des biens immobiliers et des automobiles en quantité record et se sont arraché de l’électroménager, des meubles et des gadgets électroniques, au point que d’octobre à décembre, la consommation grimpa à un rythme de croissance de 6 %. Or, ces faits peuvent être interprétés au regard de la théorie du management de la terreur : pour soulager un état d’anxiété face à la mort, subtilement présent aux franges de la conscience dans les jours et les semaines qui suivirent ces événements dramatiques, les citoyens américains ont tenu, en moyenne, à se valoriser au sein de leur culture en adoptant des comportements sous-tendus par les valeurs solidement ancrées dans la culture américaine, telles que le matérialisme. Cette valorisation aurait pour effet d’augmenter l’estime de soi, et de soulager ainsi l’anxiété face à la mort en atteignant une forme d’ « immortalité symbolique ».”

Je dépense donc je suis. Pour tester cette hypothèse, le chercheur israélien Ilan Dar-Nimrod (université de Rochester, Etats-Unis) s’est focalisé sur le lieu où mort et incitation à la consommation se concentrent le plus : la télévision. Les Américains en consomment en moyenne plus de 5 heures par jour tandis que les Français se contentent (si l’on peut dire) de 3 heures et 47 minutes. Des deux côtés de l’Atlantique, les séries policières sont légion sur les petits écrans, ainsi que les documentaires ou magazines consacrés à des faits divers, sans oublier les journaux télévisés et leur content – leur quota ? – de crimes, attentats, accidents, etc (un livre déjà ancien, paru en 1992, Big World, Small Screen, estimait qu’au moment de quitter l’école primaire, un enfant américain avait en moyenne assisté à 8 000 meurtres sur petit écran). Et, évidemment, toutes ces émissions sont encadrées voire découpées en tranches par des publicités.

Pour estimer l’impact de la mort “vue à la télé” sur l’efficacité des réclames et l’envie d’acheter, Ilan Dar-Nimrod a mené la petite expérience suivante avec une centaine de cobayes canadiens. Comme il l’explique dans l’étude qu’il a publiée dans le numéro daté mars-avril du Journal of Social Psychology, les participants à l’expérience ont d’abord regardé une vidéo de 10 minutes extraite de la série A la Maison blanche, ne contenant aucune allusion à la mort, suivie de la diffusion de quatre spots publicitaires (pour une voiture allemande, une voiture sud-coréenne, un fast-food et des jeans). Ensuite, ils ont visionné un extrait de la série Six Feet Under, au cours duquel un bébé succombait au syndrome de la mort subite du nourrisson, suivi là encore de quatre réclames (pour une autre marque de voitures allemandes, une autre auto sud-coréenne, une autre chaîne de restauration rapide et d’autres jeans). Au terme de chacune de ces deux parties, les personnes commençaient par mettre une note à l’extrait regardé. Puis elles évaluaient l’attractivité des produits présentés dans les publicités et leur désir de les acquérir. Ceux visionnés après l’extrait de Six Feet Under ont été jugés plus attractifs que les autres. Un indice favorable à la théorie de la TMT.

Mais Ilan Dar-Nimrod a craint un biais : le passage de Six Feet Under ayant été plus apprécié que celui d’A la Maison blanche, cela a pu déteindre sur l’envie d’acheter les produits vantés dans les publicités. Le chercheur israélien a donc mené une autre expérience, cette fois avec des extraits de films : un morceau de Forrest Gump (pour l’extrait sans mort) et le passage final de Voyage au bout de l’enfer, au cours duquel le personnage interprété par Christopher Walken se tire une balle dans la tête lors d’une séance de roulette russe. A chaque fois, une série de spots publicitaires suivait l’extrait. Pendant les évaluations, Ilan Dar-Nimrod a glissé un test supplémentaire afin de vérifier si l’idée de mort s’était imprimée dans l’esprit des participants : il s’agissait de compléter 14 mots auxquels manquait une ou plusieurs lettres. Dans 6 cas sur 14, la solution pouvait être soit un mot neutre, soit un mot en rapport avec la mort. Par exemple, _RAVE pouvait être résolu en BRAVE ou en GRAVE (qui, en anglais, signifie la tombe). Après avoir vu l’extrait de Voyage au bout de l’enfer, les cobayes trouvaient davantage de mots liés à la mort qu’après l’extrait de Forrest Gump. Et les publicités ayant suivi la roulette russe fatale leur semblaient plus efficaces, alors même qu’ils n’avaient pas préféré ce passage…

Consommer en réaction à la mort, pour montrer qu’on est bien vivant. Avoir pour être, en quelque sorte. Si d’autres études confirment les résultats d’Ilan Dar-Nimrod, il est permis d’imaginer que de grandes marques auront l’idée de financer la production de nouveaux feuilletons remplis de tueurs en série tous plus performants les uns que les autres… Il n’y a pas loin de la théorie du management de la terreur au marketing par la mort".

Source: http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2012/05/03/la-mort-a-la-tele-donne-envie-dacheter/

Contrairement aux autres devises monétaires, Bitcoin n'est pas l'incarnation de l'autorité d'un État, d'une banque ou d'une entreprise. Bitcoin est une monnaie virtuelle, mais aussi un moyen de paiement qui fait trembler toutes les banques centrales. Fort d’un succès probant dans le pays, l’Etat israélien a décidé d’en faire un allié plutôt que de le combattre. Le restaurant Barkayma du quar...

Simon Assoun (AJ) | News

En Israël, l’Administration fiscale coopère à l’intégration facilitée des Olims. Nous exposons ici succinctement les cinq principales mesures dont bénéficient les Olims (nouveaux immigrants en Israël). 1. Réduction de la taxe municipale Toutes les villes en Israël ont établi une taxe appelée Arnona. Tous les olims bénéficient d’une réduction quant au montant dont ils doivent s’acquitt...

abitbol-associes.com | News

La coalition de M. Netanyahu devrait comprendre outre le Likud (30 sièges), HaBayit HaYehudi (8 députés) et Yisraël Beiteinu (6 députés), les partis ultra-orthodoxes Shass (7 sièges) et la Liste Unifiée de la Torah (6 sièges) ainsi que le parti de centre droit Koulanou (10 sièges). Bennett devrait obtenir le Ministère de l’Education, les ministères de l’Agriculure et de la Culture. M. Lieberman...

Times of Israel | News

EXCLUSIF. Israël a mis en place en urgence au Népal tout un dispositif médical et de rapatriement vers Tel Aviv pour sauver les bébés (au moins 24) nés de mère porteuse. Plus de cent cliniques privées seraient spécialisées dans l'aide à la procréation, y compris via des mères porteuses. Ce commerce générerait plusieurs centaines de bébés par an. ADOPTION AU NEPAL. Au Népal, l’adoption inter...

Dan Assayah (Tel-Aviv) | News

En Israël, il y a bien des choses que l'on ne retrouve nulle part ailleurs dans le monde. Un exemple qui est cité dans un excellent article de Times of Israel : la colle sur les enveloppes et des timbres israéliens est strictement casher (supervision du Rabbinat d'Israël). HISTOIRE DE TMBRES DANS NOS ARCHIVES EN 2008. A l'occasion des 60 ans d'Israël et de la commémoration du premier vol ...

Dan Amsellem (Tel Aviv) | News

Rien n'arrête "le progrès" en Israël. Des installations en libre service de lavage des chiens ont été installées avec succès dans la capitale économique d'Israël Tel Aviv. La 1ère station de lavage pour chien que nous avons visité permet, selon le fabriquant, de "laver, déparasiter et sécher en une dizaine de minutes, peu importe le degré de saleté du chien puisque la cabine possède un syst...

Ilan Friedman-Cohen | News

Le magazine Time publie sa liste des hommes et femmes les plus influents, quel que soit leur domaine d'activité. Les hommes politiques côtoient donc aussi bien les personnalités du cinéma que les entrepreneurs et les sportifs. Marine Le Pen été désignée cette année comme l’une des 100 personnalités influentes du monde. Netnayhou figure dans la même liste. Il est resté en Israël pour les célébra...

Eyal Ganim (Rehovot) | News

Le magazine américain Saveur Magazine’s a classé la ville de Tel-Aviv parmi les trois meilleures destinations culinaires au monde des villes de moins de 800 000 habitants, après Lyon (France) et Florence (Italie). Tel-Aviv a été également été primée dans la catégorie des meilleurs marchés, juste après ceux de Paris et Barcelone. La ville regorge de plus de 4500 restaurants et abrite trois im...

Déborah Partouche | News

Les commémorations du Yom Hazikaron débuteront ce soir à 20h00 à la mémoire des 23 320 soldats tombés au combat. Cette année, Israël honorera la mémoire de 116 victimes supplémentaires, dont 73 soldats et civils tués l’été dernier, durant la guerre menée contre le Hamas dans la bande de Gaza. La cérémonie officielle aura lieu mercredi au cimetière du Mont Herzl à Jérusalem en présence du p...

Coolamnews.com | News

Le maire de Haïfa, port industriel du nord d'Israël, a exigé la fermeture de cinq usines pétrochimiques après la publication d'un rapport établissant un lien entre la pollution de l'air et un taux élevé de cancer chez les résidents de la ville. Le maire, Yona Lahav, a envoyé ce matin des camions bloquer les entrées de deux raffineries du port. "A partir de maintenant, aucun cmion-citerne n'a...

Le Figaro (Copyrights) | News

Il est un domaine où les israéliens excellent: le photojournalisme. L'un des Maîtres le plus talentueux de sa génération est certainement Nati Shohat qui pratique le photojournalisme avec un talent inégalé. Ses photographies ont fait le tour du monde. Les plus grands médias (Time, ...) ont fait paraître ses photos qui révèlent Jérusalem sous un regard très particulier. Nati Shohat dirige depuis...

Dan Rosh (Tel Aviv) | News

Le géant pharmaceutique bâlois Novartis a annoncé jeudi que sa filiale Sandoz a obtenu le feu vert des autorités américaines pour une version générique d'un traitement contre la sclérose en plaques. Cette maladie touche près de 500'000 personnes aux Etats-Unis. L'agence américaine des médicaments, la Food and Drug Administration (FDA), a homologué le médicament de Sandoz appelé Glatopa, qui ...

Hebdo.ch | News

Pour la première fois, des survivants de l’Holocauste qui ont été violés ou agressés sexuellement en tant qu’enfants et adolescents dans les ghettos et les camps de concentration et de travail parlent devant la caméra de ce qui leur est arrivé et de l’impact de cette violence sexuelle sur leur vie au cours des 70 années qui ont suivi la guerre. Ces individus ont caché les abus sexuels qu’ils on...

Times of Israel | News

La Cour suprême a confirmé mercredi la loi dite anti-boycott, qui permet de mener des poursuites judiciaires contre toute personne ou entité qui appelle à un boycott économique, culturel ou universitaire d'Israël ou des "zones sous son contrôle," une référence aux implantations de Cisjordanie. Les juges ont rejeté les pétitions qui faisait valoir que la loi, qui vise à faciliter les poursuit...

i24news | News

Un accord entre la France et les Etats-Unis a été signé l'an dernier pour immuniser la SNCF contre des poursuites sur le territoire américain visant sa responsabilité dans la Shoah. La France a fini par trouver un accord avec Washington sur la question épineuse de l’indemnisation des Américains transportés vers les camps de concentration durant la Seconde Guerre mondiale. La SNCF versera 60...

Latribune.fr | News