Aug 26

ISRAELVALLEY. LA PEUR DE LA GUERRE FAIT-ELLE VENDRE PLUS ? UN CHERCHEUR ISRAELIEN EXPLIQUE LA SUR-CONSOMMATION DE CEUX QUI SONT EN ETAT D'ANXIETE.

Authors picture

Youval Barzilaï (Tel-Aviv) | News

Headline image

Selon (1) : "Cela s’appelle la théorie du management de la terreur (TMT). Et cela dit, pour schématiser, que l’homme moderne, qui n’a plus autant que par le passé à se battre pour sa survie au jour le jour, passe beaucoup de temps à raffiner les constructions symboliques (culture, estime de soi) qui servent de paravents à sa peur de mourir.

Comme une version sophistiquée de l’instinct de préservation qui ne l’a jamais quitté. Plus de deux cents études expérimentales ont, au cours de ces quinze dernières années, confirmé différents aspects de cette théorie. Notamment le fait qu’à toute manifestation de la mort, chacun combat cette angoisse primordiale en renforçant les comportements valorisés par sa culture. Or, dans notre culture occidentale, la possession de biens matériels constitue un élément fondamental du système de valeurs. La conclusion logique consiste à prédire qu’une plus grande présence de la Camarde renforcera les comportements de consommation.

Une confirmation semble en avoir été apportée après les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis. Comme l’a rappelé en 2007 une étude française, suite au 11-Septembre, “les Américains ont acheté des biens immobiliers et des automobiles en quantité record et se sont arraché de l’électroménager, des meubles et des gadgets électroniques, au point que d’octobre à décembre, la consommation grimpa à un rythme de croissance de 6 %. Or, ces faits peuvent être interprétés au regard de la théorie du management de la terreur : pour soulager un état d’anxiété face à la mort, subtilement présent aux franges de la conscience dans les jours et les semaines qui suivirent ces événements dramatiques, les citoyens américains ont tenu, en moyenne, à se valoriser au sein de leur culture en adoptant des comportements sous-tendus par les valeurs solidement ancrées dans la culture américaine, telles que le matérialisme. Cette valorisation aurait pour effet d’augmenter l’estime de soi, et de soulager ainsi l’anxiété face à la mort en atteignant une forme d’ « immortalité symbolique ».”

Je dépense donc je suis. Pour tester cette hypothèse, le chercheur israélien Ilan Dar-Nimrod (université de Rochester, Etats-Unis) s’est focalisé sur le lieu où mort et incitation à la consommation se concentrent le plus : la télévision. Les Américains en consomment en moyenne plus de 5 heures par jour tandis que les Français se contentent (si l’on peut dire) de 3 heures et 47 minutes. Des deux côtés de l’Atlantique, les séries policières sont légion sur les petits écrans, ainsi que les documentaires ou magazines consacrés à des faits divers, sans oublier les journaux télévisés et leur content – leur quota ? – de crimes, attentats, accidents, etc (un livre déjà ancien, paru en 1992, Big World, Small Screen, estimait qu’au moment de quitter l’école primaire, un enfant américain avait en moyenne assisté à 8 000 meurtres sur petit écran). Et, évidemment, toutes ces émissions sont encadrées voire découpées en tranches par des publicités.

Pour estimer l’impact de la mort “vue à la télé” sur l’efficacité des réclames et l’envie d’acheter, Ilan Dar-Nimrod a mené la petite expérience suivante avec une centaine de cobayes canadiens. Comme il l’explique dans l’étude qu’il a publiée dans le numéro daté mars-avril du Journal of Social Psychology, les participants à l’expérience ont d’abord regardé une vidéo de 10 minutes extraite de la série A la Maison blanche, ne contenant aucune allusion à la mort, suivie de la diffusion de quatre spots publicitaires (pour une voiture allemande, une voiture sud-coréenne, un fast-food et des jeans). Ensuite, ils ont visionné un extrait de la série Six Feet Under, au cours duquel un bébé succombait au syndrome de la mort subite du nourrisson, suivi là encore de quatre réclames (pour une autre marque de voitures allemandes, une autre auto sud-coréenne, une autre chaîne de restauration rapide et d’autres jeans). Au terme de chacune de ces deux parties, les personnes commençaient par mettre une note à l’extrait regardé. Puis elles évaluaient l’attractivité des produits présentés dans les publicités et leur désir de les acquérir. Ceux visionnés après l’extrait de Six Feet Under ont été jugés plus attractifs que les autres. Un indice favorable à la théorie de la TMT.

Mais Ilan Dar-Nimrod a craint un biais : le passage de Six Feet Under ayant été plus apprécié que celui d’A la Maison blanche, cela a pu déteindre sur l’envie d’acheter les produits vantés dans les publicités. Le chercheur israélien a donc mené une autre expérience, cette fois avec des extraits de films : un morceau de Forrest Gump (pour l’extrait sans mort) et le passage final de Voyage au bout de l’enfer, au cours duquel le personnage interprété par Christopher Walken se tire une balle dans la tête lors d’une séance de roulette russe. A chaque fois, une série de spots publicitaires suivait l’extrait. Pendant les évaluations, Ilan Dar-Nimrod a glissé un test supplémentaire afin de vérifier si l’idée de mort s’était imprimée dans l’esprit des participants : il s’agissait de compléter 14 mots auxquels manquait une ou plusieurs lettres. Dans 6 cas sur 14, la solution pouvait être soit un mot neutre, soit un mot en rapport avec la mort. Par exemple, _RAVE pouvait être résolu en BRAVE ou en GRAVE (qui, en anglais, signifie la tombe). Après avoir vu l’extrait de Voyage au bout de l’enfer, les cobayes trouvaient davantage de mots liés à la mort qu’après l’extrait de Forrest Gump. Et les publicités ayant suivi la roulette russe fatale leur semblaient plus efficaces, alors même qu’ils n’avaient pas préféré ce passage…

Consommer en réaction à la mort, pour montrer qu’on est bien vivant. Avoir pour être, en quelque sorte. Si d’autres études confirment les résultats d’Ilan Dar-Nimrod, il est permis d’imaginer que de grandes marques auront l’idée de financer la production de nouveaux feuilletons remplis de tueurs en série tous plus performants les uns que les autres… Il n’y a pas loin de la théorie du management de la terreur au marketing par la mort".

Source: http://passeurdesciences.blog.lemonde.fr/2012/05/03/la-mort-a-la-tele-donne-envie-dacheter/

Les Israéliens ont lu avec attention des reportages sur le Pessah d'Obama : "Cette année encore, Barack Obama a invité ses proches, famille et collaborateurs, à un dîner de Séder à la Maison Blanche, le repas rituel du premier soir de la Pâque juive, lors duquel on remémore l’exode d’Egypte et la libération des Hébreux. Il n’est pas rare aux Etats-Unis que des non-juifs prennent place à la ...

Amiram Cohen-Zenou (Jerusalem) | News

"Terminus Tel-Aviv" de Liad Shoham chez Editions les Escales (Paris). Après le noir Scandinave, place au polar israélien ! N°1 des ventes dans son pays, Liad Shoham nous entraîne dans une Tel-Aviv souterraine et marginale à travers un polar explosif sur le racisme et l'exclusion dans la société israélienne contemporaine. Quand Michal Poleg, la plus acharnée des activistes à défendre les droi...

IsraelValley Desk | News

Tara, le troisième transformateur laitier israélien, a perdu l’équivalent de 72,5 millions USD en 2013, en raison des coûts élevés liés à la mise en service, en juillet 2013, de sa nouvelle usine ultra-moderne située à Noam, près de Netivot dans le sud du pays. Celle-ci a nécessité un investissement de 200 millions EUR. Le transfert depuis l’ancienne usine située dans le centre de Tel-Aviv ...

IsraelValley Desk | News

Avec kikar habusiness retrouvez tous les dimanche soir un podcast sur l'actualité économique en Israël. Une sélection hebdomadaire d'info originales choisies sur Israel Valley et parmi les plus grands titres de la presse israélienne. QUELLE SITUATION POUR L'ÉCONOMIE ISRAÉLIENNE ? En comparaison avec l'Europe et les États-Unis, elle se porte bien. Karnit Flug se félicite des statistiques macr...

Fabrice Darmon | News

Le Président israélien Shimon Peres a rencontré son homologue chinois Xi Jinping cette semaine à Pékin. Les entretiens bilatéraux se sont tenus en présence des deux délégations chinoise et israélienne. Avant même que Shimon Pérès ait mis les pieds le 8 avril en Chine, sa présence sur Weibo a passionné les internautes chinois. En quelques jours, avec 11 messages, le président israélien y atti...

IsraelValley Desk | News

Ukraine : nette augmentation de l’immigration juive vers Israël. L’immigration des Juifs ukrainiens vers Israël a augmenté de 70% depuis le début de 2014 en raison de la crise qui secoue l’Ukraine depuis plusieurs mois. Selon les estimations de l’Agence juive, il y aurait 200.000 Juifs en Ukraine avec une immigration annuelle de 2.000 personnes. (David Banoun) ISRAELVALLEY PLUS EN FEV 2014...

IsraelValley Desk | News

Discours de André Maarek, Vice Président CCFI. "Mesdames, Messieurs, Chers amis, Bonsoir : Je vais avoir le plaisir de procéder avec vous, à la remise des trophées de la CCFI qui récompensent chaque année les contributions les plus significatives au développement des échanges économiques entre la France et Israël. Pour m’aider dans cette tache, je vais demander à notre Ministre des Affaires ...

IsraelValley Plus | News

Avec kikar habusiness retrouvez tous les dimanche soir un podcast sur l'actualité économique en Israël. Une sélection hebdomadaire d'info originales choisies sur Israel Valley et parmi les plus grands titres de la presse israélienne. DISCRIMINATION A L'EMBAUCHE.Les principales victimes sont les arabes israéliens, et les juifs ultra-orthodoxe.Les préjugés ont la vie dure chez les patrons is...

Fabrice Darmon | News

«Rising Star» est le ­programme qui l’a mis sur le devant de la scène. Keshet, société de production israélienne, proposera lors du Marché international des contenus audiovisuels (MIPTV), la semaine ­prochaine à Cannes, deux autres formats originaux. «Boom!», le premier, est basé sur des questions de culture générale. Un objectif: y répondre correctement pour éviter de faire exploser (symbol...

IsraelValley Desk | News

Le Premier ministre israélien a réagi au rapport du quotidien Haaretz sur l'expulsion de migrants africains vers le Rwanda, assurant que "tout ce qui avait été décidé, était légal d'un point de vue du Droit international", sans pour autant confirmer ni infirmer les faits, a rapporté samedi le Jerusalem Post. Il a ajouté que le gouvernement faisait son possible afin d'endiguer "le phénomène d...

i24News | News

Coup de tonnerre ce matin à l'écoute de la radio Galei Tsahal. Le patron de ALROV, Alfred Akirov, très actif en Israël et en France à travers ses investissements immobiliers (Hotel Le Lutetia), est entendu par la police. On le soupçonne d'avoir acheté le silence d'un témoin dans le dossier Ehoud Olmert. Il aurait payé Shula Zaken des milliers de shekels sans contrepartie si ce n'est son silenc...

Youval Siman-Tov. | News

Au 65ème étage d'un immeuble somptueux qui va mesurer 256 mètres de hauteur vous allez pouvoir manger et observer Israël avec un regard nouveau. Le Groupe Azorim a obtenu le feu vert pour construire la plus haute Tour d'Israël à Ramat Gan en face des Tours du Diamond Exchange. Elle sera gigantesque à l'échelle du pays. Sur le toit un restaurant va ouvrir. Si vous avez le vertige autant ne p...

Yoram Gabson (Kfar Hanassie) | News

Avec kikar habusiness retrouvez tous les dimanches soirs un podcast sur la vie économique en Israël. Une sélection hebdomadaire d'infos originales choisies sur Israel Valley et parmi les plus grands titres de la presse israélienne. OUVERTURE DES MAGASINS PENDANT CHABBAT.Le conseil municipal de Tel-Aviv se prononce en faveur d'une autorisation. La mesure doit être approuvée par le ministère d...

Fabrice Darmon | News

Elbit Cochin, une filiale de Groupe Elbit a perdu un mega-deal en Grèce. Dans ce pays l'entreprise est connue par les Autorités car ses représentants ont été omni-présents lors de tractations pour le rachat de l'ancien aéroport Hellinikon. Elbit Cochin fait partie du Groupe Elbit qui est spécialisé dans les équipements électroniques à usage militaire et civil. Ce Groupe est classé parmi les ...

IsraelValley Desk | News

Ehud Olmert a perçu des centaines de milliers de shekels dans l’affaire Holyland. M. Olmert aurait, selon l'accusation touché 156 000 euros. « Nous parlons de corruption et de pratiques obscènes », a déclaré le juge, David Rosen, à la lecture du verdict. Il a dénoncé « un système politique corrompu qui a pourri avec les années (…) et dans lequel des centaines de milliers de shekels ont été tran...

Yoram Gabson (Kfar Hanassie) | News