Aug 26

ISRAELVALLEY - LES COPIEURS D'APPLICATIONS MOBILES ACTIFS EN ISRAËL VIVENT DANS L'INQUIETUDE. LE DEPARTMENT OF JUSTICE AMERICAIN ET LE FBI S'ATTAQUENT AUX PROGRAMMES PIRATES.

Authors picture

Youval Barzilaï (Tel-Aviv) | High-Tech

Headline image

Un secteur a explosé en Israël dans le hightech. Il s’agit de celui des applications mobiles. De jeunes talents, poussés par leur volonté d’aller vite, plus vite que tous, tentent de copier des créations américaines. Malheureuseument pour ses créateurs-copieurs les américains (FBI en tête) sont de mieux en mieux organisés. En Israël, ils sont bien là. Une affaire a fait beaucoup de bruit à Hrzlya, le lieu par ecellence où les israéliens inter-agissent le plus dans le secteur de la téléphonie mobile.

Selon (1) : "On ne plaisante pas avec le piratage d’applications mobiles. Voilà le message qu’ont souhaité faire passer le Department of Justice (DoJ) américain et son bras armé, le FBI, en saisissant trois noms de domaine qui pointaient vers des sites distribuant des applications Android piratées. Applanet.net, Appbucket.net et Snappzmarket.net ne répondent plus. Ils affichent désormais un message menaçant du Bureau fédéral.

C’est une première. D’après le DoJ, jamais une telle opération, menée en coopération avec des policiers français et néerlandais, n’avait été lancée contre des kiosques d’applications proposant des programmes piratés. Elle sonne comme un avertissement pour les autres distributeurs de logiciels pirates… Et on se demande si la prochaine cible du FBI ne pourrait pas être Apptrackr, le site dont dépend Installous, célèbre logiciel pour iPhone permettant de télécharger des applications payantes… gratuitement.

« Faire tomber le piratage d’œuvres comme les applications populaires est la priorité de la division criminelle [du Département de la justice ndlr] », a indiqué Lanny Breuer, assistant du procureur général du DoJ. Qui a poursuivi en expliquant que « les applications logicielles ont pris une part de plus en plus essentielle dans l’économie de notre nation et dans la culture créative ».

Une opération internationale
Dans le même communiqué du DoJ, le procureur du district de Georgie Yates précise que « les lois sur le copyright s’appliquent aux applis pour tablettes et téléphones de la même manière que sur d’autres logiciels, la musique et l’écrit. […] Nous continuerons à saisir et à fermer des sites qui font commerce d’applications piratées et nous poursuivrons les responsables de ces activités criminelles si besoin ».

Le Doj rappelle aussi que « dans la plupart des cas les serveurs sur lesquels étaient hébergés les programmes piratés étaient situés dans d’autres pays. Nos partenaires internationaux nous ont assistés pour obtenir des preuves saisies sur ces serveurs ». Possiblement en France, donc, étant donné que la police nationale a aidé les Etats-Unis.

Cette saisie s’inscrit dans un contexte plus large, qui voit depuis quelque temps les Etats-Unis fermer des sites, pour certains établis à l’étranger : Operation in Our Sites, qui depuis 2010 a organisé la fermeture de plusieurs centaines de sites proposant des contenus contrefaits. La plus grosse prise américaine ? Megaupload, dont la fermeture au début de l’année ne faisait pas formellement partie de l’opération… Mais qui affiche aujourd’hui le même avertissement du FBI que les kiosques pirates arrêtés hier".

Source: (1) http://www.01net.com/editorial/571539/etats-unis-plusieurs-app-stores-pirates-fermes-par-le-fbi/

Selon une étude conduite par le centre de recherche IVC et l’institution Reversexit, 2,5% des start-up israéliennes seraient des entreprises à succès. L’étude a analysé plus de 10.000 start-ups fondées entre 1999 et 2014. Selon cette analyse, 46% de ces entreprises ont fait faillites, 14% ont été rachetées dont seulement la moitié avec des bénéfices. Sur les 5.400 entreprises en activité, s...

Coolamnews.com | High-Tech

Le bureau du Chief Scientist en Israël avait poussé à l'ouverture d'un incubateur de stratups spécialisé dans le domaine de la santé. Depuis hier c'est fait. Philips Healthcare et Teva se sont associés pour lancer ce projet exceptionnel. Le nom de l'incubateur : Sanara. C'est la ville de Ra'anana qui accueille ce nouvel incubateur. Raanana est une ville israélienne d'environ 80 000 habitants...

Ilan Rosenthal | High-Tech

Nathalie Hamou (Copyrights Les Echos) : "Après avoir séduit les géants du Net grâce à son expertise en cybersécurité, Israël attire désormais les grands noms de l’informatique en nuage (« cloud computing »). En l’espace de quelques jours, deux transactions majeures ont fait les gros titres, avec, d’une part, le rachat de la start-up de Yokneam (en basse Galilée) Annapurna Labs par Amazon, p...

Nathalie Hamou (Les Echos) | High-Tech

Coup de tonnerre dans l'industrie du software en Israël. Le groupe américain Harman rachète pour 170 millions de dollars l'israélien Red Bend. Fondée en 1999, Red Bend Software est une entreprise privée, au capital-risque financé société possède des bureaux en Chine, Israël, le Japon, la Corée, le Royaume-Uni et les Etats-Unis 1. Red Bend Software est le leader mondial de solutions de gesti...

Eyal Dayan (Rehovot) | High-Tech

Un excellent article paru dans L'Atelier explique de manière rationnelle les raisons qui poussent les "Gafa" à investir et racheter des startups. Israël est bien le lieu de rêve de Google, Apple, Facebook et Amazon. Arthur de Villemandy : "Les GAFA (acronyme pour Google, Apple, Facebook et Amazon) ont assis leur suprématie en générant des revenus gigantesques (déjà 123 milliards de dollars e...

IsraelValley Desk | High-Tech

Google est devenu incontournable en Israël. et son impact est réel dans tout l'écosystème de la startup Ntion. cela va être aussi le cas en Europe. Selon Eliane HONG : "La création de Google Ventures Europe apportera de nouvelles ressources dans l’écosystème d’innovation européen mais il devra s’adapter au marché local pour se développer de manière optimale. Pour l’année 2013, les investisse...

IsraelValley Desk | High-Tech

Un excellent article de Arthur de Villemandy de L'Atelier (Copyrights) qui explique mieux que quiconque pourquoi des startups (entre autres israéliennes) se délocalisent sans aucun complexe : "Même si l’écosystème entrepreneurial européen est encore fragile et naissant, de nouvelles sources de financement apparaissent et vont permettre aux start-up embryonnaires de sécuriser des tours de tables...

IsraelValley Desk | High-Tech

Silicon Wadi : "Deux entrepreneurs ultra-orthodoxes de Benei Brak, la ville ultra-religieuse de la banlieue de Tel-Aviv, lancent le tout premier incubateur High-Tech Haredi. Selon Yitzik Krombi, l’un des deux fondateurs, en 2014, 8 000 ultraorthodoxes suivaient des études dans le secteur du high-tech. “Même si le milieu des entrepreneurs ultra-orthodoxes reste plutôt masculin, il existe en ...

Siilcon Wadi | High-Tech

Samsung a fait l’acquisition de 2 startups israéliennes en à peine une semaine. Deux investissements de 10 millions de dollars américains chacun ont permis le rachat de Rounds et d’EarlySense, respectivement spécialisées dans les applications de communication sur internet et de suivi médical de patients à distance. Le géant coréen compte ainsi intégrer les applications israéliennes à son savoir...

Citizenkane | High-Tech

Selon frenchweb.fr (copyrights) : "C’est la plus grosse acquisition de Dropbox en nombre d’employés: l’entreprise américaine vient de faire l’acquisition de CloudOn, prenant la main sur la trentaine d’employés de cette start-up basée à Herzliya. Un moyen pour le service de stockage et de transfert de fichiers de s’implanter en Israël, deux ans après avoir ouvert son premier bureau en Europe...

Adeline Raynal (frenchweb) | High-Tech

Rarissime. Un site antisioniste majeur vient de faire paraître un article tout a fait intéressant sur la liaison hightech, politique et pouvoir d'influence (extraits) : "L’Inde a fait la découverte d’un marché israélien high-tech qui cible l’industrie militaire et la société civile. Si le marché israélien est en plein essor c’est plus ou moins grâce à l’Inde et à sa soif de technologie militair...

IsraelValley Desk | High-Tech

1. Conservation des fruits : le monde entier s’intéresse à Pimi Agro Conservation des fruits : le monde entier s’intéresse à Pimi Agro. Environ 30% des fruits sont déjà impropres à la consommation avant d’atteindre le consommateur. Pour réduire ces pertes, Nimrod Ben-Yehuda a créé Pimi Agro, il y a 15 ans. Il s’agit d’une solution naturelle, sans produits chimiques, permettant de garder frais,...

SiliconWadi | High-Tech

Communiqué Officiel de Ubifrance : Les "French Tech Days Israël" seront organisés par Ubifrance du 7 au 9 juin 2015, et bénéficiez ainsi : - d'une mise en avant commerciale de vos produits et solutions auprès des grands comptes israéliens (opérateurs, intégrateurs, banques...) - d'un positionnement privilégié auprès des décideurs locaux pour une projection immédiate sur le marché israélie...

Karen Gordon (Ubifrance) | High-Tech

L’observatoire Netexplo a choisi, pour la 8ème édition de son forum dédié aux grandes tendances digitales, le thème "My smart life ?". Le numérique ne serait donc pas forcément intelligent ? Après “My life with the cloud” en 2013, “My life with data” en 2014, la grande tendance numérique de 2015, selon l’observatoire Netexplo, sera "My smart life ?". Après les réseaux bienveillants et l’inva...

IsraelValley Desk | High-Tech

Les dix innovations numériques mondiales les plus prometteuses - Quel melon est le plus sucré ? Cet avocat est-il mûr ? Ma plante verte se porte-t-elle bien ? Combien de calories y'a-t-il dans ce morceau de fromage ? Répondre à toutes ces questions sera bientôt un jeu d'enfant, grâce au petit capteur moléculaire de poche qu'a conçu la start-up israëlienne Scio. " Chaque type de molécule vib...

IsraelValley Desk | High-Tech