Aug 22

ISRAELVALLEY - EMBOUTEILLAGES DE SURFEURS SUR LES PLAGES D'ISRAËL ? PAS ENCORE, MAIS CELA VA VENIR.

Authors picture

Youval Barzilaï (Tel-Aviv) | Économie

Headline image

En France le Surf devient de plus en plus populaire. En Israël aussi. Sur les plages du pays on peut observer, de manière de plus en plus fréquente, des jeunes alignés face à leurs moniteurs. Ils apprennent les rudiments de ce sport. Des nouveaux sites en hébreu naissent tous les mois.

Une forte culture du Surf existe autour de Tel-Aviv, Rishon et Eilat. De nombreux champions de surf ont popularisés cette activité qui fait rêver. L’an dernier Israël a participé au World Championship Tour organisé par l’Association des surfers professionnels (ASP) qui est le championnat du monde de surf réunissant les meilleurs surfeurs professionnels. Il est constitué d’une série de 11 épreuves pour les hommes et de 8 pour les femmes, réparties sur l’ensemble du globe (Australie, Chili, Afrique du Sud, Fidji, Tahiti, France, Espagne, Brésil, Hawaii et États-Unis).

EN FRANCE
Selon l’AFP (1) : "Le surf affiche sa croissance insolente en France depuis 4-5 ans, séduisant tous âges et milieux, au point de créer des embouteillages sur les vagues d’été en Bretagne et sur toute la côte Atlantique : prémice d’une saturation à venir ? Dans l’eau à Lacanau, où s’est déroulée le week-end dernier la 33e édition du Lacanau surf pro, Moliets, Messanges, le spectacle se répète : des cohortes d’enfants, d’adolescents, en lycras fluos “d’élèves” encadrés d’un moniteur, barbotent au premier jour, se dressent sur la planche au deuxième, et s’offrent une glisse décente en fin de semaine.

“L’été prochain, je m’y mets aussi. J’aime l’idée d’un jour surfer avec lui”, explique Emmanuel Soules, 33 ans, vacancier de Bretagne qui voit avec un peu d’envie son petit Paul, 6 ans, se faire culbuter par les vagues de Lacanau, et en redemander hilare.
L’Aquitaine comptait 90 écoles de surf en 2011, selon le comité régional de surf : 20% de plus qu’en 2010, et moins qu’en 2012. Leur explosion donne la mesure de l’essor, bien plus que le nombre de licenciés (10.600) d’un sport par nature associé aux pratiquants “libres” (au moins 150.000).

14 clubs de surf en Bretagne, 2e région de France en nombre de licenciés
“Ca bouchonne dans les mousses”
“Ca se démocratise vitesse grand V, ça va devenir comme le ski. Ce ne sont que les prémices, ça va exploser”, prédit Cyril Redon, président du nouveau syndicat d’écoles de surf SNESF. “C’est une bonne nouvelle pour la discipline, mais maintenant il faut qu’on encadre”. Car par endroits “ça bouchonne dans les mousses” (rouleaux de bord), déclare Arnaud Darrigade, conseiller technique fédéral des Landes.

Concurrence des “surf camps”
“Ces cinq dernières années, la croissance a été exponentielle”, affirme Laurent Rondi, président du doyen des clubs de Gironde. “Ca peut à terme poser des problèmes de place, de sécurité, de qualité d’encadrement”. “Nous avons déjà des clients qui commencent à s’en plaindre”, ajoute Redon, dont un grief est la (libre) concurrence de “surf camps” étrangers, qui viennent investir tout l’été un bout de spot.

Image “cool”
Pour expliquer l’attrait du surf, parents et éducateurs citent une multitude de raisons : image “cool”, mode surfwear, écho de champions qui sort peu à peu d’un monde d’initiés, aura d’un sport “nature”, indissociable d’une éducation de la mer, de l’environnement. “On commence à voir des gamins avec de bonnes attitudes spontanées”, dit Darrigade, “qui ramassent sur la plage des déchets qui ne sont pas les leurs, pour les jeter”.

“Le ski s’était démocratisé par le bas: au départ un peu aristo, gagnant les classes moyennes, puis populaires”, se souvient Redon. Le surf par contre, "c’était jadis l’image des “beach bums”, “glandeurs des plages” qui passaient leur temps à surfer. Et là, ça récupère tout le monde".

Impossibilité d’agrandir une vahue
Les planches modernes, plus légères, stables et indulgentes avec le débutant, facilitent l’essor. Et les sensations, garanties pour peu qu’on persévère, assurent la fidélisation. Mais plus d’un spécialiste de ce loisir s’inquiète des étés à venir si la courbe de croissance se poursuit : “Si on peut ajouter une piste à une station de ski, on ne peut pas agrandir une vague ou un banc de sable”, dit Redon.

L’avenir dans des piscines à vagues …
Reste au moins à contrôler la croissance : les municipalités, comme déjà au Pays basque ou dans les Landes, peuvent édicter le partage de l’espace sur leur sable et les clubs s’ancrer comme gardiens des règles, en prônant une certaine éthique. Au-delà, la solution au problème d’espace viendra, qui sait, de la généralisation de piscines à vagues, voire de projets fous comme la piscine à vague circulaire et infinie, sur laquelle planche le “King” Kelly Slater (11 titres mondiaux).

L’océan autorégule
D’ici là, la côte Aquitaine et ses 250 km recèle encore des vagues non saturées, tempère le milieu. A fortiori hors saison, si l’on est prêt à marcher quelques kilomètres, et à se lever tôt. Et puis l’Océan autorégule, sourit Rondi: “quand c’est gros (les vagues), il opère sa sélection naturelle”, car plus personne ne va à l’eau".

Source: (1) http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/france/surf-embouteillage-sur-les-vagues-20-08-2012-1812568.php

200 des 2 000 Israéliens présents au Népal à l’heure du séisme n’ont pas encore contacté leurs familles ou l’ambassade d’Israël sur place. Le Népal est une destination très recherchée par les touristes israéliens de tous âges. Au moment du séisme, on pouvait estimer que 2.000 Israéliens se trouvaient sur place. Plusieurs dizaines d’entre eux étaient toujours isolées ce dimanche matin, sans...

Jacques Bendelac | Économie

Tsahal a entamé les premiers préparatifs pour envoyer sur place un hôpital de campagne et une première équipe de secours qui évaluera les besoins. Le Népal est un pays très prisé par les touristes israéliens de tous âges. Au moment du séisme, on pouvait estimer que 2.000 Israéliens se trouvaient sur place. Plusieurs dizaines d’entre eux étaient toujours isolées ce samedi soir, sans doute e...

Jacques Bendelac | Économie

Shimon Peres renonce à son contrat avec la banque Hapoalim, qui avait fait appel à l'ex-dirigeant pour sa promotion sur les marchés financiers internationaux en contrepartie d'honoraires s'élevant à 30 000 dollars (28 000 euros) par mois, a-t-il déclaré jeudi lors d'une interview pour la deuxième chaîne israélienne. "Il est important pour moi de préserver la confiance que le public a en moi"...

i24News | Économie

L’Israélien se plaint régulièrement de payer trop d’impôt: un rapport de l’OCDE révèle que la charge fiscale en Israël est particulièrement faible. Israël a adhéré à l’OCDE en 2009. Depuis plus de six ans, l’Organisation pour la Coopération et le Développement Économiques publie régulièrement des données qui permettent de situer Israël parmi les autres pays occidentaux. La dernière en date...

Jacques Bendelac | Économie

EDITORIAL. Les multinationales françaises du CAC 40 ont encore bien du mal à ignorer où résister au boycott illégal du BDS vis à vis d'Israël. Des fleurons Français "évitent" encore soigneusement de travailler en profondeur en Israël où se retirent discrètement. Ils n'avouent jamais le facteur essentiel de leur départ : la peur du boycott. Inutile de dresser une "liste noire" des firmes de ...

Daniel Rouach | Économie

Yom Haatsmaout est une période faste pour l’économie israélienne ; les commerçants jouent sur la fibre patriotique des Israéliens pour vendre. Les commerçants israéliens le savent et ils en profitent : les Israéliens ont dépensé sans compter pour fêter aujourd’hui, et comme il se dit doit, Yom Haatsmaout, la journée de l’Indépendance d’Israël. Plusieurs semaines avant la fête, les étagères...

Jacques Bendelac | Économie

Nathalie Hamou, Les Echos (copyrights) : "L'oligarque propriétaire du Chelsea FC mise sur IsraëlRoman Abramovitch a injecté 15 milli. ons de dollars dans l'application Music Messenger. Son cinquième investissement dans une start-up israélienne. L'oligarque russe Roman Abramovitch creuse le sillon des technologies israéliennes. Depuis environ un an, pas un mois ne s'écoule sans que le proprié...

Nathalie Hamou, Les Echos | Économie

Le magazine francophone israélien Hamodia consacre un long article aux firmes Allemandes durant la seconde guerre mondiale. Hamodia : "À Wurtemberg (sud-ouest de l’Allemagne), en 1931, Hugo Ferdinand Boss, fondateur de l’atelier de confection du même nom, adhère au NSDAP, ce qui lui permet de travailler avec l’armée de 1933 à 1945 : fabrication des uniformes militaires, notamment ceux des SS, d...

Hamodia | Économie

Les Israéliens célébreront demain les 67 ans de leur pays. Au cours de la dernière année, la population du pays a dépassé les 8,3 millions d’âmes. 8 345 000 Israéliens se souviennent aujourd’hui, dans la douleur, des soldats morts pendant les guerres. Demain, ils fêteront, dans le bonheur, le jour de l’Indépendance d’Israël. Depuis le Yom Haatsmaout précédent, la population israélienne a a...

Jacques Bendelac | Économie

INVITATION. L'institut pour l'innovation et la compétitivité - i7 de ESCP Europe et la CCI de Paris ont le plaisir de vous inviter au colloque "L'Europe, terre d'innovation" le 11 mai de 17h00 à 20h00 à ESCP Europe - campus de Paris / Amphi Vital Roux Animé par Delphine Manceau,Directrice de la division corporate et Professeur à ESCP Europe et Pascal Morand, Directeur général adjoint, charg...

IsraelValley Desk | Économie

ET Solutions AG, a été sélectionnée pour fournir des services d'ingénierie, d'achat et de construction clé en main pour une centrale solaire de 50 MWp en Israël, aux côtés des partenaires locaux G-Systems et El-Mor Group. Le projet se trouve à 20 km au nord-ouest de l'ancienne ville portuaire d'Ashqelon et sera construit sur 60 hectares de terres semi-désertiques. La nouvelle installation ph...

IsraelValley Desk | Économie

Shimon Pérès était à la recherche d’un emploi après avoir quitté la présidence d’Israël en Septembre dernier, et aux dernières nouvelles il a finalement obtenu une offre sympathique. Selon The Marker, M. Pérès a récemment signé un contrat avec la banque Hapoalim, dans lequel il sera payé 30 000 $ par mois pour aider à promouvoir les affaires de la banque. Un conseiller de l’ancien président...

Coolamnews.com | Économie

ANALYSE – À 67 ans, l’Israélien prend sa retraite. Pour l’économie d’Israël, c’est un nouveau départ: une année de protestation contre la vie chère. Qui a dit que le « printemps arabe » avait épargné la société israélienne ? Si Israël compte 8 millions de sujets, ce sont autant de sujets de mécontentement. À 67 ans, l’économie israélienne entre dans sa phase de maturité ; si les réseaux soci...

Jacques Bendelac | Économie

Les ministres des Affaires étrangères de seize des vingt-huit pays de l’Union européenne, dont la France, ont adressé une lettre à Federica Mogherini. Ils lui demandent d’accélérer le processus de signalisation des produits en provenance des localités juives de Judée-Samarie vendus sur le marché européen. Dans leur lettre, les ministres indiquent qu’il s’agira d’un pas important dans l’appli...

IsraPresse | Économie

Le gouvernement israélien veut encourager la reconversion des agriculteurs de l’Arava qui produisent essentiellement du poivron destiné à la Russie. La crise économique en Russie et la chute du rouble se répercutent jusque dans les exploitations israéliennes de la vallée de l’Arava. Au fil des dernières années, de nombreux agriculteurs israéliens se sont spécialisés dans la culture du poiv...

Jacques Bendelac | Économie