Aug 22

ISRAELVALLEY - EMBOUTEILLAGES DE SURFEURS SUR LES PLAGES D'ISRAËL ? PAS ENCORE, MAIS CELA VA VENIR.

Authors picture

Youval Barzilaï (Tel-Aviv) | Économie

Headline image

En France le Surf devient de plus en plus populaire. En Israël aussi. Sur les plages du pays on peut observer, de manière de plus en plus fréquente, des jeunes alignés face à leurs moniteurs. Ils apprennent les rudiments de ce sport. Des nouveaux sites en hébreu naissent tous les mois.

Une forte culture du Surf existe autour de Tel-Aviv, Rishon et Eilat. De nombreux champions de surf ont popularisés cette activité qui fait rêver. L’an dernier Israël a participé au World Championship Tour organisé par l’Association des surfers professionnels (ASP) qui est le championnat du monde de surf réunissant les meilleurs surfeurs professionnels. Il est constitué d’une série de 11 épreuves pour les hommes et de 8 pour les femmes, réparties sur l’ensemble du globe (Australie, Chili, Afrique du Sud, Fidji, Tahiti, France, Espagne, Brésil, Hawaii et États-Unis).

EN FRANCE
Selon l’AFP (1) : "Le surf affiche sa croissance insolente en France depuis 4-5 ans, séduisant tous âges et milieux, au point de créer des embouteillages sur les vagues d’été en Bretagne et sur toute la côte Atlantique : prémice d’une saturation à venir ? Dans l’eau à Lacanau, où s’est déroulée le week-end dernier la 33e édition du Lacanau surf pro, Moliets, Messanges, le spectacle se répète : des cohortes d’enfants, d’adolescents, en lycras fluos “d’élèves” encadrés d’un moniteur, barbotent au premier jour, se dressent sur la planche au deuxième, et s’offrent une glisse décente en fin de semaine.

“L’été prochain, je m’y mets aussi. J’aime l’idée d’un jour surfer avec lui”, explique Emmanuel Soules, 33 ans, vacancier de Bretagne qui voit avec un peu d’envie son petit Paul, 6 ans, se faire culbuter par les vagues de Lacanau, et en redemander hilare.
L’Aquitaine comptait 90 écoles de surf en 2011, selon le comité régional de surf : 20% de plus qu’en 2010, et moins qu’en 2012. Leur explosion donne la mesure de l’essor, bien plus que le nombre de licenciés (10.600) d’un sport par nature associé aux pratiquants “libres” (au moins 150.000).

14 clubs de surf en Bretagne, 2e région de France en nombre de licenciés
“Ca bouchonne dans les mousses”
“Ca se démocratise vitesse grand V, ça va devenir comme le ski. Ce ne sont que les prémices, ça va exploser”, prédit Cyril Redon, président du nouveau syndicat d’écoles de surf SNESF. “C’est une bonne nouvelle pour la discipline, mais maintenant il faut qu’on encadre”. Car par endroits “ça bouchonne dans les mousses” (rouleaux de bord), déclare Arnaud Darrigade, conseiller technique fédéral des Landes.

Concurrence des “surf camps”
“Ces cinq dernières années, la croissance a été exponentielle”, affirme Laurent Rondi, président du doyen des clubs de Gironde. “Ca peut à terme poser des problèmes de place, de sécurité, de qualité d’encadrement”. “Nous avons déjà des clients qui commencent à s’en plaindre”, ajoute Redon, dont un grief est la (libre) concurrence de “surf camps” étrangers, qui viennent investir tout l’été un bout de spot.

Image “cool”
Pour expliquer l’attrait du surf, parents et éducateurs citent une multitude de raisons : image “cool”, mode surfwear, écho de champions qui sort peu à peu d’un monde d’initiés, aura d’un sport “nature”, indissociable d’une éducation de la mer, de l’environnement. “On commence à voir des gamins avec de bonnes attitudes spontanées”, dit Darrigade, “qui ramassent sur la plage des déchets qui ne sont pas les leurs, pour les jeter”.

“Le ski s’était démocratisé par le bas: au départ un peu aristo, gagnant les classes moyennes, puis populaires”, se souvient Redon. Le surf par contre, "c’était jadis l’image des “beach bums”, “glandeurs des plages” qui passaient leur temps à surfer. Et là, ça récupère tout le monde".

Impossibilité d’agrandir une vahue
Les planches modernes, plus légères, stables et indulgentes avec le débutant, facilitent l’essor. Et les sensations, garanties pour peu qu’on persévère, assurent la fidélisation. Mais plus d’un spécialiste de ce loisir s’inquiète des étés à venir si la courbe de croissance se poursuit : “Si on peut ajouter une piste à une station de ski, on ne peut pas agrandir une vague ou un banc de sable”, dit Redon.

L’avenir dans des piscines à vagues …
Reste au moins à contrôler la croissance : les municipalités, comme déjà au Pays basque ou dans les Landes, peuvent édicter le partage de l’espace sur leur sable et les clubs s’ancrer comme gardiens des règles, en prônant une certaine éthique. Au-delà, la solution au problème d’espace viendra, qui sait, de la généralisation de piscines à vagues, voire de projets fous comme la piscine à vague circulaire et infinie, sur laquelle planche le “King” Kelly Slater (11 titres mondiaux).

L’océan autorégule
D’ici là, la côte Aquitaine et ses 250 km recèle encore des vagues non saturées, tempère le milieu. A fortiori hors saison, si l’on est prêt à marcher quelques kilomètres, et à se lever tôt. Et puis l’Océan autorégule, sourit Rondi: “quand c’est gros (les vagues), il opère sa sélection naturelle”, car plus personne ne va à l’eau".

Source: (1) http://www.letelegramme.com/ig/generales/france-monde/france/surf-embouteillage-sur-les-vagues-20-08-2012-1812568.php

Selon le rapport de l’OCDE en 2014 le salaire minimum s’élevait à 9,54 dollars/heure, soit 36,75 shekels. Le taux le plus élevé parmi les pays membres de l’organisation. Les Israéliens sont loin d’être les plus mal lotis. Le rapport classe 27 pays en se basant sur le calcul du pouvoir d’achat de chaque pays et sur un salaire net. L’auteur du document, Herwig Immervoll explique que les impôts...

Dr Israel Valley | Économie

L’euro s’échange au taux historiquement bas de 4,195 shekels. En cause: la crise grecque qui s’enlise et le référendum qui doit se tenir dimanche. Les créanciers de la Grèce, composés en grande majorité de fonds publics, provenant notamment du FMI, de la BCE, et des Etats de la zone euro, sont plus que jamais inquiets. En effet, le 30 juin 2015, le FMI a annoncé sur son site internet que la ...

IsraPresse | Économie

Les entreprises israéliennes ont touché un montant record de près de 32,4 milliards de shekels grâce à l’émission d’obligations sur les marchés financiers, lors des six premiers mois de l’année 2015, selon un communiqué de la bourse de Tel-Aviv. A titre de comparaison, le montant des fonds récoltés l’année dernière grâce à ce procédé, était de 37 milliards de shekels sur l’ensemble de l’année 2...

IsraPresse (Tel Aviv) | Économie

Avec des cafés à 5 shekels, Avi Katz entreprend de répondre à une des problématiques majeures pour les israéliens, à savoir réduire le coût de la vie. Durant les manifestations de 2011, de nombreux Israéliens sont descendus dans les rues pour protester contre la hausse des prix des logements et de l’alimentation. Cela a abouti à de nombreuses promesses durant les élections de 2013 mais à pe...

Ariel Haziza (Tel Aviv) | Économie

Eliane Stoleru est une styliste franco-israélienne, née à Nice. En 1981, elle fait un an de volontariat avec le Bnei Akiva dans un mochav dans le Golan. Elle décide de rester et est reçue à la prestigieuse école de stylisme Shenkar, (là même où Alber Elbaz a étudié). En 1988, elle créée sa propre marque Eliane Stoleru. Elle a gardé un goût très européen, elle est méticuleuse dans les finitio...

Rachel Samoul | Économie

1. BriefCam : système de vidéo-synthèse qui permet de visionner des heures de vidéosurveillance en quelques minutes en résumant les images aux principaux mouvements. Un gain de temps considérable pour des enquêteurs qui doivent visionner des centaines d’heures d’enregistrement pour retrouver un suspect potentiel. 2. GridON : système ayant pour but de réduire les conséquences des défauts de c...

Tel Avivre | Économie

REPORTAGE. ISRAELVALLEY. Hier s’est tenue toute l’après-midi une conférence à l'hôtel David Intercontinental mettant en relation de nombreuses entreprises Allemandes avec des personnalités et d’autres entreprises Israéliennes. La conférence "Made In Germany" célébrait hier 50 ans de relation Israélo-allemande dans le secteur industriel et économique. Étaient au rendez-vous les entreprises in...

Félicien Guilbaud. | Économie

Dans le contexte politique actuel entre la Turquie et Israël, c'est vraimentétonnant. En raison de coûts de production 40% moins chers qu'en Israël, le Groupe Hamat, qui fabrique des produits sanitaires (robinets, douches), a annoncé la construction d'une nouvelle usine à 40 kilomètres de Izmir en Turquie. Une Joint Venture (à majorité israélienne) avec des Turcs a été mise en place pour le...

IsraelValley Desk | Économie

La banque d’Israël va introduire un nouveau billet de 200 shekels qui sera mis en circulation début 2016. Il sera bleu et affichera l’image du poète israélien Nathan Alterman. Ce sera le deuxième d’une série de quatre nouveaux billets de banque. Le premier, le billet vert de 50 shekels affichant le poète Shaul Tchernikhovsky, est entré en circulation en 2014. Les nouveaux billets de banque ...

JerusalemPlus. | Économie

Les découvertes successives d’importants gisements de gaz naturel au large des côtes israéliennes depuis 2009 modifient profondément le mix énergétique israélien. Alors qu’Israël ne disposait d’aucune ressource naturelle, en dehors du modeste gisement de gaz de Yam-Téthys, le pays bénéficie désormais d’une réserve d’environ 1000 Milliards de mètres cube (soit 35 TCF) sans compter les très r...

Business France (Tel Aviv) | Économie

AGROCHIMIE. Le nombre de firmes Chinoises qui rachetaient des entreprises israéliennes pour des montants de plus de cinquante millions de dollars étaient encore il y a quelques années une grande rareté. Aujourd'hui, cela fait partie intégrante de la scène classique du monde des affaires israélien. Sichuan Hebang Corporpation, listé au Shanghai Stock Exchange pour $3.6 Milliards de capitali...

Ilan Rosenthal | Économie

SPÉCIAL. Israël n'a rien à craindre de la crise financière en Grèce ; l'exposition de l’économie israélienne à la dette grecque est minime. Après le premier vent de panique qui a soufflé sur la Bourse de Tel Aviv, les opérateurs israéliens ont repris leurs esprits : l’exposition d’Israël à la crise grecque est quasiment nulle, le commerce entre les deux pays est réduit, et les touristes is...

Jacques Bendelac | Économie

Pékin a investi plus de 3,7 millions d’euros dans des compagnies israéliennes l’an dernier. Les échanges commerciaux entre la Chine et Israël ont explosé en 2014, a rapporté le quotidien israélien Haaretz, insistant sur la hausse des investissements par Pékin dans l’économie israélienne. « Les entrepreneurs chinois investissent de plus en plus dans l’économie israélienne », a affirmé Micki Shap...

i24News | Économie

La station de radio ultra-orthodoxe « Kola Chai Radio » a commandé un sondage riche d’enseignements : 76% des femmes ultra-orthodoxes ont un emploi ((57% sont salariées à plein temps, 31% travaillent à temps partiel et 12% sont indépendantes) Dans 42% des familles ultra-orthodoxes, la femme est la seule à travailler. Dans 34%, mari et épouse travaillent tous les deux. Dans 12% des cas, seul ...

IsraelValley Desk | Économie

En 2014 la croissance de l'export vers la Grèce a été exceptionnelle : +77%. Le chiffre global de l'export d'Israël vers la Grèce reste finalement assez modeste : $448 Millions. La Grèce ne représente pas un marché important pour les exportateurs israéliens. Ce pays ne fait pas partie des premiers pays de destination des produits israéliens (N°25). Le secteur chimique est le seul qui se retrouv...

Ilan Rosenthal (Tel Aviv) | Économie