Aug 20

ISRAELVALLEY - COUP DUR : GOOGLE FERME LE CENTRE DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT DE MOTOROLA EN ISRAËL. 30 PERSONNES LICENCIES... QUI VONT TRES VITE RETROUVER UN JOB AILLEURS.

Authors picture

IsraelValley Desk | High-Tech

Headline image

Les temps changent. Motorola, un grand leader technologique mondial" (comme cela a été pendant longtemps le cas) “passe à la casserole” de Google. Ainsi selon les médias israéliens et repris par Guysen : “Le centre R&D israélien de Motorola Mobility fait partie des 30 centres qui vont fermer, après la décision de Google de réduire de 4.000 personnes les effectifs de Motorola, révèle aujourd’hui le responsable de la société au journal Calcalist. Les 30 employés seront donc mis au chômage”.

ISRAELVALLEY PLUS . DANS NOS ARCHIVES.
L’annonce du rachat de Motorola par Google n’a pas été commenté par les médias économiques en Israël. Pourtant Motorola est très actif dans le pays. Son centre de Haïfa fait partie intégrante du hightech israélien. De très nombreux ingénieurs du Technion de Haïfa sont passés par ses labos.

Selon france2.fr : "Google va acheter le fabricant de téléphones portables Motorola Mobility pour 12,5 milliards de dollars. “L’acquisition de Motorola Mobility, un partenaire dévoué d’Android, va permettre à Google de ‘booster’ l’écosystème d’Android et va intensifier la concurrence dans l’informatique mobile”, s’est réjoui le groupe américain.

Google est l’éditeur d’Androîd, système ouvert qui équipe de nombreuses marques de smartphones, dont Motorola. En dépit de l’achat de Motorola, Google a assuré qu’Android resterait ouvert à tous les fabricants de téléphones. Ce système d’exploitation, principal concurrent d’Apple, a déjà le vent en poupe, puisqu’il équipait 43% des 107,7 millions de “smartphones” vendus au deuxième trimestre dans le monde, selon le cabinet Gartner.

Dans la guerre que se mènent les principaux fabriquants, Google se lance dans la production de hardware et non plus seulement dans le soft. Un acte destiné selon Google à: « mieux protéger Android des menaces anti-concurentielles de Microsoft, Apple et d’autres compagnies ». Un investissement annoncé alors qu’Apple a lancé plusieurs attaques contre des marques utilisant Androîd, sur des questions de brevet."

Google met la main sur le très riche portefeuille de brevets de Motorola qui a été un des pionniers du téléphone mobile. Un avantage indéniable dans la guerre ouverte que mènent Apple et Microsoft contre la propriété industrielle de Google.

ISRAELVALLEY PLUSDANS NOS ARCHIVES EN JANVIER 2010.
L’année 2009 n’a vraiment pas été facile pour Motorola Israel qui envisage de licencier des dizaines d’employés sur le premier trimestre de 2010. C’est en tout cas ce qu’affirme le quotidien israélien Ynet. Selon cette source, ce licenciement touchera entre 40 et 50 employés, la plupart d’entre eux travaillant actuellement dans le centre de R&D de la société à Tel-Aviv. Les autres partiront dans le cadre d’un plan de retraite.

Le centre de R&D de la société est en charge de la recherche et du développement d’un grand nombre de produits commercialisés sur tous les marchés dans le monde, notamment les téléphones VoIP et les systèmes de surveillance et de contrôle de l’eau et de l’électricité.

Depuis le début de la crise économique en 2008, la société a licencié plus de 130 employés en 2 vagues successives, environ 40 employés à Arad et le reste à Tel-Aviv.

L’année 2009 n’a vraiment pas été facile pour Motorola qui a été obligé de céder sa filiale MIRS Communications à Patrick Drahi (détenteur du groupe Numericable-Completel aux côtés de fonds d’investissements) pour seulement 170 millions de dollars.

En outre, Le président de Motorola Israel, Elisha Yanay, a récemment annoncé sa décision de démissionner. Yanay avait longtemps averti qu’il serait très difficile pour l’entreprise de survivre en Israël sans licencier si le dollar restait à son taux actuel, même s’il a bien évolué depuis.

Un responsable de Motorola Israël aurait annoncé au quotidien Ynet : " 20 employés seront à la retraite et ne seront pas remplacés et 20 autres employés seront licenciés dans le cadre du plan de l’entreprise pour 2010. "—

M.Fr

Plus besoin de prendre en photo les publicités contenant un numéro de téléphone ou un site internet pour s’y intéresser plus tard. Une société israélienne réussit à transformer chaque publicité classique en expérience interactive. La mise en place de la technologie “Ad Tag” (représentée par une boîte de neuf couleurs, la color box) devrait perturber le marché de la publicité (drainant plusie...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | High-Tech

Tous les lundis matin à 7h05 sur 94.8 FM, et ceci depuis plusieurs années, le Dr Daniel Rouach (Co-Fondateur de IsraelValley) est en direct sur Radio J pour parler du High Tech d'Israël. Depuis quelques mois déjà il est possible pour ceux qui le souhaitent d'écouter l'émission en podcast (1). C'est en Octobre 2011 qu'a été inaugurée cette émission qui présente les prouesses de la Silicon Valle...

IsraelValley Plus | High-Tech

IronSource dans le software et Infinidat (stockage de données) sont deux startups israéliennes qui viennent d’entrer dans le Club très fermé des 131 « licornes » (startups dont la valorisation dépasse le milliard de dollars). Le nombre de start-up qualifiées de “licornes”, dont la valorisation dépasse le milliard de dollars, est en constante augmentation, selon le Wall Street Journal. Le mon...

IsraelValley Plus | High-Tech

Le MassChallenge suisse a récolté 450 projets d’innovation. La première édition suisse du plus important accélérateur mondial de start-up clôt ses inscriptions avec près d’un demi-millier participants 450 projets venus de plus de cinquante pays: l’accélérateur de start-up américain MassChallenge a trouvé du répondant en Suisse. Les inscriptions au programme local, lancé pour la première fois...

IsraelValley Plus | High-Tech

Jeudi dernier, au cœur du superbe Centre pour la Paix Shimon Peres se déroulait la quatrième édition de la Conférence Ecomotion. Cet événement annuel, organisé par le Président de la joint-venture Boaz Mamo, a réuni une fois de plus les start-up israéliennes et les investisseurs du monde entier du secteur du transport intelligent (Smart Transportation). Boaz Mamo s’est logiquement montré sat...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | High-Tech

C'est le méga-deal de la semaine. Le sowftare spécialiste, Nice Systems, a fait l'acquisition de inContact (Etats-Unis) pour un montant record de $870 Millions. NICE est une société israélienne basée à Raanana, distribuant des systèmes d’information et des produits de sécurité dans plus de 100 pays. Elle est spécialisée dans la surveillance des réseaux téléphoniques, par enregistrement et a...

Dan Rosh | High-Tech

La start-up israélienne SkyFi a développé un nouveau modèle de nano-satellite susceptible d’offrir au monde une connexion à haut-débit. Ceux-ci son petits et peu coûteux. Ils sont lancés par grappes et se déplient dans l’espace pour former un grand système de communication. Selon Raz Itzhaki-Tami, président de l’Association isrélienne des Nano-Satellites, PDG et co-fondateur de SkyFi, le la...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | High-Tech

UN 1ER BILAN SUR LA CYBERSECURITE. Israël est l’un des leaders mondiaux dans le domaine de la cybersécurité. Un tel essor a notamment été permis par une coopération entre l’armée, le gouvernement, le secteur privé et le monde éducatif d’un niveau “inégalé dans le monde occidental” rapporte le Washington Post. La cybersécurité israélienne génère annuellement un demi-milliard de dollars, se pl...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | High-Tech

En 2014, Israël était classé premier pays au monde dans le domaine de l’innovation liée aux technologies propres (CleanTech) selon le classement “Global CleanTech Innovation Index 2014”. Doté d’une très forte culture entrepreneuriale, d’un système éducatif de haut niveau et confronté à d’importantes contraintes géographiques et naturelles, Israël réunit des conditions particulièrement propices ...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | High-Tech

La startup française Heetch poursuit son développement international et participe à une délégation française à Tel-Aviv afin d’y évaluer l’opportunité d’un futur lancement. Cette visite fait suite au succès rencontré en France depuis sa création, et au lancement de son service fin 2015 à Varsovie et début mai à Stockholm. La startup espère ainsi lancer son application dans une nouvelle ville...

IsraelValley Plus | High-Tech

"Apporter aujourd’hui la technologie de demain” est la devise de Sirin labs, start-up israélo-britannique et nouveau fabriquant de smartphone haut de gamme ayant pour objectif d’assurer une sécurité optimale à tous ses utilisateurs en s’appuyant sur l’expertise israélienne en matière de cybersécurité. Le projet est né en 2013 entre Moshe Hogeg et l’investisseur Kenges Rakishev. L’aventure a ...

IsraelValley Plus | High-Tech

L’hydroponique est une technique consistant à cultiver les plantes dans l’eau et pas dans le sol, elle existe depuis longtemps puisque les aztèques l’utilisaient déjà. Mais Moti Cohen, un chercheur israélien qui dirige la société LivinGreen, veut la remettre au goût du jour et surtout lui adjoindre la pisciculture pour optimiser les résultats. En effet, il cultive les plantes dans les bassi...

IsraelValley Plus | High-Tech

Bnei Brak se développe, se modernise pour mieux coller aux réalités de l’Etat et à son activité économique. Par Noémie Grynberg pour Israël Magazine. Aujourd’hui Bnei Brak n’est plus seulement la ville des Yéshivot. En bordure de Tel-Aviv, dans la région Centre, la plus dynamique du pays, la cité mue et se transforme. Pour commencer, il y a un an, la localité la plus dense d’Israël (170.0...

IsraelValley Plus | High-Tech

Le rédacteur en chef du site Economie Matin, Jean-Baptiste Giraud, s’est rendu en Israël en 2016 pour dénicher des "innovations qui vont nous changer la vie". Dans un entretien accordé à la station de radio RTL M. Giraud a déclaré « Tel-Aviv, pour ceux qui ne le savent pas, c’est la Californie, la Silicon Valley israélienne. À une différence près : là-bas, les inventeurs ont les mains libres...

IsraelValley Desk | High-Tech

La start-up israélienne Gaash Lighting est à l’origine d’Apollo, un lampadaire haute-technologie qui, en plus d’éclairer la voie, est doté de nombreuses fonctions additionnelles. Le système a été dévoilé en février, à la conférence “Smart Cities” d’Eilat. Tout en équipant ses luminaires de LED basse-consommation, Gaash Lighting y incorpore plusieurs caméras de surveillances en plus d’un syst...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | High-Tech