Aug 19

ISRAELVALLEY. DIVERGENCES DANS LE CABINET DE SECURITE. POUR LA GUERRE CONTRE L'IRAN : NETANYAHOU, BARAK, LIBERMAN, STEINITZ, DICHTER. CONTRE UNE OFFENSIVE MILITAIRE : BEGIN, YAALON, MERIDOR, YISHAI.

Authors picture

Jacques BENILLOUCHE (Tel-Aviv) | News

Headline image

REVUE DE PRESSE – La démocratie israélienne fonctionne avec des règles strictes qui empêchent le premier ministre de prendre seul les décisions engageant l’avenir d’Israël. Le Cabinet de Sécurité des neuf principaux ministres, organe suprême du gouvernement, est souverain en matière d’actions sécuritaires et, bien sûr, en matière de guerre. Depuis la nomination d’Avi Dichter, le rapport de force a changé au profit des partisans d’une attaque immédiate contre les usines nucléaires iraniennes.

Se positionnent pour l’attaque : Benjamin Netanyahou, Ehud Barak, Avigdor Liberman, Yuval Steinitz et Avi Dichter tandis quatre ministres s’opposent : Beni Begin, Moshé Yaalon, Dan Meridor et Eli Yishaï. Il est étonnant que les deux faucons du gouvernement, l’ancien chef d’Etat-major et ancien ministre de la défense Mosché Yaalon et Beni Begin soient opposés à une action militaire.

Après les postes militaires qu’il a occupés, Moshé Yaalon sait de quoi il parle. Il doit détenir des informations militaires confidentielles qui justifient sa position mitigée. Pour lui il ne s’agit pas de savoir si Israël devrait attaquer l’Iran mais quand : «Mon expérience avec la guerre est qu’elle ne devrait se produire qu’en tant que dernier recours.» De ce point de vue, il est sur la même ligne que l’ancien chef du Mossad, Méir Dagan, qui estime que l’attaque doit être menée en dernière extrémité, lorsqu’il n’y aura pas d’autre choix. Il est difficile de penser que ces deux monstres sécuritaires s’expriment à la légère.
Meir Dagan

Yaalon n’avait pas apprécié la volonté de dramatisation de Benjamin Netanyahou qui, dans une comparaison douteuse pour parvenir à ses fins, voulait assimiler certains aspects de la Shoah à la menace nucléaire iranienne : «Il y a beaucoup de sensibilité implicite dans la comparaison entre 1938 et nos jours. Cette sensibilité est compréhensible. Mais il n’y a rien qui puisse être comparé à la Shoah sauf certains comportements typiques de l’Ouest que nous avons vu à la veille de la Seconde Guerre mondiale».
Guerre soft

Guerre cybernétique
Yaalon n’est pas un pacifiste et il l’a démontré dans son opposition à Ariel Sharon lorsqu’il a refusé le désengagement de Gaza et a demandé à être relevé de son poste. Il fonde sa thèse sur deux stratégies : la dissuasion et la guerre soft. Selon lui, l’Iran renoncera à son programme nucléaire s’il doit choisir entre cette option ou survivre. Il est convaincu que l’Iran mettra un terme à son programme lorsque les occidentaux et les États-Unis afficheront une fermeté en menaçant de détruire le régime s’il persistait dans son entêtement. Mais il n’est pas dupe sur les négociations car il a appelé l’Occident à ne pas «tomber dans le panneau une nouvelle fois» lors du prochain round de discussions sur le nucléaire iranien.

Mais le ministre israélien des Affaires stratégiques préfère, en deuxième voie, la guerre cybernétique. Il préconise de contrer la menace nucléaire iranienne par le recours à de puissants virus informatiques, comme la cyber-arme Flame : «Il est justifié, pour quiconque considère la menace iranienne comme une menace significative, de prendre différentes mesures, y compris celle-là, pour la stopper».

Cette déclaration à la radio militaire avait été jugée osée car elle alimentait les spéculations sur une possible implication d’Israël dans le programme informatique de destruction des systèmes de contrôle des centrifugeuses nucléaires. Il estime que «Israël est en pointe dans les nouvelles technologies et ces outils nous offrent toutes sortes de possibilités».

Sa prise de position négative au sein du cabinet de sécurité, ainsi que celle de Meir Dagan, ne peuvent pas être assimilées à une lâcheté face au danger car les états de service de ces deux monstres sécuritaires sont éloquents. Ils estiment d’une part que l’Iran n’a pas encore atteint la côte d’alerte et, d’autre part, qu’il existe des armes redoutables cybernétiques qu’il faut d’abord utiliser avant d’envoyer à la mort nos soldats.

Israël a toujours fait confiance à son armée et à ses chefs parce qu’elle est une armée populaire de conscrits. Il ne revient à aucun civil de mesurer à leur place les risques encourus par le pays. L’armée propose et le gouvernement dispose. Le jour où la population se mettra à douter de Tsahal, alors Israël sera véritablement en danger et ressemblera à tous ses voisins.

Source: Par Jacques BENILLOUCHE copyright © Temps et Contretemps

Au Salon Viva Technology Via a été sans cesse citée comme "startup de l'avenir". La start-up israélienne a bouclé une levée de 100 millions de dollars. Forte de son succès à New York, Via affiche des ambitions mondiales pour sa solution technologique. Selon la startup VIA (Israël) : “Avec les infrastructures de transport existantes qui s’efforcent et parfois échouent à satisfaire une demand...

IsraelValley Plus | News

Depuis que les autorités ont autorisé les entreprises de sécurité israéliennes à utiliser des drones pour localiser les voitures volées, la société Ituran a enregistré ses premiers succès : l’un de ses drones a, entre autres, localisé une voiture volée dans les territoires sous administration de l’autorité palestinienne, ce qui a permis de la récupérer et de la rendre à son légitime propriétair...

IsraelValley Plus | News

L’homme d’affaires franco-israélien Patrick Drahi a racheté en septembre 2015, par l’intermédiaire de son groupe Altice et pour 17,7 milliards de dollars, le deuxième câble-opérateur des États-Unis : Cablevision. Un investissement qui permet aujourd’hui à l’entrepreneur d’y prévoir l'implantation de la chaîne i24 News dès cette année. Lancée, en 2013 avec Frank Melloul, conseiller en commun...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | News

Commence ce jour la 1ere édition du salon Viva Technologie, organisé par Publicis et Les Échos à Paris. Près de 30.000 visiteurs et 5.000 participants sont attendus au salon du numérique du 30 juin au 2 juillet porte de Versailles. IsraelValley sera en reportage ce jour sur le salon (un pavillon Israël sera inauguré ce jour). RTL : "Alors que Facebook va présenter les dernières avancées de s...

IsraelValley Plus | News

Les "Gmahim" sont des institutions extrêmement répandues dans les cercles religieux et surtout chez les ultra-orthodoxes. Leur nom est une abréviation de l'expression hébraïque "gmilout hassadim" évoquant la bienfaisance, la charité. Ils ont pour objectif de venir en aide aux personnes dans le besoin par le prêt d'argent ou de différents objets. Les gmahim ont connu un grand développemen...

IsraelValley Plus | News

Une expo très talons aiguilles à Holon, dans la banlieue de Tel Aviv. Intitulée le syndrome de Cendrillon l’expo est surtout l’occasion pour des créateurs israéliens de présenter leur travail. Yaara Keydar est la commissaire de l’expo : “Depuis leur création il y a 500 ans, les talons hauts suscitent des scandales dans le monde entier principalement en Europe et à l’occident. Je me suis ...

IsraelValley Plus | News

Agriculture. L’hydroponie, c’est-à-dire la culture bio des plantes hors du sol, dans des bacs remplis d’eau et d’engrais naturels, est une pratique de plus en plus populaire chez les particuliers. Mais peu connaissent les besoins précis de leurs cultures. La startup Flux a donc mis au point un appareil qui se place dans l’eau, l’analyse et transmet les données à l’utilisateur avec des conse...

IsraelValley Plus | News

Benjamin Netanyahu a signé un accord avec Cisco afin de faire avancer la " numérisation " en Israël. Netanyahu a rencontré le président exécutif de la compagnie américaine Cisco, John Chambers, à Jérusalem. Les deux hommes ont signé un protocole d'accord afin de travailler ensemble pour faire avancer la numérisation en Israël. Le Ministre de l'Egalité sociale Gila Gamliel, le directeur de...

IsraelVvalley Desk | News

Le célèbre mannequin israélien Esti Ginzburg est en pourparlers pour une nouvelle campagne internationale avec le leader mondial de la beauté L’Oréal. Esti Ginzburg, ou Ginsberg, Ginsborg, (Hebreu: אסתי גינזבורג) née le 6 mars 1990, à Tel Aviv (Israël) est un mannequin et une actrice israélienne2. Elle fait ses débuts à l'âge de huit ans avec une publicité pour du lait et, à l'âge de 14 ans,...

Ilan Dreyfus (Paris) | News

Sarona Market est en train de vivre une crise sans précédent. Les 91 boutiques et restaurants de Sarona ont perdu leurs clients (-50% pour certains). La presse en rajoute en parlant à nouveau du manque d'expertise des services de sécurité du centre. La télévision fait passer des publicités sur Sarona, mais rien n'y fait. Les israéliens ne veulent plus s'aventurer dans ce complexe magnifique. ...

Youval Barzilaï (Rehovot) | News

Un jour après avoir accusé certains rabbins en Israël d'avoir appelé "leur gouvernement à empoisonner les puits palestiniens", Abbas s'est rétracté samedi dans un communiqué, soulignant qu'il était "évident" que ces propos étaient "sans fondement". Dans des propos tenus jeudi en arabe --apparemment improvisés-- devant le Parlement européen et diffusés par la télévision de l'Union européenne,...

i24News | News

Benyamin Netanyahou compte soumettre dimanche au Conseil des ministres un projet de 50 millions de shekels (un peu plus de 11 millions d'euros) afin de renforcer les liens économiques et la coopération avec les pays africains. "Le continent africain constitue un vaste potentiel pour Israël dans de très nombreux domaines", a déclaré le Premier ministre. "De nombreux pays cherchent à nous o...

i24News | News

Le manque de pluie de ces derniers hivers dans le nord d’Israël a eu un effet désastreux sur la qualité de l’eau du lac de Tibériade dont la salinité continue d’augmenter, car la quantité d’eau se déversant dans le plus grand lac du pays ne cesse de diminuer. La quantité d’eau disponible est actuellement de 320 000 m3 par an contre environ 480 000 m3 dans les années 70. Même si Israël mi...

IsraelValley Plus | News

Plus besoin d’amis pour s’amuser au karaoké. Désormais, tout se passe sur les réseaux sociaux. L’application Yokee, au succès croissant, propose une plateforme de karaoké privée et sur mesure. De l’opéra à la musique pop, en passant par le rock ou la country, l’utilisateur peut sélectionner des chansons parmi une vaste bibliothèque en ligne dans une vingtaine de langues, piocher dans les vi...

IsraelValley Plus | News

La Tribune :"Tous les citadins le savent : trouver à se garer relève souvent du casse-tête et de l’épreuve de nerfs tant les places se font rares. Lancée en Israël, puis à Paris à la mi-avril, par la startup sPARK, l’application Polly s’engage à réduire le temps de recherche par deux, de 21 minutes (moyenne à Paris) à 10 minutes. Une performance possible grâce à un algorithme développé en i...

IsraelValley Plus | News