Aug 15

ISRAELVALLEY - TOURISME ET HISTOIRE - A la découverte du véritable Israël. Orah Sofer, guide touristique nous emmène dans un voyage aux allures de retour aux sources.

Authors picture

Lionel Yrhi (Netanya) | Tourisme

Headline image

Orah Sofer est guide touristique diplômée du ministère du Tourisme en Israël. Passionnée par l’histoire et Israël, elle nous emmène dans un voyage aux allures de retour aux sources.

Orah Sofer - Je suis dans le tourisme depuis longtemps. J’ai d’abord été hôtesse de l’air, puis j’ai travaillé dans les bateaux de charters avec mon mari. Ma famille travaille également dans le tourisme. Ainsi, en arrivant en Israël, nous avons voulu nous orienter vers ce domaine. Après avoir suivi la formation du Ministère du Tourisme, j’ai obtenu mon diplôme, et suis donc devenue officiellement guide anglophone et francophone. Je suis également guide certifiée à la cité de David ainsi qu’à l’institut du Temple de Jérusalem.

Dans le cadre du développement de notre activité, nous avons créé un site internet sur lequel nous présentons nos excursions : www.VisiterIsrael.com, ainsi qu’un groupe Facebook :« Tiyoulim en Erets Israël avec des guides diplômés du Ministère du Tourisme » qui décrit nos sorties, et qui présente également des articles hebdomadaires publiés sur certains sites archéologiques, ainsi que des informations historiques se rapportant à la terre d’Israël.

Nous organisons également, des sorties locales en partenariat avec l’office de tourisme de la mairie d’Ashdod (Hofit) ainsi que des associations de francophones.

IsraelValley - A quoi ressemble une journée type ?

O.S - Prenons par exemple une journée de visite guidée à Jérusalem. Nous partons à pied, nous faisons un circuit dans la vieille ville, en commençant par la porte de Jaffa, dans le but de décrire toutes les différentes périodes historiques de cette ville millénaire. Nous nous dirigeons ensuite vers le Shouk, le Cardo, puis, nous nous rendons à l’institut du Temple pour expliquer quels sont les derniers préparatifs nécessaires à la construction du futur troisième Temple.

Notre circuit est principalement axé sur les premier et deuxième Temples. Nous déjeunons ensuite et nous dirigeons vers le Kotel, puis la Cité de David dans laquelle nous traversons le tunnel d’eau du roi Ezékias. Nous racontons notamment l’histoire de la conquête du roi David, puis celle de la destruction du premier Temple. Nous décrivons également les liens spirituels de la source du Gihon, des jardins du Roi Salomon.

C’est l’un de nos circuits types, mais nous en avons élaboré d’autres tous aussi intéressants comme par exemple notre dernier en date qui s’intitule : « Sur les traces des Philistins », dans lequel nous partons d’Ashdod, racontons l’histoire des pérégrinations de l’arche de l’Alliance. Puis nous nous rendons à Tel Azeka, qui est le lieu de bataille entre David et Goliath. Ensuite nous allons à Kirbeth Kayefa, dernier site archéologique en vogue, qui retrace l’histoire du royaume de Juda dès ses débuts avec le Roi Shaül. Nous incluons certaines fois Ashkelon, puis rentrons sur Ashdod.

Un autre circuit qui consiste à visiter Ein Gedi, lieu de refuge du Roi David, ainsi que la mystérieuse inscription de la mosaïque sur son ancienne synagogue, nous permet également d’évoquer l’histoire héroïque de Massada ainsi que la découverte des rouleaux du prophète Ezékiel qui annonce la rédemption.

I.V - Quel est votre type de clientèle ?

O.S - Nous recevons essentiellement des juifs, mais travaillons également avec beaucoup de chrétiens qui, d’ailleurs, constituent la majeure partie du tourisme israélien. Le public évangélique étant très souvent désireux de visiter les sites bibliques, nous organisons des circuits adaptés, « à la carte ».

I.V - Quel est votre atout majeur ?

O.S - Le plus important pour nous, c’est la qualité du service. Nous tenons à ce que chaque personne reparte en ayant appris quelque chose. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous guidons souvent à deux (mon mari et moi) et travaillons de préférence avec de petits groupes (15-16 personnes), afin d’obtenir une qualité d’écoute optimale.

Je tiens vraiment à ce que les gens soient touchés en rentrant chez eux, et qu’ils découvrent, que ce soit à travers les sources juives, le Midrach, le Tana’h, ou l’histoire, pas seulement une information ou une donnée historique, mais véritablement un message, et qu’ils comprennent également l’importance de venir sur la Terre sainte et le rôle d’Israël.

C’est ma vision, c’est pour cela que je fais ce métier, pour transmettre quelque chose. Notre devise est « détente et instruction ».

En résumé, nous sommes très professionnels au niveau des groupes. Je fais en sorte que tout le monde apprenne et soit le premier de la classe (rires).

I.V - Pensez vous avoir participé au retour spirituel de certaines personnes ?

O.S - A ma grande joie, cela s’est produit plusieurs fois. Plusieurs israéliens non pratiquants ont changé leur perception de la religion ainsi que leurs pratiques à la suite d’une visite, notamment à la Cité de David.

J’ai eu un jour une expérience singulière lorsque je racontais l’histoire de Bat Sheva et du Roi David. Une femme qui faisait alors partie du groupe avait clairement exprimé son sentiment sceptique, presque moqueur face à cette histoire. Puis, au terme de mon récit, et notamment après avoir expliqué le fond et les détails de ce passage biblique, la grandeur et le rôle du Roi David, ainsi que la motivation profonde de son acte, cette femme est venue vers moi. Elle m’a remercié, puis a ajouté : « maintenant, je ne vois plus les choses de la même façon ». Cela a été une très bonne expérience pour moi.

I.V - Mme Sofer, merci d’avoir répondu à nos questions. Juste une dernière, un peu moins pertinente : quelle crème solaire utilisez vous ?

O.S - (rires) Aucune ! C’est très mauvais pour la santé.

Malgré les espoirs d'une reprise, le secteur du tourisme peine à se remettre de l'opération Bordure protectrice, affichant une baisse de 25%, par rapport à la même période l'an dernier, a rapporté l'Association Hôtel Israël (IHA) mercredi. Les chiffres officiels ne disent pas tout. En effet, le site Airbnb est un succès extraordinaire en Israël. C'est certainement ce service de location d'appar...

i24News et IsraelValley | Tourisme

De janvier à juin 2015, la fréquentation des hôtels d'Israël a diminué dans l'ensemble de 25% (46% pour les hôtels d'Eilat). En revanche, le tourisme intérieur a augmenté de 8%. Les hôtels ont enregistré 4,1 millions de nuitées pour les touristes et 5,9 millions de nuitées pour les israéliens. Cette crise du secteur représente une baisse globale de 2,7 millions de nuitées touristiques soit une...

David Illouz | Tourisme

Israël rejoint 50 autres nations, avec sa montgolfière de 23 mètres de diamètre et qui peut s'élever à une hauteur de 120 mètres au dessus du sol. La balade en Ballon coûte 75nis pour les adultes, 65nis pour les résidents de Tel Aviv et 50nis pour les enfants. 12 minutes au dessus du sol et 30 personnes personnes maximum pour voir la ville sous un autre angle. Pour vous y rendre, l'accès...

Tiptoptelaviv.com | Tourisme

Jerusalem cherche à développer les courts séjours de voyageurs français Le Jerusalem Development Authority confie sa représentation à Indigo Consulting En confiant sa représentation sur le marché français à Indigo Consulting, le Jerusalem Development Authority compte développer sa présence auprès des voyageurs de l'Hexagone. Il veut faire de la ville une destination pour les courts-séjour e...

Tourmag.com | Tourisme

En Israël s'exposer nu sur une plage est semi-illégal (la loi n'est pas très claire sur ce sujet). Phénomène nouveau : de plus en plus d'israéliens, au lieu d'aller en Grèce s'exposer au soleil sans maillot, restent tranquillement en Israël. Une association qui a déjà plus de 200 membres est présente dans le pays. Les trois lieux de prédilection pour le naturisme sont, selon le site officie...

Eyal Dayan (Rehovot) | Tourisme

IsraelValley lance ce jour son "Quizz de l'été". Répondre à la question suivante : dans quel pays a t-on inventé la serviette anti-sable ? Selon (1) : "L’inconvénient numéro un d’une journée à la plage? Le sable, qui s’infiltre partout. Pour ne plus avoir de sable sur sa serviette, rien de plus simple à présent: il vous suffit de remplacer votre classique paillasse par un tapis de plage anti...

Ilan Rosenthal (Tel Aviv) | Tourisme

Israël et le Japon ont signé un nouvel accord aérien qui devrait aboutir à l’ouverture d’une ligne directe entre Tel Aviv et Tokyo. L’accord permettra aux compagnies aériennes israéliennes et nipponnes de proposer des vols directs entre les deux destinations. Actuellement, la majorité des passagers israéliens qui se rendent au Japon passent par Hong Kong ou Séoul. Des vols charters relient égal...

IsraPresse | Tourisme

Le tourisme israélien va t-il bénéficier de la chute réelle du tourisme dans certains pays arabes ? Selon des chiffres obtenus par IsraelValley un léger frémissement en faveur d'Israël a bien lieu. Les coûts prohibitifs des hotels israéliens est tel que de nombreux touristes potentiels préfèrent rester dans l'hexagone. (IR) Selon (1) : "L'attentat en Tunisie a des répercussions sur le touris...

Ilan Rosenthal (Paris) | Tourisme

RyanAir, l’une des plus importantes compagnies low-cost européennes, a annoncé qu’elle ouvrirait trois lignes reliant des villes européennes à l’aéroport Ovda à Eilat et cela à partir de Novembre. « Ce n’était qu’une question de temps avant que nous commencions à voler vers Israël. Et nous allons le faire très prochainement » a annoncé David O’Brian, responsable commercial de RyanAir. Il ...

(A.H) JPost | Tourisme

« Malgré les espoirs d’un redressement de la situation deux ou trois mois après l’opération de l’été dernier contre Gaza, il semble plutôt que la crise ne fait qu’empirer. Le nombre de touristes est en chute libre, le nombre de séjours dans les hôtels est en baisse et le nombre de voyages organisés a nettement été réduit, » rapporte Ynet qui cite des chiffres communiqués par l’Association des H...

Ilan Rosenthal (Tel Aviv) | Tourisme

EXCLUSIF ISRAELVALLEY. Après l'attaque sur une plage d'El Kantaoui, près de sources, les touristes rescapés se préparaient, vendredi soir, à quitter la Tunisie. Le groupe de l'Etat islamique a revendiqué l'attentat. Selon nos informations, rassemblées auprès de trois agences de voyage à Tel Aviv, des touristes et hommes d'affaires juifs ayant des passeports français mais également israélien...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Tourisme

EasyJet a introduit une nouvelle ligne entre Tel Aviv et Amsterdam. En janvier, le directeur de développement du réseau, Neil Slaven, qui est chargé de la destination Israël avait expliqué que la compagnie aérienne britannique à bas coût avait détecté une forte demande pour les vols Tel-Aviv – Amsterdam. Cette décision avait été prise à l’issue d’une série de réunions en Israël avec des respons...

IsraPresse | Tourisme

C'est devenu une épidémie qui va certainement se répandre en Israël lors de la prochaine saison touristique. S’immortaliser nu devant un lieu historique (devant les murs d'enceinte de Jérusalem ? A Massada ?), est devenu un phénomène de mode. De plus en plus de lieux inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco se transforment en jolis décors pour touristes dévêtus. Libération (Copyrights) : ...

Ilan Rosenthal | Tourisme

Les cadenas d'amour sont des cadenas que des couples accrochent sur des ponts ou des équipements publics pour symboliser leur amour. Les Israéliens le font avec plaisir à Paris (il suffit de lire les prénoms écrits en hébreu sur les cadenas encore visibles à Paris pour comprendre!). Sauf que ce n'est plus possible! La ville de Paris a supprimé récemment les cadenas du Pont des Arts. De nombr...

Eyal Dayan (Rehovot) | Tourisme

Les musées de Tel Aviv qu'il faut visiter lors de votre prochain séjour en Israël. 1. Maison Bialik : 22, rue Bialik. Ancienne demeure de Haïm Nahman Bialik, l’un des plus grands poètes d’Israël. Musée dédié à sa vie et à son œuvre. Bibliothèque et expositions permanentes. 2. Institut et Musée Jabotinsky : 38, rue King George. A la mémoire de Zeev Jabotinsky. 3. Musée de cire : Au derni...

Gilles Sitruk | Tourisme