Aug 14

ISRAELVALLEY WAROOM - CONFLIT ENTRE IRAN ET ISRAËL : DES SCENARIOS CREDIBLES SUR LE COÛT DE LA GUERRE. Le coût de chaque jour de guerre est évalué à 1,5 milliard de shekels (370 millions de dollars).

Authors picture

Jack Guez (Le Parisien) | Économie

Headline image

Le scénario d’une guerre que pourrait lancer Israël contre l’Iran et son programme nucléaire, évoqué quotidiennement par les médias israéliens, coûterait très cher à l’économie israélienne qui subit d’ores et déjà un net ralentissement de sa croissance.
Le scénario d’une guerre que pourrait lancer Israël contre l’Iran et son programme nucléaire, évoqué quotidiennement par les médias israéliens, coûterait très cher à l’économie israélienne qui subit d’ores et déjà un net ralentissement de sa croissance. |

Le scénario d’une guerre que pourrait lancer Israël contre l’Iran et son programme nucléaire, évoqué quotidiennement par les médias israéliens, coûterait très cher à l’économie israélienne qui subit d’ores et déjà un net ralentissement de sa croissance.
Parmi les dirigeants israéliens, seul le gouverneur de la Banque d’Israël Stanley Fischer s’est exprimé publiquement sur cette question en affirmant que son institution avait pris ses dispositions.

“Une attaque contre l’Iran aurait de graves répercussions mais nous sommes prêts à faire face aux crises et aux conséquences d’une telle initiative”, a assuré M. Fischer sans donner de détails. Le gouverneur s’est contenté d’indiquer qu’un conflit ne manquerait pas de provoquer une hausse du budget de la Défense. “La responsabilité primordiale de chaque pays consiste à assurer la sécurité de ses citoyens. S’il faut débourser plus d’argent pour assurer la sécurité de l’Etat, nous le ferons et nous en paierons le prix”, a-t-il ajouté.

Interrogé par l’AFP, un responsable de la Banque centrale a précisé qu’Israël disposait d’un “confortable” matelas de devises étrangères de 75,3 milliards de dollars. “Ce pactole devrait nous permettre de financer sans à-coups nos importations en cas de guerre et de défendre éventuellement le shekel (la devise nationale)”, a-t-il analysé, en requérant l’anonymat. Du côté de l’Association des industriels israéliens, le ton est également plutôt rassurant.

“Pour le moment, les chefs d’entreprise sont plutôt inquiets des risques de récession provoqués par la crise de l’euro”, explique Danny Catarivas, responsable des relations internationales de la principale organisation patronale. M. Catarivas rappelle également que lors de la Seconde guerre du Liban de l’été 2006, lorsque le Hezbollah avait tiré plus de 4.000 roquettes vers le nord d’Israël, contraignant un million d’habitants de cette région à se réfugier dans les abris ou dans le sud du pays, “l’économie avait connu un léger passage à vide avant de se redresser et connaître une fin d’année meilleure que prévu”.

Les médias dressent, en revanche, un tableau beaucoup plus sombre en notant notamment que la Bourse de Tel-Aviv, très nerveuse, a connu une série de séances en berne. Le shekel, qui pourrait selon les commentateurs être la “première victime d’une guerre qui n’a pas encore commencé”, donne également des signes de faiblesse face au dollar et à l’euro.

Un porte-parole de l’Association des hôteliers israéliens confie pour sa part que “l’impact des rumeurs d’une guerre imminente commence à se faire sentir” alors que l’année 2012 s’annonçait au premier semestre sous les meilleurs auspices. Channel 10, chaîne de TV privée, citant des experts militaires, a estimé que 50.000 missiles et roquettes tirés de l’Iran, ou par le Hezbollah à partir du Liban, pourraient s’abattre sur le territoire israélien.

Le coût de chaque jour de guerre est évalué à 1,5 milliard de shekels (370 millions de dollars) à condition toutefois que seule la moitié de l’économie israélienne soit paralysée par des attaques qui pourraient suivre des raids israéliens contre les installations nucléaire iraniennes.

Ces dépenses, et le manque à gagner, contraindraient le Trésor à procéder à de nouvelles coupes claires dans les budgets civils pour augmenter les crédits militaires alors que le budget de la Défense, qui devait initialement s’élever à 52 milliards de shekels (13 milliards de dollars) devrait en fin de compte atteindre 60 milliards de shekels (15 milliards de dollars) cette année même si aucun conflit n’éclate.

Or le gouvernement a d’ores et déjà imposé le mois dernier un plan d’austérité, avec notamment une augmentation d’un point de la TVA qui affecte surtout les classes les plus défavorisées, à la suite d’une baisse des recettes fiscales dues à un recul de moitié de la croissance. Celle-ci devrait atteindre en 2012 2,3%, contre 4,7% en 2011, selon les projections de la banque Hapoalim).

© Le Parisien, 2012

Source: Le Parisien (Copyrights)

Selon Les Echos et Reuters : "Israël a fait acte de candidature pour rejoindre la Banque asiatique d'investissement pour les infrastructures (AIIB) qui devrait être officiellement créée avant la fin de l'année à l'initiative de la Chine, a annoncé mercredi le ministère israélien des Affaires étrangères. Israël, dont la lettre de candidature a été signée par le Premier ministre Benjamin Netan...

Les Echos et Reuters | Économie

Analyse – Le chômage en Israël est tombé à 5,3%, son niveau historique le plus bas. En quoi Israël est-il différent des autres pays développés ? Alors que les pays occidentaux de l’OCDE peinent à endiguer la montée du chômage, c’est la tendance inverse qui se produit en Israël. En février dernier, le taux de chômage a encore reculé de 0,3 point, pour passer de 5,6% à 5,3% seulement. Ce son...

Jacques Bendelac | Économie

SHEKELS. A l’ouverture du marché des devises étrangères, l’Euro gagne 0.22% et s’échange à 4.282 shekels. Le dollar perd 0.16% et s’échange à 3.973 shekels. BURUNDI. La firme américano-israélienne Gigawatt Mondial a emporté un appel d’offre internationale pour construire le premier champ solaire au Burundi. L’entreprise s’attend à augmenter la production d’électricité de ce pays d’Afrique d...

Coolamnews | Économie

Fundtech qui est installée à Herzliya (Nord de Tel Aviv) et qui est très active dans le domaine de la technologie financière (software) a été rachetée pour un prix astronomique de $1,25 Milliards par le canadien DH Corporation (évaluée à $2.7 billion et active au Toronto Stock Exchange). D+H est un important fournisseur de technologies financières sur qui les institutions financières de par...

Eyal Cohen (Rehovot) | Économie

Il ne s’agit pas d’un poisson d’avril ; après deux années et demie de gel total, le salaire minimum en Israël est relevé de 8% dès ce 1er avril. C’est le 21 janvier dernier que la Knesset a voté la hausse du salaire minimum en trois tranches : - le 1er avril 2015, le salaire minimum sera porté à 4.650 shekels par mois ; - le 1er juillet 2016, le salaire minimum sera relevé à 4.825 shekel...

Jacques Bendelac | Économie

Israël et la Chine ont lancé hier à Tel-Aviv une task force commune israélo-chinoise pour développer la coopération d'affaires entre les deux pays. La task force Israël-Chine, menée par le bureau du Premier ministre israélien et l'Institut israélien des exportations, vise à développer les liens économiques bilatéraux avec comme objectif le doublement des exportations israéliennes vers la Chine...

IsraelValley Desk | Économie

SPECIAL ISRAELVALLEY. Dur arbitrage pour Benjamin Netanyahou qui doit trancher très vite : le Président du Parti Kulanou Moshe Kahlon et le leader du parti Judaïsme unifié de la Torah ("United Torah Judaism") Moshe Gafni veulent prendre la Présidence du Knesset Finance Committee. Pour ceux qui l'ignorent, les grandes décisions économiques et sociales se prennent en Israël à la Présidence du...

Dan Rosh (Paris) | Économie

Le bureau central des statistiques a annoncé que le taux de chômage a chuté de 0,3 points en Février, atteignant un nouveau record de 5,3%, comparativement à 5,6% en Janvier. Le taux de chômage israélien est maintenant parmi les plus faibles taux de chômage enregistrés parmi les pays membres de l'Organisation de coopération et de développement économiques ( OCDE ). Ces données représente...

David Illouz | Économie

VOCABULAIRE ISRAELVALLEY. Connaissez-vous le concept de "Super-Startups" ? Un excellent article lui donne une définition qui nous semble prafaitement adaptée à la Silicon Valley d'Israël. "Depuis 2011, on assiste à l’émergence d’une nouvelle génération de startups. De petites équipes techniques, ultra-profitables, en hyper-croissance, tournées vers l’export et l’international : ce sont des ...

Dan Rosh (Paris) | Économie

La Banque d’Israël vient de relever sa prévision de croissance à 3,2% pour 2015 et 3,5% pour 2016 ; en revanche, l’investissement est à la traîne. Le ministre des Finances, qui prendra ses fonctions dans les semaines qui viennent, jouira d’un environnement favorable et de perspectives optimistes. Reste à savoir comment il utilisera les vents favorables pour relancer l’économie israélienne ...

Jacques Bendelac | Économie

Israel Chemicals (ICL) a annoncé le jeudi 26 mars dernier une offre d’environ 110 millions de dollars pour acquérir le fabricant d’engrais canadien Allana Potash. Selon Reuters, l’opération a pour but d’accélérer le projet d’exploitation d’une mine éthiopienne. En effet, Allana Potash a récemment annoncé son désir de mobiliser un financement de 787 millions de dollars dans l’exploitation de ...

Aaron Akinocho | Économie

Paypal est en train de racheter une deuxième entreprise israélienne de cyber-sécurité. Le géant des payements en ligne Paypal est en train de faire une nouvelle acquisition en Israël. De fait, une société de cyber-sécurité située à Beer Sheva, CyActive, est en cours d’achat pour la modique somme de 60 millions de dollars. CyActive a été fondée en 2003 par son PDG Liran Tancman et par Shlomi ...

Dan Birenbaum – JSSNews | Économie

Il n’est pas courant en Israël de voir des manifestations d’agriculteurs; pourtant, la colère gronde dans un secteur handicapé par des coûts élevés. Depuis quelques jours, les agriculteurs manifestent dans les grandes villes israéliennes au cri "Sauvons l’agriculture israélienne" : routes barrées, déversement de fruits dans les rues, défilés de protestation, rassemblements devant le minist...

Jacques Bendelac | Économie

Le célèbre milliardaire russe Roman Abrahamovitch a par l’intermédiaire de sa société d’investissement Millhouse Capital misé près de 2,25 millions de dollars sur la start-up israélienne IAngels. La société spécialisée dans le financement participatif a été créée l’année dernière. Elle a bâti son succès en offrant la possibilité aux jeunes entrepreneurs du pays de profiter de ses services d...

IsraPresse | Économie

La société israélienne des Chemins de fer lève des fonds à la Bourse de Tel Aviv ; une autre étape dans la privatisation de l’entreprise publique. La privatisation des entreprises publiques touche aussi les Chemins de fer israéliens Il y a quelques jours, "Rakevet Israel" (ou "Israel Railways" en anglais) a levé des fonds à la Bourse de Tel Aviv ; autrement dit, des investisseurs privés en...

Jacques Bendelac | Économie