Aug 14

ISRAELVALLEY WAROOM - CONFLIT ENTRE IRAN ET ISRAËL : DES SCENARIOS CREDIBLES SUR LE COÛT DE LA GUERRE. Le coût de chaque jour de guerre est évalué à 1,5 milliard de shekels (370 millions de dollars).

Authors picture

Jack Guez (Le Parisien) | Économie

Headline image

Le scénario d’une guerre que pourrait lancer Israël contre l’Iran et son programme nucléaire, évoqué quotidiennement par les médias israéliens, coûterait très cher à l’économie israélienne qui subit d’ores et déjà un net ralentissement de sa croissance.
Le scénario d’une guerre que pourrait lancer Israël contre l’Iran et son programme nucléaire, évoqué quotidiennement par les médias israéliens, coûterait très cher à l’économie israélienne qui subit d’ores et déjà un net ralentissement de sa croissance. |

Le scénario d’une guerre que pourrait lancer Israël contre l’Iran et son programme nucléaire, évoqué quotidiennement par les médias israéliens, coûterait très cher à l’économie israélienne qui subit d’ores et déjà un net ralentissement de sa croissance.
Parmi les dirigeants israéliens, seul le gouverneur de la Banque d’Israël Stanley Fischer s’est exprimé publiquement sur cette question en affirmant que son institution avait pris ses dispositions.

“Une attaque contre l’Iran aurait de graves répercussions mais nous sommes prêts à faire face aux crises et aux conséquences d’une telle initiative”, a assuré M. Fischer sans donner de détails. Le gouverneur s’est contenté d’indiquer qu’un conflit ne manquerait pas de provoquer une hausse du budget de la Défense. “La responsabilité primordiale de chaque pays consiste à assurer la sécurité de ses citoyens. S’il faut débourser plus d’argent pour assurer la sécurité de l’Etat, nous le ferons et nous en paierons le prix”, a-t-il ajouté.

Interrogé par l’AFP, un responsable de la Banque centrale a précisé qu’Israël disposait d’un “confortable” matelas de devises étrangères de 75,3 milliards de dollars. “Ce pactole devrait nous permettre de financer sans à-coups nos importations en cas de guerre et de défendre éventuellement le shekel (la devise nationale)”, a-t-il analysé, en requérant l’anonymat. Du côté de l’Association des industriels israéliens, le ton est également plutôt rassurant.

“Pour le moment, les chefs d’entreprise sont plutôt inquiets des risques de récession provoqués par la crise de l’euro”, explique Danny Catarivas, responsable des relations internationales de la principale organisation patronale. M. Catarivas rappelle également que lors de la Seconde guerre du Liban de l’été 2006, lorsque le Hezbollah avait tiré plus de 4.000 roquettes vers le nord d’Israël, contraignant un million d’habitants de cette région à se réfugier dans les abris ou dans le sud du pays, “l’économie avait connu un léger passage à vide avant de se redresser et connaître une fin d’année meilleure que prévu”.

Les médias dressent, en revanche, un tableau beaucoup plus sombre en notant notamment que la Bourse de Tel-Aviv, très nerveuse, a connu une série de séances en berne. Le shekel, qui pourrait selon les commentateurs être la “première victime d’une guerre qui n’a pas encore commencé”, donne également des signes de faiblesse face au dollar et à l’euro.

Un porte-parole de l’Association des hôteliers israéliens confie pour sa part que “l’impact des rumeurs d’une guerre imminente commence à se faire sentir” alors que l’année 2012 s’annonçait au premier semestre sous les meilleurs auspices. Channel 10, chaîne de TV privée, citant des experts militaires, a estimé que 50.000 missiles et roquettes tirés de l’Iran, ou par le Hezbollah à partir du Liban, pourraient s’abattre sur le territoire israélien.

Le coût de chaque jour de guerre est évalué à 1,5 milliard de shekels (370 millions de dollars) à condition toutefois que seule la moitié de l’économie israélienne soit paralysée par des attaques qui pourraient suivre des raids israéliens contre les installations nucléaire iraniennes.

Ces dépenses, et le manque à gagner, contraindraient le Trésor à procéder à de nouvelles coupes claires dans les budgets civils pour augmenter les crédits militaires alors que le budget de la Défense, qui devait initialement s’élever à 52 milliards de shekels (13 milliards de dollars) devrait en fin de compte atteindre 60 milliards de shekels (15 milliards de dollars) cette année même si aucun conflit n’éclate.

Or le gouvernement a d’ores et déjà imposé le mois dernier un plan d’austérité, avec notamment une augmentation d’un point de la TVA qui affecte surtout les classes les plus défavorisées, à la suite d’une baisse des recettes fiscales dues à un recul de moitié de la croissance. Celle-ci devrait atteindre en 2012 2,3%, contre 4,7% en 2011, selon les projections de la banque Hapoalim).

© Le Parisien, 2012

Source: Le Parisien (Copyrights)

Alstom Israël aurait, selon le journal économique Globes, l'intention d'attaquer les Autorités israéliennes (Israel Railways), qui n'appliqueraient pas les règles d'un appel d'offres international sur l'électrification du rail israélien. Le Canadien Bombardier semble être sur la même longueur d'ondes avec le géant Français. Les Chinois CNR et CSR qui ont fusionné depuis peu (ce qui aurait dû...

Ilan Friedman (Tel Aviv) | Économie

Le consortium Strauss est présent sur 11 segments d’activités dont surtout les produits laitiers avec 14 000 employés dans 22 pays et plus de 8 milliards de shekels de chiffre d’affaires, dont près de la moitié en Israël (1). Strauss contrôle 12% du marché israélien de l’agroalimentaire. Ses produits phares sont le café et les salades préparées, dont le célèbre houmous. En 2014, le groupe S...

IsraelValley Desk | Économie

Mahmoud Abbas et Shimon Péres se sont rencontrés au Forum économique du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord qui se tenait en Jordanie. Abbas a expliqué que "la communauté internationale conservera la motivation d’implanter une solution à deux états pour résoudre le conflit arabo-israélien". Péres a déclaré à la tribune que la majorité des Israéliens sont favorables à une solution à deux Etats....

Jo Zisman (JSS News) | Économie

L’usine Touv Taam de Dimona rique de fermer. L’usine créée il y a 15 ans, emploie 70 personnes et produit quelque 15 000 plats alimentaires par jour, livrés dans des écoles et bureaux gouvernementaux. En 2009, le ministère de l’Économie avait demandé à l’administration domaniale israélienne d’accorder un terrain exempté de taxes à l’usine pour construire un édifice de 12 000 m², devant comprend...

IsraPresse | Économie

Heidi Klum, la célèbre mannequin allemande, devient l’ambassadrice de Wix, une plateforme en ligne qui facilite la création de son propre site Internet. Wix est une compagnie israélienne qui compte plus de 58 millions d’utilisateurs enregistrés dans le monde. Dans cette nouvelle publicité, Heidi Klum dévoile la genèse de son nouveau business tout en créant son site internet avec Wix. (CoolIsrae...

IsraelValley Desk | Économie

L’homme d’affaires israélien Teddy Sagui a été sacré « Entrepreneur de l’année 2015″ en Grande-Bretagne lors de la cérémonie des PROPS organisé par l’association Variety basée à Londres. Le natif de Tel-Aviv devient ainsi le premier Israélien à obtenir cette prestigieuse récompense. Teddy Sagui a été récompensé pour son rachat de Camden Market, l’un des centres commerciaux les plus visités de l...

IsraPresse | Économie

Depuis sa création en 1948, la spontanéité des choix politiques et industriels opérés par l’état d’Israël permettent d'expliquer ses succès économiques en matière d’innovation technologique. Considérée à juste titre comme « la Start-up Nation », Israël possède à ce jour, la plus grande concentration de start-up par tête dans le monde, avec près d'un millier de nouvelles entreprises lancées c...

Daniel Abitbol | Économie

Jérusalem avec une population relativement jeune, compte 850 000 habitants (soit 10% de la population israélienne) installés sur les 200 km2 gérés par la municipalité. Vitalité économique : 3 300 nouvelles entreprises ont vu le jour en 2014 dans la ville. La mairie y accorde de l’importance et y consacre un budget conséquent. Construction : l’année 2014 a été fructueuse. Jérusalem reste ...

Coolamnews | Économie

Les Israéliens célèbreront dimanche Chavouot en dégustant fromages et yogourts. Cette année, les produits laitiers s’ouvrent à la concurrence. Une des traditions de la fête de Chavouot est de prendre un repas lacté. D’où l’importance économique de la fête pour un important secteur de l’agroalimentaire. En Israël, le marché des produits laitiers est un des plus monopolistiques au monde. Da...

Jacques Bendelac | Économie

Le goût des Israéliens en termes de produits lactés vit depuis quelques années une véritable métamorphose. Cela se traduit par l’arrivée constante sur le marché de nouveaux yaourts, crèmes et fromages provenant aussi bien de l’étranger que de plusieurs dizaines de laiteries et fromageries locales. On trouve des fromageries de ce type à travers le pays, du Golan au nord au Néguev dans le sud en ...

Gabriel Geller (Israpresse) | Économie

En 2014, Israël a exporté des équipements médicaux pour un montant de 2 milliards de dollars. Destination : l’Amérique du nord, l’Europe et l’Asie. L’année qui vient de s’écouler a été un bon cru pour la production israélienne d’équipements médicaux. Les exportations se sont montées à 2 milliards de dollars, soit 11% de plus qu’en 2013. *AMÉRIQUE DU NORD ET EUROPE* Parmi les plus imp...

Jacques Bendelac | Économie

Cent jours de grâce ? Le Conseil des ministres a décidé de s'octroyer jusqu'au 5 novembre pour faire voter le budget 2015 et 2016 par les députés. Le premier Conseil des ministres du 4ème gouvernement Netanyahou s'est réuni exceptionnellement hier mardi, au lieu du dimanche traditionnel. Au menu: les prérogatives du ministère des Finances et la préparation du prochain budget qui couvrira d...

Jacques Bendelac | Économie

Le jean à 29 shekels (environ 6.5 euros) en Israël ? oui, ce sera possible. Le top model Bar Refaeli vient d’ouvrir une chaine de magasins de mode distribuant des articles à des prix défiant toute concurrence. Le premier magasin de la chaine, nommée « Urbanica » s’est ouvert lundi à Rishon Letzion, dans le centre du pays et propose de la mode pour tous, accessible à tous les portefeuilles. B...

Isranews.com | Économie

Le Canada et Israël maintiennent non seulement de bonnes relations politiques mais aussi économiques. De nombreux deals suivent une bonne relation entre les deux pays. La preuve. La semaine démarre bien pour Frutarom (Israël) qui a annoncé avoir acquis BSA (très actif en Inde) au Canada pour $35 Millions. La presse économique Canadienne a consacré de nombreux articles à ce deal. La multi...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Économie

Le gouvernement israélien a présenté ses dix-huit lignes directrices : douze d’entre elles concernent les défis économiques et sociétaux à venir. Que fera le quatrième gouvernement de Benyamin Netanyahou en matière économique, sociale et écologique ? La réponse à cette lancinante question se trouve dans un document de deux pages déposé à la Knesset en fin de semaine dernière. En Israël,...

Jacques Bendelac | Économie