Aug 14

ISRAELVALLEY WAROOM - CONFLIT ENTRE IRAN ET ISRAËL : DES SCENARIOS CREDIBLES SUR LE COÛT DE LA GUERRE. Le coût de chaque jour de guerre est évalué à 1,5 milliard de shekels (370 millions de dollars).

Authors picture

Jack Guez (Le Parisien) | Économie

Headline image

Le scénario d’une guerre que pourrait lancer Israël contre l’Iran et son programme nucléaire, évoqué quotidiennement par les médias israéliens, coûterait très cher à l’économie israélienne qui subit d’ores et déjà un net ralentissement de sa croissance.
Le scénario d’une guerre que pourrait lancer Israël contre l’Iran et son programme nucléaire, évoqué quotidiennement par les médias israéliens, coûterait très cher à l’économie israélienne qui subit d’ores et déjà un net ralentissement de sa croissance. |

Le scénario d’une guerre que pourrait lancer Israël contre l’Iran et son programme nucléaire, évoqué quotidiennement par les médias israéliens, coûterait très cher à l’économie israélienne qui subit d’ores et déjà un net ralentissement de sa croissance.
Parmi les dirigeants israéliens, seul le gouverneur de la Banque d’Israël Stanley Fischer s’est exprimé publiquement sur cette question en affirmant que son institution avait pris ses dispositions.

“Une attaque contre l’Iran aurait de graves répercussions mais nous sommes prêts à faire face aux crises et aux conséquences d’une telle initiative”, a assuré M. Fischer sans donner de détails. Le gouverneur s’est contenté d’indiquer qu’un conflit ne manquerait pas de provoquer une hausse du budget de la Défense. “La responsabilité primordiale de chaque pays consiste à assurer la sécurité de ses citoyens. S’il faut débourser plus d’argent pour assurer la sécurité de l’Etat, nous le ferons et nous en paierons le prix”, a-t-il ajouté.

Interrogé par l’AFP, un responsable de la Banque centrale a précisé qu’Israël disposait d’un “confortable” matelas de devises étrangères de 75,3 milliards de dollars. “Ce pactole devrait nous permettre de financer sans à-coups nos importations en cas de guerre et de défendre éventuellement le shekel (la devise nationale)”, a-t-il analysé, en requérant l’anonymat. Du côté de l’Association des industriels israéliens, le ton est également plutôt rassurant.

“Pour le moment, les chefs d’entreprise sont plutôt inquiets des risques de récession provoqués par la crise de l’euro”, explique Danny Catarivas, responsable des relations internationales de la principale organisation patronale. M. Catarivas rappelle également que lors de la Seconde guerre du Liban de l’été 2006, lorsque le Hezbollah avait tiré plus de 4.000 roquettes vers le nord d’Israël, contraignant un million d’habitants de cette région à se réfugier dans les abris ou dans le sud du pays, “l’économie avait connu un léger passage à vide avant de se redresser et connaître une fin d’année meilleure que prévu”.

Les médias dressent, en revanche, un tableau beaucoup plus sombre en notant notamment que la Bourse de Tel-Aviv, très nerveuse, a connu une série de séances en berne. Le shekel, qui pourrait selon les commentateurs être la “première victime d’une guerre qui n’a pas encore commencé”, donne également des signes de faiblesse face au dollar et à l’euro.

Un porte-parole de l’Association des hôteliers israéliens confie pour sa part que “l’impact des rumeurs d’une guerre imminente commence à se faire sentir” alors que l’année 2012 s’annonçait au premier semestre sous les meilleurs auspices. Channel 10, chaîne de TV privée, citant des experts militaires, a estimé que 50.000 missiles et roquettes tirés de l’Iran, ou par le Hezbollah à partir du Liban, pourraient s’abattre sur le territoire israélien.

Le coût de chaque jour de guerre est évalué à 1,5 milliard de shekels (370 millions de dollars) à condition toutefois que seule la moitié de l’économie israélienne soit paralysée par des attaques qui pourraient suivre des raids israéliens contre les installations nucléaire iraniennes.

Ces dépenses, et le manque à gagner, contraindraient le Trésor à procéder à de nouvelles coupes claires dans les budgets civils pour augmenter les crédits militaires alors que le budget de la Défense, qui devait initialement s’élever à 52 milliards de shekels (13 milliards de dollars) devrait en fin de compte atteindre 60 milliards de shekels (15 milliards de dollars) cette année même si aucun conflit n’éclate.

Or le gouvernement a d’ores et déjà imposé le mois dernier un plan d’austérité, avec notamment une augmentation d’un point de la TVA qui affecte surtout les classes les plus défavorisées, à la suite d’une baisse des recettes fiscales dues à un recul de moitié de la croissance. Celle-ci devrait atteindre en 2012 2,3%, contre 4,7% en 2011, selon les projections de la banque Hapoalim).

© Le Parisien, 2012

Source: Le Parisien (Copyrights)

Hong Kong (awp) - DKSH, groupe proposant des services aidants à l’expansion de marché, particulièrement en Asie, et dont le siège est à Zurich (Suisse), a conclu un accord avec la société ICL (Israel Chemicals Limited) Advanced Additives concernant les produits de protection anticorrosion. La division Performance Materials commercialisera et livrera au Japon les composants antirouille ...

IsraelVallley Desk | Économie

Après des années de retard, Israël s'engage dans son plus vaste projet d'infrastructure jamais réalisé avec le développement de l'énorme champ de gaz offshore Leviathan en Méditerranée. La première phase implique un investissement initial de 4 milliards de dollars pour produire 12 milliards de mètres cubes de gaz par an pour les clients nationaux ainsi que, dans un premier temps, les...

Aharon Kahn | Économie

Malgré l'absence de relations officielles, les deux pays ont poursuivi discrètement des échanges commerciaux et touristiques. Les obsèques de Fidel Castro ont lieu ce dimanche 4 décembre à Santiago de Cuba. La disparition de l'ancien dirigeant cubain ne devrait pas avoir d’impact sur les relations israélo-cubaines. En revanche, la nouvelle administration américaine sous la prési...

Jacques Bendelac | Économie

Le secrétaire d'Etat aux questions financières internationales Jörg Gasser a signé une déclaration commune en Israël pour introduire l'échange automatique de renseignements en matière fiscale. Le secrétaire d'Etat aux questions financières internationales Jörg Gasser s'est rendu de lundi à mercredi au Moyen-Orient, pour une visite de travail. Au début de son voyage, il a notamme...

IsraelVallley Desk | Économie

Des investisseurs chinois chercheraient à acheter des hôtels israéliens, et pour cause : le tourisme chinois en Israël est en plein boom. « On n’est jamais mieux servi que par soi-même » : les Chinois sont en passe d’appliquer en Israël cet adage bien connu. Puisque les Chinois sont de plus en plus nombreux à visiter Israël, pourquoi ne pas les loger dans des hôtels chinois ...

Jacques Bendelac | Économie

Les nouvelles expérimentations managériales élisent domicile dans l'Etat hébreu. Ce qui explique en grande partie la bonne santé économique de cette nation start-up. L’entreprise ne se vit plus centrée sur elle-même, elle appartient à un écosystème social, sectoriel, géographique, culturel beaucoup plus large. Son nouveau rôle est donc d’offrir aux équipes un espace mélang...

Serge Assayag | Économie

Les députés israéliens examinent cette semaine la proposition du gouvernement de surtaxer les propriétaires de trois logements et plus. 54 000 Israéliens sont en colère : ils sont propriétaires de trois logements ou plus, et le gouvernement veut les imposer davantage. Selon la proposition du ministre des Finances, une nouvelle taxe de 1% par an s’appliquera à la valeur de chaque ...

Jacques Bendelac | Économie

Réputé pour ses prouesses technologiques, Israël a su introduire ses atouts dans l’agriculture pour dompter la nature et atteindre son autosuffisance alimentaire. Ce pays a pour ambition de nourrir le monde. À une cinquantaine de kilomètres au sud de Jérusalem se dresse fièrement la localité de Kibutz. Comme oasis dans le désert, elle jouxte la mer morte qui elle-même perd enviro...

IsraelVallley Desk | Économie

Accusé de corruption par le régime guinéen, Beny Steinmetz n’est pas près d’être rattrapé par la justice. Le dossier s’enlise. L’histoire peut se résumer ainsi : en 2008, la société minière Beny Steinmetz Group Resources (BSGR) obtient pour 165 millions de dollars la concession des blocs 1 et 2 de Simandou, en Guinée, le plus vaste gisement de fer non exploité du monde. C...

IsraelValley Desk | Économie

Le référendum en Italie et la réunion des pays de l’Opep sont à l’origine du repli de l’euro à son plus bas niveau historique face au shekel. L’euro s’échangeait hier contre 4,06 shekels, soit son cours le plus bas jamais relevé. Certes, la faiblesse de la devise européenne favorise le touriste israélien qui prévoit un séjour dans un pays de la zone euro. En revanche, ...

Jacques Bendelac | Économie

La Jordanie a annoncé lundi avoir choisi cinq consortiums internationaux pour la réalisation de la première phase d'un projet de canal reliant la mer Rouge à la mer Morte, menacée d'assèchement. Ce projet, dont le coût est évalué à environ 1,1 milliard de dollars, concerne la Jordanie, Israël et l'Autorité palestinienne, qui se partagent les rivages de la mer Morte. Ils avaient s...

IsraelVallley Desk | Économie

Le géant mondial de l’appareillage médical, Edwards Lifeciences a acquis l’entreprise israélienne Valtech Cardio pour un montant de 929 millions de dollars. La société Valtech Cardio est basée à Or Yehouda. La firme américaine, évaluée à 19 milliards de dollars au Nasdaq, a justifié cet achat par le développement par Valtech Cardio d’un produit innovant non-intrusif dans l...

IsraelValley Desk | Économie

Selon un rapport publié par le Crédit Suisse, environ 2% des Israéliens possèdent des avoirs supérieurs à 1 million de dollars, 32% possèdent entre 100.000 et 1.000.000 de dollars, 42,5% entre 10.000 et 100.000 dollars et 23,5% ont moins de 10.000 dollars. Selon le rapport, le nombre de millionnaires en Israël, définis comme possédant plus de 1 million de dollars en avoirs (espèce...

David Ilouz | Économie

Au bout de trois semaines de grève perlée, avec 17 vols annulés et plus de 100 avions loués, l’un des conflits les plus médiatisés de l'histoire de l'entreprise a pris fin hier soir (dimanche), après une série de réunions tenues dans la matinée d’hier à négocier avec le président du Comité économique par l’entremise de lla centrale syndicale Histadrout. Souvenons-nous de...

Aharon Kahn | Économie

Lancé il y a 2 ans, le fonds Copia Agro & Food veut investir dans les technologies agricoles et alimentaires développées par les instituts de recherche. L’organisme veut collecter 50 millions de dollars pour accroître ses investissements en Israël. Objectif : relever les grands défis de demain comme le changement climatique et la pénurie alimentaire. 50 millions de dollars, c’est ...

IsraelVallley Desk | Économie