Aug 14

ISRAELVALLEY WAROOM - CONFLIT ENTRE IRAN ET ISRAËL : DES SCENARIOS CREDIBLES SUR LE COÛT DE LA GUERRE. Le coût de chaque jour de guerre est évalué à 1,5 milliard de shekels (370 millions de dollars).

Authors picture

Jack Guez (Le Parisien) | Économie

Headline image

Le scénario d’une guerre que pourrait lancer Israël contre l’Iran et son programme nucléaire, évoqué quotidiennement par les médias israéliens, coûterait très cher à l’économie israélienne qui subit d’ores et déjà un net ralentissement de sa croissance.
Le scénario d’une guerre que pourrait lancer Israël contre l’Iran et son programme nucléaire, évoqué quotidiennement par les médias israéliens, coûterait très cher à l’économie israélienne qui subit d’ores et déjà un net ralentissement de sa croissance. |

Le scénario d’une guerre que pourrait lancer Israël contre l’Iran et son programme nucléaire, évoqué quotidiennement par les médias israéliens, coûterait très cher à l’économie israélienne qui subit d’ores et déjà un net ralentissement de sa croissance.
Parmi les dirigeants israéliens, seul le gouverneur de la Banque d’Israël Stanley Fischer s’est exprimé publiquement sur cette question en affirmant que son institution avait pris ses dispositions.

“Une attaque contre l’Iran aurait de graves répercussions mais nous sommes prêts à faire face aux crises et aux conséquences d’une telle initiative”, a assuré M. Fischer sans donner de détails. Le gouverneur s’est contenté d’indiquer qu’un conflit ne manquerait pas de provoquer une hausse du budget de la Défense. “La responsabilité primordiale de chaque pays consiste à assurer la sécurité de ses citoyens. S’il faut débourser plus d’argent pour assurer la sécurité de l’Etat, nous le ferons et nous en paierons le prix”, a-t-il ajouté.

Interrogé par l’AFP, un responsable de la Banque centrale a précisé qu’Israël disposait d’un “confortable” matelas de devises étrangères de 75,3 milliards de dollars. “Ce pactole devrait nous permettre de financer sans à-coups nos importations en cas de guerre et de défendre éventuellement le shekel (la devise nationale)”, a-t-il analysé, en requérant l’anonymat. Du côté de l’Association des industriels israéliens, le ton est également plutôt rassurant.

“Pour le moment, les chefs d’entreprise sont plutôt inquiets des risques de récession provoqués par la crise de l’euro”, explique Danny Catarivas, responsable des relations internationales de la principale organisation patronale. M. Catarivas rappelle également que lors de la Seconde guerre du Liban de l’été 2006, lorsque le Hezbollah avait tiré plus de 4.000 roquettes vers le nord d’Israël, contraignant un million d’habitants de cette région à se réfugier dans les abris ou dans le sud du pays, “l’économie avait connu un léger passage à vide avant de se redresser et connaître une fin d’année meilleure que prévu”.

Les médias dressent, en revanche, un tableau beaucoup plus sombre en notant notamment que la Bourse de Tel-Aviv, très nerveuse, a connu une série de séances en berne. Le shekel, qui pourrait selon les commentateurs être la “première victime d’une guerre qui n’a pas encore commencé”, donne également des signes de faiblesse face au dollar et à l’euro.

Un porte-parole de l’Association des hôteliers israéliens confie pour sa part que “l’impact des rumeurs d’une guerre imminente commence à se faire sentir” alors que l’année 2012 s’annonçait au premier semestre sous les meilleurs auspices. Channel 10, chaîne de TV privée, citant des experts militaires, a estimé que 50.000 missiles et roquettes tirés de l’Iran, ou par le Hezbollah à partir du Liban, pourraient s’abattre sur le territoire israélien.

Le coût de chaque jour de guerre est évalué à 1,5 milliard de shekels (370 millions de dollars) à condition toutefois que seule la moitié de l’économie israélienne soit paralysée par des attaques qui pourraient suivre des raids israéliens contre les installations nucléaire iraniennes.

Ces dépenses, et le manque à gagner, contraindraient le Trésor à procéder à de nouvelles coupes claires dans les budgets civils pour augmenter les crédits militaires alors que le budget de la Défense, qui devait initialement s’élever à 52 milliards de shekels (13 milliards de dollars) devrait en fin de compte atteindre 60 milliards de shekels (15 milliards de dollars) cette année même si aucun conflit n’éclate.

Or le gouvernement a d’ores et déjà imposé le mois dernier un plan d’austérité, avec notamment une augmentation d’un point de la TVA qui affecte surtout les classes les plus défavorisées, à la suite d’une baisse des recettes fiscales dues à un recul de moitié de la croissance. Celle-ci devrait atteindre en 2012 2,3%, contre 4,7% en 2011, selon les projections de la banque Hapoalim).

© Le Parisien, 2012

Source: Le Parisien (Copyrights)

Dentistes, architectes, kinésithérapeutes ou médecins : ces professionnels devraient s’intégrer plus facilement sur le marché du travail israélien. Le gouvernement israélien décide enfin de déployer les grands moyens : le Conseil des Ministres hebdomadaire vient de voter en faveur d’un train de mesures destinées à faciliter l’intégration professionnelle des nouveaux immigrants. Les Juifs d...

Jacques Bendelac | Économie

La Semaine Méditerranéenne des Leaders Economiques est devenue selon econostrum.info "un événement économique majeur dans la région méditerranéenne et constitue aujourd’hui une plateforme unique pour l’échange de débat et d’expériences en faveur de la promotion et de l’intégration euro-méditerranéenne". Il semblerait que les israéliens ignorent totalement cet évènement qui pourrait être une bel...

IsraelValley Desk | Économie

Quatre ans après avoir été détrônée par Burger Ranch, la franchise américaine de restauration rapide, Burger King, pourrait bientôt être de retour. Rani Zim est un entrepreneur rompu à l'univers de la grande distribution. Yair Hasson est, quant à lui, un ancien franchisé de Burger King en Israël. Les deux protagonistes sont actuellement en pourparlers avec d'aut...

Avner Myers | Économie

Depuis quelques jours une partie de l'équipe de la startup israélienne "Bits of Gold" se trouve à New York au coeur de Manahattan. IsraelValley se trouvait récemment en visite dans le Gratte-Ciel qui accueille les startupistes israéliens. Le patron de cette jeune startup, Jonathan Rouach, habituellent très bavard avec la presse israélienne, est "obligé" de garder le silence (un contrat hyper-c...

Ilan Friedman-Cohen | Économie

Le système israélien Te-O-Fun est considéré comme un succès quasi-miraculeux. les adeptes de ce mode de transport sont très nombreux à Tel Aviv. Plus de 110 stations et 2000 bicyclettes sont disponibles à Tel aviv. La société FSM qui gère le parc a enregistré deux années de pertes mais semble assez optimiste pour le futur.. ISRAELVALLEY PLUS Tel-O-Fun est un service de partage de vélo qui f...

Ilana Trajman | Économie

Le 1er dialogue Energie France- Israël s’est tenu, le 17 novembre 2014, à Paris, au Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie. La réunion était coprésidée par M. Laurent Michel, Directeur Général de l’Energie et du Climat au Ministère français de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie et Mme Orna Hozman-Bechor, Directrice Générale du Ministère israélien...

IsraelValley Desk | Économie

Casher ou pas, les vins israéliens étaient à l'honneur lundi 24 novembre lors d'une dégustation à l'initiative de l'Organisation internationale des vins, à Paris. Une vingtaine de viticulteurs étaient venus présenter leurs produits aux cavistes et oenologues français. (www.20minutes.fr) ISRAELVALLEY PLUS. DANS COOLISRAEL. Le Ministre israélien de l’Agriculture et du Développement Rural, M. ...

IsraelValley Desk | Économie

Le Smile Clock est un réveil que l’on ne peut éteindre qu’en souriant. Ce n’est pas simplement une idée amusante, selon le créateur de l’application Hanan Rofe Haim. « Il y a de nombreuses études scientifiques qui montrent que vous passerez une meilleure journée si vous la commencez en souriant, même si vous vous forcez », a déclaré Haim au Times of Israel dans un entretien. C’est exactement...

Times of Israel | Économie

Les promesses de reprise économique en Israël dès la fin de 2014 pourraient voler en éclats face à la détérioration de la situation sécuritaire. La reprise attendue de l’économie israélienne ne sera peut-être pas au rendez-vous de 2015 : l’agence de notation financière internationale Fitch vient de déclasser légèrement les perspectives de l’économie israélienne en lui attribuant la note « ...

Jacques Bendelac | Économie

La guerre de l'été sur Gaza et... ses conséquences. Depuis quelques jours les autorités israéliennes en charge des finances se doutaient bien que "quelque chose n'allait pas" avec les firmes qui analysent le "risque Israël". Celles-ci ne font pas de cadeau. Mauvaise nouvelle pour le Ministre des finances d'Israël qui a appris la décision de Fitch ce vendredi. Selon i24News : " Fitch abaiss...

i24News et IsraelValley | Économie

Rapport OCDE – Avec des dépenses de R&D représentant 3,93% de son PIB, Israël a été détrôné par la Corée qui dépense 4,36 % de son PIB pour la R&D. Mauvaise nouvelle pour Israël : le pays de la Silicon Wadi a perdu sa première place dans le classement mondial des pays à forte intensité de Recherche et Développement (R&D) en proportion de leur PIB. C’est ce qu’il ressort du dernier rapport ...

Jacques Bendelac | Économie

Le maire d'Ashkelon : «Bien que le déploiement de gardes de sécurité soit de la responsabilité du ministère de la Sécurité intérieure, j'ai décidé de placer à partir de demain (ndlr: jeudi) matin des gardes armés près de toutes les écoles maternelles adjacentes à des chantiers sur lesquels travaillent des ouvriers arabes», a-t-il ajouté. Le déploiement des gardes de sécurité sera financé par...

IsraelValley Desk | Économie

Israël pourrait exporter vers l'Egypte à partir de 2017, pour une durée de sept ans, via un nouveau pipeline. Les champs de gaz israéliens offshore Tamar pourrait bénéficier de nouvelles installations, estimées à 2 milliards de dollars, avec notamment un nouveau pipeline sous-marin construit pour l'exportation vers L'Egypte. Deux nouveaux puits et une plate-forme font également partie des pl...

i24News | Économie

La paix passera-t-elle par l’économie ? Israël vient de donner son accord pour l’ouverture d’une usine de Coca-Cola à Karni, dans la bande de Gaza. Malgré les menaces d’une troisième Intifada, deux investisseurs palestiniens viennent de recevoir toutes les autorisations pour l’installation d’une usine de Coca-Cola à Gaza. L’accord a été donné simultanément par les autorités israéliennes, p...

Jacques Bendelac | Économie

Outbrain, société israélienne qui génère des suggestions d'articles automatiques pour des sites d'information, a conclu un accord avec Time Incorporated. Le contrat porte sur la fourniture exclusive de ce service pour les titres principaux du géant américain tels que Time.com et People.com. Time souhaite par cette collaboration renforcer sa stratégie digitale. Jusqu'à présent, l'éditeur américa...

Avner Myers | Économie