Aug 14

ISRAËLVALLEY SOCIAL : LES « BONNES ŒUVRES » MASQUENT UN DENI DE JUSTICE… La pauvreté finira par bloquer la croissance si des mesures ad hoc ne sont pas prises à temps.

Authors picture

Mati Ben-Avraham | Économie

Headline image

Le constat est d’Albert Camus. Il date de la seconde moitié des années 30 du siècle dernier. En Algérie. Il vaut pour l’Israël du début du 21ème siècle. Le dernier rapport de l’OCDE le met en évidence : certes l’économie israélienne affiche une bonne santé (un taux de croissance de 2,8% pour 2012) qui contraste avec les mines soucieuses qui affectent la majorité des pays de l’OCDE, mais une bonne santé qui se paie par une fracture sociale des plus inquiétantes. Au point, selon les experts de cette organisation, que la pauvreté finira par bloquer la croissance si des mesures ad hoc ne sont pas prises à temps.

Mais, pour l’israélien moyen, nul besoin de digérer un tel rapport pour se rendre compte de ce déséquilibre entre nantis et laissés pour compte. Il lui suffit d’arpenter les shouks des grandes villes, de faire ses courses, surtout en ce moment d’avant-Pessah, dans les supermarchés, pour le constater. Ici, il y voit de plus en plus de personnes, des vieilles personnes mais plus seulement, attendre la fin de la journée pour faire bénéficier d’une baisse généralisée des prix ou, hélas, guetter le moment où les invendus – fruits et légumes, sont jetés dans les poubelles pour s’approprier ce qui peut l’être. Sans bruit. Sans cris. Sans bousculade. Une discipline de miséreux. Qui connaissent encore le sens du partage.

Là, au moment de régler leurs achats, les clients des supermarchés sont sollicités : un don global de 10 shekels, ou le prix d’une bouteille d’huile, d’un paquet de Matzot, d’une boite de conserve ou encore d’un lot de fruits et légumes… Tout ceci en collaboration avec l’une ou l’autre des grandes associations caritatives du pays qui font, dans un deuxième temps, se charger de l’empaquetage des produits et de leur distribution aux nécessiteux, selon des listes préétablies, en collaboration le plus souvent avec les services sociaux des municipalités ou, oui, les services du ministère du Travail et des affaires sociales !

Un aveu d’impuissance ? Oui. Le ministère ne pouvant faire face, budget oblige, il distribue des coupons, permettant aux ayant-droit de bénéficier de l’aide des associations caritatives. Ces dernières sauvent l’honneur de la société civile, en tentant d’atténuer ce déni de justice sociale. C’est bien pour cela que la sortie du ministre Moshe Kharlon, contre ces associations a été, pour le moins, déplacée. L’accentuation de la pauvreté en Israël, nous dit le rapport de l’OCDE, découle directement de la politique économique menée par le gouvernement. C’est donc à celui-ci d’y remédier.

Mati Ben-Avraham

La branche de la Banque Leumi en charge des investissements non-financiers, Leumi Partners, a acquis 20% de la maison mère de Cinema City. Le montant de la transaction est de $29 Millions. "Cinema City " ? Difficile à décrire... Une ambiance de rêve autour d'un complexe de salles de cinéma. Cela sent bon le pop-corn. Une proximité avec les acteurs et les stars d'Hollywood. Un des propriétai...

Eyal Friedman (Tel Aviv) | Économie

La société israélienne Agrigo a finalisé, récemment, la mise en place d’un élevage porcin intégré en Biélorussie avec un budget de 17 millions EUR. Construite sur une superficie de 20 000 m², l’exploitation devrait avoir une capacité de production de 3 000 t/an en poids vif avec un cheptel de 1 200 truies fourni par Agrigo. La Biélorussie, aussi appelée Bélarus ou parfois Ruthénie blanche,...

IsraelValley Desk | Économie

Selon un fonctionnaire de l'Autorité de l'Aviation Civile Israélienne, Israël a besoin de la construction d'un deuxième aéroport pour pouvoir assurer un service complet du trafic aérien en temps de guerre. La leçon de la brève suspension de la plupart des vols internationaux, par les compagnies aériennes étrangères, la semaine dernière, doit être prise en considération. «La crise, qui a surg...

Avner Myers | Économie

Delta Galil, dont les ventes vont avoisiner 1 Milliard de dollars en 2014, fait partie des firmes qui représentent l'histoire économique du pays. L'entreprise semble en avoir terminé avec ses années noires (des pertes énormes). Les profits devraient être au rendez-vous pour 2014. Delta est spécial. On peut la classer dans le type de firmes qui "ne peuvent fermer un jour". Pas un israélien q...

Amiram Cohen-Zenou (Jerusalem) | Économie

Changement de comportement des consommateurs. Depuis le dernier week-end, (exactement samedi soir), les Centres Commerciaux du Centre et du Sud d'Israël sont, pour certains, assez bien fréquentés (Ashdod, Ashkélone, Beersheva). Les Malls ("Canyons", mot utilisé en Israël pour parler des centres commerciaux très bien climatisés) du Sud d'Israël étaient quasiment vides durant les trois semain...

Eitan Koren (Tel Aviv) | Économie

Le magnat déchu devrait vendre sa villa d'Herlizya Pituah évaluée à 12 millions de dollars et pourrait recevoir également des fonds de son père et de ses amis. Nochi Dankner, qui a perdu le contrôle de son empire industriel IDB en janvier 2014, devrait passer le reste de sa vie à payer une partie des 400 à 500 millions de ...

Avner Myers | Économie

IsraelValley y était. Les premiers arrivés hier matin au nouveau siège de la Bourse de Tel Aviv étaient soucieux. Les bruits de guerre et les sirènes hantent les esprits de tous. Le magnifique bâtiment situé Ahuzat Bayit Street à deux pas de la Tour Shalom va devenir le centre névralgique de la vie économque d'Israël. Le bâtiment flambant neuf a coûté 350 millions de shekels, soit 70 million...

Eric Shiran (Tel Aviv) et Jacques Bendelac | Économie

Tous les ans nous faisons un copié-collé dans IsraelValley pour dire la même chose : le shekel et surévalué selon le Big Mac Index. Selon le dernier résultat de cet indice la monnaie israélienne se place en huitième position (après la Norvège, la Suisse) dans le monde comme monnaie surévaluée. Un Big Mac est vendu 17,50 shekel en Israël (un peu cher mais excellent !). Tout le calcul du jou...

Eyal Friedman (Tel Aviv) | Économie

Les récentes perturbations et annulations de vols ont causé des annulations de chambres d'hôtels avec des frais, voire le plus souvent en haute saison la perte totale du prix de la chambre. Or la start-up israélienne "Roomer" (https://www.roomertravel.com/), permet en ligne de vendre sa réservation de chambre à prix réduit à une autre personne. L'acheteur acquiert ainsi une chambre avec une ...

Lionel Bobot | Économie

Selon Globes et l'Israel Hotel Association, les pertes estimées sont de 500 Millions $ pour le secteur touristique israélien et plus particulièrement les hôtels. En effet, depuis le début du conflit les hôtels ont connu une chute de la fréquentation de près de 40% avec une perte enregistrée de 100 Millions $. Cett...

Lionel Bobot | Économie

Des scientifiques israéliens ont perfectionné une méthode qui utilise les infrastructures des téléphones mobiles pour créer une mesure météorologique plus précise. Cette méthode a déjà prouvé qu'elle pouvait produire un meilleur suivi des précipitations, qui peut être utilisé pour donner un préavis sur les dangers des conditions météorologiques comme sur les inondations. Cette découverte acc...

Iddo Genuth (i24News) | Économie

SPÉCIAL – Le Hamas a déjà perdu la guerre économique: l’opération Tsouk Eitan marquera le début d’un grand bond en arrière pour l’économie de Gaza. Si le conflit israélo-gazaoui n’est pas encore conclu, une chose est déjà sûre : le Hamas a déjà perdu la guerre économique dans la bande de Gaza. Son infrastructure souterraine est détruite et ses sources de revenus sont taries. Mais les destruc...

Jacques Bendelac | Économie

Au travers des images de la télévision, et avec un regard attentif, on peut s'en rendre compte. Sans aucun doute, cet activiste du Hamas qui rencontre un homme politique européen de premier plan est habillé avec un costume qui coûte plus de 2 000 euros sur les Champs-Elysées. Sa montre est une Rolex. Sa cravate st en soie. Ses chaussures des Westons. Lorsque un organe de presse comme Globes ...

Dan Rosh | Économie

Habituellement, lorsque les balles pleuvent, les risques augmentent et les traders réagissent. Cette fois, les choses sont différentes, mais la protection du shekel par le Dôme de Fer n'est pas la seule raison. Si l'on étudie attentivement la volatilité du shekel face au dollar américain le mois dernier, il n'y a rien d'inhabituel. Étrange? Depuis que le shekel est devenu une monnaie lib...

Avner Myers | Économie

La plupart des grandes compagnies internationales, comme Air France, ont mis un arrêt a tout vol vers Israël. Premier impact immédiat et majeur sur l'économie de l'Etat Hébreu : l'arrêt des visites des touristes étrangers dans les hôtels du pays. Des millions d'euros de pertes pour toute une industrie qui se voit obligée de se séparer d'une grande partie de son personnel. Deuxième impact : a...

Jonathan Friedman (Tel Aviv) | Économie