Aug 7

ISRAELVALLEY - La simplicité de l’utilisation a permis à Get Taxi de devenir l’une des trois plus grandes sociétés de taxi de Tel Aviv, et de figurer également parmi les plus grandes du pays.

Authors picture

Lionel Yrhi (Netanya) | High-Tech

Headline image

Tout le monde vous le dira, arrêter un taxi dans les rues de Tel Aviv peut engendrer plusieurs scenarios : l’attente longue ou bien, au contraire, plusieurs chauffeurs se querellant la course.

Get Taxi, qui a commencé son activité à Tel Aviv depuis près d’un an, et récemment implantée à Jérusalem, a créé un tout nouveau concept : commander un taxi depuis son smartphone, pour réconcilier tout le monde. A la suite de la réservation, le taxi le plus proche de la source est ainsi sollicité. Le système localisera alors votre smartphone et indiquera ainsi votre emplacement au chauffeur de taxi, en lui précisant, sur une carte, le chemin le plus court à suivre. Vous aurez également la possibilité suivre le parcours du taxi depuis votre téléphone, ainsi que de noter le conducteur, ce qui a pour effet, selon les dires de la société, de motiver les chauffeurs à effectuer leur travail de façon optimale, dans le but de maximiser les clients, et ainsi, rester dans la liste des conducteurs de l’entreprise.

La simplicité de l’utilisation a permis à Get Taxi de devenir l’une des trois plus grandes sociétés de taxi de Tel Aviv, et de figurer également parmi les plus grandes du pays.

Get Taxi compte pour le moment 400 taxis (tous ne sont pas exclusifs à la société), et selon l’entreprise, plus de 300 chauffeurs de taxis ont été mis sur liste d’attente. Selon les déclarations de la direction, Get Taxi a pour l’instant arrêté de recruter dans le but de préserver l’emploi des conducteurs déjà inscrits.

Les frais d’adhésion à la société attirent d’autant plus de travailleurs, puisqu’ils s’élèvent à 350 shekels par mois, contrairement aux autres stations de taxis qui facturent en moyenne entre 800 et 1200n shekels par mois. De plus, ces paiements fournissent à l’entreprise la plupart de ses revenus.

La réussite israélienne a incité les entrepreneurs Shachar Weiser et Roy Mora à développer le système à Londres ainsi qu’à Moscou. La semaine dernière l’entreprise avait bénéficié d’un investissement à hauteur de 20 millions de dollars, ce qui clôture pour l’instant la vague de financement, avec un total de 30 millions de dollars. Le dernier apport servira notamment à développer l’activité de la société à New York.

« Il peut détruire le marché »

Le concept a néanmoins certains effets néfastes sur les sociétés environnantes. En effet, plusieurs chauffeurs remarquent une baisse de débit dans leur travail, et certains patrons de sociétés de taxis viennent à appréhender : « ce sont des choses qu’on ne voit nulle part » a déclaré Yehuda Bar-On, directeur de l’organisation nationale des taxis. Selon lui : « la société (Get Taxi) n’a pas le droit d’exercer son activité, faute de permis. Elle se comporte cependant comme une vraie station. Il arrive, investit de l’argent, et vole les salaires des gens. Ce n’est pas juste, il n’y plus de compétition sur la qualité. Il a baissé ses prix parce qu’il est riche. Tôt ou tard, il jettera les conducteurs de taxis à la rue ».

« Ils ont changé les règles du jeu, alors que nous travaillons depuis 50 ans de la même manière », a ajouté Eli Pleismann, de la société de taxis « New York » située à Tel Aviv. « Les gens ne recherchent que ça! Nous avons développé une application concurrente, qui nous a coûté 60,000 shekels, mais eux ont des millions. Je paye une agence de communication et ses employés, mais lui a plus d’argent, et paye la moitié. Il peut détruire tout le marché, alors il aura le monopole ».

Cependant, l’organisation nationale des taxis a tout de même déclaré la nouvelle entreprise comme une vraie société concurrente, à condition qu’elle présente les permis requis, ce qui a eu pour effet de générer encore plus d’hostilités à l’égard de Get Taxi.

Le ministère des transports a néanmoins rejeté la requête déposée par l’organisation nationale des taxis, en expliquant « il n’y a aucune obligation, pour une société de taxis privés, de faire partie d’une association. Aucun permis de fonder une station n’est donc nécessaire ».

Get Taxi déclare, quant à elle : « nous sommes en règle à 100%, devant chaque institution. Il y a une tentative de nous déstabiliser en remettant en cause notre légalité, mais nous payons nos impôts, et nous ne bloquons pas non plus les passages piétons, comme une vraie société de taxis ».

Lionel Yrhi (Netanya)

Créée en 2012, la start-Up israélienne daPulse est considérée par le PDG de Wix, comme "proposant le meilleur outil collaboratif sur le marché". La philosophie de daPulse, consiste à offrir une vision globale et partagée des différents projets d’une entreprise. La start-up permet à tout entrepreneur d’améliorer ses rendements ainsi que celui de ses associés en offrant, par l’intermédiaire d...

Silicon Wadi | High-Tech

Le 26 Avril 2015, une délégation d’entrepreneurs français est attendue en Israël pour un voyage d’étude sur le thème de l’Innovation. Il inaugurera le programme ISRAEL INSIDE de l’année 2015 mis en place par l’accélérateur Parrainer la Croissance et la société Traveltek. Plus généralement, les voyages d’études ISRAEL INSIDE sont destinés à favoriser échanges et coopérations portant sur des ...

Silicon Wadi | High-Tech

Alibaba se lance pour la première fois dans le capital-risque. Le géant chinois de l’e-commerce va placer des investissements dans l’un des principaux fonds de capital-risque d’Israël, Jerusalem Venture Partners. La nouvelle a été annoncée ce lundi par l’un des associés principal du fonds, Kobi Rozengarten, à l’occasion de la présentation des résultats annuels de la firme. Jerusalem Venture Par...

FrenchWeb | High-Tech

Un consortium de chercheurs de l'Union européenne, des développeurs de logiciels et des organismes de normalisation inventent un nouvel écosystème d'affaires qui permettra d'exploiter la puissance de l'Internet des objets pour chaque utilisateur - du consommateur à l'automobiliste en passant par le vacancier ou le fan de sport. Les partenaires du projet COMPOSE ont créé une plateforme infor...

Techno-science | High-Tech

Le Top 5 des économies avancées. Quels sont les pays avancés les mieux placés pour accélérer leur croissance au cours de la prochaine décennie ? Le palmarès des économistes de la Coface. Trois ans après le début de la reprise, les économies avancées continuent de tirer la croissance mondiale, même si celle-ci n’accélère que timidement, passant de 2,7 points en 2013 à 3 points en 2015. Mais c...

A.A. | High-Tech

REPORTAGE SPECIAL ISRAELVALLEY. Le haut conseil sur la robotique Médicale s’est déroulé ce lundi 23 mars dans une des salles du Dan Panorama à Tel Aviv. Il regroupait de nombreux Français et Israéliens professeurs, chercheurs ou encore représentant d’entreprises actifs dans ce secteur qui combine deux mondes qui s’opposent, la robotique associé à « l’infaillible » et la médecine associé à « l’a...

Yann Silvera (Tel Aviv) | High-Tech

Vingt sociétés israéliennes spécialisées dans le "Sport Tech" vont se rendre à Londres dans les prochains jours. Il s'agit de startups dont les solutions et les technologies pourraient intéresser les établissements sportifs britanniques, les radiodiffuseurs, les stades et les clubs sportifs. Les délégués israéliens ont été sélectionnés par un panel d’experts de l’industrie sur des dizaines d...

Israelscienceinfo | High-Tech

Omri “Bob” Shor est le co- fondateur et PDG de Medisafe. Depuis 2012, il fait partie des « entrepreneurs en Jeans », un programme parrainé par Boston faisant la promotion de l’éco-système entrepreneurial dans la ville de Haïfa, la ville natale de Omri. Medisafe est une application dont les données sont stockées sur le cloud et qui renseigne sur la consommation médicamenteuse des patients. L’obj...

Times of Israel | High-Tech

Les universités israéliennes ont recueilli 430 millions de dollars (fonds de recherche des entreprises et des fondations privées en Israël et à l’étranger) pendant l’année académique 2014 – une augmentation de 9 % par rapport à l’année précédente – mais cela reste insuffisant pour que les institutions puissent faire des recherches appropriées, selon un haut responsable du ministère de la Scienc...

Times of Israel | High-Tech

L’autorité des antiquités d’Israël lance sa première application : un jeu disponible sur iPhone et Android et destiné aux enfants de 7 à 11 ans, mais tout aussi intéressant pour les adultes qui aiment l’archéologie. L’application propose des jeux et des puzzles sur deux sites archéologiques célèbres, Lod et Qumran, et permet d’en savoir plus, notamment, sur les Rouleaux de la Mer Morte. Une...

Yaël Ancri (IsraPresse) | High-Tech

Trois microsatellites Samson ont été lancés à partir d’un avion, sur une orbite basse de 300/600 km, en formation. Mis au point par le Technion de Haïfa, sous la direction du Pr Pini Gourfil, en coopération avec les sociétés Rafael et Israel Aerospace Industries, chaque satellite est construit à partir de six cubes dont le volume ne dépasse pas 10cm3 et pour un poids total de 8 kg. Ces micr...

Israelmagazine | High-Tech

Innovation Made in Israel. Selon (1) : "Chaque jour, des pirates volent les données de millions de personnes dans le monde en s’introduisant dans les messageries privées. Problème : les logiciels antivirus n’informent l’utilisateur qu’après coup. La start-up israélienne LogDog a donc créé une application smartphone qui prévient en temps réel en cas d’attaque sur un compte Gmail, Yahoo, Face...

La Tribune | High-Tech

Selon (1) : "Avec l’allongement de l’espérance de vie, de plus en plus de personnes vivront avec la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), une détérioration naturelle de la rétine survenant après 50 ans et qui dégrade progressivement la vue. Pour améliorer cela, des chercheurs de l’université de Tel-Aviv travaillent à l’élaboration d’une rétine artificielle. Celle-ci serait capable d...

La Tribune | High-Tech

Nouveau succès pour la biotech d'Israël. Novartis a signé un accord avec Mnemosyne (Clal Biotechnology Industries Ltd.) pour un montant global de $380 millions de royalties potentielles. Novartis est depuis 2012 devenu le premier groupe pharmaceutique au monde. Il détient 6 % du marché mondial de vaccins. La société israélienne Mnemosyne est active dans la lutte contre une maladie génétique....

Dan Rosh (Tel Aviv) | High-Tech

2 jeunes Franco-Israéliens ont lancé REM1ND.ME, une solution très simple et maligne pour ne plus jamais oublier un message dont la réponse se fait attendre. Il s’agit d’un assistant virtuel qui permet de ne plus jamais perdre de vue les mails importants. « Il est rare d’obtenir du premier coup l’accord d’un client potentiel. Seuls des arguments ciblés et un timing parfait permettent de faire...

Talia Blum | High-Tech