Aug 7

ISRAELVALLEY - La simplicité de l’utilisation a permis à Get Taxi de devenir l’une des trois plus grandes sociétés de taxi de Tel Aviv, et de figurer également parmi les plus grandes du pays.

Authors picture

Lionel Yrhi (Netanya) | High-Tech

Headline image

Tout le monde vous le dira, arrêter un taxi dans les rues de Tel Aviv peut engendrer plusieurs scenarios : l’attente longue ou bien, au contraire, plusieurs chauffeurs se querellant la course.

Get Taxi, qui a commencé son activité à Tel Aviv depuis près d’un an, et récemment implantée à Jérusalem, a créé un tout nouveau concept : commander un taxi depuis son smartphone, pour réconcilier tout le monde. A la suite de la réservation, le taxi le plus proche de la source est ainsi sollicité. Le système localisera alors votre smartphone et indiquera ainsi votre emplacement au chauffeur de taxi, en lui précisant, sur une carte, le chemin le plus court à suivre. Vous aurez également la possibilité suivre le parcours du taxi depuis votre téléphone, ainsi que de noter le conducteur, ce qui a pour effet, selon les dires de la société, de motiver les chauffeurs à effectuer leur travail de façon optimale, dans le but de maximiser les clients, et ainsi, rester dans la liste des conducteurs de l’entreprise.

La simplicité de l’utilisation a permis à Get Taxi de devenir l’une des trois plus grandes sociétés de taxi de Tel Aviv, et de figurer également parmi les plus grandes du pays.

Get Taxi compte pour le moment 400 taxis (tous ne sont pas exclusifs à la société), et selon l’entreprise, plus de 300 chauffeurs de taxis ont été mis sur liste d’attente. Selon les déclarations de la direction, Get Taxi a pour l’instant arrêté de recruter dans le but de préserver l’emploi des conducteurs déjà inscrits.

Les frais d’adhésion à la société attirent d’autant plus de travailleurs, puisqu’ils s’élèvent à 350 shekels par mois, contrairement aux autres stations de taxis qui facturent en moyenne entre 800 et 1200n shekels par mois. De plus, ces paiements fournissent à l’entreprise la plupart de ses revenus.

La réussite israélienne a incité les entrepreneurs Shachar Weiser et Roy Mora à développer le système à Londres ainsi qu’à Moscou. La semaine dernière l’entreprise avait bénéficié d’un investissement à hauteur de 20 millions de dollars, ce qui clôture pour l’instant la vague de financement, avec un total de 30 millions de dollars. Le dernier apport servira notamment à développer l’activité de la société à New York.

« Il peut détruire le marché »

Le concept a néanmoins certains effets néfastes sur les sociétés environnantes. En effet, plusieurs chauffeurs remarquent une baisse de débit dans leur travail, et certains patrons de sociétés de taxis viennent à appréhender : « ce sont des choses qu’on ne voit nulle part » a déclaré Yehuda Bar-On, directeur de l’organisation nationale des taxis. Selon lui : « la société (Get Taxi) n’a pas le droit d’exercer son activité, faute de permis. Elle se comporte cependant comme une vraie station. Il arrive, investit de l’argent, et vole les salaires des gens. Ce n’est pas juste, il n’y plus de compétition sur la qualité. Il a baissé ses prix parce qu’il est riche. Tôt ou tard, il jettera les conducteurs de taxis à la rue ».

« Ils ont changé les règles du jeu, alors que nous travaillons depuis 50 ans de la même manière », a ajouté Eli Pleismann, de la société de taxis « New York » située à Tel Aviv. « Les gens ne recherchent que ça! Nous avons développé une application concurrente, qui nous a coûté 60,000 shekels, mais eux ont des millions. Je paye une agence de communication et ses employés, mais lui a plus d’argent, et paye la moitié. Il peut détruire tout le marché, alors il aura le monopole ».

Cependant, l’organisation nationale des taxis a tout de même déclaré la nouvelle entreprise comme une vraie société concurrente, à condition qu’elle présente les permis requis, ce qui a eu pour effet de générer encore plus d’hostilités à l’égard de Get Taxi.

Le ministère des transports a néanmoins rejeté la requête déposée par l’organisation nationale des taxis, en expliquant « il n’y a aucune obligation, pour une société de taxis privés, de faire partie d’une association. Aucun permis de fonder une station n’est donc nécessaire ».

Get Taxi déclare, quant à elle : « nous sommes en règle à 100%, devant chaque institution. Il y a une tentative de nous déstabiliser en remettant en cause notre légalité, mais nous payons nos impôts, et nous ne bloquons pas non plus les passages piétons, comme une vraie société de taxis ».

Lionel Yrhi (Netanya)

Avec les rachats de Cellcom au Liberia, des filiales d’Airtel au Burkina Faso et en Sierra Leone et de Tigo en République Démocratique Du Congo (RDC), Orange a renforcé ces derniers mois sa présence sur une zone Afrique et Moyen-Orient qui a dégagé un chiffre d’affaires de 3,9 milliards d’euros sur les neuf premiers mois de l’année, soit 12,8 % des revenus de l’opérateur té...

IsraelValley Desk | High-Tech

Comme prévu, le groupe Volkswagen a dévoilé au Techcrunch Disrupt de Londres sa nouvelle marque, Moia, avec laquelle il veut devenir un "fournisseur global de mobilité". Les ambitions du groupe Volkswagen dans les nouvelles formes de mobilité – location, auto-partage, covoiturage, VTC… - ont désormais un nom : "Moia". L'identité de la treizième marque du groupe a été dévoilé...

IsraelVallley Desk | High-Tech

La leçon vient du patron du Medef Pierre Gattaz, invité à Paris au colloque de l'Institut israélien Technion, une véritable success-story digitale. « La nécessité est mère d'invention », assène Peretz Lavie, président du Technion, rencontré lundi 5 décembre au colloque annuel parisien de cet institut universitaire israélien dédié aux nouvelles technologies digitales. Cet ins...

IsraelValley Desk | High-Tech

Selon Carlos Slim, le magnat des télécommunications mexicain, Israël représente un défi pour les États-Unis dans le leadership de l'industrie mondiale de la haute technologie. Lors d'une interview sur Bloomberg TV, Slim a déclaré : " Vous êtes les leaders de la technologie mais il y a d'autres pays qui risquent de prendre votre leadership, comme la Chine et Israël. Carlos Slim e...

IsraelVallley Desk | High-Tech

L’alerte a été lancée par la compagnie de sécurité informatique israélienne Check Point. Une nouvelle variante de logiciel malveillant sur Google, baptisé Gooligan, affecte la sécurité de plus d'un million de comptes Google. Un nouveau virus sévit sur Android. Une fois installé, ce dernier parvient à prendre le contrôle de l'appareil infecté, pour y installer des applications...

IsraelVallley Desk | High-Tech

Tesla Motors et Nvidia ne cachent pas leur ambition en matière de conduite autonome, avec un ambitieux projet de traversée des Etats-Unis prévu pour fin 2017. Mais ils ne sont pas les seuls dans la course. L’israélien MobilEye et l’américain Delphi feront la démonstration d'un prototype aux capacités de conduite évoluées lors du CES 2017, avec comme objectif une commercialisation e...

IsraelVallley Desk | High-Tech

Bon nombre de personnes ont une idée innovante en tête et rêvent de lancer leur propre start-up. Seulement voilà, elles ne savent pas par où commencer, se découragent et abandonnent. Que faut-il faire pour que ce rêve devienne réalité ? Avant tout, il est important de savoir que la personnalité de l’entrepreneur est un élément indispensable à la réussite de la start-up. On po...

Jessica Philippe | High-Tech

La grand-messe annuelle de la cybersécurité s'est tenue courant novembre 2016 à Tel-Aviv. Plus de 80 pays y étaient invités et 160 entreprises israéliennes présentées. L’Usine digitale a sélectionné cinq start-up innovantes et dynamiques. Plus de 300 entreprises israéliennes sont actives sur le marché de la cybersécurité. Un secteur qui a le vent en poupe en Israël et dont l...

Anthony LESME | High-Tech

Le ministre israélien des Affaires stratégiques et de la Diplomatie publique, Gilad Erdan, a rendu hommage à l'innovation d'Israël lors de la toute première Israeli Corporate Social Responsibility (CSR) Experience Conference organisée par Maala. «Aujourd'hui, près de 90% de nos eaux usées sont recyclées. C'est environ quatre fois plus que n'importe quel autre pays dans le monde. C'...

IsraelVallley Desk | High-Tech

Plarium, (TEL-AVIV) un développeur de jeux mobiles, sociaux, et sur navigateur comptant plus de 250 millions d'utilisateurs dans le monde entier, a annoncé aujourd'hui le lancement de son plus récent jeu de stratégie AAA massivement multijoueur (massively multiplayer online, MMO), Soldiers Inc : Guerre Mobile, pour supports Android et iOS. Business Wire : "L'action de ce titre militaire ...

IsraelVallley Desk | High-Tech

Les hackers auraient agi en réponse au projet de loi sur les muezzins. Les deux grands journaux télévisés israéliens du soir ont été piratées mardi soir par des hackers qui ont diffusé des menaces sur fond de muezzins appelant à la prière. Pendant l'interruption des chaînes Arutz 2 et Arutz 10, qui a duré environ 30 secondes, un message promettant "une punition divine" était af...

i24news | High-Tech

Elue meilleure start-up du Moyen-Orient aux derniers DigiWorld Awards, Pzartech a été fondée en 2015 par Jérémie Brabet-Adonajlo à Tel Aviv. Aider les industriels lorsqu'ils se retrouvent en face d'une de leurs machines en panne : tel est l'objectif de Pzartech, jeune start-up créée en 2015. "Le blocage d'une chaîne de montage automobile coûte en moyenne 1,3 million de dollars pa...

IsraelVallley Desk | High-Tech

Une entreprise israélienne a en effet mis au point une chaise roulante qui permet aux personnes handicapées de se tenir debout ! Le genre de détails qui change tout… La vie en position assise est faite de mille difficultés. Par exemple, se rendre à un guichet inaccessible ou assister à un concert avec une foule de gens qui vous barrent la vue. Mais, avec ce véhicule d’un nouveau g...

IsraelVallley Desk | High-Tech

Le fonds AXA Strategic Ventures lance une compétition dans le domaine de l'insurtech. AXA persiste et signe dans la Silicon Wadi. Par le biais de son fonds de capital-risque, AXA Strategic Ventures, créé en février 2015 et doté d'une enveloppe de 230 millions d'euros, le groupe d'assurances a en effet lancé, à Tel-Aviv, la première compétition israélienne de start-up dans le domaine d...

IsraelVallley Desk | High-Tech

Une société israélienne a inventé une machine, actuellement soumise à des essais avancés à grande échelle en Inde, qu’elle revendique instantanément la nuance des diamants polis. Le nouveau système révolutionnaire est susceptible d’être commercialisé à partir de mi-2017 par Sarine Technologies qui a des bureaux à Surat et Bombay et emploie environ 450 personnes. La machine...

Aharon Kahn (Jérusalem) | High-Tech