Aug 7

ISRAELVALLEY - La simplicité de l’utilisation a permis à Get Taxi de devenir l’une des trois plus grandes sociétés de taxi de Tel Aviv, et de figurer également parmi les plus grandes du pays.

Authors picture

Lionel Yrhi (Netanya) | High-Tech

Headline image

Tout le monde vous le dira, arrêter un taxi dans les rues de Tel Aviv peut engendrer plusieurs scenarios : l’attente longue ou bien, au contraire, plusieurs chauffeurs se querellant la course.

Get Taxi, qui a commencé son activité à Tel Aviv depuis près d’un an, et récemment implantée à Jérusalem, a créé un tout nouveau concept : commander un taxi depuis son smartphone, pour réconcilier tout le monde. A la suite de la réservation, le taxi le plus proche de la source est ainsi sollicité. Le système localisera alors votre smartphone et indiquera ainsi votre emplacement au chauffeur de taxi, en lui précisant, sur une carte, le chemin le plus court à suivre. Vous aurez également la possibilité suivre le parcours du taxi depuis votre téléphone, ainsi que de noter le conducteur, ce qui a pour effet, selon les dires de la société, de motiver les chauffeurs à effectuer leur travail de façon optimale, dans le but de maximiser les clients, et ainsi, rester dans la liste des conducteurs de l’entreprise.

La simplicité de l’utilisation a permis à Get Taxi de devenir l’une des trois plus grandes sociétés de taxi de Tel Aviv, et de figurer également parmi les plus grandes du pays.

Get Taxi compte pour le moment 400 taxis (tous ne sont pas exclusifs à la société), et selon l’entreprise, plus de 300 chauffeurs de taxis ont été mis sur liste d’attente. Selon les déclarations de la direction, Get Taxi a pour l’instant arrêté de recruter dans le but de préserver l’emploi des conducteurs déjà inscrits.

Les frais d’adhésion à la société attirent d’autant plus de travailleurs, puisqu’ils s’élèvent à 350 shekels par mois, contrairement aux autres stations de taxis qui facturent en moyenne entre 800 et 1200n shekels par mois. De plus, ces paiements fournissent à l’entreprise la plupart de ses revenus.

La réussite israélienne a incité les entrepreneurs Shachar Weiser et Roy Mora à développer le système à Londres ainsi qu’à Moscou. La semaine dernière l’entreprise avait bénéficié d’un investissement à hauteur de 20 millions de dollars, ce qui clôture pour l’instant la vague de financement, avec un total de 30 millions de dollars. Le dernier apport servira notamment à développer l’activité de la société à New York.

« Il peut détruire le marché »

Le concept a néanmoins certains effets néfastes sur les sociétés environnantes. En effet, plusieurs chauffeurs remarquent une baisse de débit dans leur travail, et certains patrons de sociétés de taxis viennent à appréhender : « ce sont des choses qu’on ne voit nulle part » a déclaré Yehuda Bar-On, directeur de l’organisation nationale des taxis. Selon lui : « la société (Get Taxi) n’a pas le droit d’exercer son activité, faute de permis. Elle se comporte cependant comme une vraie station. Il arrive, investit de l’argent, et vole les salaires des gens. Ce n’est pas juste, il n’y plus de compétition sur la qualité. Il a baissé ses prix parce qu’il est riche. Tôt ou tard, il jettera les conducteurs de taxis à la rue ».

« Ils ont changé les règles du jeu, alors que nous travaillons depuis 50 ans de la même manière », a ajouté Eli Pleismann, de la société de taxis « New York » située à Tel Aviv. « Les gens ne recherchent que ça! Nous avons développé une application concurrente, qui nous a coûté 60,000 shekels, mais eux ont des millions. Je paye une agence de communication et ses employés, mais lui a plus d’argent, et paye la moitié. Il peut détruire tout le marché, alors il aura le monopole ».

Cependant, l’organisation nationale des taxis a tout de même déclaré la nouvelle entreprise comme une vraie société concurrente, à condition qu’elle présente les permis requis, ce qui a eu pour effet de générer encore plus d’hostilités à l’égard de Get Taxi.

Le ministère des transports a néanmoins rejeté la requête déposée par l’organisation nationale des taxis, en expliquant « il n’y a aucune obligation, pour une société de taxis privés, de faire partie d’une association. Aucun permis de fonder une station n’est donc nécessaire ».

Get Taxi déclare, quant à elle : « nous sommes en règle à 100%, devant chaque institution. Il y a une tentative de nous déstabiliser en remettant en cause notre légalité, mais nous payons nos impôts, et nous ne bloquons pas non plus les passages piétons, comme une vraie société de taxis ».

Lionel Yrhi (Netanya)

L'office européen des brevets (OEB) a enregistré un nombre de dépôts record en 2014, à 274.000 demandes contre 266.000 un an plus tôt. Il faut toutefois noter que la plupart proviennent de l'extérieur de l'Europe. Israël se retrouve loin derrière les grands leaders. Selon boursier.com : "Les pays les plus présents cette année sont les Etats-Unis avec 26% de demandes, le Japon (18%), la Chine...

Yotan Frishman | High-Tech

Le patron de Gemalto (firme très active en Israël au travers d'activités de Recherche et Développement) reconnaît cette semaine les attaques des services secrets britanniques et américains et par la même écarte le Mossad israélien. Courrierinternational.com (Copyrights) : "Le groupe franco-néerlandais Gemalto, qui se présente comme le "leader mondial de la sécurité numérique", a admis qu'il ...

IsraelValley Desk | High-Tech

Alors que des prévisions pessimistes annoncent une pénurie de viande en 2050, une équipe de chercheurs israéliens travaille sur une viande analogue qui ressemble à du poulet. ... Agromedia (Copyrights) : "Bientôt de la viande in vitro dans votre assiette ? C'est dans ce sens que travaillent une équipe de scientifiques israéliens. Alors que la viande pourrait devenir un mets de luxe, pénurie ...

Agromedia | High-Tech

Tim Cook a rencontré le président Reuven Rivlin à sa résidence de Jérusalem. Une entrevue avec l’ancien président Shimon Peres est également au programme. Tim Cook est accompagné de Johny Srouji, vice-président d’Apple en charge des technologies matérielles. Natif d’Israël, Srouji supervise la conception de technologies de pointe, comme les processeurs et les contrôleurs de stockage. Un doma...

Macg.co | High-Tech

La start-up israélienne Taboola vient de lever 117 millions de dollars pour agrandir sa sphère d’activité. Cette start-up fondée par des geeks de l’armée israélienne se spécialise dans la recommandation d’articles et/ou de vidéos. En effet, selon le PDG et fondateur de Taboola, Adam Singolda : « les gens ne se réveillent pas le matin en pensant aux nouvelles vidéos ou articles qu’ils aimeraient...

Noga Bar Noye | High-Tech

Le Ghana est le berceau de vraies success stories et certaines startups comme Dropifi sont déjà parties à la conquête de la Silicon Valley. La Meltwater School of Technology (MEST) a été fondée en 2008 dans la capitale ghanéenne. En très peu de temps, elle s’est imposée comme l’incubateur des startups technologiques le plus inspirant de l’Afrique de l’Ouest. Mais ce n’est pas tout, la MEST e...

IsraelValley Desk | High-Tech

Au pied du mont Carmel, face à la mer, se trouve la plus grande concentration d'entreprises de haute technologie d'Israël : IBM, Intel, Phillips, Motorola, Microsoft, Hewlett-Packard, Yahoo, Google. Tous ces géants de l'industrie informatique et scientifique internationale ont choisi de s'installer dans le parc technologique Matam à Haïfa. Situé près des axes routiers et des grands centres d...

Laly Derai | High-Tech

SkyGiraffe lève 3 M$ (2,63 M€), lors d'un tour de table mené par Trilogy Equity Partners, auquel ont participé quelques 500 start-ups. SkyGiraffe a déjà précisé qu’elle allait investir dans la vente et le marketing. La compagnie israélienne fondée par Boaz Hecht et Itay Braun, possède son centre de développement à Ramat Gan, près de Tel-Aviv, et son siège à Menlo Park, en Californie. "SkyGi...

Econostrum | High-Tech

Une start-up israélienne au nom de Goji Food Solutions a développé un four micro-ondes révolutionnaire qui va servir à bien plus que simplement chauffer ou décongeler votre repas. Gabi Zada de Goji explique que les ondes diffusées dans le conteneur de votre four à micro-ondes explosent dans tous les sens et se réverbèrent sur les parois, atteignant de façon aléatoire votre repas froid. Imagi...

Tel Avivre | High-Tech

La “FoodTech Pitch Night” organisée par la Chambre de Commerce et d’Industrie Israël France à Tel Aviv et l’Agence Challengy a été un succès. Business France (Ubifrance Israël) était partenaire de cette opération. Plus de 180 personnes étaient présentes pour assister à une compétition réunissant 10 start-ups développant un projet alliant technologie et gastronomie. Le jury composé notamment ...

Anael Dahan (Tel Aviv) | High-Tech

Ouriel Ohayon s'est fait racheter les droits et l'utilisation de son application Appsfire par une société française. En effet, c'est l'un des leaders de la publicité française Mobile Network Group (MNG) qui s'est emparé de l'application de Ouriel Ohayon pour $30 millions. Mobile Network Group (MNG) espère pouvoir désormais, avec Appsfire, s'attaquer au marché américain. Mobile Network Group ...

Yaelle Krief | High-Tech

La coopération Israël-Inde est sur la sellette. Excellente nouvelle pour le hightech d'Israël. La startup Panaya, installée à Raanana (160 employés), et qui possède un savoir-faire unique en matière d'automatisation des logiciels de gestion pour les grandes entreprises, va passer dans les mains d'un leader mondial d'origine Indiennne. C'est Infosys qui a acheté cette firme israélienne d'excepti...

Dan Assayah (Tel-Aviv) | High-Tech

Pour faire face à la menace des cyberattaques, Israël lance une école contre le piratage informatique. Trois hackers cagoulés penchés sur leur écran d'ordinateur dans la salle de contrôle dernier cri testent les réactions d'employés d'entreprises israéliennes à repousser des cyberattaques. L'action se déroule dans un centre surnommé "cyber-gym", installé dans plusieurs petits bâtiments proch...

i24News | High-Tech

SPECIAL ISRAELVALLEY. Fondée en 1999 à Tel-Aviv par un psychologue israélien, Meir Morag, la société Game Along, renommée par la suite N-trig, commence par développer une table de jeu vidéo à partir d’un écran d’ordinateur posé horizontalement. Aujourd’hui, l’entreprise produit des “digitizers”, c’est-à-dire les équipements que l’on installe sur les écrans d’ordinateur pour les rendre tactil...

IsraelValley Desk | High-Tech

Le mercredi 12 novembre 2014, à 8h35 GMT, la sonde ROSETTA de l’Agence Spatiale Européenne (ESA) a lâché son module Philae en direction de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko. La descente a duré environ 7 heures, avec un signal confirmant la réception sur Terre autour de 16h00 GMT. La comète est éloignée de la Terre de plus de 500 millions de km. Il s’agit d’une masse de glace et de poussiè...

IsraelValley Desk | High-Tech