Aug 7

ISRAELVALLEY - La simplicité de l’utilisation a permis à Get Taxi de devenir l’une des trois plus grandes sociétés de taxi de Tel Aviv, et de figurer également parmi les plus grandes du pays.

Authors picture

Lionel Yrhi (Netanya) | High-Tech

Headline image

Tout le monde vous le dira, arrêter un taxi dans les rues de Tel Aviv peut engendrer plusieurs scenarios : l’attente longue ou bien, au contraire, plusieurs chauffeurs se querellant la course.

Get Taxi, qui a commencé son activité à Tel Aviv depuis près d’un an, et récemment implantée à Jérusalem, a créé un tout nouveau concept : commander un taxi depuis son smartphone, pour réconcilier tout le monde. A la suite de la réservation, le taxi le plus proche de la source est ainsi sollicité. Le système localisera alors votre smartphone et indiquera ainsi votre emplacement au chauffeur de taxi, en lui précisant, sur une carte, le chemin le plus court à suivre. Vous aurez également la possibilité suivre le parcours du taxi depuis votre téléphone, ainsi que de noter le conducteur, ce qui a pour effet, selon les dires de la société, de motiver les chauffeurs à effectuer leur travail de façon optimale, dans le but de maximiser les clients, et ainsi, rester dans la liste des conducteurs de l’entreprise.

La simplicité de l’utilisation a permis à Get Taxi de devenir l’une des trois plus grandes sociétés de taxi de Tel Aviv, et de figurer également parmi les plus grandes du pays.

Get Taxi compte pour le moment 400 taxis (tous ne sont pas exclusifs à la société), et selon l’entreprise, plus de 300 chauffeurs de taxis ont été mis sur liste d’attente. Selon les déclarations de la direction, Get Taxi a pour l’instant arrêté de recruter dans le but de préserver l’emploi des conducteurs déjà inscrits.

Les frais d’adhésion à la société attirent d’autant plus de travailleurs, puisqu’ils s’élèvent à 350 shekels par mois, contrairement aux autres stations de taxis qui facturent en moyenne entre 800 et 1200n shekels par mois. De plus, ces paiements fournissent à l’entreprise la plupart de ses revenus.

La réussite israélienne a incité les entrepreneurs Shachar Weiser et Roy Mora à développer le système à Londres ainsi qu’à Moscou. La semaine dernière l’entreprise avait bénéficié d’un investissement à hauteur de 20 millions de dollars, ce qui clôture pour l’instant la vague de financement, avec un total de 30 millions de dollars. Le dernier apport servira notamment à développer l’activité de la société à New York.

« Il peut détruire le marché »

Le concept a néanmoins certains effets néfastes sur les sociétés environnantes. En effet, plusieurs chauffeurs remarquent une baisse de débit dans leur travail, et certains patrons de sociétés de taxis viennent à appréhender : « ce sont des choses qu’on ne voit nulle part » a déclaré Yehuda Bar-On, directeur de l’organisation nationale des taxis. Selon lui : « la société (Get Taxi) n’a pas le droit d’exercer son activité, faute de permis. Elle se comporte cependant comme une vraie station. Il arrive, investit de l’argent, et vole les salaires des gens. Ce n’est pas juste, il n’y plus de compétition sur la qualité. Il a baissé ses prix parce qu’il est riche. Tôt ou tard, il jettera les conducteurs de taxis à la rue ».

« Ils ont changé les règles du jeu, alors que nous travaillons depuis 50 ans de la même manière », a ajouté Eli Pleismann, de la société de taxis « New York » située à Tel Aviv. « Les gens ne recherchent que ça! Nous avons développé une application concurrente, qui nous a coûté 60,000 shekels, mais eux ont des millions. Je paye une agence de communication et ses employés, mais lui a plus d’argent, et paye la moitié. Il peut détruire tout le marché, alors il aura le monopole ».

Cependant, l’organisation nationale des taxis a tout de même déclaré la nouvelle entreprise comme une vraie société concurrente, à condition qu’elle présente les permis requis, ce qui a eu pour effet de générer encore plus d’hostilités à l’égard de Get Taxi.

Le ministère des transports a néanmoins rejeté la requête déposée par l’organisation nationale des taxis, en expliquant « il n’y a aucune obligation, pour une société de taxis privés, de faire partie d’une association. Aucun permis de fonder une station n’est donc nécessaire ».

Get Taxi déclare, quant à elle : « nous sommes en règle à 100%, devant chaque institution. Il y a une tentative de nous déstabiliser en remettant en cause notre légalité, mais nous payons nos impôts, et nous ne bloquons pas non plus les passages piétons, comme une vraie société de taxis ».

Lionel Yrhi (Netanya)

TOO MUCH. La presse anglophone professionnelle en parle comme la "septième merveille du monde". La start up israélienne NUA Robotics invente la valise-robot. En phase de test, la valise devrait arriver sur le marché dans un an environ pour un prix très lourd (au moins $500). Synchronisée avec le smartphone via Bluetooth, ce bagage à main "vous suivra à la trace". Le gros avantage… fini...

IsraelValley Plus | High-Tech

Le Centre Israélien d’Innovation ouvrira ses portes en 2018 pour des visiteurs israéliens et du monde entier, avec une attention spéciale pour étudiants, soldats, ministres, touristes et délégations commerciales. i24News : "Jeudi matin, lors d'une cérémonie spéciale, Shimon Peres a lancé le Centre Israélien d’Innovation, installé au Centre Peres pour la Paix (fondé en 1996...

IsraelValley Plus | High-Tech

ENTRETIEN ISRAEL VALLEY Dans un peu plus d’une semaine, du mercredi 27 au vendredi 29 juillet, le Fintech de Tel Aviv accueillera un “Start-up Week-end”. Fondée en 2009, l’association éponyme (et à but non lucratif) a déjà organisé ce type d’événement dans plus de 400 villes à travers le monde. Afin de mieux saisir les enjeux d’une telle manifestation, Israel Valley a re...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | High-Tech

Excellente nouvelle pour les relations entre la France et Israël sur le front de la Recherche. Selon Laëtitia Enriquez : " A Tel-Aviv, le géant de l’automobile vient d’inaugurer son nouveau laboratoire de recherche axé sur le véhicule électrique et la cyber-sécurité. C’est au cœur de la Porter School of Environnemental Studies, rattachée à l’université de Tel-Aviv que le ...

IsraelValley Plus | High-Tech

eBay a annoncé cette semaine avoir mis la main sur SalesPredict. Il s’agit d’une start-up israélienne qui, comme son nom l’indique, se charge de prédire les achats. Son service propose d’apprendre les usages des utilisateurs selon les pages visitées pour ainsi leur proposer des produits susceptibles de les intéresser et ainsi les pousser à l’achat. Un commerce en ligne ut...

IsraelValley Plus | High-Tech

Pour le ministre de la Sécurité Intérieure israélien, Facebook sabote le travail des autorités en laissant proliférer les messages haineux et les incitations à la violence provenant de la Cisjordanie. Il pointe notamment son manque de coopération avec Israël. « Facebook est devenu un monstre ». Le regain de violence des derniers mois provenant des territoires occupés de Cisjordan...

IsraelValley Plus | High-Tech

Pas moins de 261 accélérateurs de start-up ont été recensés pour juin 2016 en Israël. C’est ce que démontre une étude menée par le Centre de recherche IVC de Tel Aviv, spécialiste des tendances de la haute-technologie israélienne. Au moment où vous lisez ces lignes, leur nombre aura probablement déjà augmenté. En octobre dernier, une étude similaire, là aussi assurée par ...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | High-Tech

Du 30 juin au 2 juillet dernier à la Porte de Versailles s’est déroulé Viva Technology, premier grand salon de l'innovation et de la ahute-technologie de cette ampleur en France. Le salon a accueilli de nombreuses personnalités de premier plan : cadres et dirigeants de Alphabet (Google), Wikimedia, Engie, et un nombre considérable de start-up innovantes. Viva Technology ne s’est pas...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | High-Tech

L’Israel Biotech Fund est un fonds spécifiquement dédié à l’industrie biotechnologique israélienne et disposant d’une réserve d’investissement de 100 millions de dollars. Institué le mois dernier, le fonds a annoncé la semaine dernière avoir choisi Vidac, société pharmaceutique spécialisée dans la lutte contre le cancer, pour son premier investissement. L’Israel B...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | High-Tech

Le planificateur de rendez-vous en ligne Doodle, filiale du groupe de presse Zurichois Tamedia, rachète avec effet immédiat toutes les actions de la start-up israélienne Meekan, basée à Tel Aviv. Selon romandie.com :"Les fondateurs de Meekan Lior Yavor, Eyal Yavor et Matty Marianksy continueront à gérer le développement de Meekan au sein de l'équipe dirigeante de Doodle, indique Ta...

IsraelValley Plus | High-Tech

Le salon Viva Technology mené par Les Echos et Publicis se tient à la Porte de Versailles avec pour thème la transformation numérique. 60 startups israéliennes sont à Paris. Wiseye a gagné un superbe prix. RECOMPENSE. À l’occasion de son 90ième anniversaire et de Viva Technology, Publicis Groupe (Paris:PUB) a lancé #Publicis90, une initiative mondiale destinée à identifier 90 s...

IsraelValley Plus | High-Tech

Pitango Venture Capital, dirigé par le fils de Shimon Peres, est présent ce matin à Viva Technology, un événement organisé par Publicis Groupe et le Groupe Les Echos, qui a lieu du 30 juin au 2 juillet, à la Porte de Versailles. Chemi Peres a fondé Pitano Venture Capital, le plus grand fonds d’Israël selon IVC Online. Pitango Venture Capital est spécialisée en "seed, mid stage, lat...

Eyal Aviv (Ramat Hasharon) | High-Tech

La première “région digitale” en Israël a été nommée, il s’agira du Ramat Neguev. L’initiative a été menée par le ministère de l’équité sociale, aux mains de Gila Gamliel, et de Cisco Systems, auprès du président du Conseil régional et maire de Dimona, Benny Biton. L’objectif de ce projet est de placer la région comme pourvoyeur de services médicaux de qualité, ...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | High-Tech

Du 30 juin au 2 juillet, Paris devient la capitale mondiale des start-up. Elles sont 5.000, venues du monde entier, à présenter leurs projets dans les locaux de Paris-Expo à la Porte de Versailles. Organisé par le groupe Les Echos et Publicis, cet événement qui va accueillir plus de 60 start up israéliennes est assuré d'être un succès. Le cybertech israélien sera largement repr...

IsraelValley Plus | High-Tech

Cisco Systems est sur le point d’acquérir l’israélien CloudLock, spécialisé dans la sécurité du Cloud Copmuting. Cisco débourserait 293 millions de dollars et proposerait des actions et d’autres mesures incitatives pour les employés désireux de les rejoindre. Cette acquisition devrait être conclue au cours du premier trimestre de 2017. Possédant son siège à Waltham (Massac...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | High-Tech