Aug 6

ISRAELVALLEY - MESSAGE POUR LES IRANIENS : SOURIEZ, VOUS ÊTES FILMES. L’Etat hébreu dispose de 3 satellites de reconnaissance militaire : Ofek-5, Ofek-7 et Tack SAR, tous conçus par l’IAI.

Authors picture

Maxime Perez | Défense

Pour l’Etat hébreu, la suprématie technologique dans l’espace est appelée à devenir l’élément déterminant de la guerre du futur. Ses activités spatiales débutent dans les années 1970 avec le développement d’infrastructures destinées à la recherche et l’exploration en haute sphère. Ce n’est toutefois qu’en 1988 qu’Israël entre dans le club des puissances spatiales. Avec Ofek, il devient même le 9ème pays au monde à lancer un satellite avec son propre lanceur.

Vers le milieu des années 1990, sous la direction de l’Agence spatiale israélienne (ISA), plusieurs programmes militaires s’accélèrent. Le 5 avril 1995, le satellite Ofek-3 est lancé en direction de la Méditerranée depuis la base de Palmahim. Ce succès offre à Tsahal un tout premier satellite de reconnaissance, équipé de multiples capteurs et crédité d’une durée de vie dans l’espace de six ans minimum. Il permet au passage à Israël d’accroitre le fossé technologique avec ses pays voisins.

Malgré deux déconvenues en 1998 et 2006, l’Etat hébreu dispose aujourd’hui de trois satellites de reconnaissance militaire : Ofek-5, Ofek-7 et Tack SAR, tous conçus par l’IAI (Israel Aerospace Industries) et d’envergure classique. Lancés respectivement en 2002 et 2007, Ofek 5 et Ofek 7 présentent la particularité d’être placés en orbite rétrograde, de sorte que leurs débris, en cas d’échec, ne puissent retomber en territoire hostile et révéler des secrets de fabrication. Véritable chef-d’œuvre technologique, Ofek 7 est doté de caméras d’une résolution inférieure à 50 centimètres. Quant au Tack SAR, il a été placé sur orbite en 2008 depuis le centre spatial de Sriheikkota en Inde. Pesant tout juste 300 kilos, Tack SAR est supposé surveiller l’évolution des installations nucléaires iraniennes.

Au cours de cette même période, Israël a enregistré le lancement de plusieurs satellites de télécommunication couvrant tout le Moyen-Orient et utilisables aussi bien à des fins civiles que militaires. En 1996, le premier d’entre eux, AMOS-1, est placé en orbite géosynchrone à 36 000 kilomètres d’altitude. AMOS-2 le rejoint en 2003, suivi par AMOS-3, le 28 avril 2008. L’industrie spatiale israélienne développe enfin EROS, une nouvelle série de satellite d’observation à très haute définition. Lancé en 2006, EROS-B est stationné à 480 kilomètres de la Terre. Son positionnement sur une orbite synchrone par rapport au soleil en fait un excellent instrument de veille stratégique.

Cette dynamique spatiale devrait activement se poursuivre au cours des prochaines années. Depuis janvier 2010, l’armée de l’air israélienne a choisi de concentrer ses efforts sur les microsatellites dont le lancement s’effectue à partir d’avions. A la fois léger et de petite dimension, ces engins ont la capacité de pouvoir recueillir des informations dans un laps de temps très court et sur des cibles extrêmement précises. Outre l’avantage opérationnel qu’ils présentent en étant déployés à une distance plus rapprochée de la terre (300 km), les microsatellites consolident un peu plus l’expertise israélienne en matière de technologie spatiale.

L’entreprise Rafael, qui développe actuellement plusieurs gammes de satellites pesant moins de 120 kilos, a été désignée pour mener à bien ce projet militaire qui doit aboutir en 2015.

Maxime Perez

Elbit Systems a réussi un lancement de torpille depuis son " Seagull ", un bateau drone. Le test a été réalisé en mer Méditerranée, près de Haïfa. La réussite de cet essai a confirmé que le SeaGull ( Mouette ) a la capacité de tirer des torpilles afin de détruire des sous-marins légers. La Mouette mesure 12 mètres de long, c'est un bateau sans pilote qui a été conçu pour mener à bien tout un...

IsraelValley Plus | Défense

Un satellite d’image de haute résolution israélien renforcera la sécurité lors des Jeux Olympiques et Paralympiques qui auront lieu à Rio en août et septembre L’annonce a été faite par le ministre de la Défense brésilien Raul Jungmann, qui a déclaré que le satellite permettra des inspections très détaillées de la ville lors des événements sportifs, a annoncé le portail d’information G1 vendr...

IsraelValley Plus | Défense

Selon La Tribune : "Défense. S’agit-il d’un progrès technique pour améliorer la sécurité de tous ou d’une dérive technologique de plus pour faciliter la surveillance de masse ? La startup israélienne Magen (bouclier, en français) a mis au point un dispositif capable de voler les mots de passe (boîte mail, réseaux sociaux…) à distance, en piratant votre smartphone. Destiné aux services de re...

IsraelValley Plus | Défense

Ynet, le site du quotidien à grand tirage Yedioth Ahronot, rapporte une déclaration alarmiste du chef de la division de la cybernétique chez Israel Aerospace Industries qui considère que les avions de ligne commerciaux "sont exposés à des cyber-attaques." Selon le responsable, "il n'y a pas assez de coordination entre les autorités aéroportuaires, les compagnies aériennes et les constructeur...

i24News | Défense

Parc des expositions de Villepinte (Seine-Saint-Denis), au nord de Paris. Au 25e salon Eurosatory, qui s’est tenu du 13 au 17 juin, les industriels de l’armement s’exposent : 56 pays représentés, plus de 1 500 exposants et une centaine de délégations nationales présents sur plus de 174 000 m2… Sur les stands se côtoient chars et fusils d’assaut, équipements vestimentaires et drones dernier c...

IsraelValley Plus | Défense

"Secret" de polichinelle. Il est certain que de nombreuses firmes de sécurité israéliennes sont impliquées dans l'Euro 2016 qui se déroule en France actuellement. Le Groupe israélien Elbit, très présent aux Jeux Olympiques de Rio, en parle... très discrètement. Selon boursorama. : "Ran Kril, vice-président du marketing international de Elbit Systems, un des plus importants fabricants d'arme...

IsraelValley Plus | Défense

Philippe Trouchaud associé au sein du cabinet PWC (PricewaterhouseCoopers) consacre un chapitre à Israël, dans son ouvrage intitulé « la cybersécurité au-delà de la technologie » publié aux éditions Odile Jacob et préfacé par Jean-Baptiste Rudelle, fondateur et PDG de Criteo. Dans l’extrait qui suit Philippe Trouchaud évoque notamment trois raisons qui ont placé Israël sur l’avant-scène mondial...

Dominique Bourra | Défense

Une "Carte" de la Cyber-industrie en Israël a été présentée lors d'une conférence. Selon la carte, il y aurait en Israël 430 entreprises qui travaillent sur les Cyber-technologies, la grande majorité sont des entreprises privées et seulement 19 sont des entreprises publiques. Environ 9% de ces entreprises génèrent des revenus pour plus de 10 millions de dollars. Chaque année, 60 nouvelles ...

IsraelValley Plus | Défense

Les nanotechs israéliennes n'occupent pas encore l'avant-scène industrielle de manière spectaculaire et massive car elles sont pour l'essentiel en gestation dans les laboratoires de recherche. La partie émergée de l'iceberg ne représente qu'une centaine de sociétés de nanotechnologie, 142 selon les décomptes le plus généreux, dont une quinzaine de grandes compagnies (1). Mais une révolution...

Dominique Bourra | Défense

DRONES. Qui fournira le remplaçant des petits drones DRAC de l’armée de terre ? Les industriels français (Airbus, Thales et Safran) et israéliens (Elbit et Aeronautics) s’affrontent au salon Eurosatory pour un contrat de 200 drones, estimé à 100 millions d’euros. Selon Challenges.fr (Copyrights) : "Le Skylark de l'israélien Elbit Systems est candidat au contrat de mini-drones de l'armée de t...

IsraelValley Plus | Défense

Le ministère de la Défense a annoncé qu’il présentera des dizaines d’innovations technologiques avancées lors du Salon international de Défense et de Sécurité – Eurosatory 2016 – qui a ouvert hier au Parc des expositions de Villepinte (Paris). Parmi les dernières inventions des industries israéliennes, une nouvelle génération de drones, des robots multifonctions, des véhicules terrestres té...

IsraelValley Plus | Défense

Embraer a annoncé récemment que son Phenom 100 avait été sélectionné par Affinity Flying Training Services pour l'entraînement des pilotes militaires britanniques. Cinq exemplaires du petit biréacteur seront ainsi livrés au Royaume-Uni. Un avion additionnel est aussi prévu en option. Affinity, coentreprise entre l'américain KBR et l'israélien Elbit Systems, s'est en effet vue confier par le ...

IsraelValley Plus | Défense

Le petit robot baptisé "Dogo" est une véritable arme de guerre développée par la société israélienne General Robotics pour des missions de combat rapproché en milieu urbain ou des opérations antiterroristes. Extrêmement compact, le petit robot de 12kg, en forme de tank, embarque néanmoins un véritable pistolet Glock 9mm tirant 14 cartouches ainsi qu'un équipement non létal composé d'un spray...

IsraelValley Plus | Défense

PHOTO DU JOUR. Oded Balilty (AP). Cette photo étonnante et très inhabituelle représente des jeunes engagés dans Tsahal à l'entraînement à Yakum. Le Monde : "Il est pilote de F15, un spécialiste des frappes massives qui fut de toutes les opérations importantes. Il sert Tsahal depuis trente ans. Pourtant, « pendant les vingt-quatre premières années de ma carrière, il ne s’est rien passé », ­...

IsraelValley Plus | Défense

REVELATIONS. Cyberstratégie : De quoi NCB est-il le nom? Le NCB, National Cyber Bureau, également appelé l'INCB, ou le Bureau, a pour fonction de conseiller le Premier Ministre, le gouvernement et les comités spéciaux. L'une des fonctions majeures du NCB est d'anticiper les futures menaces dans le cyberespace physique et logique. Via des mesures préventives et défensives, le NCB doit...

Dominique Bourra | Défense