Aug 6

ISRAELVALLEY - MESSAGE POUR LES IRANIENS : SOURIEZ, VOUS ÊTES FILMES. L’Etat hébreu dispose de 3 satellites de reconnaissance militaire : Ofek-5, Ofek-7 et Tack SAR, tous conçus par l’IAI.

Authors picture

Maxime Perez | Défense

Pour l’Etat hébreu, la suprématie technologique dans l’espace est appelée à devenir l’élément déterminant de la guerre du futur. Ses activités spatiales débutent dans les années 1970 avec le développement d’infrastructures destinées à la recherche et l’exploration en haute sphère. Ce n’est toutefois qu’en 1988 qu’Israël entre dans le club des puissances spatiales. Avec Ofek, il devient même le 9ème pays au monde à lancer un satellite avec son propre lanceur.

Vers le milieu des années 1990, sous la direction de l’Agence spatiale israélienne (ISA), plusieurs programmes militaires s’accélèrent. Le 5 avril 1995, le satellite Ofek-3 est lancé en direction de la Méditerranée depuis la base de Palmahim. Ce succès offre à Tsahal un tout premier satellite de reconnaissance, équipé de multiples capteurs et crédité d’une durée de vie dans l’espace de six ans minimum. Il permet au passage à Israël d’accroitre le fossé technologique avec ses pays voisins.

Malgré deux déconvenues en 1998 et 2006, l’Etat hébreu dispose aujourd’hui de trois satellites de reconnaissance militaire : Ofek-5, Ofek-7 et Tack SAR, tous conçus par l’IAI (Israel Aerospace Industries) et d’envergure classique. Lancés respectivement en 2002 et 2007, Ofek 5 et Ofek 7 présentent la particularité d’être placés en orbite rétrograde, de sorte que leurs débris, en cas d’échec, ne puissent retomber en territoire hostile et révéler des secrets de fabrication. Véritable chef-d’œuvre technologique, Ofek 7 est doté de caméras d’une résolution inférieure à 50 centimètres. Quant au Tack SAR, il a été placé sur orbite en 2008 depuis le centre spatial de Sriheikkota en Inde. Pesant tout juste 300 kilos, Tack SAR est supposé surveiller l’évolution des installations nucléaires iraniennes.

Au cours de cette même période, Israël a enregistré le lancement de plusieurs satellites de télécommunication couvrant tout le Moyen-Orient et utilisables aussi bien à des fins civiles que militaires. En 1996, le premier d’entre eux, AMOS-1, est placé en orbite géosynchrone à 36 000 kilomètres d’altitude. AMOS-2 le rejoint en 2003, suivi par AMOS-3, le 28 avril 2008. L’industrie spatiale israélienne développe enfin EROS, une nouvelle série de satellite d’observation à très haute définition. Lancé en 2006, EROS-B est stationné à 480 kilomètres de la Terre. Son positionnement sur une orbite synchrone par rapport au soleil en fait un excellent instrument de veille stratégique.

Cette dynamique spatiale devrait activement se poursuivre au cours des prochaines années. Depuis janvier 2010, l’armée de l’air israélienne a choisi de concentrer ses efforts sur les microsatellites dont le lancement s’effectue à partir d’avions. A la fois léger et de petite dimension, ces engins ont la capacité de pouvoir recueillir des informations dans un laps de temps très court et sur des cibles extrêmement précises. Outre l’avantage opérationnel qu’ils présentent en étant déployés à une distance plus rapprochée de la terre (300 km), les microsatellites consolident un peu plus l’expertise israélienne en matière de technologie spatiale.

L’entreprise Rafael, qui développe actuellement plusieurs gammes de satellites pesant moins de 120 kilos, a été désignée pour mener à bien ce projet militaire qui doit aboutir en 2015.

Maxime Perez

Avec une part de marché mondiale de 10%, Israël est bien une puissance dans le domaine de la Cyber Sécurité (un secteur qui vend plus de $6 Milliards tous les ans). Selon des statistiques publiées cette semaine par le Bureau national de la Cybersécurité, la StartUp Nation dépense dans ce domaine plus de $200 millions en R&D (par an). Une conférence annuelle se tiendra à l'Université de Tel Aviv...

Dan Amsellem (Tel Aviv) | Défense

Israël et les Etats-Unis sont en compétition pour un contrat de quelque 300 millions de dollars visant à équiper l’armée espagnole de drones de moyenne altitude longue endurance (MALE), informe le site d’informations espagnol El Pais. L’appel d’offres porte sur quatre drones MALE, deux stations de contrôle au sol (l’une fixe et l’autre portable) et des équipements associés. Le pays européen ...

IsraPresse | Défense

Selon l’agence d’export du Ministère de la défense, les ventes à l'export d'Israël concernaient en 2014 des drones, systèmes de commandement et contrôle, systèmes de communication, défense aérienne, radars, matériel de guerre électronique et armes de précision. La région qui importait le plus de matériel israélien au cours de l'année 2014 était l’Asie-Pacifique, suivie par l’Amérique du Nord...

JSS News | Défense

DERNIERE MINUTE. FIN DE POLEMIQUE. Il n’aura fallu que quelques heures au nouveau gouvernement israélien pour se rétracter. Le Premier ministre Benyamin Nétanyahou a finalement annulé un programme pilote visant à empêcher les Palestiniens d’utiliser des bus israéliens. Ce projet très polémique avait été annoncé par le ministre de la Défense israélien, Moshe Ya’alon (photo). Il obligeait les ...

Courrier International | Défense

POLITIQUE FICTION A 100%. Hypothèse audacieuse et surréaliste. Israël peut-il se porter acquéreur des Mistral qui finalement ne seront pas vendus à la Russie ? Cette question taraude de nombreux journalistes israéliens (rencontrés par IsraelValley) à la recherche de scoops. Il est quasiment certain que Laurent Fabius dira "non" trois fois à la vente de Mistral à Israël. Que Netanyahou, occ...

Ilan Rosenthal | Défense

Ehud Barak a rejoint les effectifs de la Startup israélienne FST Biometrics, une société spécialisée dans les technologies d'identification biométrique qui a annoncé avoir reçu un investissement de $15 millions de la part du groupe GMF Capital, une société dirigée par investisseur suisse Gary Fegel. Ehud Barak sera le représentant et conseiller de GMF au sein de l'entreprise. FST utilise un...

David Illouz | Défense

Un journaliste libanais, A. Samrani, analyse la situation singulière d’Israël dans le chaudron moyen-oriental, en constatant le destin spécifique de l’État juif au sein des pays arabes, marqués par le chaos. A.Samrani : “Quoi qu’il en soit, la poursuite du conflit, le statu quo profite indéniablement à l’État hébreu, dont les dirigeants résument la situation en une formule assez limpide : «...

Coolamnews.com | Défense

Le ministère de la Défense israélien va acheter quatre bateaux de patrouille "Made in Germany" pour un montant total de 430 millions d'euros. Le but principal de cet investissement est de sécuriser les nouveaux champs de gaz. Le gouvernement allemand accordera une aide financiere de 115 millions d'euros. A SAVOIR: Le communiqué du ministère de la Défense annonce "qu'Israël fera l'acquisition...

David Illouz | Défense

”Derekh Chaim” est la première Yeshiva orthodoxe à intégrer le service militaire, et espère inspirer la prochaine génération d’Israël de cyber-guerriers. Nommée “Derekh Chaim” (Chemin de Vie), cette Yeshiva combine les études de la Torah et le service militaire, comme dans toutes les Yeshivot Hesder, mais elle fait aussi des études technologiques sur la cyber-guerre. “ ”Derekh Haïm” a été in...

Coolamnews.com | Défense

Martin Lockheed, a annoncé avoir investi la somme de 25 millions de dollars dans la société de défense cybernétique israélienne Cybereason. L’opération a été réalisée grâce aux fonds d’investissements Spark Capitals et CRV. L’entreprise israélienne a été fondée par des anciens membres de l’unité de Tsahal de défense des réseaux web, 8200. Depuis ses bureaux de Cambridge dans le Massachusett...

IsraPresse | Défense

Christian Favre pour la Radio Télévision Suisse : "Les membres de la commission de politique extérieure du Conseil national ont refusé mardi de débattre de l’achat de six drones israéliens, a appris la RTS. Motif : pas question de politiser cette acquisition. La question a fait couler beaucoup d’encre en février dernier, quand le Conseil fédéral a annoncé l’achat de ce système de drones de reco...

IsraelValley Desk | Défense

Un amendement à la loi de défense américaine vient d’être signé par un comité gouvernemental qui vient d’approuver une rallonge budgétaire de 474 millions de dollars, destinée au programme de défense israélien. Le programme comprend, outre le célèbre système « dôme de fer » une extension des recherches sur les systèmes de moyenne et longue portée des programmes David et Arrow, ainsi que le ...

Coolamnews.com | Défense

Les soldats israéliens ont dans le passé été accusés de tous les malheurs du monde. Des "journalistes" Français ont souvent lancé des accusations sans aucun fondement. Des magazines français ont eu honte d'avoir fait des affirmations non prouvées. De véritables guerres liés à la désinformation ont eu lieu et Tsahal en a beaucoup souffert. Cette fois-ci, des accusations concernent des soldats fr...

Eyal Dayan (Rehovot) | Défense

Les israéliens n'en reviennent pas ce soir par les succès de la France au Qatar, en Egypte, en Inde. Les avions de combat "Made in France" font un retour spectaculaire sur la scène mondiale. Les israéliens, complètement drogués au "Made in America" ne sont pas au bout de leurs surprises. Dassault possèdes des ressources technologiques de premier ordre. Le Monde (Copyrights) : "Après l’Egypte...

Dan Amsellem (Tel Aviv) | Défense

L'unité 9900 de Tsahal utilise les capacités exceptionnelles de certains autistes pour déchiffrer des photos aériennes et des cartes. Voilà environ deux ans que l'armée a entrepris d'intégrer de jeunes autistes volontaires au sein de la prestigieuse unité 9900 des renseignements militaires et tous les intéressés se félicitent du succès de cette initiative : les responsables militaires, qui p...

Isabelle Puderbeute (AJ) | Défense