Aug 3

ISRAELVALLEY LEADERS - HIGHTECH ET CYBERDEFENSE : LA STARTUP ISRAELIENNE CHECKMAX EST ACTIVE EN FRANCE. Interview de Asaph Schulman par GS Mag.

Authors picture

IsraelValley Desk | Défense

Headline image

Rencontre avec Asaph Schulman : Checkmax a été créée en 2006, par Maty Siman (un expert reconnu en matière de cyberdéfense) et dirigée par Emmanuel Benzaquen, un veteran de l’industrie high-tech. Notre solution propose de faire de l’analyse de codes pour découvrir les vulnérabilités contenues dans les applications.

Nous sommes aujourd’hui 35 personnes tous situés à Tel Aviv. Notre société a reçu le soutien du groupe d’investissement Ofer Hi-Tech (OHT) et de Salesforce.com du fait de la reconnaissance de notre solution en tant que technologie d’avenir. D’ailleurs, note produit est qualifié par les experts de « The Next Generation Static code analysis ».

GS Mag : Quel est votre produit phare et quels sont ses points forts ?

Asaph Schulman : Notre produit s’appelle CX Suite. Il est composé d’un moteur de scan très puissant. Son premier point fort est d’être un produit très flexible qui s’adapte à différents contextes. Il peut être utilisé par des auditeurs sur l’ensemble de l’application ou de façon aléatoire pour auditer certaines parties des applications. Avec notre solution il est possible de tester une application en cours de réalisation car note produit est capable d’effectuer lui-même la compilation. Une fois l’analyse effectuée même sur une partie de code, si un problème est détecté un rapport complet est adressé au développeur et le développement peut être bloqué tant que le problème n’est pas résolu.

CX Suite supporte quasiment tous les principaux langages de programmation en usage aujourd’hui : PHP, Java, Perl, Dotnet, C, C++, Flash, Ruby… Le deuxième point fort de notre software produit est que nous avons développé un code langage de requête qui permet de customiser le produit à ses propres besoins. suivant les besoins de l’utilisateur.

Souvent nos clients estiment qu’utiliser nos produits améliorent le niveau de sécurité et les pratiques des développeurs. De plus très souvent les RSSI l’introduisent dans leur politique de sécurité afin de réduire le nombre de vulnérabilité dans le code. Cette technologie innovante permet à ces utilisateurs d’avoir un ROI très important du fait de la réduction des erreurs de développement dès la source. Enfin, il est disponible en deux modes : soit installé sur le serveur de nos clients, soit en mode Cloud.

GS Mag : Quelle est votre stratégie marketing ?

Asaph Schulman : Aujourd’hui, nous travaillons avec les moyennes et grandes entreprises. Les banque, le monde de l’assurance, les Télécoms, les administrations, l’armée… de façon traditionnelle. Toutefois, nous allons de plus en plus vers les entreprises de taille moyenne qui ont besoins de sécuriser leurs codes du fait des impératifs de conformités. Nous allons lancer à la rentrée une solution pour les PME et les start-up qui pourront utiliser notre produit en temps réel sur le Cloud afin de vérifier leur code.

GS Mag : Pensez-vous proposer vos solutions en Europe et tout particulièrement en France ?

Asaph Schulman : Nous travaillons déjà dans plus de 25 pays dans le monde. Nous avons des clients dans de nombreux pays européens, comme en Grande Bretagne, en Allemagne, au Pays Bas, en Italie… mais aussi des partenaires. De même en France, nous avons aussi de nombreux clients tant dans le milieu du pentest, le domaine de la sécurité et des consultants qui utilisent Checkmarx en OEM, ainsi que des clients finaux pour leur propre besoin.

GS Mag : Quel est votre message à nos lecteurs ?
Asaph Schulman : On constate que de nombreuses erreurs de conception dans les applications sont commises, qui au final coûtent cher. Les entreprises doivent prendre ce problème au sérieux. Avoir un logiciel tel que celui de Checkmarx n’est pas un luxe. D’ailleurs le Gartner estime qu’il est obligatoire de faire à la fois du test dynamique et statique des codes et voit Checkmarx comme un acteur « visionnaire » dans le domaine.

Source: http://www.globalsecuritymag.fr/Asaph-Schulman-Checkmarx-l-analyse,20120802,31638.html

La diplomatie européenne et les ministres des Affaires étrangères du grand Maghreb et d'Israël se réuniront le 13 avril à Barcelone. Un forum convoqué par l'Union européenne ébauchera les moyens les plus concrets possibles à mettre en place pour lutter efficacement contre l'islamisme radical. Les chefs de la diplomatie de l'Europe des 28, et les ministres des Affaires étrangères d'Algérie, d...

IsraelValley Desk | Défense

Le ministère de la Défense israélien a annoncé la fin des tests du SkyShield, un système de défense à destination des vols commerciaux qui vise à mieux les protéger contre d'éventuelles attaques lancées à leur décollage à l'aide de missiles sol-air à très courte portée (SATCP). Le ministère de la Défense de l'Etat d'Israël a annoncé avoir complété la phase finale de test d'un système de défe...

L'Usine Nouvelle (Copyrights) | Défense

Une délégation du ministère de la Défense du Vietnam, conduite par son vice-ministre, le général de corps d'armée Nguyen Chi Vinh, s'est entretenue lundi à Hanoi avec celle du ministère israélien de la Défense conduite par le directeur général Dan Harel, en visite de travail au Vietnam. Nguyen Chi Vinh a estimé que cette visite contribuerait à resserrer les relations entre les deux pays dans...

IsraelValley Desk | Défense

On connaissait l'utilisation des drones à des fins militaires, ou les robots sur roue dont le tir est actionné par des soldats, comme ceux actifs à la frontière entre les deux Corée. Selon (1) : "Depuis 2006, le Pentagone se penche toutefois attentivement sur la "conscience artificielle" de ces engins. Avec l'objectif d'élaborer, à terme, de véritables "robots tueurs" autonomes. Israël, le ...

IsraelValley Desk | Défense

REVELATIONS. Selon la presse spécialisée du secteur de la défense en Israël, la raison de la mise à l'écart fin décembre dernier de Meir Shalit, l'ex- patron de Israel Defense Export Control Agency (DECA), l'organisme de contrôle des transferts de technologies sensibles israélien, est lié au fait qu'il a, selon une commission israélo-américaine, donné son feu vert à l'exportation vers la France...

Ilana Dreyfus | Défense

Les Forces de défense israéliennes (FDI) ont mis un peu d’humour dans un exercice de l’Air Force (réservé aux spécialistes de l’électronique et de l’informatique) avec un scénario peu commun: repousser une invasion extra-terrestre ! « Des lumières apparaissent dans le ciel. Un certain nombre de soucoupes volantes descendent sur terre. Les terriens vont se cacher dans des abris. L’heure tourn...

Avi Retschild – JSSNews | Défense

Entre 2003 et 2008, la France a exporté plus de 521 millions d’Euros d’armes vers Israël. La France a également exporté vers Israël des équipements spécialisés pour la reconnaissance, tels que les systèmes laser. D’après le Ministère français de la Défense, la France reçoit chaque année entre 4 000 et 6 000 demandes internationales d’armement. La France a émis 6 605 autorisations d’exportat...

IsraelValley Desk | Défense

Le géant israélien des missiles Rafael va transférer, au travers d'un accord de joint-venture, ses technologies en Inde. La firme partenaire des israéliens est Kalyani (12 000 employés). Rafael sera minoritaire dans la nouvelle société (49% des actions). Rafael Advanced Defense Systems Ltd, connu sous le nom RAFAEL (acronyme hébraïque de «Autorité pour le développement de l'armement ») est ...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Défense

A 10 heures ce matin se déroulera la cérémonie d’intronisation du 21ième chef d’Etat-major de Tsahal Gady Eizencot, dans les bureaux du Premier ministre. Il se rendra ensuite au Kotel pour une prière commune, en compagnie du général Benny Gantz, son prédécesseur à ce poste. (Coolamenws) ISRAELVALLEY PLUS. SELON HAMODIA. Après plusieurs mois de délibérations et d’incertitude, après avoi...

Coolamnews.com | Défense

Le nombre d'Israéliens expatriés souhaitant renoncer à leur citoyenneté a augmenté de plus de 50% en 2014, par rapport à l'année précédente, indiquent des données recueillies par les ambassades israéliennes dans le monde. Durant l'année qui vient de s'écouler, 765 ressortissants israéliens vivant à l'étranger ont demandé à renoncer à la citoyenneté israélienne. En 2013, ils étaient 478. D...

i24News | Défense

Israël a commencé à étendre sa flotte de sous-marins datant du début des années 90 qui ne comprenait à l'époque que deux navires de fabrication britannique. C'est en partie une décision stratégique mais aussi une exploitation de circonstances. En 1991, lors des attaques de missiles Scud irakiens sur Israël, durant la première guerre du Golfe, le ministre allemand des Affaires étrangères d'alors...

i24News | Défense

Israel Aerospace Industries élargit sa gamme de solutions aériennes avec l’ELI-3360 MPA, un avion de patrouille maritime développé à partir du jet d’affaires Global 5000 de Bombardier. Conçu par ELTA, l’une des filiales d’IAI, cette version « PATMAR » du biréacteur est très solidement équipée. Elle dispose, notamment, d’un radar de surveillance maritime ELM-2022, d’un système électro-op...

Mer et Marine | Défense

DANS LE PARISIEN. Propos recueillis par Damien Licata Caruso (Copyrights). L'histoire du drone racontée par son « inventeur ». Cet engin volant sans pilote est avant tout une invention militaire. Ses racines remontent aux conflits au Proche-Orient à la fin des années 1970. Nous avons rencontré son créateur. Engin de mort pour ses détracteurs et arme indispensable à toute armée moderne pour s...

IsraelValley Desk | Défense

L'armée suisse devrait acquérir des drones israéliens. Le Conseil fédéral a présenté mercredi au Parlement son programme d'armement 2015, devisé à 542 millions de francs. L'achat de six drones d'exploration, non armés, du type Hermes 900, à la firme israélienne Elbit, devisé à 250 millions, est le volet le plus contesté du programme. Selon Ueli Maurer, l'acquisition de biens israéliens qui r...

IsraelValley Desk | Défense

Selon letemps.ch (copyrights) : "La loi israélienne interdit aux ressortissants de l’Etat hébreu de se rendre dans les pays avec lesquels il est en guerre. Elle prévoit également des peines pour ceux qui y mèneraient des tractations commerciales. Mais en Israël comme partout ailleurs au Proche-Orient, tout est négociable. Il suffit d’avoir les bonnes connexions pour obtenir l’accord de la commi...

IsraelValley Desk | Défense