Aug 3

ISRAELVALLEY LEADERS - HIGHTECH ET CYBERDEFENSE : LA STARTUP ISRAELIENNE CHECKMAX EST ACTIVE EN FRANCE. Interview de Asaph Schulman par GS Mag.

Authors picture

IsraelValley Desk | Défense

Headline image

Rencontre avec Asaph Schulman : Checkmax a été créée en 2006, par Maty Siman (un expert reconnu en matière de cyberdéfense) et dirigée par Emmanuel Benzaquen, un veteran de l’industrie high-tech. Notre solution propose de faire de l’analyse de codes pour découvrir les vulnérabilités contenues dans les applications.

Nous sommes aujourd’hui 35 personnes tous situés à Tel Aviv. Notre société a reçu le soutien du groupe d’investissement Ofer Hi-Tech (OHT) et de Salesforce.com du fait de la reconnaissance de notre solution en tant que technologie d’avenir. D’ailleurs, note produit est qualifié par les experts de « The Next Generation Static code analysis ».

GS Mag : Quel est votre produit phare et quels sont ses points forts ?

Asaph Schulman : Notre produit s’appelle CX Suite. Il est composé d’un moteur de scan très puissant. Son premier point fort est d’être un produit très flexible qui s’adapte à différents contextes. Il peut être utilisé par des auditeurs sur l’ensemble de l’application ou de façon aléatoire pour auditer certaines parties des applications. Avec notre solution il est possible de tester une application en cours de réalisation car note produit est capable d’effectuer lui-même la compilation. Une fois l’analyse effectuée même sur une partie de code, si un problème est détecté un rapport complet est adressé au développeur et le développement peut être bloqué tant que le problème n’est pas résolu.

CX Suite supporte quasiment tous les principaux langages de programmation en usage aujourd’hui : PHP, Java, Perl, Dotnet, C, C++, Flash, Ruby… Le deuxième point fort de notre software produit est que nous avons développé un code langage de requête qui permet de customiser le produit à ses propres besoins. suivant les besoins de l’utilisateur.

Souvent nos clients estiment qu’utiliser nos produits améliorent le niveau de sécurité et les pratiques des développeurs. De plus très souvent les RSSI l’introduisent dans leur politique de sécurité afin de réduire le nombre de vulnérabilité dans le code. Cette technologie innovante permet à ces utilisateurs d’avoir un ROI très important du fait de la réduction des erreurs de développement dès la source. Enfin, il est disponible en deux modes : soit installé sur le serveur de nos clients, soit en mode Cloud.

GS Mag : Quelle est votre stratégie marketing ?

Asaph Schulman : Aujourd’hui, nous travaillons avec les moyennes et grandes entreprises. Les banque, le monde de l’assurance, les Télécoms, les administrations, l’armée… de façon traditionnelle. Toutefois, nous allons de plus en plus vers les entreprises de taille moyenne qui ont besoins de sécuriser leurs codes du fait des impératifs de conformités. Nous allons lancer à la rentrée une solution pour les PME et les start-up qui pourront utiliser notre produit en temps réel sur le Cloud afin de vérifier leur code.

GS Mag : Pensez-vous proposer vos solutions en Europe et tout particulièrement en France ?

Asaph Schulman : Nous travaillons déjà dans plus de 25 pays dans le monde. Nous avons des clients dans de nombreux pays européens, comme en Grande Bretagne, en Allemagne, au Pays Bas, en Italie… mais aussi des partenaires. De même en France, nous avons aussi de nombreux clients tant dans le milieu du pentest, le domaine de la sécurité et des consultants qui utilisent Checkmarx en OEM, ainsi que des clients finaux pour leur propre besoin.

GS Mag : Quel est votre message à nos lecteurs ?
Asaph Schulman : On constate que de nombreuses erreurs de conception dans les applications sont commises, qui au final coûtent cher. Les entreprises doivent prendre ce problème au sérieux. Avoir un logiciel tel que celui de Checkmarx n’est pas un luxe. D’ailleurs le Gartner estime qu’il est obligatoire de faire à la fois du test dynamique et statique des codes et voit Checkmarx comme un acteur « visionnaire » dans le domaine.

Source: http://www.globalsecuritymag.fr/Asaph-Schulman-Checkmarx-l-analyse,20120802,31638.html

Selon La Tribune : "Défense. S’agit-il d’un progrès technique pour améliorer la sécurité de tous ou d’une dérive technologique de plus pour faciliter la surveillance de masse ? La startup israélienne Magen (bouclier, en français) a mis au point un dispositif capable de voler les mots de passe (boîte mail, réseaux sociaux…) à distance, en piratant votre smartphone. Destiné aux services de re...

IsraelValley Plus | Défense

Ynet, le site du quotidien à grand tirage Yedioth Ahronot, rapporte une déclaration alarmiste du chef de la division de la cybernétique chez Israel Aerospace Industries qui considère que les avions de ligne commerciaux "sont exposés à des cyber-attaques." Selon le responsable, "il n'y a pas assez de coordination entre les autorités aéroportuaires, les compagnies aériennes et les constructeur...

i24News | Défense

Parc des expositions de Villepinte (Seine-Saint-Denis), au nord de Paris. Au 25e salon Eurosatory, qui s’est tenu du 13 au 17 juin, les industriels de l’armement s’exposent : 56 pays représentés, plus de 1 500 exposants et une centaine de délégations nationales présents sur plus de 174 000 m2… Sur les stands se côtoient chars et fusils d’assaut, équipements vestimentaires et drones dernier c...

IsraelValley Plus | Défense

"Secret" de polichinelle. Il est certain que de nombreuses firmes de sécurité israéliennes sont impliquées dans l'Euro 2016 qui se déroule en France actuellement. Le Groupe israélien Elbit, très présent aux Jeux Olympiques de Rio, en parle... très discrètement. Selon boursorama. : "Ran Kril, vice-président du marketing international de Elbit Systems, un des plus importants fabricants d'arme...

IsraelValley Plus | Défense

Philippe Trouchaud associé au sein du cabinet PWC (PricewaterhouseCoopers) consacre un chapitre à Israël, dans son ouvrage intitulé « la cybersécurité au-delà de la technologie » publié aux éditions Odile Jacob et préfacé par Jean-Baptiste Rudelle, fondateur et PDG de Criteo. Dans l’extrait qui suit Philippe Trouchaud évoque notamment trois raisons qui ont placé Israël sur l’avant-scène mondial...

Dominique Bourra | Défense

Une "Carte" de la Cyber-industrie en Israël a été présentée lors d'une conférence. Selon la carte, il y aurait en Israël 430 entreprises qui travaillent sur les Cyber-technologies, la grande majorité sont des entreprises privées et seulement 19 sont des entreprises publiques. Environ 9% de ces entreprises génèrent des revenus pour plus de 10 millions de dollars. Chaque année, 60 nouvelles ...

IsraelValley Plus | Défense

Les nanotechs israéliennes n'occupent pas encore l'avant-scène industrielle de manière spectaculaire et massive car elles sont pour l'essentiel en gestation dans les laboratoires de recherche. La partie émergée de l'iceberg ne représente qu'une centaine de sociétés de nanotechnologie, 142 selon les décomptes le plus généreux, dont une quinzaine de grandes compagnies (1). Mais une révolution...

Dominique Bourra | Défense

DRONES. Qui fournira le remplaçant des petits drones DRAC de l’armée de terre ? Les industriels français (Airbus, Thales et Safran) et israéliens (Elbit et Aeronautics) s’affrontent au salon Eurosatory pour un contrat de 200 drones, estimé à 100 millions d’euros. Selon Challenges.fr (Copyrights) : "Le Skylark de l'israélien Elbit Systems est candidat au contrat de mini-drones de l'armée de t...

IsraelValley Plus | Défense

Le ministère de la Défense a annoncé qu’il présentera des dizaines d’innovations technologiques avancées lors du Salon international de Défense et de Sécurité – Eurosatory 2016 – qui a ouvert hier au Parc des expositions de Villepinte (Paris). Parmi les dernières inventions des industries israéliennes, une nouvelle génération de drones, des robots multifonctions, des véhicules terrestres té...

IsraelValley Plus | Défense

Embraer a annoncé récemment que son Phenom 100 avait été sélectionné par Affinity Flying Training Services pour l'entraînement des pilotes militaires britanniques. Cinq exemplaires du petit biréacteur seront ainsi livrés au Royaume-Uni. Un avion additionnel est aussi prévu en option. Affinity, coentreprise entre l'américain KBR et l'israélien Elbit Systems, s'est en effet vue confier par le ...

IsraelValley Plus | Défense

Le petit robot baptisé "Dogo" est une véritable arme de guerre développée par la société israélienne General Robotics pour des missions de combat rapproché en milieu urbain ou des opérations antiterroristes. Extrêmement compact, le petit robot de 12kg, en forme de tank, embarque néanmoins un véritable pistolet Glock 9mm tirant 14 cartouches ainsi qu'un équipement non létal composé d'un spray...

IsraelValley Plus | Défense

PHOTO DU JOUR. Oded Balilty (AP). Cette photo étonnante et très inhabituelle représente des jeunes engagés dans Tsahal à l'entraînement à Yakum. Le Monde : "Il est pilote de F15, un spécialiste des frappes massives qui fut de toutes les opérations importantes. Il sert Tsahal depuis trente ans. Pourtant, « pendant les vingt-quatre premières années de ma carrière, il ne s’est rien passé », ­...

IsraelValley Plus | Défense

REVELATIONS. Cyberstratégie : De quoi NCB est-il le nom? Le NCB, National Cyber Bureau, également appelé l'INCB, ou le Bureau, a pour fonction de conseiller le Premier Ministre, le gouvernement et les comités spéciaux. L'une des fonctions majeures du NCB est d'anticiper les futures menaces dans le cyberespace physique et logique. Via des mesures préventives et défensives, le NCB doit...

Dominique Bourra | Défense

Israël recevra trois nouveaux avions de transport militaires "Super Hercules" d'ici la fin de l'année 2016 dans le cadre du programme d'aide militaire des États-Unis. Les trois avions "Super Hercules" coûtent 75 millions de dollars chacun, et viendront compléter trois autres que l'armée israélienne détient actuellement dans le cadre de sa flotte aérienne à la base de Nevatim dans le sud d'Is...

i24News | Défense

40 équipes composées de soldats de la Division de Cyber-Défense de Tsahal et de civils se sont rassemblés au Centre Yitzhak Rabin à Tel Aviv pour la troisième compétition intitulée IDeFense. Toutes les équipes se sont affrontées dans une compétition qui demandait de réfléchir vite avec le maximum de créativité. Bien que le but était de gagner, l’objectif ultime était de se mettre dans la pe...

IsraelValley Desk | Défense