Aug 2

ISRAELVALLEY ENERGIE VERTE - Des chercheurs israéliens ont développé un système de dessalement de l’eau saumâtre par nanofiltration, généré seulement par le soleil.

Authors picture

IsraelValley Desk | Économie

Headline image

Les scientifiques de l’Institut Jacob Blaustein pour la recherche du désert de l’Université Ben-Gourion du Néguev et du Centre Arava de recherche sur l’optimisation de l’eau à usage agricole ont développé un système autonome qui utilise l’énergie solaire pour purifier l’eau. Cette énergie verte alimente les pompes d’une unité de dessalement qui produit de l’eau potable ainsi que des eaux pour les cultures potagères.

Israël est un leader incontesté dans la fourniture d’usines de dessalement, d’équipement, de nouvelles technologies et de savoir-faire pour éliminer le sel de l’eau. Les technologies développées par la société israélienne IDE Technologies, par exemple, sont considérés comme l’état de l’art dans le domaine. Néanmoins, ce type de système nécessite des infrastructures modernes et demeure très coûteux. Il reste encore beaucoup à faire pour rendre les technologies de dessalement accessibles aux citoyens du monde les plus démunis, notamment dans les pays enclavés au Moyen-Orient et en Afrique.

La nouvelle innovation est maintenant opérationnelle sur un site d’essai de 1km2 près de Hatzeva dans la désert de l’Arava en Israël, au sud de la Mer morte. La seule source d’eau disponible aux agriculteurs de cette région aride est de l’eau saumâtre souterraine puisée dans les bassins aquifères. Les chercheurs se sont focalisés sur une solution technologique qui peut fonctionner avec différents niveaux de salinité d’eau, tout en assurant une haut niveau d’efficacité pour réduire le nombre de panneaux solaires très coûteux.

Dans les technologies filtrantes d’aujourd’hui (l’osmose inverse), les filtres non spécifiques de dessalement suppriment tous les minéraux de l’eau, qui doivent alors, être réintroduits selon les besoins. Le nouveau système inventé, utilise les membranes spéciales de nanofiltration qui produiront en grande quantité de l’eau d’irrigation de bonne qualité et ainsi permettant aux utilisateurs de décider quels minéraux doivent subsister dans l’eau et lesquels devraient en être extraits.

Selon les chercheurs, la membrane spéciale leur permet d’économiser de l’énergie dans le pompage, tout en permettant à l’eau de conserver les minéraux fondamentaux aux cultures irriguées.

Dr Rami Messalem, un des chercheurs principaux du projet, explique que « l’osmose inverse est basée sur les membranes. La nouvelle technologie utilise des nanofiltres, qui permet d’utiliser une version lâche de l’osmose inverse, et par conséquent nous utilisons donc beaucoup moins d’énergie dans le processus, ». Messalem travaille dans l’entreprise de recherche de dessalement membranaire depuis les années 1960.

Jusqu’à présent, les usines de dessalement ont été démesurées pour les pays moins développés. Elles utilisent une énorme quantité d’électricité pour le fonctionnement et ont besoin d’être construite près du réseau électrique habituellement loin de leurs micro-fermes, qui composent une grande partie de l’agriculture des pays en développement.

Il y a eu certains projets ambitieux mis en place grâce à l’aide de panneaux solaires photovoltaïques, essentiellement pour tester de nouvelles technologies propres, des usines de dessalement, mais le coût de ces panneaux est encore trop élevé pour une utilisation répandue.

Jusqu’à présent, les résultats expérimentaux ont été extrêmement prometteurs. L’eau dessalée permet aux agriculteurs d’utiliser 25 % d’eau et d’engrais en moins. Dans les autres tests, l’eau traitée n’affecte pas le taux de croissance et la densité du rendement. Le rapport des chercheurs montre que les rendements de sorgho et le millet ont augmenté.

Aujourd’hui le projet est actuellement dans la phase d’appel aux investisseurs afin d’obtenir un demi-million de dollars pour construire la première usine pilote au monde qui utilisera la ethnologie de la nanofiltration. Ils visent à construire des usines sur mesure selon les besoins spécifiques des populations face à l’insécurité alimentaire.

Messalem conclut : « La percée ici était de rendre le système plus économique, et nous avons fait cela, intelligemment, à l’aide de la nanofiltration. Il faut moins d’énergie, et nous pouvons utiliser l’énergie solaire. Notre système est compatible avec l’électricité, mais repose sur la promesse qu’il peut être utilisé dans les pays en voie de développement, dans des endroits où vous n’avez pas une source d’électricité – comme un système autonome».

Source: http://siliconwadi.fr/4168/nanofiltration-la-technologie-qui-va-desalterer-le-desert

Les hôtels israéliens ont fustigé le ministère des Affaires religieuses pour la hausse des prix à venir des certificats de cacherout de près de 30 % alors même que l’industrie du tourisme a souffert d’un ralentissement suite à l’opération Bordure protectrice. Le PDG de l’Association des Hôteliers Shevi Shai a critiqué le gouvernement pour avoir annoncé un plan pour aider ostensiblement le se...

Times of Israel | Économie

Il fut une époque ou Nokia avait le vent en poupe dans l'industrie du téléphone portable. Aujourd'hui, Nokia n'est plus que l'ombre de lui-même et la société n'a plus les moyens d'autrefois. Ainsi, le Nokia Stadium Arena, l'un des plus grands stades couverts du pays, à Tel Aviv, qui s'appelait autrefois " Yad Eliyahu Arena " va devoir changer de nom sous peu. Nokia a annoncé son intention ...

IsraelValley Desk | Économie

Les échanges commerciaux entre Israël et le Japon ont débuté dès 1952 avec l'établissement des relations diplomatiques. Ils furent dès le début relativement importants. Israël exportait alors vers le Japon principalement des diamants, fruits et produits chimiques. Si, à l'époque, la balance commerciale était relativement équilibrée entre les deux pays (autour de 1,5 milliard de dollars d'ex...

Dr Paul Balança | Économie

Les salariés grévistes s'opposent à un plan de redressement qui impliquerait de nombreux licenciements. Les représentants du service postal et du syndicat israélien (Histadrout) ont prévu de reprendre les négociations avec le ministère des Finances. Les tribunaux israéliens seront fermés au public ce dimanche, bien que les audiences devraient avoir lieu comme prévu. En outre, les agents du ...

Avner Myers | Économie

Le compromis trouvé par le Premier ministre israélien et son ministre des Finances permettra de boucler rapidement le projet de budget 2015. Ce n’était qu’une question de temps : un accord entre Benyamin Netanyahou et Yaïr Lapid va enfin permettre au gouvernement de débattre de la loi de finances pour 2015 et de la soumettre aux députés israéliens pour son adoption définitive avant la fin ...

Jacques Bendelac | Économie

C’était l’OpenStartUp cette semaine, l’après-midi portes-ouvertes des start ups de Tel Aviv dans le cadre du DLD, le festival de l’innovation. IsraelValley en a profité pour aller rendre visite à Pzartech, une jeune start up israélienne dans le secteur de l’impression 3D qui s’apprête à débuter son Beta Test. Joachim Hagege, Yonathan Aflalo et Jérémie Brabet, les fondateurs de Pzartech, dév...

Yaël Haouzi | Économie

Arrivé à la présidence de Yoplait International en juillet 2012, Olivier Faujour affiche de fortes ambitions. Prochaine étape, la Chine, où le groupe va construire une usine en 2015, comme il le confie dans un entretien au «Parisien Economie». Yoplait est déjà implanté dans près d'une cinquantaine de pays, avec plus de 2 500 références à travers le monde. Sur les 5 milliards de chiffre d'aff...

IsraelValley Desk | Économie

Le thème du « rôle du capital-risque dans l'écosystème de l'innovation » a réuni des décideurs, hommes d'affaires et universitaires israéliens et européens, lors du séminaire de l'innovation UE-Israël, mené chaque année par la Délégation de l'UE en Israël, dans le cadre du Festival de l'innovation DLD à Tel-Aviv. Le séminaire de cette année a été co-organisé par les Etats membres de l'UE, I...

IsraelValley Desk | Économie

Keshet, la société de production israëlienne, poursuit son ascension. Entretien avec son PDG, Alon Shtruzman. Selon tvmag.lefigaro.fr (Copyrights) : "Alon Shtruzman, comment expliquez-vous la réussite de Keshet? Réponse : C'est le résultat de beaucoup de travail. Nous avons lié de bonnes relations avec les studios américains et de grands groupes mondiaux. En nous adaptant à chaque fois au «l...

IsraelValley Desk | Économie

Depuis quelques années, la coopération entre Israël et Madagascar dans le domaine du commerce est en veilleuse. Les échanges commerciaux restent très faibles alors que dans les années 60, lorsque Madagascar a obtenu son indépendance, des produits agricoles ont été exportés en Israël. Pour redynamiser cette relation, le ministre des Finances et du Budget, Jean Razafindravonana et l’ambassade...

IsraelValley Desk | Économie

La CNUCED (Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement) a publié son Rapport sur l’investissement dans le monde 2014 (World Investment Report - WIR 2014) fin juin 2014. Selon animaweb.org : "Après une année 2012 difficile, les investissements directs étrangers (IDE) rebondissent en 2013: les flux d'IDE ont enregistré une hausse de 9% par rapport à 2012, s'établissant à ...

IsraelValley Desk | Économie

Israël ne s'inquiète pas seulement des combats le long de sa ligne de démarcation sur le Golan; une fièvre venue de Syrie menace le cheptel israélien. Les bactéries ne connaissent pas de frontières. Depuis quelques semaines, des bactéries de type coccobacilles touchent le cheptel israélien sur le plateau du Golan. Les vétérinaires soupçonnent la Syrie d’être involontairement à l’origine de...

Jacques Bendelac | Économie

En pleine bataille budgétaire 2015, le ministre israelien des Finances, Yair Lapid, a déclaré au quotidien Yediot Aharonot qu’il préférait quitter le gouvernement que d’accepter d’augmenter les impôts. Mais pourtant, Lapid ne souhaite pas de nouvelles élections, « Je n’en ai pas peur, mais ils ne sont pas nécessaires, » a-t-il confié, ajoutant: « Je quitterai le gouvernement plutôt que d’augm...

Dan Levy (Tel Avivre) | Économie

La concurrence entre les deux géants israéliens de l’agroalimentaire tourne au profit d’Osem qui accroît ses profits de 7% au premier semestre 2014. Le ralentissement de l’activité, qui touche l’économie israélienne depuis le début de cette année, semble avoir épargné le secteur de l’agroalimentaire. Les deux leaders du secteur, Osem et Strauss, rivalisent pour maintenir leurs parts de march...

Jacques Bendelac | Économie

C'est bien connu, le Groupe Intel est très actif en Israël. Le Groupe est impliqué dans la Startup Nation pratiquement dans tous les domaines possibles d'actions et cela depuis des années. Une nouvelle qui va renforcer cette image de "Intel Partenaire d'Israël" : au travers d'une entité très performante qui a été créée en 1991, Intel Capital (I.C.), la multinationale américaine possède à présen...

Eyal Ganor (Tel Aviv) | Économie