Aug 2

ISRAELVALLEY - LES MESURES D'AUSTERITE FONT LA UNE DE LA PRESSE EN ISRAËL. LES SONDAGES LE MONTRENT : PLONGEON DE BENJAMIN NETANYAHU DANS L'OPINION.

Authors picture

Dan Assayah (Tel-Aviv) | Économie

Headline image

Ce matin le journal Haaretz s’ouvre sur un sondage d’opinion réalisé après les mesures d’austérité du Gouvernement. Pour Netanyahou le pourcentage de non-satisfaits approche les soixante pour cent. les sondés sont très peu satisfaits des décisions du Gouvernement actuel. De son côté, Stanley Fisher semble appaisé.

Hier il a déclaré hier lors du Gala de Gvahim à l’Université de Tel-Aviv que “l’économie israélienne doit se préparer afin d’affronter dans les meilleures conditions une nouvelle crise économique mondiale”. “il y a une forte probabilité de récession sévère en Europe qui aura des conséquences pour ce qui nous concerne”.

Selon Guysen : “Les partis ultra-orthodoxe séfarade Shass et Atsmaout d’Ehoud Barak ont voté en faveur des mesures d’austérité proposées par le gouvernement à la commission des Finances de la Knesset ce mercredi. Parmi ces mesures, l’augmentation de 1% de la Tva à partir du 1er septembre prochain”.

ISRAELVALLEY PLUS. LE 22 JUILLET 2012
Les menaces qui se rapprochent de la frontière-nord d’Israël ne pourront laisser longtemps l’économie israélienne indifférente. Si la crise politique en Syrie n’a, pour l’instant, aucune retombée directe en Israël, le gouvernement israélien suit de près l’évolution à sa frontière syrienne et libanaise. L’incertitude qui règne à Jérusalem, quant à l’avenir du régime d’Assad et quant aux réactions du Hezbollah libanais, commence à influencer indirectement l’économie israélienne: le shekel perd du terrain face au dollar, les investisseurs étrangers retirent leurs placements d’Israël, Tsahal pourrait demander une rallonge budgétaire pour stabiliser la frontière nord, etc. Dans ce contexte géopolitique incertain, le Premier ministre Benyamin Netanyahou ne parvient pas à définir les grandes lignes du budget 2013; à moins qu’il ne préfère opter pour des élections anticipées, ce qui lui permettra de reporter certaines grandes décisions économiques de plusieurs mois.

Le shekel perd du terrain face au dollar. Il y a quelques jours, le billet vert a franchi la barre symbolique des 4 shekels, soit son plus haut cours depuis trois ans. Pour les analystes israéliens, les menaces sécuritaires ne sont pas étrangères aux retraits massifs du dollar de l’économie israélienne. Du côté des industriels israéliens, c’est le soulagement: la hausse du dollar améliore la rentabilité de leurs exportations et renforce leur compétitivité. En revanche, la baisse du shekel renchérit les importations, ce qui pourrait se répercuter sur les prix à la consommation.

Le pétrole remonte. Les spécialistes de l’énergie estiment que ce sont les tensions au Proche-Orient qui ont poussé, cette semaine, les cours du pétrole au dessus de la barre des 90 dollars le baril, soit leur plus haut niveau depuis deux mois. La cause: l’Union européenne, qui absorbait presque l’intégralité des exportations syriennes de pétrole, boycotte désormais le régime de Damas. Selon les experts israéliens, le prix de l’essence à la pompe devrait bondir de 5% dès le début du mois d’août prochain. Associé à une baisse du shekel, le renchérissement de l’énergie va peser sur le coût des importations israéliennes et alourdir le déficit de la balance des paiements.

Les dépenses militaires s’allongent. En fin de semaine dernière, Tsahal a annulé les permissions des soldats israéliens postés sur le plateau du Golan, à la frontière israélo-syrienne. Le bruit des bottes aux frontières nord d’Israël pourrait servir de prétexte à une nouvelle rallonge budgétaire pour la Défense. Pour l’instant, Ehoud Barak a réussi à convaincre Benyamin Netanyahou de ne pas couper dans le budget militaire; la deuxième étape consistera à obtenir une nouvelle rallonge, ce qui ne sera pas difficile s’il est prouvé que l’arsenal syrien (et notamment les armes chimiques) est en passe de tomber entre les mains du Hezbollah libanais.

Le déficit budgétaire se creuse. Après avoir décidé de relever le déficit budgétaire de 1,5% à 3% du PIB en 2013, le Premier ministre a fini par admettre que ce relèvement ne suffira pas à faire face au ralentissement de la croissance qui réduit les recettes fiscales. Pour combler le dépassement budgétaire qui pourrait approcher les 5% du PIB l’an prochain, il faudrait relever certains impôts: c’est une mesure impopulaire en année postélectorale, d’où l’indécision du ministre des Finances.

Les élections anticipées se rapprochent. Benyamin Netanyahou se trouve dans une situation politique inconfortable: la formation Kadima vient de quitter la coalition gouvernementale, les partis orthodoxes refusent tout compromis concernant le recrutement des jeunes haredim dans l’armée israélienne, et le budget 2013 est loin de trouver un consensus au sein même de la coalition. Pour mettre un terme aux différentes pressions qui limitent sa marge de manœuvre, le Premier ministre israélien pourrait bien s’en remettre à des élections anticipées, en novembre ou février prochain.

Jacques Bendelac (Jérusalem)

Hier, au cœur de l'Université de Tel Aviv se tenait le "Start-Up Nation Show", destiné à présenter l'environnement israélien de l'innovation et quelques-unes des meilleures start-up du pays. Axelle Lemaire a pris la parole (dans un anglais "Oxfordien") pour expliquer aux 180 participants d'un Forum "France-Israël" l'excellence Française en matière digitale. LA START UP NATION. Axelle Lemaire...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Économie

Le Premier ministre français a visité dimanche 22 mai une centrale solaire et un incubateur de start-up à Tel-Aviv. Pendant ces quelques heures consacrées aux relations d'affaires, Manuel Valls a vanté le dynamisme économique de la France. Avec notre envoyée spéciale à Tel Aviv, Valérie Gas C’est un des messages que Manuel Valls aime faire passer lors de ses déplacements à l’étranger : « ...

IsraelValley Plus | Économie

La session d’été de la Knesset s’ouvre cette semaine ; après la trêve de Pessah, plusieurs dossiers économiques attendent les 120 députés israéliens. La fin de la trêve de Pessah et de Yom Haatsmaout a sonné pour les 120 députés israéliens. La session parlementaire d’été s’ouvre à Jérusalem ce 23 mai 2016 et elle se prolongera jusqu’au 7 août. Cette session démarre alors que la coalition ...

Jacques Bendelac | Économie

Après l’annulation de la "clause de stabilité" par la Cour Suprême, le gouvernement israélien et les sociétés gazières ont concocté un nouvel accord. Nouvel (et dernier ?) épisode dans la saga du gaz israélien : le Conseil des ministres hebdomadaire avalise la nouvelle version de l’accord gazier. Réuni à Jérusalem ce dimanche matin, le gouvernement israélien vote l’amendement à l’accord ga...

Jacques Bendelac | Économie

BHI Bank Hapoalim et Business Leaders ont le plaisir de vous accueillir pour leur prochain Business Breakfast. Avec le Dr Nadine Baudot-Trajtenberg, Gouverneur adjointe de la Banque centrale d'Israël sur le Thème : L’Economie Innovatrice : le cas d’Israel Le Mercredi 25 Mai 2016 de 8h30 à 11h00 Salon Hoche 9, avenue Hoche 75008 Paris Réservation obligatoire : Pour confirmer votre parti...

IsraelValley Plus | Économie

L'entrée d'Israël Beteinou dans la coalition gouvernementale en Israël ne laisse pas envisager d'importants changements dans la politique économique. L'élargissement de la coalition gouvernementale au parti "Israël Beiteinou" d'Avigdor Lieberman a fait l'effet d'une mini-bombe politique. L'entrée du parti de la droite nationaliste dans le gouvernement de Benyamin Netanyahou va peser sur les ...

Jacques Bendelac | Économie

Si les ressources substantielles affectées à l’armée et aux services de sécurité ont des retombées positives sur le développement économique civil, elles représentent un coût considérable. Les dépenses publiques de personnel et d’équipement consacrées à la défense sont aujourd’hui nettement inférieures aux pics atteints précédemment, mais elles demeurent relativement élevées, atteignant env...

IsraelValley Desk | Économie

L’influence substantielle de la bulle Internet des années 90 sur l’économie israélienne illustre le rôle prépondérant joué par les technologies de pointe dans la croissance, suscitant un intérêt considérable à l’étranger. C’est en partie le résultat de la politique d’innovation, qui comporte notamment un système d’attribution d’aides à la R-D par concours et offre un soutien aux sociétés ét...

IsraelValley Desk | Économie

Le ministre israélien des Finances réunit les partenaires sociaux autour d'une "table ronde". Au menu : croissance, niveau de vie et productivité. Pour la première fois depuis 2009, des négociations collectives auront lieu en Israël autour d'une table ronde. Celle-ci va réunir les trois principaux partenaires sociaux: le gouvernement, le patronat et les syndicats. Ainsi en a décidé Moshé K...

Jacques Bendelac | Économie

Netafim, le leader mondial des solutions d’irrigation intelligentes, a récemment inauguré sa première usine de production en Chine. Matan Vilnai, l’ambassadeur d’Israël en Chine, Zeng Yichun, vice-gouverneur du Ningxia, et Wu Hongxiang, directeur du Bureau de l’eau du Ningxia, figuraient parmi les personnes assistant à la cérémonie d’inauguration. Située à Yinchuan, la capitale de la région ...

IsraelValley Plus | Économie

2016 a démarré sur le pied gauche pour l'économie israélienne ; le rythme de croissance du PIB reste très inférieur aux prévisions officielles. L'économie d'Israël a du mal à démarrer l'année 2016 ; elle serait même au bord de la récession. Au premier trimestre 2016, le PIB israélien a augmenté d’un petit 0,8% en rythme annuel ; par tête d’habitant, il s’agit même d’une baisse de la producti...

Jacques Bendelac | Économie

Pierre Gattaz, président du MEDEF, est actuellement en visite en Israël, dans les Territoires Palestiniens et en Jordanie jusqu'au 19 mai 2016. Il y conduit une délégation de plus de 30 entreprises et organismes de formation. La délégation est également conduite en Israël par Philippe Guez, président du Conseil de chefs d’entreprises France-Israël de MEDEF International et Vice-président pou...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Économie

Durant ses soixante-huit ans d’existence, Israël a vu sa population multipliée par 10, son PIB multiplié par 44 et le niveau de vie multiplié par 7. En mai 2016, la population israélienne compte 8 522 000 habitants, dont 74,8% de juifs (6,4 millions), 20,8% d’arabes (1,8 million) et 4,4% de chrétiens et d’individus d’autres confessions ou ethnies (0,3 million). Les festivités de l’Indé...

Jacques Bendelac | Économie

Il y a moins d’accidents du travail en Israël qu’en Europe ; en revanche, dans le bâtiment, on compte deux fois plus d’accidents en Israël qu’en Europe. En Israël, la branche du bâtiment est la plus dangereuse de toutes les activités professionnelles ; c’est ce qui ressort du rapport annuel que vient de publier le ministère israélien de l’Économie, conjointement avec la Sécurité sociale, s...

Jacques Bendelac | Économie

HP Inc. officialise la création d’une branche capital-risque orientée notamment sur l’impression 3D, l’intelligence artificielle, la robotique et l’IoT. Le groupe informatique américain a officialisé la constitution d’une nouvelle branche de capital-investissement qui se concentrera sur les entreprises en phase d’amorçage, jusqu’à leur premier tour de table institutionnel (« Series A »). ...

IsraelValley Plus | Économie