Jul 30

ISRAELVALLEY – LE GOUVERNEMENT ISRAÉLIEN APPROUVE UN PLAN D'AUSTÉRITÉ: hausse de la TVA, relèvement de l'impôt sur le revenu, baisse des dépenses publiques, etc.

Authors picture

Jacques Bendelac, à Jérusalem | Économie

Headline image

Le gouvernement israélien a attendu que le départ en vacances d’une grande partie des huit millions d’Israéliens pour annoncer un correctif budgétaire qui a l’allure d’un programme d’austérité. Au menu de ce dispositif d’urgence: la hausse de la fiscalité et la baisse des dépenses publiques. Un double objectif est visé: limiter le déficit public qui gonfle, et financer des dépenses qui n’avaient pas été prises en compte dans le budget bisannuel pour 2011 et 2012. La pilule va être d’autant plus difficile à avaler que le gouvernement avait annoncé, à plusieurs reprises, qu’il s’opposait à tout relèvement de la fiscalité. De même, le Conseil des ministres avait approuvé, début juillet, le relèvement du déficit budgétaire de 1,5% à 3% du PIB pour 2013. Mais ces dernières semaines, la dégradation de l’économie israélienne s’accélère et il y a urgence: le taux de croissance continue de ralentir et les recettes fiscales poursuivent leur baisse. Dorénavant, le déficit avoisine les 4,5% du PIB, ce qui devient dangereux pour la stabilité de l’économie israélienne.

Politique d’austérité

Ce lundi matin, le Conseil des ministres hebdomadaire approuve le plan d’austérité concocté par le Premier ministre Benyamin Netanyahou, son grand Argentier Youval Steinitz, avec l’aval de Stanley Fischer, le gouverneur de la Banque centrale. Les principales mesures qui, pour la plupart, entrent en vigueur immédiatement, concernent aussi bien une augmentation des recettes de l’Etat qu’une réduction des dépenses publiques:

- pour accroître les recettes de l’Etat, la fiscalité directe et indirecte s’alourdit. L’impôt sur le revenu augmente de 1% pour tous les revenus supérieurs au revenu moyen de l’Israélien, soit 8.900 shekels par mois (1.780 euros), et de 2% pour les revenus supérieurs à 67.000 shekels par mois (13.000 euros). Du côté des impôts indirects, la TVA est relevée d’un point à 17%, tandis que la taxe d’achat sur les cigarettes, bière et alcool, est relevée d’environ 10%.

- pour réduire les dépenses de l’Etat, une coupe transversale de 5% est réalisée dans tous les postes du budget, à l’exception de la Défense et de l’Education.

- pour élargir l’assiette fiscale, la lutte contre le fraude fiscale et sociale sera renforcée: le Trésor va s’attaquer aux sociétés fictives et il promet de lutter contre les capitaux noirs qui, par définition, ne sont pas déclarés et échappent à toute fiscalité.

La faute à l’Europe

Ce paquet fiscal devrait faire entrer dans les caisses de l’Etat environ 14 milliards de shekels (3 milliards d’euros); de même, les économies dans les dépenses publiques se monteront à 1 milliard de shekels (200 millions d’euros) par an. Au total, l’Etat va réduire son déficit courant de 1,5% du PIB dès 2012. Ces recettes permettront de financer, sans aggraver le déficit, des dépenses imprévues d’un montant de 30 milliards de shekels, comme: la gratuité de l’école à partir de 3 ans, l’achèvement de la construction de la barrière de sécurité à la frontière israélo-égyptienne, la modernisation des services de sapeurs-pompiers, etc.

Pour le gouvernement israélien, ce programme d’austérité se justifie par la dégradation de la situation économique en Europe: celle-ci finit par se répercuter sur l’économie israélienne, en freinant les exportations et en ralentissant la croissance. En revanche, les partis de l’opposition estiment que les mesures adoptées vont creuser davantage les inégalités qui sont, en Israël, parmi les plus fortes des pays occidentaux. En effet, le relèvement de la TVA et de la taxe d’achat, associé à la baisse des services publics, va porter atteinte aux familles les plus défavorisés qui consacrent l’essentiel de leur revenu à la consommation courante.

Choix politiques

Certes, il existe un consensus, de la gauche à la droite de l’échiquier politique, quant à la nécessité d’accroître les recettes budgétaires; il n’en reste pas moins que le gouvernement a évité de prendre des mesures qui auraient permis de mieux répartir l’effort qui est demandé aujourd’hui aux Israéliens, comme, par exemple: une TVA réduite pour les produits de consommation courante, le relèvement de l’impôt sur le bénéfice des sociétés, l’annulation de niches fiscales qui exonèrent d’impôt de nombreuses catégories de revenus, etc.

Les mesures adoptées aujourd’hui ne concernent que le budget de 2012. Seront-elles suffisantes pour financer les engagements de l’Etat pour 2013? Pour les experts du Trésor, il semble que non: or, 2013 sera une année électorale, ce qui laissera une faible marge de manœuvre au gouvernement pour réaliser des nouvelles économies. Des élections anticipées pourraient être une issue de secours pour le Benyamin Netanyahou qui éviterait de présenter un nouveau budget d’austérité pour 2013.

Jacques Bendelac (Jérusalem)

Le chiffre est implacable : moins 16% de ventes en 2014 (premier semestre) ! La Bourse des diamants de Ramat Gan est en train de vivre une crise importante. La vente des diamants ($2,1 milliards) est en chute libre. Activités emblématiques de l’Etat hébreu, la taille et le commerce des diamants sont actuellement bien menacés. Hamodia (copyrights) : "Du fait de la crise mondiale qui frappe l...

Eyal Kaplan | Économie

Israël est souvent surnommée la "nation start-up" du fait de l'impressionnant dynamisme de son environnement entrepreneurial. Cette vitalité et l'excellence des formations scientifiques dispensées dans les universités du pays ont permis d'attirer sur le sol israélien des géants internationaux du numérique. Parmi eux, Microsoft entend bien profiter et accompagner cette vague grâce à son accéléra...

Paul Balança | Économie

La société israélienne Agrigo a finalisé, récemment, la mise en place d’un élevage porcin intégré en Biélorussie avec un budget de 17 millions EUR. Construite sur une superficie de 20 000 m², l’exploitation devrait avoir une capacité de production de 3 000 t/an en poids vif avec un cheptel de 1 200 truies fourni par Agrigo. La Biélorussie, aussi appelée Bélarus ou parfois Ruthénie blanche,...

IsraelValley Desk | Économie

La branche de la Banque Leumi en charge des investissements non-financiers, Leumi Partners, a acquis 20% de la maison mère de Cinema City. Le montant de la transaction est de $29 Millions. "Cinema City " ? Difficile à décrire... Une ambiance de rêve autour d'un complexe de salles de cinéma. Cela sent bon le pop-corn. Une proximité avec les acteurs et les stars d'Hollywood. Un des propriétai...

Eyal Friedman (Tel Aviv) | Économie

Selon un fonctionnaire de l'Autorité de l'Aviation Civile Israélienne, Israël a besoin de la construction d'un deuxième aéroport pour pouvoir assurer un service complet du trafic aérien en temps de guerre. La leçon de la brève suspension de la plupart des vols internationaux, par les compagnies aériennes étrangères, la semaine dernière, doit être prise en considération. «La crise, qui a surg...

Avner Myers | Économie

Delta Galil, dont les ventes vont avoisiner 1 Milliard de dollars en 2014, fait partie des firmes qui représentent l'histoire économique du pays. L'entreprise semble en avoir terminé avec ses années noires (des pertes énormes). Les profits devraient être au rendez-vous pour 2014. Delta est spécial. On peut la classer dans le type de firmes qui "ne peuvent fermer un jour". Pas un israélien q...

Amiram Cohen-Zenou (Jerusalem) | Économie

Changement de comportement des consommateurs. Depuis le dernier week-end, (exactement samedi soir), les Centres Commerciaux du Centre et du Sud d'Israël sont, pour certains, assez bien fréquentés (Ashdod, Ashkélone, Beersheva). Les Malls ("Canyons", mot utilisé en Israël pour parler des centres commerciaux très bien climatisés) du Sud d'Israël étaient quasiment vides durant les trois semain...

Eitan Koren (Tel Aviv) | Économie

Le magnat déchu devrait vendre sa villa d'Herlizya Pituah évaluée à 12 millions de dollars et pourrait recevoir également des fonds de son père et de ses amis. Nochi Dankner, qui a perdu le contrôle de son empire industriel IDB en janvier 2014, devrait passer le reste de sa vie à payer une partie des 400 à 500 millions de ...

Avner Myers | Économie

IsraelValley y était. Les premiers arrivés hier matin au nouveau siège de la Bourse de Tel Aviv étaient soucieux. Les bruits de guerre et les sirènes hantent les esprits de tous. Le magnifique bâtiment situé Ahuzat Bayit Street à deux pas de la Tour Shalom va devenir le centre névralgique de la vie économque d'Israël. Le bâtiment flambant neuf a coûté 350 millions de shekels, soit 70 million...

Eric Shiran (Tel Aviv) et Jacques Bendelac | Économie

Tous les ans nous faisons un copié-collé dans IsraelValley pour dire la même chose : le shekel et surévalué selon le Big Mac Index. Selon le dernier résultat de cet indice la monnaie israélienne se place en huitième position (après la Norvège, la Suisse) dans le monde comme monnaie surévaluée. Un Big Mac est vendu 17,50 shekel en Israël (un peu cher mais excellent !). Tout le calcul du jou...

Eyal Friedman (Tel Aviv) | Économie

Les récentes perturbations et annulations de vols ont causé des annulations de chambres d'hôtels avec des frais, voire le plus souvent en haute saison la perte totale du prix de la chambre. Or la start-up israélienne "Roomer" (https://www.roomertravel.com/), permet en ligne de vendre sa réservation de chambre à prix réduit à une autre personne. L'acheteur acquiert ainsi une chambre avec une ...

Lionel Bobot | Économie

Selon Globes et l'Israel Hotel Association, les pertes estimées sont de 500 Millions $ pour le secteur touristique israélien et plus particulièrement les hôtels. En effet, depuis le début du conflit les hôtels ont connu une chute de la fréquentation de près de 40% avec une perte enregistrée de 100 Millions $. Cett...

Lionel Bobot | Économie

Des scientifiques israéliens ont perfectionné une méthode qui utilise les infrastructures des téléphones mobiles pour créer une mesure météorologique plus précise. Cette méthode a déjà prouvé qu'elle pouvait produire un meilleur suivi des précipitations, qui peut être utilisé pour donner un préavis sur les dangers des conditions météorologiques comme sur les inondations. Cette découverte acc...

Iddo Genuth (i24News) | Économie

SPÉCIAL – Le Hamas a déjà perdu la guerre économique: l’opération Tsouk Eitan marquera le début d’un grand bond en arrière pour l’économie de Gaza. Si le conflit israélo-gazaoui n’est pas encore conclu, une chose est déjà sûre : le Hamas a déjà perdu la guerre économique dans la bande de Gaza. Son infrastructure souterraine est détruite et ses sources de revenus sont taries. Mais les destruc...

Jacques Bendelac | Économie

Au travers des images de la télévision, et avec un regard attentif, on peut s'en rendre compte. Sans aucun doute, cet activiste du Hamas qui rencontre un homme politique européen de premier plan est habillé avec un costume qui coûte plus de 2 000 euros sur les Champs-Elysées. Sa montre est une Rolex. Sa cravate st en soie. Ses chaussures des Westons. Lorsque un organe de presse comme Globes ...

Dan Rosh | Économie