Jul 30

ISRAELVALLEY – LE GOUVERNEMENT ISRAÉLIEN APPROUVE UN PLAN D'AUSTÉRITÉ: hausse de la TVA, relèvement de l'impôt sur le revenu, baisse des dépenses publiques, etc.

Authors picture

Jacques Bendelac, à Jérusalem | Économie

Headline image

Le gouvernement israélien a attendu que le départ en vacances d’une grande partie des huit millions d’Israéliens pour annoncer un correctif budgétaire qui a l’allure d’un programme d’austérité. Au menu de ce dispositif d’urgence: la hausse de la fiscalité et la baisse des dépenses publiques. Un double objectif est visé: limiter le déficit public qui gonfle, et financer des dépenses qui n’avaient pas été prises en compte dans le budget bisannuel pour 2011 et 2012. La pilule va être d’autant plus difficile à avaler que le gouvernement avait annoncé, à plusieurs reprises, qu’il s’opposait à tout relèvement de la fiscalité. De même, le Conseil des ministres avait approuvé, début juillet, le relèvement du déficit budgétaire de 1,5% à 3% du PIB pour 2013. Mais ces dernières semaines, la dégradation de l’économie israélienne s’accélère et il y a urgence: le taux de croissance continue de ralentir et les recettes fiscales poursuivent leur baisse. Dorénavant, le déficit avoisine les 4,5% du PIB, ce qui devient dangereux pour la stabilité de l’économie israélienne.

Politique d’austérité

Ce lundi matin, le Conseil des ministres hebdomadaire approuve le plan d’austérité concocté par le Premier ministre Benyamin Netanyahou, son grand Argentier Youval Steinitz, avec l’aval de Stanley Fischer, le gouverneur de la Banque centrale. Les principales mesures qui, pour la plupart, entrent en vigueur immédiatement, concernent aussi bien une augmentation des recettes de l’Etat qu’une réduction des dépenses publiques:

- pour accroître les recettes de l’Etat, la fiscalité directe et indirecte s’alourdit. L’impôt sur le revenu augmente de 1% pour tous les revenus supérieurs au revenu moyen de l’Israélien, soit 8.900 shekels par mois (1.780 euros), et de 2% pour les revenus supérieurs à 67.000 shekels par mois (13.000 euros). Du côté des impôts indirects, la TVA est relevée d’un point à 17%, tandis que la taxe d’achat sur les cigarettes, bière et alcool, est relevée d’environ 10%.

- pour réduire les dépenses de l’Etat, une coupe transversale de 5% est réalisée dans tous les postes du budget, à l’exception de la Défense et de l’Education.

- pour élargir l’assiette fiscale, la lutte contre le fraude fiscale et sociale sera renforcée: le Trésor va s’attaquer aux sociétés fictives et il promet de lutter contre les capitaux noirs qui, par définition, ne sont pas déclarés et échappent à toute fiscalité.

La faute à l’Europe

Ce paquet fiscal devrait faire entrer dans les caisses de l’Etat environ 14 milliards de shekels (3 milliards d’euros); de même, les économies dans les dépenses publiques se monteront à 1 milliard de shekels (200 millions d’euros) par an. Au total, l’Etat va réduire son déficit courant de 1,5% du PIB dès 2012. Ces recettes permettront de financer, sans aggraver le déficit, des dépenses imprévues d’un montant de 30 milliards de shekels, comme: la gratuité de l’école à partir de 3 ans, l’achèvement de la construction de la barrière de sécurité à la frontière israélo-égyptienne, la modernisation des services de sapeurs-pompiers, etc.

Pour le gouvernement israélien, ce programme d’austérité se justifie par la dégradation de la situation économique en Europe: celle-ci finit par se répercuter sur l’économie israélienne, en freinant les exportations et en ralentissant la croissance. En revanche, les partis de l’opposition estiment que les mesures adoptées vont creuser davantage les inégalités qui sont, en Israël, parmi les plus fortes des pays occidentaux. En effet, le relèvement de la TVA et de la taxe d’achat, associé à la baisse des services publics, va porter atteinte aux familles les plus défavorisés qui consacrent l’essentiel de leur revenu à la consommation courante.

Choix politiques

Certes, il existe un consensus, de la gauche à la droite de l’échiquier politique, quant à la nécessité d’accroître les recettes budgétaires; il n’en reste pas moins que le gouvernement a évité de prendre des mesures qui auraient permis de mieux répartir l’effort qui est demandé aujourd’hui aux Israéliens, comme, par exemple: une TVA réduite pour les produits de consommation courante, le relèvement de l’impôt sur le bénéfice des sociétés, l’annulation de niches fiscales qui exonèrent d’impôt de nombreuses catégories de revenus, etc.

Les mesures adoptées aujourd’hui ne concernent que le budget de 2012. Seront-elles suffisantes pour financer les engagements de l’Etat pour 2013? Pour les experts du Trésor, il semble que non: or, 2013 sera une année électorale, ce qui laissera une faible marge de manœuvre au gouvernement pour réaliser des nouvelles économies. Des élections anticipées pourraient être une issue de secours pour le Benyamin Netanyahou qui éviterait de présenter un nouveau budget d’austérité pour 2013.

Jacques Bendelac (Jérusalem)

C’était l’OpenStartUp cette semaine, l’après-midi portes-ouvertes des start ups de Tel Aviv dans le cadre du DLD, le festival de l’innovation. IsraelValley en a profité pour aller rendre visite à Pzartech, une jeune start up israélienne dans le secteur de l’impression 3D qui s’apprête à débuter son Beta Test. Joachim Hagege, Yonathan Aflalo et Jérémie Brabet, les fondateurs de Pzartech, dév...

Yaël Haouzi | Économie

Arrivé à la présidence de Yoplait International en juillet 2012, Olivier Faujour affiche de fortes ambitions. Prochaine étape, la Chine, où le groupe va construire une usine en 2015, comme il le confie dans un entretien au «Parisien Economie». Yoplait est déjà implanté dans près d'une cinquantaine de pays, avec plus de 2 500 références à travers le monde. Sur les 5 milliards de chiffre d'aff...

IsraelValley Desk | Économie

Le thème du « rôle du capital-risque dans l'écosystème de l'innovation » a réuni des décideurs, hommes d'affaires et universitaires israéliens et européens, lors du séminaire de l'innovation UE-Israël, mené chaque année par la Délégation de l'UE en Israël, dans le cadre du Festival de l'innovation DLD à Tel-Aviv. Le séminaire de cette année a été co-organisé par les Etats membres de l'UE, I...

IsraelValley Desk | Économie

Keshet, la société de production israëlienne, poursuit son ascension. Entretien avec son PDG, Alon Shtruzman. Selon tvmag.lefigaro.fr (Copyrights) : "Alon Shtruzman, comment expliquez-vous la réussite de Keshet? Réponse : C'est le résultat de beaucoup de travail. Nous avons lié de bonnes relations avec les studios américains et de grands groupes mondiaux. En nous adaptant à chaque fois au «l...

IsraelValley Desk | Économie

Depuis quelques années, la coopération entre Israël et Madagascar dans le domaine du commerce est en veilleuse. Les échanges commerciaux restent très faibles alors que dans les années 60, lorsque Madagascar a obtenu son indépendance, des produits agricoles ont été exportés en Israël. Pour redynamiser cette relation, le ministre des Finances et du Budget, Jean Razafindravonana et l’ambassade...

IsraelValley Desk | Économie

La CNUCED (Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement) a publié son Rapport sur l’investissement dans le monde 2014 (World Investment Report - WIR 2014) fin juin 2014. Selon animaweb.org : "Après une année 2012 difficile, les investissements directs étrangers (IDE) rebondissent en 2013: les flux d'IDE ont enregistré une hausse de 9% par rapport à 2012, s'établissant à ...

IsraelValley Desk | Économie

Israël ne s'inquiète pas seulement des combats le long de sa ligne de démarcation sur le Golan; une fièvre venue de Syrie menace le cheptel israélien. Les bactéries ne connaissent pas de frontières. Depuis quelques semaines, des bactéries de type coccobacilles touchent le cheptel israélien sur le plateau du Golan. Les vétérinaires soupçonnent la Syrie d’être involontairement à l’origine de...

Jacques Bendelac | Économie

En pleine bataille budgétaire 2015, le ministre israelien des Finances, Yair Lapid, a déclaré au quotidien Yediot Aharonot qu’il préférait quitter le gouvernement que d’accepter d’augmenter les impôts. Mais pourtant, Lapid ne souhaite pas de nouvelles élections, « Je n’en ai pas peur, mais ils ne sont pas nécessaires, » a-t-il confié, ajoutant: « Je quitterai le gouvernement plutôt que d’augm...

Dan Levy (Tel Avivre) | Économie

La concurrence entre les deux géants israéliens de l’agroalimentaire tourne au profit d’Osem qui accroît ses profits de 7% au premier semestre 2014. Le ralentissement de l’activité, qui touche l’économie israélienne depuis le début de cette année, semble avoir épargné le secteur de l’agroalimentaire. Les deux leaders du secteur, Osem et Strauss, rivalisent pour maintenir leurs parts de march...

Jacques Bendelac | Économie

C'est bien connu, le Groupe Intel est très actif en Israël. Le Groupe est impliqué dans la Startup Nation pratiquement dans tous les domaines possibles d'actions et cela depuis des années. Une nouvelle qui va renforcer cette image de "Intel Partenaire d'Israël" : au travers d'une entité très performante qui a été créée en 1991, Intel Capital (I.C.), la multinationale américaine possède à présen...

Eyal Ganor (Tel Aviv) | Économie

Le ministre de l'Environnement Amir Peretz ne veut plus attendre : des sacs à usages multiples remplaceront les sachets plastiques polluants. Le ministère israélien de la Protection de l’Environnement vient de conclure un accord avec les directeurs des principaux hypermarchés du pays : les sachets plastiques gratuits seront remplacés par des sacs à usages multiples : ceux-ci auront une cap...

Jacques Bendelac | Économie

Mais la hausse des prix, le manque de possibilités en matière d'emploi et les écarts entre riches et pauvres demeurent des préoccupations importantes selon un nouveau sondage du Pew Research Center. Au contraire de nombreux pays en Occident, les Israéliens sont généralement optimistes sur l'économie de leur pays, selon une récente enquête réalisée par le Pew Research Center. Menée au printe...

Avner Myers | Économie

RÉVÉLATION – Un rapport de l’OCDE lève le voile sur une tendance inquiétante de l’économie israélienne: le salaire réel est en baisse depuis sept ans. Le salaire moyen baisse en Israël alors qu’il augmente dans les pays de l’OCDE : telle est la conclusion qui se dégage pour Israël de l’édition 2014 des « Perspectives de l’Emploi » que vient de publier à Paris l’Organisation pour la Coopérati...

Jacques Bendelac | Économie

Le ministre des Finances affirme que le budget 2015 est prêt, mais le Premier ministre n’a pas encore fixé la ligne budgétaire du gouvernement. La bataille du budget 2015 est lancée : Benyamin Netanyahou entreprend ce dimanche matin des discussions-marathon avec ses principaux ministres pour réduire au minimum les points de friction qui ne permettent toujours pas le vote de la proposition ...

Jacques Bendelac | Économie

Installée face à la Bourse de Tel Aviv, la startup experte dans les transactions et technologies de sécurité du bitcoin, "Bits of Gold", dirigée par Jonathan Rouach, est préparée à la vague qui va enfin asseoir cette monnaie électronique dans la cour des grands. Le géant PayPal, qui compte plus de 150 millions de comptes actifs, devrait se lancer dans le bitcoin. Déjà une société liée à Pay...

Eyal Kaddosh (Tel Aviv) | Économie