Jul 27

ISRAELVALLEY - La mission de PrePex (Israel) : sauver le monde du SIDA. Un dispositif médical permettant de réaliser la circoncision de façon complètement autonome, sans scalpel, anesthésie.

Authors picture

Lionel Yrhi (Netanya) | Économie

Headline image

La petite start-up israélienne PrePex a développé, depuis ces trois dernières années, un dispositif médical permettant de réaliser la circoncision de façon complètement autonome, sans scalpel, anesthésie, chambre stérile, ni même faire couler de sang.

Après plusieurs années de développement, d’études, d’essais cliniques et d’obtention des autorisations nécessaires, l’entreprise commence actuellement la distribution de son produit en Afrique, pour la somme de 20 dollars par dispositif. Ce procédé révolutionnaire promet de faire baisser par millions le nombre d’atteints du SIDA.

La société a été créée en 2009, deux ans après le rapport de santé établi par l’ONU qui encourageait vivement la circoncision des hommes africains, dans le but de minimiser leurs risques de contamination par le virus. Cette enquête avait alors fortement préoccupé les fondateurs de PrePex, qui auraient compris l’enjeu, tant bien humain que financier, à développer un produit qui permettrait la circoncision d’une façon sûre, simple, rapide et bon marché.

« De grandes enquêtes effectuées en Afrique du sud, au Rwanda ainsi qu’au Kenya ont montré que la circoncision limite de 60% les risques de contamination » a déclaré l’une des fondatrices et PDG de l’entreprise Tsameret First.

Le but du programme antisida établi en 2007 est d’éviter la contamination de 3,5 millions d’atteints potentiels jusqu’en 2025, grâce à la circoncision de 20 millions d’hommes africains jusqu’en 2015, soit 80% des hommes matures issus des 14 pays frappés par le virus du SIDA.

Plusieurs organisations sont impliquées dans ce programme comme notamment UNAIDS, l’agence contre le sida de l’ONU, PEPFAR, le programme américain d’urgence à la guérison du sida, ainsi que la fondation de Bill et Melinda Gates, ou encore la banque centrale. Le coût estimé du projet s’élève à 1,5 milliard de dollars, tandis que la réduction du coût des opérations promet une économie de 16 milliards de dollars jusqu’en 2025.

Pour l’instant, le programme de la jeune entreprise avance de façon modérée : seulement un demi million d’hommes africains ont subi l’opération depuis la mise sur la marché du produit.

Le combat de PrePex avait notamment été soutenu par Hillary Clinton, quand, en novembre 2011, elle avait déclaré que la prochaine génération devrait été nettoyée du sida. Elle avait notamment décrit les trois manières primordiales à l’éradication du virus : l’arrêt du transfert génétique de la maladie (de la mère à l’enfant), l’expansion du phénomène de circoncision ainsi que le traitement des gens atteints par le virus.

« Les deux premières méthodes sont celles qui nous reviennent le plus cher, mais nous continuons de les appliquer et de les étendre » avait-elle déclaré.

Cette semaine, First s’est rendue à la convention IAS 2012 sur le sida à Washington, d’où elle a reçu des commandes visant à fournir 7 des 14 pays compris dans le programme, en plus du Rwanda et du Zimbabwe qui sont déjà associées au programme PrePex. Elle ouvre donc cette année avec 9 états différents.

La révolution PrePex, qui n’a été dévoilée au public israélien que récemment, a créé un véritable buzz mondial, qui lui a notamment valu des articles dédiés dans le Wall Street Journal, le New York Times, ainsi que le Time Magazine et le Financial Times, ou encore l’enthousiasme de Bill Gates exprimé à multiples reprises, comme par exemple pendant sa conférence de Stanford.

Lionel Yrhi (Netanya).

"Ces pays en pointe sur le web : Israël, berceau de l'innovation". Publié le 02/08/2016 par Bastien Roques : "Tant par sa culture que par nécessité, l'État Hébreu a mis en place une politique axée sur l'innovation, en particulier dans le secteur des hautes technologies. L'innovation, entre culture et nécessité L'innovation occupe une place essentielle dans l'industrie israélie...

IsraelValley Desk | Économie

Quels sont les pays qui offrent le plus d’opportunités économiques ? Dans un article paru sous ce titre en 2016, Israël (croissance régulière, économie stable, chômage très faible...) est "oublié". Incompétence ? "Erreur" délibérée? Manque de curiosité ? Esprit étroit? On ne le saura jamais... Dans un souci d'éviter de ne pas être repris par la presse arabe il n'est pas r...

IsraelValley Desk | Économie

Alors qu’au niveau mondial une canette de 330 ml de Coca Cola coûte en moyenne 2,64 NIS (environ 0,63 euros, 0,67 CHF), les Israéliens doivent la payer 4,90 NIS (1,15 Euro, 1,25 CHF), soit une différence de 86 pour cent. Quant à la bouteille de 1,5 litre, elle coûte en Israël 40 pour cent de plus qu’aux Etats-Unis. Un consommateur israélien a décidé de ne plus se laisser faire....

IsraelValley Desk | Économie

Brussels Airlines a retiré de son offre, le mois dernier, une douceur fabriquée dans une entreprise israélienne opérant dans les Territoires. L'information a été confirmée à l'agence Belga par la compagnie aérienne. Brussels Airlines a été alertée par le passager d'un vol reliant Tel Aviv à Bruxelles qui savait que le produit proposé, Vanilla Halva, provenait des territoires. "Il ...

IsraelValley Desk | Économie

Le Département des Affaires Commerciales de l’Ambassade d’Israël en France est la représentation officielle du ministère de l’économie israélien en France Le Département des Affaires Commerciales de l’Ambassade d’Israël en France a pour mission d’identifier les opportunités de partenariat pertinentes en vue de promouvoir les relations d’affaires franco-israéliennes. S...

IsraelValley Desk | Économie

Au deuxième trimestre 2016, le PIB israélien a progressé de 3,7% selon l'institut de statistiques du pays, après avoir stagné au deuxième trimestre 2015 et avoir augmenté de 2,2% sur les trois premiers mois de l'année. Les analystes interrogés par Bloomberg attendaient un léger repli de la croissance à 2,1%. La surperformance de l'économie israélienne a soutenu aujourd'hui le s...

IsraelValley Desk | Économie

Le directeur de l'autorité égyptienne pour l'investissement Mohamed Khadir a annoncé en août la hausse des investissements étrangers en Égypte à hauteur de 7 milliards de dollars pour l'année 2016 contre 6,4 milliards de dollars en 2015. Les israéliens souhaitent investir en Egypte, malgré une relation économique binationale en dents de scie. Le courant d'affaires israélo-égyptien ...

Eyal Kaplan (Tel Aviv) | Économie

La famille Grass, à l’origine de la chaîne américaine de pharmacie Rite Aid, la plus importante de la côte Est et la troisième au niveau national, a investi 10 millions de dollars dans une nouvelle chaîne israélienne : Good Pharm. Le premier magasin été inauguré la semaine dernière au cœur King George Street, à Tel Aviv. 49% des parts sont revenues aux investisseurs, le contr...

Avi Mondeil (Tel Aviv) | Économie

IronSource dans le software et Infinidat (stockage de données) sont deux startups israéliennes qui viennent d’entrer dans le Club très fermé des 131 « licornes » (startups dont la valorisation dépasse le milliard de dollars). La France à sa nouvelle licorne OVH. En Europe, c’est du Royaume-Uni que proviennent la plupart des licornes (17/40, notamment Shazam, PokerStars, et Asos)...

Eyal Kaplan (Tel Aviv) | Économie

Le fournisseur d’énergie chypriote Energean Oil & Gas est sur le point d’acquérir les champs gaziers israéliens de Tanin et Karish auprès de deux filiales du Groupe Delek : Avner Oil and Gas et Delek Drilling. Le montant de la transaction s'élève à 148,5 millions de dollars, 40 millions directement, et les 108,5 restant seront payés sur les 10 prochaines années, plus les intérêt...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Économie

Pour cette deuxième partie de l’été, Israel Valley vous propose de découvrir (ou redécouvrir) certains de ses articles phares, illustrant de manière presque intemporelle l’essence de l’économie et de la société israélienne. Le 19 décembre dernier, en pleine période de fêtes, Jacques Bendelac nous présentait sa sélection des 10 centres commerciaux les plus importants d'Isra...

Jacques Bendelac | Économie

La chaîne espagnole de prêt-à-porter Stradivarius a ouvert son premier magasin en Israël. La société appartient au groupe Inditex, possédant également Zara, Pull&Bear, Bershka et Massimo Dutti. C’est au cœur du centre commercial Azrieli de Tel Aviv, pour une surface de 320 mètres carré, qu’a été inaugurée l’enseigne vendredi dernier. Fin 2016, ce sont deux nouveaux magas...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Économie

Alors que le ministère des finances travaille sur un plan de contrôle étatique des marges effectuées par les intermédiaires pour les produits frais, l’Association israélienne des cultivateurs de légumes (Israel Vegetable Growers Association) a proposé son idée de réglementation. Dans une lettre destinée à Moshe Kahlon et Uri Ariel (respectivement ministres des finances et de l...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Économie

Sur ces dernières semaines, Roman Abramovitch a de nouveau investi en Israël, à destination de deux start-up : La plate-forme d’engagement social Spot.IM et DreaMed Diabetes, société développant des solutions de traitement du diabète. Le milliardaire russe possède désormais un riche porte-feuille de start-up de haute-technologie, et ce par le biais de ses sociétés d’investisse...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Économie

L’application israélienne de réservation de taxi Gett (ou Get Taxi) s’unit avec Google. Le géant américain intègre les services de Gett au sein de l’application de navigation Google Maps. Ses utilisateurs peuvent désormais commander un taxi directement depuis les cartes proposées. Cette option supplémentaire sera activée dès que l’utilisateur recherchera un chemin routier...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Économie