Jul 27

ISRAELVALLEY – Le robot spatial de Space IL atterrit au TED. le projet du drone spatial israélien destiné à l’atterrissage sur la lune et à son contrôle à distance, est en cours de démonstration.

Authors picture

Lionel Yrhi (Netanya) | High-Tech

Headline image

Space IL, le projet du drone spatial israélien destiné à l’atterrissage sur la lune et à son contrôle à distance, est actuellement en cours de démonstration à la conférence internationale du TED. Près de 200 participants s’y sont manifestés, dans le but d’accéder à la prestigieuse étape finale, dont notamment Yehonathan Weinterhaub du projet Space IL.

Weinterhaub a présenté son projet dans le cadre du concours TED Talent Search, pendant lequel le public peut choisir les 20 meilleures présentations de la conférence TED2013. Il a souligné, dans son monologue de 4 minutes, les difficultés dues à la construction du drone parallèlement à l’utilisation d’une technologie de pointe. La conférence de Yehonathan est à ce jour l’une des préférées du public et se tient sur le podium des 5 meilleures représentations. Malgré ce résultat, l’équipe encourage les israéliens à participer et à apporter leurs voix afin de les aider à passer à l’étape suivante.

Depuis le premier alunissage en 1969, de nombreux pays tentent d’accéder à ce club très privé. Dans le but de motiver les jeunes cerveaux, Google avait lancé en 2007 le concours Lunar X Prize, qui met en compétition plusieurs équipes de scientifiques autour de la mission suivante : envoyer un robot sur la lune et le déplacer de 500 mètres à distance, tout en recevant en direct les images émises. L’une des conditions majeures souligne que 90% des frais de développement du projet doivent avoir été versés par des particuliers. Au total, 29 groupes participent, dont le représentant israélien Space IL, fondé par Yariv Bash, Kfir Damari ainsi que Yehonathan Weinterhaub.

L’équipe travaille en partenariat avec le centre du Beinthumi d’Hertzlia, et reçoit un soutien et un encadrement de la part de l’agence spatiale israélienne, l’industrie aérienne, l’université de Ben Gurion, le centre de recherche spatiale du Technion, ainsi que la fondation Ramon et l’organisation des microsatellites. Ainsi plusieurs spécialistes sont sollicités, issus notamment des centres de Gilat, Rephael, l’industrie militaire, la division technologique de l’armée de terre, Rokar, ainsi que l’université de Tel Aviv.

La première équipe qui accomplira la mission se verra récompensée du prix de 20 millions de dollars, la deuxième recevra 5 millions de dollars, tandis que les autres concurrents pourront réaliser plusieurs missions annexes, leur permettant ainsi de remporter un million de dollars, comme par exemple la diffusion d’images vidéo d’éléments servant à retracer l’histoire de la lune, l’apport de la preuve irréfutable de la présence d’eau, le déplacement du robot de 5 km à partir du lieu d’alunissage etc… Dans l’hypothèse ou la victoire serait israélienne, le groupe a déclaré son intention de faire don de la totalité de l’argent à l’enseignement technologique en Israël.

Lionel Yrhi (Netanya).

TENNIS. Une société israélienne a mis au point un programme intelligent qui permettra aux stars du tennis comme aux amateurs de jeter un oeil au plus près des décisions litigieuses. "Smart court" est plus qu’un système de contrôle. Véritable outil de pilotage de votre entrainement, le programme vise à aider les entraîneurs à examiner les coups de leurs joueurs, l’enregistrement de la vitesse de...

Times of Israel et TelAvivre | High-Tech

Des applications conçues pour les aveugles et les malvoyants par la société israélienne Ray sont à la base d'un téléphone spécial fabriqué par la société chinoise Huawei. Dans un monde qui compte, selon l'OMS, 39 millions d'aveugles et en tout 285 millions de malvoyants, l'adaptation de tous les outils de la vie moderne facilite l'existence des déficients visuels et accroît leur indépendance...

Isabelle Puderbeutel (AJ) | High-Tech

Selon une étude conduite par le centre de recherche IVC et l’institution Reversexit, 2,5% des start-up israéliennes seraient des entreprises à succès. L’étude a analysé plus de 10.000 start-ups fondées entre 1999 et 2014. Selon cette analyse, 46% de ces entreprises ont fait faillites, 14% ont été rachetées dont seulement la moitié avec des bénéfices. Sur les 5.400 entreprises en activité, s...

Coolamnews.com | High-Tech

Le bureau du Chief Scientist en Israël avait poussé à l'ouverture d'un incubateur de stratups spécialisé dans le domaine de la santé. Depuis hier c'est fait. Philips Healthcare et Teva se sont associés pour lancer ce projet exceptionnel. Le nom de l'incubateur : Sanara. C'est la ville de Ra'anana qui accueille ce nouvel incubateur. Raanana est une ville israélienne d'environ 80 000 habitants...

Ilan Rosenthal | High-Tech

Nathalie Hamou (Copyrights Les Echos) : "Après avoir séduit les géants du Net grâce à son expertise en cybersécurité, Israël attire désormais les grands noms de l’informatique en nuage (« cloud computing »). En l’espace de quelques jours, deux transactions majeures ont fait les gros titres, avec, d’une part, le rachat de la start-up de Yokneam (en basse Galilée) Annapurna Labs par Amazon, p...

Nathalie Hamou (Les Echos) | High-Tech

Coup de tonnerre dans l'industrie du software en Israël. Le groupe américain Harman rachète pour 170 millions de dollars l'israélien Red Bend. Fondée en 1999, Red Bend Software est une entreprise privée, au capital-risque financé société possède des bureaux en Chine, Israël, le Japon, la Corée, le Royaume-Uni et les Etats-Unis 1. Red Bend Software est le leader mondial de solutions de gesti...

Eyal Dayan (Rehovot) | High-Tech

Un excellent article paru dans L'Atelier explique de manière rationnelle les raisons qui poussent les "Gafa" à investir et racheter des startups. Israël est bien le lieu de rêve de Google, Apple, Facebook et Amazon. Arthur de Villemandy : "Les GAFA (acronyme pour Google, Apple, Facebook et Amazon) ont assis leur suprématie en générant des revenus gigantesques (déjà 123 milliards de dollars e...

IsraelValley Desk | High-Tech

Google est devenu incontournable en Israël. et son impact est réel dans tout l'écosystème de la startup Ntion. cela va être aussi le cas en Europe. Selon Eliane HONG : "La création de Google Ventures Europe apportera de nouvelles ressources dans l’écosystème d’innovation européen mais il devra s’adapter au marché local pour se développer de manière optimale. Pour l’année 2013, les investisse...

IsraelValley Desk | High-Tech

Un excellent article de Arthur de Villemandy de L'Atelier (Copyrights) qui explique mieux que quiconque pourquoi des startups (entre autres israéliennes) se délocalisent sans aucun complexe : "Même si l’écosystème entrepreneurial européen est encore fragile et naissant, de nouvelles sources de financement apparaissent et vont permettre aux start-up embryonnaires de sécuriser des tours de tables...

IsraelValley Desk | High-Tech

Silicon Wadi : "Deux entrepreneurs ultra-orthodoxes de Benei Brak, la ville ultra-religieuse de la banlieue de Tel-Aviv, lancent le tout premier incubateur High-Tech Haredi. Selon Yitzik Krombi, l’un des deux fondateurs, en 2014, 8 000 ultraorthodoxes suivaient des études dans le secteur du high-tech. “Même si le milieu des entrepreneurs ultra-orthodoxes reste plutôt masculin, il existe en ...

Siilcon Wadi | High-Tech

Samsung a fait l’acquisition de 2 startups israéliennes en à peine une semaine. Deux investissements de 10 millions de dollars américains chacun ont permis le rachat de Rounds et d’EarlySense, respectivement spécialisées dans les applications de communication sur internet et de suivi médical de patients à distance. Le géant coréen compte ainsi intégrer les applications israéliennes à son savoir...

Citizenkane | High-Tech

Selon frenchweb.fr (copyrights) : "C’est la plus grosse acquisition de Dropbox en nombre d’employés: l’entreprise américaine vient de faire l’acquisition de CloudOn, prenant la main sur la trentaine d’employés de cette start-up basée à Herzliya. Un moyen pour le service de stockage et de transfert de fichiers de s’implanter en Israël, deux ans après avoir ouvert son premier bureau en Europe...

Adeline Raynal (frenchweb) | High-Tech

Rarissime. Un site antisioniste majeur vient de faire paraître un article tout a fait intéressant sur la liaison hightech, politique et pouvoir d'influence (extraits) : "L’Inde a fait la découverte d’un marché israélien high-tech qui cible l’industrie militaire et la société civile. Si le marché israélien est en plein essor c’est plus ou moins grâce à l’Inde et à sa soif de technologie militair...

IsraelValley Desk | High-Tech

1. Conservation des fruits : le monde entier s’intéresse à Pimi Agro Conservation des fruits : le monde entier s’intéresse à Pimi Agro. Environ 30% des fruits sont déjà impropres à la consommation avant d’atteindre le consommateur. Pour réduire ces pertes, Nimrod Ben-Yehuda a créé Pimi Agro, il y a 15 ans. Il s’agit d’une solution naturelle, sans produits chimiques, permettant de garder frais,...

SiliconWadi | High-Tech

Communiqué Officiel de Ubifrance : Les "French Tech Days Israël" seront organisés par Ubifrance du 7 au 9 juin 2015, et bénéficiez ainsi : - d'une mise en avant commerciale de vos produits et solutions auprès des grands comptes israéliens (opérateurs, intégrateurs, banques...) - d'un positionnement privilégié auprès des décideurs locaux pour une projection immédiate sur le marché israélie...

Karen Gordon (Ubifrance) | High-Tech