Jul 20

ISRAELVALLEY - MAUVAISE SURPRISE POUR ISRAËL : LE GOUVERNEMENT SOCIALISTE FRANCAIS DEVRAIT ECARTER LES ISRAELIENS COMME FOURNISSEURS DE DRONES. LE LOBBY ANTI-ISRAËL GAGNE UNE BATAILLE, PAS LA GUERRE.

Authors picture

Daniel Assayah (Tel-Aviv) | High-Tech

Headline image

Premier accroc France-Israël : la remise en cause d’un accord sur les drones. De nombreux industriels, politiques, francophones israéliens voulaient connaître la vision de la France de Hollande (photo) vis à vis d’Israël. Ils sont gatés.

La France le fait souvent : un mauvais choix industriel qui va lui coûter encore une fois très cher. Sachant que les israéliens sont les meilleurs dans le monde en matière de drones (les Français le savent), le nouveau pouvoir fait exactement ce qu’il ne faut pas faire : se plier à un lobby qui finalement semble plus intéressé au savoir-faire américain plutôt qu’israélien ! Un excellent article ci-dessous fait le point sur ce dossier complexe. (D.A.)

Selon (1) : "Le premier contrat d’armement du nouveau pouvoir socialiste sera-t-il un achat auprès de l’industrie américaine ? Selon nos sources, “on va acheter des Prédators” dit-on aujourd’hui dans l’entourage du ministre de la Défense. Une décision qui serait difficile à justifier en période de “redressement productif” et de réduction de crédits. Si elle est prise, elle devrait faire l’objet de tout un habillage politico-médiatique. Officiellement, aucune position n’a été arrêtée et le ministre de la défense, lors de sa nomination, avait indiqué vouloir tout remettre à plat. Nous y sommes.

L’affaire pourrait se jouer en trois temps :

1) La prolongation de l’actuel système de drone Male (Moyenne altitude longue endurance) Harfang de l’armée de l’air, dont le contrat de maintenance, avec EADS, arrive à son terme courant 2013. Le Harfang, qui a été engagé en Afghanistan et en Libye, est un système en voie d’obscolescence rapide… Mais c’est le seul que possède l’armée de l’air, au nombre de quatre. Sauf à renoncer totalement à cette capacité, jugée stratégique, il va donc falloir faire encore avec lui…

2) A plus long terme, l’idée de construire un drone (classe 4 tonnes) européen n’est pas entièrement enterrée. Un accord avait été signé entre la France et le Royaune-Uni, impliquant Dassault-Aviation et BAe pour la production du Telemos, à l’horizon 2020. De nouveaux accords devaient être conclus lors du Salon aéronautique de Farnborough, début juillet, mais l’affaire a été repoussée à la demande de Paris. Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian doit se rendre à Londres le 24 juillet et les drones seront au menu des conversations.

Le ministère de la Défense fait l’objet de fortes pressions de la part d’EADS (où l’on compte de nombreux réseaux proches des socialistes) pour ne pas être exclus de ce programme, confié pour la partie française à Dassault. Cela pourrait également signifié le retour de l’Allemagne dans le duopole franco-britannique qui n’a guère les faveurs de l’Elysée. Quelle que soient les décisions prises sur le Télémos, il ne sera pas en service avant au moins dix ans. Il faut donc un programme intermédiaire.

3) On pensait avoir trouvé la solution l’été dernier avec la décision de franciser, chez Dassault, le drone israélien Heron TP sous le nom de Voltigeur. Ce choix israélien n’était pas nouveau puisque les deux modèles précédents achetés pour l’armée de l’air (Hunter et Harfang) étaient de conception israélienne. Mais la décision du ministre Gérard Longuet a été combattue vivement par EADS (toujours sa rivalité avec Dassault) et par les militaires (EMA et Armée de l’air) qui ne juraient que par l’achat sur étagère du drone américain Predator B (Reaper).

Celui-ci pourrait faire son grand retour, officiellement comme solution transitoire. Deux pays européens en sont déjà équipés : le Royaume-Uni et l’Italie. Une forme de “mutualisation” pourrait même être évoquée. En mars 2011, l’hypothèse de co-localiser le futur escadron français de drones Reaper avec celui des Britanniques avait déjà été évoquée. Mais les Britanniques sont complètement intégrés au dispostif américain de l’US Air Force a tel point que l’unité qui les met en oeuvre, le 39 Squadron de la RAF est installé sur la base de Creech… au Nevada ! A l’époque, l’idée avancée par l’Armée de l’air était d’installer l’escadron français outre-atlantique, notamment pour bénéficier de la couverture satellitaire et d’une plus grande facilité de circulation aérienne ! Pas sûr que l’idée soit encore à la mode.

Pas plus d’ailleurs que celle d’armer les drones. Dans certains cercles du pouvoir socialiste, on semble aujourd’hui réticent à équiper les drones de missiles ou de bombes, comme le sont ceux des Américains. Pas politiquement correct ! Comme s’il y avait une différence entre recevoir une bombe larguée d’un avion piloté à bord ou piloté depuis le sol. Mais les campagnes des ONG contre la politique d’Obama ont trouvé des oreilles attentives à gauche…

Les drones semblent être un cas d’école de ce qu’il ne faut pas faire en matière d’industrie de défense. Un proche du ministre en convient : “l’appareil militaro-industriel a massacré les drones” depuis une quinzaine d’années, constate-t-il, sans trop se pencher sur la responsabilité des politiques, droite et gauce confondus. Mais on semble bien parti pour écrire un nouvel épisode de cette saga lamentable. Le marché mondial reste dominé par les Américains et les Israéliens. Et les forces françaises ne savent pas quels drones – que tout le monde juge aujourd’hui indispensables – elles auront dans trois ans. Sacrée réussite ! "Jean-Dominique Merchet

Source: (1) http://www.marianne2.fr/blogsecretdefense/La-France-envisage-a-nouveau-d-acheter-des-drones-americains-Predator_a703.html

Un article exceptionnel basé sur des interviews et visites de sites et publié ce jour par Les Echos sous la plume de Sandrine Cassini : "Depuis des décennies, des anciens de 8200 essaiment dans les start-up de la Silicon Wadi. Ces parcours inimaginables en France, où l’on embrasse l’armée comme on entre en religion, sont monnaie courante en Israël, où un passage par Tsahal est obligatoire. « En...

Sandrine Cassini (Les Echos) | High-Tech

La Startup Nation n'arrête pas. Né en Israël Orcam est en train de gagner son pari. Le créateur de Mobileye est à l'origine de OrCam qui coûte à l'unité $3500. Amnon Shashua, l'inveteur de Orcam a confirmé récemment un investissement de $20 millions par Intel dans sa firme. La Tribune a réservé une chronique sur Orcam. 5Bon à savoir pour nos lecteurs : chaque semaine, La Tribune et #Living C...

Youval Klapish (Rehovot) | High-Tech

L'idée d’envoyer des robots microscopiques dans le corps humain pour le soigner n’appartient plus à la science-fiction… Une équipe de chercheurs de l'École polytechnique fédérale de Zurich et du Technion a testé avec succès un nanorobot-nageur guidé à l’aide d’un champ magnétique. Injecté dans le circuit sanguin, il pourrait aller diffuser un traitement médical de façon très ciblée. Marc Z...

Marc Zaffagni (Futura-Sciences) | High-Tech

Pourquoi BlackBerry rachète une start-up israélienne et ouvre un centre de R&D près de Tel-Aviv. Le fabricant canadien d’appareils mobiles BlackBerry a acquis la start-up de synchronisation de fichiers WatchDox pour environ 150 millions de dollars. L’accord fait suite à l’annonce de l’ouverture du premier centre de Recherche et Développement de BlackBerry en Israël. WatchDox est une start-up en...

Ilan Rosenthal (Tel Aviv) | High-Tech

La startup Bidalgo a développé un système pour personnaliser les publicités sur Facebook, et prévoit de réaliser 90 millions d'euros de revenus en 2015, rapporte Times of Israël. Bidalgo a été fondée en 2010. Elle est basée à Ramat Gan et emploie 40 ingénieurs. Niv Yemini, le co-fondateur et directeur technique de Bidalgo, explique que ses équipes ont mis en place des algorithmes qui déterm...

i24News et IsraelValley | High-Tech

Patrick Maisonnave, ambassadeur de France en Israël, a annoncé début juin le lancement de la compétition « Paris French Tech Ticket » et a invité les entrepreneurs israéliens à y participer en grand nombre. « Paris French Tech Ticket » est une compétition internationale ouverte aux entrepreneurs du monde entier, qui offrira à 50 entrepreneurs de venir développer une partie de leur R&D à Pari...

actuj | High-Tech

Vous êtes une association, un employé dans une grande entreprise, entrepreneur, investisseur ou start-uper et vous souhaitez être visible par et pour la communauté Française, n’attendez plus et localisez vous sur la "Map":http://mapme.com/frenchnetworkisrael/places de la Chambre de Commerce et d’Industrie Israël - France. Grâce à cette Map, la CCIIF souhaite créer une véritable plate-forme...

Raphael Levin (Tel Aviv) | High-Tech

Un article de l'Agence pour la création d'entreprise (A.P.C.E) : "Pour qualifier le dynamisme de l'écosystème entrepreneurial israélien, Saul Singer et Dan Senor ont choisi en 2009 d'intituler leur ouvrage « Israël, la Nation startup ». On peut remarquer qu'il ne s'agit pas de la seule expression visant à mettre en évidence cette dynamique puisque d'aucuns parlent également de « Silicon Waddi »...

A.C.P.E. | High-Tech

Yotpo vient de finaliser un tour de table de $15Millions. Le patron de Google, Eric Schmidt, a participé au financement de cette merveilleuse start-up. La start-up israélienne Yotpo avait, il y a quelques années, déclaré la levée de la somme de 1,5 million de dollars de la part notamment des groupes Rodium, Gandir, Tron Capital, Zohar Gilon, ainsi que des précédents investisseurs de la société ...

Ilan Rosenthal (Paris) | High-Tech

Communiqué : "La conférence TransTech 5 (2015 Edition) est organisée par la Chambre de Commerce et d’Industrie Israël - France, le 27 Octobre 2015 à l’Université de Tel Aviv. Cette rencontre proposée par le Dr Daniel Rouach (Professeur ESCP Europe et Présidentt CCIIF) et Amos Ron (CCIIIF), a pour but d’informer et de faire comprendre à un auditoire de haut niveau l'intérêt grandissant que porte...

Raphael Levin (Tel Aviv) et Talia Adjiman. | High-Tech

CropX, une start-up américaine et israélienne spécialisée dans l’ «agriculture connectée», vient de lever 9 millions de dollars (7,9 millions d’euros) auprès de Finistere Ventures, en tant que principal investisseur, et d’Innovation Endeavors – le fonds d’investissement lancé par Eric Schmidt, l’ancien PDG de Google – et de GreenSoil Investments. OurCrowd a également participé à ce tour de tabl...

Frenchweb.fr | High-Tech

Adallom (Israël), qui conserve des documents de façon suffisamment sécurisée pour conserver la confiance d’entreprises, fait maintenant partie de Dropbox pour Business. La semaine dernière, Dropbox a annoncé qu’il confiait à Addalom la responsabilité de la sécurité de ses plateformes Dropbox pour Business, le produit haut de gamme de la compagnie pour les entreprises, le type de clients qui n’e...

Time of Israël | High-Tech

UN DOCUMENT EXCEPTIONNEL. "L'entrepreneur Yossi Vardi, qui a soutenu le développement de 86 entreprises en 40 ans, décrypte les raisons économiques, sociales, culturelles et psychologiques derrière le succès de la "Israël Valley" Sylvain Rolland, à Tel Aviv pour La Tribune : "C'est le "pape" de l'innovation israélienne et l'un des meilleurs ambassadeurs de la "Israël Valley" dans le monde. A...

Sylvain Rolland, à Tel Aviv | High-Tech

Les agences spatiales du monde entier étudient les moyens pour réduire la concentration croissante d'objets en orbite. Aux moyens juridiques (le développement de réglementation et d'accord internationaux) s'ajoutent des solutions technologiques. Celles-ci visent à la fois à évacuer les satellites devenus non opérationnels et à un meilleur suivi des objets en orbite. D'après le site de l'Age...

Bulletins Electroniques | High-Tech

Encore une firme israélienne du hightech qui passe dans la même semaine (Insight Venture Partners devrait racheter Checkmarx pour $100 Millions), et pour un prix très élevé, dans les mains d'une firme étrangère (cette fois-ci un fonds de Hong Kong / Chine) Selon (1) : "Lumenis exporte ses technologies médicales basées sur le laser et la radiofréquence dans le monde entier. L'entreprise isra...

Ilan Rosenthal (Tel Aviv) | High-Tech