Jul 20

ISRAELVALLEY - MAUVAISE SURPRISE POUR ISRAËL : LE GOUVERNEMENT SOCIALISTE FRANCAIS DEVRAIT ECARTER LES ISRAELIENS COMME FOURNISSEURS DE DRONES. LE LOBBY ANTI-ISRAËL GAGNE UNE BATAILLE, PAS LA GUERRE.

Authors picture

Daniel Assayah (Tel-Aviv) | High-Tech

Headline image

Premier accroc France-Israël : la remise en cause d’un accord sur les drones. De nombreux industriels, politiques, francophones israéliens voulaient connaître la vision de la France de Hollande (photo) vis à vis d’Israël. Ils sont gatés.

La France le fait souvent : un mauvais choix industriel qui va lui coûter encore une fois très cher. Sachant que les israéliens sont les meilleurs dans le monde en matière de drones (les Français le savent), le nouveau pouvoir fait exactement ce qu’il ne faut pas faire : se plier à un lobby qui finalement semble plus intéressé au savoir-faire américain plutôt qu’israélien ! Un excellent article ci-dessous fait le point sur ce dossier complexe. (D.A.)

Selon (1) : "Le premier contrat d’armement du nouveau pouvoir socialiste sera-t-il un achat auprès de l’industrie américaine ? Selon nos sources, “on va acheter des Prédators” dit-on aujourd’hui dans l’entourage du ministre de la Défense. Une décision qui serait difficile à justifier en période de “redressement productif” et de réduction de crédits. Si elle est prise, elle devrait faire l’objet de tout un habillage politico-médiatique. Officiellement, aucune position n’a été arrêtée et le ministre de la défense, lors de sa nomination, avait indiqué vouloir tout remettre à plat. Nous y sommes.

L’affaire pourrait se jouer en trois temps :

1) La prolongation de l’actuel système de drone Male (Moyenne altitude longue endurance) Harfang de l’armée de l’air, dont le contrat de maintenance, avec EADS, arrive à son terme courant 2013. Le Harfang, qui a été engagé en Afghanistan et en Libye, est un système en voie d’obscolescence rapide… Mais c’est le seul que possède l’armée de l’air, au nombre de quatre. Sauf à renoncer totalement à cette capacité, jugée stratégique, il va donc falloir faire encore avec lui…

2) A plus long terme, l’idée de construire un drone (classe 4 tonnes) européen n’est pas entièrement enterrée. Un accord avait été signé entre la France et le Royaune-Uni, impliquant Dassault-Aviation et BAe pour la production du Telemos, à l’horizon 2020. De nouveaux accords devaient être conclus lors du Salon aéronautique de Farnborough, début juillet, mais l’affaire a été repoussée à la demande de Paris. Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian doit se rendre à Londres le 24 juillet et les drones seront au menu des conversations.

Le ministère de la Défense fait l’objet de fortes pressions de la part d’EADS (où l’on compte de nombreux réseaux proches des socialistes) pour ne pas être exclus de ce programme, confié pour la partie française à Dassault. Cela pourrait également signifié le retour de l’Allemagne dans le duopole franco-britannique qui n’a guère les faveurs de l’Elysée. Quelle que soient les décisions prises sur le Télémos, il ne sera pas en service avant au moins dix ans. Il faut donc un programme intermédiaire.

3) On pensait avoir trouvé la solution l’été dernier avec la décision de franciser, chez Dassault, le drone israélien Heron TP sous le nom de Voltigeur. Ce choix israélien n’était pas nouveau puisque les deux modèles précédents achetés pour l’armée de l’air (Hunter et Harfang) étaient de conception israélienne. Mais la décision du ministre Gérard Longuet a été combattue vivement par EADS (toujours sa rivalité avec Dassault) et par les militaires (EMA et Armée de l’air) qui ne juraient que par l’achat sur étagère du drone américain Predator B (Reaper).

Celui-ci pourrait faire son grand retour, officiellement comme solution transitoire. Deux pays européens en sont déjà équipés : le Royaume-Uni et l’Italie. Une forme de “mutualisation” pourrait même être évoquée. En mars 2011, l’hypothèse de co-localiser le futur escadron français de drones Reaper avec celui des Britanniques avait déjà été évoquée. Mais les Britanniques sont complètement intégrés au dispostif américain de l’US Air Force a tel point que l’unité qui les met en oeuvre, le 39 Squadron de la RAF est installé sur la base de Creech… au Nevada ! A l’époque, l’idée avancée par l’Armée de l’air était d’installer l’escadron français outre-atlantique, notamment pour bénéficier de la couverture satellitaire et d’une plus grande facilité de circulation aérienne ! Pas sûr que l’idée soit encore à la mode.

Pas plus d’ailleurs que celle d’armer les drones. Dans certains cercles du pouvoir socialiste, on semble aujourd’hui réticent à équiper les drones de missiles ou de bombes, comme le sont ceux des Américains. Pas politiquement correct ! Comme s’il y avait une différence entre recevoir une bombe larguée d’un avion piloté à bord ou piloté depuis le sol. Mais les campagnes des ONG contre la politique d’Obama ont trouvé des oreilles attentives à gauche…

Les drones semblent être un cas d’école de ce qu’il ne faut pas faire en matière d’industrie de défense. Un proche du ministre en convient : “l’appareil militaro-industriel a massacré les drones” depuis une quinzaine d’années, constate-t-il, sans trop se pencher sur la responsabilité des politiques, droite et gauce confondus. Mais on semble bien parti pour écrire un nouvel épisode de cette saga lamentable. Le marché mondial reste dominé par les Américains et les Israéliens. Et les forces françaises ne savent pas quels drones – que tout le monde juge aujourd’hui indispensables – elles auront dans trois ans. Sacrée réussite ! "Jean-Dominique Merchet

Source: (1) http://www.marianne2.fr/blogsecretdefense/La-France-envisage-a-nouveau-d-acheter-des-drones-americains-Predator_a703.html

Dans la série Star Trek Voyager, le vaisseau spatial est équipé de poches de liquide biologique contenant un réseau artificiel de neurones. Celui-ci serait plus efficace et rapide qu’un ordinateur classique, en raison de sa grande complexité et de sa capacité à évoluer dynamiquement en fonction des besoins. Cette idée a inspiré plus d’un chercheur et des projets multinationaux comme le Human Br...

Dr Hendrik Eijsberg | High-Tech

Takwin Labs, un nouvel incubateur pour les entrepreneurs arabes-israéliens du secteur high-tech va ouvrir ses portes. La plateforme vient d'annoncer la levée de 4,5 millions de dollars. Le financement qui sera alloué au start-ups, permettra de recruter des mentors. Ce montant constitue le premier versement d'un budget total de 20 millions de dollars qui permettra d'accompagner les entrepreneurs...

Avner Myers | High-Tech

Avec le soutien du gouvernement israélien, le géant mondial des semi-conducteurs Intel va investir en Israël 6 milliards de dollars pour la création d’une usine de fabrication de microprocesseurs en 10 nm. L’Europe perd une nouvelle occasion d’accueillir une usine de semi-conducteurs dernier cri. Alors qu’Intel vient tout juste de lancer la production en volume de microprocesseurs en 14 nm, ...

IsraelValley Desk | High-Tech

Les jeunes israéliens se sont rués pour se payer la dernière merveille de Apple. Pour les fêtes de Rosh Hachana c'est l'un des cadeaux préférés. Les amoureux de l'iPhone6 qui portent des jeans trop serrés (très nombreux dans les Universités et écoles) risquent dêtre déçus. 20Minutes (Copyrights) : "Une question agite les interwebs: les iPhone 6, et surtout 6 Plus, sont-ils trop fins et trop...

Eyal Kaddosh (Tel Aviv) | High-Tech

Dans la série Star Trek Voyager, le vaisseau spatial est équipé de poches de liquide biologique contenant un réseau artificiel de neurones. Celui-ci serait plus efficace et rapide qu'un ordinateur classique [1], en raison de sa grande complexité et de sa capacité à évoluer dynamiquement en fonction des besoins. Cette idée a inspiré plus d'un chercheur et des projets multinationaux comme le Huma...

Dr Hendrik Eijsberg | High-Tech

Des emballages alimentaires innovants qui empêchent la formation de biofilms bactériens ont été développés à l'Université hébraïque de Jérusalem [1]. Cette innovation a été récompensée par le prix Kaye pour les inventions présentant un fort potentiel commercial. Les chercheurs s'attendent à des retombées économiques très importantes pour ce nouveau système d'emballage, qui est le premier à prop...

Dr Anne Fages. | High-Tech

Lyon est très intéressé par le MassChallenge. Sous la forme d'une organisation non lucrative, il s'agit du plus gros accélérateur de startup du monde. Il a été lancé en 2010 à Boston par John Harthorne and Akhil Nigam, deux anciens conseillers en entreprise. Chaque année, des centaines de startups postulent pour intégrer ce dispositif. En 2013, 128 sociétés ont été retenues. Durant quatre mo...

IsraelValley Desk | High-Tech

L’utilisation d’un téléphone au volant est interdit dans la plupart des pays développés du monde. Nousavions même découvert RodeDog, une application qui déclenche un aboiement et avertit des proches lorsque son utilisateurenvoie des SMS au volant. Cette fois-ci, c’est en Israël que la société Accel a développéVoyager, un Smartphone pour voiture qui se veut plus pratique et plus sécuritaire ...

IsraelValley Desk | High-Tech

Le test Octava Pik est déjà à l’essai en Israël et en Italie. L’examen de procédure FDA est en cours pour une utilisation aux États-Unis. Quatre mille cinq cent femmes environ sont diagnostiquées avec un cancer du sein chaque année en Israël et environ neuf cent meurent de la maladie. La clé, disent les experts, est la détection précoce qui peut porter le taux de survie à 90%. La mammograph...

H.P. Benhamou (Tel-Avivre) | High-Tech

Le rapport annuel Global Cleantech Innovation Index 2014, publié par le WWF (World Wildlife Fundation), première organisation mondiale de protection de la nature, et le Clean Tech Group a classé Israël au premier rang parmi les 40 pays au plus fort potentiel dans les Technologies propres “cleantech”. Les 40 pays ont été évalués sur la base d’une quinzaine d’indicateurs, se concentrant notamm...

Silicon Wadi | High-Tech

La Fab 28 d'Intel, implantée au sud de Tel Aviv, est la seule usine du groupe à graver en 22 nanomètres en dehors des Etats-Unis. C'est grâce à sa production qu'Intel Israël exporte pour 3,8 milliards de dollars par an. Le site pourrait accueillir la future ligne de production 10 nanomètres qu'Intel prévoit de construire prochainement. Selon usine-digitale.fr (Copyrights) : "Nous sommes en I...

Sophy Caulier | High-Tech

Un des géants français du vidéo à la demande - concurrent des Suédois - va se mordre les doigts d'avoir raté une occasion exceptionnelle de développement. C'est Ericsson qui a dégainé le premier et se paye un fleuron du hightech d'Israël Fabrix. LE DEAL. Ericsson est une entreprise suédoise de télécommunications fondée en 1876 par Lars Magnus Ericsson. Elle a créé en 2001, avec le groupe j...

Dan Rosh (Tel Aviv) | High-Tech

La société de crowdfunding Indiegogo a récemment ouvert un bureau en Israël pour promouvoir des projets israéliens sur son site Internet. Indiegogo est un site de financement participatif créé par Danae Ringelmann, Slava Rubin, et Eric Schell en 2008. Son siège est à San Francisco, Californie. Le crowdfunding, qui est devenu populaire ces dernières années, permet aux entreprises et à des per...

Dan Birenbaum | High-Tech

Une étude réalisée à l'hôpital Hadassa à partir d'un traitement mis au point par des chercheurs de l'université de Tel-Aviv a réussi pour la première fois, à stopper la progression de la sclérose latérale amyotrophique (SLA – ALS en anglais) ou maladie de Charcot, et même à provoquer une amélioration légère de l'état musculaire des malades. Selon ami-universite-telaviv.com : "Le traitement, ...

AFAUTA | High-Tech

Le Dôme de fer passe de l’esquisse à la phase opérationnelle de combat en moins de quatre ans : il est déployé pour la première fois le 27 mars 2011, un temps extrêmement court pour un système de défense aussi complexe et totalement nouveau, conçu à partir de zéro. JPost en Français (Copyrights) : "Comment est-ce possible ? Un ancien ingénieur de Rafael raconte l’histoire de l’intérieur. Ell...

Shlomo Meital | High-Tech