Jul 20

ISRAELVALLEY - MAUVAISE SURPRISE POUR ISRAËL : LE GOUVERNEMENT SOCIALISTE FRANCAIS DEVRAIT ECARTER LES ISRAELIENS COMME FOURNISSEURS DE DRONES. LE LOBBY ANTI-ISRAËL GAGNE UNE BATAILLE, PAS LA GUERRE.

Authors picture

Daniel Assayah (Tel-Aviv) | High-Tech

Headline image

Premier accroc France-Israël : la remise en cause d’un accord sur les drones. De nombreux industriels, politiques, francophones israéliens voulaient connaître la vision de la France de Hollande (photo) vis à vis d’Israël. Ils sont gatés.

La France le fait souvent : un mauvais choix industriel qui va lui coûter encore une fois très cher. Sachant que les israéliens sont les meilleurs dans le monde en matière de drones (les Français le savent), le nouveau pouvoir fait exactement ce qu’il ne faut pas faire : se plier à un lobby qui finalement semble plus intéressé au savoir-faire américain plutôt qu’israélien ! Un excellent article ci-dessous fait le point sur ce dossier complexe. (D.A.)

Selon (1) : "Le premier contrat d’armement du nouveau pouvoir socialiste sera-t-il un achat auprès de l’industrie américaine ? Selon nos sources, “on va acheter des Prédators” dit-on aujourd’hui dans l’entourage du ministre de la Défense. Une décision qui serait difficile à justifier en période de “redressement productif” et de réduction de crédits. Si elle est prise, elle devrait faire l’objet de tout un habillage politico-médiatique. Officiellement, aucune position n’a été arrêtée et le ministre de la défense, lors de sa nomination, avait indiqué vouloir tout remettre à plat. Nous y sommes.

L’affaire pourrait se jouer en trois temps :

1) La prolongation de l’actuel système de drone Male (Moyenne altitude longue endurance) Harfang de l’armée de l’air, dont le contrat de maintenance, avec EADS, arrive à son terme courant 2013. Le Harfang, qui a été engagé en Afghanistan et en Libye, est un système en voie d’obscolescence rapide… Mais c’est le seul que possède l’armée de l’air, au nombre de quatre. Sauf à renoncer totalement à cette capacité, jugée stratégique, il va donc falloir faire encore avec lui…

2) A plus long terme, l’idée de construire un drone (classe 4 tonnes) européen n’est pas entièrement enterrée. Un accord avait été signé entre la France et le Royaune-Uni, impliquant Dassault-Aviation et BAe pour la production du Telemos, à l’horizon 2020. De nouveaux accords devaient être conclus lors du Salon aéronautique de Farnborough, début juillet, mais l’affaire a été repoussée à la demande de Paris. Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian doit se rendre à Londres le 24 juillet et les drones seront au menu des conversations.

Le ministère de la Défense fait l’objet de fortes pressions de la part d’EADS (où l’on compte de nombreux réseaux proches des socialistes) pour ne pas être exclus de ce programme, confié pour la partie française à Dassault. Cela pourrait également signifié le retour de l’Allemagne dans le duopole franco-britannique qui n’a guère les faveurs de l’Elysée. Quelle que soient les décisions prises sur le Télémos, il ne sera pas en service avant au moins dix ans. Il faut donc un programme intermédiaire.

3) On pensait avoir trouvé la solution l’été dernier avec la décision de franciser, chez Dassault, le drone israélien Heron TP sous le nom de Voltigeur. Ce choix israélien n’était pas nouveau puisque les deux modèles précédents achetés pour l’armée de l’air (Hunter et Harfang) étaient de conception israélienne. Mais la décision du ministre Gérard Longuet a été combattue vivement par EADS (toujours sa rivalité avec Dassault) et par les militaires (EMA et Armée de l’air) qui ne juraient que par l’achat sur étagère du drone américain Predator B (Reaper).

Celui-ci pourrait faire son grand retour, officiellement comme solution transitoire. Deux pays européens en sont déjà équipés : le Royaume-Uni et l’Italie. Une forme de “mutualisation” pourrait même être évoquée. En mars 2011, l’hypothèse de co-localiser le futur escadron français de drones Reaper avec celui des Britanniques avait déjà été évoquée. Mais les Britanniques sont complètement intégrés au dispostif américain de l’US Air Force a tel point que l’unité qui les met en oeuvre, le 39 Squadron de la RAF est installé sur la base de Creech… au Nevada ! A l’époque, l’idée avancée par l’Armée de l’air était d’installer l’escadron français outre-atlantique, notamment pour bénéficier de la couverture satellitaire et d’une plus grande facilité de circulation aérienne ! Pas sûr que l’idée soit encore à la mode.

Pas plus d’ailleurs que celle d’armer les drones. Dans certains cercles du pouvoir socialiste, on semble aujourd’hui réticent à équiper les drones de missiles ou de bombes, comme le sont ceux des Américains. Pas politiquement correct ! Comme s’il y avait une différence entre recevoir une bombe larguée d’un avion piloté à bord ou piloté depuis le sol. Mais les campagnes des ONG contre la politique d’Obama ont trouvé des oreilles attentives à gauche…

Les drones semblent être un cas d’école de ce qu’il ne faut pas faire en matière d’industrie de défense. Un proche du ministre en convient : “l’appareil militaro-industriel a massacré les drones” depuis une quinzaine d’années, constate-t-il, sans trop se pencher sur la responsabilité des politiques, droite et gauce confondus. Mais on semble bien parti pour écrire un nouvel épisode de cette saga lamentable. Le marché mondial reste dominé par les Américains et les Israéliens. Et les forces françaises ne savent pas quels drones – que tout le monde juge aujourd’hui indispensables – elles auront dans trois ans. Sacrée réussite ! "Jean-Dominique Merchet

Source: (1) http://www.marianne2.fr/blogsecretdefense/La-France-envisage-a-nouveau-d-acheter-des-drones-americains-Predator_a703.html

Article réalisé pour le Figaro par Guillaume Mollaret: "L'armée israélienne va y installer ses services, là où IBM ou Oracle sont déjà implantés. Ce n'est encore qu'un vaste terrain balayé par le sable et la poussière. Terminus du train, la gare de Beer-Sheva, au sud d'Israël, mène à un cul-de-sac aux portes du désert du Néguev. Père fondateur de l'État juif, David Ben Gourion avait rêvé cet...

IsraelValley Desk | High-Tech

Il y a 3 ans, mon associée Netta Stavinsky et moi-même avons créé une plate-forme de e-commerce pour les jeunes créateurs de mode innovants, sous le nom de IL Couture. Notre business model efficace nous a permis de travailler avec plus de 30 designers israéliens et de faire l’objet d’articles dans plus de 25 magazines et blogs dans le monde entier. Malgré cela, nous n’avons pas su convaincre le...

Yael Kochman (SW) | High-Tech

Fondée par Shachar et Roy Pessis, Wibki fait son entrée dans le monde des start-ups israéliennes. La philosophie de l’entreprise est venue d’un constat simple : tout appareil électronique moderne est aujourd’hui créé de sorte à avoir accès à l’ensemble de ses fonctionnalités grâce à une touche ou à un clic. Pourquoi ne pas simplifier de la sorte notre utilisation quotidienne du web ? A titre...

Dorone Parienti (Silicon Wadi) | High-Tech

Les réseaux sociaux tels Facebook et LinkedIn sont certes créateurs de connexions entre les individus, mais ils sont également les porteurs d'informations « confidentielles » livrées sans réserve par des employés peu discrets. Si les entreprises souhaitent garder confidentielle la structure organisationnelle qui les compose, les informations issues des réseaux sociaux pourraient cependant la...

Atelier BNP | High-Tech

Vissée au poignet, Oximeter permet aux professionnels de la santé de suivre le rythme cardiaque et le taux d'oxygène dans le sang du patient. Les scientifiques de l'entreprise Oxitone basée en Israël, ont mis au point une montre capable de suivre à distance la fréquence cardiaque d'un patient ainsi que le niveau d'oxygène présent dans son sang. Les données enregistrées par la montre intellig...

IsraelValley Desk | High-Tech

Start-up basée en Israël, Beyond Verbal propose une technologie de reconnaissance vocale capable de détecter les nuances émotionnelles d'une voix. L’objectif ? Déchiffrer en temps réel les traits de caractère d’un individu lorsqu’il parle. Avec l'introduction de Siri sur l'iPhone 4S en 2011, la reconnaissance vocale a soudain pris le devant de la scène. Depuis, de nombreuses entreprises ont ...

IsraelValley Desk | High-Tech

Criteo, jeune pousse française spécialisée dans la pub ciblée sur Internet et cotée au Nasdaq, pourrait être rachetée par Publicis. L'agence de communication voudrait en effet se renforcer dans la publicité en ligne, alors qu'il y a quelques mois avortait son projet de fusion avec Omnicom. Criteo a bien un lien avec Israël. Spécialisée dans le display à la performance dédié aux sites d’e-com...

IsraelValley Desk | High-Tech

Encore une entreprise israélienne que bien peu de gens connaissent. Une start-up israélienne, "Effective Space Solutions" développe une façon de remorquer les satellites lancés sur une mauvaise orbite pour les remettre sur le bon chemin. La technologie sera prête à l’emploi dans les 18 mois à venir. Le De-Orbiter de la startup, un vaisseau spatial robotique, amarre les satellites en mauvaise...

Jss News | High-Tech

Sept millions d’usagers moscovites et de touristes de la capitale russe utilisent quotidiennement un Wi- Fi à haut débit « Made in Israël » dans les célèbres métros de Moscou. Le fournisseur du métro est l'israélien RADWIN qui fournit des systèmes de haut débit sans fil sous 6 GHz qui permettent aux opérateurs et aux fournisseurs de services de connecter leurs abonnés dans le monde entier. Qu'...

Ilan Friedman (Tel Aviv) | High-Tech

En quelques années, theHIVE est devenu l’accélérateur de référence pour les entrepreneurs immigrants en Israël les plus brillants. Des délégations étrangères (France, Corée, Japon, etc) viennent régulièrement pour étudier le modèle israélien et le reproduire ailleurs. Ce programme offre aux participants l’accès à: -Un haut niveau de parrainage de la part d’entrepreneurs et d’investisseurs...

Leslie Maarek | High-Tech

Plus de 1400 découvertes et inventions ont été répertoriées au cours des deux dernières années. Selon les données publiées mardi par le Bureau central de la statistique, les institutions de recherche israéliennes ont connu une hausse de 20% du nombre de leurs découvertes et autres inventions en 2012 et 2013 par rapport à l'enquête précédente réalisée pour la période 2010 et 2011. Au total c...

Avner Myers | High-Tech

Un pirate israélien « white Hat » [chapeau blanc : un expert en sécurité informatique], a découvert une faille de sécurité sérieuse chez Gmail qui aurait permis aux pirates d’accéder aux comptes des utilisateurs et à tous les services qui requièrent une authentification Google. Hafif a découvert la vulnérabilité du système, l’a étudié, l’a testé avec succès et a informé Google. Google lui a ...

Times of Israel | High-Tech

Quelque chose qui ressemble à une canette de soda pourrait être la réponse israélienne high-tech au réseau de tunnels que le Hamas a créé à Gaza. Un capteur connu comme un « géophone » peut détecter des mouvements souterrains basés sur des bruits, a fait savoir la société Elpam Electronics. Celle-ci affirme que le géophone est capable de trouver l’emplacement d’une personne pouvant ramper aussi...

Times of Israel | High-Tech

Un peu plus de cinq ans après son lancement, le site de locations entre particuliers Airbnb, non-inventé en Israël (un raté des startupistes israéliens car ce concept est tellement adapté aux mentalités du pays !) assure avoir franchi la barre des 10 millions de voyageurs hébergés. Ce site (concept né de Airbed & Breakfast - littéralement matelas gonflable et petit déjeuner) est très popula...

Ilan Friedman (Tel Aviv) | High-Tech

Le secteur des applications de messagerie instantanée, dans lequel Israël est très actif, est en plein boom et fait l'objet d'un combat acharné entre les plus grands éditeurs de la planète. Facebook compte bien en manger un gros morceau et a mis les moyens. ISRAËL. L’application de messagerie WhatsApp, récemment rachetée par Facebook pour un montant astronomique, est désormais interdite d’ut...

IsraelValley Desk | High-Tech