Jul 20

ISRAELVALLEY - MAUVAISE SURPRISE POUR ISRAËL : LE GOUVERNEMENT SOCIALISTE FRANCAIS DEVRAIT ECARTER LES ISRAELIENS COMME FOURNISSEURS DE DRONES. LE LOBBY ANTI-ISRAËL GAGNE UNE BATAILLE, PAS LA GUERRE.

Authors picture

Daniel Assayah (Tel-Aviv) | High-Tech

Headline image

Premier accroc France-Israël : la remise en cause d’un accord sur les drones. De nombreux industriels, politiques, francophones israéliens voulaient connaître la vision de la France de Hollande (photo) vis à vis d’Israël. Ils sont gatés.

La France le fait souvent : un mauvais choix industriel qui va lui coûter encore une fois très cher. Sachant que les israéliens sont les meilleurs dans le monde en matière de drones (les Français le savent), le nouveau pouvoir fait exactement ce qu’il ne faut pas faire : se plier à un lobby qui finalement semble plus intéressé au savoir-faire américain plutôt qu’israélien ! Un excellent article ci-dessous fait le point sur ce dossier complexe. (D.A.)

Selon (1) : "Le premier contrat d’armement du nouveau pouvoir socialiste sera-t-il un achat auprès de l’industrie américaine ? Selon nos sources, “on va acheter des Prédators” dit-on aujourd’hui dans l’entourage du ministre de la Défense. Une décision qui serait difficile à justifier en période de “redressement productif” et de réduction de crédits. Si elle est prise, elle devrait faire l’objet de tout un habillage politico-médiatique. Officiellement, aucune position n’a été arrêtée et le ministre de la défense, lors de sa nomination, avait indiqué vouloir tout remettre à plat. Nous y sommes.

L’affaire pourrait se jouer en trois temps :

1) La prolongation de l’actuel système de drone Male (Moyenne altitude longue endurance) Harfang de l’armée de l’air, dont le contrat de maintenance, avec EADS, arrive à son terme courant 2013. Le Harfang, qui a été engagé en Afghanistan et en Libye, est un système en voie d’obscolescence rapide… Mais c’est le seul que possède l’armée de l’air, au nombre de quatre. Sauf à renoncer totalement à cette capacité, jugée stratégique, il va donc falloir faire encore avec lui…

2) A plus long terme, l’idée de construire un drone (classe 4 tonnes) européen n’est pas entièrement enterrée. Un accord avait été signé entre la France et le Royaune-Uni, impliquant Dassault-Aviation et BAe pour la production du Telemos, à l’horizon 2020. De nouveaux accords devaient être conclus lors du Salon aéronautique de Farnborough, début juillet, mais l’affaire a été repoussée à la demande de Paris. Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian doit se rendre à Londres le 24 juillet et les drones seront au menu des conversations.

Le ministère de la Défense fait l’objet de fortes pressions de la part d’EADS (où l’on compte de nombreux réseaux proches des socialistes) pour ne pas être exclus de ce programme, confié pour la partie française à Dassault. Cela pourrait également signifié le retour de l’Allemagne dans le duopole franco-britannique qui n’a guère les faveurs de l’Elysée. Quelle que soient les décisions prises sur le Télémos, il ne sera pas en service avant au moins dix ans. Il faut donc un programme intermédiaire.

3) On pensait avoir trouvé la solution l’été dernier avec la décision de franciser, chez Dassault, le drone israélien Heron TP sous le nom de Voltigeur. Ce choix israélien n’était pas nouveau puisque les deux modèles précédents achetés pour l’armée de l’air (Hunter et Harfang) étaient de conception israélienne. Mais la décision du ministre Gérard Longuet a été combattue vivement par EADS (toujours sa rivalité avec Dassault) et par les militaires (EMA et Armée de l’air) qui ne juraient que par l’achat sur étagère du drone américain Predator B (Reaper).

Celui-ci pourrait faire son grand retour, officiellement comme solution transitoire. Deux pays européens en sont déjà équipés : le Royaume-Uni et l’Italie. Une forme de “mutualisation” pourrait même être évoquée. En mars 2011, l’hypothèse de co-localiser le futur escadron français de drones Reaper avec celui des Britanniques avait déjà été évoquée. Mais les Britanniques sont complètement intégrés au dispostif américain de l’US Air Force a tel point que l’unité qui les met en oeuvre, le 39 Squadron de la RAF est installé sur la base de Creech… au Nevada ! A l’époque, l’idée avancée par l’Armée de l’air était d’installer l’escadron français outre-atlantique, notamment pour bénéficier de la couverture satellitaire et d’une plus grande facilité de circulation aérienne ! Pas sûr que l’idée soit encore à la mode.

Pas plus d’ailleurs que celle d’armer les drones. Dans certains cercles du pouvoir socialiste, on semble aujourd’hui réticent à équiper les drones de missiles ou de bombes, comme le sont ceux des Américains. Pas politiquement correct ! Comme s’il y avait une différence entre recevoir une bombe larguée d’un avion piloté à bord ou piloté depuis le sol. Mais les campagnes des ONG contre la politique d’Obama ont trouvé des oreilles attentives à gauche…

Les drones semblent être un cas d’école de ce qu’il ne faut pas faire en matière d’industrie de défense. Un proche du ministre en convient : “l’appareil militaro-industriel a massacré les drones” depuis une quinzaine d’années, constate-t-il, sans trop se pencher sur la responsabilité des politiques, droite et gauce confondus. Mais on semble bien parti pour écrire un nouvel épisode de cette saga lamentable. Le marché mondial reste dominé par les Américains et les Israéliens. Et les forces françaises ne savent pas quels drones – que tout le monde juge aujourd’hui indispensables – elles auront dans trois ans. Sacrée réussite ! "Jean-Dominique Merchet

Source: (1) http://www.marianne2.fr/blogsecretdefense/La-France-envisage-a-nouveau-d-acheter-des-drones-americains-Predator_a703.html

Lors de sa conférence annuelle des développeurs, Intel a révélé la semaine dernière, qu'une nouvelle gamme de processeurs ont été développés en Israël. Les processeurs Core M seront commercialisés au cours du second semestre de l'année prochaine, a déclaré Brian Krzanich, Pdg du géant américain de l'informatique. Ces nouveaux processeurs de 14 nanomètres comprendront une technologie WiGi...

Avner Myers | High-Tech

Les hydrogels sont des matériaux polymères hydrophiles. Composés de monomères très polaires, ils sont capables d'absorber de larges volumes d'eau (jusqu'à 99% de leur volume) [1]. Leurs applications sont très nombreuses, à l'interface de la biologie et des sciences des matériaux : membranes à perméabilité variable, colles, lentilles de contact, etc. [2]. Ils sont aussi très utilisés dans l'ingé...

Dr Hendrik Eijsberg | High-Tech

Facebook a loué quatre étages couvrant 3500 mètres carrés dans une tour de bureaux située au 22 boulevard Rothschild à Tel-Aviv. Le géant des réseaux sociaux a démarré ses activités en Israël en octobre dernier quand il a acheté la start-up Onavo, un développeur d'applications mobiles installé au cœur du quartier de la bourse de diamant à Ra...

Avner Myers | High-Tech

Apple a une tradition industrielle et commerciale bien ancrée : un secret est un secret ! Rien ne doit filtrer à l'extérieur de la firme qui possède une culture parano. Pour le iPhone 6 Apple a été d'une discrétion absolue lors de la phase de conception du produit. Mais à présent des informations circulent dans les milieux professionnels et les blogs spécialisés Selon Tribune Juive et des mé...

T.J. et IsraelValley | High-Tech

De toute évidence, la langue arabe rencontre beaucoup de problèmes sur le site de traduction automatique de Google. Seuls quelques versets coraniques sont traduits à la lettre, puisque, considérés comme sacrés, ils ont été préenregistrés afin d’éviter toute erreur. Mais il est rare que Google nous gratifie d’une bonne traduction quand il s’agit de la langue arabe. Il peut donner des résulta...

IsraelValley Desk | High-Tech

Des firmes israéliennes vont-elles purifier et traiter l’eau du Gange, en Inde? Le Premier ministre indien, Narendra Modi a lancé un projet de nettoyage du fleuve sacré. Et il recherche des partenaires qui pourraient l’y aider dans cette mission. "Nous nous donnons trois ans pour mettre en place ce projet. Israël, spécialiste du domaine, possède un savoir-faire reconnu dans le monde entier. ...

Jss News | High-Tech

Facebook étend ses opérations en Israël. Le géant américain, qui a installé ses premiers bureaux dans le pays récemment, vient d’être « contraint » de louer 4 étages d’une tour de 29 étages située sur le Boulevard Rotschild (Tel-Aviv). Les étages loués par Facebook sont au centre du bâtiment, et couvrent 3500 mètres carrés. (JSS News) ISRAELVALLEY PLUS En rachetant la startup Onavo, Faceboo...

IsraelValley Desk | High-Tech

Selon Rue 89 (Copyrights) : Panet est un portail internet de divertissement en langue arabe qui propose une sélection de séries, films, dessins animés, recettes de cuisine mais aussi de la musique, des news. Il bénéficie d’une popularité record au Moyen-Orient : plus de 1 600 000 visiteurs par jour. Rien de très particulier, si ce n’est que ce site est israélien. Or, plus de la moitié de ses...

Rue 89 (France) | High-Tech

Des chercheurs de l'Université Ben Gourion du Néguev apprennent aux ordinateurs à identifier par eux-mêmes les nouveaux virus. L'objectif ? Renforcer la sécurité de nos systèmes informatiques. Une détection basée sur le système de signature Chaque virus informatique est différent. Il porte en lui une signature numérique qui lui est propre. Un logiciel anti-virus fonctionne ainsi comme u...

Guillaume Doisy | High-Tech

Israël est devenue le second hub d’innovation technologique après la Silicon Valley. Pour vous tenir au courant de l’actualité des start-ups israéliennes – ces jeunes sociétés à fort potentiel qui sont à la recherche de financement dans les domaines de la technologie médicale, de la haute-technologie, de la biotechnologie etc.- Siliconwadi reprend le Top 20 de Business Insider et vous présente ...

Joe Lasker | High-Tech

Face à la masse d'images générée par notre société numérique, le traitement automatique de cette information est devenu primordial afin d'essayer d'en retirer une valeur ajoutée : c'est ce qu'on pourrait appeler le Big Data visuel. Au Technion, le professeur Yehoshua Y. Zeevi et son étudiant en doctorat Ido Zachevsky s'intéressent ainsi à une classe particulière d'images, les textures naturelle...

Dr Paul Balança | High-Tech

Google ambitionne d’inaugurer un incubateur l’année prochaine à Séoul pour élargir sa communauté d’entrepreneurs, mais surtout pour profiter de la dynamique entrepreneuriale de la Corée du Sud. Depuis quelques années, Google montre sa volonté d’être hyperactif dans le milieu entrepreneurial avec son fonds d’investissement dédié aux startups Google Ventures, mais aussi ses solutions pour acco...

Arthur de Villemandy (L'Atelier) | High-Tech

L'un des plus gros cmmerce de l'Etat Hébreu est la vente de Startups à prix très élevé (des millions de dollars pour des entités qui viennent juste de naître). Les résultats sont assez impressionnants. Voici la short liste à ne pas pas manquer : 1 . NDS : Acquis par Cisco pour environ 5 milliards de dollars NDS a été créé en 1988, c’est l’une des premières startups israéliennes de dévelop...

Alexandra Mathiot | High-Tech

Les 15 et 16 septembre, Tel Aviv accueillera la quatrième édition du salon de l’innovation, le fameux DLD qui affiche clairement son ambition : "cracking the innovation code" (décryptage de l’innovation). Ce sont des centaines de startups, de business angels, d’investisseurs et les plus grandes multinationales (Google, Microsoft, Amazon, GM, Amdocs, Facebook…) qui seront à Tel Aviv. Cett...

IsraelValley Desk | High-Tech

Selon un article du journal Les Echos, Michael Golan qui dirigre Golan Telecom devrait être impliqué directement dans l'opération américaine de Free. Les Echos : "A l’occasion de la présentation de ses résultats semestriels, les dirigeants de l’opérateur télécoms Free ont réaffirmé leur détermination dans le rachat de T-Mobile US, pour lequel ils ont déposé une offre à 15 milliards de dolla...

Eyal Kaddosh (Tel Aviv) | High-Tech