Jul 20

ISRAELVALLEY - MAUVAISE SURPRISE POUR ISRAËL : LE GOUVERNEMENT SOCIALISTE FRANCAIS DEVRAIT ECARTER LES ISRAELIENS COMME FOURNISSEURS DE DRONES. LE LOBBY ANTI-ISRAËL GAGNE UNE BATAILLE, PAS LA GUERRE.

Authors picture

Daniel Assayah (Tel-Aviv) | High-Tech

Headline image

Premier accroc France-Israël : la remise en cause d’un accord sur les drones. De nombreux industriels, politiques, francophones israéliens voulaient connaître la vision de la France de Hollande (photo) vis à vis d’Israël. Ils sont gatés.

La France le fait souvent : un mauvais choix industriel qui va lui coûter encore une fois très cher. Sachant que les israéliens sont les meilleurs dans le monde en matière de drones (les Français le savent), le nouveau pouvoir fait exactement ce qu’il ne faut pas faire : se plier à un lobby qui finalement semble plus intéressé au savoir-faire américain plutôt qu’israélien ! Un excellent article ci-dessous fait le point sur ce dossier complexe. (D.A.)

Selon (1) : "Le premier contrat d’armement du nouveau pouvoir socialiste sera-t-il un achat auprès de l’industrie américaine ? Selon nos sources, “on va acheter des Prédators” dit-on aujourd’hui dans l’entourage du ministre de la Défense. Une décision qui serait difficile à justifier en période de “redressement productif” et de réduction de crédits. Si elle est prise, elle devrait faire l’objet de tout un habillage politico-médiatique. Officiellement, aucune position n’a été arrêtée et le ministre de la défense, lors de sa nomination, avait indiqué vouloir tout remettre à plat. Nous y sommes.

L’affaire pourrait se jouer en trois temps :

1) La prolongation de l’actuel système de drone Male (Moyenne altitude longue endurance) Harfang de l’armée de l’air, dont le contrat de maintenance, avec EADS, arrive à son terme courant 2013. Le Harfang, qui a été engagé en Afghanistan et en Libye, est un système en voie d’obscolescence rapide… Mais c’est le seul que possède l’armée de l’air, au nombre de quatre. Sauf à renoncer totalement à cette capacité, jugée stratégique, il va donc falloir faire encore avec lui…

2) A plus long terme, l’idée de construire un drone (classe 4 tonnes) européen n’est pas entièrement enterrée. Un accord avait été signé entre la France et le Royaune-Uni, impliquant Dassault-Aviation et BAe pour la production du Telemos, à l’horizon 2020. De nouveaux accords devaient être conclus lors du Salon aéronautique de Farnborough, début juillet, mais l’affaire a été repoussée à la demande de Paris. Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian doit se rendre à Londres le 24 juillet et les drones seront au menu des conversations.

Le ministère de la Défense fait l’objet de fortes pressions de la part d’EADS (où l’on compte de nombreux réseaux proches des socialistes) pour ne pas être exclus de ce programme, confié pour la partie française à Dassault. Cela pourrait également signifié le retour de l’Allemagne dans le duopole franco-britannique qui n’a guère les faveurs de l’Elysée. Quelle que soient les décisions prises sur le Télémos, il ne sera pas en service avant au moins dix ans. Il faut donc un programme intermédiaire.

3) On pensait avoir trouvé la solution l’été dernier avec la décision de franciser, chez Dassault, le drone israélien Heron TP sous le nom de Voltigeur. Ce choix israélien n’était pas nouveau puisque les deux modèles précédents achetés pour l’armée de l’air (Hunter et Harfang) étaient de conception israélienne. Mais la décision du ministre Gérard Longuet a été combattue vivement par EADS (toujours sa rivalité avec Dassault) et par les militaires (EMA et Armée de l’air) qui ne juraient que par l’achat sur étagère du drone américain Predator B (Reaper).

Celui-ci pourrait faire son grand retour, officiellement comme solution transitoire. Deux pays européens en sont déjà équipés : le Royaume-Uni et l’Italie. Une forme de “mutualisation” pourrait même être évoquée. En mars 2011, l’hypothèse de co-localiser le futur escadron français de drones Reaper avec celui des Britanniques avait déjà été évoquée. Mais les Britanniques sont complètement intégrés au dispostif américain de l’US Air Force a tel point que l’unité qui les met en oeuvre, le 39 Squadron de la RAF est installé sur la base de Creech… au Nevada ! A l’époque, l’idée avancée par l’Armée de l’air était d’installer l’escadron français outre-atlantique, notamment pour bénéficier de la couverture satellitaire et d’une plus grande facilité de circulation aérienne ! Pas sûr que l’idée soit encore à la mode.

Pas plus d’ailleurs que celle d’armer les drones. Dans certains cercles du pouvoir socialiste, on semble aujourd’hui réticent à équiper les drones de missiles ou de bombes, comme le sont ceux des Américains. Pas politiquement correct ! Comme s’il y avait une différence entre recevoir une bombe larguée d’un avion piloté à bord ou piloté depuis le sol. Mais les campagnes des ONG contre la politique d’Obama ont trouvé des oreilles attentives à gauche…

Les drones semblent être un cas d’école de ce qu’il ne faut pas faire en matière d’industrie de défense. Un proche du ministre en convient : “l’appareil militaro-industriel a massacré les drones” depuis une quinzaine d’années, constate-t-il, sans trop se pencher sur la responsabilité des politiques, droite et gauce confondus. Mais on semble bien parti pour écrire un nouvel épisode de cette saga lamentable. Le marché mondial reste dominé par les Américains et les Israéliens. Et les forces françaises ne savent pas quels drones – que tout le monde juge aujourd’hui indispensables – elles auront dans trois ans. Sacrée réussite ! "Jean-Dominique Merchet

Source: (1) http://www.marianne2.fr/blogsecretdefense/La-France-envisage-a-nouveau-d-acheter-des-drones-americains-Predator_a703.html

PENURIE. Le secteur de la high-tech constitue une portion de plus en plus faible de l’économie israélienne et son avenir est menacé par une pénurie chronique de main-d’œuvre, a révélé un rapport publié lundi par le bureau de l’expert scientifique en chef du ministère de l’Economie. Ce rapport semble en contradiction avec l’image que projète le pays, souvent présenté comme un paradis pour les st...

IsraPresse | High-Tech

Perrine Créquy : "À 30 ans, champion d'escrime, le PDG cofondateur du site de location entre particuliers e-Loue construit en six mois une galaxie à coups de rachats et de lancements. Dans le sport comme dans les affaires, Alexandre Woog fait mouche. À 30 ans, le PDG du groupe e-Loue mène ses assauts parfois le sabre à la main, mais jamais le couteau entre les dents. Comme sur la piste, c'e...

Perrine Créquy (La Tribune) | High-Tech

Apple rachète LinX, une société israélienne spécialiste des caméras et capteurs photo miniaturisés pour smartphones, tablettes et notebooks. La dernière prise d'Apple s'appelle LinX. Basée en Israël, l'entreprise spécialisée dans les caméras et capteurs photos miniaturisés aurait été rachetée pour environ 20 millions de dollars, d'après les informations du Wall Street Journal. Sur son sit...

Le Figaro | High-Tech

D’ici peu, les smartphones pourront analyser la composition chimique d’un objet. En attendant que le tricordeur de Star Trek devienne une réalité, le Pr David Mendlovic et son doctorant Ariel Raz, de l’université de Tel Aviv ont conçu une caméra capable de transformer un terminal en capteur hyperspectral... Israelscienceinfo : "Le procédé se base sur l’imagerie hyper spectrale afin d’identif...

Israelscienceinfo | High-Tech

SUCCESS STORY. L'industrie du jeu vidéo est en ébullition en Israël car une opération impensable il y a quelques années vient de se produire. Un israélien qui rachète un américain! C'est la "Hutspa" à l'israélienne. Ce fameux culot des jeunes israéliens disposés à "faire bouger le monde". VIDEO GAME. La startup Tab Tale, spécialisée dans le jeux vidéo, vient de réaliser une opération qui in...

Dan Rosh (Tel Aviv) | High-Tech

Les statistiques en matière de propriété intellectuelle constituent un outil important pour comprendre les tendances commerciales et technologiques dans les différents pays. D'après l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), le nombre de brevets, excepté ceux afférents aux marques, dessins et modèles industriels, déposés en 2013 par les Chinois est de (734.081), devançant...

IsraelValley Desk | High-Tech

Une grande partie de nos ressources humaines, le bras armé français de la révolution numérique est parti en Californie. Là est le drame car d'excellents cadres ont trouvé le moyen de déployer leurs compétences ailleurs. Le rapport que Tarik Krim (membre du conseil nation du Numérique, serial entrepreneur talentueux du digital, ndlr) remis en mars 2014 à Fleur Pellerin fourmille d'exemples. De n...

Ecommercemag | High-Tech

Citibank est une banque d'importance mondiale, fondée en 1812. Elle portait auparavant le nom de City Bank of New York, puis First National City Bank of New York. Citibank appartient au groupe Citigroup, l'un des plus importants dans le monde. Le centre de développement israélien de Citibank est l’un des trois plus importants dans le monde avec Dublin et de Singapour. Le "Citi Accelerat...

Dan Assayah (Tel-Aviv) | High-Tech

Nathalie Mayer, Futura-Sciences : "Dans un article publié dans Nature Nanotechnology, des chercheurs de l’université de Tel Aviv (Israël), proposent de développer un nouveau type d’écrans qui soient à la fois minces, légers, transparents, pliables et respectueux de l’environnement. Ils seraient réalisés à base d’une structure hybride ADN/peptide. En effet, les écrans classiques sont constitués ...

Nathalie Mayer, Futura-Sciences | High-Tech

SPECIAL HAPPY BIRTHDAY ! Microsoft vient tout juste de célébrer ses 40 ans d’existence. En Israël cette société fait partie du paysage quotidien de la Israel Valley. De Haïfa à Hertzlya, la présence de ce groupe mytique fait partie de l'ADN d'Israël. Quelques exemples de la présence de Microsoft dans la Startup Nation : 1. Le Technion, conjointement avec le centre R & D de Microsoft Israël,...

Dan Rosh (Tel Aviv) | High-Tech

EXCLUSIF. Tag'by a été créée il y a deux ans et demi, par deux associés fondateurs Joel Bloch et Jean-Yves Boublil. Cette start-up est née pour répondre aux besoins des retailleurs en leur permettant d’utiliser la recommandation sociale pour créer du trafic en magasin et mieux connaître leurs clients. Tag'by permet la rencontre du monde physique et digital en permettant une *digitalisation ...

Manon Granat (Tel Aviv) | High-Tech

Un dysfonctionnement dans l’application de navigation Waze aurait pu avoir des conséquenceS tragiques. En effet, de nombreux conducteurs israéliens qui circulent en cette période de fêtes sur les routes de Judée et de Samarie ont été dirigés par Waze par erreur sur des axes interdits aux Juifs pour des raisons de sécurité. Il s’agit notamment des « zones A » qui sont sous contrôle exclusif de l...

IsraPresse | High-Tech

Pas une semaine ne se passe sans l'annonce d'un investissement asiatique important en Israël. La biotech israélienne intéresse beaucoup les investisseurs de Hong Kong qui assistent sans discontinuer aux symposiums organisés en Israël sur la biotech. Ainsi Rock-One de Hong Kong vient de sceller un accord avec Bio-Light, une entreprise d’investissement dans les sciences de la vie et cotée à la...

Eyal Rosenthal | High-Tech

L'application Tapingo (mobile-ordering technology) est active sur les grands campus américains. Inconnue en France cette startup est poussée par Qualcomm Ventures qui n'hésite pas à lui verser des millions de dollars et l'aider à son developpement. Fondée en 1985 par Irwin Jacobs et Andrew Viterbi, Qualcomm a commencé son aventure dans la construction d’équipements de télécommunication. Au g...

Eyal Cohen-Sellam | High-Tech

En deux mois Check Point fait sa deuxième acquisition. L'israélien Lacoon passe dans les mains du leader mondial de la sécurité. Le prix payé par Check Point serait de $100 Millions. Selon Zone Bourse (Copyrights) : "Créée en 2011, Lacoon Mobile Security Ltd a développé , Lacoon Mobile-Fortress une solution pour lutter contre les menaces visant les mobiles. Cette solution permet de prendre ...

Eyal Rosenthal | High-Tech