Jul 12

ISRAELVALLEY - SMILE PLEASE... Les étudiants nouveaux immigrants continueront à bénéficier de la gratuité des frais universitaires durant les trois ans d'un cycle d'études.

Authors picture

Serge Golan | Éducation

Après deux semaines d’incertitude le gouvernement israélien et l’Agence Juive sont tombés d’accord pour permettre à l’Office national des Étudiants de continuer à subventionner les études supérieures des étudiants qui ont décidé de faire leur alya. Mais désormais le financement de l’Agence Juive sera minime.

Tout va bien : les étudiants nouveaux immigrants continueront à bénéficier de la gratuité des frais universitaires durant les trois ans d’un cycle d’études. Un accord de dernière minute, signé dimanche 7 juillet entre le gouvernement et l’Agence juive a en effet permis de garantir le financement de l’Office des étudiants qui subventionnera à la rentrée prochaine, les études de 6700 jeunes olim.

Qualifié d’ « historique », ce compromis redéfinit clairement les rôles en matière d’alya et d’intégration : l’Agence juive sera responsable jusqu’à la montée en Israël. Dès que le nouvel immigrant aura posé les pieds en Israël, il sera placé sous la responsabilité du ministère de l’Intégration et du gouvernement. L’Office des Étudiants étant chargé des études en Israël, c’est donc le gouvernement qui le financera. De ce point de vue, le président de l’Agence Juive Nathan Sharansky a gagné son bras de fer avec Sofia Landver, la ministre de l’Intégration.

Un conflit les opposait en effet sur le financement de l’Office des étudiants dont le budget était alimenté jusqu’à présent par le Ministère de l’Intégration et l’Agence juive. Cette dernière mettait la main à la poche à hauteur de 16 millions de shekels, le Ministère assurant le reste du financement des 70 millions de shekels destinés aux étudiants olim. Depuis quelques années, l’Agence juive rechignait cependant à payer, arguant du fait que son champ d’action se limitait exclusivement à l’encouragement à l’alya. De fait, ses efforts se concentrent désormais principalement sur les programmes Massa destinés aux touristes.

Nathan Sharansky, le président de l’Agence Juive avait donc décidé qu’il ne verserait plus un shekel à l’Office des étudiants. « Je pense que vous avez été recrutés pour vous battre dans une guerre qui n’existe pas », expliquait-il encore la semaine dernière à une délégation d’étudiants olim inquiets. « L’Agence juive négocie avec le gouvernement la répartition des responsabilités concernant les différents projets qu’elle a mis en place. Nous avons clairement dit depuis le début que les étudiants ne seraient pas lésés et que nous assumerions nos responsabilités… jusqu’à ce que le gouvernement assume les siennes ». Autrement dit : cette affaire ne regarde plus l’Agence juive !

Une conclusion que Sam Kadosh, le directeur du Centre national des étudiants francophones (CNEF) qui soutient près de 600 étudiants montés de France et de pays francophones, ne partage pas pleinement : « Actuellement quelques 600 autres jeunes Juifs de France participent en tant que touristes aux différents programmes Massa de l’Agence Juive. Or dans le cas de la France, 70 % de ces jeunes décident ensuite de faire leur alya. De telle sorte qu’il y a un lien direct entre l’action de l’Agence Juive et l’intégration des Étudiants, ce qui n’est pas le cas des jeunes américains. » Pour Sam Kadosh, « chacun doit prendre ses responsabilités. L’intégration des étudiants ne doit pas souffrir des différends entre les administrations qui en ont la charge », a-t-il expliqué lors de la réunion avec Nathan Sharansky.

« Chaque année, cette question du ‘qui doit payer ?’ revient sur le tapis. Il est temps que les instances publiques se mettent d’accord et cessent de prendre les étudiants en otage », a-t-il affirmé. Un appel à la raison entendu, semble-t-il par le Premier ministre Benyamin Nétanyaou. Les étudiants récemment montés en Israël continueront donc à recevoir des aides dès la rentrée universitaire d’octobre.

Source: Hamodia (Copyrights)

Au mois d’août l’Université de Tel Aviv va mettre à l’honneur les femmes entrepreneures dans le domaine de la technologie et la high-tech. Du 16 au 20 août, un cycle est organisé par WIT (Women, Innovation, Technology) pour les femmes entrepreneures en Israël. Au programme : orateurs de marque, ateliers, visites de plateformes dédiées à la technologie, rencontres avec des professionnels & i...

IsraelValley Desk | Éducation

NOMINATION. Changement de vie radical pour Yossi Gal qui n'avait pas eu de fonction dans le monde universitaire israélien. L'ex-Ambassadeur d'Israël à Paris retourne en Israël avec une nouvelle fonction : il sera le prochain Vice-Président de l'Université de Jérusalem. Yossi Gal, né en 1950 à Jérusalem, a été l'ambassadeur d'Israël en France depuis décembre 2010. LE SAVIEZ-VOUS ? L'Universi...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Éducation

Ils viennent du Kenya, de Namibie, d’Ethiopie, de Chine. Ils sont 150 originaires de quelque 22 pays. Et ils logent pour un mois à Mizra, kibboutz de 700 habitants, situé à 100 kilomètres au nord de Tel-Aviv. Ce soir, après leur avoir souhaité la bienvenue, l’ancien mazkir (responsable), Tzvi Harel, leur parlera des fondements idéologiques de ce kibboutz un peu particulier, puisqu’il est un...

IsraelValley Desk | Éducation

75 100 diplômes ont été remis aux étudiants des établissements académiques israéliens, d’après un rapport du Bureau central des statistiques sur l’éducation supérieure en Israël. Près de 56 % des diplômes ont été remis dans l’une des universités israéliennes, près de 33 % dans des collèges académiques et plus de 11 % dans des collèges académiques formant les futurs professeurs du système éd...

IsraPresse | Éducation

Le MBA de Recanati de l'Université de Tel Aviv a lançé depuis deux semaines un cours de "Veille Technologique et Intelligence Economique" pour 54 étudiants (tous professionnels). Le Dr Daniel Rouach, Professeur ESCP Europe et Visiting Professor à Tel Aviv University, et Ron Waldman enseignent ce cours non-conventionnel (de nombreux experts non-académiques et d'horizons très différents font ...

Ilana Dreyfus (Tel Aviv) | Éducation

Le Ministère de l'Education va contrôler le prix des manuels scolaires afin de mettre fin aux abus pratiqués par les maisons d'édition. Le mois dernier, les fonctionnaires ont créé une liste de manuels scolaires comprenant plus de 2.000 titres et les directeurs d'écoles se sont engagés à choisir les livres pour la prochaine année scolaire dans cette liste. Les librairies devront obligatoire...

IsraelValley Desk | Éducation

Selon le bureau central des statistiques, plus de 75.000 israéliens ont obtenu un diplôme universitaire en 2014, soit cinq fois plus qu'en 1990. Sur ce total, 42 000 ( 55,9% ) ont reçu leurs diplômes dans des universités, 24.700 ( 32,9% ) ont reçu leurs diplômes dans des écoles sous contrat avec des universités ( programmes de trois ou quatre ans ). En 2014, 60% des diplômés sont des femmes....

David Illouz | Éducation

Le mouvement " On est pas des sardines " s'étend ce matin à la région du Gush Dan. Les Comités des parents d'élèves ont organisé des manifestations devant plusieurs établissements scolaires afin de protester contre la surpopulation dans les classes, notamment dans les écoles du centre du pays. Ce mouvement a déja mobilisé des dizaines de milliers de personnes mais il devrait encore se dével...

David Illouz | Éducation

L'Institut Fraunhofer SIT établira, en Israël, un centre d'innovation sur la cybersécurité, en collaboration avec des institutions de recherche universitaires israéliennes majeures. L'objectif principal de ces activités de recherche communes est de combler l'écart existant en matière d'innovation et d'accélérer le développement de logiciels, de systèmes et de services sécurisés. L'indus...

IsraelValley Desk | Éducation

PHILANTROPIE. Andrew Viterbia a annonçé une donation exceptionnelle de $50 millions au Département d'ingénierie du Technion de Haïfa. Il est le co-fondateur de Qualcomm. Fondée en 1985 par Irwin Jacobs et Andrew Viterbi, Qualcomm a commencé son aventure dans la construction d’équipements de télécommunication. Au gré de ses nombreuses acquisitions, la société s’est muée en un géant des semi-c...

Ilan Friedman-Cohen | Éducation

Les universités israéliennes fourniraient au service de sécurité intérieure du Shin Bet les données personnelles et les coordonnées des étudiants diplômés pour l’aider à enrôler de nouvelles recrues, a rapporté Haaretz. Selon le journal, les universités le font sur demande explicite du Shin Bet. Elles n’ont pas le choix. (Times of Israel) ISRAELVALLEY PLUS Selon http://boigien.chez.com : ...

Times of Israel | Éducation

Les enseignants israéliens gagnent 37% de moins par an que dans les autres pays de l'OCDE. En moyenne, le salaire d'un enseignant à tous les stades de l'éducation s'élevait en 2012 a 31.000 dollars par an, comparativement à environ 42. 000 dollars en moyenne dans les autres pays de l'OCDE. Le plus grand écart se situe chez les enseignants en fin de carrière, dont l'age est compris entre 54 e...

David Illouz | Éducation

Les Echos (Copyrights) : "Le spécialiste des logiciels pour jeux et paris en ligne Playtech offre 643 millions d’euros pour le courtier en pleine tourmente. Les événements s’accélèrent pour Plus500. Quelques jours à peine après une assemblée générale houleuse, les dirigeants du groupe de courtage en ligne basé en Israël et coté à Londres ont en effet annoncé lundi avoir conclu un accord de cess...

IsraelValley Desk | Éducation

Les Français ayant immigré en Israël sont des Israéliens de France, des Français en Israël, les enfants sont scolarisés en hébreu et leurs parents parlent français à la maison… Un ‘’balagan’’ linguistique dans lequel cette population évolue pour son plus grand bonheur et qui offre à ses enfants un bilinguisme, avec ses atouts et ses difficultés.   Qu'est-ce que le bilinguisme? Le bilinguis...

Laure Fitouchi (Orthophoniste) | Éducation

Créée en 2009 par Mickael Bensadoun et Yair Shamir, Gvahim est une association fille de la fondation Rashi. Elle a pour objectif de fournir aux nouveaux immigrants diplômés des outils pour trouver un emploi de qualité en Israël. Peu à peu, aux vues de la demande croissante, l’offre de programmes s’est étendue pour proposer aujourd’hui trois programmes: Accelerator Career, The Hive et Gvahim...

Manon Granat (Tel Aviv) | Éducation