Jul 12

ISRAELVALLEY - SMILE PLEASE... Les étudiants nouveaux immigrants continueront à bénéficier de la gratuité des frais universitaires durant les trois ans d'un cycle d'études.

Authors picture

Serge Golan | Éducation

Après deux semaines d’incertitude le gouvernement israélien et l’Agence Juive sont tombés d’accord pour permettre à l’Office national des Étudiants de continuer à subventionner les études supérieures des étudiants qui ont décidé de faire leur alya. Mais désormais le financement de l’Agence Juive sera minime.

Tout va bien : les étudiants nouveaux immigrants continueront à bénéficier de la gratuité des frais universitaires durant les trois ans d’un cycle d’études. Un accord de dernière minute, signé dimanche 7 juillet entre le gouvernement et l’Agence juive a en effet permis de garantir le financement de l’Office des étudiants qui subventionnera à la rentrée prochaine, les études de 6700 jeunes olim.

Qualifié d’ « historique », ce compromis redéfinit clairement les rôles en matière d’alya et d’intégration : l’Agence juive sera responsable jusqu’à la montée en Israël. Dès que le nouvel immigrant aura posé les pieds en Israël, il sera placé sous la responsabilité du ministère de l’Intégration et du gouvernement. L’Office des Étudiants étant chargé des études en Israël, c’est donc le gouvernement qui le financera. De ce point de vue, le président de l’Agence Juive Nathan Sharansky a gagné son bras de fer avec Sofia Landver, la ministre de l’Intégration.

Un conflit les opposait en effet sur le financement de l’Office des étudiants dont le budget était alimenté jusqu’à présent par le Ministère de l’Intégration et l’Agence juive. Cette dernière mettait la main à la poche à hauteur de 16 millions de shekels, le Ministère assurant le reste du financement des 70 millions de shekels destinés aux étudiants olim. Depuis quelques années, l’Agence juive rechignait cependant à payer, arguant du fait que son champ d’action se limitait exclusivement à l’encouragement à l’alya. De fait, ses efforts se concentrent désormais principalement sur les programmes Massa destinés aux touristes.

Nathan Sharansky, le président de l’Agence Juive avait donc décidé qu’il ne verserait plus un shekel à l’Office des étudiants. « Je pense que vous avez été recrutés pour vous battre dans une guerre qui n’existe pas », expliquait-il encore la semaine dernière à une délégation d’étudiants olim inquiets. « L’Agence juive négocie avec le gouvernement la répartition des responsabilités concernant les différents projets qu’elle a mis en place. Nous avons clairement dit depuis le début que les étudiants ne seraient pas lésés et que nous assumerions nos responsabilités… jusqu’à ce que le gouvernement assume les siennes ». Autrement dit : cette affaire ne regarde plus l’Agence juive !

Une conclusion que Sam Kadosh, le directeur du Centre national des étudiants francophones (CNEF) qui soutient près de 600 étudiants montés de France et de pays francophones, ne partage pas pleinement : « Actuellement quelques 600 autres jeunes Juifs de France participent en tant que touristes aux différents programmes Massa de l’Agence Juive. Or dans le cas de la France, 70 % de ces jeunes décident ensuite de faire leur alya. De telle sorte qu’il y a un lien direct entre l’action de l’Agence Juive et l’intégration des Étudiants, ce qui n’est pas le cas des jeunes américains. » Pour Sam Kadosh, « chacun doit prendre ses responsabilités. L’intégration des étudiants ne doit pas souffrir des différends entre les administrations qui en ont la charge », a-t-il expliqué lors de la réunion avec Nathan Sharansky.

« Chaque année, cette question du ‘qui doit payer ?’ revient sur le tapis. Il est temps que les instances publiques se mettent d’accord et cessent de prendre les étudiants en otage », a-t-il affirmé. Un appel à la raison entendu, semble-t-il par le Premier ministre Benyamin Nétanyaou. Les étudiants récemment montés en Israël continueront donc à recevoir des aides dès la rentrée universitaire d’octobre.

Source: Hamodia (Copyrights)

Un nouveau programme de bourses d'études pour le MBA Sofaer de l'Université de Tel-Aviv aidera les femmes d'affaires indiennes à réussir. - L'Inde et Israël entretiennent des relations diplomatiques formelles depuis 1991 . Le commerce entre les deux pays est passé de 200 millions de dollars en 2001 à plus de 6 milliards de dollars en 2013 . L'Inde a connu une croissance importante dans le se...

Gil Tanenbaum (JBN) | Éducation

Aider les malvoyants à mieux percevoir leur environnement est un problème fondamental pour la vie de millions de personnes et auquel de nombreux scientifiques se sont intéressés. Des chercheurs de l'Université hébraïque de Jérusalem ont récemment mis au point un dispositif innovant qui pourrait révolutionner la donne en permettant aux malvoyants de visualiser en détail ce qui les entoure....

Dr Paul Balança | Éducation

Le système éducatif israélien comporte de nombreuses originalités dont un programme spécial pour les enfants montrant des capacités intellectuelles et créatives particulières. A l'âge de 7 ans, les élèves israéliens passent des tests d'évaluation et 2% d'entre eux en moyenne se voient proposer de participer à un programme pour les enfants à fort potentiel, nommé Mehounanim. Les écoles accue...

Zoé Kauffman | Éducation

John Kerry a chargé le Département d’Etat de réexaminer la politique et la réglementation des États-Unis concernant l’octroi de visas aux jeunes Israéliens de 21 à 26 ans. Le but de cette initiative est de favoriser "le nombre de jeunes Israéliens en mesure de voyager aux Etats-Unis", comme l’explique une lettre écrite par la secrétaire adjointe de Kerry aux Affaires législatives, Julia Frif...

i24News | Éducation

Il est désormais possible pour les cadres dirigeants et étudiants français d'avoir accès aux coulisses de l’écosystème High-Tech d’Israël grâce au programme InnovNation accueilli par l'Université Hébraïque de Jérusalem. Les programmes sont constitués de colloques et visites sur le terrain permettant aux participants de découvrir le modèle israélien d’innovation et de création de start-ups. ...

Leora Hadar | Éducation

REGARD. Nous nous trouvons sur le Campus de Colombia. Surprise. Le campus ressemble à celui des Universités d'Israël durant la semaine de Pessah. Totalement abandonné ! Des grands jardins spacieux, bibliothèques, amphis sans visiteurs. L'Université (officiellement Columbia University in the City of New York), est durant cette semaine pratiquement vide car de nombreux étudiants et professeur...

Youval Assayah (New York) | Éducation

L'aéroport de Ben Gourion inaugure à la veille de Pessah un "Terminal Land" pendant la période de fetes, centre ludique pour les enfants avec consoles de jeux, jeux interactifs, garderie. Ce centre dans la zone Duty Free est mis en place afin de permettre aux israéliens de faire leurs courses tranquillement avant de s'envoler. C'est en effet plus de 400.000 israéliens qui sont attendus ...

Lionel Bobot | Éducation

Vladimir Poutine a acheté un appartement à son ancienne professeur d'allemand à Tel Aviv, révèle cette dernière dans une interview au site internet israélien Ynet. Après l'avoir retrouvée lors d'un voyage en Israël en 2005, Vladimir Poutine a offert un petit appartement à Mina Youditskaïa Berliner, aujourd'hui âgée de 93 ans, a confié l'ex-professeur d'allemand au site d'informations en lign...

IsraelValley Desk | Éducation

Pendant quatre ans, l'Université Ben Gourion du Néguev (à Beer-Sheva) a été membre du projet européen de robotique INTRO (INTeractive RObotics research network). Il s'est achevé avec succès en décembre 2013. Le projet INTRO (INteractive RObotics research network) est un programme de formation initiale (ITN, pour Initial Training Network) financé par les Marie-Curie Actions du 7ème Programme-...

Guillaume Doisy | Éducation

Physicien théoricien d'origine israélienne, Avi Loeb préside le département d'astronomie d'Harvard. Il est également directeur de l'Institut de Théorie et Calcul de la prestigieuse université américaine et enseigne en parallèle à l'Institut israélien Weizmann . Enfin, il est membre de l'Académie américaine des arts et des sciences depuis 2012. Il y a deux ans, le magazine TIME le faisait ...

Shani Benoualid | Éducation

La semaine dernière, dix étudiants israéliens ont effectué une tournée des campus français, invités par l’Union des Etudiants Juifs de France. Ils étaient venus lutter contre les campagnes de boycott à l'égard d’Israël et appeler au dialogue. A Paris, Lyon, Bordeaux, ils se sont racontés, ont écouté et répondu aux questions. A Saint-Denis, ils ont été menacés et expulsés. Ailleurs, ils n’ont...

Sarah Barembaum (i24news). | Éducation

Le Technion rentre dans le "Top 100 "du Times Higher Education. Ceci n'est plus le cas pour la France (lire ci-dessous). Selon i24News : "Le Technion de Haïfa est la seule institution israélienne à faire partie du palmarès des 100 meilleures universités du classement 2014 du Times Higher Education World Reputation, commandé par l’agence d’information Reuters. Le classement mondial est la seu...

Amiram Ness (Ramat hasharon) | Éducation

Dans quelques semaines, 15 étudiants du Master en Management de l’option Consulting à ESCP Europe, vont partir pour quelques jours à la découverte de la Silicon Valley israélienne. Ils seront les hôtes du Technion de Haïfa et de la Chambre de Commerce Israël France. Les 15 étudiants de Paris font partie d'un projet de consulting franco-israélien qui rassemble au total 23 jeunes (18 étudiant...

Youval Blumenthal | Éducation

Les universités et grandes écoles françaises bouderaient Israël ? Bien au contraire ! Le service de coopération scientifique et universitaire de l’Ambassade de France a organisé, les 20 et 21 février, deux journées entièrement consacrées aux grandes écoles de commerce françaises. Dix d’entre elles, parmi les plus prestigieuses, ont répondu présent : HEC, Sciences Po Paris, ESCP Europe, EM Lyon,...

IsraelValley Desk | Éducation

Quelques 500 étudiants musulmans pratiquants auront désormais une salle de prières à l’université Bar Ilan ont rapporté les medias israéliens. Un étudiant de géographie, Abed Sharkiya, responsable du département musulman du syndicat étudiant de l’université a demandé un lieu de prière sur le campus de l’université qui se trouve près de Tel- Aviv. Abed Sharkiya a demandé aussi l’approbation d...

IsraelValley Desk | Éducation