Jul 10

ISRAELVALLEY-L'ANCIEN PREMIER MINISTRE EHUD OLMERT A ETE BLANCHI DANS DEUX AFFAIRES DE CORRUPTION MARDI A JERUSALEM. IL A CEPENDANT ETE CONDAMNE DANS UNE AUTRE AFFAIRE DE FRAUDE ET D'ABUS DE CONFIANCE

Authors picture

IsraelValley Desk | Droit et fiscalité

Headline image

En annonçant sa démission du poste de Premier ministre d’Israël, le 21 septembre 2008, Ehoud Olmert avait juré de laver son honneur, sali par des accusations de corruption. Un pari en partie remporté. En effet, si l’ancien chef du parti Kadima (centre) a été reconnu coupable, mardi, de fraude et d’abus de confiance dans l’affaire dite de l’«Investment Center», il a été acquitté dans deux autres dossiers de corruption: les affaires Talansky et Rishontours. «Il y a quatre ans, tous les médias d’Israël ont évoqué des enveloppes d’argent liquide. Il n’y avait pas d’enveloppes d’argent liquide. Aucune, a insisté l’homme de 66 ans face aux journalistes. Au Palais de Justice, il a été déterminé une fois pour toutes, que (…) rien de ce qu’ils ont essayé de me reprocher (dans ces affaires) n’était vrai», rapporte «Haaretz». Et de conclure, citant l’ancien Premier ministre Menahem Begin (1977-1983) : «Il y a des juges à Jérusalem.»

L’affaire dit «Talansky» est celle qui a conduit à sa démission du gouvernement. En mai 2008, Morris Talansky, un homme d’affaires new-yorkais, avait certifié devant un tribunal israélien avoir versé à Ehoud Olmert, sur une période de quinze ans, des enveloppes d’argent liquide pour un montant total de 150 000 dollars. En échange, le dirigeant israélien aurait favorisé les activités de l’entrepreneur dans les années 1990. Démentant tout pot-de-vin, Olmert a toujours soutenu que cet argent avait servi au financement –légal- de campagnes électorales, et démenti tout enrichissement personnel. Le jury et son président, Moussia Arad, ont estimé que l’accusation n’avait pas fourni les preuves de versements illégaux.

L’AFFAIRE
«HOLYLAND» ENCORE EN COURS

L’affaire Rishontours concerne des billets d’avion qu’Olmert se serait fait rembourser plusieurs fois, pour lui-même et des membres de sa famille. Dans le détail, le 12e Premier ministre, se serait servi d’un système de double facturation de ses frais de voyage d’abord comme maire de Jérusalem (1993-2003), puis en tant que ministre de l’Industrie et du Commerce (2003-2006), pour financer ses voyages personnels au début des années 2000. Au total, cette magouille lui aurait fait gagner 92 164 dollars. Mais l’homme politique a toujours démenti toute fraude volontaire, et les juges ont accepté l’argument selon lequel Olmert était très occupé et aurait pu croire que les vols étaient financés par des miles de fidélité, précise «Haaretz». Sur son site internet, le quotidien israélien qualifie le jugement de «défaite cinglante» pour l’accusation.

Toutefois, l’ancien ministre des Finances d’Ariel Sharon a été jugé coupable d’avoir accordé des faveurs à Uri Messer, son ex-associé dans un cabinet d’avocats, via le Centre d’investissement; un organisme public, lorsqu’il était ministre de l’Industrie et du Commerce. Sa peine sera prononcée dans un second temps. Il encourt jusqu’à trois ans de prison. Pour ce volet, Olmert a reconnu avoir «violé la confiance» qui lui était accordée, et dit «respecter la décision du tribunal». «Je vais tirer les enseignements nécessaires de cette décision, a-t-il poursuivi lors d’une brève conférence de presse à l’issue de l’audience. Dans le palais de justice, il a été décidé qu’il y avait un défaut de procédure, mais pas de la corruption, a-t-il souligné. Je n’ai pas bénéficié de quoi que ce soit.»

L’ancien Premier ministre est par ailleurs toujours poursuivi dans l’affaire de corruption «Holyland» (du nom du complexe immobilier de luxe à Jérusalem), pour laquelle il a été mis en examen le 5 janvier 2012. Devenu Premier ministre en 2006 prenant le relai d’Ariel Sharon, tombé dans le coma suite à une attaque cérébrale, Ehoud Olmert a démissionné en septembre 2008 en disant vouloir se défendre des accusations portées contre lui. Il est resté au pouvoir en expédiant les affaires courantes jusqu’à la désignation de son successeur, le leader du Likoud, Benjamin Netanyahou, à l’issue des élections législatives anticipées du 10 février 2009

Marie Desnos

Source: Parismatch.com Copyrights

Votre activité nécessite désormais la location d’un local commercial et il va falloir négocier le bail. Comme souvent en Israël, la négociation est ardue car tout se négocie, de la date d’entrée dans le local, à la durée du bail en passant par la couleur du papier peint à poser lors de votre sortie du local. Ne vous précipitez pas, pensant que le plus important est de commencer à travailler que...

Emmanuel Charbit, Advocate | Droit et fiscalité

Un article de Yaël Scemama (A.J.): Le président de l’Association francophone des juristes et avocats hébraïsants annonce qu’une nouvelle session de préparation aux examens d’équivalence du Barreau israélien démarre (1). Actualité Juive : En quoi consistent les formations de l’AFJAH ? Laurent-Meyer Elaïch : Depuis trois ans, notre association, basée à la Maison du Barreau de l’Ordre des A...

IsraelValley Desk | Droit et fiscalité

Ehud Olmert a pour la première fois plaidé coupable pour entrave à la justice dans deux affaires de corruption dont une doit le conduire en prison le 15 février. Ehud Olmert, 70 ans, avait jusqu’alors toujours proclamé son innocence devant les juges face aux accusations de corruption. LE PLUS. Ehud Olmert (en hébreu : אהוד אולמרט), né le 30 septembre 1945 à Binyamina en Palestine mandataire,...

IsraelValley Desk | Droit et fiscalité

L’Alya des français a pris de l’ampleur depuis 2 ans et plus particulièrement depuis l’année 2015, mais le système fiscal israélien reste difficile à appréhender pour les “olim” des nouvelles générations ou même des plus anciennes. Il serait donc intéressant de passer en revue les points essentiels à retenir ou à clarifier pour mieux comprendre le système fiscal israélien, à travers les cas pré...

Esther Amar | Droit et fiscalité

On parle de succession internationale lorsqu’une personne décède dans un pays qui n’est pas celui de sa nationalité ou de sa résidence ou qu’elle laisse des biens dans des pays différents. Par Me Aimé Tangy. Comment se définit l’ordre des héritiers : En droit français la loi touchant les biens mobiliers est la loi du dernier domicile tandis que la loi touchant les biens immobiliers est l...

Me Aimé Tangy. | Droit et fiscalité

Des milliers d'israéliens ne vont pas passer un week-end style "peace and love". Le patron (aucune casserole... pour l'instant) de l'Israel Tax Authority, Moshe Asher, a jeté cette semaine un froid dans les milieux d'affaires du pays. Selon ses propos repris par le journal Globes : "Une banque Suisse devrait remettre à Israël une "liste noire" de clients israéliens". LE PLUS DANS NOS ARCHIV...

Eyal Rosenthal | Droit et fiscalité

L’église méthodiste unie (UMC) a annoncé qu’elle n’investirait plus ses fonds de retraite dans cinq banques israéliennes. L’UMC, une organisation presbytérienne qui possède plusieurs millions de membres, a déclaré qu’elle n’investirait plus dans des banques qui financent « les activités de colonisation » sur les lignes d’armistice de 1949, rapporte le New York Times. Les cinq banques sur la ...

IsraelValley Desk | Droit et fiscalité

Vous envisagez une transaction immobilière en Israël ? Que vous soyez acheteur, vendeur ou loueur, la fiscalité immobilière s’applique en Israël à différents niveaux. Faisons le point sur la taxation et les exemptions possibles. 1.L’acheteur : au moment de l’acquisition d’un bien, vous devez à l’Etat la fameuse taxe d’acquisition. Pour les logements, elle est a priori de 8% si vous êtes ...

Me Yaël Hagege-Maruani | Droit et fiscalité

Selon les chiffres du rapport « Projet Impôts » de l’OCDE publié en décembre 2015, les israéliens paient moins d’impôts que les résidents de 22 des 34 pays de l’OCDE. Les Israéliens paient en moyenne 31,4 % d’impôts sur leurs revenus (moyenne de l’OCDE étant de 34,4 %). Israël tient bien la comparaison non seulement par rapport aux pays très taxés, comme le Danemark, la Suède, la France, et...

IsraelValley Desk | Droit et fiscalité

Quelle fiscalité pour un bien immobilier en Israël ? par Florence Toledano, fiscaliste du Réseau Experts Alya – ancienne Inspectrice des Impôts en France. Avoir un bien immobilier en Israël représente l’accomplissement d’un rêve et le premier pas dans les méandres de la fiscalité immobilière internationale. Pour appréhender au mieux la fiscalité dans ce domaine, trois critères doivent êtr...

IsraelValley Desk | Droit et fiscalité

Bar Refaeli aurait essayé de jouer un mauvais tour au fisc israélien en faisant disparaitre une partie de ses revenus La célèbre top-modèle est soupçonnée de ne pas avoir déclaré ses gains à l'étranger en mentant sur son lieu de résidence, a été arrêtée jeudi puis libérée sous caution, ont indiqué les autorités israéliennes. La mannequin est également suspectée de ne pas avoir déclaré des f...

IsraelValley Desk | Droit et fiscalité

Le tribunal de Tel Aviv a présenté mercredi matin un acte d’inculpation contre l’ancien député et ministre travailliste Binyamin Ben Eliezer. Il a été mis en examen pour corruption, fraude fiscale, abus de confiance, blanchiment d’argent et pots de vin, des faits datant de l’époque où il était député et ministre entre 2007 et 2014. Ses complices, des hommes d’affaires ont également été incul...

IsraPresse | Droit et fiscalité

Des droits de succession entre Israël et la France ? Vous résidez en France et vous héritez d’un bien en Israël ? Vous résidez en Israël et vous léguez à des Israéliens des biens en France ? Vous souhaitez prévoir votre Alya et votre succession pour l’optimiser fiscalement ? Ces quelques conseils pourront vous être utiles : 1. La non-imposition en Israël : bien que des projets soient en disc...

Maitre Yaël Hagege Maruani | Droit et fiscalité

Ces dix dernières années, des efforts considérables ont été entrepris, notamment par l’Union Européenne et l’OCDE, afin de promouvoir la coopération internationale pour une meilleure application des législations fiscales nationales. C’est dans ce contexte qu’a été élaborée la Convention OCDE concernant l'assistance administrative mutuelle en matière fiscale. A ce jour, Israël est le seul Eta...

Michaël Journo, Avocat | Droit et fiscalité

Demander conseil à un spécialiste au moment de faire son Alyah peut s’avérer très utile, compte tenu de la complexité du Code général des Impôts et du Code de procédures fiscales en France (pas loin de 8000 pages en tout…). D’autant que les idées reçues en la matière ne manquent pas. UN ARTICLE DE ACTUALITE JUIVE. « Les gens font souvent trois erreurs majeures », souligne Philippe Rochmann,...

Karen Benchetrit | Droit et fiscalité