Jul 9

ISRAELVALLEY - DES CHERCHEURS ISRAELIENS ONT DEVELOPPE UN SYSTEME DE DESSALEMENT DE L’EAU SAUMATRE PAR NANOFILTRATION, GENERE SEULEMENT PAR LE SOLEIL.

Authors picture

Zoé Kauffman | Économie

Headline image

Les scientifiques de l’Institut Jacob Blaustein pour la recherche du désert de l’Université Ben-Gourion du Néguev et du Centre Arava de recherche sur l’optimisation de l’eau à usage agricole ont développé un système autonome qui utilise l’énergie solaire pour purifier l’eau. Cette énergie verte alimente les pompes d’une unité de dessalement qui produit de l’eau potable ainsi que des eaux pour les cultures potagères.

Israël est un leader incontesté dans la fourniture d’usines de dessalement, d’équipement, de nouvelles technologies et de savoir-faire pour éliminer le sel de l’eau. Les technologies développées par la société israélienne IDE Technologies, par exemple, sont considérés comme l’état de l’art dans le domaine. Néanmoins, ce type de système nécessite des infrastructures modernes et demeure très coûteux. Il reste encore beaucoup à faire pour rendre les technologies de dessalement accessibles aux citoyens du monde les plus démunis, notamment dans les pays enclavés au Moyen-Orient et en Afrique.

La nouvelle innovation est maintenant opérationnelle sur un site d’essai de 1km2 près de Hatzeva dans la désert de l’Arava en Israël, au sud de la Mer morte. La seule source d’eau disponible aux agriculteurs de cette région aride est de l’eau saumâtre souterraine puisée dans les bassins aquifères. Les chercheurs se sont focalisés sur une solution technologique qui peut fonctionner avec différents niveaux de salinité d’eau, tout en assurant une haut niveau d’efficacité pour réduire le nombre de panneaux solaires très coûteux.

Dans les technologies filtrantes d’aujourd’hui (l’osmose inverse), les filtres non spécifiques de dessalement suppriment tous les minéraux de l’eau, qui doivent alors, être réintroduits selon les besoins. Le nouveau système inventé, utilise les membranes spéciales de nanofiltration qui produiront en grande quantité de l’eau d’irrigation de bonne qualité et ainsi permettant aux utilisateurs de décider quels minéraux doivent subsister dans l’eau et lesquels devraient en être extraits.

Selon les chercheurs, la membrane spéciale leur permet d’économiser de l’énergie dans le pompage, tout en permettant à l’eau de conserver les minéraux fondamentaux aux cultures irriguées.

Dr Rami Messalem, un des chercheurs principaux du projet, explique que « l’osmose inverse est basée sur les membranes. La nouvelle technologie utilise des nanofiltres, qui permet d’utiliser une version lâche de l’osmose inverse, et par conséquent nous utilisons donc beaucoup moins d’énergie dans le processus, ». Messalem travaille dans l’entreprise de recherche de dessalement membranaire depuis les années 1960.

Jusqu’à présent, les usines de dessalement ont été démesurées pour les pays moins développés. Elles utilisent une énorme quantité d’électricité pour le fonctionnement et ont besoin d’être construite près du réseau électrique habituellement loin de leurs micro-fermes, qui composent une grande partie de l’agriculture des pays en développement.

Il y a eu certains projets ambitieux mis en place grâce à l’aide de panneaux solaires photovoltaïques, essentiellement pour tester de nouvelles technologies propres, des usines de dessalement, mais le coût de ces panneaux est encore trop élevé pour une utilisation répandue.

Jusqu’à présent, les résultats expérimentaux ont été extrêmement prometteurs. L’eau dessalée permet aux agriculteurs d’utiliser 25 % d’eau et d’engrais en moins. Dans les autres tests, l’eau traitée n’affecte pas le taux de croissance et la densité du rendement. Le rapport des chercheurs montre que les rendements de sorgho et le millet ont augmenté.

Aujourd’hui le projet est actuellement dans la phase d’appel aux investisseurs afin d’obtenir un demi-million de dollars pour construire la première usine pilote au monde qui utilisera la ethnologie de la nanofiltration. Ils visent à construire des usines sur mesure selon les besoins spécifiques des populations face à l’insécurité alimentaire.

Messalem conclut : « La percée ici était de rendre le système plus économique, et nous avons fait cela, intelligemment, à l’aide de la nanofiltration. Il faut moins d’énergie, et nous pouvons utiliser l’énergie solaire. Notre système est compatible avec l’électricité, mais repose sur la promesse qu’il peut être utilisé dans les pays en voie de développement, dans des endroits où vous n’avez pas une source d’électricité – comme un système autonome».

Si vous êtes intéressé par le projet et souhaitez communiquer avec le Dr Heltz, s’il vous plaît indiquer dans les commentaires ci-dessous…

Source: http://siliconwadi.fr/4168/nanofiltration-la-technologie-qui-va-desalterer-le-desert

L’euro s’échange au taux historiquement bas de 4,195 shekels. En cause: la crise grecque qui s’enlise et le référendum qui doit se tenir dimanche. Les créanciers de la Grèce, composés en grande majorité de fonds publics, provenant notamment du FMI, de la BCE, et des Etats de la zone euro, sont plus que jamais inquiets. En effet, le 30 juin 2015, le FMI a annoncé sur son site internet que la ...

IsraPresse | Économie

Les entreprises israéliennes ont touché un montant record de près de 32,4 milliards de shekels grâce à l’émission d’obligations sur les marchés financiers, lors des six premiers mois de l’année 2015, selon un communiqué de la bourse de Tel-Aviv. A titre de comparaison, le montant des fonds récoltés l’année dernière grâce à ce procédé, était de 37 milliards de shekels sur l’ensemble de l’année 2...

IsraPresse (Tel Aviv) | Économie

Avec des cafés à 5 shekels, Avi Katz entreprend de répondre à une des problématiques majeures pour les israéliens, à savoir réduire le coût de la vie. Durant les manifestations de 2011, de nombreux Israéliens sont descendus dans les rues pour protester contre la hausse des prix des logements et de l’alimentation. Cela a abouti à de nombreuses promesses durant les élections de 2013 mais à pe...

Ariel Haziza (Tel Aviv) | Économie

Eliane Stoleru est une styliste franco-israélienne, née à Nice. En 1981, elle fait un an de volontariat avec le Bnei Akiva dans un mochav dans le Golan. Elle décide de rester et est reçue à la prestigieuse école de stylisme Shenkar, (là même où Alber Elbaz a étudié). En 1988, elle créée sa propre marque Eliane Stoleru. Elle a gardé un goût très européen, elle est méticuleuse dans les finitio...

Rachel Samoul | Économie

1. BriefCam : système de vidéo-synthèse qui permet de visionner des heures de vidéosurveillance en quelques minutes en résumant les images aux principaux mouvements. Un gain de temps considérable pour des enquêteurs qui doivent visionner des centaines d’heures d’enregistrement pour retrouver un suspect potentiel. 2. GridON : système ayant pour but de réduire les conséquences des défauts de c...

Tel Avivre | Économie

REPORTAGE. ISRAELVALLEY. Hier s’est tenue toute l’après-midi une conférence à l'hôtel David Intercontinental mettant en relation de nombreuses entreprises Allemandes avec des personnalités et d’autres entreprises Israéliennes. La conférence "Made In Germany" célébrait hier 50 ans de relation Israélo-allemande dans le secteur industriel et économique. Étaient au rendez-vous les entreprises in...

Félicien Guilbaud. | Économie

Dans le contexte politique actuel entre la Turquie et Israël, c'est vraimentétonnant. En raison de coûts de production 40% moins chers qu'en Israël, le Groupe Hamat, qui fabrique des produits sanitaires (robinets, douches), a annoncé la construction d'une nouvelle usine à 40 kilomètres de Izmir en Turquie. Une Joint Venture (à majorité israélienne) avec des Turcs a été mise en place pour le...

IsraelValley Desk | Économie

La banque d’Israël va introduire un nouveau billet de 200 shekels qui sera mis en circulation début 2016. Il sera bleu et affichera l’image du poète israélien Nathan Alterman. Ce sera le deuxième d’une série de quatre nouveaux billets de banque. Le premier, le billet vert de 50 shekels affichant le poète Shaul Tchernikhovsky, est entré en circulation en 2014. Les nouveaux billets de banque ...

JerusalemPlus. | Économie

Les découvertes successives d’importants gisements de gaz naturel au large des côtes israéliennes depuis 2009 modifient profondément le mix énergétique israélien. Alors qu’Israël ne disposait d’aucune ressource naturelle, en dehors du modeste gisement de gaz de Yam-Téthys, le pays bénéficie désormais d’une réserve d’environ 1000 Milliards de mètres cube (soit 35 TCF) sans compter les très r...

Business France (Tel Aviv) | Économie

AGROCHIMIE. Le nombre de firmes Chinoises qui rachetaient des entreprises israéliennes pour des montants de plus de cinquante millions de dollars étaient encore il y a quelques années une grande rareté. Aujourd'hui, cela fait partie intégrante de la scène classique du monde des affaires israélien. Sichuan Hebang Corporpation, listé au Shanghai Stock Exchange pour $3.6 Milliards de capitali...

Ilan Rosenthal | Économie

SPÉCIAL. Israël n'a rien à craindre de la crise financière en Grèce ; l'exposition de l’économie israélienne à la dette grecque est minime. Après le premier vent de panique qui a soufflé sur la Bourse de Tel Aviv, les opérateurs israéliens ont repris leurs esprits : l’exposition d’Israël à la crise grecque est quasiment nulle, le commerce entre les deux pays est réduit, et les touristes is...

Jacques Bendelac | Économie

Pékin a investi plus de 3,7 millions d’euros dans des compagnies israéliennes l’an dernier. Les échanges commerciaux entre la Chine et Israël ont explosé en 2014, a rapporté le quotidien israélien Haaretz, insistant sur la hausse des investissements par Pékin dans l’économie israélienne. « Les entrepreneurs chinois investissent de plus en plus dans l’économie israélienne », a affirmé Micki Shap...

i24News | Économie

La station de radio ultra-orthodoxe « Kola Chai Radio » a commandé un sondage riche d’enseignements : 76% des femmes ultra-orthodoxes ont un emploi ((57% sont salariées à plein temps, 31% travaillent à temps partiel et 12% sont indépendantes) Dans 42% des familles ultra-orthodoxes, la femme est la seule à travailler. Dans 34%, mari et épouse travaillent tous les deux. Dans 12% des cas, seul ...

IsraelValley Desk | Économie

En 2014 la croissance de l'export vers la Grèce a été exceptionnelle : +77%. Le chiffre global de l'export d'Israël vers la Grèce reste finalement assez modeste : $448 Millions. La Grèce ne représente pas un marché important pour les exportateurs israéliens. Ce pays ne fait pas partie des premiers pays de destination des produits israéliens (N°25). Le secteur chimique est le seul qui se retrouv...

Ilan Rosenthal (Tel Aviv) | Économie

Avant la trêve estivale, une pluie de records s’abat sur l’économie d’Israël : beaucoup de bons chiffres, mais aussi plusieurs écueils à éviter. Ce sont des vacances studieuses qui attendent le ministre israélien des Finances, Moshé Kahlon ; dès la rentrée d’octobre, il devra présenter à la Knesset son budget pour 2015 et 2016. Comme pour l’aider dans sa tâche, l’économie du pays accumule le...

Jacques Bendelac | Économie