Jul 5

ISRAELVALLEY - FRANCE ISRAËL SPORTLIFESTYLE - PUMA, DU GROUPE PPR, PASSE A LA VITESSE SUPERIEURE EN ISRAËL. TROIS MAGASINS OUVRIRONT EN 2013. FRANCOIS PINAULT SERA T-IL PRESENT A L'INAUGURATION ?

Authors picture

Youval Barzilaï (Tel-Aviv) | Économie

Headline image

EXCLUSIF – Puma va s’installer en grand (création d’une filiale en propre) dans l’un des quartiers huppés du Nord de Tel-Aviv. La célèbre firme était jusque là un peu absente du pays (les ventes de chaussures PUMA sont importantes en Israël, mais pas de ventes exceptionnelles dans les grands centres commerciaux du pays), alors que Nike et Adidas connaissent parfaitement le potentiel commercial de la “Startup Nation”.

Une particularité de Puma en Israël : des copies de la marque pullulent et des avocats gagnent des fortunes en attaquant les contrefacteurs.

Au moment de l’acquisition de Puma par PPR en 2011 voilà ce que disait François-Henri Pinault l’été dernier : "Je suis convaincu que PPR est le partenaire idéal pour soutenir le développement de Puma ”. Espérons que ce sera aussi le cas pour cette implantation en Israël.

UN PEU D’HISTOIRE
PUMA est une marque allemande produisant des chaussures de sport, des vêtements sportifs ainsi que des accessoires. La société est détenue majoritairement par le groupe PPR. En 1924, la famille Dassler se lance dans la fabrique de chaussures de sport. La société Gebrüder Dassler Schuhfabrik est créée par les deux frères Adolf (dit «Adi») et Rudolf Dassler à Herzogenaurach. Mais en 1948, suite à des divergences aujourd’hui encore inexpliquées, les deux frères se brouillent, et Rudolf crée sa propre entreprise, PUMA Schuhfabrik Rudolf Dassler, ou PUMA. Son frère rebaptise alors l’entreprise initiale en Adidas, contraction de son nom.

Commence alors le développement impressionnant de deux multinationales du sport concurrentes dans une ville de taille pourtant moyenne. PUMA reste en retrait par rapport à son prestigieux voisin, mais réussit cependant à se développer grâce à une forte image, entretenue par des innovations importantes telles que les crampons vissés ou le soutien de sportifs de premier plan, tels que Pelé, Maradona ou Boris Becker. La compagnie devient une société anonyme en 1986, cotée aux bourses de Munich et de Francfort.

En 2007, le Groupe PPR prend une participation à hauteur de 27,1 %, cette participation sera augmentée à 62,1 % cette même année et portée à plus de 75 % en août 2011.

ISRAELVALLEY PLUS
Selon un site professionnel qui présente avec un caractère promotionnel la liaison entre PPR et PUMA : "Puma est une marque très entrepreneuriale. Elle s’est imposée parmi les leaders les plus en vue sur le marché du Sportlifestyle. Avec sa notoriété internationale croissante, son réseau mondial et sa créativité en phase avec les tendances et les attentes des consommateurs, Puma résonne avec PPR et ses valeurs. Les échanges devraient être nombreux. Sport et mode sont en effet en pleine lune de miel. Le marché de la mode est de plus en plus influencé par des emprunts au monde du sport, qui lui apporte matières techniques et bien-être.

Des 3 équipementiers majeurs (avec Nike et Adidas), Puma est sans doute celui qui a mis le plus de mode dans sa potion marketing. Pas moins de 5 collections sport fashion sont ainsi présentées en ce moment dans les magasins Puma : 96Hours avec Neil Barrett, les chaussures d’Alexander VanSlobbe, la collection Yasuhiro Mihara, celle de Philippe Starck, ainsi qu’Alexander McQueen. “

Notre collaboration avec Alexander McQueen va rendre son travail accessible à un large public et permettre à Puma d’être associé à l’un des créateurs les plus innovants pour porter le rapprochement du sport et de la mode à un niveau inédit ” s’est félicité Jochen Zeitz, le Président directeur général de Puma. Expertise dans la distribution multicanal, savoir-faire dans le design, la créativité, le développement des produits, le marketing ou la gestion des marques : PPR et Puma vont pouvoir multiplier les apports croisés pour aider la marque à atteindre son objectif : s’imposer comme l’une des marques iconiques mondiales et permettre à PPR d’écrire une nouvelle étape de sa grande aventure : entreprendre".

ISRAELVALLEY PLUS
PUMA est une marque allemande produisant des chaussures de sport, des vêtements sportifs ainsi que des accessoires. La société est détenue majoritairement par le groupe PPR. En 1924, la famille Dassler se lance dans la fabrique de chaussures de sport. La société Gebrüder Dassler Schuhfabrik est créée par les deux frères Adolf (dit «Adi») et Rudolf Dassler à Herzogenaurach. Mais en 1948, suite à des divergences aujourd’hui encore inexpliquées, les deux frères se brouillent, et Rudolf crée sa propre entreprise, PUMA Schuhfabrik Rudolf Dassler, ou PUMA. Son frère rebaptise alors l’entreprise initiale en Adidas, contraction de son nom.

Commence alors le développement impressionnant de deux multinationales du sport concurrentes dans une ville de taille pourtant moyenne. PUMA reste en retrait par rapport à son prestigieux voisin, mais réussit cependant à se développer grâce à une forte image, entretenue par des innovations importantes telles que les crampons vissés ou le soutien de sportifs de premier plan, tels que Pelé, Maradona ou Boris Becker. La compagnie devient une société anonyme en 1986, cotée aux bourses de Munich et de Francfort.

En 2007, le Groupe PPR prend une participation à hauteur de 27,1 %, cette participation sera augmentée à 62,1 % cette même année et portée à plus de 75 % en août 2011.

Le fond monétaire international, dans son rapport Perspectives de l'économie mondiale annonce que l'économie israélienne devrait croître de 3,5 % en 2015 ! Le rapport indique également qu'en 2014, la hausse sera de 3,2 % alors qu'il était de 3,4 % en 2013. Les prévisions du FMI sont plus optimistes que celles de la Banque d'Israël, qui prévoit une croissance de 3 % en 2015 ( 2,8% sans tenir...

IsraelValley Desk | Économie

Bonne nouvelle en ce qui concerne la StartUp nation. Selon le site Fortuneo (Copyrights) : "Standard & Poor’s a confirmé la notation souveraine "A+" d’Israël, assortie d’une perspective "stable". L’agence pense que l’amélioration budgétaire est sur de bons rails, et que le mouvement de consolidation des finances publiques va se poursuivre, tandis que le risque sécuritaire pour l’économie du pay...

IsraelValley Staff | Économie

Le robot-imprimante, fabriquée par ZuTa Labs, une start-up israélienne, a réussi à lever 80 % des 400 000 dollars requis pour son projet sur la plateforme de financement collaboratif Kickstarter, 3 jours et demi seulement après sa mise en ligne. Cela représente l’un des succès les plus rapides de l’histoire du site, explique Tuvia Elbaum, le PDG de ZuTA Labs. (The Times of Israel) La finance...

Times of Israel | Économie

Une nouvelle forme de marketing se développe rapidement en Israël: des boutiques éphémères apparaissent pour disparaître au bout de quelques jours. Une boutique éphémère (en anglais : pop up store, ou pop up shop) est une approche du marketing basée sur l’ouverture de points de vente pour de courtes durées. Le concept est similaire à un point de vente classique, mais de manière temporaire ...

Jacques Bendelac | Économie

Quel est le nom de cette firme qui réalise 72 millions d’euros de ventes, emploie 1 000 personnes et dont le travail de conception de costumes est fait en Israël ? Ses usines de fabrication sont en Chine, Birmanie, Vietnam, Égypte, Roumanie et Jordanie. Son nom ? Bagir. C'est l’un des plus importants fabricants de costumes sur le marché britannique. 12,5 % des Anglais portent un costume fabr...

IsraelValley Desk | Économie

Selon Nathalie Hamou, Correspondante à Tel-Aviv pour les Échos: "Les programmes « made in Tel-Aviv » continuent de séduire les diffuseurs du monde entier. A l’image de TF1 qui a acquis le quizz « Boom » lors du dernier MIP. Mis à l’honneur lors de la dernière édition du Marché international des programmes (MIP) qui s’est achevée le 9 avril, les programmes télé venant d’Israël continuent de s...

IsraelValley Desk | Économie

De 70 à 2 700 shekels: c’est la valeur du cadeau traditionnel de Pessah que les entreprises israéliennes ont accordé cette année à leurs salariés. À Pessah, le cadeau d’entreprise est devenu une tradition en Israël. Le patron s’associe souvent au comité d’entreprise pour offrir aux salariés un cadeau. Cette année, le marché du cadeau d’entreprise a fait un bon de 10% pour s’établir à 3,2 m...

Jacques Bendelac | Économie

Selon la presse aux USA, Wall Street : "SodaStream International bondit de 9,8%. Selon le site d'informations israélien Calcalist, le fabricant de machines à soda pour la maison négocie la cession d'une participation de 10 à 16% à un grand groupe qui pourrait être PepsiCo, Dr Pepper Snapple Group ou Starbucks". ISRAELVALLEY PLUS Le plus grand fabricant de boissons gazeuses au monde vient de...

IsraelValley Desk | Économie

Surprise.... Dubaï est candidat à l’installation d’une Grande Roue à Jérusalem, qui sera montée au Parc de l’Indépendance. Il y a quelques semaines, la mairie de Jérusalem a publié un appel d’offres pour l’installation d’une Grande Roue à Jérusalem. Une surprise attendait le département de la Culture et des Loisirs de la municipalité en ouvrant les enveloppes de l’appel d’offres. Sur les ...

Jacques Bendelac | Économie

The Chamber of Commerce & Industry Israel-France (CCIIF) and its President, Dr. Daniel Rouach, in cooperation with the Embassy of France in Israel, ESCP Europe and Tel Aviv University - Recanati Business School are pleased to invite you to the Transtech Conference - 5th Edition. The Conference strives to contribute to a better understanding of two management practices that are very relevant...

Matias Frydman (Tel Aviv) | Économie

Quelles ruses utilisent les grandes marques et les supermarchés pour paraître moins chères aux yeux du consommateur israélien? Voici les principales techniques utilisées par les trois grandes chaînes israéliennes: Shufersal, Mega et Rami Levy. *Des soldes pour attirer le chaland*. La stratégie du discount utilisée par les fabricants et les grandes surfaces fait preuve de son efficacité: arti...

J.B. | Économie

UBIFRANCE. Communique - Paz détient l’une des deux uniques raffineries du pays et opère près de 300 stations-services réparties sur tout le territoire. Paz est aussi le leader de la production des produits dérivés du pétrole, destinés à l’industrie comme aux particuliers. Le groupe est également actif dans la production de lubrifiants pour le secteur automobile ainsi que de produits isolants. ...

J.D.B. | Économie

Le Forum Économique Mondial (World Economic Forum - WEF) publie un rapport sur le commerce international. Il évalue la "performance" de 138 pays en matière de libre circulation des marchandises, dans quatre domaines : l'accès aux marchés, l'administration aux frontières, les infrastructures et l'environnement opérationnel. Econostrum (copyrights) : "Le rapport donne ainsi un aperçu de "ce q...

A.J. | Économie

Les précautions concernant la salubrité des aliments d'importations, la compression des petits importateurs et les autorités rabbiniques rendent la concurrence réelle presque impossible.    Tout a commencé avec un traumatisme national. En 2003, trois nourrissons nourris avec des produits importés trouvèrent la mort et 23...

Avner Myers | Économie

Une enquête publiée à la veille de Pessah met à jour un « nouveau consommateur » : l’Israélien compare davantage les prix et freine ses achats. Existe-t-il en Israël un « consommateur modèle 2014 » ? Oui, selon l’institut de sondages Buzzilla qui a effectué une enquête auprès d’un échantillon représentatif des consommateurs israéliens, notamment en analysant les conversations sur les média...

Jacques Bendelac | Économie