Jul 5

ISRAELVALLEY - FRANCE ISRAËL SPORTLIFESTYLE - PUMA, DU GROUPE PPR, PASSE A LA VITESSE SUPERIEURE EN ISRAËL. TROIS MAGASINS OUVRIRONT EN 2013. FRANCOIS PINAULT SERA T-IL PRESENT A L'INAUGURATION ?

Authors picture

Youval Barzilaï (Tel-Aviv) | Économie

Headline image

EXCLUSIF – Puma va s’installer en grand (création d’une filiale en propre) dans l’un des quartiers huppés du Nord de Tel-Aviv. La célèbre firme était jusque là un peu absente du pays (les ventes de chaussures PUMA sont importantes en Israël, mais pas de ventes exceptionnelles dans les grands centres commerciaux du pays), alors que Nike et Adidas connaissent parfaitement le potentiel commercial de la “Startup Nation”.

Une particularité de Puma en Israël : des copies de la marque pullulent et des avocats gagnent des fortunes en attaquant les contrefacteurs.

Au moment de l’acquisition de Puma par PPR en 2011 voilà ce que disait François-Henri Pinault l’été dernier : "Je suis convaincu que PPR est le partenaire idéal pour soutenir le développement de Puma ”. Espérons que ce sera aussi le cas pour cette implantation en Israël.

UN PEU D’HISTOIRE
PUMA est une marque allemande produisant des chaussures de sport, des vêtements sportifs ainsi que des accessoires. La société est détenue majoritairement par le groupe PPR. En 1924, la famille Dassler se lance dans la fabrique de chaussures de sport. La société Gebrüder Dassler Schuhfabrik est créée par les deux frères Adolf (dit «Adi») et Rudolf Dassler à Herzogenaurach. Mais en 1948, suite à des divergences aujourd’hui encore inexpliquées, les deux frères se brouillent, et Rudolf crée sa propre entreprise, PUMA Schuhfabrik Rudolf Dassler, ou PUMA. Son frère rebaptise alors l’entreprise initiale en Adidas, contraction de son nom.

Commence alors le développement impressionnant de deux multinationales du sport concurrentes dans une ville de taille pourtant moyenne. PUMA reste en retrait par rapport à son prestigieux voisin, mais réussit cependant à se développer grâce à une forte image, entretenue par des innovations importantes telles que les crampons vissés ou le soutien de sportifs de premier plan, tels que Pelé, Maradona ou Boris Becker. La compagnie devient une société anonyme en 1986, cotée aux bourses de Munich et de Francfort.

En 2007, le Groupe PPR prend une participation à hauteur de 27,1 %, cette participation sera augmentée à 62,1 % cette même année et portée à plus de 75 % en août 2011.

ISRAELVALLEY PLUS
Selon un site professionnel qui présente avec un caractère promotionnel la liaison entre PPR et PUMA : "Puma est une marque très entrepreneuriale. Elle s’est imposée parmi les leaders les plus en vue sur le marché du Sportlifestyle. Avec sa notoriété internationale croissante, son réseau mondial et sa créativité en phase avec les tendances et les attentes des consommateurs, Puma résonne avec PPR et ses valeurs. Les échanges devraient être nombreux. Sport et mode sont en effet en pleine lune de miel. Le marché de la mode est de plus en plus influencé par des emprunts au monde du sport, qui lui apporte matières techniques et bien-être.

Des 3 équipementiers majeurs (avec Nike et Adidas), Puma est sans doute celui qui a mis le plus de mode dans sa potion marketing. Pas moins de 5 collections sport fashion sont ainsi présentées en ce moment dans les magasins Puma : 96Hours avec Neil Barrett, les chaussures d’Alexander VanSlobbe, la collection Yasuhiro Mihara, celle de Philippe Starck, ainsi qu’Alexander McQueen. “

Notre collaboration avec Alexander McQueen va rendre son travail accessible à un large public et permettre à Puma d’être associé à l’un des créateurs les plus innovants pour porter le rapprochement du sport et de la mode à un niveau inédit ” s’est félicité Jochen Zeitz, le Président directeur général de Puma. Expertise dans la distribution multicanal, savoir-faire dans le design, la créativité, le développement des produits, le marketing ou la gestion des marques : PPR et Puma vont pouvoir multiplier les apports croisés pour aider la marque à atteindre son objectif : s’imposer comme l’une des marques iconiques mondiales et permettre à PPR d’écrire une nouvelle étape de sa grande aventure : entreprendre".

ISRAELVALLEY PLUS
PUMA est une marque allemande produisant des chaussures de sport, des vêtements sportifs ainsi que des accessoires. La société est détenue majoritairement par le groupe PPR. En 1924, la famille Dassler se lance dans la fabrique de chaussures de sport. La société Gebrüder Dassler Schuhfabrik est créée par les deux frères Adolf (dit «Adi») et Rudolf Dassler à Herzogenaurach. Mais en 1948, suite à des divergences aujourd’hui encore inexpliquées, les deux frères se brouillent, et Rudolf crée sa propre entreprise, PUMA Schuhfabrik Rudolf Dassler, ou PUMA. Son frère rebaptise alors l’entreprise initiale en Adidas, contraction de son nom.

Commence alors le développement impressionnant de deux multinationales du sport concurrentes dans une ville de taille pourtant moyenne. PUMA reste en retrait par rapport à son prestigieux voisin, mais réussit cependant à se développer grâce à une forte image, entretenue par des innovations importantes telles que les crampons vissés ou le soutien de sportifs de premier plan, tels que Pelé, Maradona ou Boris Becker. La compagnie devient une société anonyme en 1986, cotée aux bourses de Munich et de Francfort.

En 2007, le Groupe PPR prend une participation à hauteur de 27,1 %, cette participation sera augmentée à 62,1 % cette même année et portée à plus de 75 % en août 2011.

Les menaces de licenciements ont conduit la Histadrout à lancer un préavis de grève générale pour les entreprises industrielles du Sud d’Israël. À seulement deux semaines des législatives israéliennes, la Confédération générale des Travailleurs (la Histadrout) déposé un préavis de grève générale ; celui-ci prendra effet dans quinze jours, soit à la veille des élections, dans toutes les ind...

Jacques Bendelac | Économie

Le nombre d'étrangers quittant le pays "reflète la détérioration des perspectives économiques en Russie" et le "signe" de l'isolement croissant du pays, selon le "Financial Times". Selon notre enquête réalisée en Israël, les investisseurs israéliens ne quittent pas la Russie. Selon tempsreel.nouvelobs.com : "La Russie fait face à une vague d'émigration presque incontrôlable. Selon le "Financ...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Économie

Oupss, ça sent un peu le roussi pour Nutella en ce moment : si la célèbre pâte à tartiner est toujours très sollicitée dans nos placards, la marque traverse actuellement une période de bad buzz. En cause ? La censure appliquée par l’enseigne pour son projet « Dites-le-avec Nutella » via lequel les consommateurs peuvent personnaliser leur pot et y inscrire des messages. Oui mais voilà, certains ...

be.com | Économie

1. Les prix à la pompe vont connaitre une forte hausse Samedi soir, en augmentant de 0,38 NIS pour atteindre 6,46 NIS par litre. Cette hausse résulte de l’augmentation de 23,2% des prix du baril de brut lors du mois de Février. 2. Après deux déconnexions électriques à Naplouse et Jénine la semaine dernière pour cause d’impayés, le cabinet du Premier ministre a accepté de transférer à la com...

Coolamnews.com | Économie

Faut-il interdire en Israël les transferts budgétaires d’une administration à l’autre ? Les juges de la Cour suprême devront trancher. Un recours déposé devant la Cour suprême à Jérusalem par une députée travailliste met à jour une pratique courante en Israël : le gouvernement modifie la destination des crédits sans l’autorisation de la séance plénière de la Knesset ; la seule commission d...

Jacques Bendelac | Économie

Selon des données de la Banque mondiale, un cinquième de l’économie israélienne, soit 53 milliards de dollars, n’est pas déclaré. C’est deux fois plus qu’aux Etats-Unis, où cette part s’élève à 10%. D’après les statistiques de la Banque nationale suisse, les fonds déposés par des ressortissants de l’Etat hébreu en Suisse s’élevaient à 8,6 milliards de francs à la fin 2013. (letemps.ch) ISRAE...

IsraelValley Desk | Économie

En 2014, selon le FMI, le PIB par habitant d’Israël était de 33 300 dollars, contre 24 100 en 2005. Le pays se classe juste au-dessus de l’Espagne et juste en-dessous de l’Italie, de la Nouvelle-Zélande et de la Corée du Sud. Selon les chiffres préliminaires du Bureau central des statistiques en Israël, le PIB par habitant du pays a augmenté de 0,9 % en 2014. (Times of Israel) ISRAELVALLEY P...

Times of Israel | Économie

Crise du logement – 2.700 logements ont été vendus en Israël à des non-résidents en 2014 : c’est une baisse de 13% par rapport à l’année précédente. Alors que le Contrôleur de l’Etat publie un rapport accablant sur la politique du logement conduite en Israël au cours des sept dernières années, un autre rapport révèle le rôle des non-résidents sur le marché immobilier israélien. Il s’agi...

Jacques Bendelac | Économie

La monnaie israélienne a poursuivi sa chute dans la foulée de la baisse du taux directeur annoncé hier par la Banque d’Israël, à la surprise des analystes financiers. Le Shekel a perdu 1,63% face au Dollar, avec un taux de change de 3.9208 NIS pour un $,et la monnaie israélienne a perdu 1.85% face à l’Euro, à 4.4416 NIS pour un €. (coolamnews) ISRAELVALLEY PLUS. Selon les echos.fr (Copyrigh...

Coolamnews.com | Économie

Bonne nouvelle pour les familles israéliennes très endettées dont les factures d’eau s’accumulent: les coupures seront interdites à compter du 31 mars. Les compagnies israéliennes de distribution d’eau n’auront plus le droit de couper l’eau dans les logements pour cause de factures impayées : la commission de l’Économie de la Knesset s’est réunie exceptionnellement pour voter un amendement...

Jacques Bendelac | Économie

Des dizaines de pressoirs à olives ont été découverts dans le Golan, comme autant de preuves d'une présence juive dans la région depuis des millénaires. Il en est de même en Galilée, et dans le sud du pays. Résultats : de plus en plus de producteurs juifs suivent les traces de leurs ancêtres et se lancent dans la production d’huile d’olive pure dans la plus « pure » tradition. Le Plateau du...

Moshe Michael Tzoren | Économie

Selon lesechos.fr (Copyrights) : "La Banque d'Israël a annoncé lundi avoir réduit son taux d'intérêt directeur de 15 points de base à 0,10%, sa première baisse de taux en six mois sur fond de déflation persistante et de renforcement du shekel. Cette décision a surpris les marchés : 11 des 12 économistes interrogés par Reuters avant la décision anticipaient un statu quo. Le shekel s'est appré...

IsraelValley Desk | Économie

À 22 jours des législatives, les partis israéliens multiplient les promesses électorales ; le logement est un des enjeux principaux du scrutin. Dans le programme économique de la plupart des formations politiques qui présentent une liste aux prochaines législatives, le logement figure en bonne place. Et pour cause : les prix en Israël ont augmenté de 90% en sept ans. De la droite à la gauc...

Jacques Bendelac | Économie

Un groupe de 63 députés européens a interpellé récemment Federica Mogherini, Haute représentante de l’Union pour les affaires étrangères, en faveur de la suspension de l’Accord d’Association UE-Israël qui est le principal traité entre l’UE et Israël. Les Israël-bashers français sont : Patrick Le Hyaric, Younous Omarjee, Marie Christine Vergiat, José Bové, Karima Delli, Pascal Durand,Yannick...

IsraelValley Desk | Économie

ANALYSE – Après une inflation négative en 2014, les prix à la consommation ont aussi reculé en janvier dernier. La croissance pourrait en souffrir. Les économistes israéliens ont l’habitude de dire que la baisse des prix est une bonne nouvelle pour les consommateurs, mais une mauvaise nouvelle pour l’économie. Et pour cause : le consommateur se réjouit de débourser moins d’argent pour ses dé...

Jacques Bendelac | Économie