Jul 4

ISRAELVALLEY - MARIO, HEROS D'ISRAËL. La mère adoptive de Mario Balotelli est une survivante de la Shoah. Dans les stades de l’Euro, des insultes antisémites se sont mêlées aux cris de singe.

Authors picture

IsraelValley Desk | Culture

L’Italien Mario Balotelli, nouveau chouchou d’Israël. Noga Tarnopolsky : "Quel rapport entre Mario Balotelli, footballeur de talent, fils adoptif d’Italiens et né de parents Ghanéens, et Israël ? A priori aucun. Et pourtant, certains Israéliens s’intéressent depuis peu de très près au bad-boy du football italien. Au point d’en faire leur nouvelle idole ?

Finalement, le rêve de l’Italie de remporter un nouvel Euro ne deviendra pas réalité. Les Azzurri se sont inclinés 0-4 face à l’Espagne en finale. Mais entre-temps, Mario Balotelli, l’attaquant vedette de la Nazionale, co-meilleur buteur du tournoi, avec notamment un doublé de classe face à l’Allemagne, est enfin devenu la star internationale que tous ses fans attendaient.

Et, à la surprise générale, il est également devenu le nouveau chéri d’Israël, qui n’a pas, il faut dire, de grand footballeur à vénérer. Alors il faut bien s’en inventer. Comment ? Et bien il s’avère que « Super-Mario », fils d’immigrés ghanéens adopté par une famille italienne, international italien qui a dû attendre ses 18 ans pour obtenir la nationalité transalpine, a « quelque chose de juif en lui. »

« Il est l’un des nôtres » déclare ainsi le célèbre commentateur de télévision Motti Kirschenbaum. « A partir de maintenant, ce n’est plus Mario. Nous l’appellerons Meyer. » Le sulfureux buteur de Manchester City se serait-il soudainement converti au Judaïsme ? Lui demande-t-on seulement son avis ?

Pas le moins du monde. En fait, comme pour tous les garçons juifs, la mère du joueur serait juive. La mère adoptive, en l’occurrence. Beaucoup ont été marqués par cette scène où le jeune attaquant de 21 ans se précipite, ivre de joie, vers sa mère, une petite « mama » italienne en pleurs, au terme de la demi-finale victorieuse face à la Mannschaft. « Ces buts sont pour toi Maman ! » lui déclare-t-il alors en la couvrant de baisers.

Dans les médias, Mario Balotelli ne cache pas son bonheur : « J’ai attendu ce moment tellement longtemps. En plus, ma mère n’est plus toute jeune et a du mal à voyager. Etant donné tout le trajet qu’elle a fait pour venir me voir, je me devais de la rendre heureuse. »

Mais si la scène a fait son petit effet, elle a pris des proportions gigantesques en Israël, tant il était devenu clair pour certains que le fantasque avant-centre de la Squadra est le fils d’une mère juive.

Le jour de la grande finale, l’international faisait la Une de tous les quotidiens nationaux. « L’UN DES NÔTRES » titrait ainsi le tabloïd Yedioth Acharonoth, tandis que son concurrent, Ma’ariv, affichait lui « La maman yiddish de Super-Mario ».

Chez Haaretz, plus sobre, on titrait simplement « Le fils adoptif d’une maman juive mène son équipe nationale en finale de l’Euro. » Israël n’est peut-être pas un grand pays de football, mais il sait honorer les enfants, même adoptés, d’une maman juive.

Oui, Balotelli est connu pour être proche de sa mère. Elle lui tenait la main tous les soirs pour l’aider à s’endormir. « Ce baiser n’était pas facile pour lui» a-t-elle déclaré aux médias italiens à l’époque, « parce que, comme toute jeune homme, il est gêné d’embrasser sa maman. »

Mario Balotelli connaît sa famille biologique, les Barwah, mais ils ne sont pas proches. Ils se sont contactés, via les médias, uniquement lorsque le footballeur est devenu très connu. Après qu’ils aient donné une interview où ils sous-entendaient que la famille adoptive du joueur avait de mauvaises intentions [envers lui], Super-Mario a déclaré par Facebook : « Si je n’étais pas devenu la star du football que je suis, jamais ils ne se seraient souciés de mon sort. »

La mère adoptive de Mario Balotelli est une survivante de la Shoah
Lors d’une visite de la Nazionale au camp de concentration d’Auschwitz, le jeune buteur a confié à ses coéquipiers que sa mère était la fille d’une survivante de la Shoah, et qu’elle gardait sous son lit des lettres dont elle ne voulait pas parler.

Ces confessions tombèrent malencontreusement entre les mains des médias. Certains sites d’extrême-droite s’emparèrent de ces révélations : « En tant que noir et juif, il devrait jouer pour Israël, pas pour l’Italie » écrivait ainsi l’un d’entre eux.

Dans les stades de l’Euro, des insultes antisémites se sont ainsi mêlées de temps à autre, aux cris de singe lancés à l’encontre de l’attaquant. Cesare Prandelli, le sélectionneur italien, est immédiatement monté au créneau pour défendre son joueur, déclarant notamment que le racisme était « un grave problème de société ».
Un lien à la solidité toute relative

En Israël, on semble avoir découvert l’histoire de Mario Balotelli , digne d’un dessin animé Disney, seulement ces derniers jours. Mais pour les fans juifs italiens, ces faits sont connus de très longue date.

Ainsi, Noa Segre, un salarié du secteur Hi-tech à Jérusalem, suit l’attaquant depuis que ce dernier est ado.

« Bien sûr que je savais [qu’il est juif]. Je suis Italien. » nous dit-il avec une pointe d’impatience. « Tout le monde le sait en Italie, et en particulier les racistes qui l’ont toujours brocardé parce qu’il est noir et parce qu’il est juif. Même quand il jouait tout gamin à l’Inter. Et on est tous au courant pour sa maman juive, qui refusait de le laisser jouer quand il n’avait pas bien travaillé à l’école. »

Lior Shabo, un autre fan vivant à Jérusalem, mais pas italien pour sa part, trouve quant à lui le cirque médiatique autour du joueur de mauvais goût. « Qu’est ce qui se passe enfin ? Tout d’un coup, on en fait des tonnes, alors qu’avant, personne ne le suivait. Et maintenant qu’on sait qu’il est Juif, on fait comme si il était des nôtres ? La semaine

La sœur de Mario, Cristina Balotelli, une ex-journaliste qui est désormais la responsable des relations publiques de son frère, a elle un temps pris des cours dans une école de commerce israélienne. Cette dernière nous assure qu’elle fait tout pour la joindre, et qu’elle nous tiendra au courant. Les Balotelli intéressent bien du monde en Israël désormais.

Qu’en pense l’intéressé lui-même, qui assiste chaque année à la messe de Noël et a toujours revendiqué son italianité, n’ayant jamais voulu devenir le représentant black du multiculturalisme transalpin ? Nul ne sait ce que Mario Balotelli pense de ce battage médiatique. Ni même s’il lui prête la moindre attention. Mais ce qui est sûr c’est que de cela, nul ne se soucie.

Global Post / Adaptation Charles El Meliani pour JOL Press

Source: http://www.jolpress.com/article/italien-mario-balotelli-nouveau-chouchou-israel-azzurri-football-juif-mere-juive-94012.html

En moyenne, une vache Israélienne produit en moyenne quelque 11.970 litres de lait par an. Un rapport récent montre également que la consommation de produits laitiers dans le pays a augmenté de 3,5% en 2016. Un Israélien consommé en moyenne 178 litres de lait par an sous forme de boissons lactées, de yaourts, de fromage et de poudings. En 2016, il y avait en Israël quelques 774 ferm...

David Illouz | Culture

Les touristes ne le savent pas. Les clients qui commandent leur café en ajoutant les mots magiques „s’il vous plaît“ et „merci“ bénéficient d’une remise de 25 pour cent sur le prix de leur gobelet à emporter, ne le payant que 6 shekels au lieu de 8. Ronen Nimni, le président de la chaîne, a expliqué que cette action avait pour but d’inciter les clients à plus de polite...

IsraelValley Desk | Culture

Après les succès des deux précédentes éditions, l’Institut français d’Israël et le Goethe Institut proposent cette année encore une Nuit de la Philosophie à Tel Aviv, en partenariat, avec l’Institut polonais, l’Institut Van Leer, l’Institut Cohn et l’Université de Bar-Ilan. L’événement, coordonné par le philosophe Raphael Zagury-Orly, qui en assure le commissariat, Ti...

IsraelValley Desk | Culture

EXCLUSIF ISRAELVALLEY. L'annonce a été faite très récemment lors du diner de Gala du Technion France organisé par Muriel Touaty à Haïfa. Israël devrait rejoindre Eurimages qui est le Fonds du Conseil de l'Europe pour l'aide à la coproduction, à la distribution et à l'exploitation d'œuvres cinématographiques européennes. Créé en 1988 sur la base d'un accord partiel, il réunit à...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Culture

Meïr Dizengoff, né le 25 février 1861 à Akimovici en Bessarabie et décédé le 23 septembre 1936, est l'un des pionniers du mouvement des "Amants de Sion". Homme d'affaires reconnu, il fonde de nombreuses institutions financières publiques et devient le premier maire de Tel Aviv. Avant de se tourner vers le sionisme, il a adhéré à des mouvements révolutionnaires russes. C'est ...

Jonathan Hess (Tel Aviv) | Culture

Des milliers de personnes se sont rendues à Meron pour la fête de Lag baomer. Ils ont dormi dans d'immenses dortoirs. Matelas au sol! Meron est un moshav situé en Haute Galilée, dans le nord d'Israël. Il est particulièrement connu pour abriter les tombes de Rabbi Shimon bar Yohaï et de son fils, Rabbi Eléazar bar Rabbi Shimon, lieu d'un pèlerinage important à Lag Ba'omer. À ce...

Eyal Aviv | Culture

Le Concours Eurovision de la chanson 2017 était la 62e édition du Concours et avait lieu à Kiev, en Ukraine. Cette édition est remportée par la chanson Amar pelos dois, interprétée par le chanteur portugais Salvador Sobral avec 758 points. C'est la première victoire portugaise au Concours, qui met fin à une attente de 53 ans, la première participation du pays remontant à 1964. C'...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Culture

Plus de 500 000 personnes vont se déplacer en direction de Meron ce dimanche. Résultats qui fait polémique (chez les non religieux) : tous les bus du pays ont été réservés pour cette fête. Aucun bus n'est disponible pour le transport scolaire. (DR) En Israël, des milliers de juifs croyants se rendent tous les ans sur la tombe de Rabbi Shimon Bar Yohaï à Méron, pour y célébrer s...

Jacques Bendelac | Culture

Lag Ba'omer est une fête juive d’institution rabbinique. La fête est mentionnée pour la première fois dans la littérature rabbinique médiévale qui la rattache à Rabbi Akiva. Une tradition l’associe fortement à Rabbi Shimon bar Yohaï, légendaire auteur du Zohar, tandis que le sionisme y célèbre la vaillance de Shimon bar Kokhba. Elle a lieu le 18 iyar (généralement en mai d...

Ilan Kotel (Tel Aviv) | Culture

Imri Ziv a réussit sa qualification pour la finale du fameux télé-crochet qui se tient cette année à Kiev. Un groupe affilié au mouvement de boycott anti-israélien BDS (Boycott, Desinvestissment, Sanctions) avait appelé cette semaine à ne donner aucun point à Imri Ziv, le représentant d'Israël à l'Eurovision, qui devait se qualifier hier soir pour la finale du fameux télé-cr...

Ilan Kotel (Tel Aviv) | Culture

Il existe une grande diversité d'oiseaux en Israël, cette vie animale est due à la proximité des trois continents, l'Afrique, l'Asie et l'Europe. C'est grâce à cette proximité que nous pouvons observer des oiseaux rares. De plus, les terres agricoles, les vergers, les vignes, les forêts de pins et de chênes et les oasis sont autant d'habitats pour les oiseaux. Il a été répertorié 5...

Ilan Kotel (Tel Aviv) | Culture

En 2010, Tel-Aviv comptait 850 établissements cacher; il y en a plus de 1 000 aujourd'hui. Si ce n'est pas encore une lame de fond, c'est en tout cas le signe d'une évolution dans la ville censée être le bastion de la laïcité israélienne. Plus que l'ouverture de nouveaux restaurants, c'est d'abord le passage à la cacherout des chefs les plus célèbres qui attire l'attention. Me...

Pascale Zonszain (AJ) | Culture

IsraelValley (Rishon). C'est finalisé et les autorisations administratives signées : "Bezalel Academy of Arts and Design" aura un nouveau site de 45,000 mètres carrés (aussi large que le Tel Aviv Museum). Plus de $100 millions vont être investis pour ce magnifique building qui sera construit à Jérusalem. L'École Bezalel a été fondée en 1906 par Boris Schatz. Theodor Herzl et les p...

Eyal Aviv (Kikar hamedina) | Culture

Les chinois en Israël forment plusieurs groupes distincts. Les travailleurs temporaires en bâtiment s'imposent au niveau effectif. Il y a aussi quelques petits groupes de juifs venant de Chine suite à une aliyah, et des étudiants étrangers venus étudier dans les universités israéliennes. Sara Imas fut la première immigrante juive venue de Chine. Son père était juif allemand et sa ...

Eyal Aviv (Kikar hamedina) | Culture

SPECIAL ISRAELVALLEY. Il existe des concepts de franchise de restaurants, magasins, qui marchent partout ailleurs... sauf en Israël. IsraelValley a beau sillonner la Startup Nation, nous n'avons toujours pas trouvé d'Anticafe. Au fait, de quoi s'agit-il? Selon (1) : "A quelques pas de la place République, au cœur de Paris, un Anticafé. Le nom, original, sied tout à fait à ce nouveau c...

Dan Rosch (Tel Aviv) | Culture