Jul 4

ISRAELVALLEY - RÉVOLUTION TECHNOLOGIQUE DE L'INTERFACE HOMME-MACHINE. SnapKeys, une start-up israélienne, veut mettre fin au clavier Azerty, une norme vieille de 150 ans

Authors picture

Vanessa Lamaire | High-Tech

Headline image

Une jeune Start-Up israélienne SnapKeys a développé une technologie qui pourrait révolutionner notre futur dans l’usage de l’interface homme-machine. En d’autres mots, un moyen totalement nouveau d’interagir entre nous et les machines qui nous entourent. Un clavier alphanumérique complet composé de seulement 4 boutons qui serait révolutionnaire pour réduire la surface utilisée pour l’interaction homme-machine.

Le tactile s’impose dans l’univers numérique, les innovations et les nouvelles applications qui tendent à nous faciliter la vie à portée de « doigts » se perfectionnent jours après jours. Et pourtant, depuis 1868, un objet familier envahit notre espace: le clavier AZERTY et ses 105 touches (comptées sur un PC, pardon du peu). Il n’a jamais évolué. En touche ou en tactile, il est au milieu de l’écran, sur le bureau; il occupe toujours 50 % de notre espace. Nous sommes passés avec facilité et enthousiasme de l’ère du minitel (qui a tiré sa révérence officielle cette semaine) à celle du mobile, du numérique, de l’infiniment petit, de l’intuitif.

L’idée totalement nouvelle et qui pourrait bouleverser nos textos, tweets, chat et autres a muri dans les esprits de ces 15 ingénieurs israéliens toujours en quête, tels des Géo Trouve Tout, de l’idée géniale qui révolutionnera notre quotidien.

Le principe est simple : identifier les 26 lettres de l’alphabet selon leur forme géométrique et les classer dans 4 groupes distincts. La méthode globale de l’apprentissage de la lecture est appliquée à l’écriture : 4 groupes, 4 touches, correspondant à la forme de chaque lettre en majuscule. le premier groupe ou les lettre sont posées sur un pied (jaune), le deuxième ou les lettres sont posées sur deux pieds (vert), le troisième ou les lettres s’appuient sur une surface plane (bleu), et le quatrième réservé aux lettres composées d’un cercle fermé (violet).

Plusieurs essais ont montré qu’à l’usage, la vitesse d’écriture sur 4 touches était supérieure à celle sur un clavier traditionnel. On y met de la couleur pour les amateurs, ou on passe à l’invisible : on gagne du temps et du plaisir. Il faut réapprendre certains fondamentaux mais l’esprit humain s’adapte et apprend vite.

La démonstration est précise, rapide et très confortable : un vrai jeu d’enfants !

4 touches repérées instinctivement sur votre support mobile ou simplement tactile (Tablette, Smartphone, TV…), votre écran interactif devient totalement dédié au texte écrit. En plus, le concept ouvre des nouvelles possibilités d’interactions mobiles dans les domaines de l’image et de la vidéo. L’outil s’adapte à toutes les applications (GPS, Jeux, musiques…) qui requièrent notre écriture. Dans le même temps, sans altérer l’écran, vous avez la possibilité d’écrire mails, textos, documents, thèses…sans l’ombre d’un AZERTY.

Libérer l’espace occupé par le clavier offre de nouvelles opportunités aux développeurs d’applications (et elles sont nombreuses), mais également au grand public.

Le système Snapkeys arrive aujourd’hui en Europe. Des programmes pilotes destinés à tester le produit à grande échelle sont lancés auprès des utlisateurs de Smartphones. L’objectif affiché des ingénieurs israéliens est d’introduire Snapkeys dans les systèmes internes des appareils mobiles ou de le proposer sous forme d’applications téléchargeables.

Dan SABAN, directeur général de SnapKeys, est confiant dans la performance technique : l’outil est puissant, polyvalent et évolutif (des versions destinées à l’Asie sont en cours de réalisations). Les premiers essais chez les utilisateurs en Europe sont positifs pour imaginer un monde dans quelques années libérer des claviers imposants.

Snapekeys est le type de compagnie recherché aujourd’hui par les investisseurs. La performance financière est la prochaine étape pour Dan Saban : selon l’entrepreneur israélien, l’industrie du High Tech résonne à raison de milliards de Dollars, et une compagnie qui innove peut légitimement atteindre ce niveau de chiffre d’affaire dans les cinq prochaines années.

Il ne reste qu’à entrainer nos pouces avec moufles ou sans moufles, avec 4 touches tout est possible…

Source: http://siliconwadi.fr/4054/linnovation-israelienne-qui-va-bouleverser-une-norme-de-150-ans

Le ministère des Communication attribuera des bandes de fréquences pour la téléphonie mobile 4G, d’après des sources issues du marché, citées par le site d’informations économiques Globes. Les opérateurs mobiles avaient démarré le processus d’appel d’offres pour l’attribution des bandes de fréquences en janvier, mais la mise en œuvre du projet a été retardée après que le ministère a décidé d...

IsraPresse | High-Tech

Israël a compris rapidement qu’une grande partie de sa population allait migrer vers des zones urbaines. Les villes sont devenues des espaces d’échanges commerciaux, culturels et touristiques. Tel Aviv est la «ville globale» par excellence car elle est devenue, au fil des ans un des principaux carrefours attirant les investissements et investisseurs, de nouvelles entreprises technologiques, d...

Stéphane Goldin - Gozlan | High-Tech

STARTUP DU JOUR. Un domaine où de plus en plus de startups israéliennes comme StemRad émergent est celui du spatial. La raison est assez simple à expliquer : la Startup Nation bénéficie d'écoles d'ingénieurs de premier niveau mondial en physique, aéronautique. Dr Hendrik Eijsberg : "Israël est l'un des 9 pays dans le monde capables d'envoyer des engins dans l'espace. Depuis sa création en 1...

Eyal Dayan (Rehovot) | High-Tech

Omer Rachamin a dû faire face à un défi de taille lorsqu’il a décidé d’implanter sur le marché américain DandyLoop, sa société de promotion croisée sur le web. Il a dû se confronter à un grand nombre d’obstacles comme établir de nouvelles relations, s’insérer dans le monde des affaires et traiter avec une culture high-tech très différente de celle qu’il connaît en Israël. Rachamim a alors...

(A.H) Ariel Aviv | High-Tech

La Valley israélienne est en colère après l'annonce de Facebook. Le géant américain avait racheté pour $60 Millions en juillet 2015, au travers de sa filiale Oculus, la startup Pebbles (50 employés), installée à Kfar Saba. Hier la presse israélienne a annoncé que Facebook avait décidé de se séparer de 15 employés et a demandé aux autres experts de Pebbles de se délocaliser en Californie. Cet...

Dan Rosh (Tel Aviv) | High-Tech

C’est un véritable progrès dans le monde de l’aviation que va connaître Israël lorsque son Armée de l’Air bénéficiera d’une imprimante 3D capable de fabriquer des pièces de rechange à la fois pour les avions de combat et les hélicoptères israéliens. L’imprimante leur a été vendue par une société américaine pour des centaines de milliers de dollars. Elle a déjà été secrètement testée durant l...

(A.H) Ariel Aviv | High-Tech

Selon Koby Simana, directeur général du Centre de recherche de IVC (Israel Venture Capital), 179 entreprises israéliennes de hightech ont levé un total de 1,12 milliard de dollars au deuxième trimestre de 2015, battant ainsi le 1,11 milliard de dollars levé au quatrième trimestre de 2014. Le rapport de l’IVC montre également "qu’Israël attire de plus en plus l’attention des investisseurs de cap...

Eyal Rosenthal | High-Tech

Docteur en informatique de l’université de Ben Gourion, après une vingtaine d’années passées dans l’industrie, Ami Moyal a été très vite pris par le virus de la recherche, de l’enseignement et du transfert de ses connaissances. Il a créé une start-up au sein de l’université avec une structure réduite à une vingtaine d’ingénieurs de haut niveau, poussés par la passion de la recherche fondamental...

Jacques Benillouche (Slate) | High-Tech

« Je n’aurais jamais pensé qu'appuyer sur le bouton d'aide provoquerait une telle agitation », a déclaré Avner Reich, qui a récemment reçu une aide salvatrice grâce à l'application sociale Musketeer. Reich a appuyé sur le bouton d’aide de l’application sur son téléphone portable après avoir reconnu les signes d'une crise cardiaque imminente et, en quelques minutes, plusieurs voisins sont arr...

(A.H) Ariel Aviv | High-Tech

HISTOIRE VRAIE. C'est une aventure entrepreneuriale construite comme une histoire extraordinaire. C'est celle de deux jeunes aventuriers du net israéliens qui se rencontrent dans une base militaire de Tsahal. Elle ressemble à celle du début de Waze, mais n'a pas encore été propulsée dans le monde entier par un géant comme Google. Deux jeunes israéliens, qui vivent actuellement aux Etats-Uni...

Youval Barzilaï (Rehovot) | High-Tech

C'est une habitude en Israël. La presse économique lance des rumeurs et ensuite fait amende honorable. Cette fois-ci un long article du journal Globes (lire ci-dessous) laisse entendre que Michael Golan aurait donné un mandat à Rothschild Investments pour la cession de sa société. Info? Intox? IsraelValley sera certainement le premier à annoncer un changement majeur dans la stratégie de Michae...

Eyal Dayan (Rehovot) | High-Tech

La start-up israélienne Mifold a conçu un siège auto pour enfant révolutionnaire. Le siège auto est pliable, compact, et ergonomique. Il s’adapte ainsi à toutes les voitures, même les plus petites. Sa révolution permet d’en mettre trois sur la banquette arrière de la voiture. Son poids, seulement 750 grammes, permet de le transporter partout. Et son utilisation, très simple, confère aux enfants...

Times of Israel | High-Tech

La technologie a pour la première fois permis de déchiffrer un des plus anciens parchemins hébraïques. Ce parchemin calciné, datant du VIe siècle, a été retrouvé en 1970 au milieu de cendres dans une synagogue d’Ein Gedi, sur les bords de la mer Morte. « La technologie la plus avancée nous a permis de dérouler le parchemin qui faisait partie d’une Bible vieille de 1.500 ans », a expliqué Pnina ...

Stephen Weizman | High-Tech

Les observateurs de la scène hightech israélienne ont l'habitude, jour après jour, d'enregistrer des rachats de startups israéliennes par des firmes américaines et asiatiques. Cette semaine une méga-transaction fait exception car elle se passe entre deux firmes israéliennes. Notre avis sur cette transaction est le suivant : cette fusion entre deux firmes israéliennes et un prélude au rachat de ...

Dan Rosh (Tel Aviv) | High-Tech

Microsoft rachète une société Hi-Tech, Field One Systems, dirigée par un Hassid Satmar, Yoel Shlomo Baum. Le prix de la transaction serait de $39 millions. Yoel Baum a élaboré et réalisé un programme permettant de filtrer certaines informations afin que les membres de sa communauté puissent utiliser Internet. Field One Systems LLC, procure ses services à de nombreuses entreprises auxquelles...

Claire Dana-Picard | High-Tech