Jul 2

ISRAELVALLEY - AMOUREUX DES NOUVELLES TECHNOLOGIES ET "MULTITASK MAN' FRANCO-ISRAÉLIEN. Rencontre avec Lior Yekoutieli, organisateur du Mobile Monday Tel Aviv

Authors picture

Shirly Elbase | Économie

Headline image

J’ai eu le plaisir de m’entretenir avec Lior Yekoutieli, l’un des Organisateurs du Mobile Monday Tel Aviv, Consultant High Tech, digital et mobile pour des sociétés israéliennes et françaises en quête de partenariats technologiques, Startuper… Bref, un “multitask man” franco-israélien, amoureux des nouvelles technologies .

Bonjour Lior, pourrais-tu te présenter pour nos lecteurs français ?

J’ai plus de 20 ans d’expériences dans les High-Tech et Télécom, plus particulièrement pour Comverse (télécommunication) à des postes à responsabilités en Israël et à l’étranger.J’ai eu la chance de voir de près l’évolution du secteur des télécommuncations, l’arrivée d’internet et la révolution mobile.

Franco-israélien, j’ai décidé, ces dernières années, de mener plusieurs activités en parralèle autour du lien existant entre ces deux pays. Je fais du conseil à la fois pour des sociétés israélienes qui se sont installées en France mais aussi pour des sociétés françaises installées en Israël. Je travaille également à la mise en place des partenariats entre entreprises françaises et israéliennes lorsque celles-ci sont à la recherche de technologies particulières existantes dans l’un ou l’autre pays.

Je travaille en ce moment sur la création d’une nouvelle start-up qui aura pour vocation d’offrir une plateforme collaborative/social aux parents (affaire à suivre).

Je suis également l’un des quatre organisateurs du Mobile Monday Tel Aviv (qui a son équivalent dans d’autres grandes villes internationales) et dans plusieurs groupes en Israël.

Peux tu nous parler du MoMo TLV ( MobileMonday in Tel Aviv), en quoi cela consiste, vos activités, vos prochains évènements ?

MoMo TLV est l’antenne israélienne officielle de l’organisation Mobile Monday qui a commencé en Finlande dans les années 2000. A l’origine, cela permettait de réunir des professionnels des télécoms et mobile, puis au fil des années. A ce jour, MoMo existe dans les 100 plus importantes villes dans le monde. L’antenne israélienne a été créee il y a 4 ans et compte plus de 1700 membres dont l’activité principale tourne autour du mobile (développeurs, entrepreneurs, investisseurs, professionnels du marketing et autres…).

Nous organisons plus de 10 évènements par année (toujours le lundi), avec une grosse partie de networking et à chaque fois sur des thèmes différents : Découverte d’applications mobiles, accélérateur de start-up, success stories, présentations de start-up, etc. Nous avons même pu organiser un évènements avec Orange.

La plupart du temps nous avons des sponsors comme AT&T, NAVTEQ, Blackberry, PayPal qui nous permettent de subventionner ces events afin de ne pas faire payer de droit d’entrée, d’où le succès !

Quelle start up israélienne a créee l’application mobile la plus incroyable?

Question difficile. Mais pour t’en citer quelques une :

Waze : c’est un GPS un peu particulier. En plus d’être gratuit, il se distingue par son côté social. Vous faites partie d’une communauté dès que vous êtes sur la route. Un exemple ? Si vous repérez un radar, un embouteillage, des travaux… il suffit de le signaler et quelques secondes plus tard, tout le monde à accès à votre message et peut être tenu au courant au même moment de votre info !

Pops : application Androïd qui vous permet de personnaliser vos alertes téléphoniques avec des animations et vidéos.

ATK MetalCompass : jeu réel de combat, avec son téléphone, qui permet de jouer avec les personnes connectées après vous avoir crée un scénario. Le téléphone devient tout d’un coup une arme virtuelle pour un jeu de combat virtuel où vous êtes l’acteur principal.

*Que penses tu de l’éco-système “mobile” israélien ?

Il y a peu près 4000 starts-up en Israël, avec plus de 500 nouvelles starts-up qui sont créées chaque année. Lors du Mobile World Congress qui a eu lieu à Barcelone à la fin du mois de février, il y avait plus de 150 sociétés israéliennes présentent, bien plus que les autres pays.

Le développement rapide des applications mobiles, rend plus facile le développement et la publication des applications. Cela lève considérablement des barrières à la création de starts-up. Mike Butcher, de TechCrunch Europe dit d’Israël “ Si vous jeter un pierre dans Tel-Aviv, cela tombera très certainement sur la tête d’un entrepreneur high tech“.

La seule problématique, c’est que plus des applications sont créées et proposées dans les appstore, moins elles sont visibles, moins elles sont rentables pour leurs créateurs. Des sociétés aujourd’hui l’ont compris, et se sont spécialisées dans la découverte, la promotion et la monétisation des applications mobiles (cf. le guide d’application mobile le plus influents “Appsfire” dont Ouriel Ohayon est l’un des fondateur)

Pourquoi penses-tu que les israéliens sont des experts en technologie ?
Je citerais trois raisons :

1) La maturité, le sens des responsabilités, l’envie de réussir,la capacité d’adaptation des jeunes israéliens après leurs sorties du service militaire qui est obligatoire à la fois pour les garçons que pous les filles.

2) Israël est un petit pays avec une langue qui n’est pas utilisée en dehors du pays. Les enfants commencent à apprendre l’anglais en première année de maternelle. Ils sont exposés très tôt à d’autres pays et cultures. Dès que les entrepreneurs pensent au développement de leurs projets, ils réfléchissent dès le premier jour au développement à l’international. Il faut noter que d’un point de vue culture, les israéliens ressemblent fortement aux américains.

3) La troisième, je l’emprunte à deux hommes : Yossi Vardi qui dit que ” la sauce secrète du succès à l’israélienne, c’est la mère juive, mais attention elle n’a pas obligatoirement à être juive ou de sexe féminin… “ et Zeevi Bregman qui a un jour dit que : “le moteur de la réussite des entrepreneurs israéliens c’est de savoir trouver rapidement une porte de sortie et d’avoir leur photo dans les journaux pour que leurs mère puissent les montrer à leurs amies… ” Blague à part, il doit y avoir quelque chose avec l’éducation que donnent les parents à leurs enfants; la façon de les encourager à réussir ajoutée à la forte culture entreprenariale en Israël… Cela crée forcément des motivations.

Shirly Elbase

Source: http://siliconwadi.fr/2527/rencontre-avec-lior-yekoutieli-organisateur-du-mobile-monday-tel-aviv

En quelques décennies, le high tech est devenu la locomotive de l’économie israélienne; aujourd’hui, la pénurie de main d’œuvre menace son avenir. La Start-up Nation serait-elle menacée par son propre succès ? Avec de milliers de startups et des centaines de centres de R&D établies par des multinationales en Israël, la poursuite du développement du secteur des hautes techno...

Jacques Bendelac | Économie

Rivulis Irrigation (Kibbutz Gvat) a fait la Une de la presse spécialisée en Grèce après avoir racheté Eurodrip (le montant de la transactionn'a pas été divulgué). La firme israélienne est spécialisée dans l’industrie de la micro-irrigation et du goutte à goutte, "en fournissant des solutions aux agriculteurs qui souhaitent optimiser leurs rendements et leurs opérations". Rivul...

Ilan Berger (Césarée) | Économie

La situation des finances publiques d’Israël s’améliore : avec quatre années d’avance, sa dette publique tombe à 60% de son PIB. L’objectif financier était prévu pour 2020 mais il a été atteint dès la fin de 2016 : la dette publique d’Israël a frôlé les 60% en 2016, exactement 60,4%. À l’origine de ce résultat inattendu : la hausse des recettes fiscales qui est lié...

Jacques Bendelac | Économie

Les exportations de produits de haute technologie ont représenté 49% de toutes les exportations israéliennes de marchandises l'an dernier. Les exportations de haute technologie ont diminué de 7,1% en 2016, par rapport à 2015, selon les chiffres publiés hier par le Bureau central des statistiques. L'une des raisons pour lesquelles les exportations de haute technologie ont chuté a é...

Aharon Kahn | Économie

L'Etat israélien n'avait pas sollicité les investisseurs obligataires en euros depuis 2014. Et son retour sur le marché, mercredi, s'est déroulé de manière plus que satisfaisante. Le pays, noté A1 /A+ a levé 1,5 milliard d'euros à 10 ans et 750 millions d'euros à 20 ans. Un total supérieur à l'objectif initialement affiché, compris entre 1 et 2 milliards d'euros. Cette aug...

IsraelValley Desk | Économie

Comme son cours de bourse continue à baisser, l'analyste UBS Marc Goodman a abaissé l’objectif de cours de la société pharmaceutique israélienne de 7$. Le cours de l'action de Teva Pharmaceutical Industries Ltd. (Nasdaq: TEVA ; TASE: TEVA ) a continué de baisser à nouveau. Dans le commerce de l'après-midi, le cours de l'action a baissé de 2,51% après avoir chuté de 2,61% sur...

Aharon Kahn | Économie

"Je crois que c'est la première fois qu'un Premier ministre jamaïcain vient en Israël" (Netanyahou) Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a rencontré jeudi son homologue jamaïcain, Andrew Holness, lors de sa première visite en Israël. "Je crois que c'est la première fois qu'un Premier ministre jamaïcain vient en Israël", a déclaré Netanyahou, en remerciant Holness...

i24news | Économie

Les députés israéliens continuent de mettre de l’ordre dans le secteur de la loterie : les paris sur les courses hippiques seront mis hors-la-loi. La commission des Réformes de la Knesset a discuté cette semaine de la proposition du gouvernement de limiter les jeux et paris en Israël. Après avoir interdit les machines à sous, ce sont les paris sur les courses hippiques qui seront...

Jacques Bendelac | Économie

En Israël, la compétitivité de l’industrie est en perte de vitesse : le gouvernement concocte un "plan de renforcement de l’industrie israélienne". Les industriels israéliens ont été entendus : les pouvoirs publics se penchent enfin au chevet de l’industrie qui souffre, depuis longtemps d’une perte de sa compétitivité sur les marchés internationaux. Certes, le rythme de l...

Jacques Bendelac | Économie

Les relations entre Israël et l’Inde se renforcent de jour en jour dans des domaines très divers, dans le cadre d’une coopération de plus en plus active sur le plan commercial, scientifique et militaire. Après la visite, en novembre dernier, du président Rivlin à New Dehli, c’est au tour du ministre de l’Agriculture Ouri Ariel de faire le voyage pour assister à une conférenc...

IsraelValley Desk | Économie

Les israéliens continuent de consommer à crédit alors que de plus en plus de commerçants acceptent les cartes de crédit en moyen de paiement. 272 milliards de shekels ou 65 milliards d'euros: c'est le montant fabuleux des achats à crédit que les consommateurs israéliens ont réalisé auprès de leurs commerçants en 2016. C'est 7,2% de plus que l'année précédente. Et encore ce c...

Jacques Bendelac | Économie

Netanyahou a annulé un déplacement prévu au Forum économique mondial de Davos (Suisse) le 18 janvier, a indiqué lundi son cabinet sans plus de détails. "Le Premier ministre Benyamin Netanyahou n'ira pas à Davos", a affirmé son bureau dans un communiqué laconique. Des médias ont fait état de son possible déplacement à Washington pour assister à la cérémonie d'investiture du...

IsraelValley Desk | Économie

Les propriétaires de Fox et de Castro sont parmi ceux qui exigent que la TVA de 17% soit imposée sur la mode et les chaussures achetées par internet sur des sites à l’étranger. Les hauts responsables des industries de la mode et des centres commerciaux de détail en Israël ont lancé une campagne pour faire infléchir la croissance des ventes de produits de mode en ligne. Selon ...

IsraelValley Desk | Économie

Le gouvernement a approuvé à l'unanimité le plan de développement pour le Nord, proposé par le Premier ministre Benjamin Netanyahou, en collaboration avec le ministre des Finances, Moshe Kahlon, le ministre de la Périphérie, du Néguev et de la Galilée et le ministre de l'Intérieur Aryeh Derhi. Dans le cadre du programme 15 milliards de shekels seront investis par l’Etat et par le KK...

Aharon Kahn | Économie

Les recettes de l'Etat ont dépassé les prévisions de près de 9 milliards de shekels en 2016, ce qui rend le déficit budgétaire de 2,15% pour l'année, selon une estimation comptable initiale publiée aujourd'hui par le ministère des Finances. L'objectif de déficit budgétaire était de 2,9% du PIB, mais le déficit réel était nettement inférieur à l'objectif fixé pour la deuxiè...

Aharon Kahn | Économie