Jun 28

ISRAELVALLEY - TIME MAGAZINE TITRAIT RÉCEMMENT SUR "LE ROI BIBI", SANS RIVAL ET TOUJOURS POPULAIRE. En une semaine, il vient d'encaisser deux rapports accablants sur son exercice solitaire du pouvoir.

Authors picture

IsraelValley Desk | News

Headline image

Laurent Zecchini pour le journal Le Monde: "Aucun de ses prédécesseurs n’a été aussi puissant. Il n’a pas de rival capable de lui faire de l’ombre, sa cote de popularité reste forte plus de trois ans après le début de son second mandat, et il n’hésite pas à tenir la dragée haute à son alliée indispensable, l’Amérique de Barack Obama : il est le “roi Bibi”, son surnom est le titre d’une couverture récente du magazine Time. En une semaine, Benyamin Nétanyahou, premier ministre d’Israël, vient d’encaisser deux rapports accablants sur son exercice solitaire du pouvoir. Tout autre chef de gouvernement aurait été ébranlé, forcé en tout cas de rendre des comptes. Pas lui. Plusieurs de ses ministres sont épinglés, leur “responsabilité spéciale” stigmatisée par le contrôleur de l’Etat, Micha Lindenstrauss. Ils haussent les épaules…

Le premier verdict concerne l’épisode du Mavi-Marmara, ce paquebot turc de la “flottille pour Gaza”, pris d’assaut par les commandos israéliens, le 31 mai 2010, au prix de la mort de neuf passagers. M. Nétanyahou et son ministre de la défense, Ehoud Barak, ont agi, pour l’essentiel, seuls, sans écouter les avertissements des services de renseignement et de l’armée, sans concertation avec les ministres concernés.

Le premier ministre répond vertement qu’Israël, grâce à lui, “jouit d’un niveau de sécurité inconnu depuis des années”. Les critiques alors se focalisent : si c’est ainsi que le duo Nétanyahou-Barak, que l’on sait va-t-en-guerre à propos de l’Iran, envisage un bombardement des sites nucléaires de Téhéran, au risque d’embraser le Proche-Orient, alors le “roi Bibi” risque de ressembler au docteur Folamour…

Mais une critique chasse l’autre. M. Lindenstrauss tire une seconde salve : cette fois, son rapport concerne l’incendie du mont Carmel, en décembre 2010, qui a fait 44 morts. Le ministre de l’intérieur, Eli Yishai, le ministre des finances, Youval Steinitz, l’armée israélienne, la police, les services des pompiers, font l’objet d’accusations graves : manque de préparation, errements de la chaîne de commandement, hostilité entre ministres aux dépens de la sécurité.

Chacun a fermé les yeux, s’est défaussé sur son voisin. La responsabilité du premier ministre est engagée… Des sanctions ? Rien. Ni démission, ni reproche, ni blâme, autres que ceux de la presse. Glissent les critiques sur le premier ministre “Téflon” d’Israël ! Fort d’une majorité de 94 sièges sur 120 à la Knesset, M. Nétanyahou est persuadé qu’il peut affronter tous les orages, toutes les condamnations, intérieures et internationales. Celles-ci n’ont pas manqué à l’occasion de la mise en oeuvre de la politique d’expulsion et de détention massive des immigrés africains illégaux.

Après les Soudanais du Sud, la justice israélienne a donné son feu vert à l’expulsion de 2 000 Ivoiriens. Quelques jours avant, leur président, Alassane Ouattara, avait rencontré M. Nétanyahou. Et exprimé sa confiance : le gouvernement israélien “ne va pas contraindre des gens à retourner chez eux, vu l’histoire des déplacements du peuple juif…” Espoir déçu : la presse s’insurge, le gouvernement expulse…

Le front social s’agite, laissant présager une réédition de l’été 2011, lorsqu’un demi-million d’Israéliens étaient descendus dans la rue pour dénoncer la vie chère ? Les autorités israéliennes ne s’inquiètent pas : les jeunes “révolutionnaires” israéliens se refusant à placer leurs revendications sur le plan politique, ils vont peut-être compromettre leurs vacances, mais pas la stabilité du gouvernement.

Mais que faire de ce pouvoir politique sans précédent, qui devrait permettre de l’audace, puisque M. Nétanyahou peut désormais faire abstraction de la surenchère de ses alliés extrémistes ? Une chose est sûre : le premier ministre est privé d’excuses pour expliquer à l’administration Obama qu’il ne peut prendre des risques pour la paix avec les Palestiniens, faute d’une majorité politique suffisante pour l’accompagner dans une décision historique.

Il est dommage que l’anniversaire du 14 juin 2009 soit passé inaperçu. Ce jour-là, M. Nétanyahou, dans un discours à l’université Bar-Ilan de Tel-Aviv, acceptait, pour la première fois, la création d’un “Etat palestinien démilitarisé, côte à côte avec l’Etat juif”. Ce ballon d’essai avait été lancé dix jours après l’"adresse au monde musulman" de M. Obama.

Toujours est-il que le programme de son parti, le Likoud, n’a pas été modifié, et que le gouvernement n’a pas jeté les fondations de deux Etats vivant “côte à côte”. Un accord de paix avec les Palestiniens est “crucial”, notamment "pour empêcher un Etat binational ", martèle “Bibi l’homme de paix”. Pour toute habitation de colon dont la Cour suprême ordonne la destruction, nous en construirons dix de plus, répond “Bibi le bâtisseur” !

Tout-puissant sur le plan intérieur, M. Nétanyahou l’est-il autant à l’extérieur ? Depuis l’affaire du Mavi-Marmara, Israël a perdu son seul allié stratégique dans la région, la Turquie, et la nouvelle Egypte du président islamiste Mohamed Morsi laisse planer l’idée d’une révision du traité de paix de 1979. Autour d’Israël, les dominos tombent, et l’axe de ses ennemis se renforce : Iran, Syrie, Liban, Turquie, Egypte, Gaza… Pour se protéger, Israël a construit des murs sur ses frontières avec la Cisjordanie, avec le Liban, la Syrie, l’Egypte, bientôt la Jordanie. Est-il encore temps pour le “roi Bibi” de rompre avec le cycle de la force, et d’utiliser son pouvoir politique pour esquisser des gestes de paix, plutôt que de se préparer, encore, à la guerre ?"

Laurent Zecchini (Service International)

Source: Le Monde.fr. Copyrights.

Israël et le Vietnam ont convenu d’exploiter au maximum les potentiels et la complémentarité de l'économie des deux pays et de parvenir à un équilibre de la balance commerciale. Ils se sont fixés trois milliards de dollars de commerce bilatéral dans les années prochaines. Lors de rencontres les israéliens et vietnamiens se sont engagées à accélérer les négociations sur un ac...

IsraelValley Desk | News

Selon un récent sondage, 10% des personnes accepteraient de donner le Mont du Temple aux Palestiniens alors qu'une majorité écrasante de 83% y sont fermement opposés. Le mont du Temple est un lieu saint du judaïsme. C'est le site sur lequel se trouvait le Temple de Jérusalem, détruit en 70 par Titus. La partie occidentale des murs monumentaux, bâtis par Hérode pour agrandir le site,...

Ilanit Goldberg | News

Un groupe de travail consacré au renforcement des relations commerciales entre Israël et la Grande Bretagne va voir le jour mercredi 29 mars. Lord Price, ministre du commerce extérieur, et Eli Cohen son homologue israélien, également en charge du portefeuille de l’Industrie se rencontreront en Israël pour inaugurer cette nouvelle alliance. (Times of Israel) LE SAVIEZ-VOUS? Les compa...

Eyal Aviv (Kikar hamedina) | News

Anonymous est un mouvement hacktiviste, se manifestant notamment sur Internet. Tous les 7 Avril cette organisation lance une attaque sur Israël avec l'objectif "d'effacer Israël du cyber-espace" Israël a mis ses experts et ses services de sécurité en alerte pour contrer des cyber-attaques attendues de la part d'Anonymous. Le nom de ce collectif est considéré comme un mot fourre-tou...

Eyal Aviv | News

La technologie de la société IceCure détruit les tumeurs du sein en les congelant dans des boules de glace. La société biomédicale israélienne qui a lancé l’application de la cryoablation (un processus qui utilise un froid extrême pour geler et détruire les tissus malades) en tant que traitement pour des tumeurs bénignes du sein (fibroadénomes), a l’intention de développer s...

IsraelValley Desk | News

La Chine veut appliquer une nouvelle politique concernant les investissements dans les pays étrangers, mais Netanyahu a demandé au président chinois Xi Jingping de faire une exception pour Israël, qui a selon lui un faible poids économique. Pékin, au mois de janvier, a décidé de restreindre les capitaux chinois dépensés à l’étranger, pour stimuler son économie nationale. La Sa...

IsraelValley Desk | News

Nouvelle mitigée en Israël. Les chiffres ont été publiés par le journal Haaretz : Teva va licencier prochainement environ 3000 employés, ceci afin de "réduire ses couts". Le Groupe emploie actuellement 57 000 personnes dans le monde, dont environ 6000 en Israël. Teva Pharmaceutical Industries est une entreprise pharmaceutique israélienne domiciliée à Petah Tikva, spécialisée dan...

Eyal Aviv (Kikar hamedina) | News

EXCLUSIF ISRAELVALLEY. Excellente nouvelle pour l'Université hébraïque de Jérusalem qui encaisse $40 Millions suite à la vente de Mobileye à Intel. Le Professeur Amnon Shashua, inventeur du système Mobileye, a démarré ses travaux dans le cadre de sa fonction à l'Université. Mobileye est une société israélienne de haute technologie qui développe des systèmes anti-collisions et...

Ilan Kotel (Tel Aviv) | News

Intel, The Floor et la Bourse de Tel Aviv (TASE) avec le support de HSBC, Intesa Sanpaolo, Deutsche Bank, CTBC, Accenture et KPMG, lancent un "Blockchain Hackathon" international. Le mot hackathon désigne à la fois le principe, le moment et le lieu d'un événement où un groupe de développeurs volontaires se réunissent pour faire de la programmation informatique collaborative, sur plusieu...

Ilan Kotel (Tel Aviv) | News

Le Royaume-Uni et les Etats-Unis interdisent plusieurs appareils électroniques en cabine sur les vols en provenance de nombreux pays. Israël n'est pas touché par cette mesure. Les autorités craignent qu'ils puissent dissimuler des bombes. La France réfléchit à prendre des mesures identiques. Selon (1) : "Nouvelles mesures de sécurité dans les avions. Les Etats-Unis et le Royaume-Uni...

IsraelValley Desk | News

Le Premier ministre pourrait avancer le scrutin prévu en 2019. Une façon de mettre à plat les tensions au sein de son gouvernement, mais aussi de faire oublier ses ennuis judiciaires. Des élections anticipées en Israël ? Peut-être, mais pas tout de suite. Du moins pas avant le retour à la fin de la semaine de Benyamin Nétanyahu, actuellement en voyage officiel en Chine. Dans les cou...

IsraelValley Desk | News

L’incident survenu ce samedi à Orly rappelle que les aéroports français sont des cibles vulnérables. Celui de Tel Aviv, à l'inverse, est présenté comme un modèle du genre en matière de sécurité. Des contrôles à l’entrée du terminal d’Orly auraient-il pu empêcher l’attaque d’une patrouille de militaires? Ou dissuader son assaillant, un homme de 39 ans, de passer à l...

IsraelValley Desk | News

Le saviez-vous ? Le fonds Orange Digital Ventures a pris une participation en 2016 au sein de SecBI, une start-up de Beer-Sheva à la pointe dans le développement de solutions pour la détection de menaces avancées de cybersécurité. Selon une revue spécialisée : « Orange a défini la cyber sécurité comme un de ses axes stratégiques prioritaires" a déclaré Michel Van Den Berghe, D...

Eyal Aviv | News

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu est arrivé aujourd’hui en Chine pour une visite officielle. La visite fait suite à une invitation du président chinois Xi Jinping et marque 25 ans de l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays. Le président chinois rencontrera le Premier ministre Netanyahu et l'accueillera pour un dîner officiel. Le Premier ministre rencont...

Aharon Kahn | News

L’équipe d’experts qui prépare le premier plan de budget pour l’année 2018 avait reçu des instructions claires de la part de Donald Trump: réduire (parfois de manière drastique) les budgets de nombreux ministères afin d’augmenter ceux des trois départements liés à la sécurité du pays : défense (+10%), sécurité intérieure (+7%) et ministère des Anciens combattants et vé...

IsraelValley Desk | News