Jun 28

ISRAELVALLEY - TIME MAGAZINE TITRAIT RÉCEMMENT SUR "LE ROI BIBI", SANS RIVAL ET TOUJOURS POPULAIRE. En une semaine, il vient d'encaisser deux rapports accablants sur son exercice solitaire du pouvoir.

Authors picture

IsraelValley Desk | News

Headline image

Laurent Zecchini pour le journal Le Monde: "Aucun de ses prédécesseurs n’a été aussi puissant. Il n’a pas de rival capable de lui faire de l’ombre, sa cote de popularité reste forte plus de trois ans après le début de son second mandat, et il n’hésite pas à tenir la dragée haute à son alliée indispensable, l’Amérique de Barack Obama : il est le “roi Bibi”, son surnom est le titre d’une couverture récente du magazine Time. En une semaine, Benyamin Nétanyahou, premier ministre d’Israël, vient d’encaisser deux rapports accablants sur son exercice solitaire du pouvoir. Tout autre chef de gouvernement aurait été ébranlé, forcé en tout cas de rendre des comptes. Pas lui. Plusieurs de ses ministres sont épinglés, leur “responsabilité spéciale” stigmatisée par le contrôleur de l’Etat, Micha Lindenstrauss. Ils haussent les épaules…

Le premier verdict concerne l’épisode du Mavi-Marmara, ce paquebot turc de la “flottille pour Gaza”, pris d’assaut par les commandos israéliens, le 31 mai 2010, au prix de la mort de neuf passagers. M. Nétanyahou et son ministre de la défense, Ehoud Barak, ont agi, pour l’essentiel, seuls, sans écouter les avertissements des services de renseignement et de l’armée, sans concertation avec les ministres concernés.

Le premier ministre répond vertement qu’Israël, grâce à lui, “jouit d’un niveau de sécurité inconnu depuis des années”. Les critiques alors se focalisent : si c’est ainsi que le duo Nétanyahou-Barak, que l’on sait va-t-en-guerre à propos de l’Iran, envisage un bombardement des sites nucléaires de Téhéran, au risque d’embraser le Proche-Orient, alors le “roi Bibi” risque de ressembler au docteur Folamour…

Mais une critique chasse l’autre. M. Lindenstrauss tire une seconde salve : cette fois, son rapport concerne l’incendie du mont Carmel, en décembre 2010, qui a fait 44 morts. Le ministre de l’intérieur, Eli Yishai, le ministre des finances, Youval Steinitz, l’armée israélienne, la police, les services des pompiers, font l’objet d’accusations graves : manque de préparation, errements de la chaîne de commandement, hostilité entre ministres aux dépens de la sécurité.

Chacun a fermé les yeux, s’est défaussé sur son voisin. La responsabilité du premier ministre est engagée… Des sanctions ? Rien. Ni démission, ni reproche, ni blâme, autres que ceux de la presse. Glissent les critiques sur le premier ministre “Téflon” d’Israël ! Fort d’une majorité de 94 sièges sur 120 à la Knesset, M. Nétanyahou est persuadé qu’il peut affronter tous les orages, toutes les condamnations, intérieures et internationales. Celles-ci n’ont pas manqué à l’occasion de la mise en oeuvre de la politique d’expulsion et de détention massive des immigrés africains illégaux.

Après les Soudanais du Sud, la justice israélienne a donné son feu vert à l’expulsion de 2 000 Ivoiriens. Quelques jours avant, leur président, Alassane Ouattara, avait rencontré M. Nétanyahou. Et exprimé sa confiance : le gouvernement israélien “ne va pas contraindre des gens à retourner chez eux, vu l’histoire des déplacements du peuple juif…” Espoir déçu : la presse s’insurge, le gouvernement expulse…

Le front social s’agite, laissant présager une réédition de l’été 2011, lorsqu’un demi-million d’Israéliens étaient descendus dans la rue pour dénoncer la vie chère ? Les autorités israéliennes ne s’inquiètent pas : les jeunes “révolutionnaires” israéliens se refusant à placer leurs revendications sur le plan politique, ils vont peut-être compromettre leurs vacances, mais pas la stabilité du gouvernement.

Mais que faire de ce pouvoir politique sans précédent, qui devrait permettre de l’audace, puisque M. Nétanyahou peut désormais faire abstraction de la surenchère de ses alliés extrémistes ? Une chose est sûre : le premier ministre est privé d’excuses pour expliquer à l’administration Obama qu’il ne peut prendre des risques pour la paix avec les Palestiniens, faute d’une majorité politique suffisante pour l’accompagner dans une décision historique.

Il est dommage que l’anniversaire du 14 juin 2009 soit passé inaperçu. Ce jour-là, M. Nétanyahou, dans un discours à l’université Bar-Ilan de Tel-Aviv, acceptait, pour la première fois, la création d’un “Etat palestinien démilitarisé, côte à côte avec l’Etat juif”. Ce ballon d’essai avait été lancé dix jours après l’"adresse au monde musulman" de M. Obama.

Toujours est-il que le programme de son parti, le Likoud, n’a pas été modifié, et que le gouvernement n’a pas jeté les fondations de deux Etats vivant “côte à côte”. Un accord de paix avec les Palestiniens est “crucial”, notamment "pour empêcher un Etat binational ", martèle “Bibi l’homme de paix”. Pour toute habitation de colon dont la Cour suprême ordonne la destruction, nous en construirons dix de plus, répond “Bibi le bâtisseur” !

Tout-puissant sur le plan intérieur, M. Nétanyahou l’est-il autant à l’extérieur ? Depuis l’affaire du Mavi-Marmara, Israël a perdu son seul allié stratégique dans la région, la Turquie, et la nouvelle Egypte du président islamiste Mohamed Morsi laisse planer l’idée d’une révision du traité de paix de 1979. Autour d’Israël, les dominos tombent, et l’axe de ses ennemis se renforce : Iran, Syrie, Liban, Turquie, Egypte, Gaza… Pour se protéger, Israël a construit des murs sur ses frontières avec la Cisjordanie, avec le Liban, la Syrie, l’Egypte, bientôt la Jordanie. Est-il encore temps pour le “roi Bibi” de rompre avec le cycle de la force, et d’utiliser son pouvoir politique pour esquisser des gestes de paix, plutôt que de se préparer, encore, à la guerre ?"

Laurent Zecchini (Service International)

Source: Le Monde.fr. Copyrights.

BREAKING NEWS. L'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) est revenue jeudi 24 juillet sur sa recommandation de ne plus desservir l'aéroport de Tel Aviv, tout en appelant à "surveiller étroitement les risques relatifs à la sécurité des vols". L'AESA avait émis mercredi une recommandation invitant les compagnies aériennes européennes à ne plus desservir Israël, du fait de la situation...

Eyal Goren (Tel Aviv) | News

Le Point (Copyrights) : "Al Jazeera est financée par le Qatar, proche du mouvement islamiste Hamas, engagé dans le conflit avec l'armée israélienne qui a fait plus de 600 morts palestiniens dans la bande de Gaza. La chaîne qatarie a annoncé mardi que son bureau à Gaza avait été touché par des tirs. Selon un journaliste de l'AFP, il s'agissait de tirs d'avertissement auxquels procède parfois...

IsraelValley Desk | News

Lors d'une visite à Sderot, le ministre des Finances a détaillé les mesures spéciales. «Notre travail est de vous fournir un Dôme de fer économique sur lequel vous pouvez compter," a déclaré le ministre des Finances Yair Lapid aujourd'hui lors d’une visite à Sderot et aux villages voisins de la bande de Gaza. Il était accompagné de hauts fonctionnaires du ministère des F...

Julie Klein | News

Les États-Unis ont officiellement demandé à leurs ressortissants d'éviter de se rendre en Israël et à Gaza en raison du conflit qui y fait rage. Site internet de RTL (Copyrights) : "Les Etats-Unis ont émis ce lundi un avertissement demandant à leurs ressortissants de ne pas se rendre en Israël, dans la bande de Gaza ou en Cisjordanie, en raison des vives tensions qui secouent la région. "...

IsraelValley Desk | News

La Chambre de Commerce Israël-France à Tel Aviv accueille cet été cinq jeunes stagiaires de Grandes Ecoles qui, pour certains d'entre eux, sont en Israël pour la première fois. Ils habitent le centre de Tel Aviv et se rendent (pour deux d'entre eux) tous les matins à l'incubateur TheHive de Gvahim situé sur le campus de l'Université de Tel Aviv. Nous leur avons demandé de témoigner, s'ils le s...

Yaël Haouzi | News

L'aide totale à Israël pour le système antimissile approuvée cette semaine par les Etats-Unis s'élève à 621 millions de dollars. Le sous-comité du Senat américain affecté à la défense a approuvé le transfert de 351 millions de dollars à Israël pour le système de défense antimissile Dôme de fer. Le transfert intervient alors que l'opération « bordure protect...

Julie Klein | News

Un peu après 18h, les forces israéliennes ont confirmé la mort de 13 soldats du bataillon d'infanterie Golani. La presse internationale s'était déjà fait l'écho de ce bilan meurtrier dans la matinée. ISRAELVALLEY BREAKING NEWS. Ce matin un tournant de la guerre s'opère de manière dramatique. Selon le site internet Ynet (qui est en liaison directe avec la censure militaire), un bataillon ...

Youval Barzilay (Tel Aviv) | News

L’organisation « The Face of Israel » s’applique depuis quelques années à mettre en œuvre des campagnes de diplomatie publique estimant que « l’État hébreu demeure l’un des pays les plus mal compris dans le monde » explique Michel Azoulay un des responsables. À travers des programmes de visite, elle entend montrer aux personnes et aux groupes d’influence, comme aux correspondants des médias...

Eric Shiran (Tel Aviv) | News

Est-ce le signe d’un éclatement de la coalition ou celui de la reprise en main du gouvernement par le premier ministre ? Depuis quelques semaines certains ministres se lançaient dans des déclarations personnelles intempestives pour critiquer la politique suivie par Benjamin Netanyahou et même menacer de quitter leur poste si certaines conditions n’...

Jacques BENILLOUCHE | News

Les roquettes palestiniennes n’étaient pas envoyées pour tuer ou pour détruire mais pour tester la défense israélienne et la qualité de réaction du système Dôme de fer. À la demande de Téhéran. Après plus d’une semaine de conflit militaire entre le Hamas et Israël, les stratèges et les analystes de l’État-major israélien essaient de comprendre pourquoi le Hamas s’est lancé dans une aventure ...

Jacques BENILLOUCHE | News

21h. Une première tête qui tombe. Décision Brutale et Irrévocable : Le Premier Ministre Netanyahou, ne pouvant se séparer pour des raisons politiques de son Ministre des Affaires étrangères, demande à Danny Dannon de quitter le Gouvernement immédiatement. Ses critiques publiques du Premier Ministre lui auront été fatales. Il avait déclaré la semaine dernière au cours de la réunion du Cabine...

Eyal Friedman (Tel Aviv) | News

Tsidkat-Eliaou est une association officielle qui aide les familles les plus démunies vivant dans des conditions particulièrement précaires à Jérusalem. Tsidkat-Eliaou possède également une antenne d’aide et de soutien aux soldats de Tsahal. Les actions de soutien sont les suivantes : distribution de beignets pour Hanouka, de pizzas et boissons chaudes, de paniers « M...

IsraelValley Desk | News

Quand les canons grondent, les naissances sont plus nombreuses. L'hôpital Soroka de Beersheba a découvert cette semaine que les bombardement dans les villes du Sud ont entraîné une augmentation de 10% du nombre des naissances. L'hôpital attribuent la hausse des naissances à la tension et au stress dont sont victimes les femmes enceintes... Le professeur Eyal Sheiner, directeur adjoint de l'h...

David Illouz (Tel Aviv) | News

Le premier ministre canadien Stephen Harper a fait aujourd'hui la déclaration suivante en réponse à la situation en Israël : "Les tirs de roquettes aveugles sur Israël à partir de la bande de Gaza sont des actes terroristes, pour lesquels il n'existe aucune justification. Il est évident que le Hamas utilise délibérément des boucliers humains pour faire avancer le terroriste dans la région." ...

IsraelValley Plus | News

BREAKING NEWS. Les premières forces terrestres de Tsahal pénètrent dans Gaza. Ce sont les commandos marins "Shayetet 13", groupe d'élite de la marine, qui sont les premiers sur le terrain. On déplore déjà des blessés légers selon Ynet. Selon Le Monde : "Une fusillade a éclaté, dimanche 13 juillet, entre des combattants du Hamas et des membres d'un commando de la marine israélienne dans la...

Eyal Kaddosh (Tel Aviv) | News