Jun 28

ISRAELVALLEY - TIME MAGAZINE TITRAIT RÉCEMMENT SUR "LE ROI BIBI", SANS RIVAL ET TOUJOURS POPULAIRE. En une semaine, il vient d'encaisser deux rapports accablants sur son exercice solitaire du pouvoir.

Authors picture

IsraelValley Desk | News

Headline image

Laurent Zecchini pour le journal Le Monde: "Aucun de ses prédécesseurs n’a été aussi puissant. Il n’a pas de rival capable de lui faire de l’ombre, sa cote de popularité reste forte plus de trois ans après le début de son second mandat, et il n’hésite pas à tenir la dragée haute à son alliée indispensable, l’Amérique de Barack Obama : il est le “roi Bibi”, son surnom est le titre d’une couverture récente du magazine Time. En une semaine, Benyamin Nétanyahou, premier ministre d’Israël, vient d’encaisser deux rapports accablants sur son exercice solitaire du pouvoir. Tout autre chef de gouvernement aurait été ébranlé, forcé en tout cas de rendre des comptes. Pas lui. Plusieurs de ses ministres sont épinglés, leur “responsabilité spéciale” stigmatisée par le contrôleur de l’Etat, Micha Lindenstrauss. Ils haussent les épaules…

Le premier verdict concerne l’épisode du Mavi-Marmara, ce paquebot turc de la “flottille pour Gaza”, pris d’assaut par les commandos israéliens, le 31 mai 2010, au prix de la mort de neuf passagers. M. Nétanyahou et son ministre de la défense, Ehoud Barak, ont agi, pour l’essentiel, seuls, sans écouter les avertissements des services de renseignement et de l’armée, sans concertation avec les ministres concernés.

Le premier ministre répond vertement qu’Israël, grâce à lui, “jouit d’un niveau de sécurité inconnu depuis des années”. Les critiques alors se focalisent : si c’est ainsi que le duo Nétanyahou-Barak, que l’on sait va-t-en-guerre à propos de l’Iran, envisage un bombardement des sites nucléaires de Téhéran, au risque d’embraser le Proche-Orient, alors le “roi Bibi” risque de ressembler au docteur Folamour…

Mais une critique chasse l’autre. M. Lindenstrauss tire une seconde salve : cette fois, son rapport concerne l’incendie du mont Carmel, en décembre 2010, qui a fait 44 morts. Le ministre de l’intérieur, Eli Yishai, le ministre des finances, Youval Steinitz, l’armée israélienne, la police, les services des pompiers, font l’objet d’accusations graves : manque de préparation, errements de la chaîne de commandement, hostilité entre ministres aux dépens de la sécurité.

Chacun a fermé les yeux, s’est défaussé sur son voisin. La responsabilité du premier ministre est engagée… Des sanctions ? Rien. Ni démission, ni reproche, ni blâme, autres que ceux de la presse. Glissent les critiques sur le premier ministre “Téflon” d’Israël ! Fort d’une majorité de 94 sièges sur 120 à la Knesset, M. Nétanyahou est persuadé qu’il peut affronter tous les orages, toutes les condamnations, intérieures et internationales. Celles-ci n’ont pas manqué à l’occasion de la mise en oeuvre de la politique d’expulsion et de détention massive des immigrés africains illégaux.

Après les Soudanais du Sud, la justice israélienne a donné son feu vert à l’expulsion de 2 000 Ivoiriens. Quelques jours avant, leur président, Alassane Ouattara, avait rencontré M. Nétanyahou. Et exprimé sa confiance : le gouvernement israélien “ne va pas contraindre des gens à retourner chez eux, vu l’histoire des déplacements du peuple juif…” Espoir déçu : la presse s’insurge, le gouvernement expulse…

Le front social s’agite, laissant présager une réédition de l’été 2011, lorsqu’un demi-million d’Israéliens étaient descendus dans la rue pour dénoncer la vie chère ? Les autorités israéliennes ne s’inquiètent pas : les jeunes “révolutionnaires” israéliens se refusant à placer leurs revendications sur le plan politique, ils vont peut-être compromettre leurs vacances, mais pas la stabilité du gouvernement.

Mais que faire de ce pouvoir politique sans précédent, qui devrait permettre de l’audace, puisque M. Nétanyahou peut désormais faire abstraction de la surenchère de ses alliés extrémistes ? Une chose est sûre : le premier ministre est privé d’excuses pour expliquer à l’administration Obama qu’il ne peut prendre des risques pour la paix avec les Palestiniens, faute d’une majorité politique suffisante pour l’accompagner dans une décision historique.

Il est dommage que l’anniversaire du 14 juin 2009 soit passé inaperçu. Ce jour-là, M. Nétanyahou, dans un discours à l’université Bar-Ilan de Tel-Aviv, acceptait, pour la première fois, la création d’un “Etat palestinien démilitarisé, côte à côte avec l’Etat juif”. Ce ballon d’essai avait été lancé dix jours après l’"adresse au monde musulman" de M. Obama.

Toujours est-il que le programme de son parti, le Likoud, n’a pas été modifié, et que le gouvernement n’a pas jeté les fondations de deux Etats vivant “côte à côte”. Un accord de paix avec les Palestiniens est “crucial”, notamment "pour empêcher un Etat binational ", martèle “Bibi l’homme de paix”. Pour toute habitation de colon dont la Cour suprême ordonne la destruction, nous en construirons dix de plus, répond “Bibi le bâtisseur” !

Tout-puissant sur le plan intérieur, M. Nétanyahou l’est-il autant à l’extérieur ? Depuis l’affaire du Mavi-Marmara, Israël a perdu son seul allié stratégique dans la région, la Turquie, et la nouvelle Egypte du président islamiste Mohamed Morsi laisse planer l’idée d’une révision du traité de paix de 1979. Autour d’Israël, les dominos tombent, et l’axe de ses ennemis se renforce : Iran, Syrie, Liban, Turquie, Egypte, Gaza… Pour se protéger, Israël a construit des murs sur ses frontières avec la Cisjordanie, avec le Liban, la Syrie, l’Egypte, bientôt la Jordanie. Est-il encore temps pour le “roi Bibi” de rompre avec le cycle de la force, et d’utiliser son pouvoir politique pour esquisser des gestes de paix, plutôt que de se préparer, encore, à la guerre ?"

Laurent Zecchini (Service International)

Source: Le Monde.fr. Copyrights.

Contrairement aux autres devises monétaires, Bitcoin n'est pas l'incarnation de l'autorité d'un État, d'une banque ou d'une entreprise. Bitcoin est une monnaie virtuelle, mais aussi un moyen de paiement qui fait trembler toutes les banques centrales. Fort d’un succès probant dans le pays, l’Etat israélien a décidé d’en faire un allié plutôt que de le combattre. Le restaurant Barkayma du quar...

Simon Assoun (AJ) | News

En Israël, l’Administration fiscale coopère à l’intégration facilitée des Olims. Nous exposons ici succinctement les cinq principales mesures dont bénéficient les Olims (nouveaux immigrants en Israël). 1. Réduction de la taxe municipale Toutes les villes en Israël ont établi une taxe appelée Arnona. Tous les olims bénéficient d’une réduction quant au montant dont ils doivent s’acquitt...

abitbol-associes.com | News

La coalition de M. Netanyahu devrait comprendre outre le Likud (30 sièges), HaBayit HaYehudi (8 députés) et Yisraël Beiteinu (6 députés), les partis ultra-orthodoxes Shass (7 sièges) et la Liste Unifiée de la Torah (6 sièges) ainsi que le parti de centre droit Koulanou (10 sièges). Bennett devrait obtenir le Ministère de l’Education, les ministères de l’Agriculure et de la Culture. M. Lieberman...

Times of Israel | News

EXCLUSIF. Israël a mis en place en urgence au Népal tout un dispositif médical et de rapatriement vers Tel Aviv pour sauver les bébés (au moins 24) nés de mère porteuse. Plus de cent cliniques privées seraient spécialisées dans l'aide à la procréation, y compris via des mères porteuses. Ce commerce générerait plusieurs centaines de bébés par an. ADOPTION AU NEPAL. Au Népal, l’adoption inter...

Dan Assayah (Tel-Aviv) | News

En Israël, il y a bien des choses que l'on ne retrouve nulle part ailleurs dans le monde. Un exemple qui est cité dans un excellent article de Times of Israel : la colle sur les enveloppes et des timbres israéliens est strictement casher (supervision du Rabbinat d'Israël). HISTOIRE DE TMBRES DANS NOS ARCHIVES EN 2008. A l'occasion des 60 ans d'Israël et de la commémoration du premier vol ...

Dan Amsellem (Tel Aviv) | News

Rien n'arrête "le progrès" en Israël. Des installations en libre service de lavage des chiens ont été installées avec succès dans la capitale économique d'Israël Tel Aviv. La 1ère station de lavage pour chien que nous avons visité permet, selon le fabriquant, de "laver, déparasiter et sécher en une dizaine de minutes, peu importe le degré de saleté du chien puisque la cabine possède un syst...

Ilan Friedman-Cohen | News

Le magazine Time publie sa liste des hommes et femmes les plus influents, quel que soit leur domaine d'activité. Les hommes politiques côtoient donc aussi bien les personnalités du cinéma que les entrepreneurs et les sportifs. Marine Le Pen été désignée cette année comme l’une des 100 personnalités influentes du monde. Netnayhou figure dans la même liste. Il est resté en Israël pour les célébra...

Eyal Ganim (Rehovot) | News

Le magazine américain Saveur Magazine’s a classé la ville de Tel-Aviv parmi les trois meilleures destinations culinaires au monde des villes de moins de 800 000 habitants, après Lyon (France) et Florence (Italie). Tel-Aviv a été également été primée dans la catégorie des meilleurs marchés, juste après ceux de Paris et Barcelone. La ville regorge de plus de 4500 restaurants et abrite trois im...

Déborah Partouche | News

Les commémorations du Yom Hazikaron débuteront ce soir à 20h00 à la mémoire des 23 320 soldats tombés au combat. Cette année, Israël honorera la mémoire de 116 victimes supplémentaires, dont 73 soldats et civils tués l’été dernier, durant la guerre menée contre le Hamas dans la bande de Gaza. La cérémonie officielle aura lieu mercredi au cimetière du Mont Herzl à Jérusalem en présence du p...

Coolamnews.com | News

Le maire de Haïfa, port industriel du nord d'Israël, a exigé la fermeture de cinq usines pétrochimiques après la publication d'un rapport établissant un lien entre la pollution de l'air et un taux élevé de cancer chez les résidents de la ville. Le maire, Yona Lahav, a envoyé ce matin des camions bloquer les entrées de deux raffineries du port. "A partir de maintenant, aucun cmion-citerne n'a...

Le Figaro (Copyrights) | News

Il est un domaine où les israéliens excellent: le photojournalisme. L'un des Maîtres le plus talentueux de sa génération est certainement Nati Shohat qui pratique le photojournalisme avec un talent inégalé. Ses photographies ont fait le tour du monde. Les plus grands médias (Time, ...) ont fait paraître ses photos qui révèlent Jérusalem sous un regard très particulier. Nati Shohat dirige depuis...

Dan Rosh (Tel Aviv) | News

Le géant pharmaceutique bâlois Novartis a annoncé jeudi que sa filiale Sandoz a obtenu le feu vert des autorités américaines pour une version générique d'un traitement contre la sclérose en plaques. Cette maladie touche près de 500'000 personnes aux Etats-Unis. L'agence américaine des médicaments, la Food and Drug Administration (FDA), a homologué le médicament de Sandoz appelé Glatopa, qui ...

Hebdo.ch | News

Pour la première fois, des survivants de l’Holocauste qui ont été violés ou agressés sexuellement en tant qu’enfants et adolescents dans les ghettos et les camps de concentration et de travail parlent devant la caméra de ce qui leur est arrivé et de l’impact de cette violence sexuelle sur leur vie au cours des 70 années qui ont suivi la guerre. Ces individus ont caché les abus sexuels qu’ils on...

Times of Israel | News

La Cour suprême a confirmé mercredi la loi dite anti-boycott, qui permet de mener des poursuites judiciaires contre toute personne ou entité qui appelle à un boycott économique, culturel ou universitaire d'Israël ou des "zones sous son contrôle," une référence aux implantations de Cisjordanie. Les juges ont rejeté les pétitions qui faisait valoir que la loi, qui vise à faciliter les poursuit...

i24news | News

Un accord entre la France et les Etats-Unis a été signé l'an dernier pour immuniser la SNCF contre des poursuites sur le territoire américain visant sa responsabilité dans la Shoah. La France a fini par trouver un accord avec Washington sur la question épineuse de l’indemnisation des Américains transportés vers les camps de concentration durant la Seconde Guerre mondiale. La SNCF versera 60...

Latribune.fr | News