Jun 27

ISRAELVALLEY - ISRAËL-MAROC. Malgrés les brouilles politiques à répétition, Mohammed VI a souvent courtisé la communauté séfarade d'Israël.

Authors picture

IsraelValley Desk | News

Headline image

En 2002, le Maroc ferme le bureau de liaison israélien à Rabat. Une brouille, plutôt qu’une rupture politique. Depuis, Rabat a changé de stratégie, misant davantage sur le raffermissement de ces liens avec la communauté séfarade d’origine marocaine. Rétrospective.

Selon un site israélien, le neveu du roi Mohammed VI aurait rencontré le très polémique rabbin Ovadia Yosef. La nouvelle, si elle s’avère, a de quoi surprendre, toutefois, les relations entre le Maroc et Israël n’ont jamais cessé d’exister même aux plus sombres heures du conflit israélo-palestinien. Politique, commerce, sécurité et religions sont autant de liens qui unissent les deux pays.

Ces relations remontent aux premières heures de l’indépendance du royaume. Elles ont connu leur plus forte intensité au lendemain de la signature des accords d’Oslo, le 13 septembre 1993, entre les Palestiniens de l’OLP et le gouvernement travailliste d’Yitzhak Rabin. Deux jours après cette signature, le Premier ministre, accompagné de son ministre des Affaires étrangères, Shimon Péres, effectue une escale à Rabat et s’entretient avec le roi Hassan II. Les premiers entretiens officiels entre le roi du Maroc et le Premier ministre israélien.

Hassan II, le médiateur
Bien avant cette date, nombreux ont été les responsables israéliens à avoir foulé la terre marocaine mais ils le firent dans le plus grand secret. Une grande partie des négociations précédant la visite de l’ancien président égyptien, Anouar Sadate, s’est tenue au Maroc entre le chef des services secrets du Caire, le général Kamal Adham et le ministre israélien des Affaires étrangères, le général Moshé Dayan. Des réunions secrètes couronnées, du 17 septembre 1978, par la signature des accords de Camp David.

Cet engagement politique du royaume dans le conflit opposant certains pays arabes à Israël a marqué, momentanément, le pas lors de l’exclusion, en 1979, de l’Egypte de la Ligue arabe pour reprendre une cadence, normale trois ans plus tard à l’occasion du Sommet arabe de Fès. C’est la première fois que les pays arabes reconnaissent, officieusement, l’Etat d’Israël. Au cours de ce sommet, le roi Hassan prononçait sa célèbre phrase « nous ne combattons pas un spectre ». Une victoire diplomatique pour l’ancien monarque. Dès lors, les rencontres aves les responsables israéliens ne se font plus en catimini : en 1986, Hassan II reçoit officiellement Shimon Péres, alors Premier ministre de l’Etat d’Israël.

« Souvent Hassan II recevait des responsables israéliens à la demande des Palestiniens. Avant 1993, ces derniers avaient besoin d’un médiateur. L’ancien monarque s’acquittait de cette mission. Ce rôle de médiateur, le Maroc continue à le jouer mais dans une moindre mesure. Actuellement, les Palestiniens discutent à visage découvert avec les Israéliens », explique le politologue Mohamed Darif.

En 2000, la seconde Intifada met un terme au relations diplomatiques israélo-marocaines, mais le Maroc conserve, bien qu’amoindri, un rôle sur la scène internationale reconnu par les Etats-Unis. En 2009, le président américain Barak Obama, dans un message adressé en 2009 au roi Mohammed VI, espère que « le Maroc va jouer un rôle important dans le rapprochement entre le monde arabe et Israël, tout en sachant que cela entraînera une paix stable et une solution au conflit au Moyen-Orient ».

Le Maroc courtise la communauté séfarade
Aujourd’hui, le nombre des Israéliens à être d’origine marocaine serait entre 600 000 et un million. Une communauté qui tient à conserver ses liens avec le royaume. « Ils sont toujours considérés par la loi comme des Marocains », souligne l’universitaire Mohamed Darif. Ces liens, Rabat tient à les préserver et à les consolider.

C’est ainsi qu’en août 2003, le roi Mohammed VI recevait le grand rabbin de la communauté séfarade, Chélomo Moché Amar, d’origine marocaine. En janvier 2010, l’ambassadeur itinérant du Maroc, Serge Berdugo, également président de la communauté juive marocaine, remet au président de la communauté juive de Marbella, Raphaël Cohen, le Wissam Al Arch de l’Ordre de Chevalier décerné par le roi Mohammed VI. Deux ans plus tard, Berdugo préside une cérémonie similaire, cette fois aux Etats-Unis, au profit de Raphaël Benchimol, rabbin orthodoxe et membre de la Congrégation Sépharade de Manhattan, qui bénéficie de la même distinction royale.

Les relations diplomatiques entre le Maroc et Israël sont toutefois encore interrompues. Des obstacles s’opposent, actuellement, à une telle perspective. Les partis politiques, l’institution religieuse et une grande partie du tissu associatif, à l’exception des mouvements amazighs, y sont fortement hostiles.
Relations économique.

En dépit de la controverse suscitée par certains associations marocaines sur le volume des échanges commerciaux entre le Maroc et Israël, force est de constater qu’ils demeurent très faibles, ne dépassant 50 millions de dollars par an. Que représente ce chiffre dans la balance commerciale du Maroc par rapport, par exemple, aux 2,6 milliards de dollars d’échanges enregistrés en 2011, avec les Etats-Unis.

Le tourisme israëlien au Maroc prometteur
A défaut d’une liaison directe entre Casablanca et Tel Aviv, les touristes israéliens à destination du Maroc sont contraints d’effectuer une escale en Turquie. En 2004, Rabat a commencé à encourager la venue de touristes juifs d’origine marocaine. Depuis, le nombre de touristes israéliens qui visitent le royaume est en nette progression. Des estimations, non officielles, avancent le chiffre de 5000 à 7000 par an. Signe de cette progression, le tour opérateur israélien Yambateva Voyage a ouvert, en 2011, un bureau à Marrakech.

Par Mohammed Jaabouk

Source: http://www.yabiladi.com/articles/details/11429/maroc-israel-liens-jamais-rompus.html

Lors d'une visite à Sderot, le ministre des Finances a détaillé les mesures spéciales. «Notre travail est de vous fournir un Dôme de fer économique sur lequel vous pouvez compter," a déclaré le ministre des Finances Yair Lapid aujourd'hui lors d’une visite à Sderot et aux villages voisins de la bande de Gaza. Il était accompagné de hauts fonctionnaires du ministère des F...

Julie Klein | News

Les États-Unis ont officiellement demandé à leurs ressortissants d'éviter de se rendre en Israël et à Gaza en raison du conflit qui y fait rage. Site internet de RTL (Copyrights) : "Les Etats-Unis ont émis ce lundi un avertissement demandant à leurs ressortissants de ne pas se rendre en Israël, dans la bande de Gaza ou en Cisjordanie, en raison des vives tensions qui secouent la région. "...

IsraelValley Desk | News

La Chambre de Commerce Israël-France à Tel Aviv accueille cet été cinq jeunes stagiaires de Grandes Ecoles qui, pour certains d'entre eux, sont en Israël pour la première fois. Ils habitent le centre de Tel Aviv et se rendent (pour deux d'entre eux) tous les matins à l'incubateur TheHive de Gvahim situé sur le campus de l'Université de Tel Aviv. Nous leur avons demandé de témoigner, s'ils le s...

Yaël Haouzi | News

L'aide totale à Israël pour le système antimissile approuvée cette semaine par les Etats-Unis s'élève à 621 millions de dollars. Le sous-comité du Senat américain affecté à la défense a approuvé le transfert de 351 millions de dollars à Israël pour le système de défense antimissile Dôme de fer. Le transfert intervient alors que l'opération « bordure protect...

Julie Klein | News

Un peu après 18h, les forces israéliennes ont confirmé la mort de 13 soldats du bataillon d'infanterie Golani. La presse internationale s'était déjà fait l'écho de ce bilan meurtrier dans la matinée. ISRAELVALLEY BREAKING NEWS. Ce matin un tournant de la guerre s'opère de manière dramatique. Selon le site internet Ynet (qui est en liaison directe avec la censure militaire), un bataillon ...

Youval Barzilay (Tel Aviv) | News

L’organisation « The Face of Israel » s’applique depuis quelques années à mettre en œuvre des campagnes de diplomatie publique estimant que « l’État hébreu demeure l’un des pays les plus mal compris dans le monde » explique Michel Azoulay un des responsables. À travers des programmes de visite, elle entend montrer aux personnes et aux groupes d’influence, comme aux correspondants des médias...

Eric Shiran (Tel Aviv) | News

Est-ce le signe d’un éclatement de la coalition ou celui de la reprise en main du gouvernement par le premier ministre ? Depuis quelques semaines certains ministres se lançaient dans des déclarations personnelles intempestives pour critiquer la politique suivie par Benjamin Netanyahou et même menacer de quitter leur poste si certaines conditions n’...

Jacques BENILLOUCHE | News

Les roquettes palestiniennes n’étaient pas envoyées pour tuer ou pour détruire mais pour tester la défense israélienne et la qualité de réaction du système Dôme de fer. À la demande de Téhéran. Après plus d’une semaine de conflit militaire entre le Hamas et Israël, les stratèges et les analystes de l’État-major israélien essaient de comprendre pourquoi le Hamas s’est lancé dans une aventure ...

Jacques BENILLOUCHE | News

21h. Une première tête qui tombe. Décision Brutale et Irrévocable : Le Premier Ministre Netanyahou, ne pouvant se séparer pour des raisons politiques de son Ministre des Affaires étrangères, demande à Danny Dannon de quitter le Gouvernement immédiatement. Ses critiques publiques du Premier Ministre lui auront été fatales. Il avait déclaré la semaine dernière au cours de la réunion du Cabine...

Eyal Friedman (Tel Aviv) | News

Tsidkat-Eliaou est une association officielle qui aide les familles les plus démunies vivant dans des conditions particulièrement précaires à Jérusalem. Tsidkat-Eliaou possède également une antenne d’aide et de soutien aux soldats de Tsahal. Les actions de soutien sont les suivantes : distribution de beignets pour Hanouka, de pizzas et boissons chaudes, de paniers « M...

IsraelValley Desk | News

Quand les canons grondent, les naissances sont plus nombreuses. L'hôpital Soroka de Beersheba a découvert cette semaine que les bombardement dans les villes du Sud ont entraîné une augmentation de 10% du nombre des naissances. L'hôpital attribuent la hausse des naissances à la tension et au stress dont sont victimes les femmes enceintes... Le professeur Eyal Sheiner, directeur adjoint de l'h...

David Illouz (Tel Aviv) | News

Le premier ministre canadien Stephen Harper a fait aujourd'hui la déclaration suivante en réponse à la situation en Israël : "Les tirs de roquettes aveugles sur Israël à partir de la bande de Gaza sont des actes terroristes, pour lesquels il n'existe aucune justification. Il est évident que le Hamas utilise délibérément des boucliers humains pour faire avancer le terroriste dans la région." ...

IsraelValley Plus | News

BREAKING NEWS. Les premières forces terrestres de Tsahal pénètrent dans Gaza. Ce sont les commandos marins "Shayetet 13", groupe d'élite de la marine, qui sont les premiers sur le terrain. On déplore déjà des blessés légers selon Ynet. Selon Le Monde : "Une fusillade a éclaté, dimanche 13 juillet, entre des combattants du Hamas et des membres d'un commando de la marine israélienne dans la...

Eyal Kaddosh (Tel Aviv) | News

Le conflit israélo-palestinien s'envenime de jour en jour. Les bombes tombent sur des quartiers d'habitation d'un côté comme de l'autre de la frontière. Les humains vivent dans la terreur et, visiblement, les animaux aussi. On sait que, dans la nature, les éléphants, qui vivent en groupe, sont très protecteurs envers leurs petits. Un instinct qu'ils ne perdent pas en captivité. Cela se passa...

IsraelValley Desk | News

Benjamin Netanyahou : "Le Hamas et d’autres organisations terroristes à Gaza, tirent des roquettes sur toutes les villes d’Israël : Tel-Aviv, Jérusalem, Haïfa, Beer Sheva, Sdérot, et bien d’autres encore. Aucun pays au monde ne saurait rester les bras croisés devant un tel déluge (des centaines) de roquettes qui s’abattent sur ses propres villes et Israël ne diffère en rien du reste du monde....

NosNondits | News