Jun 24

ISRAELVALLEY - C.A. TECHNOLOGIES LANCE UN NOUVEAU CENTRE D'INNOVATIONS A TEL-AVIV. Les chercheurs se concentreront sur les infrastructures informatiques pour les entreprises et la cyber sécurité

Authors picture

Vanessa Lamaire (Paris) | High-Tech

Headline image

Le PDG William McCracken de CA Technologies Inc a annoncé que l’entreprise américaine, un éditeur de logiciel, travaille actuellement sur ses opérations israéliennes, et lancera, en collaboration avec l’Université de Tel Aviv, un nouveau centre d’innovations.Ce dernier se concentrera sur la gestion des infrastructures informatiques pour les entreprises et la cyber sécurité. CA Technologies Inc n’a pas divulgué de détails sur le projet d’investissement pour le centre, mais il s’agirait au total de plusieurs millions de dollars.

CA Technologies Inc se joint à une liste croissante de multinationales high-tech qui sont en train de resserrer leurs liens avec le monde universitaire israélien. L’entreprise collabore déjà avec des institutions académiques aux Etats-Unis et en Inde. «Nous bénéficions d’idées et de nouvelles façons d’aider à résoudre les difficultés que connaissent nos clients, et qui pourrait conduire à de nouveaux produits et services dans l’avenir», a déclaré William McCracken.

Le co-fondateur et vice-président de CA Technologies Inc, Russell Artzt, qui était responsable des affaires de sécurité de l’entreprise, est à la tête de ce nouveau projet. L’entreprise n’a pas encore choisi l’emplacement de nouveau centre des innovations, qui est supposé démarrer dans quelques mois. William McCracken a affirmé que CA Technologies Inc vise à avoir “des centaines de chercheurs” au centre.

Par Shmulik Shelach, Globes, adaptation siliconwadi.fr

ISRAELVALLEY DANS NOS ARCHIVES
Le Forum de cybersécurité franco-israélien du 4 avril, organisé par Dominique Bourra, a mis en évidence la créativité israélienne sur la question du Man in the Browser, à savoir les menaces logiques et physiques pour les petites et les grandes entreprises. Itzik Kotler, CTO de Security Art, a souligné la croissance constante de l’arsenal des attaquants. Cette amplification de la menace potentielle par le contenant relance le débat sur le niveau de sécurité informatique de bon nombre d’entreprises. Mais derrière cet péril s’en profile un autre, l’attaque par le contenu que l’on pourrait résumer par cette question : quels effets produisent les attaques par la désinformation, la rumeur ou la polémique sur le fonctionnement global d’une entreprise ?

En vingt ans, le niveau d’agressivité des assauts par le contenu a subi une évolution aussi significative que ceux par le contenant, comme en témoigne cette agression informationnelle subie il y cinq ans par la filiale d’un grand groupe d’origine française en Belgique. Un concurrent déloyal diligente une intrusion sur le site de cette succursale. Il s’agit de créer un faux lien entre des cadres dirigeants et un site pédophile. Une fois l’opération réalisée, l’attaquant se donne les moyens pour que la police belge soit alertée du « délit » et ouvre une enquête. La vigilance du DSI permit à la direction de l’entreprise prise pour cible de stopper l’attaque en informant les autorités locales de la nature du piratage et de la manipulation diffamatoire induite par l’opération délictueuse. Ainsi fut évitée une crise informationnelle majeure par une attaque contenant-contenu.

Des attaques en image devenues monnaie courante
Au cours des années 90, deux entreprises aéronautiques furent durement touchées par ce type d’attaque. La société ATR fut victime d’une campagne de rumeurs menée principalement par le biais d’internet à la suite d’un crash aérien. En réaction, ATR organisa des démonstrations médiatiques sur la fiabilité de l’appareil, mais le modèle incriminé ne fut pas un succès commercial. Fin 98, la société Alcatel subit une campagne de rumeurs sur l’opacité de la communication financière de l’entreprise. Cette orchestration provoqua une chute historique du cours de l’action à la Bourse de Paris et perturba pendant plusieurs mois la gouvernance d’Alcatel.

Aujourd’hui, la déstabilisation des entreprises par l’information est devenue un phénomène récurrent. Les constructeurs de barrage sont régulièrement mis en accusation par des acteurs de la société civile qui utilisent le web pour amplifier leurs protestations contre des déplacements de population ou ce qu’ils considèrent comme des atteintes à l’environnement. Les coopératives laitières doivent faire face à un parasitage virtuel initié depuis une décennie par plusieurs centaines de sites et de blogs d’internautes qui dénoncent les risques sanitaires encourus par les consommateurs de lait de vache. Plus récemment, les opérateurs téléphoniques sont interpellés par des associations relayées par des sites qui les accusent de dissimuler les effets nocifs des antennes relais implantées dans les zones urbaines.

Dans ces débats publics, les entreprises se retrouvent dans des positions très défavorables. L’avantage est le plus souvent au détracteur, qu’il ait tort ou raison. L’orchestration d’une attaque informationnelle contre un point faible identifiable renforce la vulnérabilité d’une entreprise, perturbe la cohésion de sa direction générale, démoralise éventuellement son personnel. C’est ce qui arriva en 2000 à eToys, société de vente en ligne de jouets qui provoqua une mobilisation virulente d’internautes nord-américains pour avoir voulu s’emparer d’un nom de domaine déjà pris par des artistes suisses. En avril 2001, la société eToys mettait la clé sous la porte. (Source: pro.01net.com).

Source: http://siliconwadi.fr/3950/des-centaines-de-chercheurs-reunis-dans-un-nouveau-centre-dinnovations

Israël, leader mondial en termes de brevets déposés aux USA. L'Etat hébreu se situe au 3e rang derrière le Japon et Taiwan et devant la France, l'Allemagne ou la Chine. Israël est un leader mondial en matière de dépôt de brevets aux États-Unis, selon BDICoface, le plus grand groupe d'affaires israélien, qui note que 3.555 brevets ont été enregistrés en 2014, soit 21% de plus que l'an passé. ...

i24news | High-Tech

Créée en 2012, la start-Up israélienne daPulse est considérée par le PDG de Wix, comme "proposant le meilleur outil collaboratif sur le marché". La philosophie de daPulse, consiste à offrir une vision globale et partagée des différents projets d’une entreprise. La start-up permet à tout entrepreneur d’améliorer ses rendements ainsi que celui de ses associés en offrant, par l’intermédiaire d...

Silicon Wadi | High-Tech

Le 26 Avril 2015, une délégation d’entrepreneurs français est attendue en Israël pour un voyage d’étude sur le thème de l’Innovation. Il inaugurera le programme ISRAEL INSIDE de l’année 2015 mis en place par l’accélérateur Parrainer la Croissance et la société Traveltek. Plus généralement, les voyages d’études ISRAEL INSIDE sont destinés à favoriser échanges et coopérations portant sur des ...

Silicon Wadi | High-Tech

Alibaba se lance pour la première fois dans le capital-risque. Le géant chinois de l’e-commerce va placer des investissements dans l’un des principaux fonds de capital-risque d’Israël, Jerusalem Venture Partners. La nouvelle a été annoncée ce lundi par l’un des associés principal du fonds, Kobi Rozengarten, à l’occasion de la présentation des résultats annuels de la firme. Jerusalem Venture Par...

FrenchWeb | High-Tech

Un consortium de chercheurs de l'Union européenne, des développeurs de logiciels et des organismes de normalisation inventent un nouvel écosystème d'affaires qui permettra d'exploiter la puissance de l'Internet des objets pour chaque utilisateur - du consommateur à l'automobiliste en passant par le vacancier ou le fan de sport. Les partenaires du projet COMPOSE ont créé une plateforme infor...

Techno-science | High-Tech

Le Top 5 des économies avancées. Quels sont les pays avancés les mieux placés pour accélérer leur croissance au cours de la prochaine décennie ? Le palmarès des économistes de la Coface. Trois ans après le début de la reprise, les économies avancées continuent de tirer la croissance mondiale, même si celle-ci n’accélère que timidement, passant de 2,7 points en 2013 à 3 points en 2015. Mais c...

A.A. | High-Tech

REPORTAGE SPECIAL ISRAELVALLEY. Le haut conseil sur la robotique Médicale s’est déroulé ce lundi 23 mars dans une des salles du Dan Panorama à Tel Aviv. Il regroupait de nombreux Français et Israéliens professeurs, chercheurs ou encore représentant d’entreprises actifs dans ce secteur qui combine deux mondes qui s’opposent, la robotique associé à « l’infaillible » et la médecine associé à « l’a...

Yann Silvera (Tel Aviv) | High-Tech

Vingt sociétés israéliennes spécialisées dans le "Sport Tech" vont se rendre à Londres dans les prochains jours. Il s'agit de startups dont les solutions et les technologies pourraient intéresser les établissements sportifs britanniques, les radiodiffuseurs, les stades et les clubs sportifs. Les délégués israéliens ont été sélectionnés par un panel d’experts de l’industrie sur des dizaines d...

Israelscienceinfo | High-Tech

Omri “Bob” Shor est le co- fondateur et PDG de Medisafe. Depuis 2012, il fait partie des « entrepreneurs en Jeans », un programme parrainé par Boston faisant la promotion de l’éco-système entrepreneurial dans la ville de Haïfa, la ville natale de Omri. Medisafe est une application dont les données sont stockées sur le cloud et qui renseigne sur la consommation médicamenteuse des patients. L’obj...

Times of Israel | High-Tech

Les universités israéliennes ont recueilli 430 millions de dollars (fonds de recherche des entreprises et des fondations privées en Israël et à l’étranger) pendant l’année académique 2014 – une augmentation de 9 % par rapport à l’année précédente – mais cela reste insuffisant pour que les institutions puissent faire des recherches appropriées, selon un haut responsable du ministère de la Scienc...

Times of Israel | High-Tech

L’autorité des antiquités d’Israël lance sa première application : un jeu disponible sur iPhone et Android et destiné aux enfants de 7 à 11 ans, mais tout aussi intéressant pour les adultes qui aiment l’archéologie. L’application propose des jeux et des puzzles sur deux sites archéologiques célèbres, Lod et Qumran, et permet d’en savoir plus, notamment, sur les Rouleaux de la Mer Morte. Une...

Yaël Ancri (IsraPresse) | High-Tech

Trois microsatellites Samson ont été lancés à partir d’un avion, sur une orbite basse de 300/600 km, en formation. Mis au point par le Technion de Haïfa, sous la direction du Pr Pini Gourfil, en coopération avec les sociétés Rafael et Israel Aerospace Industries, chaque satellite est construit à partir de six cubes dont le volume ne dépasse pas 10cm3 et pour un poids total de 8 kg. Ces micr...

Israelmagazine | High-Tech

Innovation Made in Israel. Selon (1) : "Chaque jour, des pirates volent les données de millions de personnes dans le monde en s’introduisant dans les messageries privées. Problème : les logiciels antivirus n’informent l’utilisateur qu’après coup. La start-up israélienne LogDog a donc créé une application smartphone qui prévient en temps réel en cas d’attaque sur un compte Gmail, Yahoo, Face...

La Tribune | High-Tech

Selon (1) : "Avec l’allongement de l’espérance de vie, de plus en plus de personnes vivront avec la dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), une détérioration naturelle de la rétine survenant après 50 ans et qui dégrade progressivement la vue. Pour améliorer cela, des chercheurs de l’université de Tel-Aviv travaillent à l’élaboration d’une rétine artificielle. Celle-ci serait capable d...

La Tribune | High-Tech

Nouveau succès pour la biotech d'Israël. Novartis a signé un accord avec Mnemosyne (Clal Biotechnology Industries Ltd.) pour un montant global de $380 millions de royalties potentielles. Novartis est depuis 2012 devenu le premier groupe pharmaceutique au monde. Il détient 6 % du marché mondial de vaccins. La société israélienne Mnemosyne est active dans la lutte contre une maladie génétique....

Dan Rosh (Tel Aviv) | High-Tech