Jun 24

ISRAELVALLEY - C.A. TECHNOLOGIES LANCE UN NOUVEAU CENTRE D'INNOVATIONS A TEL-AVIV. Les chercheurs se concentreront sur les infrastructures informatiques pour les entreprises et la cyber sécurité

Authors picture

Vanessa Lamaire (Paris) | High-Tech

Headline image

Le PDG William McCracken de CA Technologies Inc a annoncé que l’entreprise américaine, un éditeur de logiciel, travaille actuellement sur ses opérations israéliennes, et lancera, en collaboration avec l’Université de Tel Aviv, un nouveau centre d’innovations.Ce dernier se concentrera sur la gestion des infrastructures informatiques pour les entreprises et la cyber sécurité. CA Technologies Inc n’a pas divulgué de détails sur le projet d’investissement pour le centre, mais il s’agirait au total de plusieurs millions de dollars.

CA Technologies Inc se joint à une liste croissante de multinationales high-tech qui sont en train de resserrer leurs liens avec le monde universitaire israélien. L’entreprise collabore déjà avec des institutions académiques aux Etats-Unis et en Inde. «Nous bénéficions d’idées et de nouvelles façons d’aider à résoudre les difficultés que connaissent nos clients, et qui pourrait conduire à de nouveaux produits et services dans l’avenir», a déclaré William McCracken.

Le co-fondateur et vice-président de CA Technologies Inc, Russell Artzt, qui était responsable des affaires de sécurité de l’entreprise, est à la tête de ce nouveau projet. L’entreprise n’a pas encore choisi l’emplacement de nouveau centre des innovations, qui est supposé démarrer dans quelques mois. William McCracken a affirmé que CA Technologies Inc vise à avoir “des centaines de chercheurs” au centre.

Par Shmulik Shelach, Globes, adaptation siliconwadi.fr

ISRAELVALLEY DANS NOS ARCHIVES
Le Forum de cybersécurité franco-israélien du 4 avril, organisé par Dominique Bourra, a mis en évidence la créativité israélienne sur la question du Man in the Browser, à savoir les menaces logiques et physiques pour les petites et les grandes entreprises. Itzik Kotler, CTO de Security Art, a souligné la croissance constante de l’arsenal des attaquants. Cette amplification de la menace potentielle par le contenant relance le débat sur le niveau de sécurité informatique de bon nombre d’entreprises. Mais derrière cet péril s’en profile un autre, l’attaque par le contenu que l’on pourrait résumer par cette question : quels effets produisent les attaques par la désinformation, la rumeur ou la polémique sur le fonctionnement global d’une entreprise ?

En vingt ans, le niveau d’agressivité des assauts par le contenu a subi une évolution aussi significative que ceux par le contenant, comme en témoigne cette agression informationnelle subie il y cinq ans par la filiale d’un grand groupe d’origine française en Belgique. Un concurrent déloyal diligente une intrusion sur le site de cette succursale. Il s’agit de créer un faux lien entre des cadres dirigeants et un site pédophile. Une fois l’opération réalisée, l’attaquant se donne les moyens pour que la police belge soit alertée du « délit » et ouvre une enquête. La vigilance du DSI permit à la direction de l’entreprise prise pour cible de stopper l’attaque en informant les autorités locales de la nature du piratage et de la manipulation diffamatoire induite par l’opération délictueuse. Ainsi fut évitée une crise informationnelle majeure par une attaque contenant-contenu.

Des attaques en image devenues monnaie courante
Au cours des années 90, deux entreprises aéronautiques furent durement touchées par ce type d’attaque. La société ATR fut victime d’une campagne de rumeurs menée principalement par le biais d’internet à la suite d’un crash aérien. En réaction, ATR organisa des démonstrations médiatiques sur la fiabilité de l’appareil, mais le modèle incriminé ne fut pas un succès commercial. Fin 98, la société Alcatel subit une campagne de rumeurs sur l’opacité de la communication financière de l’entreprise. Cette orchestration provoqua une chute historique du cours de l’action à la Bourse de Paris et perturba pendant plusieurs mois la gouvernance d’Alcatel.

Aujourd’hui, la déstabilisation des entreprises par l’information est devenue un phénomène récurrent. Les constructeurs de barrage sont régulièrement mis en accusation par des acteurs de la société civile qui utilisent le web pour amplifier leurs protestations contre des déplacements de population ou ce qu’ils considèrent comme des atteintes à l’environnement. Les coopératives laitières doivent faire face à un parasitage virtuel initié depuis une décennie par plusieurs centaines de sites et de blogs d’internautes qui dénoncent les risques sanitaires encourus par les consommateurs de lait de vache. Plus récemment, les opérateurs téléphoniques sont interpellés par des associations relayées par des sites qui les accusent de dissimuler les effets nocifs des antennes relais implantées dans les zones urbaines.

Dans ces débats publics, les entreprises se retrouvent dans des positions très défavorables. L’avantage est le plus souvent au détracteur, qu’il ait tort ou raison. L’orchestration d’une attaque informationnelle contre un point faible identifiable renforce la vulnérabilité d’une entreprise, perturbe la cohésion de sa direction générale, démoralise éventuellement son personnel. C’est ce qui arriva en 2000 à eToys, société de vente en ligne de jouets qui provoqua une mobilisation virulente d’internautes nord-américains pour avoir voulu s’emparer d’un nom de domaine déjà pris par des artistes suisses. En avril 2001, la société eToys mettait la clé sous la porte. (Source: pro.01net.com).

Source: http://siliconwadi.fr/3950/des-centaines-de-chercheurs-reunis-dans-un-nouveau-centre-dinnovations

PENURIE. Le secteur de la high-tech constitue une portion de plus en plus faible de l’économie israélienne et son avenir est menacé par une pénurie chronique de main-d’œuvre, a révélé un rapport publié lundi par le bureau de l’expert scientifique en chef du ministère de l’Economie. Ce rapport semble en contradiction avec l’image que projète le pays, souvent présenté comme un paradis pour les st...

IsraPresse | High-Tech

Perrine Créquy : "À 30 ans, champion d'escrime, le PDG cofondateur du site de location entre particuliers e-Loue construit en six mois une galaxie à coups de rachats et de lancements. Dans le sport comme dans les affaires, Alexandre Woog fait mouche. À 30 ans, le PDG du groupe e-Loue mène ses assauts parfois le sabre à la main, mais jamais le couteau entre les dents. Comme sur la piste, c'e...

Perrine Créquy (La Tribune) | High-Tech

Apple rachète LinX, une société israélienne spécialiste des caméras et capteurs photo miniaturisés pour smartphones, tablettes et notebooks. La dernière prise d'Apple s'appelle LinX. Basée en Israël, l'entreprise spécialisée dans les caméras et capteurs photos miniaturisés aurait été rachetée pour environ 20 millions de dollars, d'après les informations du Wall Street Journal. Sur son sit...

Le Figaro | High-Tech

D’ici peu, les smartphones pourront analyser la composition chimique d’un objet. En attendant que le tricordeur de Star Trek devienne une réalité, le Pr David Mendlovic et son doctorant Ariel Raz, de l’université de Tel Aviv ont conçu une caméra capable de transformer un terminal en capteur hyperspectral... Israelscienceinfo : "Le procédé se base sur l’imagerie hyper spectrale afin d’identif...

Israelscienceinfo | High-Tech

SUCCESS STORY. L'industrie du jeu vidéo est en ébullition en Israël car une opération impensable il y a quelques années vient de se produire. Un israélien qui rachète un américain! C'est la "Hutspa" à l'israélienne. Ce fameux culot des jeunes israéliens disposés à "faire bouger le monde". VIDEO GAME. La startup Tab Tale, spécialisée dans le jeux vidéo, vient de réaliser une opération qui in...

Dan Rosh (Tel Aviv) | High-Tech

Les statistiques en matière de propriété intellectuelle constituent un outil important pour comprendre les tendances commerciales et technologiques dans les différents pays. D'après l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle (OMPI), le nombre de brevets, excepté ceux afférents aux marques, dessins et modèles industriels, déposés en 2013 par les Chinois est de (734.081), devançant...

IsraelValley Desk | High-Tech

Une grande partie de nos ressources humaines, le bras armé français de la révolution numérique est parti en Californie. Là est le drame car d'excellents cadres ont trouvé le moyen de déployer leurs compétences ailleurs. Le rapport que Tarik Krim (membre du conseil nation du Numérique, serial entrepreneur talentueux du digital, ndlr) remis en mars 2014 à Fleur Pellerin fourmille d'exemples. De n...

Ecommercemag | High-Tech

Citibank est une banque d'importance mondiale, fondée en 1812. Elle portait auparavant le nom de City Bank of New York, puis First National City Bank of New York. Citibank appartient au groupe Citigroup, l'un des plus importants dans le monde. Le centre de développement israélien de Citibank est l’un des trois plus importants dans le monde avec Dublin et de Singapour. Le "Citi Accelerat...

Dan Assayah (Tel-Aviv) | High-Tech

Nathalie Mayer, Futura-Sciences : "Dans un article publié dans Nature Nanotechnology, des chercheurs de l’université de Tel Aviv (Israël), proposent de développer un nouveau type d’écrans qui soient à la fois minces, légers, transparents, pliables et respectueux de l’environnement. Ils seraient réalisés à base d’une structure hybride ADN/peptide. En effet, les écrans classiques sont constitués ...

Nathalie Mayer, Futura-Sciences | High-Tech

SPECIAL HAPPY BIRTHDAY ! Microsoft vient tout juste de célébrer ses 40 ans d’existence. En Israël cette société fait partie du paysage quotidien de la Israel Valley. De Haïfa à Hertzlya, la présence de ce groupe mytique fait partie de l'ADN d'Israël. Quelques exemples de la présence de Microsoft dans la Startup Nation : 1. Le Technion, conjointement avec le centre R & D de Microsoft Israël,...

Dan Rosh (Tel Aviv) | High-Tech

EXCLUSIF. Tag'by a été créée il y a deux ans et demi, par deux associés fondateurs Joel Bloch et Jean-Yves Boublil. Cette start-up est née pour répondre aux besoins des retailleurs en leur permettant d’utiliser la recommandation sociale pour créer du trafic en magasin et mieux connaître leurs clients. Tag'by permet la rencontre du monde physique et digital en permettant une *digitalisation ...

Manon Granat (Tel Aviv) | High-Tech

Un dysfonctionnement dans l’application de navigation Waze aurait pu avoir des conséquenceS tragiques. En effet, de nombreux conducteurs israéliens qui circulent en cette période de fêtes sur les routes de Judée et de Samarie ont été dirigés par Waze par erreur sur des axes interdits aux Juifs pour des raisons de sécurité. Il s’agit notamment des « zones A » qui sont sous contrôle exclusif de l...

IsraPresse | High-Tech

Pas une semaine ne se passe sans l'annonce d'un investissement asiatique important en Israël. La biotech israélienne intéresse beaucoup les investisseurs de Hong Kong qui assistent sans discontinuer aux symposiums organisés en Israël sur la biotech. Ainsi Rock-One de Hong Kong vient de sceller un accord avec Bio-Light, une entreprise d’investissement dans les sciences de la vie et cotée à la...

Eyal Rosenthal | High-Tech

L'application Tapingo (mobile-ordering technology) est active sur les grands campus américains. Inconnue en France cette startup est poussée par Qualcomm Ventures qui n'hésite pas à lui verser des millions de dollars et l'aider à son developpement. Fondée en 1985 par Irwin Jacobs et Andrew Viterbi, Qualcomm a commencé son aventure dans la construction d’équipements de télécommunication. Au g...

Eyal Cohen-Sellam | High-Tech

En deux mois Check Point fait sa deuxième acquisition. L'israélien Lacoon passe dans les mains du leader mondial de la sécurité. Le prix payé par Check Point serait de $100 Millions. Selon Zone Bourse (Copyrights) : "Créée en 2011, Lacoon Mobile Security Ltd a développé , Lacoon Mobile-Fortress une solution pour lutter contre les menaces visant les mobiles. Cette solution permet de prendre ...

Eyal Rosenthal | High-Tech