Jun 24

ISRAELVALLEY - C.A. TECHNOLOGIES LANCE UN NOUVEAU CENTRE D'INNOVATIONS A TEL-AVIV. Les chercheurs se concentreront sur les infrastructures informatiques pour les entreprises et la cyber sécurité

Authors picture

Vanessa Lamaire (Paris) | High-Tech

Headline image

Le PDG William McCracken de CA Technologies Inc a annoncé que l’entreprise américaine, un éditeur de logiciel, travaille actuellement sur ses opérations israéliennes, et lancera, en collaboration avec l’Université de Tel Aviv, un nouveau centre d’innovations.Ce dernier se concentrera sur la gestion des infrastructures informatiques pour les entreprises et la cyber sécurité. CA Technologies Inc n’a pas divulgué de détails sur le projet d’investissement pour le centre, mais il s’agirait au total de plusieurs millions de dollars.

CA Technologies Inc se joint à une liste croissante de multinationales high-tech qui sont en train de resserrer leurs liens avec le monde universitaire israélien. L’entreprise collabore déjà avec des institutions académiques aux Etats-Unis et en Inde. «Nous bénéficions d’idées et de nouvelles façons d’aider à résoudre les difficultés que connaissent nos clients, et qui pourrait conduire à de nouveaux produits et services dans l’avenir», a déclaré William McCracken.

Le co-fondateur et vice-président de CA Technologies Inc, Russell Artzt, qui était responsable des affaires de sécurité de l’entreprise, est à la tête de ce nouveau projet. L’entreprise n’a pas encore choisi l’emplacement de nouveau centre des innovations, qui est supposé démarrer dans quelques mois. William McCracken a affirmé que CA Technologies Inc vise à avoir “des centaines de chercheurs” au centre.

Par Shmulik Shelach, Globes, adaptation siliconwadi.fr

ISRAELVALLEY DANS NOS ARCHIVES
Le Forum de cybersécurité franco-israélien du 4 avril, organisé par Dominique Bourra, a mis en évidence la créativité israélienne sur la question du Man in the Browser, à savoir les menaces logiques et physiques pour les petites et les grandes entreprises. Itzik Kotler, CTO de Security Art, a souligné la croissance constante de l’arsenal des attaquants. Cette amplification de la menace potentielle par le contenant relance le débat sur le niveau de sécurité informatique de bon nombre d’entreprises. Mais derrière cet péril s’en profile un autre, l’attaque par le contenu que l’on pourrait résumer par cette question : quels effets produisent les attaques par la désinformation, la rumeur ou la polémique sur le fonctionnement global d’une entreprise ?

En vingt ans, le niveau d’agressivité des assauts par le contenu a subi une évolution aussi significative que ceux par le contenant, comme en témoigne cette agression informationnelle subie il y cinq ans par la filiale d’un grand groupe d’origine française en Belgique. Un concurrent déloyal diligente une intrusion sur le site de cette succursale. Il s’agit de créer un faux lien entre des cadres dirigeants et un site pédophile. Une fois l’opération réalisée, l’attaquant se donne les moyens pour que la police belge soit alertée du « délit » et ouvre une enquête. La vigilance du DSI permit à la direction de l’entreprise prise pour cible de stopper l’attaque en informant les autorités locales de la nature du piratage et de la manipulation diffamatoire induite par l’opération délictueuse. Ainsi fut évitée une crise informationnelle majeure par une attaque contenant-contenu.

Des attaques en image devenues monnaie courante
Au cours des années 90, deux entreprises aéronautiques furent durement touchées par ce type d’attaque. La société ATR fut victime d’une campagne de rumeurs menée principalement par le biais d’internet à la suite d’un crash aérien. En réaction, ATR organisa des démonstrations médiatiques sur la fiabilité de l’appareil, mais le modèle incriminé ne fut pas un succès commercial. Fin 98, la société Alcatel subit une campagne de rumeurs sur l’opacité de la communication financière de l’entreprise. Cette orchestration provoqua une chute historique du cours de l’action à la Bourse de Paris et perturba pendant plusieurs mois la gouvernance d’Alcatel.

Aujourd’hui, la déstabilisation des entreprises par l’information est devenue un phénomène récurrent. Les constructeurs de barrage sont régulièrement mis en accusation par des acteurs de la société civile qui utilisent le web pour amplifier leurs protestations contre des déplacements de population ou ce qu’ils considèrent comme des atteintes à l’environnement. Les coopératives laitières doivent faire face à un parasitage virtuel initié depuis une décennie par plusieurs centaines de sites et de blogs d’internautes qui dénoncent les risques sanitaires encourus par les consommateurs de lait de vache. Plus récemment, les opérateurs téléphoniques sont interpellés par des associations relayées par des sites qui les accusent de dissimuler les effets nocifs des antennes relais implantées dans les zones urbaines.

Dans ces débats publics, les entreprises se retrouvent dans des positions très défavorables. L’avantage est le plus souvent au détracteur, qu’il ait tort ou raison. L’orchestration d’une attaque informationnelle contre un point faible identifiable renforce la vulnérabilité d’une entreprise, perturbe la cohésion de sa direction générale, démoralise éventuellement son personnel. C’est ce qui arriva en 2000 à eToys, société de vente en ligne de jouets qui provoqua une mobilisation virulente d’internautes nord-américains pour avoir voulu s’emparer d’un nom de domaine déjà pris par des artistes suisses. En avril 2001, la société eToys mettait la clé sous la porte. (Source: pro.01net.com).

Source: http://siliconwadi.fr/3950/des-centaines-de-chercheurs-reunis-dans-un-nouveau-centre-dinnovations

Avec les rachats de Cellcom au Liberia, des filiales d’Airtel au Burkina Faso et en Sierra Leone et de Tigo en République Démocratique Du Congo (RDC), Orange a renforcé ces derniers mois sa présence sur une zone Afrique et Moyen-Orient qui a dégagé un chiffre d’affaires de 3,9 milliards d’euros sur les neuf premiers mois de l’année, soit 12,8 % des revenus de l’opérateur té...

IsraelValley Desk | High-Tech

Comme prévu, le groupe Volkswagen a dévoilé au Techcrunch Disrupt de Londres sa nouvelle marque, Moia, avec laquelle il veut devenir un "fournisseur global de mobilité". Les ambitions du groupe Volkswagen dans les nouvelles formes de mobilité – location, auto-partage, covoiturage, VTC… - ont désormais un nom : "Moia". L'identité de la treizième marque du groupe a été dévoilé...

IsraelVallley Desk | High-Tech

La leçon vient du patron du Medef Pierre Gattaz, invité à Paris au colloque de l'Institut israélien Technion, une véritable success-story digitale. « La nécessité est mère d'invention », assène Peretz Lavie, président du Technion, rencontré lundi 5 décembre au colloque annuel parisien de cet institut universitaire israélien dédié aux nouvelles technologies digitales. Cet ins...

IsraelValley Desk | High-Tech

Selon Carlos Slim, le magnat des télécommunications mexicain, Israël représente un défi pour les États-Unis dans le leadership de l'industrie mondiale de la haute technologie. Lors d'une interview sur Bloomberg TV, Slim a déclaré : " Vous êtes les leaders de la technologie mais il y a d'autres pays qui risquent de prendre votre leadership, comme la Chine et Israël. Carlos Slim e...

IsraelVallley Desk | High-Tech

L’alerte a été lancée par la compagnie de sécurité informatique israélienne Check Point. Une nouvelle variante de logiciel malveillant sur Google, baptisé Gooligan, affecte la sécurité de plus d'un million de comptes Google. Un nouveau virus sévit sur Android. Une fois installé, ce dernier parvient à prendre le contrôle de l'appareil infecté, pour y installer des applications...

IsraelVallley Desk | High-Tech

Tesla Motors et Nvidia ne cachent pas leur ambition en matière de conduite autonome, avec un ambitieux projet de traversée des Etats-Unis prévu pour fin 2017. Mais ils ne sont pas les seuls dans la course. L’israélien MobilEye et l’américain Delphi feront la démonstration d'un prototype aux capacités de conduite évoluées lors du CES 2017, avec comme objectif une commercialisation e...

IsraelVallley Desk | High-Tech

Bon nombre de personnes ont une idée innovante en tête et rêvent de lancer leur propre start-up. Seulement voilà, elles ne savent pas par où commencer, se découragent et abandonnent. Que faut-il faire pour que ce rêve devienne réalité ? Avant tout, il est important de savoir que la personnalité de l’entrepreneur est un élément indispensable à la réussite de la start-up. On po...

Jessica Philippe | High-Tech

La grand-messe annuelle de la cybersécurité s'est tenue courant novembre 2016 à Tel-Aviv. Plus de 80 pays y étaient invités et 160 entreprises israéliennes présentées. L’Usine digitale a sélectionné cinq start-up innovantes et dynamiques. Plus de 300 entreprises israéliennes sont actives sur le marché de la cybersécurité. Un secteur qui a le vent en poupe en Israël et dont l...

Anthony LESME | High-Tech

Le ministre israélien des Affaires stratégiques et de la Diplomatie publique, Gilad Erdan, a rendu hommage à l'innovation d'Israël lors de la toute première Israeli Corporate Social Responsibility (CSR) Experience Conference organisée par Maala. «Aujourd'hui, près de 90% de nos eaux usées sont recyclées. C'est environ quatre fois plus que n'importe quel autre pays dans le monde. C'...

IsraelVallley Desk | High-Tech

Plarium, (TEL-AVIV) un développeur de jeux mobiles, sociaux, et sur navigateur comptant plus de 250 millions d'utilisateurs dans le monde entier, a annoncé aujourd'hui le lancement de son plus récent jeu de stratégie AAA massivement multijoueur (massively multiplayer online, MMO), Soldiers Inc : Guerre Mobile, pour supports Android et iOS. Business Wire : "L'action de ce titre militaire ...

IsraelVallley Desk | High-Tech

Les hackers auraient agi en réponse au projet de loi sur les muezzins. Les deux grands journaux télévisés israéliens du soir ont été piratées mardi soir par des hackers qui ont diffusé des menaces sur fond de muezzins appelant à la prière. Pendant l'interruption des chaînes Arutz 2 et Arutz 10, qui a duré environ 30 secondes, un message promettant "une punition divine" était af...

i24news | High-Tech

Elue meilleure start-up du Moyen-Orient aux derniers DigiWorld Awards, Pzartech a été fondée en 2015 par Jérémie Brabet-Adonajlo à Tel Aviv. Aider les industriels lorsqu'ils se retrouvent en face d'une de leurs machines en panne : tel est l'objectif de Pzartech, jeune start-up créée en 2015. "Le blocage d'une chaîne de montage automobile coûte en moyenne 1,3 million de dollars pa...

IsraelVallley Desk | High-Tech

Une entreprise israélienne a en effet mis au point une chaise roulante qui permet aux personnes handicapées de se tenir debout ! Le genre de détails qui change tout… La vie en position assise est faite de mille difficultés. Par exemple, se rendre à un guichet inaccessible ou assister à un concert avec une foule de gens qui vous barrent la vue. Mais, avec ce véhicule d’un nouveau g...

IsraelVallley Desk | High-Tech

Le fonds AXA Strategic Ventures lance une compétition dans le domaine de l'insurtech. AXA persiste et signe dans la Silicon Wadi. Par le biais de son fonds de capital-risque, AXA Strategic Ventures, créé en février 2015 et doté d'une enveloppe de 230 millions d'euros, le groupe d'assurances a en effet lancé, à Tel-Aviv, la première compétition israélienne de start-up dans le domaine d...

IsraelVallley Desk | High-Tech

Une société israélienne a inventé une machine, actuellement soumise à des essais avancés à grande échelle en Inde, qu’elle revendique instantanément la nuance des diamants polis. Le nouveau système révolutionnaire est susceptible d’être commercialisé à partir de mi-2017 par Sarine Technologies qui a des bureaux à Surat et Bombay et emploie environ 450 personnes. La machine...

Aharon Kahn (Jérusalem) | High-Tech