Jun 24

ISRAELVALLEY - C.A. TECHNOLOGIES LANCE UN NOUVEAU CENTRE D'INNOVATIONS A TEL-AVIV. Les chercheurs se concentreront sur les infrastructures informatiques pour les entreprises et la cyber sécurité

Authors picture

Vanessa Lamaire (Paris) | High-Tech

Headline image

Le PDG William McCracken de CA Technologies Inc a annoncé que l’entreprise américaine, un éditeur de logiciel, travaille actuellement sur ses opérations israéliennes, et lancera, en collaboration avec l’Université de Tel Aviv, un nouveau centre d’innovations.Ce dernier se concentrera sur la gestion des infrastructures informatiques pour les entreprises et la cyber sécurité. CA Technologies Inc n’a pas divulgué de détails sur le projet d’investissement pour le centre, mais il s’agirait au total de plusieurs millions de dollars.

CA Technologies Inc se joint à une liste croissante de multinationales high-tech qui sont en train de resserrer leurs liens avec le monde universitaire israélien. L’entreprise collabore déjà avec des institutions académiques aux Etats-Unis et en Inde. «Nous bénéficions d’idées et de nouvelles façons d’aider à résoudre les difficultés que connaissent nos clients, et qui pourrait conduire à de nouveaux produits et services dans l’avenir», a déclaré William McCracken.

Le co-fondateur et vice-président de CA Technologies Inc, Russell Artzt, qui était responsable des affaires de sécurité de l’entreprise, est à la tête de ce nouveau projet. L’entreprise n’a pas encore choisi l’emplacement de nouveau centre des innovations, qui est supposé démarrer dans quelques mois. William McCracken a affirmé que CA Technologies Inc vise à avoir “des centaines de chercheurs” au centre.

Par Shmulik Shelach, Globes, adaptation siliconwadi.fr

ISRAELVALLEY DANS NOS ARCHIVES
Le Forum de cybersécurité franco-israélien du 4 avril, organisé par Dominique Bourra, a mis en évidence la créativité israélienne sur la question du Man in the Browser, à savoir les menaces logiques et physiques pour les petites et les grandes entreprises. Itzik Kotler, CTO de Security Art, a souligné la croissance constante de l’arsenal des attaquants. Cette amplification de la menace potentielle par le contenant relance le débat sur le niveau de sécurité informatique de bon nombre d’entreprises. Mais derrière cet péril s’en profile un autre, l’attaque par le contenu que l’on pourrait résumer par cette question : quels effets produisent les attaques par la désinformation, la rumeur ou la polémique sur le fonctionnement global d’une entreprise ?

En vingt ans, le niveau d’agressivité des assauts par le contenu a subi une évolution aussi significative que ceux par le contenant, comme en témoigne cette agression informationnelle subie il y cinq ans par la filiale d’un grand groupe d’origine française en Belgique. Un concurrent déloyal diligente une intrusion sur le site de cette succursale. Il s’agit de créer un faux lien entre des cadres dirigeants et un site pédophile. Une fois l’opération réalisée, l’attaquant se donne les moyens pour que la police belge soit alertée du « délit » et ouvre une enquête. La vigilance du DSI permit à la direction de l’entreprise prise pour cible de stopper l’attaque en informant les autorités locales de la nature du piratage et de la manipulation diffamatoire induite par l’opération délictueuse. Ainsi fut évitée une crise informationnelle majeure par une attaque contenant-contenu.

Des attaques en image devenues monnaie courante
Au cours des années 90, deux entreprises aéronautiques furent durement touchées par ce type d’attaque. La société ATR fut victime d’une campagne de rumeurs menée principalement par le biais d’internet à la suite d’un crash aérien. En réaction, ATR organisa des démonstrations médiatiques sur la fiabilité de l’appareil, mais le modèle incriminé ne fut pas un succès commercial. Fin 98, la société Alcatel subit une campagne de rumeurs sur l’opacité de la communication financière de l’entreprise. Cette orchestration provoqua une chute historique du cours de l’action à la Bourse de Paris et perturba pendant plusieurs mois la gouvernance d’Alcatel.

Aujourd’hui, la déstabilisation des entreprises par l’information est devenue un phénomène récurrent. Les constructeurs de barrage sont régulièrement mis en accusation par des acteurs de la société civile qui utilisent le web pour amplifier leurs protestations contre des déplacements de population ou ce qu’ils considèrent comme des atteintes à l’environnement. Les coopératives laitières doivent faire face à un parasitage virtuel initié depuis une décennie par plusieurs centaines de sites et de blogs d’internautes qui dénoncent les risques sanitaires encourus par les consommateurs de lait de vache. Plus récemment, les opérateurs téléphoniques sont interpellés par des associations relayées par des sites qui les accusent de dissimuler les effets nocifs des antennes relais implantées dans les zones urbaines.

Dans ces débats publics, les entreprises se retrouvent dans des positions très défavorables. L’avantage est le plus souvent au détracteur, qu’il ait tort ou raison. L’orchestration d’une attaque informationnelle contre un point faible identifiable renforce la vulnérabilité d’une entreprise, perturbe la cohésion de sa direction générale, démoralise éventuellement son personnel. C’est ce qui arriva en 2000 à eToys, société de vente en ligne de jouets qui provoqua une mobilisation virulente d’internautes nord-américains pour avoir voulu s’emparer d’un nom de domaine déjà pris par des artistes suisses. En avril 2001, la société eToys mettait la clé sous la porte. (Source: pro.01net.com).

Source: http://siliconwadi.fr/3950/des-centaines-de-chercheurs-reunis-dans-un-nouveau-centre-dinnovations

Eli Harari a remporté la plus haute distinction américaine récompensant le progrès technologique. Co-fondateur de SanDisk, sa société a été pionnière dans l'utilisation de la technologie de stockage flash en matière informatique. "Un mois après que Neil Armstrong ait atterri sur la lune, Eli Harari est venu en Amérique en provenance d'Israël pour étudier les effets des radiations sur l'élect...

Avner Myers | High-Tech

La start-up israélienne Talkspace propose la psychothérapie gratuite en pleine rue, par tchat online, dans des bulles transparente. Pour le moment, le service est disponible pour les New-yorkais qui peuvent entrer dans ces bulles disposées sur la 5eme Avenue afin de tchater gratuitement avec un psychologue. Le projet Talkspace a été lancé après que l’ami de la fondatrice Roni Frank se soit ...

Elad Ratson | High-Tech

C'est le deal de la semaine ! Cimatron, spécialiste de logiciels CAM, passe dans les mains de l'américain 3D Systems pour un montant record de plus de 97 Millions de dollars. 3D Systems est une entreprise spécialisé dans l'impression 3D. Son siège social est situé à Rock Hill en Caroline du Sud. Elle est fondée en 1986. Rien de nouveau donc sous le soleil dans la Silicon Valley israélienne :...

Eyal Cohen-Sellam | High-Tech

L’architecte et designer israélienne Neri Oxman vient de se voir attribuer le Prix Vilcek 2014 par la Fondation Vilcek, qui récompense les artistes et scientifiques ayant mis leur talent à contribution de la société américaine. La jeune femme s’est fait connaître pour son travail singulier en architecture bioclimatique ainsi qu’en morphogenèse numérique. Elle enseigne en tant que professeur...

IsraelValley Desk | High-Tech

Une start up israëlienne veut commercialiser des couches pour bébés fabriquées à base de chair de méduse. L'animal aurait pour caractéristique d'être très absorbant. Des couches-culottes faites de chair de méduse, une drôle d'idée qui pourrait bientôt être réalité. Une start-up israélienne pense avoir trouvé une nouvelle utilisation maligne de cet animal marin envahissant en l'utilisant dans...

IsraelValley Desk | High-Tech

La plus grande société de production de nanotechnologie au monde, OCSiAl, parcours le sud d’Israël à la recherche d’un site pour construire ce qui pourrait être la plus grande installation de production de nanotubes mondiale. Elle produirait jusqu’à 50 tonnes de nanotubes de carbone à paroi unique (SWCNT) par an – ce qui en ferait « la plus grande productrice de nanotubes de ce type dans le ...

Times of Israel | High-Tech

Ramot confirme un accord avec le fonds souverain Temasek basé à Singapour. Ce fonds va investir, grâce à un fonds d'investissement, plus de 5 millions de dollars dans des technologies développées par Ramot. A SAVOIR. 1. Le Temasek Holdings est un des fonds souverains de Singapour. Ce fonds a été créé en 1974 pour regrouper les participations étatiques dans les nombreuses entreprises locales ...

Eyal Dayan (Rehovot) | High-Tech

Des chercheurs israéliens de l'université de Haifa annoncent qu'ils ont réussi pour la première fois à manipuler l'activité d'une molécule, la protéine PERK, afin d'améliorer la mémoire sans nuire au fonctionnement du cerveau, rapporte le journal Haaretz. La protéine PERK est connue pour son lien avec les dysfonctionnements dus au vieillissement du cerveau dont la maladie d'Alzheimer. Il éta...

i24News | High-Tech

Un récent partenariat entre la multinationale Pfizer et CliniWorks, fondée par des Israéliens, aide les travailleurs médicaux à améliorer la valeur des données médicales et à réduire les coûts. La collaboration allie les technologies de CliniWorks qui rassemblent les données de systèmes électroniques de dossiers médicaux à l’expertise clinique et scientifique de Pfizer. « Grâce aux nombreux ...

Times of Israel | High-Tech

Et si la qualité d’un chien policier renifleur d’explosifs ne se mesurait pas au bout de son nez mais au bout de sa laisse, du côté de son maître ? Telle est l’hypothèse qu’a testée le laboratoire de neurosciences du comportement de l’institut Technion, en Israël. Ces chercheurs ont voulu savoir si l’état mental du policier influait sur l’efficacité de son acolyte à quatre pattes. Soit, en ...

IsraelValley Desk | High-Tech

Avec 732 000 appareils vendus en 3 mois, les ventes de smartphones en Israël ont bondi au cours de l'été, selon la société IDC, spécialiste en collecte de données technologique. Ce chiffre, en augmentation de 18% par rapport à l'an passé, est impressionnant pour un pays de seulement huit millions de personnes. Samsung reste le leader du marché, avec 33% des ventes suivie par l'iPhone qui to...

Avner Myers | High-Tech

Un test de lancement du système anti-missile israélien Arrow II dans la région de Palmahim, a échoué, comme l'affirmaient des rapports précédents. Les responsables de la défense israélienne et du Pentagone évoquent les différentes raisons de cet échec dimanche, rapportées par le quotidien israélien Haaretz, après qu'elles ont été gardées secrètes pendant plus de deux mois. "Parfois, l'ima...

i24News | High-Tech

Microsoft acquiert la start-up Aorato pour 200 millions de dollars. Après IBM qui a racheté l’an dernier la solution anti-fraude Trusteer pour 650 millions de dollars , et General Electric qui est entré au capital de la firme Thetaray, spécialisée dans la protection des infrastructures stratégiques contre les attaques cybernétiques, c’est au tour de Microsoft de s’offrir une pépite israélienne ...

Nathalie Hamou (Les Echos) | High-Tech

AOL, la société américaine spécialisée dans les médias et internet, a annoncé la semaine dernière qu'elle versera 5 millions de dollars pour créer un laboratoire de recherche sur les médias et internet au sein du Joan & Irwin Jacobs Technion-Cornell Innovation Institute de New York. Ce projet de recherche concerne également le Technion (Institut Israélien de Technologie basé à Haifa) et le...

Avner Myers | High-Tech

La start-up israélienne Argus Cyber-Security a déjà réuni plus de quatre millions de dollars pour mettre au point son système de protection des voitures contre le piratage. Un concept totalement nouveau qui répond aux avancées technologiques dans le secteur automobile. En effet, si certaines des voitures actuellement commercialisées sont reliées à un réseau internet pour des fonctionnalités...

IsraelValley Desk | High-Tech