Jun 24

ISRAELVALLEY - C.A. TECHNOLOGIES LANCE UN NOUVEAU CENTRE D'INNOVATIONS A TEL-AVIV. Les chercheurs se concentreront sur les infrastructures informatiques pour les entreprises et la cyber sécurité

Authors picture

Vanessa Lamaire (Paris) | High-Tech

Headline image

Le PDG William McCracken de CA Technologies Inc a annoncé que l’entreprise américaine, un éditeur de logiciel, travaille actuellement sur ses opérations israéliennes, et lancera, en collaboration avec l’Université de Tel Aviv, un nouveau centre d’innovations.Ce dernier se concentrera sur la gestion des infrastructures informatiques pour les entreprises et la cyber sécurité. CA Technologies Inc n’a pas divulgué de détails sur le projet d’investissement pour le centre, mais il s’agirait au total de plusieurs millions de dollars.

CA Technologies Inc se joint à une liste croissante de multinationales high-tech qui sont en train de resserrer leurs liens avec le monde universitaire israélien. L’entreprise collabore déjà avec des institutions académiques aux Etats-Unis et en Inde. «Nous bénéficions d’idées et de nouvelles façons d’aider à résoudre les difficultés que connaissent nos clients, et qui pourrait conduire à de nouveaux produits et services dans l’avenir», a déclaré William McCracken.

Le co-fondateur et vice-président de CA Technologies Inc, Russell Artzt, qui était responsable des affaires de sécurité de l’entreprise, est à la tête de ce nouveau projet. L’entreprise n’a pas encore choisi l’emplacement de nouveau centre des innovations, qui est supposé démarrer dans quelques mois. William McCracken a affirmé que CA Technologies Inc vise à avoir “des centaines de chercheurs” au centre.

Par Shmulik Shelach, Globes, adaptation siliconwadi.fr

ISRAELVALLEY DANS NOS ARCHIVES
Le Forum de cybersécurité franco-israélien du 4 avril, organisé par Dominique Bourra, a mis en évidence la créativité israélienne sur la question du Man in the Browser, à savoir les menaces logiques et physiques pour les petites et les grandes entreprises. Itzik Kotler, CTO de Security Art, a souligné la croissance constante de l’arsenal des attaquants. Cette amplification de la menace potentielle par le contenant relance le débat sur le niveau de sécurité informatique de bon nombre d’entreprises. Mais derrière cet péril s’en profile un autre, l’attaque par le contenu que l’on pourrait résumer par cette question : quels effets produisent les attaques par la désinformation, la rumeur ou la polémique sur le fonctionnement global d’une entreprise ?

En vingt ans, le niveau d’agressivité des assauts par le contenu a subi une évolution aussi significative que ceux par le contenant, comme en témoigne cette agression informationnelle subie il y cinq ans par la filiale d’un grand groupe d’origine française en Belgique. Un concurrent déloyal diligente une intrusion sur le site de cette succursale. Il s’agit de créer un faux lien entre des cadres dirigeants et un site pédophile. Une fois l’opération réalisée, l’attaquant se donne les moyens pour que la police belge soit alertée du « délit » et ouvre une enquête. La vigilance du DSI permit à la direction de l’entreprise prise pour cible de stopper l’attaque en informant les autorités locales de la nature du piratage et de la manipulation diffamatoire induite par l’opération délictueuse. Ainsi fut évitée une crise informationnelle majeure par une attaque contenant-contenu.

Des attaques en image devenues monnaie courante
Au cours des années 90, deux entreprises aéronautiques furent durement touchées par ce type d’attaque. La société ATR fut victime d’une campagne de rumeurs menée principalement par le biais d’internet à la suite d’un crash aérien. En réaction, ATR organisa des démonstrations médiatiques sur la fiabilité de l’appareil, mais le modèle incriminé ne fut pas un succès commercial. Fin 98, la société Alcatel subit une campagne de rumeurs sur l’opacité de la communication financière de l’entreprise. Cette orchestration provoqua une chute historique du cours de l’action à la Bourse de Paris et perturba pendant plusieurs mois la gouvernance d’Alcatel.

Aujourd’hui, la déstabilisation des entreprises par l’information est devenue un phénomène récurrent. Les constructeurs de barrage sont régulièrement mis en accusation par des acteurs de la société civile qui utilisent le web pour amplifier leurs protestations contre des déplacements de population ou ce qu’ils considèrent comme des atteintes à l’environnement. Les coopératives laitières doivent faire face à un parasitage virtuel initié depuis une décennie par plusieurs centaines de sites et de blogs d’internautes qui dénoncent les risques sanitaires encourus par les consommateurs de lait de vache. Plus récemment, les opérateurs téléphoniques sont interpellés par des associations relayées par des sites qui les accusent de dissimuler les effets nocifs des antennes relais implantées dans les zones urbaines.

Dans ces débats publics, les entreprises se retrouvent dans des positions très défavorables. L’avantage est le plus souvent au détracteur, qu’il ait tort ou raison. L’orchestration d’une attaque informationnelle contre un point faible identifiable renforce la vulnérabilité d’une entreprise, perturbe la cohésion de sa direction générale, démoralise éventuellement son personnel. C’est ce qui arriva en 2000 à eToys, société de vente en ligne de jouets qui provoqua une mobilisation virulente d’internautes nord-américains pour avoir voulu s’emparer d’un nom de domaine déjà pris par des artistes suisses. En avril 2001, la société eToys mettait la clé sous la porte. (Source: pro.01net.com).

Source: http://siliconwadi.fr/3950/des-centaines-de-chercheurs-reunis-dans-un-nouveau-centre-dinnovations

IsraelValley (site officiel de la CCFI) a repéré depuis deux ans les activités de veille technologique de Havas dans la Startup Nation. Lors du Gala de la CCFI (2015), André Maarek : "Tous les métiers du groupe HAVAS ont été révolutionné par le numérique. C’est pour cette raison que HAVAS est présent a Tel Aviv au sein de la start-up nation sous forme d’un laboratoire de recherche opérationnell...

IsraelValley Desk | High-Tech

Le Figaro :"Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron a dit jeudi qu'il annoncerait "dans quelques semaines" des mesures destinées à financer plus facilement l'innovation, et notamment une sorte de fonds de pension alimenté par des assurances-vie. "On va (...) procéder à des aménagements, je les annoncerai dans quelques semaines, pour créer ce que j'ai appelé une espèce de fonds de pension à...

IsraelValley Desk | High-Tech

CCIIF & BUSINESSFRANCE. La startup Guest online sera présente lors de la semaine de la gastronomie du 7 au 12 février 2016 et sera présente pour l'évènement FOODTECH co-animé par Challengy et qui se tendra le 8 février 2016 à 18 heures à Tel Aviv (informations talia@cciif.org). Développé par TableOnline, GuestOnline est un logiciel de gestion de réservations, de gestion de la relation client...

Talia Blum | High-Tech

Qualcomm Incorporated est un leader mondial de la 3G et des technologies mobiles de prochaine génération. Qualcomm, qui est le plus grand fabricant mondial de puces informatiques pour appareils mobiles, vient d'annoncer le licenciement de plusieurs dizaine 'd'employés en Israël. La firme américaine n'est pas en forme. Selon Usine-Digitale : "Qualcomm a terminé l’année 2015 avec des résultats...

Dan Rosh (Tel Aviv) | High-Tech

Excellente nouvelle pour la Startup Nation. Le jeune et célèbre patron multi-milliardaire Adam Neumann de WeWork (israélo-américain) annonce cette semaine le lancement d'un centre de R&D dans la capitale économique du pays. LE PLUS. SELON SLATE.FR STARTUP & INNOVATION. L’entreprise WeWork, déjà bien implantée dans le secteur des espaces de travail partagés aux États-Unis (son premier espace...

Eyal Cohen (Rehovot) | High-Tech

Malgré des critiques des médias (surtout le Haaretz) totalement injustifiées, Michael Golan est toujours là en 2016. Et sa gamme de produits attire toujours autant les israéliens. Le secteur de la téléphonie cellulaire est en pleine ébullition. En 2015, la guerre des prix entre les sept opérateurs a porté ses fruits ; en cours d’année, ce sont 2,5 millions d’Israéliens qui ont changé d’opérateu...

Jacques Bendelac | High-Tech

Un guichet muni d’un appareil aux allures de distribanque a été placé devant le domicile du Rav Haïm Kaniewsky à Bné Brak pour les donateurs souhaitant recevoir une bénédiction. L’ordinateur se trouve au centre d’un stand où est exposée une grande photo du Rav près d’un texte rappelant que les donateurs contribuent ainsi au développement des institutions « Shoutafim Latora » qui gèrent des K...

Claire Dana-Picard | High-Tech

EXCLUSIF. Excellente nouvelle pour la Startup Nation qui reçoit d'un géant mondial une marque de confiance indéniable dans son savoir-faire technologique. Philip Morris International a décidé d'investir dans une startup israélienne Syqe Medical qui développe un savoir-faire dans le domaine médical (aide à l'inhalation). Pour la journaliste Nathalie Hamou (Les Echos) : "Si le dynamisme des s...

Dan Rosh (Paris) | High-Tech

Dix projets distingués par le Forum Netexplo, qui recense chaque année les dernières tendances de l’innovation, sont dévoilés aujourd’hui à Paris. Les prix seront remis début février. Selon (1) : "Comment se repérer dans le déluge d’innovations qui caractérise la période actuelle ? L’essor des technologies numériques, l’engouement pour les start-up, la multiplication des incubateurs ou des F...

IsraelValley Desk | High-Tech

L’industrie israélienne du high-tech a établi un nouveau record en 2015, rapporte le site Globes. En effet, 4,43 milliards de dollars ont été investis pour un total de 708 contrats lors de l’année 2015, soit une augmentation de 30% par rapport à l’année 2014 (3,42 milliards de dollars) qui avait déjà établi le record à l’époque. Les chiffres, publiés par le centre israélien de recherche IVC ...

i24News | High-Tech

Le complexe, baptisé CyberSpark, a été inauguré il y a deux ans par le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou. L'objectif : en faire un centre national de cyberdéfense, mais aussi l'un des pôles mondiaux de la sécurité informatique… tout en développant la région désertique du Néguev. La route file, monotone, à travers le désert. Elle longe des campements bédouins, dépasse un chapelet...

IsraelValley Desk | High-Tech

Tel-Aviv pour ceux qui ne le savent pas, c’est la Californie, la Silicon Valley Israélienne, a une différence près : la bas, les inventeurs ont les mains libres. Ce n’est pas le business qui est aux commandes mais l’imagination sans limite. economiematin.fr : "Prenez par exemple la start-up Zutalab : elle a inventé un objet connecté, gros comme une souris. Pour quoi faire ? Tout simplement p...

IsraelValley Desk | High-Tech

RegeneCure, une jeune start-up israélienne, propose une invention simple et efficace permettant une régénération osseuse. Ski, équitation, accident de voiture, glissade sur une peau de banane ou sur une flaque de miel… Les causes des fractures osseuses sont multiples. Le traitement usuel : un bon mois de plâtre. Mais savez-vous le pourquoi du plâtre ? Parce qu’il maintient les deux bouts d’o...

IsraelValley Desk | High-Tech

Alors qu'en France la guerre des taxis n'a pas dit son dernier mot, en Israël une nouvelle application tente d'en finir avec le monopole (relatif) de l'application Gett. Son nom ? Rider. Cette appli est en voie de succès car les conducteurs de taxis gagnent bien plus par course. Et les clients? LE PLUS. Gett est en pleine croissance. La société " Get Taxi ", qui a révolutionné les habitudes...

Dan Rosh (Paris) | High-Tech

Une nouvelle application lancée en Israël avec le concours financier de célébrités et permettant à ses utilisateurs d'envoyer des messages anonymes est accusée d'encourager le harcèlement et le "troll" sur la toile. Blindspot fonctionne comme Whatsapp et d'autres réseaux sociaux: les utilisateurs peuvent adresser des vidéos, des photos et des textes à leurs contacts. Sauf que ces derniers ne...

IsraelValley Desk | High-Tech