Jun 24

ISRAELVALLEY - C.A. TECHNOLOGIES LANCE UN NOUVEAU CENTRE D'INNOVATIONS A TEL-AVIV. Les chercheurs se concentreront sur les infrastructures informatiques pour les entreprises et la cyber sécurité

Authors picture

Vanessa Lamaire (Paris) | High-Tech

Headline image

Le PDG William McCracken de CA Technologies Inc a annoncé que l’entreprise américaine, un éditeur de logiciel, travaille actuellement sur ses opérations israéliennes, et lancera, en collaboration avec l’Université de Tel Aviv, un nouveau centre d’innovations.Ce dernier se concentrera sur la gestion des infrastructures informatiques pour les entreprises et la cyber sécurité. CA Technologies Inc n’a pas divulgué de détails sur le projet d’investissement pour le centre, mais il s’agirait au total de plusieurs millions de dollars.

CA Technologies Inc se joint à une liste croissante de multinationales high-tech qui sont en train de resserrer leurs liens avec le monde universitaire israélien. L’entreprise collabore déjà avec des institutions académiques aux Etats-Unis et en Inde. «Nous bénéficions d’idées et de nouvelles façons d’aider à résoudre les difficultés que connaissent nos clients, et qui pourrait conduire à de nouveaux produits et services dans l’avenir», a déclaré William McCracken.

Le co-fondateur et vice-président de CA Technologies Inc, Russell Artzt, qui était responsable des affaires de sécurité de l’entreprise, est à la tête de ce nouveau projet. L’entreprise n’a pas encore choisi l’emplacement de nouveau centre des innovations, qui est supposé démarrer dans quelques mois. William McCracken a affirmé que CA Technologies Inc vise à avoir “des centaines de chercheurs” au centre.

Par Shmulik Shelach, Globes, adaptation siliconwadi.fr

ISRAELVALLEY DANS NOS ARCHIVES
Le Forum de cybersécurité franco-israélien du 4 avril, organisé par Dominique Bourra, a mis en évidence la créativité israélienne sur la question du Man in the Browser, à savoir les menaces logiques et physiques pour les petites et les grandes entreprises. Itzik Kotler, CTO de Security Art, a souligné la croissance constante de l’arsenal des attaquants. Cette amplification de la menace potentielle par le contenant relance le débat sur le niveau de sécurité informatique de bon nombre d’entreprises. Mais derrière cet péril s’en profile un autre, l’attaque par le contenu que l’on pourrait résumer par cette question : quels effets produisent les attaques par la désinformation, la rumeur ou la polémique sur le fonctionnement global d’une entreprise ?

En vingt ans, le niveau d’agressivité des assauts par le contenu a subi une évolution aussi significative que ceux par le contenant, comme en témoigne cette agression informationnelle subie il y cinq ans par la filiale d’un grand groupe d’origine française en Belgique. Un concurrent déloyal diligente une intrusion sur le site de cette succursale. Il s’agit de créer un faux lien entre des cadres dirigeants et un site pédophile. Une fois l’opération réalisée, l’attaquant se donne les moyens pour que la police belge soit alertée du « délit » et ouvre une enquête. La vigilance du DSI permit à la direction de l’entreprise prise pour cible de stopper l’attaque en informant les autorités locales de la nature du piratage et de la manipulation diffamatoire induite par l’opération délictueuse. Ainsi fut évitée une crise informationnelle majeure par une attaque contenant-contenu.

Des attaques en image devenues monnaie courante
Au cours des années 90, deux entreprises aéronautiques furent durement touchées par ce type d’attaque. La société ATR fut victime d’une campagne de rumeurs menée principalement par le biais d’internet à la suite d’un crash aérien. En réaction, ATR organisa des démonstrations médiatiques sur la fiabilité de l’appareil, mais le modèle incriminé ne fut pas un succès commercial. Fin 98, la société Alcatel subit une campagne de rumeurs sur l’opacité de la communication financière de l’entreprise. Cette orchestration provoqua une chute historique du cours de l’action à la Bourse de Paris et perturba pendant plusieurs mois la gouvernance d’Alcatel.

Aujourd’hui, la déstabilisation des entreprises par l’information est devenue un phénomène récurrent. Les constructeurs de barrage sont régulièrement mis en accusation par des acteurs de la société civile qui utilisent le web pour amplifier leurs protestations contre des déplacements de population ou ce qu’ils considèrent comme des atteintes à l’environnement. Les coopératives laitières doivent faire face à un parasitage virtuel initié depuis une décennie par plusieurs centaines de sites et de blogs d’internautes qui dénoncent les risques sanitaires encourus par les consommateurs de lait de vache. Plus récemment, les opérateurs téléphoniques sont interpellés par des associations relayées par des sites qui les accusent de dissimuler les effets nocifs des antennes relais implantées dans les zones urbaines.

Dans ces débats publics, les entreprises se retrouvent dans des positions très défavorables. L’avantage est le plus souvent au détracteur, qu’il ait tort ou raison. L’orchestration d’une attaque informationnelle contre un point faible identifiable renforce la vulnérabilité d’une entreprise, perturbe la cohésion de sa direction générale, démoralise éventuellement son personnel. C’est ce qui arriva en 2000 à eToys, société de vente en ligne de jouets qui provoqua une mobilisation virulente d’internautes nord-américains pour avoir voulu s’emparer d’un nom de domaine déjà pris par des artistes suisses. En avril 2001, la société eToys mettait la clé sous la porte. (Source: pro.01net.com).

Source: http://siliconwadi.fr/3950/des-centaines-de-chercheurs-reunis-dans-un-nouveau-centre-dinnovations

Dans la série Star Trek Voyager, le vaisseau spatial est équipé de poches de liquide biologique contenant un réseau artificiel de neurones. Celui-ci serait plus efficace et rapide qu’un ordinateur classique, en raison de sa grande complexité et de sa capacité à évoluer dynamiquement en fonction des besoins. Cette idée a inspiré plus d’un chercheur et des projets multinationaux comme le Human Br...

Dr Hendrik Eijsberg | High-Tech

Takwin Labs, un nouvel incubateur pour les entrepreneurs arabes-israéliens du secteur high-tech va ouvrir ses portes. La plateforme vient d'annoncer la levée de 4,5 millions de dollars. Le financement qui sera alloué au start-ups, permettra de recruter des mentors. Ce montant constitue le premier versement d'un budget total de 20 millions de dollars qui permettra d'accompagner les entrepreneurs...

Avner Myers | High-Tech

Avec le soutien du gouvernement israélien, le géant mondial des semi-conducteurs Intel va investir en Israël 6 milliards de dollars pour la création d’une usine de fabrication de microprocesseurs en 10 nm. L’Europe perd une nouvelle occasion d’accueillir une usine de semi-conducteurs dernier cri. Alors qu’Intel vient tout juste de lancer la production en volume de microprocesseurs en 14 nm, ...

IsraelValley Desk | High-Tech

Les jeunes israéliens se sont rués pour se payer la dernière merveille de Apple. Pour les fêtes de Rosh Hachana c'est l'un des cadeaux préférés. Les amoureux de l'iPhone6 qui portent des jeans trop serrés (très nombreux dans les Universités et écoles) risquent dêtre déçus. 20Minutes (Copyrights) : "Une question agite les interwebs: les iPhone 6, et surtout 6 Plus, sont-ils trop fins et trop...

Eyal Kaddosh (Tel Aviv) | High-Tech

Dans la série Star Trek Voyager, le vaisseau spatial est équipé de poches de liquide biologique contenant un réseau artificiel de neurones. Celui-ci serait plus efficace et rapide qu'un ordinateur classique [1], en raison de sa grande complexité et de sa capacité à évoluer dynamiquement en fonction des besoins. Cette idée a inspiré plus d'un chercheur et des projets multinationaux comme le Huma...

Dr Hendrik Eijsberg | High-Tech

Des emballages alimentaires innovants qui empêchent la formation de biofilms bactériens ont été développés à l'Université hébraïque de Jérusalem [1]. Cette innovation a été récompensée par le prix Kaye pour les inventions présentant un fort potentiel commercial. Les chercheurs s'attendent à des retombées économiques très importantes pour ce nouveau système d'emballage, qui est le premier à prop...

Dr Anne Fages. | High-Tech

Lyon est très intéressé par le MassChallenge. Sous la forme d'une organisation non lucrative, il s'agit du plus gros accélérateur de startup du monde. Il a été lancé en 2010 à Boston par John Harthorne and Akhil Nigam, deux anciens conseillers en entreprise. Chaque année, des centaines de startups postulent pour intégrer ce dispositif. En 2013, 128 sociétés ont été retenues. Durant quatre mo...

IsraelValley Desk | High-Tech

L’utilisation d’un téléphone au volant est interdit dans la plupart des pays développés du monde. Nousavions même découvert RodeDog, une application qui déclenche un aboiement et avertit des proches lorsque son utilisateurenvoie des SMS au volant. Cette fois-ci, c’est en Israël que la société Accel a développéVoyager, un Smartphone pour voiture qui se veut plus pratique et plus sécuritaire ...

IsraelValley Desk | High-Tech

Le test Octava Pik est déjà à l’essai en Israël et en Italie. L’examen de procédure FDA est en cours pour une utilisation aux États-Unis. Quatre mille cinq cent femmes environ sont diagnostiquées avec un cancer du sein chaque année en Israël et environ neuf cent meurent de la maladie. La clé, disent les experts, est la détection précoce qui peut porter le taux de survie à 90%. La mammograph...

H.P. Benhamou (Tel-Avivre) | High-Tech

Le rapport annuel Global Cleantech Innovation Index 2014, publié par le WWF (World Wildlife Fundation), première organisation mondiale de protection de la nature, et le Clean Tech Group a classé Israël au premier rang parmi les 40 pays au plus fort potentiel dans les Technologies propres “cleantech”. Les 40 pays ont été évalués sur la base d’une quinzaine d’indicateurs, se concentrant notamm...

Silicon Wadi | High-Tech

La Fab 28 d'Intel, implantée au sud de Tel Aviv, est la seule usine du groupe à graver en 22 nanomètres en dehors des Etats-Unis. C'est grâce à sa production qu'Intel Israël exporte pour 3,8 milliards de dollars par an. Le site pourrait accueillir la future ligne de production 10 nanomètres qu'Intel prévoit de construire prochainement. Selon usine-digitale.fr (Copyrights) : "Nous sommes en I...

Sophy Caulier | High-Tech

Un des géants français du vidéo à la demande - concurrent des Suédois - va se mordre les doigts d'avoir raté une occasion exceptionnelle de développement. C'est Ericsson qui a dégainé le premier et se paye un fleuron du hightech d'Israël Fabrix. LE DEAL. Ericsson est une entreprise suédoise de télécommunications fondée en 1876 par Lars Magnus Ericsson. Elle a créé en 2001, avec le groupe j...

Dan Rosh (Tel Aviv) | High-Tech

La société de crowdfunding Indiegogo a récemment ouvert un bureau en Israël pour promouvoir des projets israéliens sur son site Internet. Indiegogo est un site de financement participatif créé par Danae Ringelmann, Slava Rubin, et Eric Schell en 2008. Son siège est à San Francisco, Californie. Le crowdfunding, qui est devenu populaire ces dernières années, permet aux entreprises et à des per...

Dan Birenbaum | High-Tech

Une étude réalisée à l'hôpital Hadassa à partir d'un traitement mis au point par des chercheurs de l'université de Tel-Aviv a réussi pour la première fois, à stopper la progression de la sclérose latérale amyotrophique (SLA – ALS en anglais) ou maladie de Charcot, et même à provoquer une amélioration légère de l'état musculaire des malades. Selon ami-universite-telaviv.com : "Le traitement, ...

AFAUTA | High-Tech

Le Dôme de fer passe de l’esquisse à la phase opérationnelle de combat en moins de quatre ans : il est déployé pour la première fois le 27 mars 2011, un temps extrêmement court pour un système de défense aussi complexe et totalement nouveau, conçu à partir de zéro. JPost en Français (Copyrights) : "Comment est-ce possible ? Un ancien ingénieur de Rafael raconte l’histoire de l’intérieur. Ell...

Shlomo Meital | High-Tech