Jun 24

ISRAELVALLEY - C.A. TECHNOLOGIES LANCE UN NOUVEAU CENTRE D'INNOVATIONS A TEL-AVIV. Les chercheurs se concentreront sur les infrastructures informatiques pour les entreprises et la cyber sécurité

Authors picture

Vanessa Lamaire (Paris) | High-Tech

Headline image

Le PDG William McCracken de CA Technologies Inc a annoncé que l’entreprise américaine, un éditeur de logiciel, travaille actuellement sur ses opérations israéliennes, et lancera, en collaboration avec l’Université de Tel Aviv, un nouveau centre d’innovations.Ce dernier se concentrera sur la gestion des infrastructures informatiques pour les entreprises et la cyber sécurité. CA Technologies Inc n’a pas divulgué de détails sur le projet d’investissement pour le centre, mais il s’agirait au total de plusieurs millions de dollars.

CA Technologies Inc se joint à une liste croissante de multinationales high-tech qui sont en train de resserrer leurs liens avec le monde universitaire israélien. L’entreprise collabore déjà avec des institutions académiques aux Etats-Unis et en Inde. «Nous bénéficions d’idées et de nouvelles façons d’aider à résoudre les difficultés que connaissent nos clients, et qui pourrait conduire à de nouveaux produits et services dans l’avenir», a déclaré William McCracken.

Le co-fondateur et vice-président de CA Technologies Inc, Russell Artzt, qui était responsable des affaires de sécurité de l’entreprise, est à la tête de ce nouveau projet. L’entreprise n’a pas encore choisi l’emplacement de nouveau centre des innovations, qui est supposé démarrer dans quelques mois. William McCracken a affirmé que CA Technologies Inc vise à avoir “des centaines de chercheurs” au centre.

Par Shmulik Shelach, Globes, adaptation siliconwadi.fr

ISRAELVALLEY DANS NOS ARCHIVES
Le Forum de cybersécurité franco-israélien du 4 avril, organisé par Dominique Bourra, a mis en évidence la créativité israélienne sur la question du Man in the Browser, à savoir les menaces logiques et physiques pour les petites et les grandes entreprises. Itzik Kotler, CTO de Security Art, a souligné la croissance constante de l’arsenal des attaquants. Cette amplification de la menace potentielle par le contenant relance le débat sur le niveau de sécurité informatique de bon nombre d’entreprises. Mais derrière cet péril s’en profile un autre, l’attaque par le contenu que l’on pourrait résumer par cette question : quels effets produisent les attaques par la désinformation, la rumeur ou la polémique sur le fonctionnement global d’une entreprise ?

En vingt ans, le niveau d’agressivité des assauts par le contenu a subi une évolution aussi significative que ceux par le contenant, comme en témoigne cette agression informationnelle subie il y cinq ans par la filiale d’un grand groupe d’origine française en Belgique. Un concurrent déloyal diligente une intrusion sur le site de cette succursale. Il s’agit de créer un faux lien entre des cadres dirigeants et un site pédophile. Une fois l’opération réalisée, l’attaquant se donne les moyens pour que la police belge soit alertée du « délit » et ouvre une enquête. La vigilance du DSI permit à la direction de l’entreprise prise pour cible de stopper l’attaque en informant les autorités locales de la nature du piratage et de la manipulation diffamatoire induite par l’opération délictueuse. Ainsi fut évitée une crise informationnelle majeure par une attaque contenant-contenu.

Des attaques en image devenues monnaie courante
Au cours des années 90, deux entreprises aéronautiques furent durement touchées par ce type d’attaque. La société ATR fut victime d’une campagne de rumeurs menée principalement par le biais d’internet à la suite d’un crash aérien. En réaction, ATR organisa des démonstrations médiatiques sur la fiabilité de l’appareil, mais le modèle incriminé ne fut pas un succès commercial. Fin 98, la société Alcatel subit une campagne de rumeurs sur l’opacité de la communication financière de l’entreprise. Cette orchestration provoqua une chute historique du cours de l’action à la Bourse de Paris et perturba pendant plusieurs mois la gouvernance d’Alcatel.

Aujourd’hui, la déstabilisation des entreprises par l’information est devenue un phénomène récurrent. Les constructeurs de barrage sont régulièrement mis en accusation par des acteurs de la société civile qui utilisent le web pour amplifier leurs protestations contre des déplacements de population ou ce qu’ils considèrent comme des atteintes à l’environnement. Les coopératives laitières doivent faire face à un parasitage virtuel initié depuis une décennie par plusieurs centaines de sites et de blogs d’internautes qui dénoncent les risques sanitaires encourus par les consommateurs de lait de vache. Plus récemment, les opérateurs téléphoniques sont interpellés par des associations relayées par des sites qui les accusent de dissimuler les effets nocifs des antennes relais implantées dans les zones urbaines.

Dans ces débats publics, les entreprises se retrouvent dans des positions très défavorables. L’avantage est le plus souvent au détracteur, qu’il ait tort ou raison. L’orchestration d’une attaque informationnelle contre un point faible identifiable renforce la vulnérabilité d’une entreprise, perturbe la cohésion de sa direction générale, démoralise éventuellement son personnel. C’est ce qui arriva en 2000 à eToys, société de vente en ligne de jouets qui provoqua une mobilisation virulente d’internautes nord-américains pour avoir voulu s’emparer d’un nom de domaine déjà pris par des artistes suisses. En avril 2001, la société eToys mettait la clé sous la porte. (Source: pro.01net.com).

Source: http://siliconwadi.fr/3950/des-centaines-de-chercheurs-reunis-dans-un-nouveau-centre-dinnovations

Le ministre des Sciences, de la Technologie et de l’Espace Ofir Akounis a révélé que dès cette année, un Fonds créé au nom de l’ancien Premier ministre Itshak Shamir proposera des bourses et aides à des scientifiques israéliens de niveau Phd qui travaillent à l’étranger afin qu’ils reviennent travailler en Israël avec des conditions attractives. (1) La fuite des cerveaux ...

IsraelValley Desk | High-Tech

Tout le monde en parle Intel a racheté la société israélienne Mobileye pour $15,3 milliards, la plus grosse acquisition sur le marché de la High-Tech en Israël et la deuxième plus importante transaction jamais réalisée, après celle, de Teva dans le domaine des pharmaceutiques, qui avait acquis Allergan Generics pour $40,5 milliards. Le record HighTech jusqu’à présent était po...

Aharon Kahn | High-Tech

Pour le lancement de sa collection printemps-été 2017 et de sa campagne "Keeping up with the Bakers", l’enseigne Ted Baker a misé sur des vitrines de magasins interactives. Le dispositif, signé Nexus Interactive Arts, sera déployé dans ses boutiques du Royaume-Uni et d’Europe. Une campagne qui s’accompagne également d’un film interactif à 360 degrés, depuis lequel le consommate...

IsraelValley Desk | High-Tech

Depuis 2014, iAngels sélectionne les start-ups israéliennes à fort potentiel et invite sur sa plateforme participative les investisseurs du monde entier. Un système de crowdinvesting très prometteur puisque l’entreprise a levé 50 millions de dollars en trois ans. Deux fines lames de la High-tech israélienne ont décidé de faire valoir leur expertise en créant iAngels . “ ...

Anthony Lesme (Usine-digitale) | High-Tech

Selon Sage, une société britannique de gestion d’entreprise, l’Université de Tel Aviv est l’une des 10 universités au monde à avoir diplômé le plus grand nombre de fondateurs de start-up privées dont la valeur se calcule en milliards de dollars, également appelées « licornes ». Derrière les plus grands instituts aux Etats-Unis tel que Stanford et Harvard, l’université d...

IsraelValley Desk | High-Tech

Jérusalem se rapproche de Tel Aviv sur tous les points de vue, et cette petite rivalité propulse la croissance israélienne. Genome a publié mardi son rapport de 2017 sur les économies de premier plan dans le monde. Tel Aviv s'est classée au 6e rang, mais a perdu une place par rapport au précédent rapport d'il y a deux ans, tandis que Jérusalem a obtenu une mention honorable de final...

Aharon Kahn | High-Tech

En mai 2016, la startup israélienne ElectRoad du secteur de la mobilité électrique écologique a signé un partenariat avec la municipalité de Tel Aviv pour un premier test lui permettant de transformer un tronçon de route au nord de Tel Aviv en utilisant une technologie de route intelligente. Dans quelque mois, débutera un nouveau projet pilote qui sera testé sur une partie des voies p...

IsraelValley Desk | High-Tech

BMW envisage la création d'un centre de R & D indépendant en Israël et teste les opportunités d'investissement dans des entreprises de technologies de voitures intelligentes. Selon « Globes », une délégation de la société, dirigée par un des vice-président de l’entreprise, est actuellement en visite en Israël, et visite de nombreuses start-ups dans le secteur des voitures intel...

Aharon Kahn | High-Tech

L'équipe Fung Global Retail & Technology s'est rendue en Israël pour rencontrer des start-ups qui stimulent l'espace de vente au détail, pour acquérir une meilleure compréhension de la façon dont les multinationales opèrent dans l'écosystème technologique en plein essor d'Israël. (Suite du voyage de 4 jours) LE DEUXIÈME JOUR : Le deuxième jour de notre tournée, nous avons ent...

Aharon Kahn | High-Tech

Israël est l’un des marchés les plus concurrentiels au monde. C’est un petit pays dont l’écosystème fortement interconnecté permet aux entreprises de prospérer. Le pays atteint ainsi régulièrement les meilleures places dans les classements mondiaux sur la compétitivité économique. Le rapport de l’IMD sur la compétitivité, MIT Technology Review, Global Cleantech 100, le ...

IsraelValley Desk | High-Tech

La caractérisation tridimensionnelle développée par un chercheur Technion et ses collègues de l'Illinois favorisera la miniaturisation dans la fabrication des semi-conducteurs. (1) Les nouvelles technologies développées au Technion et en Illinois devraient entraîner une hausse spectaculaire dans la miniaturisation des dispositifs électroniques. L'étude, qui comprenait des cherc...

Muriel Touaty | High-Tech

L'équipe Fung Global Retail & Technology s'est rendue en Israël pour rencontrer des start-ups qui stimulent l'espace de vente au détail, pour acquérir une meilleure compréhension de la façon dont les multinationales opèrent dans l'écosystème technologique en plein essor d'Israël. Ces dernières années, les multinationales cherchant à créer un centre d'innovation ont de plus en p...

Aharon Kahn | High-Tech

Sécurité routière: géniale invention d’une start-up d’Efrat Parmi les nombreuses causes d’accidents de la route, il y a notamment la déconcentration au volant due aux manipulations des accessoires multimédias: téléphone, radio, Waze etc. Quelques secondes d’inattention peuvent coûter la vie à plusieurs personnes. On estime à 17% le nombre d’accidents dus à ce phéno...

IsraelValley Desk | High-Tech

Né en 1999, le spécialiste israélien des logiciels d’aide à la conduite a séduit plus de vingt constructeurs. Il vient d’être racheté par Intel pour 15 milliards de dollars. Nichée à l'entrée de Jérusalem, dans l'austère zone industrielle de Har Hotzvim, Mobileye a vécu une journée peu ordinaire lundi. L'officialisation de son rachat par l'américain Intel a créé dans le ...

Nathalie Hamou | High-Tech

Par Cyril Cohen-Solal, correspondant à Tel Aviv. FrenchWeb. Dov-E est une start-up israélienne créée en 2014 qui révolutionne l’interaction et l’engagement client en utilisant l’ultrason de courte et longue portée. Imaginez qu’en entrant dans votre supermarché préféré, un écran vous reconnaisse et vous propose des promotions personnalisées. Imaginez qu’en regardant l...

Cyril Cohen Solal (TelAviv) | High-Tech