Jun 21

ISRAELVALLEY - LE CLOUD GAMING SIGNE-T-IL LA FIN DE L'ÈRE DES CONSOLES DE JEUX VIDÉOS. Bouygues Télécom lance la Bbox Sensation et s'est associé à Playcast, une start up israélienne.

Authors picture

IsraelValley Desk | High-Tech

Headline image

La Bbox Sensation de Bouygues Telecom est disponible depuis lundi 18 juin. Avec cette nouvelle box, l’opérateur de télécoms et fournisseur d’accès à internet mise sur la puissance et les services, dont le cloud gaming.

Le groupe français s’est associé à Playcast, une start-up israélienne spécialisée dans le flux de contenu, pour mettre au point ce service dédié aux jeux vidéo. Bouygues devient ainsi un des tous premiers acteurs du marché à concurrencer frontalement les constructeurs de console avec une solution qui pourrait bien leur donner des insomnies.

Le cloud gaming tient-il la route technologiquement et signe-t-il la fin de l’ère des consoles de jeu vidéo ? On peut se poser la question au moment où cette®évolution émerge à grande vitesse. Lors de l’Electronic Entertainment Expo (E3) de Los Angeles, un partenariat entre Samsung et Gaikai, un autre spécialiste dans le domaine, a été annoncé. Ce rapprochement préfigure l’arrivée de nouveaux acteurs dans le jeu vidéo.

Face à ces nombreuses interrogations, Ivan Lebeau, le patron de Playcast France, a répondu aux questions de Challenges.fr.

Quelle solution apporte Playcast dans le cloud gaming ?

- Playcast apporte une technologie qu’elle adapte au hardware de leurs clients. La start-up israélienne a été créée en 2007 par des professionnels du broadcast qui travaillent sur l’optimisation des flux. Ils comprennent les contraintes des groupes audiovisuels et de diffusion d’un contenu 100% en streaming. Cela fait maintenant trois à quatre ans que l’on entend parler de cloud gaming. Le contenu devient immatériel. Avant il fallait acheter une boite de jeu. Maintenant le joueur télécharge des logiciels. Avec le cloud, c’est le jeu qui va vers le client.

Des doutes subsistent sur le Cloud gaming…

- L’environnement technologique a évolué. Les capacités des serveurs ont été multipliées par deux chaque année. La qualité des réseaux, notamment en France, permet désormais une telle offre. Il faut y ajouter l’évolution des mentalités chez les éditeurs. Ce n’était pourtant pas facile pour eux de se lancer dans les ventes digitales. Les modèles économiques ont dû être ajustés. Mais au fond, avec le cloud gaming, tout le monde se rend compte que l’on peut toucher les pays émergents, des pays où la distribution des consoles de jeu reste compliquée. Avec le dématérialisé, les éditeurs peuvent conquérir ces nouveaux marchés.

Quels jeux proposez-vous ?

- Playcast va choisir les jeux les plus cohérents pays par pays, en fonction des publics. Nous travaillons en commun avec les opérateurs pour déterminer la liste de jeux. Notre catalogue comprend désormais beaucoup de groupes internationaux : CapCom, Take Two, THQ, Warner Bros, Disney, Sega, Atari… Ce qui facilite notre partenariat avec les éditeurs, c’est que nous n’avons pas besoin du code source des jeux pour les adapter.

Le temps de latence est-il comparable avec celui d’une console ?

- Sur une console, la latence moyenne est de 80-90 millisecondes. Playcast propose une latence de 100-120 millisecondes. Une différence qui n’est pas flagrante dans le gameplay.

Vous revenez de l’E3, quelle place y a tenu le Cloud ?

- Il y a eu une effervescence autour du cloud gaming à l’E3. C’est la première fois que je vois des éditeurs nous dire que nous sommes le futur du jeu vidéo. Le marché risque de changer de main et appartenir à des groupes télécoms et à ceux qui ont du hardware chez l’utilisateur.

Les consoles Next-Gen sont-elles une réponse au cloud Gaming ?

- Comme vous avez pu vous en rendre compte lors de l’E3, il a été beaucoup moins question des consoles Next-Gen. Et peut-on parler de révolution technologique avec la Wii U ? Ce qu’il faut savoir c’est que Playcast est multiplateforme. On peut débuter une partie sur la télévision, la continuer sur son PC ou sa tablette. Nous avons également un partenariat de recherche et développement avec PrimeSense [la startup israélienne à l’origine de la technologie du Kinect développé par Microsoft]. Playcast peut donc fournir le même gameplay qu’une console de jeux classique.

[Playcast comprend une cinquantaine de salariés dans le monde, dont 40 en Israël. Elle est notamment présente au Portugal (Portugal Telecom), à Singapour (Singtel), et en France (Bouygues Telecom). Le groupe vient également de signer avec un opérateur en Corée du Sud].

Source: Challenges. Copyrights.

C'est le méga-deal de la semaine. Le sowftare spécialiste, Nice Systems, a fait l'acquisition de inContact (Etats-Unis) pour un montant record de $870 Millions. NICE est une société israélienne basée à Raanana, distribuant des systèmes d’information et des produits de sécurité dans plus de 100 pays. Elle est spécialisée dans la surveillance des réseaux téléphoniques, par enregistrement et a...

Dan Rosh | High-Tech

La start-up israélienne SkyFi a développé un nouveau modèle de nano-satellite susceptible d’offrir au monde une connexion à haut-débit. Ceux-ci son petits et peu coûteux. Ils sont lancés par grappes et se déplient dans l’espace pour former un grand système de communication. Selon Raz Itzhaki-Tami, président de l’Association isrélienne des Nano-Satellites, PDG et co-fondateur de SkyFi, le la...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | High-Tech

UN 1ER BILAN SUR LA CYBERSECURITE. Israël est l’un des leaders mondiaux dans le domaine de la cybersécurité. Un tel essor a notamment été permis par une coopération entre l’armée, le gouvernement, le secteur privé et le monde éducatif d’un niveau “inégalé dans le monde occidental” rapporte le Washington Post. La cybersécurité israélienne génère annuellement un demi-milliard de dollars, se pl...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | High-Tech

En 2014, Israël était classé premier pays au monde dans le domaine de l’innovation liée aux technologies propres (CleanTech) selon le classement “Global CleanTech Innovation Index 2014”. Doté d’une très forte culture entrepreneuriale, d’un système éducatif de haut niveau et confronté à d’importantes contraintes géographiques et naturelles, Israël réunit des conditions particulièrement propices ...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | High-Tech

La startup française Heetch poursuit son développement international et participe à une délégation française à Tel-Aviv afin d’y évaluer l’opportunité d’un futur lancement. Cette visite fait suite au succès rencontré en France depuis sa création, et au lancement de son service fin 2015 à Varsovie et début mai à Stockholm. La startup espère ainsi lancer son application dans une nouvelle ville...

IsraelValley Plus | High-Tech

"Apporter aujourd’hui la technologie de demain” est la devise de Sirin labs, start-up israélo-britannique et nouveau fabriquant de smartphone haut de gamme ayant pour objectif d’assurer une sécurité optimale à tous ses utilisateurs en s’appuyant sur l’expertise israélienne en matière de cybersécurité. Le projet est né en 2013 entre Moshe Hogeg et l’investisseur Kenges Rakishev. L’aventure a ...

IsraelValley Plus | High-Tech

L’hydroponique est une technique consistant à cultiver les plantes dans l’eau et pas dans le sol, elle existe depuis longtemps puisque les aztèques l’utilisaient déjà. Mais Moti Cohen, un chercheur israélien qui dirige la société LivinGreen, veut la remettre au goût du jour et surtout lui adjoindre la pisciculture pour optimiser les résultats. En effet, il cultive les plantes dans les bassi...

IsraelValley Plus | High-Tech

Bnei Brak se développe, se modernise pour mieux coller aux réalités de l’Etat et à son activité économique. Par Noémie Grynberg pour Israël Magazine. Aujourd’hui Bnei Brak n’est plus seulement la ville des Yéshivot. En bordure de Tel-Aviv, dans la région Centre, la plus dynamique du pays, la cité mue et se transforme. Pour commencer, il y a un an, la localité la plus dense d’Israël (170.0...

IsraelValley Plus | High-Tech

Le rédacteur en chef du site Economie Matin, Jean-Baptiste Giraud, s’est rendu en Israël en 2016 pour dénicher des "innovations qui vont nous changer la vie". Dans un entretien accordé à la station de radio RTL M. Giraud a déclaré « Tel-Aviv, pour ceux qui ne le savent pas, c’est la Californie, la Silicon Valley israélienne. À une différence près : là-bas, les inventeurs ont les mains libres...

IsraelValley Desk | High-Tech

La start-up israélienne Gaash Lighting est à l’origine d’Apollo, un lampadaire haute-technologie qui, en plus d’éclairer la voie, est doté de nombreuses fonctions additionnelles. Le système a été dévoilé en février, à la conférence “Smart Cities” d’Eilat. Tout en équipant ses luminaires de LED basse-consommation, Gaash Lighting y incorpore plusieurs caméras de surveillances en plus d’un syst...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | High-Tech

Consumer Physics annonce la mise au point d’un scanner de taille très réduite, utilisable sous forme de boîtier, relié par internet à un téléphone portable pour scanner les aliments. Connecté à un smartphone, il permettra de détecter tous les allergènes, les produits chimiques, les nutriments et les calories présents dans les aliments. Il sera possible par exemple, de scanner une pomme pour ...

IsraelValley Plus | High-Tech

Comme annoncé en décembre dernier par IsraelValley News, l’application Serenita est disponible sur les magasins d’applications des systèmes iOS et Android. Retour sur une technologie d’avenir. La société israélienne Eco-Fusion a en effet développé une application mobile capable de mesurer votre niveau de stress et de vous aider à réduire celui-ci tout au long de la journée grâce à des exercice...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | High-Tech

Selon Globes.co, les conducteurs n’utilisent des outils d’assistance à la navigation que sur 5% du réseau routier mondial. Cependant, le succès des applications offrant ce type de service est indéniable. On compte actuellement plus d’une centaine d’applications mobiles y étant spécifiquement dédiées. La start-up israélienne Cellepathy est l’une de ces sociétés développant ce type d’outils. ...

Nathan Sarel | High-Tech

Tikkun Olam Makers organise des “makethons” où les ingénieurs inventent des produits pour les handicapés. La start-up israélienne Paratrek a créé un fauteuil roulant amélioré, qui permet aux paraplégiques de faire des randonnées, pendant un makethon. Selon timesofisrael.com : "Google va financer à hauteur de 700 000 dollars une initiative israélienne visant à produire des technologies pour a...

IsraelValley Plus | High-Tech

Début avril a eu lieu en Israël le Salon "Clean Tech 2016", rendez vous annuel international de tout ce qui a trait à la protection de l’environnement, aux industries « vertes », aux énergies renouvelables et aux technologies du traitement de l’eau. Plus de cinq-mille participants représentant des centaines d’entreprises à travers le monde étaient à Jérusalem, devenue pour un temps capitale...

IsraelValley Plus | High-Tech