Jun 21

ISRAELVALLEY - LE CLOUD GAMING SIGNE-T-IL LA FIN DE L'ÈRE DES CONSOLES DE JEUX VIDÉOS. Bouygues Télécom lance la Bbox Sensation et s'est associé à Playcast, une start up israélienne.

Authors picture

IsraelValley Desk | High-Tech

Headline image

La Bbox Sensation de Bouygues Telecom est disponible depuis lundi 18 juin. Avec cette nouvelle box, l’opérateur de télécoms et fournisseur d’accès à internet mise sur la puissance et les services, dont le cloud gaming.

Le groupe français s’est associé à Playcast, une start-up israélienne spécialisée dans le flux de contenu, pour mettre au point ce service dédié aux jeux vidéo. Bouygues devient ainsi un des tous premiers acteurs du marché à concurrencer frontalement les constructeurs de console avec une solution qui pourrait bien leur donner des insomnies.

Le cloud gaming tient-il la route technologiquement et signe-t-il la fin de l’ère des consoles de jeu vidéo ? On peut se poser la question au moment où cette®évolution émerge à grande vitesse. Lors de l’Electronic Entertainment Expo (E3) de Los Angeles, un partenariat entre Samsung et Gaikai, un autre spécialiste dans le domaine, a été annoncé. Ce rapprochement préfigure l’arrivée de nouveaux acteurs dans le jeu vidéo.

Face à ces nombreuses interrogations, Ivan Lebeau, le patron de Playcast France, a répondu aux questions de Challenges.fr.

Quelle solution apporte Playcast dans le cloud gaming ?

- Playcast apporte une technologie qu’elle adapte au hardware de leurs clients. La start-up israélienne a été créée en 2007 par des professionnels du broadcast qui travaillent sur l’optimisation des flux. Ils comprennent les contraintes des groupes audiovisuels et de diffusion d’un contenu 100% en streaming. Cela fait maintenant trois à quatre ans que l’on entend parler de cloud gaming. Le contenu devient immatériel. Avant il fallait acheter une boite de jeu. Maintenant le joueur télécharge des logiciels. Avec le cloud, c’est le jeu qui va vers le client.

Des doutes subsistent sur le Cloud gaming…

- L’environnement technologique a évolué. Les capacités des serveurs ont été multipliées par deux chaque année. La qualité des réseaux, notamment en France, permet désormais une telle offre. Il faut y ajouter l’évolution des mentalités chez les éditeurs. Ce n’était pourtant pas facile pour eux de se lancer dans les ventes digitales. Les modèles économiques ont dû être ajustés. Mais au fond, avec le cloud gaming, tout le monde se rend compte que l’on peut toucher les pays émergents, des pays où la distribution des consoles de jeu reste compliquée. Avec le dématérialisé, les éditeurs peuvent conquérir ces nouveaux marchés.

Quels jeux proposez-vous ?

- Playcast va choisir les jeux les plus cohérents pays par pays, en fonction des publics. Nous travaillons en commun avec les opérateurs pour déterminer la liste de jeux. Notre catalogue comprend désormais beaucoup de groupes internationaux : CapCom, Take Two, THQ, Warner Bros, Disney, Sega, Atari… Ce qui facilite notre partenariat avec les éditeurs, c’est que nous n’avons pas besoin du code source des jeux pour les adapter.

Le temps de latence est-il comparable avec celui d’une console ?

- Sur une console, la latence moyenne est de 80-90 millisecondes. Playcast propose une latence de 100-120 millisecondes. Une différence qui n’est pas flagrante dans le gameplay.

Vous revenez de l’E3, quelle place y a tenu le Cloud ?

- Il y a eu une effervescence autour du cloud gaming à l’E3. C’est la première fois que je vois des éditeurs nous dire que nous sommes le futur du jeu vidéo. Le marché risque de changer de main et appartenir à des groupes télécoms et à ceux qui ont du hardware chez l’utilisateur.

Les consoles Next-Gen sont-elles une réponse au cloud Gaming ?

- Comme vous avez pu vous en rendre compte lors de l’E3, il a été beaucoup moins question des consoles Next-Gen. Et peut-on parler de révolution technologique avec la Wii U ? Ce qu’il faut savoir c’est que Playcast est multiplateforme. On peut débuter une partie sur la télévision, la continuer sur son PC ou sa tablette. Nous avons également un partenariat de recherche et développement avec PrimeSense [la startup israélienne à l’origine de la technologie du Kinect développé par Microsoft]. Playcast peut donc fournir le même gameplay qu’une console de jeux classique.

[Playcast comprend une cinquantaine de salariés dans le monde, dont 40 en Israël. Elle est notamment présente au Portugal (Portugal Telecom), à Singapour (Singtel), et en France (Bouygues Telecom). Le groupe vient également de signer avec un opérateur en Corée du Sud].

Source: Challenges. Copyrights.

Benjamin Emsallem et Nathaniel Boukobza, deux jeunes nouveaux immigrants résidant à Tel Aviv, sont à l’origine de la start-up "Beacon Watcher". Cette nouvelle technologie emploie des beacons, ces petites bornes Bluetooth très en vogue qui permettent de recevoir des messages instantanés sur votre téléphone mobile, dès lors que vous passez à proximité. Cette technologie, si elle reste très sim...

JSS News | High-Tech

Au début du mois d’octobre, l’Anti-Defamation League a publié une liste des « meilleures pratiques » pour lutter contre la propagande haineuse sur Internet. Sobre et sérieuse, elle comprend des suggestions comme « Partager les connaissances et aider à développer des matériaux et des programmes éducatifs qui encouragent la pensée critique tant dans l’activité en ligne proactive que réactive » et...

Times of Israel | High-Tech

Le secteur des Jeux sur Réseaux Sociaux est en ébullition. Ainsi, pas une semaine ne se passe sans une annonce fracassante et qui attire l'attention des investisseurs du monde entier. Cette fois-ci c'est le secteur israélien du "social gaming" (peu connu des non-initiés) qui est concerné. Pour $100 Millions la startup Diwip (Israël) lancée il y a à peine quatre ans passe dans les mains d'une fi...

Eyal Cohen-Solal | High-Tech

L’application WisePhone, développée par une start-up israélienne du même nom, transforme les smartphones en un téléphone simple à l’emploi, afin d’en simplifier l’utilisation par les seniors, les enfants ou les malentendants. L’application prend contrôle du système Android et ne retient que les fonctions essentielles, éliminant toutes les sophistications qui compliquent souvent leur utilisation...

Joe Lasker (Silicon Wadi) | High-Tech

"Regardez cette appli créée par Code4HK pour la coordination d'OCCUPY CENTRAL !" Voici le message que des manifestants hongkongais ont reçu via l'application WhatsApp, raconte un article du New York Times. Sauf que Code4HK, un groupe de programmateurs qui met son savoir-faire numérique au service du mouvement Occupy Central, dément être à l'origine de cette application, qui se trouverait en réa...

IsraelValley Desk | High-Tech

Alain Juillet, président du Club des directeurs de sécurité des entreprises, fut le directeur du renseignement de la DGSE entre 2002 et 2003, puis le responsable de la cellule Intelligence Economique à Matignon jusqu’en 2009. L’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi) a-t-elle les moyens de ses ambitions ? A la base, l’agence était faite pour sécuriser les commun...

IsraelValley Desk | High-Tech

Le manque d’encadrement est très certainement l’une des premières causes de l’échec scolaire. Ainsi, les élèves qui peinent à s’adapter au système éducatif ont généralement besoin d’un suivi plus régulier et d’une aide plus personnalisée que leurs camarades de classe. Top Group Solution Source Ltd. est une start-up spécialisée dans le développement d’applications web, dont l’une d’entre elle...

IsraelValley Desk | High-Tech

La start-up israélienne Ino Vision Ltd. à mis au point « Seatylock », une selle de vélo qui se transforme facilement en un antivol ultra résistant de 1 mètre de long. Avec Seatylock, vous ne vous préoccupez plus de savoir où mettre votre antivol, ce dernier fait partie intégrante de votre vélo. Seatylock est une selle adaptable à tous les modèles de vélo. Après une installation simple, Seatyloc...

Cool Israel | High-Tech

Les scientifiques du monde entier qui se démènent pour trouver un traitement contre le virus Ebola se tournent vers les plantes de tabac qui permettraient de synthétiser les anticorps du vaccin. Et cela signifie qu’ils vont probablement se tourner vers la compagnie israélienne CollPlant, une entreprise pionnière dans le développement de protéines recombinées grâce aux plantes de tabac. Même ...

Times of Israel | High-Tech

La start-up israélienne PlayBuzz qui appartient au fils d’Ehoud Olmert, a été classée deuxième mondiale en termes de partage de contenu, de « like » et de commentaires sur Facebook en septembre 2014. Le site basé à Tel-Aviv a accumulé 7.600.000 de partages sur Facebook, venant en deuxième position derrière le Huffington Post avec 9,4 millions. BuzzFeed a terminé troisième avec 6.200.000 part...

JSS News | High-Tech

Développée par un français, l’application arrive à Paris après New-York en 2012, et une implantation à Londres et à Tel-Aviv en 2013. Wingit fonctionne comme un réseau social et culturel, pour dénicher à la dernière minute les événements près du lieu où se trouve l’utilisateur. Selon Frenchweb.fr (Copyrights) : "En février 2014, Wingit a bouclé une première levée de fonds pour un montant de ...

IsraelValley Desk | High-Tech

Selon Deutsche Welle, les entrepreneurs israéliens du high-tech sont fortement attirés par la capitale allemande en raison notamment d'un accès facile au marché européen et au faible coût de la vie. "Nous avons réalisé que l'Allemagne a un potentiel énorme, et contrairement aux États-Unis, nous n'avons presque pas de concurrents» explique Moshe Bar-Oz, fondateur de ShopEat, une start-up israéli...

Avner Myers | High-Tech

IBM est à la recherche de start-ups israéliennes pour développer la prochaine génération d’applications « qui pensent », donc d’ordinateurs qui utilisent l’intelligence artificielle et les algorithmes d’apprentissage. Israël, a déclaré Dror Pearl, le chef de l’unité Global Technology d’IBM Israël (GTU), s’est révélé une source importante pour une partie de cette technologie cognitive et IBM ...

Times of Israel | High-Tech

Dans un Moyen-Orient déchiré par les conflits et les atrocités confessionnelles, à Nazareth existe un lieu unique, NAZTECH, premier accélérateur technologique où entrepreneurs chrétiens, musulmans et juifs travaillent ensemble pour aider des citoyens arabes israéliens à créer leurs start-ups. Durant 5 mois, les entrepreneurs sélectionnés bénéficient d’une formation complète incluant le mentorin...

Zoé Kauffman | High-Tech

Selon une étude récente effectuée par un groupe de réflexion californien, les hommes hautement diplômés travaillant dans la Silicon Valley gagnent en moyenne 73% de plus que les femmes à qualification équivalente. Ceci n'est absolument pas le cas en Israël où les femmes gagnent 20 à 30% en moins que les hommes dans le secteur du hightech. Selon (1) : "Microsoft a rapporté plus tôt cette anné...

Eyal Ganim (Rehovot) | High-Tech