Jun 21

ISRAELVALLEY - LE CLOUD GAMING SIGNE-T-IL LA FIN DE L'ÈRE DES CONSOLES DE JEUX VIDÉOS. Bouygues Télécom lance la Bbox Sensation et s'est associé à Playcast, une start up israélienne.

Authors picture

IsraelValley Desk | High-Tech

Headline image

La Bbox Sensation de Bouygues Telecom est disponible depuis lundi 18 juin. Avec cette nouvelle box, l’opérateur de télécoms et fournisseur d’accès à internet mise sur la puissance et les services, dont le cloud gaming.

Le groupe français s’est associé à Playcast, une start-up israélienne spécialisée dans le flux de contenu, pour mettre au point ce service dédié aux jeux vidéo. Bouygues devient ainsi un des tous premiers acteurs du marché à concurrencer frontalement les constructeurs de console avec une solution qui pourrait bien leur donner des insomnies.

Le cloud gaming tient-il la route technologiquement et signe-t-il la fin de l’ère des consoles de jeu vidéo ? On peut se poser la question au moment où cette®évolution émerge à grande vitesse. Lors de l’Electronic Entertainment Expo (E3) de Los Angeles, un partenariat entre Samsung et Gaikai, un autre spécialiste dans le domaine, a été annoncé. Ce rapprochement préfigure l’arrivée de nouveaux acteurs dans le jeu vidéo.

Face à ces nombreuses interrogations, Ivan Lebeau, le patron de Playcast France, a répondu aux questions de Challenges.fr.

Quelle solution apporte Playcast dans le cloud gaming ?

- Playcast apporte une technologie qu’elle adapte au hardware de leurs clients. La start-up israélienne a été créée en 2007 par des professionnels du broadcast qui travaillent sur l’optimisation des flux. Ils comprennent les contraintes des groupes audiovisuels et de diffusion d’un contenu 100% en streaming. Cela fait maintenant trois à quatre ans que l’on entend parler de cloud gaming. Le contenu devient immatériel. Avant il fallait acheter une boite de jeu. Maintenant le joueur télécharge des logiciels. Avec le cloud, c’est le jeu qui va vers le client.

Des doutes subsistent sur le Cloud gaming…

- L’environnement technologique a évolué. Les capacités des serveurs ont été multipliées par deux chaque année. La qualité des réseaux, notamment en France, permet désormais une telle offre. Il faut y ajouter l’évolution des mentalités chez les éditeurs. Ce n’était pourtant pas facile pour eux de se lancer dans les ventes digitales. Les modèles économiques ont dû être ajustés. Mais au fond, avec le cloud gaming, tout le monde se rend compte que l’on peut toucher les pays émergents, des pays où la distribution des consoles de jeu reste compliquée. Avec le dématérialisé, les éditeurs peuvent conquérir ces nouveaux marchés.

Quels jeux proposez-vous ?

- Playcast va choisir les jeux les plus cohérents pays par pays, en fonction des publics. Nous travaillons en commun avec les opérateurs pour déterminer la liste de jeux. Notre catalogue comprend désormais beaucoup de groupes internationaux : CapCom, Take Two, THQ, Warner Bros, Disney, Sega, Atari… Ce qui facilite notre partenariat avec les éditeurs, c’est que nous n’avons pas besoin du code source des jeux pour les adapter.

Le temps de latence est-il comparable avec celui d’une console ?

- Sur une console, la latence moyenne est de 80-90 millisecondes. Playcast propose une latence de 100-120 millisecondes. Une différence qui n’est pas flagrante dans le gameplay.

Vous revenez de l’E3, quelle place y a tenu le Cloud ?

- Il y a eu une effervescence autour du cloud gaming à l’E3. C’est la première fois que je vois des éditeurs nous dire que nous sommes le futur du jeu vidéo. Le marché risque de changer de main et appartenir à des groupes télécoms et à ceux qui ont du hardware chez l’utilisateur.

Les consoles Next-Gen sont-elles une réponse au cloud Gaming ?

- Comme vous avez pu vous en rendre compte lors de l’E3, il a été beaucoup moins question des consoles Next-Gen. Et peut-on parler de révolution technologique avec la Wii U ? Ce qu’il faut savoir c’est que Playcast est multiplateforme. On peut débuter une partie sur la télévision, la continuer sur son PC ou sa tablette. Nous avons également un partenariat de recherche et développement avec PrimeSense [la startup israélienne à l’origine de la technologie du Kinect développé par Microsoft]. Playcast peut donc fournir le même gameplay qu’une console de jeux classique.

[Playcast comprend une cinquantaine de salariés dans le monde, dont 40 en Israël. Elle est notamment présente au Portugal (Portugal Telecom), à Singapour (Singtel), et en France (Bouygues Telecom). Le groupe vient également de signer avec un opérateur en Corée du Sud].

Source: Challenges. Copyrights.

La plus grande société de production de nanotechnologie au monde, OCSiAl, parcours le sud d’Israël à la recherche d’un site pour construire ce qui pourrait être la plus grande installation de production de nanotubes mondiale. Elle produirait jusqu’à 50 tonnes de nanotubes de carbone à paroi unique (SWCNT) par an – ce qui en ferait « la plus grande productrice de nanotubes de ce type dans le ...

Times of Israel | High-Tech

Ramot confirme un accord avec le fonds souverain Temasek basé à Singapour. Ce fonds va investir, grâce à un fonds d'investissement, plus de 5 millions de dollars dans des technologies développées par Ramot. A SAVOIR. 1. Le Temasek Holdings est un des fonds souverains de Singapour. Ce fonds a été créé en 1974 pour regrouper les participations étatiques dans les nombreuses entreprises locales ...

Eyal Dayan (Rehovot) | High-Tech

Des chercheurs israéliens de l'université de Haifa annoncent qu'ils ont réussi pour la première fois à manipuler l'activité d'une molécule, la protéine PERK, afin d'améliorer la mémoire sans nuire au fonctionnement du cerveau, rapporte le journal Haaretz. La protéine PERK est connue pour son lien avec les dysfonctionnements dus au vieillissement du cerveau dont la maladie d'Alzheimer. Il éta...

i24News | High-Tech

Un récent partenariat entre la multinationale Pfizer et CliniWorks, fondée par des Israéliens, aide les travailleurs médicaux à améliorer la valeur des données médicales et à réduire les coûts. La collaboration allie les technologies de CliniWorks qui rassemblent les données de systèmes électroniques de dossiers médicaux à l’expertise clinique et scientifique de Pfizer. « Grâce aux nombreux ...

Times of Israel | High-Tech

Et si la qualité d’un chien policier renifleur d’explosifs ne se mesurait pas au bout de son nez mais au bout de sa laisse, du côté de son maître ? Telle est l’hypothèse qu’a testée le laboratoire de neurosciences du comportement de l’institut Technion, en Israël. Ces chercheurs ont voulu savoir si l’état mental du policier influait sur l’efficacité de son acolyte à quatre pattes. Soit, en ...

IsraelValley Desk | High-Tech

Avec 732 000 appareils vendus en 3 mois, les ventes de smartphones en Israël ont bondi au cours de l'été, selon la société IDC, spécialiste en collecte de données technologique. Ce chiffre, en augmentation de 18% par rapport à l'an passé, est impressionnant pour un pays de seulement huit millions de personnes. Samsung reste le leader du marché, avec 33% des ventes suivie par l'iPhone qui to...

Avner Myers | High-Tech

Un test de lancement du système anti-missile israélien Arrow II dans la région de Palmahim, a échoué, comme l'affirmaient des rapports précédents. Les responsables de la défense israélienne et du Pentagone évoquent les différentes raisons de cet échec dimanche, rapportées par le quotidien israélien Haaretz, après qu'elles ont été gardées secrètes pendant plus de deux mois. "Parfois, l'ima...

i24News | High-Tech

Microsoft acquiert la start-up Aorato pour 200 millions de dollars. Après IBM qui a racheté l’an dernier la solution anti-fraude Trusteer pour 650 millions de dollars , et General Electric qui est entré au capital de la firme Thetaray, spécialisée dans la protection des infrastructures stratégiques contre les attaques cybernétiques, c’est au tour de Microsoft de s’offrir une pépite israélienne ...

Nathalie Hamou (Les Echos) | High-Tech

AOL, la société américaine spécialisée dans les médias et internet, a annoncé la semaine dernière qu'elle versera 5 millions de dollars pour créer un laboratoire de recherche sur les médias et internet au sein du Joan & Irwin Jacobs Technion-Cornell Innovation Institute de New York. Ce projet de recherche concerne également le Technion (Institut Israélien de Technologie basé à Haifa) et le...

Avner Myers | High-Tech

La start-up israélienne Argus Cyber-Security a déjà réuni plus de quatre millions de dollars pour mettre au point son système de protection des voitures contre le piratage. Un concept totalement nouveau qui répond aux avancées technologiques dans le secteur automobile. En effet, si certaines des voitures actuellement commercialisées sont reliées à un réseau internet pour des fonctionnalités...

IsraelValley Desk | High-Tech

NCA, ancienne compagnie américaine rachetée il y a 2 ans par Retalix dans le cadre du développement de son activité dans le secteur informatique, prévoit de licencier 180 personnes dans son agence de Raanana, selon Haaretz. Cette décision suit la perte par NCA d'un contrat clé avec la branche canadienne du géant américain Target. Il s'agit de la deuxième vague de licenciements après celle de...

i24News | High-Tech

Le Crédit Suisse a décidé de procéder au financement de startups dont les projets peuvent aider à la bonne gestion des sociétés de leurs clients, annonce le Haaretz jeudi. Chris Cottrell et Philippe Cerf, des banquiers confirmés, ont participé cette semaine à un forum sur la haute technologie. Ce n'est pas la première fois que la fameuse banque participe au financement de startups israélienn...

i24News | High-Tech

Sesame Enable, start-up israélienne, a inventé un système permettant d'utiliser son téléphone sans les mains. Son objectif premier est d'aider les personnes à mobilité réduites ou souffrant de handicap. «Open Sesame». Voilà les mots magiques pour pouvoir ouvrir votre smartphone sans utiliser vos mains. Lancé par deux israéliens, le projet veut permettre aux personnes handicapées d'utiliser l...

Le Figaro | High-Tech

Spécialisée dans la gestion des identités et des accès sur les systèmes Active Directory, la firme israélienne Aorato passe officiellement dans le giron de Microsoft. Microsoft n’est pas resté insensible à l’expertise d’Aorato en matière de gestion des accès et des identités numériques au sein des infrastructures Active Directory. L’éditeur américain s’est offert cette start-up israélienn...

IsraelValley Desk | High-Tech

En quête du soleil israélien Si beaucoup s'accordent sur le besoin de trouver des ressources non carbonées relayant le pétrole et le gaz à moyen et long termes, aucune solution ne semble vraiment avoir pris le pas sur les autres. Israël, qui est à la pointe en recherche et développement pour les énergies alternatives, mise notamment sur le solaire. Un choix logique, compte tenu de son positi...

Paul Balança | High-Tech