Jun 18

ISRAELVALLEY – "CONTRAT DU SIÈCLE": la Compagnie israélienne d'Électricité signe un contrat qui va garantir son approvisionnement en énergie au cours des 15 années à venir.

Authors picture

Jacques Bendelac, à Jérusalem | Économie

Headline image

C’est sans doute le plus gros contrat jamais signé en Israël: la Compagnie israélienne d’Electricité vient d’entériner le contrat signé avec les groupes Delek Energy et Nobel Energy, qui exploitent les puits de gaz découverts au large des côtes israéliennes. Cette transaction, qui est évaluée à 20 milliards de dollars, va garantir à Israël un approvisionnement régulier de gaz au cours des quinze prochaines années. Ce méga-contrat fera aussi oublier le “scandale” du gaz égyptien qui avait provoqué une pénurie de gaz en Israël. Dorénavant, Israël pourra réduire ses achats en produits énergétiques plus chers (comme le mazout) qui lui étaient nécessaires pour produire son électricité, et les remplacer par du gaz.

Un méga-contrat

Après plusieurs années de négociations, la Compagnie nationale d’Electricité a signé en fin de semaine dernière un accord gazier avec les deux sociétés qui exploitent le puits “Tamar” situé en pleine mer méditerranée, au large de Haïfa: le groupe israélien Delek Energy, contrôlé par Itzhak Techouva, et la compagnie américaine Nobel Energy. Ce contrat de 20 milliards de dollars, étalé sur 15 ans, va permettre à Israël de produire son électricité à partir du gaz, et donc d’abandonner les autres sources d’énergie plus polluantes et importées à des prix plus fluctuants. Dans le contrat définitif, l’indexation du prix du gaz a été revue à la baisse, ce qui permettra aussi à la Compagnie d’Electricité de réaliser d’importantes économies.

Les immenses gisements de gaz découverts en Méditerranée, et dont “Tamar” sera le premier à être exploité, assureront à l’économie israélienne un approvisionnement régulier au cours des prochaines décennies. Certes, le gaz naturel ne jaillira de Tamar qu’en avril 2013: pour éviter une rupture des approvisionnements au cours des dix prochains mois, un nouveau puits vient d’être mis en service au large d’Ashkelon et le gaz a commencé à être injecté dans le gazoduc à destination des raffineries israéliennes. Ce nouveau gisement, dit Pinnacles-1, remplacera progressivement le seul puits en fonctionnement (“Yam-Téthys”) mais qui est en train de s’épuiser.

La transition de l’été

Le risque de rupture des approvisionnements en gaz d’Israël est donc repoussé de plusieurs mois grâce à la mise en service du puits Pinnacles-1: celui-ci se trouve à 25 kilomètres au nord-ouest des côtes d’Ashkelon et le gaz est extrait d’une profondeur de 1.850 mètres sous la mer. Le coût du forage de Pinnacles-1 s’élève à 105 millions de dollars (85 millions d’euros) et il garantira les besoins en gaz d’Israël pendant la période de l’été qui voit, généralement, la consommation en énergie augmenter. Les groupes Delek et Nobel, qui sont aussi propriétaires de ce puits, estiment que les réserves de Pinnacles-1 sont estimées à 1,3 milliard de mètres cube (BCM).

Le forage du puits Pinnacles-1 a été réalisé dans un délai record de trois mois, soit un mois d’avance sur les prévisions. Les analystes estiment que la fourniture de gaz du puits Pinnacles-1 permettra à l’économie israélienne d’économiser 650 millions de shekels (130 millions d’euros) durant les mois de juillet à octobre prochain. En revanche, la Compagnie nationale d’Electricité a prévenu que le risque de coupures de courant durant l’été n’est pas écarté. Pour les experts en énergie, le nouveau puits Pinnacles, qui vient d’être mis en service, ne résoudra qu’une partie de la pénurie, ce qui ne pourra pas se traduire par une baisse des prix pour le consommateur.

Le scandale du gaz égyptien

La mise en service des puits israéliens, d’abord Pinnacles-1 et ensuite Tamar, devrait faire oublier le “scandale” du gaz égyptien. On se souvient qu’à la chute du président Hosni Moubarak, les fournitures de gaz avaient été complètement interrompues, obligeant le gouvernement israélien à recourir à d’autres sources d’énergie plus coûteuses. Les pertes pour l’économie israélienne (entreprises et consommateurs) ont été estimées jusqu’à 15 milliards de shekels (soit 3 milliards d’euros).

Le “scandale” du gaz égyptien réside dans le fait que le contrat israélo-égyptien ne prévoyait aucune garantie d’approvisionnement et ne permettait aucun mécanisme de diversification énergétique; de même, gouvernement israélien n’avait exigé aucun dispositif d’indemnisation en cas de rupture unilatérale des approvisionnements. Aujourd’hui, des voix s’élèvent en Israël contre l’exclusivité que le gouvernement israélien accorde aux groupes Delek et Nobel pour fournir du gaz à Israël: il est vrai que le puits Tamar sera le plus grand monopole de l’économie israélienne.

Jacques Bendelac (Jérusalem)

C'est la rentrée ! Vous revenez sans doute de vacances estivales et vous n'avez pas suivi l'actualité économique en Israël: en voici un récapitulatif. Les mois de juillet et août ont été chargés pour l'économie israélienne : préparation du budget 2016, accord-cadre sur le gaz, menaces de grève générale, retombées de l'accord grec, coup de sirocco, etc. Pour vous aider à vous remettre à jour,...

Jacques Bendelac | Économie

Les travaux pour construire le plus grand lac artificiel d’Israël ont commencé, selon le site israélien Ynet. Il sera construit à Beer-Sheva dans le sud d’Israël et occupera un espace de 90 dounams. Le lac sera rempli d’eau fourni par une usine de traitement de l’eau et différents poissons y vivront. D’autres installations aquatiques seront construites, de même qu’une série de cafés et restaura...

i24News | Économie

Le ministère des Affaires étrangères a organisé mardi 25 août une session de rendez-vous de 15 minutes entre quelques centaines de PME et les 169 ambassadeurs de France réunis à Paris. L'Ambassadeur de France en Israël était présent. Une quinzaine d'entreprises Françaises avaient souhaité le rencontrer. Selon des informations IsraelValley, les contacts entre Patrick Maisonnave et les entreprene...

Dan Rosh (Rehovot) | Économie

Acheter un congélateur, un lecteur DVD ou une télé LCD devrait coûter beaucoup moins cher aux israéliens dans les prochaines années, suite à un accord approuvé par les pays de l’Organisation Mondiale du Commerce qui vise à supprimer ou à réduire les taxes sur plus de 200 produits électroniques. L’entente signée par 54 pays, y compris Israël, est la première coupe tarifaire en 18 ans d’existe...

Dan Birenbaum | Économie

La journaliste Anaïs Lerévérend décrypte les phénomènes de mode qui se développent en Israël et leurs enjeux économiques (site Fashionmag). Comment prendre le « pouls mode » d’une ville ? Il règne en tout cas à Tel-Aviv une impression qu’il s’y passe quelque chose, qu’une culture mode est en train de se façonner. Si, dans la rue, le phénomène n’est pas encore perceptible au premier coup d’oe...

IsraelValley Desk | Économie

La récente situation économique a rappelé à Israël que peu importe ce qu'il pourrait faire, son destin économique ne lui appartient pas tout à fait. Les baisses de la Bourse de Tel Aviv ont suivi celles des marchés mondiaux. Sa piètre performance au deuxième trimestre a été principalement le résultat d'une économie mondiale sur le déclin, qui a rendu le shekel élevé, ses exportations moins c...

(A.H) Ariel Aviv | Économie

Ce mardi le Tel Aviv 25 Index est monté de 2.58%, le Tel Aviv 100 Index a progressé de 2.92%, et le BlueTech Index (technologies) est monté de 3.33%. David Ilouz : "Écrans verts mais optimisme prudent : la bourse de Tel Aviv semble avoir repris du poil de la bête ce mardi et la tendance est à la hausse après l'effondrement de ces derniers jours. Les indicateurs boursiers ont augmenté de 1,...

IsraelValley Desk | Économie

En France, Heinz est presque synonyme de ketchup, mais Israël a retiré à la marque le droit d’appeler « Ketchup » son produit – et devrait le qualifier « d’assaisonnement à la tomate ». Le ministère de la Santé a jugé que le produit de marque Heinz ne contient pas suffisamment « solides de tomate » pour être étiqueté comme ketchup. JSS News :"La décision est le résultat d’une campagne de lob...

Jérémyah Albert | Économie

De Dubaï à Tel Aviv ou Anvers, les diamantaires s'inquiètent : leurs pierres ne se vendent plus. Et la chute des prix qui en découle se fait particulièrement sentir sur les pierres taillées. Depuis près de 25 ans déjà, les diamants taillés mis en vente sont bien plus nombreux que les pierres achetées par les consommateurs. Et cette tendance n'a fait que s'amplifier au début des années 2000. ...

IsraelValley Desk | Économie

SPÉCIAL. Ce 24 août marque les 100 premiers jours du gouvernement Netanyahou. Le Premier ministre israélien semble paralysé par sa coalition étroite. (photo du Ministre de l'économie). Où en est la coalition gouvernementale au pouvoir à Jérusalem depuis le 17 mai dernier ? Après cent jours de gouvernement, le Premier ministre Benyamin Netanyahou semble pris en tenaille dans la mise en œuvre ...

Jacques Bendelac | Économie

La bourse de Tel Aviv est en fort recul, le TA-75 et celui des banques sont en baisse d'environ 5%. Le marché a enregistré aujourd'hui pour 1.3 milliards de shekels de transactions. L'indice phare TASE a perdu 3,3% et la grande majorité des actions sont en baisse, par exemple, Gazit Globe perd 4,6%, Mizrahi Tefahot perd 4,3%, Delek Group perd 4,2% , Elbit Systems et Israël Corp perdent tout deu...

David Illouz | Économie

Le Marché du Porc Breton de Plérin est un marché où le prix du porc est fixé pour le reste de la France. En 2015, Cooperl Arc Atlantique et le Groupe Bigard, les deux producteurs de porcs les plus importants de France, refusent de participer au marché. Ils considèrent que le prix est trop élevé par rapport au prix d’autres pays européens. En Israël pas de soucis! EN ISRAËL. Les boucheries qu...

IsraelValley Desk | Économie

Taux de Change : cette semaine le shekel a dévissé de 4% face à l'euro (NIS4.356/€). Face au dollar le shekel a perdu 3% (NIS 3.874/$). Cette perte du shekel est liée principalement à la baisse de la croissance économique de l'Etat Hébreu. Selon Le Point : "L'euro montait nettement vendredi face à un dollar qui souffrait des incertitudes sur la politique monétaire américaine, les cambistes ...

Ilan Rosenthal (Eilat) | Économie

Israël possède plus de 380 Shopping Centers ("Canyon" en hébreu ). Dans ces "Malls", Fox (470 magasins) et Castro (148 magasins) sont les plus actifs. A elles seules ses deux chaînes d'habillement possédées par des familles israéliennes dominent les revenus de ces Shopping Centers. Les franchises étrangères H&M, America's Forever, Gap possèdent ensemble moins de 50 magasins en Israël. Fox est p...

Ilan Rosenthal (Eilat) | Économie

Shraga Brosh, président de l’Association des Fabricants (le MEDEF israélien) : "La dure réalité est là. La détérioration des exportations est réelle, mais personne au Gouvernement n'écoute ". Selon le JPost : "La croissance trimestrielle anémique a été exacerbée par une baisse annualisée de 12,5% des exportations, une tendance que Shraga Brosh explique par la force du shekel. Shraga Brosh do...

(A.H) Ariel Aviv | Économie