Jun 18

ISRAELVALLEY – "CONTRAT DU SIÈCLE": la Compagnie israélienne d'Électricité signe un contrat qui va garantir son approvisionnement en énergie au cours des 15 années à venir.

Authors picture

Jacques Bendelac, à Jérusalem | Économie

Headline image

C’est sans doute le plus gros contrat jamais signé en Israël: la Compagnie israélienne d’Electricité vient d’entériner le contrat signé avec les groupes Delek Energy et Nobel Energy, qui exploitent les puits de gaz découverts au large des côtes israéliennes. Cette transaction, qui est évaluée à 20 milliards de dollars, va garantir à Israël un approvisionnement régulier de gaz au cours des quinze prochaines années. Ce méga-contrat fera aussi oublier le “scandale” du gaz égyptien qui avait provoqué une pénurie de gaz en Israël. Dorénavant, Israël pourra réduire ses achats en produits énergétiques plus chers (comme le mazout) qui lui étaient nécessaires pour produire son électricité, et les remplacer par du gaz.

Un méga-contrat

Après plusieurs années de négociations, la Compagnie nationale d’Electricité a signé en fin de semaine dernière un accord gazier avec les deux sociétés qui exploitent le puits “Tamar” situé en pleine mer méditerranée, au large de Haïfa: le groupe israélien Delek Energy, contrôlé par Itzhak Techouva, et la compagnie américaine Nobel Energy. Ce contrat de 20 milliards de dollars, étalé sur 15 ans, va permettre à Israël de produire son électricité à partir du gaz, et donc d’abandonner les autres sources d’énergie plus polluantes et importées à des prix plus fluctuants. Dans le contrat définitif, l’indexation du prix du gaz a été revue à la baisse, ce qui permettra aussi à la Compagnie d’Electricité de réaliser d’importantes économies.

Les immenses gisements de gaz découverts en Méditerranée, et dont “Tamar” sera le premier à être exploité, assureront à l’économie israélienne un approvisionnement régulier au cours des prochaines décennies. Certes, le gaz naturel ne jaillira de Tamar qu’en avril 2013: pour éviter une rupture des approvisionnements au cours des dix prochains mois, un nouveau puits vient d’être mis en service au large d’Ashkelon et le gaz a commencé à être injecté dans le gazoduc à destination des raffineries israéliennes. Ce nouveau gisement, dit Pinnacles-1, remplacera progressivement le seul puits en fonctionnement (“Yam-Téthys”) mais qui est en train de s’épuiser.

La transition de l’été

Le risque de rupture des approvisionnements en gaz d’Israël est donc repoussé de plusieurs mois grâce à la mise en service du puits Pinnacles-1: celui-ci se trouve à 25 kilomètres au nord-ouest des côtes d’Ashkelon et le gaz est extrait d’une profondeur de 1.850 mètres sous la mer. Le coût du forage de Pinnacles-1 s’élève à 105 millions de dollars (85 millions d’euros) et il garantira les besoins en gaz d’Israël pendant la période de l’été qui voit, généralement, la consommation en énergie augmenter. Les groupes Delek et Nobel, qui sont aussi propriétaires de ce puits, estiment que les réserves de Pinnacles-1 sont estimées à 1,3 milliard de mètres cube (BCM).

Le forage du puits Pinnacles-1 a été réalisé dans un délai record de trois mois, soit un mois d’avance sur les prévisions. Les analystes estiment que la fourniture de gaz du puits Pinnacles-1 permettra à l’économie israélienne d’économiser 650 millions de shekels (130 millions d’euros) durant les mois de juillet à octobre prochain. En revanche, la Compagnie nationale d’Electricité a prévenu que le risque de coupures de courant durant l’été n’est pas écarté. Pour les experts en énergie, le nouveau puits Pinnacles, qui vient d’être mis en service, ne résoudra qu’une partie de la pénurie, ce qui ne pourra pas se traduire par une baisse des prix pour le consommateur.

Le scandale du gaz égyptien

La mise en service des puits israéliens, d’abord Pinnacles-1 et ensuite Tamar, devrait faire oublier le “scandale” du gaz égyptien. On se souvient qu’à la chute du président Hosni Moubarak, les fournitures de gaz avaient été complètement interrompues, obligeant le gouvernement israélien à recourir à d’autres sources d’énergie plus coûteuses. Les pertes pour l’économie israélienne (entreprises et consommateurs) ont été estimées jusqu’à 15 milliards de shekels (soit 3 milliards d’euros).

Le “scandale” du gaz égyptien réside dans le fait que le contrat israélo-égyptien ne prévoyait aucune garantie d’approvisionnement et ne permettait aucun mécanisme de diversification énergétique; de même, gouvernement israélien n’avait exigé aucun dispositif d’indemnisation en cas de rupture unilatérale des approvisionnements. Aujourd’hui, des voix s’élèvent en Israël contre l’exclusivité que le gouvernement israélien accorde aux groupes Delek et Nobel pour fournir du gaz à Israël: il est vrai que le puits Tamar sera le plus grand monopole de l’économie israélienne.

Jacques Bendelac (Jérusalem)

L’ouverture incessante de nouveaux centres commerciaux en Israël remet en cause la rentabilité des commerces : qui gagne, qui perd ? En Israël, la presse n’hésite pas à qualifier le phénomène de « cannibalisation des centres commerciaux » : en marketing, l’expression exprime la vente d’un produit au détriment d’un autre. Lorsque dans une localité israélienne, un nouveau centre commercial ...

Jacques Bendelac | Économie

Times of Israel (Copyrights) : "Les Israéliens sont les acheteurs les plus connectés au monde, selon les données de l’étude eBay Israël qui ont été comparées aux informations sur les clients d’autres pays fournis par le cabinet de conseil eMarketer dans l’industrie des achats en ligne. En Allemagne, 81 % des utilisateurs d’ordinateurs et de périphériques connectés ont acheté quelque chose en...

IsraelValley Plus | Économie

La société israélienne Sodastream International, connue notamment pour ses machines à soda et à eau gazeuse, s'ouvre depuis hier à un nouveau marché. En effet, le Beer Bar permettra au citoyen lambda de créer à la maison sa propre bière en utilisant deux ingrédients : de l'eau gazéifiée et du concentré de bière. Ce Beer Bar a été dévoilé accompagné du concentré de bière légère appelée "Blon...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Économie

Un train peut en cacher un autre. Derrière la baisse des taux généralisée sur les marchés obligataires se cache celle des taux de rendement sur les « fonds Euro ». Les taux d’intérêts aujourd’hui négatifs sur nombre de segments obligataires posent en effet un problème pour la gestion des fonds garantis (les fonds Euro) des compagnies d’assurance. Les taux de rendements –réglementairement san...

Herez - Conseil & Gestion | Économie

Les partenaires concernés par le réservoir de gaz naturel Leviathan ont annoncé hier la signature d'un accord portant sur la fourniture de gaz avec la société IMP à Beer-Touvia. Les partenaires en question fourniront 13 milliards de mètres cube de gaz à la centrale électrique dont la construction est prévue dans la zone industrielle de la petite ville du centre d'Israël. Cet accord est le s...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Économie

L'investissement dans les entreprises technologiques s'est stabilisé au cours du premier trimestre 2016 en Israël. Sur la période, 1,09 milliard de dollars ont été levés par 173 entreprises Tech basées dans la «Start-up Nation», selon une étude d'IVC Research Center et de KPMG. Certes, il s'agit d'une baisse de 10% par rapport au trimestre précédent, où un record de 1,2 milliard de dollars avai...

IsraelValley Plus | Économie

ANALYSE – La possible élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis pourrait avoir un impact indirect sur l'économie d'Israël. C’est officiel : jeudi dernier, le candidat républicain a atteint la majorité de délégués requise pour l’investiture de son parti à l’élection présidentielle du mois de novembre. De quoi aura donc l’air l’économie américaine si Donald Trump devenait le 45e ...

Jacques Bendelac | Économie

Le capital-risque est une « niche » dans le monde de la finance. Représentant au niveau mondial bien moins de 100 milliards de dollars d’investissement, il pèse très peu macro-économiquement: 0,4% du PIB pour le champion Israëlien, 0,3% pour le leader incontesté à savoir les Etats-Unis et 0,03% pour la France (source OCDE/2014). C’est pourtant grâce au "venture capital" (en Français, capital-ri...

IsraelValley | Économie

Qui sont les grands gagnants des travaux du tramway de Tel Aviv ? Les importateurs de deux-roues : leurs ventes ont augmenté de 10% en deux ans. Les bouchons causés par les travaux de la construction du tramway de Tel Aviv exaspèrent les automobilistes ; mais ils ne font pas que des malheureux. Face aux nombreux encombrements qui engendrent des pertes de temps, les Israéliens ont trouvé un...

Jacques Bendelac | Économie

Plusieurs pays se sont engagés pour plus de transparence fiscale auprès de l'OCDE, dont le Panama éclaboussé par le récent scandale des Panama Papers, a indiqué jeudi 12 mai l'institution internationale. Cinq pays jusqu'ici pointés du doigt pour ne pas coopérer en matière fiscale (Bahreïn, le Liban, Nauru, Panama et Vanuatu), ont pris "l'engagement d'échanger automatiquement avec les autres pay...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Économie

Un député veut déposer une proposition de loi supprimant l’obligation d’étiqueter les prix sur tous les produits dans les rayons des supermarchés. Pour le député il suffit d’inscrire les prix – manuellement ou électroniquement – sous l’endroit où sont présentés les produits, comme cela se fait dans la plupart des pays du monde. Il estime que cela pourrait entraîner une baisse des charges po...

IsraelValley Plus | Économie

Dans le cadre d’un plan de restructuration construit sur cinq ans, la Bank Leumi a annoncé le licenciement de plusieurs centaines de personnes. Environ mille employés seront licenciés la première année, et une centaine de postes seront supprimés chaque année durant les quatre années suivantes. Un plan de départ avancé à la retraite sera également proposé à certains employés anciens. Il s’agi...

IsraelValley Plus | Économie

Fiverr, Créée en 2010 par Micha Kaufman et Shai Wininger. Fonds levés depuis sa création : 111 millions de dollars. Si vous avez besoin d’aide ? Fiverr a peut-être la solution... Le site est une plate-forme de mise en relation avec des prestataires de service, anonymes ou non, pour un prix de départ minimum de 5 dollars. Fiverr recense des freelances du monde entier qui proposent de créer un...

IsraelValley Plus | Économie

Le chômage continue de reculer en Israël: en avril, il est passé à 4,9%, son niveau le plus bas jamais atteint. La pénurie de main d’œuvre s’aggrave. Le taux de chômage en Israël vient de descendre en dessous de la ligne symbolique des 5% : selon les chiffres que vient de publier l’Institut de la Statistique à Jérusalem, les chômeurs représentaient 4,9% de la population active en avril 201...

Jacques Bendelac | Économie

Israël fait partie des pays les plus innovants au monde. Elément révélateur : en 2015, les acquisitions de start-up israéliennes par les géants internationaux de l’industrie des technologies ont atteint un nouveau record, dépassant les 7 milliards de dollars. L’année 2016 a débuté sur de mêmes bases avec, en particulier, l’arrivée d’investisseurs chinois. Le conglomérat chinois Kuang-Chi a ains...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Économie