Jun 18

ISRAELVALLEY - ARRÊTER UN TAXI AU MILIEU DE TEL-AVIV N'EST PAS UNE SINÉCURE. Pour éviter une longue attente ou une querelle entre chauffeurs, Get Taxi a créé un nouveau concept.

Authors picture

IsraelValley Desk | Économie

Headline image

Tout le monde vous le dira, arrêter un taxi dans les rues de Tel Aviv peut engendrer plusieurs scenarios : l’attente longue ou bien, au contraire, plusieurs chauffeurs se querellant la course.

Get Taxi, qui a commencé son activité à Tel Aviv depuis près d’un an, et récemment implantée à Jérusalem, a créé un tout nouveau concept : commander un taxi depuis son smartphone, pour réconcilier tout le monde. A la suite de la réservation, le taxi le plus proche de la source est ainsi sollicité. Le système localisera alors votre smartphone et indiquera ainsi votre emplacement au chauffeur de taxi, en lui précisant, sur une carte, le chemin le plus court à suivre. Vous aurez également la possibilité suivre le parcours du taxi depuis votre téléphone, ainsi que de noter le conducteur, ce qui a pour effet, selon les dires de la société, de motiver les chauffeurs à effectuer leur travail de façon optimale, dans le but de maximiser les clients, et ainsi, rester dans la liste des conducteurs de l’entreprise.
La simplicité de l’utilisation a permis à Get Taxi de devenir l’une des trois plus grandes sociétés de taxi de Tel Aviv, et de figurer également parmi les plus grandes du pays.

Get Taxi compte pour le moment 400 taxis (tous ne sont pas exclusifs à la société), et selon l’entreprise, plus de 300 chauffeurs de taxis ont été mis sur liste d’attente. Selon les déclarations de la direction, Get Taxi a pour l’instant arrêté de recruter dans le but de préserver l’emploi des conducteurs déjà inscrits.

Les frais d’adhésion à la société attirent d’autant plus de travailleurs, puisqu’ils s’élèvent à 350 shekels par mois, contrairement aux autres stations de taxis qui facturent en moyenne entre 800 et 1200n shekels par mois. De plus, ces paiements fournissent à l’entreprise la plupart de ses revenus.

La réussite israélienne a incité les entrepreneurs Shachar Weiser et Roy Mora à développer le système à Londres ainsi qu’à Moscou. La semaine dernière l’entreprise avait bénéficié d’un investissement à hauteur de 20 millions de dollars, ce qui clôture pour l’instant la vague de financement, avec un total de 30 millions de dollars. Le dernier apport servira notamment à développer l’activité de la société à New York.

« Il peut détruire le marché »

Le concept a néanmoins certains effets néfastes sur les sociétés environnantes. En effet, plusieurs chauffeurs remarquent une baisse de débit dans leur travail, et certains patrons de sociétés de taxis viennent à appréhender : « ce sont des choses qu’on ne voit nulle part » a déclaré Yehuda Bar-On, directeur de l’organisation nationale des taxis. Selon lui : « la société (Get Taxi) n’a pas le droit d’exercer son activité, faute de permis. Elle se comporte cependant comme une vraie station. Il arrive, investit de l’argent, et vole les salaires des gens. Ce n’est pas juste, il n’y plus de compétition sur la qualité. Il a baissé ses prix parce qu’il est riche. Tôt ou tard, il jettera les conducteurs de taxis à la rue ».

« Ils ont changé les règles du jeu, alors que nous travaillons depuis 50 ans de la même manière », a ajouté Eli Pleismann, de la société de taxis « New York » située à Tel Aviv. « Les gens ne recherchent que ça! Nous avons développé une application concurrente, qui nous a coûté 60,000 shekels, mais eux ont des millions. Je paye une agence de communication et ses employés, mais lui a plus d’argent, et paye la moitié. Il peut détruire tout le marché, alors il aura le monopole ».

Cependant, l’organisation nationale des taxis a tout de même déclaré la nouvelle entreprise comme une vraie société concurrente, à condition qu’elle présente les permis requis, ce qui a eu pour effet de générer encore plus d’hostilités à l’égard de Get Taxi.

Le ministère des transports a néanmoins rejeté la requête déposée par l’organisation nationale des taxis, en expliquant « il n’y a aucune obligation, pour une société de taxis privés, de faire partie d’une association. Aucun permis de fonder une station n’est donc nécessaire ».

Get Taxi déclare, quant à elle : « nous sommes en règle à 100%, devant chaque institution. Il y a une tentative de nous déstabiliser en remettant en cause notre légalité, mais nous payons nos impôts, et nous ne bloquons pas non plus les passages piétons, comme une vraie société de taxis ».

Lionel Yrhi (Netanya)

Québec investira 6 millions $ sur cinq ans à parts égales avec Israël pour soutenir des projets de recherche et d’innovation. Après une visite chez Mobileye, une filiale d’Intel spécialisée dans les véhicules autonomes à Jérusalem, le premier ministre Philippe Couillard a été reçu dimanche matin au gouvernement israélien par leur ministre de l’Économie et de l’Industr...

IsraelValley Desk | Économie

EARLYSENSE propose un système sans contact de monitoring et supervision des patients. Pulsations cardiaques, respiration, etc. Le produit permet le contrôle de divers paramètres, la prévention des escarres et des chutes grâce à des systèmes de capteurs. www.earlysense.com ERIKA CARMEL propose le LASER LLLT-808, le premier appareil laser doux portable au monde aussi puissant et fiable...

IsraelValley Desk | Économie

Le Concours International TravelPlus Airline Amenity Bag Awards, qui a eu lieu à Hambourg en Allemagne, a annoncé ses lauréats. Les prix TravelPlus, attribués par les passagers eux-mêmes, récompensent le meilleur confort à bord et les meilleurs produits dans le secteur du transport aérien, ainsi que l’innovation, le design et la créativité. Cette année, une couverture portable ...

IsraelValley Desk | Économie

Le secteur de la technologie automobile en Israël compte actuellement environ 350 startups, selon IVC Research Center, et Eli Groner estime qu’il pourrait dépasser l’industrie de la cybersécurité. A titre d’exemple, Argus Cyber Secutiy, basé à Tel Aviv, a annoncé au mois de janvier un partenariat avec Qualcomm Technologies pour protéger les voitures contre les piratages. Ot...

IsraelValley Desk | Économie

Bombardier fournit des locomotives double niveau TWINDEXX Vario pour une ligne grande vitesse en Israël. La ligne de train rapide, prévue pour le printemps 2018, reliera Tel-Aviv à Jérusalem. « Notre rôle est avant tout comme équipementier. Le projet est entre les mains d’Israel Railways », pour Marc-André Lefebvre, chargé des communications de Bombardier Transport. Bombardie...

IsraelValley Desk | Économie

Le Boeing 787, également connu par son surnom Dreamliner, est un avion long-courrier. El Al a dépensé pour $1 milliard pour renouveler sa flotte. Officiellement lancé le 26 avril 2004 pour une mise en service en mai 2008, il effectue son premier vol le 15 décembre 20091 et est certifié le 26 août 2011. La première livraison du Boeing 787-8 Dreamliner a eu lieu le 26 septembre 2011 à...

Jonathan Hess | Économie

Le Coller MBA de l'Université de Tel Aviv a lançé cette semaine un cours de "Veille Technologique et Intelligence Economique" pour 49 étudiants venus dumonde entier (tous professionnels). Le Dr Daniel Rouach, Professeur ESCP Europe et Visiting Professor à Tel Aviv University, enseigne ce cours non-conventionnel (de nombreux experts non-académiques et d'horizons très différents font ...

Eyal Koren (Tel Aviv) | Économie

Inauguration de MAISON de la LITERIE Prestige à Hertzlya en présence de la ministre de l’Intégration, madame Sofa Landver, et l’ambassadrice de France en Israël, madame Hélène le Gal. Le 11 mai, MAISON de la LITERIE Prestige, inaugurait officiellement son premier magasin au 91 rue Hamedinat Hayehoudim à Hertzlya, en Israël. MAISON de la LITERIE, créée en 1980, a été élue ...

IsraelValley Desk | Économie

Le groupe israélien Delek a annoncé l'acquisition de 100 % de Ithaca Energy. Delek, qui possède des actifs d'exploration et de production en Méditerranée orientale, détenait déjà 19,7% d'Ithaca. Le marché de la mer du Nord s'est animé ces derniers mois avec la remontée du pétrole au-dessus des 50 dollars le baril. LE PLUS. Delek Group est un entreprise pétrolière israélienne....

Dan Rosh (Tel Aviv) | Économie

La presse économique israélienne en parle, car l'homme le plus riche du pays utilise sa fortune pour... surprendre. Sami Sagol (à gauche sur la photo), ex-Propriétaire de Keter Plastic, et un des dix plus riches hommes d'Israël, a fait l'acquisition à Tel Aviv d'une maison historique pour un montant record : 10 Millions d'euros. Celle de Aharon Chelouche. Dans (1) : "Aharon Chelou...

Eyal Aviv | Économie

Si le coût de la vie est particulièrement élevé à Tel Aviv, les niveaux restent inférieurs aux standards américains ou européens. Le salaire moyen israélien s’élève à 2 241 euros, d'après les chiffres du Bureau Central des Statistiques. Les salariés du secteur High Tech, sont les mieux lotis. Un développeur gagne entre 4 183 et 4 880 euros par mois, indique l'étude de ...

IsraelValley Desk | Économie

Le numéro un des cosmétiques L'Oréal (implantée en Israël depuis des années) arrive en tête du premier classement mondial sur l'égalité homme femme au travail publié en avril 2017 par Equileap. Le Français est suivi de Pearson (Royaume-Uni) et de National Australia Bank. Deux autres Français, Sodexo (4e) et Société Générale (14e) se positionnent dans le Top 20. La France se ...

IsraelValley Desk | Économie

LE CHIFFRE DU JOUR. 4,8 milliards de dollars ont été investis dans des start-up israéliennes en 2016, soit 11% de plus qu’en 2015, selon des données reprises par Keyrus. Près de 25% des fonds ont été investis en amorçage. Les investissements réalisés par des fonds étrangers représentent 87% des levées de fonds sur l’année. Avec une start-up pour 1 800 habitants, Israël est...

IsraelValley Desk | Économie

Le quartier de Mamilla a connu une histoire incroyable de destruction, de séparation, de réunification et de réhabilitation. Situé à l’extérieur de la vieille ville de Jérusalem et à deux pas de la porte de Jaffa, il avait accueilli, aux tous débuts du 20ème siècle, commerces, consulats, banques, hôtels et la gare centrale. La plupart des bâtiments, construits vers 1880 t...

IsraelValley Desk | Économie

EXCLUSIF. Depuis 95 ans, le centre Volcani, situé à Beit Dagan, révolutionne l'agriculture israélienne. Depuis quelques jours des informations ont été diffusées dans la presse spécialisée : 50% du centre pourrait être vendu à des Chinois. EducPros : "Grains d'houmous noir, mandarines à l'écorce rouge vif, GPS pour vaches laitières : voilà trois trouvailles récentes, sorties t...

Dan Rosch (Paris) | Économie