Jun 18

ISRAELVALLEY - ARRÊTER UN TAXI AU MILIEU DE TEL-AVIV N'EST PAS UNE SINÉCURE. Pour éviter une longue attente ou une querelle entre chauffeurs, Get Taxi a créé un nouveau concept.

Authors picture

IsraelValley Desk | Économie

Headline image

Tout le monde vous le dira, arrêter un taxi dans les rues de Tel Aviv peut engendrer plusieurs scenarios : l’attente longue ou bien, au contraire, plusieurs chauffeurs se querellant la course.

Get Taxi, qui a commencé son activité à Tel Aviv depuis près d’un an, et récemment implantée à Jérusalem, a créé un tout nouveau concept : commander un taxi depuis son smartphone, pour réconcilier tout le monde. A la suite de la réservation, le taxi le plus proche de la source est ainsi sollicité. Le système localisera alors votre smartphone et indiquera ainsi votre emplacement au chauffeur de taxi, en lui précisant, sur une carte, le chemin le plus court à suivre. Vous aurez également la possibilité suivre le parcours du taxi depuis votre téléphone, ainsi que de noter le conducteur, ce qui a pour effet, selon les dires de la société, de motiver les chauffeurs à effectuer leur travail de façon optimale, dans le but de maximiser les clients, et ainsi, rester dans la liste des conducteurs de l’entreprise.
La simplicité de l’utilisation a permis à Get Taxi de devenir l’une des trois plus grandes sociétés de taxi de Tel Aviv, et de figurer également parmi les plus grandes du pays.

Get Taxi compte pour le moment 400 taxis (tous ne sont pas exclusifs à la société), et selon l’entreprise, plus de 300 chauffeurs de taxis ont été mis sur liste d’attente. Selon les déclarations de la direction, Get Taxi a pour l’instant arrêté de recruter dans le but de préserver l’emploi des conducteurs déjà inscrits.

Les frais d’adhésion à la société attirent d’autant plus de travailleurs, puisqu’ils s’élèvent à 350 shekels par mois, contrairement aux autres stations de taxis qui facturent en moyenne entre 800 et 1200n shekels par mois. De plus, ces paiements fournissent à l’entreprise la plupart de ses revenus.

La réussite israélienne a incité les entrepreneurs Shachar Weiser et Roy Mora à développer le système à Londres ainsi qu’à Moscou. La semaine dernière l’entreprise avait bénéficié d’un investissement à hauteur de 20 millions de dollars, ce qui clôture pour l’instant la vague de financement, avec un total de 30 millions de dollars. Le dernier apport servira notamment à développer l’activité de la société à New York.

« Il peut détruire le marché »

Le concept a néanmoins certains effets néfastes sur les sociétés environnantes. En effet, plusieurs chauffeurs remarquent une baisse de débit dans leur travail, et certains patrons de sociétés de taxis viennent à appréhender : « ce sont des choses qu’on ne voit nulle part » a déclaré Yehuda Bar-On, directeur de l’organisation nationale des taxis. Selon lui : « la société (Get Taxi) n’a pas le droit d’exercer son activité, faute de permis. Elle se comporte cependant comme une vraie station. Il arrive, investit de l’argent, et vole les salaires des gens. Ce n’est pas juste, il n’y plus de compétition sur la qualité. Il a baissé ses prix parce qu’il est riche. Tôt ou tard, il jettera les conducteurs de taxis à la rue ».

« Ils ont changé les règles du jeu, alors que nous travaillons depuis 50 ans de la même manière », a ajouté Eli Pleismann, de la société de taxis « New York » située à Tel Aviv. « Les gens ne recherchent que ça! Nous avons développé une application concurrente, qui nous a coûté 60,000 shekels, mais eux ont des millions. Je paye une agence de communication et ses employés, mais lui a plus d’argent, et paye la moitié. Il peut détruire tout le marché, alors il aura le monopole ».

Cependant, l’organisation nationale des taxis a tout de même déclaré la nouvelle entreprise comme une vraie société concurrente, à condition qu’elle présente les permis requis, ce qui a eu pour effet de générer encore plus d’hostilités à l’égard de Get Taxi.

Le ministère des transports a néanmoins rejeté la requête déposée par l’organisation nationale des taxis, en expliquant « il n’y a aucune obligation, pour une société de taxis privés, de faire partie d’une association. Aucun permis de fonder une station n’est donc nécessaire ».

Get Taxi déclare, quant à elle : « nous sommes en règle à 100%, devant chaque institution. Il y a une tentative de nous déstabiliser en remettant en cause notre légalité, mais nous payons nos impôts, et nous ne bloquons pas non plus les passages piétons, comme une vraie société de taxis ».

Lionel Yrhi (Netanya)

Casher ou pas, les vins israéliens étaient à l'honneur lundi 24 novembre lors d'une dégustation à l'initiative de l'Organisation internationale des vins, à Paris. Une vingtaine de viticulteurs étaient venus présenter leurs produits aux cavistes et oenologues français. (www.20minutes.fr) ISRAELVALLEY PLUS. DANS COOLISRAEL. Le Ministre israélien de l’Agriculture et du Développement Rural, M. ...

IsraelValley Desk | Économie

Le Smile Clock est un réveil que l’on ne peut éteindre qu’en souriant. Ce n’est pas simplement une idée amusante, selon le créateur de l’application Hanan Rofe Haim. « Il y a de nombreuses études scientifiques qui montrent que vous passerez une meilleure journée si vous la commencez en souriant, même si vous vous forcez », a déclaré Haim au Times of Israel dans un entretien. C’est exactement...

Times of Israel | Économie

Les promesses de reprise économique en Israël dès la fin de 2014 pourraient voler en éclats face à la détérioration de la situation sécuritaire. La reprise attendue de l’économie israélienne ne sera peut-être pas au rendez-vous de 2015 : l’agence de notation financière internationale Fitch vient de déclasser légèrement les perspectives de l’économie israélienne en lui attribuant la note « ...

Jacques Bendelac | Économie

La guerre de l'été sur Gaza et... ses conséquences. Depuis quelques jours les autorités israéliennes en charge des finances se doutaient bien que "quelque chose n'allait pas" avec les firmes qui analysent le "risque Israël". Celles-ci ne font pas de cadeau. Mauvaise nouvelle pour le Ministre des finances d'Israël qui a appris la décision de Fitch ce vendredi. Selon i24News : " Fitch abaiss...

i24News et IsraelValley | Économie

Rapport OCDE – Avec des dépenses de R&D représentant 3,93% de son PIB, Israël a été détrôné par la Corée qui dépense 4,36 % de son PIB pour la R&D. Mauvaise nouvelle pour Israël : le pays de la Silicon Wadi a perdu sa première place dans le classement mondial des pays à forte intensité de Recherche et Développement (R&D) en proportion de leur PIB. C’est ce qu’il ressort du dernier rapport ...

Jacques Bendelac | Économie

Le maire d'Ashkelon : «Bien que le déploiement de gardes de sécurité soit de la responsabilité du ministère de la Sécurité intérieure, j'ai décidé de placer à partir de demain (ndlr: jeudi) matin des gardes armés près de toutes les écoles maternelles adjacentes à des chantiers sur lesquels travaillent des ouvriers arabes», a-t-il ajouté. Le déploiement des gardes de sécurité sera financé par...

IsraelValley Desk | Économie

Israël pourrait exporter vers l'Egypte à partir de 2017, pour une durée de sept ans, via un nouveau pipeline. Les champs de gaz israéliens offshore Tamar pourrait bénéficier de nouvelles installations, estimées à 2 milliards de dollars, avec notamment un nouveau pipeline sous-marin construit pour l'exportation vers L'Egypte. Deux nouveaux puits et une plate-forme font également partie des pl...

i24News | Économie

La paix passera-t-elle par l’économie ? Israël vient de donner son accord pour l’ouverture d’une usine de Coca-Cola à Karni, dans la bande de Gaza. Malgré les menaces d’une troisième Intifada, deux investisseurs palestiniens viennent de recevoir toutes les autorisations pour l’installation d’une usine de Coca-Cola à Gaza. L’accord a été donné simultanément par les autorités israéliennes, p...

Jacques Bendelac | Économie

Outbrain, société israélienne qui génère des suggestions d'articles automatiques pour des sites d'information, a conclu un accord avec Time Incorporated. Le contrat porte sur la fourniture exclusive de ce service pour les titres principaux du géant américain tels que Time.com et People.com. Time souhaite par cette collaboration renforcer sa stratégie digitale. Jusqu'à présent, l'éditeur américa...

Avner Myers | Économie

Ce 20 novembre est la Journée mondiale de l’Enfance ; l’occasion de faire le point sur la situation sociale et économique des enfants en Israël. La journée internationale des droits de l'enfant est la date anniversaire de la signature de la Convention internationale des droits de l'enfant le 20 novembre 1989 par 191 pays, Israël compris. Cette convention affirme qu'un enfant n'est pas seul...

Jacques Bendelac | Économie

SafeNet, société spécialisée dans la protection de données, a recensé entre juillet et septembre 2014 320 fuites majeures de données confidentielles dans le monde, un chiffre en hausse de 25% sur un an. Les services bancaires et financiers sont les plus touchés par le phénomène. SafeNet analyse, dans un communiqué au ton assez alarmiste, les informations tirées de son Breach Level Index, une...

IsraelValley Desk | Économie

La fédération syndicale israélienne (Histadrut) a lancé mardi un préavis de grève à l'échelle nationale. Elle exige du gouvernement une augmentation du salaire minimum de 1000 shekels (260 dollars) par mois. Cette augmentation serait de près de 25% supérieure au salaire minimum actuel qui s'élève à 4300 shekels (en vigueur depuis deux ans). Président de la Histadrout, Avi Nissenkorn explique...

Avner Myers | Économie

Success-Story : la chaîne de bar-café hiérosolymitaine s’internationalise. Elle va ouvrir un café en Finlande et lorgne sur toute la Scandinavie. Les frères Abouhatsira, Oshri (36 ans) et Eliran (35 ans), sont aux anges : leur enseigne de bar à gaufres Waffel-Bar, créée à Jérusalem il y a 14 ans, va étendre ses ramifications en Europe. C’est la rencontre entre les deux frères et un homme d...

Jacques Bendelac | Économie

Les Israéliens peuvent certes se plaindre au sujet du coût élevé de la vie, mais si vous êtes cadre dirigeant expatrié, déménager pour un emploi en Israël est une aubaine. C'est le résultat d'une étude menée par le cabinet d'avocats Herzog Fox & Neeman en partenariat avec l'entreprise Relocation Jobs, qui aide les multinationales en matière d'emploi en Israël. L'étude a comparé Israël à Hong...

Avner Myers | Économie

Julius Baer a attribué la progression de ses actifs sous gestion au rehaussement de sa participation dans le brésilien GPS, qui y a contribué à hauteur de 6 milliards de francs suisses. Quant aux avoirs totaux de la clientèle de Julius Baer, ils ont gonflé de 11% à 385 milliards. La performance reflète notamment la poursuite de l'intégration des activités de gestion de fortune internationale...

IsraelValley Desk | Économie