Jun 17

ISRAELVALLEY - PLONGÉE DANS L'UNIVERS DES CRÈCHES CLANDESTINES DE TEL-AVIV.

Authors picture

IsraelValley Desk | News

Headline image

Locaux abandonnés, appartements vides ou logements de mères au foyer : en Israël, les enfants d’immigrés n’ont pas accès aux crèches publiques : voilà le constat que rapporte Slate.fr. Pour éviter à leurs enfants de trainer dans les rues, des mamans immigrées, la plupart du temps Nigérianes et Ghanéennes, ouvrent des crèches clandestines. Aujourd’hui, Tel-Aviv abrite une cinquantaine de ces crèches. La première motivation pour ces femmes : l’argent. Chaque enfant leur rapporte environ 100 dollars (80 €) par mois. Une véritable aubaine pour les parents puisque ces crèches les gardent de 6h30 à 19h et qu’une crèche publique coûte environ 500 dollars (400 €) par mois.

Quand une de ces femmes est interrogée, elle plaide pour son action, alors que bons nombres de voisins et de locaux souhaiteraient voir la crèche fermée : «mon projet est socio-humanitaire. J’apporte un service de qualité aux enfants de réfugiés qui ne sont pas aidés par la municipalité. Aidez-moi à leur offrir un mode de garde adapté. Prêtez-moi un local même délabré, je pourrais le rénover, mais sachez que je ne pourrais pas fermer et laisser les enfants à la rue» a déclaré Fayda, congolaise réfugiée politique.

Un manque critique d’hygiène et de matériel adapté
« Les parents sont souvent en survie et ils laissent leurs enfants dans ces lieux précaires sans trop pouvoir réfléchir aux conséquences», explique Tamar Shwartz, directrice du centre municipal d’information de l’association Mesila. Depuis douze ans, cette association collabore avec la mairie de la capitale israélienne afin de venir en aide aux crèches clandestines : «Ici c’est vraiment la jungle, si nous n’étions pas là pour surveiller tout ça, je pense que ça serait vraiment plus désastreux ».

Il y a peu, deux enfants sont morts par négligence dans l’une de ces crèches. Un bébé de quelques mois est mort étouffé par le contenu de son biberon : la nourrice, qui n’avait pas le temps de s’en occuper, a attaché son biberon autour de son visage à l’aide d’un élastique, sans possibilité pour le bébé de s’arrêter de boire. Afin de lutter contre ce genre d’accidents, l’association incite les nourrices à suivre une formation de six mois au sein même de Mesila. Face à la réticence de nombreuses d’entre elles, l’association n’hésite pas à utiliser le chantage car il en va de la vie de nombreux enfants : «Je leur dis vous ne pouvez pas accueillir les enfants dans de telles conditions, nous allons repeindre pour vous les locaux, vous fournir des jouets et du matériel de puériculture, et une bénévole pour jouer avec les enfants, mais en contrepartie vous devez suivre une formation gratuite sans avoir à vous déplacer», explique Tamar.

Des crèches humanitaires
Malgré la motivation financière, certaines prennent leur rôle très au sérieux. Avec l’arrivée des fortes chaleurs, Fayda s’inquiète car elle n’a pas les moyens d’installer la climatisation. Elle s’efforce jour après jour d’offrir le maximum aux enfants.«J’offre aux enfants le petit déjeuner. Le déjeuner et le goûter sont assurés par les parents, mais je dois aussi jongler avec les familles en difficultés qui faute de moyen donnent du riz blanc et des pâtes sans accompagnements aux enfants. Je cuisine pour ceux là. J’achète des couches parce qu’il y a aussi des parents qui n’arrivent pas à fournir le minimum vital et même à me payer en une fois. Il me reste des miettes à la fin du mois, mais malgré cela je veux continuer», explique la Congolaise qui travaille aussi avec sa mère et sa sœur. Grâce à sa formation d’éducatrice, elle propose aussi des activités éducatives et ludiques aux enfants. Un luxe par rapport à la plupart de ces crèches.

Beaucoup d’enfants pour peu de nourrices
Sylvie, qui a du mettre son enfant dans une petite crèche clandestine, raconte :«Ma fille Yemina revenait chaque soir avec son repas non entamé, et on me disait à chaque fois qu’elle ne voulait pas manger. Ma fille maigrissait, et semblait triste, et ses couches n’étaient pas assez changées. Elle avait des plaies aux fesses. Je n’étais pas tranquille».

Quant à Elisabeth, 27 ans et ancienne bénévole pour l’association Mesila, ces crèches l’ont profondément attristée : «J’avais mal au cœur quand j’allais dans certaines crèches. Certains enfants ne sortaient jamais de leur berceau. Aux larmes des petits, les nourrices avaient pour seule réponse un nounours balancé en plein visage. Les plus grands étaient scotchés au poste de télévision et ne sortaient jamais. C’était terrible».

En moyenne, les nourrices s’occupent de 20 à 40 enfants chacune et ne peuvent répondre à aux besoins de tous les bébés. De fait, certains manquent cruellement d’attention et sont en permanence stressés voire même agressifs.
Le manque de matériel est devenu très inquiétant. Quand il n’y a plus de lits disponibles pour coucher les enfants, ceux qui restent dorment sur le sol.

Une expérience enrichissante pour les enfants
Dans la crèche de Fayda, il y a une très forte mixité : «J’ai des enfants du monde entier et chacun apporte sa culture. Les enfants du Pérou et de Colombie disent zapatos pour dire chaussures et tout le monde répète. Les enfants du Soudan disent Ta’al pour dire viens, je parle français et anglais avec eux, et eux parlent tous hébreu et anglais. Il y a aussi des enfants qui parlent érythréen. Ils font tous des phrases avec plusieurs langues, c’est rigolo. Ici c’est un saladier, un mélange merveilleux», explique-t-elle.

Mesila met tout en œuvre pour accueillir au mieux les enfants de réfugiés tout en espérant recevoir une aide, quelle qu’elle soit. Leur objectif est de permettre aux 4 000 enfants polyglottes d’avoir les mêmes chances de grandir que les enfants israéliens.

Source: http://www.magicmaman.com/,israel-la-recrudescence-des-creches-illegales-inquiete,2224,2130360.asp

Le ministère israélien de l’Education va lancer au niveau national un projet pilote de lutte contre le tabac. Dans le cadre de ce projet, non seulement les espaces fumeurs seront supprimés dès la rentrée d’automne dans plus de 200 écoles mais des séminaires de désaccoutumance au tabac cofinancés par les caisses maladie seront également proposés aux enseignants désireux de se dé...

IsraelValley Plus | News

Le dernier projet de l’architecte israélien Haïm Dotan, un pont en verre dans le parc national du Wulingyuan, pulvérise tous les records. Cette passerelle de verre reliant deux falaises est la plus longue et la plus haute jamais construite. Elle offrira également la plus haute plate-forme de saut à l’élastique du monde. Le parc national, célèbre pour ses piliers de grès pouvan...

IsraelValley Plus | News

REVELATION. Il fait partie des juifs les plus célèbres au monde dans la catégorie artiste-musique. Enrico Macias entre par la grande porte au Musée de la Diaspora en chantant "Zingarella". Le Musée de la Diaspora (ou Beth Hatefutsoth) présente le célèbre chanteur Enrico Macias au côté de Bob Dylan dans sa toute nouvelle aile visitée par IsraelValley cette semaine. L’artiste a souve...

Dan Rosh (Tel Aviv) | News

Donald Trump, le candidat républicain à la présidence américaine, a suscité l'indignation samedi après la publication d'un tweet s'attaquant à sa rivale démocrate, Hillary Clinton, qu'il qualifie de "candidate la plus corrompue de tous les temps". Sur ce tweet de Donald Trump, le visage d'Hillary Clinton figure à côté d'une étoile rouge à six branches dans laquelle est inscrit: ...

IsraelValley Plus | News

Young Sohn, président et chef stratégique de Samsung Electronics : « Notre souhait est de continuer à augmenter nos investissements en Israël, » a-t-il déclaré. Donc si vous avez de bonnes idées, « parlons-nous ». Times of Israel : "Environ 600 personnes ont assisté très récemment au Sommet de l’innovation de Samsung à Tel Aviv, durant lequel Young Sohn a présenté la visio...

IsraelValley Plus | News

L’actualité du dimanche 17 juillet 2016 en trois informations : 1. Moins d’impôts pour les géants du high-tech ? Le ministre des finances, Moshe Kahlon, a annoncé qu’il soutiendrait une proposition de réduction des taxes à destination des grandes sociétés de haute-technologie en Israël. Une telle mesure préviendrait selon lui la fuite des centres de développement des socié...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | News

Le comité de construction et de planification du district de Tel Aviv a approuvé ce jeudi un plan général de couverture de l’autoroute Ayalon. D’ici à deux à quatre ans, un plan d’urbanisme devra être voté pour mettre en oeuvre cette couverture. Le coût d’un tel projet est estimé à 2 milliards de dollars, devenant ainsi le programme d’aménagement le plus important de la mu...

Avi Mondeil (Tel Aviv) | News

La télévision israélienne a consacré hier soir une émission spéciale en prime time sur l'attentat de Nice. Dans un déluge de mots venant d'un "club fermé" de journalistes israéliens qui peuvent parler de tout (Turquie, Grèce, Italie, Japon, Inde, Sécurité, Sexe, Divorce, Thorah, Shass, Chasse et pêche...) et qui connaissent la France (ils ont tous séjourné au Club Med !) enfin u...

IsraelValley Plus | News

François Hollande a annoncé, vendredi 15 juillet, la prolongation de trois mois de l’état d’urgence, qui devait initialement s’achever le 26 juillet, après l’attentat meurtrier qui a fait au moins 84 morts à Nice, jeudi. « Un projet de loi sera soumis au Parlement d’ici à la semaine prochaine », a-t-il précisé lors d’une allocution télévisée depuis le palais de l’Elys...

IsraelValley Plus | News

Chaque année, les grands oiseaux, oiseaux de proie et autres migrateurs arrivent en Israël après avoir volé des milliers de kilomètres. Certains arrivent épuisés, blessés, et ont besoin d’un traitement médical et parfois même de chirurgie. Les vétérinaires de cet hôpital ont réalisé qu’ils pourraient mieux traiter les oiseaux s’ils avaient une banque de sang pour eux par...

IsraelValley Plus | News

Ehud Olmert, actuellement en prison, s’est vu accorder un congé de 48 heures pour la première fois depuis le début de ses 18 mois de prison pour corruption et entrave à la justice en février. Après avoir rejeté ses deux précédentes demandes d’autorisation, le Service pénitentiaire israélien a déterminé qu’Olmert était admissible pour une permission de sortie où il purge sa ...

IsraelValley Plus | News

Où sont les bons et honnêtes emplois en Israël ? Le site d’informations The Times of Israel se pose la question en ces termes, alors que le secteur du high-tech, en plein essor dans l’Etat hébreu, regorge d’emplois douteux. Selon le site, 10 % des compagnies high-tech israéliennes seraient frauduleuses, ce qui représente 30 % des revenus du secteur. A son arrivée en Israël, Rya...

IsraelValley Desk | News

Elie Wiesel, est mort samedi, a annoncé le mémorial de l’Holocauste Yad Vashem à Jérusalem. Un porte-parole du mémorial a confirmé à l’AFP le décès de ce célèbre écrivain juif américain aux 57 livres, dont « La Nuit », publié en 1955, dans lequel il relate la mort de sa famille dans les camps nazis. Il est mort à l’âge de 87 ans et vivait aux Etats-Unis. Adolescent, i...

IsraelValley Plus | News

Au Salon Viva Technology Via a été sans cesse citée comme "startup de l'avenir". La start-up israélienne a bouclé une levée de 100 millions de dollars. Forte de son succès à New York, Via affiche des ambitions mondiales pour sa solution technologique. Selon la startup VIA (Israël) : “Avec les infrastructures de transport existantes qui s’efforcent et parfois échouent à satisf...

IsraelValley Plus | News

Depuis que les autorités ont autorisé les entreprises de sécurité israéliennes à utiliser des drones pour localiser les voitures volées, la société Ituran a enregistré ses premiers succès : l’un de ses drones a, entre autres, localisé une voiture volée dans les territoires sous administration de l’autorité palestinienne, ce qui a permis de la récupérer et de la rendre à son...

IsraelValley Plus | News