Jun 17

ISRAELVALLEY - PLONGÉE DANS L'UNIVERS DES CRÈCHES CLANDESTINES DE TEL-AVIV.

Authors picture

IsraelValley Desk | News

Headline image

Locaux abandonnés, appartements vides ou logements de mères au foyer : en Israël, les enfants d’immigrés n’ont pas accès aux crèches publiques : voilà le constat que rapporte Slate.fr. Pour éviter à leurs enfants de trainer dans les rues, des mamans immigrées, la plupart du temps Nigérianes et Ghanéennes, ouvrent des crèches clandestines. Aujourd’hui, Tel-Aviv abrite une cinquantaine de ces crèches. La première motivation pour ces femmes : l’argent. Chaque enfant leur rapporte environ 100 dollars (80 €) par mois. Une véritable aubaine pour les parents puisque ces crèches les gardent de 6h30 à 19h et qu’une crèche publique coûte environ 500 dollars (400 €) par mois.

Quand une de ces femmes est interrogée, elle plaide pour son action, alors que bons nombres de voisins et de locaux souhaiteraient voir la crèche fermée : «mon projet est socio-humanitaire. J’apporte un service de qualité aux enfants de réfugiés qui ne sont pas aidés par la municipalité. Aidez-moi à leur offrir un mode de garde adapté. Prêtez-moi un local même délabré, je pourrais le rénover, mais sachez que je ne pourrais pas fermer et laisser les enfants à la rue» a déclaré Fayda, congolaise réfugiée politique.

Un manque critique d’hygiène et de matériel adapté
« Les parents sont souvent en survie et ils laissent leurs enfants dans ces lieux précaires sans trop pouvoir réfléchir aux conséquences», explique Tamar Shwartz, directrice du centre municipal d’information de l’association Mesila. Depuis douze ans, cette association collabore avec la mairie de la capitale israélienne afin de venir en aide aux crèches clandestines : «Ici c’est vraiment la jungle, si nous n’étions pas là pour surveiller tout ça, je pense que ça serait vraiment plus désastreux ».

Il y a peu, deux enfants sont morts par négligence dans l’une de ces crèches. Un bébé de quelques mois est mort étouffé par le contenu de son biberon : la nourrice, qui n’avait pas le temps de s’en occuper, a attaché son biberon autour de son visage à l’aide d’un élastique, sans possibilité pour le bébé de s’arrêter de boire. Afin de lutter contre ce genre d’accidents, l’association incite les nourrices à suivre une formation de six mois au sein même de Mesila. Face à la réticence de nombreuses d’entre elles, l’association n’hésite pas à utiliser le chantage car il en va de la vie de nombreux enfants : «Je leur dis vous ne pouvez pas accueillir les enfants dans de telles conditions, nous allons repeindre pour vous les locaux, vous fournir des jouets et du matériel de puériculture, et une bénévole pour jouer avec les enfants, mais en contrepartie vous devez suivre une formation gratuite sans avoir à vous déplacer», explique Tamar.

Des crèches humanitaires
Malgré la motivation financière, certaines prennent leur rôle très au sérieux. Avec l’arrivée des fortes chaleurs, Fayda s’inquiète car elle n’a pas les moyens d’installer la climatisation. Elle s’efforce jour après jour d’offrir le maximum aux enfants.«J’offre aux enfants le petit déjeuner. Le déjeuner et le goûter sont assurés par les parents, mais je dois aussi jongler avec les familles en difficultés qui faute de moyen donnent du riz blanc et des pâtes sans accompagnements aux enfants. Je cuisine pour ceux là. J’achète des couches parce qu’il y a aussi des parents qui n’arrivent pas à fournir le minimum vital et même à me payer en une fois. Il me reste des miettes à la fin du mois, mais malgré cela je veux continuer», explique la Congolaise qui travaille aussi avec sa mère et sa sœur. Grâce à sa formation d’éducatrice, elle propose aussi des activités éducatives et ludiques aux enfants. Un luxe par rapport à la plupart de ces crèches.

Beaucoup d’enfants pour peu de nourrices
Sylvie, qui a du mettre son enfant dans une petite crèche clandestine, raconte :«Ma fille Yemina revenait chaque soir avec son repas non entamé, et on me disait à chaque fois qu’elle ne voulait pas manger. Ma fille maigrissait, et semblait triste, et ses couches n’étaient pas assez changées. Elle avait des plaies aux fesses. Je n’étais pas tranquille».

Quant à Elisabeth, 27 ans et ancienne bénévole pour l’association Mesila, ces crèches l’ont profondément attristée : «J’avais mal au cœur quand j’allais dans certaines crèches. Certains enfants ne sortaient jamais de leur berceau. Aux larmes des petits, les nourrices avaient pour seule réponse un nounours balancé en plein visage. Les plus grands étaient scotchés au poste de télévision et ne sortaient jamais. C’était terrible».

En moyenne, les nourrices s’occupent de 20 à 40 enfants chacune et ne peuvent répondre à aux besoins de tous les bébés. De fait, certains manquent cruellement d’attention et sont en permanence stressés voire même agressifs.
Le manque de matériel est devenu très inquiétant. Quand il n’y a plus de lits disponibles pour coucher les enfants, ceux qui restent dorment sur le sol.

Une expérience enrichissante pour les enfants
Dans la crèche de Fayda, il y a une très forte mixité : «J’ai des enfants du monde entier et chacun apporte sa culture. Les enfants du Pérou et de Colombie disent zapatos pour dire chaussures et tout le monde répète. Les enfants du Soudan disent Ta’al pour dire viens, je parle français et anglais avec eux, et eux parlent tous hébreu et anglais. Il y a aussi des enfants qui parlent érythréen. Ils font tous des phrases avec plusieurs langues, c’est rigolo. Ici c’est un saladier, un mélange merveilleux», explique-t-elle.

Mesila met tout en œuvre pour accueillir au mieux les enfants de réfugiés tout en espérant recevoir une aide, quelle qu’elle soit. Leur objectif est de permettre aux 4 000 enfants polyglottes d’avoir les mêmes chances de grandir que les enfants israéliens.

Source: http://www.magicmaman.com/,israel-la-recrudescence-des-creches-illegales-inquiete,2224,2130360.asp

C'est la news people du jour qui a été reprise par toute la presse économique et d'affaires du pays. Neto est un très gros importateur de produits alimentaires en Israël. Son propriétaire est Adi Ezra (40 ans). Il vient de prendre pour épouse Bar Refaeli. Bar Refaeli (en hébreu ; בר רפאלי), née le 4 juin 1985 à Hod Hasharon, est un mannequin israélien. Elle est représentée par l'Agence Maril...

Eyal Dayan (Rehovot) | News

Deux soldats israéliens ont été tués ce matin dans l’attaque du Hezbollah contre un convoi de véhicules de Tsahal qui patrouillaient le long de la frontière israélo-libanaise (nord), a déclaré l’armée dans un communiqué. Le nom des deux soldats a été autorisé à la publication mercredi soir, il s'agit du commandant Yohaï Kalangel, du battalion "Tzabar", 25 ans, de Har Gilo et le sergent Dor C...

i24News | News

Yissum, la structure valorisation de l'Université Hébraïque de Jérusalem a signé un accord exceptionnel avec Phyto Medical (basé en Australie) qui va lui permettre d'engranger des millions de dollars de royalties. Cet accord concerne le développement d'un nouveau processus d'administration du cannabis médical. Le cannabis médical (appelé aussi cannabis thérapeutique, marijuana médicale ou ma...

Eyal Ganim (Rehovot) | News

Les symptômes de la grippe aviaire ou H5N1 ont été observés sur les dindes d'une ferme de la région de Sharon en Israël. Le ministère de l'Agriculture a immédiatement commencé l'abattage des 40.000 volailles et l'établissement a été fermé. La découverte du virus H5N1 dans cette ferme intervient moins d'une semaine après qu'un autre élevage de dinde a été contaminé dans le nord d'Israël lundi...

i24News | News

Après des pressions politiques, finalement Steimatzky ne vendra pas en magasin Charlie. Les employés israéliens de Stematzky ne sont pas d'accord pour "mettre leur vie en danger". C'est une évidence pour tous : les caricatures de Mahomet passent mal dans l'Etat Hébreu. Les israéliens n'ont pas du tout la culture "Charlie Hebdo". i24News : "Steimatzky, principale chaîne de librairie israélien...

i24News | News

REVELATIONS ISRAELVALLEY. A Jérusalem on regrette beaucoup que l'ex-Roi d'Arabaie Saoudite avait dit "non" aux israéliens. Des fausses rumeurs avaient laissé entendre que du hightech israélien avait été utilisé par les Saoudiens. Avec l'aide de la France et de nombreux autres pays, l'Arabie saoudite a achevé la construction d'une épaisse clôture (très similaire à celle existante entre les t...

Eyal Kaplan | News

Les autorités saoudiennes ont annoncé, vendredi 23 janvier, la mort du roi Abdallah, âgé de plus de 90 ans. Nous reproduisons un article très intéressant qui avait été publié par TJ avant la mort du Roi d'Arabie ce vendredi. TJ : "Le grand pèlerinage annuel draine une foule qu’on estime supérieure à 5 millions de fidèles, et cela nécessite un service d’ordre hors pair. Cela fait plusieurs année...

Line Tubiana (TJ) | News

Impossible de ne pas voir une sacrée dose d'hypocrisie dans les louanges d'Israël au Roi d'Arabie Saoudite mort le 23 Janvier. Selon RFI et sa correspondante à Jérusalem, Murielle Paradon (Copyrights) : "Parmi la pluie d'hommages au roi Abdallah d'Arabie saoudite décédé vendredi 23 janvier 2015, celle d'Israël se distingue dans la mesure où les deux pays n'entretenaient pas de relations diploma...

Dan Rosh (Tel Aviv) | News

Benjamin Netanyahu a signé un décret visant à faire passer la taxe sur les voitures de sport de 83% à 19.2%. Une bonne nouvelle couplée à une autre: selon les statistiques révélées par la police, le nombre de vols de voitures serait en baisse dans les grandes villes du pays : Tel-Aviv (-16,6%), Haïfa (-12,5%), Netanya (-38,5%). A Eilat, 39 véhicules ont été dérobés en 2014, c’est 42,6% de moin...

JSS News | News

Message de Patrick Maisonnave, ambassadeur de France en Israël, suite à l’attaque terroriste à Tel Aviv (21/01/2015). « J’ai appris avec horreur l’attaque qui a eu lieu ce matin à Tel Aviv, faisant 13 blessés, dont certains grièvement. Quelques jours après les attaques qui ont endeuillé Paris, la France condamne avec force ce nouvel attentat terroriste. Au nom de mon pays, je veux assurer les a...

Talia Blum | News

Le court-métrage « Aya » des réalisateurs israéliens Oded Binnun and Mihal Brezis (élèves de l’école de cinéma et de télévision Sam Spiegel de Jérusalem) est nominé pour les Oscars 2015 du cinéma, dans la catégorie du meilleur court-métrage de fiction. Produit notamment par l’actrice israélienne Yael Abecassis (Va, vis et deviens), ce court-métrage met en scène l’actrice franco-israélienne ...

Coolisrael | News

L'acteur Michael Douglas a reçu le prix Genesis, communément surnommé le " Prix Nobel Juif " pour ses efforts visant à promouvoir la culture juive. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le président de l'Agence juive Natan Sharansky remettront le prix ainsi qu'un chéque de 1.000.000 de dollars a la star lors d'une cérémonie qui se déroulera à Jérusalem le 18 Juin... Le prix a été inaugu...

IsraelValley Desk | News

Barack Obama vient de nommer David Cohen (51 ans) directeur adjoint de la CIA, la plus légendaire enseigne des services secrets américains. Il remplace à ce poste Avril Haines qui rejoint la Maison-Blanche comme conseiller à la sécurité. C’est la première fois qu’un citoyen juif accède à un poste aussi élevé au sein de la CIA, réputée depuis sa fondation être un bastion WASP (pour White, Anglo-...

IsraelValley Desk | News

Après la prise d'otage de l'Hyper Cacher dans laquelle quatre Juifs ont été tués par Amedy Coulibaly, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a rappelé aux Juifs de France qu'Israël était "leur foyer" et a annoncé sa volonté d'encourager l'immigration de juifs français en Israël. "Mais si Wolinski [dont la mère état juive] était venu en Israël et avait ouvert un Charlie Hebdo ici, i...

Courrier International | News

De très nombreux juifs Français se posent la question. Quel est le prix d'une tombe à Jérusalem ? IsraelValley a retrouvé un article écrit par Mati Ben Avraham. Le mont des Oliviers domine l'esplanade du Temple selon la tradition hébraïque, là où se dressent depuis la fin du 7ème siècle et le début du 8ème, les mosquées du Dôme du Rocher et d'El Aqsa. C'est de ce mont, toujours suivant...

Mati Ben Avraham | News