Jun 17

ISRAELVALLEY - PLONGÉE DANS L'UNIVERS DES CRÈCHES CLANDESTINES DE TEL-AVIV.

Authors picture

IsraelValley Desk | News

Headline image

Locaux abandonnés, appartements vides ou logements de mères au foyer : en Israël, les enfants d’immigrés n’ont pas accès aux crèches publiques : voilà le constat que rapporte Slate.fr. Pour éviter à leurs enfants de trainer dans les rues, des mamans immigrées, la plupart du temps Nigérianes et Ghanéennes, ouvrent des crèches clandestines. Aujourd’hui, Tel-Aviv abrite une cinquantaine de ces crèches. La première motivation pour ces femmes : l’argent. Chaque enfant leur rapporte environ 100 dollars (80 €) par mois. Une véritable aubaine pour les parents puisque ces crèches les gardent de 6h30 à 19h et qu’une crèche publique coûte environ 500 dollars (400 €) par mois.

Quand une de ces femmes est interrogée, elle plaide pour son action, alors que bons nombres de voisins et de locaux souhaiteraient voir la crèche fermée : «mon projet est socio-humanitaire. J’apporte un service de qualité aux enfants de réfugiés qui ne sont pas aidés par la municipalité. Aidez-moi à leur offrir un mode de garde adapté. Prêtez-moi un local même délabré, je pourrais le rénover, mais sachez que je ne pourrais pas fermer et laisser les enfants à la rue» a déclaré Fayda, congolaise réfugiée politique.

Un manque critique d’hygiène et de matériel adapté
« Les parents sont souvent en survie et ils laissent leurs enfants dans ces lieux précaires sans trop pouvoir réfléchir aux conséquences», explique Tamar Shwartz, directrice du centre municipal d’information de l’association Mesila. Depuis douze ans, cette association collabore avec la mairie de la capitale israélienne afin de venir en aide aux crèches clandestines : «Ici c’est vraiment la jungle, si nous n’étions pas là pour surveiller tout ça, je pense que ça serait vraiment plus désastreux ».

Il y a peu, deux enfants sont morts par négligence dans l’une de ces crèches. Un bébé de quelques mois est mort étouffé par le contenu de son biberon : la nourrice, qui n’avait pas le temps de s’en occuper, a attaché son biberon autour de son visage à l’aide d’un élastique, sans possibilité pour le bébé de s’arrêter de boire. Afin de lutter contre ce genre d’accidents, l’association incite les nourrices à suivre une formation de six mois au sein même de Mesila. Face à la réticence de nombreuses d’entre elles, l’association n’hésite pas à utiliser le chantage car il en va de la vie de nombreux enfants : «Je leur dis vous ne pouvez pas accueillir les enfants dans de telles conditions, nous allons repeindre pour vous les locaux, vous fournir des jouets et du matériel de puériculture, et une bénévole pour jouer avec les enfants, mais en contrepartie vous devez suivre une formation gratuite sans avoir à vous déplacer», explique Tamar.

Des crèches humanitaires
Malgré la motivation financière, certaines prennent leur rôle très au sérieux. Avec l’arrivée des fortes chaleurs, Fayda s’inquiète car elle n’a pas les moyens d’installer la climatisation. Elle s’efforce jour après jour d’offrir le maximum aux enfants.«J’offre aux enfants le petit déjeuner. Le déjeuner et le goûter sont assurés par les parents, mais je dois aussi jongler avec les familles en difficultés qui faute de moyen donnent du riz blanc et des pâtes sans accompagnements aux enfants. Je cuisine pour ceux là. J’achète des couches parce qu’il y a aussi des parents qui n’arrivent pas à fournir le minimum vital et même à me payer en une fois. Il me reste des miettes à la fin du mois, mais malgré cela je veux continuer», explique la Congolaise qui travaille aussi avec sa mère et sa sœur. Grâce à sa formation d’éducatrice, elle propose aussi des activités éducatives et ludiques aux enfants. Un luxe par rapport à la plupart de ces crèches.

Beaucoup d’enfants pour peu de nourrices
Sylvie, qui a du mettre son enfant dans une petite crèche clandestine, raconte :«Ma fille Yemina revenait chaque soir avec son repas non entamé, et on me disait à chaque fois qu’elle ne voulait pas manger. Ma fille maigrissait, et semblait triste, et ses couches n’étaient pas assez changées. Elle avait des plaies aux fesses. Je n’étais pas tranquille».

Quant à Elisabeth, 27 ans et ancienne bénévole pour l’association Mesila, ces crèches l’ont profondément attristée : «J’avais mal au cœur quand j’allais dans certaines crèches. Certains enfants ne sortaient jamais de leur berceau. Aux larmes des petits, les nourrices avaient pour seule réponse un nounours balancé en plein visage. Les plus grands étaient scotchés au poste de télévision et ne sortaient jamais. C’était terrible».

En moyenne, les nourrices s’occupent de 20 à 40 enfants chacune et ne peuvent répondre à aux besoins de tous les bébés. De fait, certains manquent cruellement d’attention et sont en permanence stressés voire même agressifs.
Le manque de matériel est devenu très inquiétant. Quand il n’y a plus de lits disponibles pour coucher les enfants, ceux qui restent dorment sur le sol.

Une expérience enrichissante pour les enfants
Dans la crèche de Fayda, il y a une très forte mixité : «J’ai des enfants du monde entier et chacun apporte sa culture. Les enfants du Pérou et de Colombie disent zapatos pour dire chaussures et tout le monde répète. Les enfants du Soudan disent Ta’al pour dire viens, je parle français et anglais avec eux, et eux parlent tous hébreu et anglais. Il y a aussi des enfants qui parlent érythréen. Ils font tous des phrases avec plusieurs langues, c’est rigolo. Ici c’est un saladier, un mélange merveilleux», explique-t-elle.

Mesila met tout en œuvre pour accueillir au mieux les enfants de réfugiés tout en espérant recevoir une aide, quelle qu’elle soit. Leur objectif est de permettre aux 4 000 enfants polyglottes d’avoir les mêmes chances de grandir que les enfants israéliens.

Source: http://www.magicmaman.com/,israel-la-recrudescence-des-creches-illegales-inquiete,2224,2130360.asp

Le géant pharmaceutique bâlois Novartis a annoncé jeudi que sa filiale Sandoz a obtenu le feu vert des autorités américaines pour une version générique d'un traitement contre la sclérose en plaques. Cette maladie touche près de 500'000 personnes aux Etats-Unis. L'agence américaine des médicaments, la Food and Drug Administration (FDA), a homologué le médicament de Sandoz appelé Glatopa, qui ...

Hebdo.ch | News

Pour la première fois, des survivants de l’Holocauste qui ont été violés ou agressés sexuellement en tant qu’enfants et adolescents dans les ghettos et les camps de concentration et de travail parlent devant la caméra de ce qui leur est arrivé et de l’impact de cette violence sexuelle sur leur vie au cours des 70 années qui ont suivi la guerre. Ces individus ont caché les abus sexuels qu’ils on...

Times of Israel | News

La Cour suprême a confirmé mercredi la loi dite anti-boycott, qui permet de mener des poursuites judiciaires contre toute personne ou entité qui appelle à un boycott économique, culturel ou universitaire d'Israël ou des "zones sous son contrôle," une référence aux implantations de Cisjordanie. Les juges ont rejeté les pétitions qui faisait valoir que la loi, qui vise à faciliter les poursuit...

i24news | News

Un accord entre la France et les Etats-Unis a été signé l'an dernier pour immuniser la SNCF contre des poursuites sur le territoire américain visant sa responsabilité dans la Shoah. La France a fini par trouver un accord avec Washington sur la question épineuse de l’indemnisation des Américains transportés vers les camps de concentration durant la Seconde Guerre mondiale. La SNCF versera 60...

Latribune.fr | News

CCFI. CCIIF. ESCP EUROPE GTI LAB. RECANATI SCHOOL. Edouard Cukierman a annonçé que GO4Israel aura lieu le 26 Octobre 2015. Cet évènement sera suivi par la conférence Transtech5 de la Chambre de Commerce Israël-France de Tel Aviv (le 27 Octobre 2015). TRANSTECH5. En octobre 2015 se tiendra sur le Campus de l'Université de Tel Aviv (école de management) la conférence "Transtech5" préparée pa...

IsraelValley Desk | News

Le 22 Avril 2015 au soir venez célébrer Yom Haatsmaout 5775, les 67 ans d’Israël, au Musée Yigal Presler (54 rue Wolfson - Tel Aviv). Les invités de la CCIIF et des Associations amies (Ashdod Café...) vont célébrer dans cette belle galerie le jour de l’indépendance. Des vedettes de la télévision, des politiques, hommes d’affaires, artistes seront là pour lever le verre de l’amitié France-Is...

Ilan Rosenthal | News

Orages, vent en rafale, pluies, grêle et même neige sur le mont Hermon, l’hiver n’en finit pas et résiste. Un temps exceptionnellement froid avec des températures avoisinant les 9° à Jérusalem et dans le Golan, à peine 15° à Tel-Aviv et 21° à Eilat. La pluie concernera tout le pays dans la matinée et s’affaiblira dans le milieu de l’après-midi. (Coolamnews) ISRAELVALLEY PLUS. C'ETAIT EN DEC ...

Coolamnews.com | News

En Israël la mort de Yossi a choqué. Un crime antisémite ? Un attentat ? De très nombreux jeunes israéliens vivent à Berlin et leurs familles sont très troublées. i24News (Copyrights) : "La police de Berlin cherche un homme vu en compagnie d'un jeune Israélien un jour avant que ce dernier soit retrouvé assassiné dimanche matin. Le corps de Yossi Uriel Damari, 22 ans, originaire de Petah Tikv...

i24News | News

Le Président de la FIFA Sepp Blatter a déclaré cette semaine qu’il ne voulait pas entendre parler de l’éventuelle suspension d’Israël de la FIFA. Cette suspension est une demande formulée par la fédération palestinienne de football et reprise par le mouvement de boycott BDS. M. Blatter a déclaré qu’il veillerait personnellement à ce qu’aucune mesure en ce sens ne puisse être prise lors du p...

Coolamnews.com | News

Israël sera l’hôte la semaine prochaine d’une conférence internationale sur la prévention des essais nucléaires. La conférence est organisée par les membres du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (TICE), dont Israël est signataire. Près d’un centaine de délégués seront présents, dont certains en provenance de pays arabes et musulmans avec qui Israël n’a pas de relations dipl...

IsraPresse | News

Ce mercredi 8 avril 2015 à la résidence La Palmeraie (Eilat, Israël), le Député français Meyer Habib tiendra une conférence et rencontrera les français qui vivent à Eilat ainsi que les touristes qui souhaitent assister gratuitement à cette conférence. Intitulée « quelle représentation consulaire et politique pour les français d’Eilat, » la conférence gratuite commencera dès 18h30. Pour r...

Lola Perez – JSSNews | News

La Chaîne de la Télévision publique Fr 2 vient de diffuser l’annonce du remplacement de Charles Enderlin, par Franck Genauzeau, un reporter, homme de terrain, ayant baroudé dans divers pays d’Afrique et du Moyen-Orient. (jforum.fr) ISRAELVALLEY PLUS. LA PAGE WIKIPEDIA DE CHARLES ENDERLIN. (Extraits qui ne comprennent pas l'affaire Al Dura) Charles Enderlin, né en 1945 à Paris, est un jour...

IsraelValley Desk | News

Les animaux du safari de Ramat-Gan ne consomment pas de hametz (levain) pendant les sept jours de la fête juive. Selon la porte-parole du Safari, certains animaux sont nourris avec des matsots (pain azyme) et toute la nourriture qui leur est fournie est autorisée pour Pessah. Le Safari étant un parc national et les institutions étatiques ne pouvant pas posséder de hametz durant la semaine, les ...

IsraPresse | News

Obtention de permis et visas de travail pour cadres étrangers, directeurs et spécialistes dans sociétés internationales. 1. Afin d’obtenir un permis pour engager des cadres supérieurs étrangers en Israël, les entreprises internationales doivent déposer une demande auprès du Service des permis de travail pour étrangers au sein du Ministère de l’Intérieur (« le Service »). Les cadres s...

IsraelValley Desk | News

1. 2 000 passagers sont entrés en Israël dans la nuit de jeudi à vendredi sans passer devant les bureaux de la police aux frontières pour un contrôle de leur passeport à l’aéroport de Ben Gourion. Les employés du ministère de l’Intérieur chargés des contrôles ont en effet lancé une grève surprise, contraignant le directeur de l’aéroport, avec l’autorisation de la police, à laisser pénétrer les ...

IsraPresse | News