Jun 17

ISRAELVALLEY - PLONGÉE DANS L'UNIVERS DES CRÈCHES CLANDESTINES DE TEL-AVIV.

Authors picture

IsraelValley Desk | News

Headline image

Locaux abandonnés, appartements vides ou logements de mères au foyer : en Israël, les enfants d’immigrés n’ont pas accès aux crèches publiques : voilà le constat que rapporte Slate.fr. Pour éviter à leurs enfants de trainer dans les rues, des mamans immigrées, la plupart du temps Nigérianes et Ghanéennes, ouvrent des crèches clandestines. Aujourd’hui, Tel-Aviv abrite une cinquantaine de ces crèches. La première motivation pour ces femmes : l’argent. Chaque enfant leur rapporte environ 100 dollars (80 €) par mois. Une véritable aubaine pour les parents puisque ces crèches les gardent de 6h30 à 19h et qu’une crèche publique coûte environ 500 dollars (400 €) par mois.

Quand une de ces femmes est interrogée, elle plaide pour son action, alors que bons nombres de voisins et de locaux souhaiteraient voir la crèche fermée : «mon projet est socio-humanitaire. J’apporte un service de qualité aux enfants de réfugiés qui ne sont pas aidés par la municipalité. Aidez-moi à leur offrir un mode de garde adapté. Prêtez-moi un local même délabré, je pourrais le rénover, mais sachez que je ne pourrais pas fermer et laisser les enfants à la rue» a déclaré Fayda, congolaise réfugiée politique.

Un manque critique d’hygiène et de matériel adapté
« Les parents sont souvent en survie et ils laissent leurs enfants dans ces lieux précaires sans trop pouvoir réfléchir aux conséquences», explique Tamar Shwartz, directrice du centre municipal d’information de l’association Mesila. Depuis douze ans, cette association collabore avec la mairie de la capitale israélienne afin de venir en aide aux crèches clandestines : «Ici c’est vraiment la jungle, si nous n’étions pas là pour surveiller tout ça, je pense que ça serait vraiment plus désastreux ».

Il y a peu, deux enfants sont morts par négligence dans l’une de ces crèches. Un bébé de quelques mois est mort étouffé par le contenu de son biberon : la nourrice, qui n’avait pas le temps de s’en occuper, a attaché son biberon autour de son visage à l’aide d’un élastique, sans possibilité pour le bébé de s’arrêter de boire. Afin de lutter contre ce genre d’accidents, l’association incite les nourrices à suivre une formation de six mois au sein même de Mesila. Face à la réticence de nombreuses d’entre elles, l’association n’hésite pas à utiliser le chantage car il en va de la vie de nombreux enfants : «Je leur dis vous ne pouvez pas accueillir les enfants dans de telles conditions, nous allons repeindre pour vous les locaux, vous fournir des jouets et du matériel de puériculture, et une bénévole pour jouer avec les enfants, mais en contrepartie vous devez suivre une formation gratuite sans avoir à vous déplacer», explique Tamar.

Des crèches humanitaires
Malgré la motivation financière, certaines prennent leur rôle très au sérieux. Avec l’arrivée des fortes chaleurs, Fayda s’inquiète car elle n’a pas les moyens d’installer la climatisation. Elle s’efforce jour après jour d’offrir le maximum aux enfants.«J’offre aux enfants le petit déjeuner. Le déjeuner et le goûter sont assurés par les parents, mais je dois aussi jongler avec les familles en difficultés qui faute de moyen donnent du riz blanc et des pâtes sans accompagnements aux enfants. Je cuisine pour ceux là. J’achète des couches parce qu’il y a aussi des parents qui n’arrivent pas à fournir le minimum vital et même à me payer en une fois. Il me reste des miettes à la fin du mois, mais malgré cela je veux continuer», explique la Congolaise qui travaille aussi avec sa mère et sa sœur. Grâce à sa formation d’éducatrice, elle propose aussi des activités éducatives et ludiques aux enfants. Un luxe par rapport à la plupart de ces crèches.

Beaucoup d’enfants pour peu de nourrices
Sylvie, qui a du mettre son enfant dans une petite crèche clandestine, raconte :«Ma fille Yemina revenait chaque soir avec son repas non entamé, et on me disait à chaque fois qu’elle ne voulait pas manger. Ma fille maigrissait, et semblait triste, et ses couches n’étaient pas assez changées. Elle avait des plaies aux fesses. Je n’étais pas tranquille».

Quant à Elisabeth, 27 ans et ancienne bénévole pour l’association Mesila, ces crèches l’ont profondément attristée : «J’avais mal au cœur quand j’allais dans certaines crèches. Certains enfants ne sortaient jamais de leur berceau. Aux larmes des petits, les nourrices avaient pour seule réponse un nounours balancé en plein visage. Les plus grands étaient scotchés au poste de télévision et ne sortaient jamais. C’était terrible».

En moyenne, les nourrices s’occupent de 20 à 40 enfants chacune et ne peuvent répondre à aux besoins de tous les bébés. De fait, certains manquent cruellement d’attention et sont en permanence stressés voire même agressifs.
Le manque de matériel est devenu très inquiétant. Quand il n’y a plus de lits disponibles pour coucher les enfants, ceux qui restent dorment sur le sol.

Une expérience enrichissante pour les enfants
Dans la crèche de Fayda, il y a une très forte mixité : «J’ai des enfants du monde entier et chacun apporte sa culture. Les enfants du Pérou et de Colombie disent zapatos pour dire chaussures et tout le monde répète. Les enfants du Soudan disent Ta’al pour dire viens, je parle français et anglais avec eux, et eux parlent tous hébreu et anglais. Il y a aussi des enfants qui parlent érythréen. Ils font tous des phrases avec plusieurs langues, c’est rigolo. Ici c’est un saladier, un mélange merveilleux», explique-t-elle.

Mesila met tout en œuvre pour accueillir au mieux les enfants de réfugiés tout en espérant recevoir une aide, quelle qu’elle soit. Leur objectif est de permettre aux 4 000 enfants polyglottes d’avoir les mêmes chances de grandir que les enfants israéliens.

Source: http://www.magicmaman.com/,israel-la-recrudescence-des-creches-illegales-inquiete,2224,2130360.asp

Israël a invité l’Inde à participer à un effort commun en matière de cyber-défense, un projet qui vise à être un lien entre les autorités civiles et militaires des deux pays. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a étendu son offre de collaboration au cours d’une rencontre avec le Premier ministre indien Narendra Modi à New York dimanche, a rapporté le Hindustan Times. Cette invitation arri...

Times of Israel | News

La NBA a dévoilé le programme complet des matches internationaux de pré-saison prévus pour certaines franchises. Neuf exactement sont concernées, dont les Cleveland Cavaliers de LeBron James. Le premier match que disputera l’ancien ailier du Miami Heat pour son grand retour chez lui se déroulera le 5 octobre, face aux Israéliens du Maccabi Tel Aviv. Les autres adversaires étrangers invités par ...

IsraelValley Desk | News

Record historique de l'équipe israélienne aux championnats du monde de gymnastique rythmique L'équipe nationale israélienne de gymnastique rythmique a remporté dimanche la médaille d'argent lors des championnats du monde qui ont eu lieu du 22 au 28 septembre à Izmir en Turquie. ​ Israël a atteint un record historique dans la discipline en décrochant la médaille lors de l'exercice avec m...

i24News | News

Après 8 années d'engagement intense pour le succès des Olim (nouveaux arrivants en Israël) hautement qualifiés, Mickael Bensadoun a décidé de quitter son poste de directeur de Gvahim pour rejoindre l'équipe de bénévoles et les membres du conseil d’administration. Il cède ainsi sa place à Gali Shahar, nommée par le conseil d’administration de Gvahim et le président Moshe Mor, pour assurer la...

LG | News

En Israël, en raison des fêtes juives, très peu de déclarations ont été faites sur le crime odieux des djihadistes en Algérie. Après avoir interrogé des politiques à Jérusalem, un avis unanime émerge selon IsraelValley : "Nous devons à présent aider la France à décapiter les Djihadistes coupables de barbarie". A SAVOIR. Une discrétion absolue et un "Secret Défense "couvre l'étendue des rela...

Igal Klatzmann (Rehovot) | News

On le savait alcoolique mais pas voleur. L'ex-Ministre Stas Misezhnikov a été embarqué par la police il y a quelques jours pour être questionné pour tentatives de corruption. On lui reproche d'avoir attribué de manière illégale un contrat énorme a Yulie Roth (Productrice d'évènements). Stas Misezhnikov (né en 1969), a été ministre du Tourisme et membre de la Knesset au titre du parti Israel...

Eyal Kaddosh (Tel Aviv) | News

Très peu de personnes le savent : la ville de Ramat Gan détient le record du pays en terme de durée de vie de ses habitants. Selon des statistiques transmis par les Autorités pour le Nouvel an (Rosh Hachana) la durée de vie moyenne des habitants de de ville est de 83,9 ans. La ville où l'on décède plus tôt que les autres est Bat Yam (80,6 ans). Ramat Gan est une ville israélienne de la banl...

Igal Klatzmann | News

Michael Harari, un ancien agent du Mossad est décédé dimanche à l’âge de 87 ans. Il avait créé l’unité chargée des éliminations, au sein du service des renseignements israéliens. Le ministre de la défense israélien Moshé Yaalon a rendu hommage lundi à l’ancien espion Michael (Mike) Harari décédé la veille à Tel Aviv, en évoquant dans un communiqué "son courage et sa créativité". "L’influenc...

IsraelValley Desk | News

Un article original de Marie de Vergès pour M le magazine du Monde: "Dans quelques jours, Nitzan Cohen quittera Israël, le pays où elle est née, avec un billet aller simple, direction New York. Pour combien de temps ? Rien n'est encore tranché. Cette jeune femme de 27 ans, diplômée de psychologie, veut surtout prendre un peu le large. Détentrice d'un passeport américain, elle mûrit depuis plusi...

IsraelValley Desk | News

Après des années de recherche pour trouver l’emplacement idéal pour un deuxième aéroport international en Israël, la base aérienne de l’armée, Ramat David, en basse Galilée semblerait être la meilleure solution. Ces derniers jours, le directeur général du ministère de la Défense, Dan Harel, et son collègue du ministère des Transports, Uzi Itzhaki, ont donné leur accord de principe pour transfor...

Times of Israel | News

Un grand nombre d’applications exploitent désormais la réalité augmentée pour incruster en temps réel des objets virtuels en 3D dans son propre environnement à travers un Smartphone ou une tablette. Cependant, pour arriver à un tel résultat, il faut la plupart du temps imprimer un marqueur sur papier pour le placer physiquement dans l’endroit où l’objet doit s’afficher. Désormais, avec Cimagine...

IsraelValley Desk | News

LR Group (Israël) est une société leader dans le développement de projets en Afrique, en Europe, en Océanie et en Amérique du Sud. Il opère dans plusieurs domaines dont l’agriculture, l’agro-industrie, l’élevage, la construction, le logement, les énergies renouvelables et l’hydraulique. Il opère des transferts de technologies avancées et un appui financier pour une large variété de projets agri...

IsraelValley Desk | News

Le Likoud, parti de droite du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, devrait perdre sa place de première formation au Parlement à la suite de l'annonce de la démission du ministre de l'Intérieur Gidéon Saar. Gideon Sa'ar a annoncé mercredi soir sa démission, effective à la mi-octobre, du gouvernement et du Parlement. C'est ​devant le public de Kfar Maccabiah au cours d'une réunion p...

i24 News | News

Ubifrance Tel Aviv : Le ministère israélien des Transports vient d'adopter un programme visant à doter les principaux axes desservant la métropole de Tel Aviv de voies express à péage. Les routes 5 (dans le sens est-ouest), 2 (dans le sens nord-sud) et l’Ayalon (le périphérique de Tel Aviv) se verront adjoindre une voie à péage visant à fluidifier le trafic et à contourner pour ses usagers les ...

Ubifrance (Tel Aviv) | News

Pour la première fois en Israël: la mode rencontre la technologie pour célébrer l'innovation.   Aujourd'hui, mardi 16 Septembre, à partir de 19h00, dix startups israéliennes vont présenter sur la rue Rotschild à Tel-Aviv, leurs technologies liées à l'industrie de la mode. Tout au long de la soirée les visiteurs pourront découvrir et ess...

Avner Myers | News