Jun 17

ISRAELVALLEY - PLONGÉE DANS L'UNIVERS DES CRÈCHES CLANDESTINES DE TEL-AVIV.

Authors picture

IsraelValley Desk | News

Headline image

Locaux abandonnés, appartements vides ou logements de mères au foyer : en Israël, les enfants d’immigrés n’ont pas accès aux crèches publiques : voilà le constat que rapporte Slate.fr. Pour éviter à leurs enfants de trainer dans les rues, des mamans immigrées, la plupart du temps Nigérianes et Ghanéennes, ouvrent des crèches clandestines. Aujourd’hui, Tel-Aviv abrite une cinquantaine de ces crèches. La première motivation pour ces femmes : l’argent. Chaque enfant leur rapporte environ 100 dollars (80 €) par mois. Une véritable aubaine pour les parents puisque ces crèches les gardent de 6h30 à 19h et qu’une crèche publique coûte environ 500 dollars (400 €) par mois.

Quand une de ces femmes est interrogée, elle plaide pour son action, alors que bons nombres de voisins et de locaux souhaiteraient voir la crèche fermée : «mon projet est socio-humanitaire. J’apporte un service de qualité aux enfants de réfugiés qui ne sont pas aidés par la municipalité. Aidez-moi à leur offrir un mode de garde adapté. Prêtez-moi un local même délabré, je pourrais le rénover, mais sachez que je ne pourrais pas fermer et laisser les enfants à la rue» a déclaré Fayda, congolaise réfugiée politique.

Un manque critique d’hygiène et de matériel adapté
« Les parents sont souvent en survie et ils laissent leurs enfants dans ces lieux précaires sans trop pouvoir réfléchir aux conséquences», explique Tamar Shwartz, directrice du centre municipal d’information de l’association Mesila. Depuis douze ans, cette association collabore avec la mairie de la capitale israélienne afin de venir en aide aux crèches clandestines : «Ici c’est vraiment la jungle, si nous n’étions pas là pour surveiller tout ça, je pense que ça serait vraiment plus désastreux ».

Il y a peu, deux enfants sont morts par négligence dans l’une de ces crèches. Un bébé de quelques mois est mort étouffé par le contenu de son biberon : la nourrice, qui n’avait pas le temps de s’en occuper, a attaché son biberon autour de son visage à l’aide d’un élastique, sans possibilité pour le bébé de s’arrêter de boire. Afin de lutter contre ce genre d’accidents, l’association incite les nourrices à suivre une formation de six mois au sein même de Mesila. Face à la réticence de nombreuses d’entre elles, l’association n’hésite pas à utiliser le chantage car il en va de la vie de nombreux enfants : «Je leur dis vous ne pouvez pas accueillir les enfants dans de telles conditions, nous allons repeindre pour vous les locaux, vous fournir des jouets et du matériel de puériculture, et une bénévole pour jouer avec les enfants, mais en contrepartie vous devez suivre une formation gratuite sans avoir à vous déplacer», explique Tamar.

Des crèches humanitaires
Malgré la motivation financière, certaines prennent leur rôle très au sérieux. Avec l’arrivée des fortes chaleurs, Fayda s’inquiète car elle n’a pas les moyens d’installer la climatisation. Elle s’efforce jour après jour d’offrir le maximum aux enfants.«J’offre aux enfants le petit déjeuner. Le déjeuner et le goûter sont assurés par les parents, mais je dois aussi jongler avec les familles en difficultés qui faute de moyen donnent du riz blanc et des pâtes sans accompagnements aux enfants. Je cuisine pour ceux là. J’achète des couches parce qu’il y a aussi des parents qui n’arrivent pas à fournir le minimum vital et même à me payer en une fois. Il me reste des miettes à la fin du mois, mais malgré cela je veux continuer», explique la Congolaise qui travaille aussi avec sa mère et sa sœur. Grâce à sa formation d’éducatrice, elle propose aussi des activités éducatives et ludiques aux enfants. Un luxe par rapport à la plupart de ces crèches.

Beaucoup d’enfants pour peu de nourrices
Sylvie, qui a du mettre son enfant dans une petite crèche clandestine, raconte :«Ma fille Yemina revenait chaque soir avec son repas non entamé, et on me disait à chaque fois qu’elle ne voulait pas manger. Ma fille maigrissait, et semblait triste, et ses couches n’étaient pas assez changées. Elle avait des plaies aux fesses. Je n’étais pas tranquille».

Quant à Elisabeth, 27 ans et ancienne bénévole pour l’association Mesila, ces crèches l’ont profondément attristée : «J’avais mal au cœur quand j’allais dans certaines crèches. Certains enfants ne sortaient jamais de leur berceau. Aux larmes des petits, les nourrices avaient pour seule réponse un nounours balancé en plein visage. Les plus grands étaient scotchés au poste de télévision et ne sortaient jamais. C’était terrible».

En moyenne, les nourrices s’occupent de 20 à 40 enfants chacune et ne peuvent répondre à aux besoins de tous les bébés. De fait, certains manquent cruellement d’attention et sont en permanence stressés voire même agressifs.
Le manque de matériel est devenu très inquiétant. Quand il n’y a plus de lits disponibles pour coucher les enfants, ceux qui restent dorment sur le sol.

Une expérience enrichissante pour les enfants
Dans la crèche de Fayda, il y a une très forte mixité : «J’ai des enfants du monde entier et chacun apporte sa culture. Les enfants du Pérou et de Colombie disent zapatos pour dire chaussures et tout le monde répète. Les enfants du Soudan disent Ta’al pour dire viens, je parle français et anglais avec eux, et eux parlent tous hébreu et anglais. Il y a aussi des enfants qui parlent érythréen. Ils font tous des phrases avec plusieurs langues, c’est rigolo. Ici c’est un saladier, un mélange merveilleux», explique-t-elle.

Mesila met tout en œuvre pour accueillir au mieux les enfants de réfugiés tout en espérant recevoir une aide, quelle qu’elle soit. Leur objectif est de permettre aux 4 000 enfants polyglottes d’avoir les mêmes chances de grandir que les enfants israéliens.

Source: http://www.magicmaman.com/,israel-la-recrudescence-des-creches-illegales-inquiete,2224,2130360.asp

Joseph Haïm Sitruk s'est éteint aujourd'hui 25 septembre à l'issue d'une longue maladie. L'annonce de son décès a été faite ce matin par Haïm Korsia, l'actuel Grand rabbin de France, lors de la cérémonie nationale à la mémoire des déportés qui se tenait dans la synagogue de la Victoire, à Paris. Selon actuj.com : "Joseph Haïm Sitruk, dont l'état de santé s'était aggravé ...

IsraelValley Desk | News

Waze a trouvé une solution pour mettre fin à la déconnexion satellite lors du passage dans les tunnels et les parkings: des capteurs seront installés pour aider les conducteurs à trouver leur chemin en sous-sol. Vous conduisez et entrez dans un tunnel, et quelques secondes plus tard, votre GPS ou votre application vous interpelle : "Il n'y a plus de connexion satellite". C’est accept...

IsraelValley Desk | News

La compagnie ferroviaire israélienne, Israel Railways, a débuté la planification d’une nouvelle ligne qui fera la jonction entre le nord et le sud du pays, tout en contournant la métropole de Tel Aviv. Ce nouvel itinéraire, qui impliquera la construction de neuf nouvelles stations, a été approuvé par le cabinet il y a quatre ans déjà et aurait dû être opérationnel depuis 2018...

Nathan Kislev | News

Les relations entre l'État d'Israël et l'Union européenne ont débuté en 1959 et sont encadrées notamment par la politique européenne de voisinage, le Partenariat Euromed et l'Union pour la Méditerranée. L'accord euro-israélien de stabilisation et d'association forme la base légale des relations entre l'Union européenne et l'État d'Israël. Cet accord est modelé d'après le rés...

Ilan Berger (Césarée) | News

HISTOIRE ECONOMIQUE. L'économie israélienne est basée sur un système capitaliste moderne d'un pays jeune qui se caractérise par un secteur public relativement important et un secteur de la high-tech en croissance rapide. Les entreprises israéliennes, principalement dans ce domaine, sont très appréciées sur les marchés financiers mondiaux : Israël est le deuxième pays en nombre d...

Ilan Berger (Césarée) | News

Le ministère de l’agriculture israélien et celui de la santé veulent inciter les jeunes à davantage consommer de fruits et légumes et moins de snacks salés ou sucrés. Une campagne lancée le mois dernier vise non seulement un problème de santé publique mais aussi à soutenir l’agriculture locale. Seulement 21% des enfants pratiquent en Israël un grignotage sain basé sur de fr...

IsraelValley Desk | News

SPECIAL CHINE. Wuhan sur les rives du fleuve Bleu est la capitale de la province du Hubei, en Chine. C'est la douzième ville la plus peuplée du pays, et la deuxième plus grande ville de l'intérieur, après Chongqing. Le 21 Septembre 2016 se tiendra la conférence "Go For Israël" en présence de 100 firmes israéliennes et 1300 visiteurs. Edouard Cukierman, Dr Daniel Rouach (ESCP Europe) et...

Dan Rosh (Shangaï) | News

Parmi les géants ayant émergé depuis les débuts d’Internet, Google (en 1998) et Facebook (en 2004) sont, sans conteste, les acteurs les plus puissants. Les deux groupes sont très actifs en Israël (R&D). Selon Capital.fr : "Jusqu’à présent, les deux firmes californiennes ne se sont guère affrontées directement. La fonction Recherche de Facebook n’a jamais véritablement décol...

IsraelValley Desk | News

Israël se construit assurément une stature de leader dans le domaine de la sécurité informatique des véhicules, un atout indéniable pour des voitures toujours plus connectées. C'est dans cette perspective que des groupes internationaux comme Volkswagen, Harman International Industries et IBM ont soit fait l'acquisition de sociétés israéliennes, soit investi dans des centres de recherc...

Nathan Driot | News

La Dr. Kira Radinsky a été nommée cette semaine "Lady Globes Woman" en 2016. Kira Radinsky (30 ans) fascine les startupistes du pays qui ont appris la vente de sa startup à eBay. Kira a gagné plus de 7 millions de dollars au passage (elle possédait 15% des actions). Le communiqué officiel publié récemment : "eBay a fait l’acquisition de l’entreprise israélienne SalesPredict d...

Eyal Kaplan (Tel Aviv) | News

L’architecture peut-elle favoriser l’esprit d’entreprise et l’innovation ? Certaines universités américaines, canadiennes, israéliennes (Ben Gourion University, Tel Aviv, Technion...) en sont convaincues et se sont lancées dans la construction de locaux résolument avant-gardistes. Selon (1).Aux Etats-Unis comme au Canada, des universités investissent actuellement des sommes im...

IsraelValley Desk | News

L'homme le plus vieux du monde, un survivant de l'Holocauste vivant en Israël, a atteint 113 ans. Yisrael Kristal coule des jours heureux à Haïfa (nord d'Israël) et fête ses 113 ans cette semaine. Si ce juif observant a été reconnu en mars dernier comme étant plus vieil homme du monde par le Guinness, il est cependant en passe de battre un nouveau record : celui de fêter sa majori...

IsraelValley Desk | News

Un excellent article publié par VSD (Copyrights) : "Alors que quatre personnes (dont trois femmes) et un mineur impliqués dans plusieurs projets ou tenta­tives d’atten­tats viennent d’être mis en examen et écroués, les services de police et de rensei­gne­ment français doivent conti­nuer d’agir dans un contexte de menace «maxi­male» selon le terme de Manuel Valls. Yoram Schwe...

IsraelValley Desk | News

Shimon Péres, âgé de 93 ans, est toujours hospitalisé après avoir été placé d'urgence en soins intensifs à la suite d'un accident cérébral. L'ancien dirigeant israélien Shimon Peres a été placé dans un coma artificiel après avoir été victime d'un accident vasculaire cérébral, ont déclaré ses services dans un communiqué. Selon lepoint.fr : "L'ex-président israélien et...

IsraelValley Desk | News

La France a désigné un nouvel ambassadeur en Israël qui sera pour la première fois de l'histoire de la diplomatie franco-israélienne une femme. Hélène Le Gal reprend en septembre les fonctions de Patrick Maisonnave, qui occupait le poste depuis 2013. Hélène LE GAL Née le 21 avril 1967 – mariée Conseillère des Affaires Etrangères hors classe EXPERIENCE PROFESSIONNELLE : ...

IsraelValley Desk | News