Jun 17

ISRAELVALLEY - PLONGÉE DANS L'UNIVERS DES CRÈCHES CLANDESTINES DE TEL-AVIV.

Authors picture

IsraelValley Desk | News

Headline image

Locaux abandonnés, appartements vides ou logements de mères au foyer : en Israël, les enfants d’immigrés n’ont pas accès aux crèches publiques : voilà le constat que rapporte Slate.fr. Pour éviter à leurs enfants de trainer dans les rues, des mamans immigrées, la plupart du temps Nigérianes et Ghanéennes, ouvrent des crèches clandestines. Aujourd’hui, Tel-Aviv abrite une cinquantaine de ces crèches. La première motivation pour ces femmes : l’argent. Chaque enfant leur rapporte environ 100 dollars (80 €) par mois. Une véritable aubaine pour les parents puisque ces crèches les gardent de 6h30 à 19h et qu’une crèche publique coûte environ 500 dollars (400 €) par mois.

Quand une de ces femmes est interrogée, elle plaide pour son action, alors que bons nombres de voisins et de locaux souhaiteraient voir la crèche fermée : «mon projet est socio-humanitaire. J’apporte un service de qualité aux enfants de réfugiés qui ne sont pas aidés par la municipalité. Aidez-moi à leur offrir un mode de garde adapté. Prêtez-moi un local même délabré, je pourrais le rénover, mais sachez que je ne pourrais pas fermer et laisser les enfants à la rue» a déclaré Fayda, congolaise réfugiée politique.

Un manque critique d’hygiène et de matériel adapté
« Les parents sont souvent en survie et ils laissent leurs enfants dans ces lieux précaires sans trop pouvoir réfléchir aux conséquences», explique Tamar Shwartz, directrice du centre municipal d’information de l’association Mesila. Depuis douze ans, cette association collabore avec la mairie de la capitale israélienne afin de venir en aide aux crèches clandestines : «Ici c’est vraiment la jungle, si nous n’étions pas là pour surveiller tout ça, je pense que ça serait vraiment plus désastreux ».

Il y a peu, deux enfants sont morts par négligence dans l’une de ces crèches. Un bébé de quelques mois est mort étouffé par le contenu de son biberon : la nourrice, qui n’avait pas le temps de s’en occuper, a attaché son biberon autour de son visage à l’aide d’un élastique, sans possibilité pour le bébé de s’arrêter de boire. Afin de lutter contre ce genre d’accidents, l’association incite les nourrices à suivre une formation de six mois au sein même de Mesila. Face à la réticence de nombreuses d’entre elles, l’association n’hésite pas à utiliser le chantage car il en va de la vie de nombreux enfants : «Je leur dis vous ne pouvez pas accueillir les enfants dans de telles conditions, nous allons repeindre pour vous les locaux, vous fournir des jouets et du matériel de puériculture, et une bénévole pour jouer avec les enfants, mais en contrepartie vous devez suivre une formation gratuite sans avoir à vous déplacer», explique Tamar.

Des crèches humanitaires
Malgré la motivation financière, certaines prennent leur rôle très au sérieux. Avec l’arrivée des fortes chaleurs, Fayda s’inquiète car elle n’a pas les moyens d’installer la climatisation. Elle s’efforce jour après jour d’offrir le maximum aux enfants.«J’offre aux enfants le petit déjeuner. Le déjeuner et le goûter sont assurés par les parents, mais je dois aussi jongler avec les familles en difficultés qui faute de moyen donnent du riz blanc et des pâtes sans accompagnements aux enfants. Je cuisine pour ceux là. J’achète des couches parce qu’il y a aussi des parents qui n’arrivent pas à fournir le minimum vital et même à me payer en une fois. Il me reste des miettes à la fin du mois, mais malgré cela je veux continuer», explique la Congolaise qui travaille aussi avec sa mère et sa sœur. Grâce à sa formation d’éducatrice, elle propose aussi des activités éducatives et ludiques aux enfants. Un luxe par rapport à la plupart de ces crèches.

Beaucoup d’enfants pour peu de nourrices
Sylvie, qui a du mettre son enfant dans une petite crèche clandestine, raconte :«Ma fille Yemina revenait chaque soir avec son repas non entamé, et on me disait à chaque fois qu’elle ne voulait pas manger. Ma fille maigrissait, et semblait triste, et ses couches n’étaient pas assez changées. Elle avait des plaies aux fesses. Je n’étais pas tranquille».

Quant à Elisabeth, 27 ans et ancienne bénévole pour l’association Mesila, ces crèches l’ont profondément attristée : «J’avais mal au cœur quand j’allais dans certaines crèches. Certains enfants ne sortaient jamais de leur berceau. Aux larmes des petits, les nourrices avaient pour seule réponse un nounours balancé en plein visage. Les plus grands étaient scotchés au poste de télévision et ne sortaient jamais. C’était terrible».

En moyenne, les nourrices s’occupent de 20 à 40 enfants chacune et ne peuvent répondre à aux besoins de tous les bébés. De fait, certains manquent cruellement d’attention et sont en permanence stressés voire même agressifs.
Le manque de matériel est devenu très inquiétant. Quand il n’y a plus de lits disponibles pour coucher les enfants, ceux qui restent dorment sur le sol.

Une expérience enrichissante pour les enfants
Dans la crèche de Fayda, il y a une très forte mixité : «J’ai des enfants du monde entier et chacun apporte sa culture. Les enfants du Pérou et de Colombie disent zapatos pour dire chaussures et tout le monde répète. Les enfants du Soudan disent Ta’al pour dire viens, je parle français et anglais avec eux, et eux parlent tous hébreu et anglais. Il y a aussi des enfants qui parlent érythréen. Ils font tous des phrases avec plusieurs langues, c’est rigolo. Ici c’est un saladier, un mélange merveilleux», explique-t-elle.

Mesila met tout en œuvre pour accueillir au mieux les enfants de réfugiés tout en espérant recevoir une aide, quelle qu’elle soit. Leur objectif est de permettre aux 4 000 enfants polyglottes d’avoir les mêmes chances de grandir que les enfants israéliens.

Source: http://www.magicmaman.com/,israel-la-recrudescence-des-creches-illegales-inquiete,2224,2130360.asp

REVUE DE PRESSE. Il y aurait environ 8.000 chrétiens et 4.000 juifs au sein de la population marocaine. Ces chiffres sont fournis par le rapport 2013 du département d’Etat américain consacré à la liberté religieuse. Un rapport qui note que le royaume marocain accorde une pleine liberté de la pratique religieuse à sa communauté juive. Mais le même rapport souligne qu’il n’en va pas de même pour ...

IsraelValley Desk | News

Selon nos informations, des importateurs israéliens qui cherchent à se distinguer des concurrents, s'intéressent à acheter du riz de Fukushima. Depuis le 22 août, il est possible, à Singapour, d'acheter du riz de Fukushima. Selon (1) : "La Fédération japonaise des coopératives agricoles a en effet annoncé recommencer à exporter ce mois-ci du riz de la préfecture de Fukushima, pour la premiè...

IsraelValley Desk | News

En Israël, la chute du Gouvernement Valls a été une surprise totale. Les chroniqueurs de la radio (Galei Tsahal) ont simplement annoncé la nouvelle sans commentaires. Très peu de politiciens israéliens élus à la Knesset connaissent Manuel Valls et son entourage direct. Le seul Ministre dont le visage est connu dans le pays est Laurent Fabius. Manuel Valls est considéré comme un ami d'Israël...

IsraelValley Desk | News

Vous avez essuyé des pertes de revenus en raison du conflit ? Êtes-vous admissible à une indemnisation ? Est-ce qu'un employé qui s'absente du travail en raison de la situation sécuritaire a droit à sa rémunération ? Petit florilège des questions-réponses essentielles par The Marker. Est-ce qu'un parent qui s'absente du travail pour prendre soin de ses enfants lors de l'opération Bordure de ...

Avner Myers | News

Insolite. Les images de la télévision israélienne hier soir ont surpris : Steve Wozniak, la légende vivante de Apple, était en visite depuis hier dans les zones frontalières entre Gaza et Israël. A un moment les sirènes d'alerte ont sonné et des bruits de roquettes se font entendre au loin. Obligé de plonger à terre derrière un mur, il observe avec flegme la situation. ISRAELVALLEY PLUS. B...

Dan Friedman | News

BUDGET : Un rapport du Haaretz indique que le budget israélien de la Défense devrait être revu à la hausse et atteindre 70 milliards de shekels (environ 14 milliards d'euros) en raison des dépenses supplémentaires occasionnées par l’opération Bordure protectrice dans la bande de Gaza. Le ministère israélien de la Défense a réclamé une augmentation de 11 milliards de shekels (près de 2.2 mil...

IsraelValley Desk | News

Un garçon de quatre ans, Daniel Tregerman, a été tué vendredi en début de soirée suite à l’explosion d’un obus de mortier sur une voiture dans un kibboutz de la région Shaar Hanegev au sud d’Israël. L’engin avait été tiré de la région de Shejajiah (Gaza). i24News : "L’enfant a succombé à ses blessures quelques instants après l’explosion. La branche armée du Hamas a revendiqué quelques minut...

i24News et IsraelValley | News

La confiance des Israéliens envers leur Premier ministre Benyamin Netanyahou a fortement baissé depuis le début de la guerre menée contre le Hamas dans la bande de Gaza, selon un sondage rendu public jeudi. Le pourcentage de personnes qui jugent positivement l'action du Premier ministre est tombé à 53%, alors que les Israéliens qui jugent négativement Benyamin Netanyahou atteint 33%, le rest...

i24News | News

TROISIEME EDITION. L'homme d'affaires franco-israélien Edouard Cukierman est hyperactif. Un fonds spécial, Catalyst CEL, a été crée récemment par ses soins pour alimenter des investissements en Israël. Une première annonce d'investissement a été faite en juillet et qui concerne Lamina Technologies (Israël). Lamina est un fabricant suisse d’outils de coupe en carbure spécialisé dans la produ...

Youval Barzilay (Tel Aviv) | News

La police israélienne a découvert jeudi matin qu'un des abris censés protéger les civils contre les tirs de roquettes palestiniens avait été transformé par d'astucieux opportunistes en salle de jeux clandestine doublée d'une plantation de cannabis, a-t-elle indiqué. Les habitants du sud d'Israël exposés depuis un mois aux tirs de roquettes de la bande de Gaza passent de nombreuses heures, vo...

IsraelValley Desk | News

L'aéroport Ben Gourion fonctionne. Aucun retard ni annulation ce matin. Un responsable du Hamas avait déclaré mercredi que son mouvement avait « décidé de riposter à l’agression » d’Israël en faisant de l’aéroport David Ben Gourion de Tel Aviv une "cible d’attaque" . Selon (1) : En réponse aux bombardements israéliens sur Gaza qui ont repris mardi 19 août après une courte trêve, le Hamas men...

Eyal Kaddosh (Tel Aviv) | News

"Mousa Abou Marzouk, un dirigeant du Hamas a accusé mercredi Israël d’avoir tenté d’éliminer dans un raid aérien le chef militaire du mouvement islamiste, Mohammed Deif. Les autorités sanitaires palestiniennes ont déclaré que trois personnes ont été tuées dans l’attaque, dont une fille de trois ans et une femme. La troisième victime n’a pas été identifiée. Les Brigades Izz ad-Din al-Qassam o...

Dan Rosh (Tel Aviv) | News

Les israéliens ont besoin de souffler après la guerre. Ainsi des informations relativement "anodines" prennent actuellement une place démesurée dans les médias du pays. C'est le cas d'une donation de zèbres et lions d'Israël à l'Inde qui pose problème car ... deux lions offerts aux indiens vont être obligés de voyager sur 1700 kilomètres en camion pour retrouver leur place définitive dans un zo...

Igal Klatzmann (Rehovot) | News

BREAKING NEWS. ACCORD DE CESSEZ - LE - FEU. Selon des sources Egyptiennes et Palestiniennes un accord de prolongations de cessez-le feu aurait été signé entre Israël et le Hamas. La télévision israélienne n'a pas encore confirmé d'accord de manière formelle. Ynet et JPost donnent des versions contradictoires. France Info (correspondant en Israël) : "Selon un haut responsable palestinien qui par...

IsraelValley Desk | News

Tesco, la plus grande chaîne de supermarchés britanniques, a annoncé qu’elle allait cesser de vendre des produits fabriqués provenant de Cisjordanie à partir du mois de septembre. Tesco possède des magasins en Europe continentale, en Amérique du Nord et en Asie. Tesco, qui a été fondée par un homme d’affaires juif Jack Cohen, a été au centre d’un certain nombre de controverses concernant sa ...

Times of Israel | News