Jun 17

ISRAELVALLEY - PLONGÉE DANS L'UNIVERS DES CRÈCHES CLANDESTINES DE TEL-AVIV.

Authors picture

IsraelValley Desk | News

Headline image

Locaux abandonnés, appartements vides ou logements de mères au foyer : en Israël, les enfants d’immigrés n’ont pas accès aux crèches publiques : voilà le constat que rapporte Slate.fr. Pour éviter à leurs enfants de trainer dans les rues, des mamans immigrées, la plupart du temps Nigérianes et Ghanéennes, ouvrent des crèches clandestines. Aujourd’hui, Tel-Aviv abrite une cinquantaine de ces crèches. La première motivation pour ces femmes : l’argent. Chaque enfant leur rapporte environ 100 dollars (80 €) par mois. Une véritable aubaine pour les parents puisque ces crèches les gardent de 6h30 à 19h et qu’une crèche publique coûte environ 500 dollars (400 €) par mois.

Quand une de ces femmes est interrogée, elle plaide pour son action, alors que bons nombres de voisins et de locaux souhaiteraient voir la crèche fermée : «mon projet est socio-humanitaire. J’apporte un service de qualité aux enfants de réfugiés qui ne sont pas aidés par la municipalité. Aidez-moi à leur offrir un mode de garde adapté. Prêtez-moi un local même délabré, je pourrais le rénover, mais sachez que je ne pourrais pas fermer et laisser les enfants à la rue» a déclaré Fayda, congolaise réfugiée politique.

Un manque critique d’hygiène et de matériel adapté
« Les parents sont souvent en survie et ils laissent leurs enfants dans ces lieux précaires sans trop pouvoir réfléchir aux conséquences», explique Tamar Shwartz, directrice du centre municipal d’information de l’association Mesila. Depuis douze ans, cette association collabore avec la mairie de la capitale israélienne afin de venir en aide aux crèches clandestines : «Ici c’est vraiment la jungle, si nous n’étions pas là pour surveiller tout ça, je pense que ça serait vraiment plus désastreux ».

Il y a peu, deux enfants sont morts par négligence dans l’une de ces crèches. Un bébé de quelques mois est mort étouffé par le contenu de son biberon : la nourrice, qui n’avait pas le temps de s’en occuper, a attaché son biberon autour de son visage à l’aide d’un élastique, sans possibilité pour le bébé de s’arrêter de boire. Afin de lutter contre ce genre d’accidents, l’association incite les nourrices à suivre une formation de six mois au sein même de Mesila. Face à la réticence de nombreuses d’entre elles, l’association n’hésite pas à utiliser le chantage car il en va de la vie de nombreux enfants : «Je leur dis vous ne pouvez pas accueillir les enfants dans de telles conditions, nous allons repeindre pour vous les locaux, vous fournir des jouets et du matériel de puériculture, et une bénévole pour jouer avec les enfants, mais en contrepartie vous devez suivre une formation gratuite sans avoir à vous déplacer», explique Tamar.

Des crèches humanitaires
Malgré la motivation financière, certaines prennent leur rôle très au sérieux. Avec l’arrivée des fortes chaleurs, Fayda s’inquiète car elle n’a pas les moyens d’installer la climatisation. Elle s’efforce jour après jour d’offrir le maximum aux enfants.«J’offre aux enfants le petit déjeuner. Le déjeuner et le goûter sont assurés par les parents, mais je dois aussi jongler avec les familles en difficultés qui faute de moyen donnent du riz blanc et des pâtes sans accompagnements aux enfants. Je cuisine pour ceux là. J’achète des couches parce qu’il y a aussi des parents qui n’arrivent pas à fournir le minimum vital et même à me payer en une fois. Il me reste des miettes à la fin du mois, mais malgré cela je veux continuer», explique la Congolaise qui travaille aussi avec sa mère et sa sœur. Grâce à sa formation d’éducatrice, elle propose aussi des activités éducatives et ludiques aux enfants. Un luxe par rapport à la plupart de ces crèches.

Beaucoup d’enfants pour peu de nourrices
Sylvie, qui a du mettre son enfant dans une petite crèche clandestine, raconte :«Ma fille Yemina revenait chaque soir avec son repas non entamé, et on me disait à chaque fois qu’elle ne voulait pas manger. Ma fille maigrissait, et semblait triste, et ses couches n’étaient pas assez changées. Elle avait des plaies aux fesses. Je n’étais pas tranquille».

Quant à Elisabeth, 27 ans et ancienne bénévole pour l’association Mesila, ces crèches l’ont profondément attristée : «J’avais mal au cœur quand j’allais dans certaines crèches. Certains enfants ne sortaient jamais de leur berceau. Aux larmes des petits, les nourrices avaient pour seule réponse un nounours balancé en plein visage. Les plus grands étaient scotchés au poste de télévision et ne sortaient jamais. C’était terrible».

En moyenne, les nourrices s’occupent de 20 à 40 enfants chacune et ne peuvent répondre à aux besoins de tous les bébés. De fait, certains manquent cruellement d’attention et sont en permanence stressés voire même agressifs.
Le manque de matériel est devenu très inquiétant. Quand il n’y a plus de lits disponibles pour coucher les enfants, ceux qui restent dorment sur le sol.

Une expérience enrichissante pour les enfants
Dans la crèche de Fayda, il y a une très forte mixité : «J’ai des enfants du monde entier et chacun apporte sa culture. Les enfants du Pérou et de Colombie disent zapatos pour dire chaussures et tout le monde répète. Les enfants du Soudan disent Ta’al pour dire viens, je parle français et anglais avec eux, et eux parlent tous hébreu et anglais. Il y a aussi des enfants qui parlent érythréen. Ils font tous des phrases avec plusieurs langues, c’est rigolo. Ici c’est un saladier, un mélange merveilleux», explique-t-elle.

Mesila met tout en œuvre pour accueillir au mieux les enfants de réfugiés tout en espérant recevoir une aide, quelle qu’elle soit. Leur objectif est de permettre aux 4 000 enfants polyglottes d’avoir les mêmes chances de grandir que les enfants israéliens.

Source: http://www.magicmaman.com/,israel-la-recrudescence-des-creches-illegales-inquiete,2224,2130360.asp

Les Israéliens ont lu avec attention des reportages sur le Pessah d'Obama : "Cette année encore, Barack Obama a invité ses proches, famille et collaborateurs, à un dîner de Séder à la Maison Blanche, le repas rituel du premier soir de la Pâque juive, lors duquel on remémore l’exode d’Egypte et la libération des Hébreux. Il n’est pas rare aux Etats-Unis que des non-juifs prennent place à la ...

Amiram Cohen-Zenou (Jerusalem) | News

"Terminus Tel-Aviv" de Liad Shoham chez Editions les Escales (Paris). Après le noir Scandinave, place au polar israélien ! N°1 des ventes dans son pays, Liad Shoham nous entraîne dans une Tel-Aviv souterraine et marginale à travers un polar explosif sur le racisme et l'exclusion dans la société israélienne contemporaine. Quand Michal Poleg, la plus acharnée des activistes à défendre les droi...

IsraelValley Desk | News

Tara, le troisième transformateur laitier israélien, a perdu l’équivalent de 72,5 millions USD en 2013, en raison des coûts élevés liés à la mise en service, en juillet 2013, de sa nouvelle usine ultra-moderne située à Noam, près de Netivot dans le sud du pays. Celle-ci a nécessité un investissement de 200 millions EUR. Le transfert depuis l’ancienne usine située dans le centre de Tel-Aviv ...

IsraelValley Desk | News

Avec kikar habusiness retrouvez tous les dimanche soir un podcast sur l'actualité économique en Israël. Une sélection hebdomadaire d'info originales choisies sur Israel Valley et parmi les plus grands titres de la presse israélienne. QUELLE SITUATION POUR L'ÉCONOMIE ISRAÉLIENNE ? En comparaison avec l'Europe et les États-Unis, elle se porte bien. Karnit Flug se félicite des statistiques macr...

Fabrice Darmon | News

Le Président israélien Shimon Peres a rencontré son homologue chinois Xi Jinping cette semaine à Pékin. Les entretiens bilatéraux se sont tenus en présence des deux délégations chinoise et israélienne. Avant même que Shimon Pérès ait mis les pieds le 8 avril en Chine, sa présence sur Weibo a passionné les internautes chinois. En quelques jours, avec 11 messages, le président israélien y atti...

IsraelValley Desk | News

Ukraine : nette augmentation de l’immigration juive vers Israël. L’immigration des Juifs ukrainiens vers Israël a augmenté de 70% depuis le début de 2014 en raison de la crise qui secoue l’Ukraine depuis plusieurs mois. Selon les estimations de l’Agence juive, il y aurait 200.000 Juifs en Ukraine avec une immigration annuelle de 2.000 personnes. (David Banoun) ISRAELVALLEY PLUS EN FEV 2014...

IsraelValley Desk | News

Discours de André Maarek, Vice Président CCFI. "Mesdames, Messieurs, Chers amis, Bonsoir : Je vais avoir le plaisir de procéder avec vous, à la remise des trophées de la CCFI qui récompensent chaque année les contributions les plus significatives au développement des échanges économiques entre la France et Israël. Pour m’aider dans cette tache, je vais demander à notre Ministre des Affaires ...

IsraelValley Plus | News

Avec kikar habusiness retrouvez tous les dimanche soir un podcast sur l'actualité économique en Israël. Une sélection hebdomadaire d'info originales choisies sur Israel Valley et parmi les plus grands titres de la presse israélienne. DISCRIMINATION A L'EMBAUCHE.Les principales victimes sont les arabes israéliens, et les juifs ultra-orthodoxe.Les préjugés ont la vie dure chez les patrons is...

Fabrice Darmon | News

«Rising Star» est le ­programme qui l’a mis sur le devant de la scène. Keshet, société de production israélienne, proposera lors du Marché international des contenus audiovisuels (MIPTV), la semaine ­prochaine à Cannes, deux autres formats originaux. «Boom!», le premier, est basé sur des questions de culture générale. Un objectif: y répondre correctement pour éviter de faire exploser (symbol...

IsraelValley Desk | News

Le Premier ministre israélien a réagi au rapport du quotidien Haaretz sur l'expulsion de migrants africains vers le Rwanda, assurant que "tout ce qui avait été décidé, était légal d'un point de vue du Droit international", sans pour autant confirmer ni infirmer les faits, a rapporté samedi le Jerusalem Post. Il a ajouté que le gouvernement faisait son possible afin d'endiguer "le phénomène d...

i24News | News

Coup de tonnerre ce matin à l'écoute de la radio Galei Tsahal. Le patron de ALROV, Alfred Akirov, très actif en Israël et en France à travers ses investissements immobiliers (Hotel Le Lutetia), est entendu par la police. On le soupçonne d'avoir acheté le silence d'un témoin dans le dossier Ehoud Olmert. Il aurait payé Shula Zaken des milliers de shekels sans contrepartie si ce n'est son silenc...

Youval Siman-Tov. | News

Au 65ème étage d'un immeuble somptueux qui va mesurer 256 mètres de hauteur vous allez pouvoir manger et observer Israël avec un regard nouveau. Le Groupe Azorim a obtenu le feu vert pour construire la plus haute Tour d'Israël à Ramat Gan en face des Tours du Diamond Exchange. Elle sera gigantesque à l'échelle du pays. Sur le toit un restaurant va ouvrir. Si vous avez le vertige autant ne p...

Yoram Gabson (Kfar Hanassie) | News

Avec kikar habusiness retrouvez tous les dimanches soirs un podcast sur la vie économique en Israël. Une sélection hebdomadaire d'infos originales choisies sur Israel Valley et parmi les plus grands titres de la presse israélienne. OUVERTURE DES MAGASINS PENDANT CHABBAT.Le conseil municipal de Tel-Aviv se prononce en faveur d'une autorisation. La mesure doit être approuvée par le ministère d...

Fabrice Darmon | News

Elbit Cochin, une filiale de Groupe Elbit a perdu un mega-deal en Grèce. Dans ce pays l'entreprise est connue par les Autorités car ses représentants ont été omni-présents lors de tractations pour le rachat de l'ancien aéroport Hellinikon. Elbit Cochin fait partie du Groupe Elbit qui est spécialisé dans les équipements électroniques à usage militaire et civil. Ce Groupe est classé parmi les ...

IsraelValley Desk | News

Ehud Olmert a perçu des centaines de milliers de shekels dans l’affaire Holyland. M. Olmert aurait, selon l'accusation touché 156 000 euros. « Nous parlons de corruption et de pratiques obscènes », a déclaré le juge, David Rosen, à la lecture du verdict. Il a dénoncé « un système politique corrompu qui a pourri avec les années (…) et dans lequel des centaines de milliers de shekels ont été tran...

Yoram Gabson (Kfar Hanassie) | News