Jun 17

ISRAELVALLEY - PLONGÉE DANS L'UNIVERS DES CRÈCHES CLANDESTINES DE TEL-AVIV.

Authors picture

IsraelValley Desk | News

Headline image

Locaux abandonnés, appartements vides ou logements de mères au foyer : en Israël, les enfants d’immigrés n’ont pas accès aux crèches publiques : voilà le constat que rapporte Slate.fr. Pour éviter à leurs enfants de trainer dans les rues, des mamans immigrées, la plupart du temps Nigérianes et Ghanéennes, ouvrent des crèches clandestines. Aujourd’hui, Tel-Aviv abrite une cinquantaine de ces crèches. La première motivation pour ces femmes : l’argent. Chaque enfant leur rapporte environ 100 dollars (80 €) par mois. Une véritable aubaine pour les parents puisque ces crèches les gardent de 6h30 à 19h et qu’une crèche publique coûte environ 500 dollars (400 €) par mois.

Quand une de ces femmes est interrogée, elle plaide pour son action, alors que bons nombres de voisins et de locaux souhaiteraient voir la crèche fermée : «mon projet est socio-humanitaire. J’apporte un service de qualité aux enfants de réfugiés qui ne sont pas aidés par la municipalité. Aidez-moi à leur offrir un mode de garde adapté. Prêtez-moi un local même délabré, je pourrais le rénover, mais sachez que je ne pourrais pas fermer et laisser les enfants à la rue» a déclaré Fayda, congolaise réfugiée politique.

Un manque critique d’hygiène et de matériel adapté
« Les parents sont souvent en survie et ils laissent leurs enfants dans ces lieux précaires sans trop pouvoir réfléchir aux conséquences», explique Tamar Shwartz, directrice du centre municipal d’information de l’association Mesila. Depuis douze ans, cette association collabore avec la mairie de la capitale israélienne afin de venir en aide aux crèches clandestines : «Ici c’est vraiment la jungle, si nous n’étions pas là pour surveiller tout ça, je pense que ça serait vraiment plus désastreux ».

Il y a peu, deux enfants sont morts par négligence dans l’une de ces crèches. Un bébé de quelques mois est mort étouffé par le contenu de son biberon : la nourrice, qui n’avait pas le temps de s’en occuper, a attaché son biberon autour de son visage à l’aide d’un élastique, sans possibilité pour le bébé de s’arrêter de boire. Afin de lutter contre ce genre d’accidents, l’association incite les nourrices à suivre une formation de six mois au sein même de Mesila. Face à la réticence de nombreuses d’entre elles, l’association n’hésite pas à utiliser le chantage car il en va de la vie de nombreux enfants : «Je leur dis vous ne pouvez pas accueillir les enfants dans de telles conditions, nous allons repeindre pour vous les locaux, vous fournir des jouets et du matériel de puériculture, et une bénévole pour jouer avec les enfants, mais en contrepartie vous devez suivre une formation gratuite sans avoir à vous déplacer», explique Tamar.

Des crèches humanitaires
Malgré la motivation financière, certaines prennent leur rôle très au sérieux. Avec l’arrivée des fortes chaleurs, Fayda s’inquiète car elle n’a pas les moyens d’installer la climatisation. Elle s’efforce jour après jour d’offrir le maximum aux enfants.«J’offre aux enfants le petit déjeuner. Le déjeuner et le goûter sont assurés par les parents, mais je dois aussi jongler avec les familles en difficultés qui faute de moyen donnent du riz blanc et des pâtes sans accompagnements aux enfants. Je cuisine pour ceux là. J’achète des couches parce qu’il y a aussi des parents qui n’arrivent pas à fournir le minimum vital et même à me payer en une fois. Il me reste des miettes à la fin du mois, mais malgré cela je veux continuer», explique la Congolaise qui travaille aussi avec sa mère et sa sœur. Grâce à sa formation d’éducatrice, elle propose aussi des activités éducatives et ludiques aux enfants. Un luxe par rapport à la plupart de ces crèches.

Beaucoup d’enfants pour peu de nourrices
Sylvie, qui a du mettre son enfant dans une petite crèche clandestine, raconte :«Ma fille Yemina revenait chaque soir avec son repas non entamé, et on me disait à chaque fois qu’elle ne voulait pas manger. Ma fille maigrissait, et semblait triste, et ses couches n’étaient pas assez changées. Elle avait des plaies aux fesses. Je n’étais pas tranquille».

Quant à Elisabeth, 27 ans et ancienne bénévole pour l’association Mesila, ces crèches l’ont profondément attristée : «J’avais mal au cœur quand j’allais dans certaines crèches. Certains enfants ne sortaient jamais de leur berceau. Aux larmes des petits, les nourrices avaient pour seule réponse un nounours balancé en plein visage. Les plus grands étaient scotchés au poste de télévision et ne sortaient jamais. C’était terrible».

En moyenne, les nourrices s’occupent de 20 à 40 enfants chacune et ne peuvent répondre à aux besoins de tous les bébés. De fait, certains manquent cruellement d’attention et sont en permanence stressés voire même agressifs.
Le manque de matériel est devenu très inquiétant. Quand il n’y a plus de lits disponibles pour coucher les enfants, ceux qui restent dorment sur le sol.

Une expérience enrichissante pour les enfants
Dans la crèche de Fayda, il y a une très forte mixité : «J’ai des enfants du monde entier et chacun apporte sa culture. Les enfants du Pérou et de Colombie disent zapatos pour dire chaussures et tout le monde répète. Les enfants du Soudan disent Ta’al pour dire viens, je parle français et anglais avec eux, et eux parlent tous hébreu et anglais. Il y a aussi des enfants qui parlent érythréen. Ils font tous des phrases avec plusieurs langues, c’est rigolo. Ici c’est un saladier, un mélange merveilleux», explique-t-elle.

Mesila met tout en œuvre pour accueillir au mieux les enfants de réfugiés tout en espérant recevoir une aide, quelle qu’elle soit. Leur objectif est de permettre aux 4 000 enfants polyglottes d’avoir les mêmes chances de grandir que les enfants israéliens.

Source: http://www.magicmaman.com/,israel-la-recrudescence-des-creches-illegales-inquiete,2224,2130360.asp

Israël et le Vietnam ont convenu d’exploiter au maximum les potentiels et la complémentarité de l'économie des deux pays et de parvenir à un équilibre de la balance commerciale. Ils se sont fixés trois milliards de dollars de commerce bilatéral dans les années prochaines. Lors de rencontres les israéliens et vietnamiens se sont engagées à accélérer les négociations sur un ac...

IsraelValley Desk | News

Selon un récent sondage, 10% des personnes accepteraient de donner le Mont du Temple aux Palestiniens alors qu'une majorité écrasante de 83% y sont fermement opposés. Le mont du Temple est un lieu saint du judaïsme. C'est le site sur lequel se trouvait le Temple de Jérusalem, détruit en 70 par Titus. La partie occidentale des murs monumentaux, bâtis par Hérode pour agrandir le site,...

Ilanit Goldberg | News

Un groupe de travail consacré au renforcement des relations commerciales entre Israël et la Grande Bretagne va voir le jour mercredi 29 mars. Lord Price, ministre du commerce extérieur, et Eli Cohen son homologue israélien, également en charge du portefeuille de l’Industrie se rencontreront en Israël pour inaugurer cette nouvelle alliance. (Times of Israel) LE SAVIEZ-VOUS? Les compa...

Eyal Aviv (Kikar hamedina) | News

Anonymous est un mouvement hacktiviste, se manifestant notamment sur Internet. Tous les 7 Avril cette organisation lance une attaque sur Israël avec l'objectif "d'effacer Israël du cyber-espace" Israël a mis ses experts et ses services de sécurité en alerte pour contrer des cyber-attaques attendues de la part d'Anonymous. Le nom de ce collectif est considéré comme un mot fourre-tou...

Eyal Aviv | News

La technologie de la société IceCure détruit les tumeurs du sein en les congelant dans des boules de glace. La société biomédicale israélienne qui a lancé l’application de la cryoablation (un processus qui utilise un froid extrême pour geler et détruire les tissus malades) en tant que traitement pour des tumeurs bénignes du sein (fibroadénomes), a l’intention de développer s...

IsraelValley Desk | News

La Chine veut appliquer une nouvelle politique concernant les investissements dans les pays étrangers, mais Netanyahu a demandé au président chinois Xi Jingping de faire une exception pour Israël, qui a selon lui un faible poids économique. Pékin, au mois de janvier, a décidé de restreindre les capitaux chinois dépensés à l’étranger, pour stimuler son économie nationale. La Sa...

IsraelValley Desk | News

Nouvelle mitigée en Israël. Les chiffres ont été publiés par le journal Haaretz : Teva va licencier prochainement environ 3000 employés, ceci afin de "réduire ses couts". Le Groupe emploie actuellement 57 000 personnes dans le monde, dont environ 6000 en Israël. Teva Pharmaceutical Industries est une entreprise pharmaceutique israélienne domiciliée à Petah Tikva, spécialisée dan...

Eyal Aviv (Kikar hamedina) | News

EXCLUSIF ISRAELVALLEY. Excellente nouvelle pour l'Université hébraïque de Jérusalem qui encaisse $40 Millions suite à la vente de Mobileye à Intel. Le Professeur Amnon Shashua, inventeur du système Mobileye, a démarré ses travaux dans le cadre de sa fonction à l'Université. Mobileye est une société israélienne de haute technologie qui développe des systèmes anti-collisions et...

Ilan Kotel (Tel Aviv) | News

Intel, The Floor et la Bourse de Tel Aviv (TASE) avec le support de HSBC, Intesa Sanpaolo, Deutsche Bank, CTBC, Accenture et KPMG, lancent un "Blockchain Hackathon" international. Le mot hackathon désigne à la fois le principe, le moment et le lieu d'un événement où un groupe de développeurs volontaires se réunissent pour faire de la programmation informatique collaborative, sur plusieu...

Ilan Kotel (Tel Aviv) | News

Le Royaume-Uni et les Etats-Unis interdisent plusieurs appareils électroniques en cabine sur les vols en provenance de nombreux pays. Israël n'est pas touché par cette mesure. Les autorités craignent qu'ils puissent dissimuler des bombes. La France réfléchit à prendre des mesures identiques. Selon (1) : "Nouvelles mesures de sécurité dans les avions. Les Etats-Unis et le Royaume-Uni...

IsraelValley Desk | News

Le Premier ministre pourrait avancer le scrutin prévu en 2019. Une façon de mettre à plat les tensions au sein de son gouvernement, mais aussi de faire oublier ses ennuis judiciaires. Des élections anticipées en Israël ? Peut-être, mais pas tout de suite. Du moins pas avant le retour à la fin de la semaine de Benyamin Nétanyahu, actuellement en voyage officiel en Chine. Dans les cou...

IsraelValley Desk | News

L’incident survenu ce samedi à Orly rappelle que les aéroports français sont des cibles vulnérables. Celui de Tel Aviv, à l'inverse, est présenté comme un modèle du genre en matière de sécurité. Des contrôles à l’entrée du terminal d’Orly auraient-il pu empêcher l’attaque d’une patrouille de militaires? Ou dissuader son assaillant, un homme de 39 ans, de passer à l...

IsraelValley Desk | News

Le saviez-vous ? Le fonds Orange Digital Ventures a pris une participation en 2016 au sein de SecBI, une start-up de Beer-Sheva à la pointe dans le développement de solutions pour la détection de menaces avancées de cybersécurité. Selon une revue spécialisée : « Orange a défini la cyber sécurité comme un de ses axes stratégiques prioritaires" a déclaré Michel Van Den Berghe, D...

Eyal Aviv | News

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu est arrivé aujourd’hui en Chine pour une visite officielle. La visite fait suite à une invitation du président chinois Xi Jinping et marque 25 ans de l'établissement des relations diplomatiques entre les deux pays. Le président chinois rencontrera le Premier ministre Netanyahu et l'accueillera pour un dîner officiel. Le Premier ministre rencont...

Aharon Kahn | News

L’équipe d’experts qui prépare le premier plan de budget pour l’année 2018 avait reçu des instructions claires de la part de Donald Trump: réduire (parfois de manière drastique) les budgets de nombreux ministères afin d’augmenter ceux des trois départements liés à la sécurité du pays : défense (+10%), sécurité intérieure (+7%) et ministère des Anciens combattants et vé...

IsraelValley Desk | News