Jun 17

ISRAELVALLEY - PLONGÉE DANS L'UNIVERS DES CRÈCHES CLANDESTINES DE TEL-AVIV.

Authors picture

IsraelValley Desk | News

Headline image

Locaux abandonnés, appartements vides ou logements de mères au foyer : en Israël, les enfants d’immigrés n’ont pas accès aux crèches publiques : voilà le constat que rapporte Slate.fr. Pour éviter à leurs enfants de trainer dans les rues, des mamans immigrées, la plupart du temps Nigérianes et Ghanéennes, ouvrent des crèches clandestines. Aujourd’hui, Tel-Aviv abrite une cinquantaine de ces crèches. La première motivation pour ces femmes : l’argent. Chaque enfant leur rapporte environ 100 dollars (80 €) par mois. Une véritable aubaine pour les parents puisque ces crèches les gardent de 6h30 à 19h et qu’une crèche publique coûte environ 500 dollars (400 €) par mois.

Quand une de ces femmes est interrogée, elle plaide pour son action, alors que bons nombres de voisins et de locaux souhaiteraient voir la crèche fermée : «mon projet est socio-humanitaire. J’apporte un service de qualité aux enfants de réfugiés qui ne sont pas aidés par la municipalité. Aidez-moi à leur offrir un mode de garde adapté. Prêtez-moi un local même délabré, je pourrais le rénover, mais sachez que je ne pourrais pas fermer et laisser les enfants à la rue» a déclaré Fayda, congolaise réfugiée politique.

Un manque critique d’hygiène et de matériel adapté
« Les parents sont souvent en survie et ils laissent leurs enfants dans ces lieux précaires sans trop pouvoir réfléchir aux conséquences», explique Tamar Shwartz, directrice du centre municipal d’information de l’association Mesila. Depuis douze ans, cette association collabore avec la mairie de la capitale israélienne afin de venir en aide aux crèches clandestines : «Ici c’est vraiment la jungle, si nous n’étions pas là pour surveiller tout ça, je pense que ça serait vraiment plus désastreux ».

Il y a peu, deux enfants sont morts par négligence dans l’une de ces crèches. Un bébé de quelques mois est mort étouffé par le contenu de son biberon : la nourrice, qui n’avait pas le temps de s’en occuper, a attaché son biberon autour de son visage à l’aide d’un élastique, sans possibilité pour le bébé de s’arrêter de boire. Afin de lutter contre ce genre d’accidents, l’association incite les nourrices à suivre une formation de six mois au sein même de Mesila. Face à la réticence de nombreuses d’entre elles, l’association n’hésite pas à utiliser le chantage car il en va de la vie de nombreux enfants : «Je leur dis vous ne pouvez pas accueillir les enfants dans de telles conditions, nous allons repeindre pour vous les locaux, vous fournir des jouets et du matériel de puériculture, et une bénévole pour jouer avec les enfants, mais en contrepartie vous devez suivre une formation gratuite sans avoir à vous déplacer», explique Tamar.

Des crèches humanitaires
Malgré la motivation financière, certaines prennent leur rôle très au sérieux. Avec l’arrivée des fortes chaleurs, Fayda s’inquiète car elle n’a pas les moyens d’installer la climatisation. Elle s’efforce jour après jour d’offrir le maximum aux enfants.«J’offre aux enfants le petit déjeuner. Le déjeuner et le goûter sont assurés par les parents, mais je dois aussi jongler avec les familles en difficultés qui faute de moyen donnent du riz blanc et des pâtes sans accompagnements aux enfants. Je cuisine pour ceux là. J’achète des couches parce qu’il y a aussi des parents qui n’arrivent pas à fournir le minimum vital et même à me payer en une fois. Il me reste des miettes à la fin du mois, mais malgré cela je veux continuer», explique la Congolaise qui travaille aussi avec sa mère et sa sœur. Grâce à sa formation d’éducatrice, elle propose aussi des activités éducatives et ludiques aux enfants. Un luxe par rapport à la plupart de ces crèches.

Beaucoup d’enfants pour peu de nourrices
Sylvie, qui a du mettre son enfant dans une petite crèche clandestine, raconte :«Ma fille Yemina revenait chaque soir avec son repas non entamé, et on me disait à chaque fois qu’elle ne voulait pas manger. Ma fille maigrissait, et semblait triste, et ses couches n’étaient pas assez changées. Elle avait des plaies aux fesses. Je n’étais pas tranquille».

Quant à Elisabeth, 27 ans et ancienne bénévole pour l’association Mesila, ces crèches l’ont profondément attristée : «J’avais mal au cœur quand j’allais dans certaines crèches. Certains enfants ne sortaient jamais de leur berceau. Aux larmes des petits, les nourrices avaient pour seule réponse un nounours balancé en plein visage. Les plus grands étaient scotchés au poste de télévision et ne sortaient jamais. C’était terrible».

En moyenne, les nourrices s’occupent de 20 à 40 enfants chacune et ne peuvent répondre à aux besoins de tous les bébés. De fait, certains manquent cruellement d’attention et sont en permanence stressés voire même agressifs.
Le manque de matériel est devenu très inquiétant. Quand il n’y a plus de lits disponibles pour coucher les enfants, ceux qui restent dorment sur le sol.

Une expérience enrichissante pour les enfants
Dans la crèche de Fayda, il y a une très forte mixité : «J’ai des enfants du monde entier et chacun apporte sa culture. Les enfants du Pérou et de Colombie disent zapatos pour dire chaussures et tout le monde répète. Les enfants du Soudan disent Ta’al pour dire viens, je parle français et anglais avec eux, et eux parlent tous hébreu et anglais. Il y a aussi des enfants qui parlent érythréen. Ils font tous des phrases avec plusieurs langues, c’est rigolo. Ici c’est un saladier, un mélange merveilleux», explique-t-elle.

Mesila met tout en œuvre pour accueillir au mieux les enfants de réfugiés tout en espérant recevoir une aide, quelle qu’elle soit. Leur objectif est de permettre aux 4 000 enfants polyglottes d’avoir les mêmes chances de grandir que les enfants israéliens.

Source: http://www.magicmaman.com/,israel-la-recrudescence-des-creches-illegales-inquiete,2224,2130360.asp

Un responsable israélien a nié mardi qu'il soit désormais interdit aux travailleurs palestiniens en Israël d'emprunter les mêmes bus que les colons pour rentrer en Cisjordanie, après des accusations de "ségrégation raciale". "Il n'y a pas d'interdiction (pour les Palestiniens) de prendre le bus avec des Israéliens", a affirmé un haut responsable du ministère de la Défense, répondant par écrit à...

IsraelValley Desk | News

Ce mardi, 28 octobre, à l'initiative de Dr Daniel Rouach, Professeur ESCP Europe et Président de la CCIIF (Tel Aviv) de Amos Ron de la CCIIF, s'ouvre la grande conférence sur le transfert de technologie et les technologies financières, organisé par la Chambre de Commerce Israël-France à l'Université de Tel Aviv. Lors de cet événement, organisé en total coopération avec l’Ambassade de France,...

LG | News

L'ancien premier ministre israélien Ehoud Barak a tenté cette semaine de mettre fin à une rumeur envahissante sur sa prétendue maladie d'Alzheimer. Peine perdu car dans les réseaux sociaux personne ne le croit! Ehoud Barak, né le 12 février 1942 au kibboutz Mishmar Hasharon, est un homme politique israélien. Il est, de 1999 à 2001, Premier ministre de l'État d'Israël. Candidat à la direct...

Eyal Dayan (Rehovot) | News

Le cimetière Yarkon est le plus grand cimetière de Tel-Aviv, avec 110.000 concessions réparties sur 60 hectares, mais il est aujourd'hui presque plein. Le projet architectural de Tuvia Sagiv doit permettre de créer le nombre de concessions nécessaires pour les 25 années à venir, indique Der Spiegel: «Grâce à 30 édifices funéraires verticaux, la capacité doit grimper à 250.000 tombes, sans ...

Slate | News

L’ambassadeur de France en Israël, Patrick Maisonnave, participera mardi 28 octobre 2014 à la Night Run de Tel Aviv, course de 10 km dans les rues de Tel-Aviv. A ses côtés courront également M. Gilles Pécassou, n°2 de l’ambassade et Mme Sonia Barbry, conseiller presse, ainsi qu’une équipe de l’ambassade de France en Israël formée d’une dizaine d’agents. L’ambassade de France en Israël se réj...

IsraelValley Desk | News

Des restaurants en Suisse alémanique ont servi depuis le début de la semaine des cafés avec des portions de crème à l’effigie de Mussolini et de Hitler, a révélé mercredi le journal 20 Minutes. Ces petits pots en plastique, servis traditionnellement en Suisse en plus du sucre lorsqu’on commande un café, ont été livrés à une centaine de restaurants par une filiale du groupe Migros qui a prés...

Times of Israel | News

Huit israéliens élèves du secondaire, étudiants au Centre de physique Ilan Ramon à l'Université Ben-Gourion, dans le Néguev, ont gagné les premiers prix au concours international de l'Académie polonaise des sciences de la physique. 80 pays participaient à la compétition annuelle qui s'est tenue à Varsovie. Deux des huit lauréats israéliens ont reçu le premier prix : Idan Fishman et Abou Gan...

David Illouz | News

Israël et la compagnie pékinoise China Harbor ont signé un accord de 3.3 milliards de shekels (705 M€), pour la construction d'un immense port privé à Ashdod. "Le nouveau port va transformer Israël en une route majeure, reliant l'Orient et l'Occident" a déclaré Benjamin Netanyahu, lors de la cérémonie de signature du contrat, qui s’est déroulée le mois dernier, au cabinet du Premier ministr...

Econostrum | News

L'heure d'hiver 2014 est fixée le dimanche 26 octobre 2014 (nuit du 25 au 26). La Syrie, la Jordanie, Israël et les Territoires palestiniens avaient avancé l'heure d'hiver le vendredi 28 mars 2014 à 2 heures du matin. L'heure d'été sera en vigueur jusqu'au 26 octobre 2014 (2 heures du matin). ISRAELVALLEY PLUS Israël pratique le passage à l'heure d'été, appelé heure d'été d'Israël (en hébr...

IsraelValley Desk | News

Chaque année, 500 Israéliens seront autorisés à voyager et à travailler en Australie pendant par an. Israël et l'Australie ont signé un accord bilatéral mercredi qui permettra à 500 Israéliens par an de voyager et travailler en Australie pendant une année entière, et vice versa annonce ynet. Les citoyens des deux Etats devront répondre à certains critères : être âgés de 18 à 30 ans et ne pas...

i24News | News

Sony prend 50 % du capital des chaînes Viva et Viva Plus, deux chaînes câblées israéliennes qui diffusent des soap-opéras en espagnol, qui appartiennent à la compagnie Dori. C’est la première fois que Sony Pictures pénètre le marché de la télévision israélienne. Dori Media, qui est dirigé par l’homme d’affaires israélo-argentin Yair Dori, a réussi à s’implanter dans le marché de la télévisio...

IsraelValley Desk | News

" The Vegan Fest " à Tel-Aviv, a attiré 15.000 personnes en une journée. Le stand le plus visité durant cette foire alimentaire spécialisée a été celle de Domino Pizza, le géant américain de la pizza. Celui-ci a lancé en Israël en 2013 une pizza végétalienne garnie de fromage de soja, une première mondiale pour l'entreprise qui en aurait vendu très rapidement plus de 300.000 unités. A Tel-A...

IsraelValley Desk | News

Pour la première fois en 19 ans, deux rassemblements commémoratifs distincts auront lieu en Israël pour marquer les 19 ans de l'assassinat de l'ancien Premier ministre israélien Yitzhak Rabin. Les deux événements auront lieu à Tel Aviv deux samedi soir consécutifs, à l'endroit où il a été assassiné, mais porteront pourtant un message complètement différent. Le second rassemblement, le 8 nove...

Lily Galili (i24News) | News

L'excellent Moshe Kahlon est de retour. C'est le moment. Son approche très pragmatique et économique des problèmes des jeunes et démunis d'Israël en a fait une véritable star. Il avait en tant que Ministre réussit à faire l'impossible : casser des monopoles dans un pays où les magnats multimilliardaires avaient dominé le terrain économique durant des années. Né le 19 novembre 1960 à Hadera,...

Youval Carlebach (Tel Aviv) | News

Une entreprise de mode basée à Tel Aviv vient de lancer un calendrier dont les modèles féminins sont aussi des soldates israéliennes. Le calendrier montre des femmes légèrement vêtues qui sont, selon la compagnie, de « vraies soldates » portant une ligne de vêtements largement inspirée du vêtement militaire. « MTKL Apparel » : c’est le nom de l’entreprise, une anglicisation de l’hébreu « matkal...

Times of Israel | News