Jun 17

ISRAELVALLEY - PLONGÉE DANS L'UNIVERS DES CRÈCHES CLANDESTINES DE TEL-AVIV.

Authors picture

IsraelValley Desk | News

Headline image

Locaux abandonnés, appartements vides ou logements de mères au foyer : en Israël, les enfants d’immigrés n’ont pas accès aux crèches publiques : voilà le constat que rapporte Slate.fr. Pour éviter à leurs enfants de trainer dans les rues, des mamans immigrées, la plupart du temps Nigérianes et Ghanéennes, ouvrent des crèches clandestines. Aujourd’hui, Tel-Aviv abrite une cinquantaine de ces crèches. La première motivation pour ces femmes : l’argent. Chaque enfant leur rapporte environ 100 dollars (80 €) par mois. Une véritable aubaine pour les parents puisque ces crèches les gardent de 6h30 à 19h et qu’une crèche publique coûte environ 500 dollars (400 €) par mois.

Quand une de ces femmes est interrogée, elle plaide pour son action, alors que bons nombres de voisins et de locaux souhaiteraient voir la crèche fermée : «mon projet est socio-humanitaire. J’apporte un service de qualité aux enfants de réfugiés qui ne sont pas aidés par la municipalité. Aidez-moi à leur offrir un mode de garde adapté. Prêtez-moi un local même délabré, je pourrais le rénover, mais sachez que je ne pourrais pas fermer et laisser les enfants à la rue» a déclaré Fayda, congolaise réfugiée politique.

Un manque critique d’hygiène et de matériel adapté
« Les parents sont souvent en survie et ils laissent leurs enfants dans ces lieux précaires sans trop pouvoir réfléchir aux conséquences», explique Tamar Shwartz, directrice du centre municipal d’information de l’association Mesila. Depuis douze ans, cette association collabore avec la mairie de la capitale israélienne afin de venir en aide aux crèches clandestines : «Ici c’est vraiment la jungle, si nous n’étions pas là pour surveiller tout ça, je pense que ça serait vraiment plus désastreux ».

Il y a peu, deux enfants sont morts par négligence dans l’une de ces crèches. Un bébé de quelques mois est mort étouffé par le contenu de son biberon : la nourrice, qui n’avait pas le temps de s’en occuper, a attaché son biberon autour de son visage à l’aide d’un élastique, sans possibilité pour le bébé de s’arrêter de boire. Afin de lutter contre ce genre d’accidents, l’association incite les nourrices à suivre une formation de six mois au sein même de Mesila. Face à la réticence de nombreuses d’entre elles, l’association n’hésite pas à utiliser le chantage car il en va de la vie de nombreux enfants : «Je leur dis vous ne pouvez pas accueillir les enfants dans de telles conditions, nous allons repeindre pour vous les locaux, vous fournir des jouets et du matériel de puériculture, et une bénévole pour jouer avec les enfants, mais en contrepartie vous devez suivre une formation gratuite sans avoir à vous déplacer», explique Tamar.

Des crèches humanitaires
Malgré la motivation financière, certaines prennent leur rôle très au sérieux. Avec l’arrivée des fortes chaleurs, Fayda s’inquiète car elle n’a pas les moyens d’installer la climatisation. Elle s’efforce jour après jour d’offrir le maximum aux enfants.«J’offre aux enfants le petit déjeuner. Le déjeuner et le goûter sont assurés par les parents, mais je dois aussi jongler avec les familles en difficultés qui faute de moyen donnent du riz blanc et des pâtes sans accompagnements aux enfants. Je cuisine pour ceux là. J’achète des couches parce qu’il y a aussi des parents qui n’arrivent pas à fournir le minimum vital et même à me payer en une fois. Il me reste des miettes à la fin du mois, mais malgré cela je veux continuer», explique la Congolaise qui travaille aussi avec sa mère et sa sœur. Grâce à sa formation d’éducatrice, elle propose aussi des activités éducatives et ludiques aux enfants. Un luxe par rapport à la plupart de ces crèches.

Beaucoup d’enfants pour peu de nourrices
Sylvie, qui a du mettre son enfant dans une petite crèche clandestine, raconte :«Ma fille Yemina revenait chaque soir avec son repas non entamé, et on me disait à chaque fois qu’elle ne voulait pas manger. Ma fille maigrissait, et semblait triste, et ses couches n’étaient pas assez changées. Elle avait des plaies aux fesses. Je n’étais pas tranquille».

Quant à Elisabeth, 27 ans et ancienne bénévole pour l’association Mesila, ces crèches l’ont profondément attristée : «J’avais mal au cœur quand j’allais dans certaines crèches. Certains enfants ne sortaient jamais de leur berceau. Aux larmes des petits, les nourrices avaient pour seule réponse un nounours balancé en plein visage. Les plus grands étaient scotchés au poste de télévision et ne sortaient jamais. C’était terrible».

En moyenne, les nourrices s’occupent de 20 à 40 enfants chacune et ne peuvent répondre à aux besoins de tous les bébés. De fait, certains manquent cruellement d’attention et sont en permanence stressés voire même agressifs.
Le manque de matériel est devenu très inquiétant. Quand il n’y a plus de lits disponibles pour coucher les enfants, ceux qui restent dorment sur le sol.

Une expérience enrichissante pour les enfants
Dans la crèche de Fayda, il y a une très forte mixité : «J’ai des enfants du monde entier et chacun apporte sa culture. Les enfants du Pérou et de Colombie disent zapatos pour dire chaussures et tout le monde répète. Les enfants du Soudan disent Ta’al pour dire viens, je parle français et anglais avec eux, et eux parlent tous hébreu et anglais. Il y a aussi des enfants qui parlent érythréen. Ils font tous des phrases avec plusieurs langues, c’est rigolo. Ici c’est un saladier, un mélange merveilleux», explique-t-elle.

Mesila met tout en œuvre pour accueillir au mieux les enfants de réfugiés tout en espérant recevoir une aide, quelle qu’elle soit. Leur objectif est de permettre aux 4 000 enfants polyglottes d’avoir les mêmes chances de grandir que les enfants israéliens.

Source: http://www.magicmaman.com/,israel-la-recrudescence-des-creches-illegales-inquiete,2224,2130360.asp

François Clemenceau envoyé spécial à Tel-Aviv (Israël) - Le Journal du Dimanche (Copyrights) : "À Washington, pendant huit ans Yuval Rabin s'affirme, comme beaucoup d'Israéliens de sa génération, dans son domaine de prédilection, le high-tech. Concepteur, manager, financier, il monte un cabinet de lobbying avec un ex-chef d'état-major et un ancien conseiller économique de l'ambassade d'Israël a...

JDD | News

Selon Europe1 : "AMITIÉ DIFFICILE - Benjamin Netanyahou, en visite aux États-Unis, ne rencontrera pas Barack Obama, sur fond de désaccord au sujet du dossier iranien. La crise entre les États-Unis et Israël au sujet du nucléaire iranien a franchi un nouveau cap. Les deux pays sont en désaccord persistant sur un accord que Washington veut sceller rapidement avec Téhéran, mais que son allié en...

Europe1 | News

A l’occasion du 80e anniversaire du Monopoly, les fans du jeu sont invités à choisir les villes qui seront présentées dans une édition spéciale du célèbre jeu. Cette initiative, lancée par la Société Hasbro et BuzzFeed, vise à rassembler les amateurs de Monopoly dans le monde entier. Il y a plus de 80 villes à travers le monde qui participent au vote qui se terminera le 4 Mars et à ce jour Te...

Tel Avivre | News

Le prix Nobel de la Paix et survivant de la Shoah Elie Wiesel prête son concours au Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou en vue du discours que ce dernier doit prononcer le 3 mars prochain devant le Congrès des Etats-Unis. La prestation du dirigeant israélien doit porter sur les dangers de la nucléarisation de l'Iran, mais fait l'objet d'une vive polémique avec la Maison Blanche et...

i24News | News

Chaque semaine, la rédaction d'Industrie & Technologies s'aventure aux frontières de l'art et de la technologie, à la rencontre de ces artistes et inventeurs qui font tourner la mécanique des rêves. Cette semaine, découvrez les robes de l'artiste Noa Raviv, inspirées de modélisations 3D défectueuses. Défauts, erreurs, anomalies, imperfections, accrocs...peuvent être autant de sources d'inspi...

IsraelValley Desk | News

Une équipe de recherche israélo-britannique a réussi à produire des cellules d'ovules et de spermatozoïdes La possibilité pour les couples de même sexe d'avoir un enfant biologique sans recours à un ovule ou un don de sperme, devient encore un peu plus réalité grâce à une avancée scientifique majeure de l'Institut israélien Weizmann et de l'université britannique de Cambridge. Pour la pre...

I24News | News

LA PHRASE DU JOUR. « Aucun leader israélien n’acceptera un Iran nucléaire. Cependant, c’est sur la manière de gérer sur cette question que je ne suis pas d’accord avec le Premier ministre Netanayhu. Je crois en une discussion franche et ouverte avec l’administration américaine. Je crois en une discussion franche et ouverte avec les dirigeants du P5+1. Et je pense que le discours de Netanyahu à ...

IsraelValley Desk | News

Dimanche, le maire de Jérusalem, Nir Barkat, présent par hasard sur ​​les lieux d’une attaque terroriste neutralise personnellement avec l’aide de ses deux gardes du corps un terroriste qui venait de poignardé un ultra-orthodoxe. Un terroriste, âgé d’à peine 18 ans a agressé à l’arme blanche des hommes devant un passage pour piétons, il a blessé un homme avec son couteau. Le maire de Jérusal...

Tel Avivre | News

Lego en pole position, devant Ferrari, Coca-Cola, Nike ou Walt Disney. Le cabinet de conseil en stratégie Brand Finance a établi son rapport 2015 des marques les plus puissantes ainsi que celles qui ont la plus importante valeur financière. Dans le premier classement, c’est donc la marque danoise de figurines en plastique qui dame le pion à ses concurrents. Brand Finance a calculé un indice ...

IsraelValley Desk | News

C'est Nadav (16 ans) qui va représenter Israël pour l'Eurovision 2015. Selon (1) : "A l'issue d'une finale pleine de suspense, avec un dénouement final haletant, le jeune artiste Nadav Guedj s'impose lors de son duel final face aux redoutables Iki Levy & The Rasta Hebrew Men. Sarai Nachmias, longtemps favorite, se classe 3ème et Avia Shoshani 4ème. En remportant la seconde saison de Rising S...

Ilana Dreyfus | News

"Les Français et les propos haineux sur Internet" : c'est le thème du sondage OpinionWay réalisé à l’occasion des Assises pour la Lutte contre la haine sur Internet qui se déroulent dimanche à Paris. Les résultats, communiqués au JDD, montrent qu’une large majorité attend des mesures visant à mieux encadrer la liberté d’expression… Un internaute sur deux (51%) estime qu’il lui est déjà arriv...

JDD | News

Hossam Haick a consacré ses derniers travaux aux techniques de détection du cancer. Son innovation la plus récente, le SniffPhone, s’inscrit dans la lignée de ses recherches précédentes sur la composition chimique des molécules odorantes. Né de l’union du NaNose et du smartphone, le SniffPhone a été pensé et conçu pour compléter le système de diagnostic du nano-nez. A l’origine, le NaNose is...

Siliconwadi.fr | News

Le film 50 Nuances de Grey, qualifié de « mommy porn » (porno pour maman) aux Etats-Unis en raison de la multitude de scènes de sexe qu’il contient, a été choisi pour être diffusé à toutes les femmes de WIZO Aviv, la section jeunes femmes de l’Organisation internationale des femmes sionistes (WIZO) ! Il s’agit d’un événement international puisque des projections du même film sont organisées...

IsraelValley Desk | News

La marque de lingerie Intimissimi a décidé de miser sur Shlomit Malka mannequin née et ayant grandi à Tel-Aviv. Elle a été choisie pour devenir le nouveau visage de la marque, pour sa campagne printemps-été 2015. Selon Jewpop : "Actuellement sous les drapeaux, elle a obtenu une dérogation de Tsahal pour effectuer des séances comme modèle pendant son service. Il ne fait nul doute que “Shiloh”, c...

IsraelValley Desk | News

Le ministre israélien des Affaires étrangères Avigdor Lieberman a réaffirmé la "totale neutralité" de son pays dans le conflit opposant Kiev à Moscou, avant son départ aujourd'hui pour l'Ukraine où il doit effectuer une visite de deux jours. "Nous respectons une totale neutralité, il y a dix jours j'étais à Moscou. Nous n'avons aucun intérêt à nous mêler à ce conflit, nous entretenons de bon...

IsraelValley Desk | News