Jun 17

ISRAELVALLEY - PLONGÉE DANS L'UNIVERS DES CRÈCHES CLANDESTINES DE TEL-AVIV.

Authors picture

IsraelValley Desk | News

Headline image

Locaux abandonnés, appartements vides ou logements de mères au foyer : en Israël, les enfants d’immigrés n’ont pas accès aux crèches publiques : voilà le constat que rapporte Slate.fr. Pour éviter à leurs enfants de trainer dans les rues, des mamans immigrées, la plupart du temps Nigérianes et Ghanéennes, ouvrent des crèches clandestines. Aujourd’hui, Tel-Aviv abrite une cinquantaine de ces crèches. La première motivation pour ces femmes : l’argent. Chaque enfant leur rapporte environ 100 dollars (80 €) par mois. Une véritable aubaine pour les parents puisque ces crèches les gardent de 6h30 à 19h et qu’une crèche publique coûte environ 500 dollars (400 €) par mois.

Quand une de ces femmes est interrogée, elle plaide pour son action, alors que bons nombres de voisins et de locaux souhaiteraient voir la crèche fermée : «mon projet est socio-humanitaire. J’apporte un service de qualité aux enfants de réfugiés qui ne sont pas aidés par la municipalité. Aidez-moi à leur offrir un mode de garde adapté. Prêtez-moi un local même délabré, je pourrais le rénover, mais sachez que je ne pourrais pas fermer et laisser les enfants à la rue» a déclaré Fayda, congolaise réfugiée politique.

Un manque critique d’hygiène et de matériel adapté
« Les parents sont souvent en survie et ils laissent leurs enfants dans ces lieux précaires sans trop pouvoir réfléchir aux conséquences», explique Tamar Shwartz, directrice du centre municipal d’information de l’association Mesila. Depuis douze ans, cette association collabore avec la mairie de la capitale israélienne afin de venir en aide aux crèches clandestines : «Ici c’est vraiment la jungle, si nous n’étions pas là pour surveiller tout ça, je pense que ça serait vraiment plus désastreux ».

Il y a peu, deux enfants sont morts par négligence dans l’une de ces crèches. Un bébé de quelques mois est mort étouffé par le contenu de son biberon : la nourrice, qui n’avait pas le temps de s’en occuper, a attaché son biberon autour de son visage à l’aide d’un élastique, sans possibilité pour le bébé de s’arrêter de boire. Afin de lutter contre ce genre d’accidents, l’association incite les nourrices à suivre une formation de six mois au sein même de Mesila. Face à la réticence de nombreuses d’entre elles, l’association n’hésite pas à utiliser le chantage car il en va de la vie de nombreux enfants : «Je leur dis vous ne pouvez pas accueillir les enfants dans de telles conditions, nous allons repeindre pour vous les locaux, vous fournir des jouets et du matériel de puériculture, et une bénévole pour jouer avec les enfants, mais en contrepartie vous devez suivre une formation gratuite sans avoir à vous déplacer», explique Tamar.

Des crèches humanitaires
Malgré la motivation financière, certaines prennent leur rôle très au sérieux. Avec l’arrivée des fortes chaleurs, Fayda s’inquiète car elle n’a pas les moyens d’installer la climatisation. Elle s’efforce jour après jour d’offrir le maximum aux enfants.«J’offre aux enfants le petit déjeuner. Le déjeuner et le goûter sont assurés par les parents, mais je dois aussi jongler avec les familles en difficultés qui faute de moyen donnent du riz blanc et des pâtes sans accompagnements aux enfants. Je cuisine pour ceux là. J’achète des couches parce qu’il y a aussi des parents qui n’arrivent pas à fournir le minimum vital et même à me payer en une fois. Il me reste des miettes à la fin du mois, mais malgré cela je veux continuer», explique la Congolaise qui travaille aussi avec sa mère et sa sœur. Grâce à sa formation d’éducatrice, elle propose aussi des activités éducatives et ludiques aux enfants. Un luxe par rapport à la plupart de ces crèches.

Beaucoup d’enfants pour peu de nourrices
Sylvie, qui a du mettre son enfant dans une petite crèche clandestine, raconte :«Ma fille Yemina revenait chaque soir avec son repas non entamé, et on me disait à chaque fois qu’elle ne voulait pas manger. Ma fille maigrissait, et semblait triste, et ses couches n’étaient pas assez changées. Elle avait des plaies aux fesses. Je n’étais pas tranquille».

Quant à Elisabeth, 27 ans et ancienne bénévole pour l’association Mesila, ces crèches l’ont profondément attristée : «J’avais mal au cœur quand j’allais dans certaines crèches. Certains enfants ne sortaient jamais de leur berceau. Aux larmes des petits, les nourrices avaient pour seule réponse un nounours balancé en plein visage. Les plus grands étaient scotchés au poste de télévision et ne sortaient jamais. C’était terrible».

En moyenne, les nourrices s’occupent de 20 à 40 enfants chacune et ne peuvent répondre à aux besoins de tous les bébés. De fait, certains manquent cruellement d’attention et sont en permanence stressés voire même agressifs.
Le manque de matériel est devenu très inquiétant. Quand il n’y a plus de lits disponibles pour coucher les enfants, ceux qui restent dorment sur le sol.

Une expérience enrichissante pour les enfants
Dans la crèche de Fayda, il y a une très forte mixité : «J’ai des enfants du monde entier et chacun apporte sa culture. Les enfants du Pérou et de Colombie disent zapatos pour dire chaussures et tout le monde répète. Les enfants du Soudan disent Ta’al pour dire viens, je parle français et anglais avec eux, et eux parlent tous hébreu et anglais. Il y a aussi des enfants qui parlent érythréen. Ils font tous des phrases avec plusieurs langues, c’est rigolo. Ici c’est un saladier, un mélange merveilleux», explique-t-elle.

Mesila met tout en œuvre pour accueillir au mieux les enfants de réfugiés tout en espérant recevoir une aide, quelle qu’elle soit. Leur objectif est de permettre aux 4 000 enfants polyglottes d’avoir les mêmes chances de grandir que les enfants israéliens.

Source: http://www.magicmaman.com/,israel-la-recrudescence-des-creches-illegales-inquiete,2224,2130360.asp

EXCLUSIF. Newzik (lecteur intelligent de partitions musicales sur iPhone et iPadest), une start up franco-israélienne basée entre Paris et Tel Aviv dans le secteur de la Hi-Tech sera en France. La firme lance une application de musique, Newzik lors du salon Musicora à Paris. Du 5 au 7 février 2016, au sein du plus grand showroom d’instruments de musique en France, Musicora réunit les profes...

Eyal Cohen (Rehovot) | News

El Al a marqué les esprits avec son premier cockpit entièrement féminin. La pilote Smadar Shechter et la co-pilote Meirav Schwartz n‘ont appris qu’elles voleraient ensemble qu’une fois à l’aéroport. „J’ai dû changer mes horaires de vol et, en arrivant à Ben Gourion, j’ai constaté que je volerais avec Meirav comme co-pilote. Nous en avons été ravies toutes les deux“ a raconté Smadar Shechte...

IsraelValley Desk | News

Dans Libération : "Son casier judiciaire mentionne 61 condamnations, il a passé au total 20 ans de sa vie en prison essentiellement pour des vols à la roulotte compulsifs: un homme de 54 ans, souffrant de problèmes psychiatriques, a de nouveau été condamné vendredi à Paris. Le tribunal correctionnel a prononcé une peine de 120 jours amende à cinq euros, soit 600 euros d’amende qui, s’ils ne ...

IsraelValley Desk | News

Les habitants de Raanana ont le sourire. "Ceux qui n’ont jamais été coincés dans les embouteillages dans ce coin très fréquenté d’Israël ne peuvent pas comprendre à quel point les Israéliens l’attendaient avec impatience. Et ce n’est pas les nombreux Français installés à Ra’ananna qui diront le contraire. Inaugurée en début de semaine, cette portion de 4km de la nouvelle route 531 relie l’autor...

IsraelValley Desk | News

Le ministre israélien des Sciences et de la Technologie Ofir Akounis (Likoud) va s’envoler samedi soir pour les Etats-Unis où il doit signer une série d’accords de coopération qui porteront, entre autres, sur la recherche dans le domaine des cellules souches. Il entamera son voyage par une rencontre à Washington avec les directeurs de la NASA et avec son administrateur Charles Bolden pour d...

IsraelValley Desk | News

Le ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas a démenti des informations parues en Israël alléguant qu’il avait cessé ou considérait de cesser de verser les paiements des indemnités aux survivants de l’Holocauste vivant en Israël. Irgoen Olei Holland, l’association regroupant les citoyens hollandais qui ont immigré en Israël, a informé mercredi ses membres du démenti du ministère des Aff...

IsraelValley Desk | News

On le savait déjà, mais une étude de UBS publiée par Le Figaro le confirme : le prix d'un taxi est un peu moins cher en Israël qu'en France. Selon Le Figaro : "Alors que la bataille fait rage entre taxis et VTC à Paris, l'étude d'UBS mérite le détour: la banque centralise tous les prix moyens des courses de taxis (en fonction des pouvoir d'achat de chaque population) -pour une course de 5 k...

IsraelValley Desk | News

ISRAEL CHINE. Après avoir sillonné des milliers de kilomètres, avoir parlé devant de très nombreux hommes d'affaires en Chine, avoir invité des délégations d'affaires israélo-chinoises, pris un nombre incalculable d'avions entre Tel Aviv et Pékin, Catalyst Private Equity de Edouard Cukierman (Co-auteur du livre IsraelValley qui est traduit en Chinois) et Yair Shamir ont enfin annoncé début févr...

Eyal Cohen (Rehovot) | News

Des firmes israéliennes et turques du secteur de l'énergie ont signé dimanche un accord pour vendre l'équivalent de 1,3 milliard de dollars de gaz à Edeltech, ont annoncé les partenaires du champ de gaz offshore israélien Leviathan. Le champ de gaz naturel Leviathan a été découvert en 2010 et on estime qu'il recèle 622 miliards de mètres cubes (mmc) de réserves en gaz naturel. Les partenaire...

IsraelValley Desk | News

Les "Intel Men " peuvent sourire car grâce à leur travail la Startup Nation amasse des trésors en shekels. Intel est la firme qui a elle seule représente 11% de l'export du pays. Ce chiffre extraordinaire ne surprend plus les israéliens car il est assez constant depuis des années. LE PLUS. "La PDG d'Intel Israël, Maxine Fassberg a rejoint la multinationale en 1983 comme ingénieur après avoi...

Eyal Cohen (Rehovot) | News

La startup israélienne Utilight, utilise l’impression 3D pour fabriquer des cellules solaires (photovoltaïques – CPV) plus rapidement et à moindre coût que les méthodes traditionnelles de production. (Source : siliconwadi.fr) Selon (1) : "Avec l’arrivée progressive de divers produits qui visent à la création et la récupération d’énergie durable, c’est avec un peu de surprise que beaucoup de ...

IsraelValley Desk | News

EDITORIAL. La désinformation bat son plein sur un dossier qui était jusque là tenu secret par Israël. Il faut être inculte en matière d'espionnage pour ignorer les réelles capacités de la NSA. Ne pensez pas une seconde que les israéliens ne se doutaient pas que les américains espionnaient Israël. L'information révélée par le Yedioth confirme ce que tout le monde savait depuis longtemps : de man...

Dan Rosh (Paris) | News

L'autorité israélienne d’électricité a évité une "cyber-attaque grave" sur ses opérations cette semaine, a révélé Youval Steinitz, le ministre de l'Énergie. Intervenant à la fin du premier jour de la conférence Cybertech à Tel-Aviv. LE PLUS. Selon i24News : "Intervenant à la fin du premier jour de la conférence Cybertech à Tel-Aviv, Steinitz a déclaré que l'attaque - qui a été découverte lun...

IsraelValley Desk | News

Paris, Marseille, Toulouse, ... De nombreuses manifestations contre la venue de Hassan Rohani en France se préparent. (Jeudi 28 Janvier, 15h devant l'Assemblée Nationale, Place Edouard Herriot – Paris). YT : "Israël a fustigé mercredi la France qui accueille le président iranien Hassan Rohani le jour des commémorations de la Shoah. « Il n’y a pas de mot pour décrire l’hypocrisie de la situat...

IsraelValley Desk | News

TheNest, Gvahim Business Accelerator, est une nouvelle initiative de l'association Gvahim pour les entrepreneurs immigrants du monde entier. Ce nouveau programme vise à mettre à profit l'expérience et le savoir-faire développé a TheHive l'accélérateur de start-ups de Gvahim depuis 2011 pour aider les créateurs d'entreprises non technologiques. Ce programme offre aux participants de façon ho...

Talia Blum | News