Jun 14

ISRAELVALLEY - ESCP EUROPE. PROJET "INNOVATORS NATION". Israël offre aux étudiants de nouvelles perspectives.

Authors picture

Jonathan Serror | High-Tech

Headline image

Nuit agitée dans les rues de Tel Aviv pour les innovateurs de demain… Les Etudiants de l’ESCP Europe venus des divers campus de la prestigieuse école de commerce française fêtent le jour de l’indépendance en Israël, un pays qui leur paraissait jusqu’alors totalement méconnu et qui finalement est devenu la destination de prédilection pour leur voyage d’études. Tout juste la veille, ils se recueillaient solennellement sur la très symbolique Place Ytzhak Rabbin a l’occasion du jour de deuil national pour les militaires morts au combat… Et ceci a la fin d’une journée chargée de rencontres avec des dirigeants d’entreprises. Car c’est cela la richesse d’Israël nous confie une étudiante : le plaisir de récréer en permanence, de toujours innover.

C’est d’ailleurs pour cela que la promo de la majeure “innovation” de l’ESCP a donné le nom flatteur de “Nation des innovateurs” aux israéliens… Ce qui les a séduits, c’est cette alliance extraordinaire entre un Etat qui promeut au maximum la recherche technologique et un état d’esprit qui ne recule devant rien.

Quitte à se retrouver toujours entre la joie et la tristesse, comme l’affirme Virginie, étudiante ayant participé au voyage et pour qui la visite d’Israël a suscité à la fois “un énorme enthousiasme quand on nous a parlé de leur Sillicon Valley, la Siliconwadi” et aussi “beaucoup d’émotions”.

Ils sont venus pour rencontrer les gens qui font cette nation de l’innovation: rencontre avec Jonathan Riftin de Google, ou les grands de Procter and Gamble. Ils étaient désireux de connaitre les facteurs clés de succès à l’israélienne: ils ont été impressionnés par les structures de l’Université de Tel Aviv, à la pointe de la technologie. Curieux de se pencher sur le modèle de recherche israélien, ils ont pu rencontrer des scientifiques de l’Institut Weizmann ou le Prix Nobel Dan Schechtman de Technion.

Et dans la foulée, un petit tour à l’ombre dans les rues pleines de vies des marchés de Tel Aviv, un voyage à la Mer Morte en prenant un sherout, grands bus collectifs, visite du mémorial de Yad Vashem de Jérusalem … autant d’endroits qui brassent la culture historique, culinaire et la mentalité de groupe de la société israélienne.

De retour à Paris, les voilà comblés. A l’occasion d’une conférence qu’ils ont organisé pour faire part de leurs aventures, une des étudiantes s’adresse à l’auditoire, étonnée: “On trouve en Israël deux fois plus d’ingénieurs qu’au Japon et aux Etats-Unis !”.Tout de suite suivie par Pascal Morand, directeur de l’ESCP Europe qui se dit avoir été stimulé par la technologie et le design israéliens.

Jetez donc un coup d’œil aux mots qui décrivaient Israël avant le voyage et ceux qu’ils citent en revenant… L’ouverture est frappante : les mots pleins de sous-entendus comme “conflit armé”, “inconnu”, ”kippa”, ou “fallafel” ont laissé place aux énergiques “envie de vivre ensemble”, “peuple uni”,” “être soi-même”, ou encore ”global-minded society”. Ce changement radical de perception est totalement confirmé par Virginie qui ajoute que l’on se “sent en sécurité”, avant de souhaiter aux prochaines promos de pouvoir revivre cette “super expérience.

Jonathan Serror

ISRAELVALLEY PLUS
Pourquoi attendre d’entrer dans le monde professionnel pour organiser un « business trip » ? Pourquoi ne pas profiter de la fin de ses études pour préparer son avenir professionnel ?

Les étudiants de la majeure d’innovation de l’ESCP, qui se sont rendus en voyage d’affaires exploratoire en Israël du 21 au 28 avril 2012, sont partis du constat qu’Israël est aujourd’hui le centre mondial de l’innovation car c’est le pays qui consacre la plus grande part de ses ressources à la « Recherche et Développement » : 4,8 % du Produit Intérieur Brut.

Come to where innovation is!

Curieux de se rendre « là ou ça se passe », les 13 étudiants n’ayant aucun contacts ou liens avec Israël, ont dû faire preuve d’imagination et mettre au point un modèle nouveau et efficace pour mener à bien leur voyage.

Les étudiants de l’ESCP ont commencé par démarcher des partenaires pour financer le voyage en leurs proposant une présentation professionnelle et en suscitant leur désir de participer à cette aventure.

Le financement bloqué, les 13 innovateurs ont montré une formidable capacité à rendre compte de leur voyage, par une utilisation intelligente des différents canaux de communication sur internet.

Une fois en Israël, durant leur visite du campus de Google, de l’Institut Weizmann, du lauréat du Prix Nobel Dr Dan Shechtman et de beaucoup d’autres, tout le monde suivait leur blog, leur page Facebook et leur twitter. Les résumés quotidiens de leurs réunions ont été partagés avec d’autres étudiants via Unishared, et même le journal d’affaires international Forbes a publié une série de 4 articles sur le contenu de leur voyage d’affaires, avec les titres suivants: “The 9 Commandments of Innovation“, “Israeli Nobel Prize Winner: Entrepreneurship is The Only Way to Maintain Peace“, “What is Google Up To in Israel ?” et “Procter & Gamble Explains Why Israel is THE Startup Nation“.

En France, les résultats de ce voyage d’affaires des étudiants de l’ESCP ont été publiés dans Locita, Israel Valley, et bien sûr une série d’articles quotidiens, chez nous à siliconwadi.fr. Le résultat de ce travail de communication est impressionnant. Puisque 30 000 personnes ont suivi leur périple en Israël sur les différents supports.

Sur place, les contacts pris depuis la France se sont concrétisés et les jeunes entrepreneurs sont parvenus à rendre visite et à développer des relations avec des acteurs importants de l’innovation en Israël.

A leur retour, les étudiants ont organisé à l’ESCP, une soirée de présentation de leur voyage en présence du président de l’ESCP, de doyen, des professeurs de leur département, de l’ambassade d’Israël et de leurs camarades, agrémentée d’un film tourné durant leur séjour. (Source : siliconwadi.fr)

Source: http://coolisrael.fr/3463/israel-des-etudiants-parisiens-au-pays-des-cliches

Un récent article publié dans des sites spécialisés fait référence au rôle, supposé actif, de Axelle Lemaire dans le report de la journée de l'innovation France-Israël qui devait avoir lieu le 16 décembre 2014. Il s'agit certainement d'une contre-vérité. La décision finale de report en 2015, selon nos informations, a été en fait prise dans un esprit de coopération entre les représentants de...

Yotan Frishman | High-Tech

Les leaders israéliens du hightech (surtout la multitude de startups qui se sont lancées dans le domaine des applications mobiles) ont en main les chiffres d'une étude du Boston Consulting Group sur l'internet mobile. Et ils sont extraordinaires. Dans les prochaines années l'internet mobile va représenter un marché colossal et en pleine croissance (+25% l'an). Alors que les israéliens sembl...

Ilan Friedman-Cohen | High-Tech

Aux quatre coins de la planète, des entrepreneurs tentent de reproduire la dynamique qui a fait de la Californie l'eldorado des sociétés de nouvelles technologies. L’Usine Digitale tire pour vous le portrait de 10 villes qui se rêvent en Silicon Valley. Aujourd'hui partons pour Israël, de Tel Aviv à Haïfa. Les maestros du code informatique, ceux qui ont développé Google Suggest, Google Trend...

Usine Digitale. | High-Tech

La Silicon Wadi israélienne est extrêmement dynamique. Concentrées autour de villes telles que Tel Aviv, Haifa et Caesarea, ce sont près de 5 000 start-ups qui se développent, sur cette mince bande de terre grande comme la Bretagne, le long de la mer Méditerranée. Qu’est-ce qui fait la force de ce territoire en matière de start-ups ? Voici quelques éléments de réponse dispensés par deux repr...

Adeline Raynal (FrenchWeb) | High-Tech

Kira Radinsky est une jeune femme de 27 ans à la tête d’une start-up florissante. A tel point que son entreprise, SalesPredict, a été sélectionné par le MIT Tech Review dans son célèbre palmarès des 35 jeunes les plus innovants du monde. Son invention, elle la détient du Big Data, en ayant programmé un logiciel qui permet de prédire l’avenir. Kira Radinsky, retenez bien ce nom. Tout comme se...

Samuel Paulet (focusur.fr) | High-Tech

C'est le secret le mieux gardé de la silicon valley israélienne : le nom de la prmière startup "Made In Israel" qui devrait être rachetée par Baidu. Des rumeurs folles circulent à Tel Aviv et de nombreuses startups à très haut potentiels sont citées. Une délégation d'ingénieurs et patrons de Baidu était durant plusieurs jours en visite en Israël très récemment. Baidu est une entreprise inter...

Eyal Ganim (Rehovot) | High-Tech

Que devient Yo, l’application décrite au milieu de l’année 2014 comme la figure type de la start-up inutile qui a malgré tout (ou peut-être pour cette raison) bénéficié d'une impressionnante campagne de presse... et réussi à lever des fonds pour se développer? Yo, qui ne permet d’envoyer que le message «Yo» à ses contacts, existe toujours, confirme Business Insider qui a interviewé son cofon...

Slate (Copyrights) | High-Tech

Qualcomm Ferme son Centre R&D à Beit Shemesh en Israël. Cette fermeture va entraîner le licenciement de 30 à 40 salariés israéliens. Qualcomm, qui est le plus grand fabricant mondial de puces informatiques pour appareils mobiles, vient d'annoncer la fermeture de son centre de recherche et de développement basé à Beit Shemesh et le licenciement consécutif de 30 et 40 employés, rapporte TheMarker...

Avner Myers | High-Tech

“Hacker pour le bien commun”, c’était le thème du hackaton, un marathon de programmation en quelque sorte, mondial organisé par Paypal que deux israéliens ont récemment gagné à San José en Californie. Se distinguant face à des développeurs venant de 14 pays différents après un processus de sélection ayant réuni plus de 3 000 programmeurs, Shai Mishali et Pavel Kaminsky sont restés plus de 40 he...

Thibault de la Baronnière (Siliconwadi) | High-Tech

Le développement et l'installation de panneaux solaires se sont accélérés dans le monde depuis une quinzaine d'année, multipliant par cent la puissance installée pour atteindre 140 gigawatts (l'équivalent d'environ 150 centrales au charbon). Ce mode de production est très intéressant pour des pays comme Israël qui disposent d'un ensoleillement important et de zones désertiques pouvant se prêter...

Paul Balança (BE) | High-Tech

L'été 2014 a été marqué par une catastrophe sanitaire de taille : la fulgurante épidémie du virus Ebola qui a déjà provoqué plus de 3.000 morts et qui, au moment où j'écris ces lignes, continue à ravager l'Afrique de l'Ouest. Ce triste bilan confirme la nécessité de disposer de moyens efficaces pour enrayer Ebola et les épidémies similaires. Une solution pour lutter contre la propagation de tel...

Coralie Ebert (BE) | High-Tech

LA TRIBUNE (Copyrights). A Nantes, une clinique a acquis une machine innovante conçue par une start-up israélienne, qui permet de ralentir l'évolution de la maladie. Un espoir pour traiter efficacement les 850.000 personnes touchées par Alzheimer en France? Pour 120.000 euros, la clinique nantaise Brétéché (groupe Vedici), a acquis au mois de septembre la machine NeuroAD, créée par la startup i...

IsraelValley Desk | High-Tech

De plus en plus courant : des firmes israéliennes, dans le cadre de leur développement international, rachètent des firmes étrangères. C'est le cas cette semaine pour Silicom qui vient d'absorber Fiberblaze, une startup très réputée basée au Danemark. IsraelValley a déjà récemment parlé de Silicom : "Le fondateur de Silicom augmente ses parts dans la société* Zohar Zisapel, co-fondateur de l...

Ilan Friedman-Cohen | High-Tech

La naissance de Space-Nest a été annonçée lors de la dérnière conférence Globes qui a eu lieu cette semaine. Cet incubateur sera destiné à lancer des projets nouveaux dans le domaine de l'espace. Israel Aéronautique Industries a décidé d'auto-financer son projet. Opher Doron, le leader du projet a aussi signalé que le financement viendra de "The Space Angels Network". LE SAVIEZ-VOUS? IAI pr...

Dan Rosh (Tel Aviv) | High-Tech

Des robots qui écrivent des articles et qui présentent le journal télévisé, ce n’est plus de la science-fiction. C’est un petit robot haut comme trois pommes, dans un décor de JT de 20 heures, qui présente les nouvelles avec une voix synthétique plutôt chaleureuse… Voilà ce que l’on peut voir en ce moment sur le stand de France Télévision au Web 14. Certes, ce robot n’a pas la chevelure de D...

Franceinfo | High-Tech