Jun 13

ISRAELVALLEY- LE FRANCAIS SAFRAN EST MAINTENANT CHARGÉ DU CONTRÔLE DES BAGAGES DE SOUTE A L'AÉROPORT BEN GOURION. Sa filiale Morpho Detection fournit un système compact de détection d'explosifs.

Authors picture

IsraelValley Desk | Défense

Headline image

Morpho Detection, spécialiste de la détection d’explosifs et de narcotiques et filiale de Morpho, du groupe Safran, annonce que son système de détection d’explosifs (EDS) au design compact, a été certifié par l’Agence israélienne de sécurité (AIS) pour le contrôle des bagages de soute dans les aéroports israéliens.

Conçu pour permettre aux aéroports de petite et moyenne tailles de bénéficier des avantages de la tomographie informatisée (TI), le CTX 5800 est un appareil relativement petit et léger qui intègre des fonctionnalités d’imagerie et de collecte de données de dernière génération’, souligne le groupe.

Le CTX 5800 vise à permettre aux aéroports de maximiser l’efficacité et la performance du contrôle des bagages de soute, tout en s’adaptant aux nouvelles menaces et au développement de l’aéroport.

Outre la certification par l’AIS, le CTX 5800 a été certifié par la TSA (Transportation Security Administration), l’autorité américaine chargée de la sécurité aérienne, et a été évalué par la Conférence Européenne de l’Aviation Civile (CEAC) comme répondant aux exigences de standard 3 de l’Union Européenne.

ISRAELVALLEY DANS NOS ARCHIVES
Une filiale du Groupe SAFRAN aurait été sélectionnée par l’Autorité Publique israélienne pour équiper l’aéroport Ben Gourion pour la détection d’explosifs. Safran est un grand groupe industriel et technologique français, présent au niveau international dans l’aéronautique, l’aérospatial, la défense et la sécurité. Il est né en 2005 de la fusion entre Snecma et Sagem. Depuis septembre 2011, il est coté au Cac40. Le groupe prévoit d’après son président de multiplier par deux, à 20 milliards d’euros, son chiffre d’affaires en moins de cinq ans.

Ses métiers sont la conception et la production de moteurs d’avions, d’hélicoptères et de fusées, d’équipements aéronautiques, de défense et de sécurité. Safran occupe des positions de leader mondial sur ces marchés4 et emploie près de 55 000 personnes dans plus de cinquante pays.

ISRAELVALLEY PLUS DANS NOS ARCHIVES
Excellente nouvelle en ce début d’année juive : la filiale de défense de Safran, Sagem s’engage avec des Israéliens en long terme à travers une joint-venture (coentreprise). Impossible d’en parler avant la finalisation de l’accord, mais IsraelValley a bien suivi ce dossier de création d’une nouvelle Joint-Venture entre Israéliens et Français dans le secteur de la Défense (le concurrent de Elbit, IAI l’a déjà fait dans un autre secteur). Lors du dernier Gala de la Chambre de Commerce France-Israël à Paris, il était évident que le groupe Elbit préparait “un grand coup”.

Elbit et Safran doivent créer au début de 2011 une filiale commune à 50/50 destinée à commercialiser leurs systèmes de drones tactiques, en France et sur les marchés internationaux. Cette annonce publique démontre encore une fois que la tendance des relations binationales France-Israël prend une toute nouvelle dimension.

Les Israéliens investissent en France sans complexes. Ils n’hésitent plus à réaliser des alliances sur le territoire Français avec des firmes françaises du secteur de la sécurité qui travaillent aussi avec “des pays arabes potentiellement ennemis”.

La Tribune : "En France, la guerre des drones n’est pas prête de se calmer. Selon leurs intérêts stratégiques et industriels, les groupes de défense français avancent pour l’heure en ordre dispersé sans orientation précise du ministère de la Défense. Et dans ce contexte, la filiale défense de Safran, Sagem, a annoncé mercredi la signature d’un accord – un MoA ou Memorandum of Agreement – « dans le but de créer, au début de 2011, une filiale commune à 50/50 pour le marché des systèmes de drones tactiques, en France et sur les marchés internationaux », à l’exception des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne. Dans ces deux pays, Elbit a déjà signé des accords avec respectivement l’américain General Dynamics et Thales (drone Watchkeeper). Cette joint venture occupera le créneau des mini-drones destinés aux forces spéciales aux drones de surveillance pesant jusqu’à une tonne.

Pour Safran, cette alliance avec l’un des leaders du marché des drones est un joli coup. Cette opération lui permet d’assurer à court et moyen terme la pérennité de ce business, qui affiche un chiffre d’affaires de 30 à 40 millions d’euros en moyenne par an avec la production du drone tactique Sperwer en service dans six pays (France, Danemark, Canada, Pays-Bas, Suède et Grèce) et déployé en Afghanistan dans les armées de terre française, canadienne et néerlandaise. En même temps, l’opération ne ferme aucune option dans le cadre de la future consolidation des activités de défense en France. Notamment s’agissant des échanges d’actifs entre Thales et Safran, qui pourrait alors céder son activité drone au groupe d’électronique. « Ce n’est pas une poison pil, confirme le directeur général adjoint de Safran en charge de la branche Défense et sécurité Olivier Andriès. Nous ne voulions pas insulter l’avenir ».

En outre, fait valoir Olivier Andriès, « la société en projet sera de nationalité française et sera située en France, à Eragny (pour le développement) et Montluçon (fabrication et intégration) ». Dotée d’un patron français, elle accueillera environ une centaine de personnels de Sagem et une dizaine d’Elbit à des postes à responsabilité. Elle devrait disposer d’un chiffre d’affaires d’environ 50 millions d’euros. Soit un apport pour chacun des partenaires de 50 % de l’activité de la future société. « Nous avons pour objectif d’au moins le doubler en trois ans », précise le patron de la branche Défense et Sécurité. La charge de travail de la société est partagée en trois tiers (la joint venture, Sagem et Elbit). La filiale de Safran se positionne en tant que maître d’œuvre des systèmes de missions tandis que le groupe israélien s’occupera de la plate-forme et de son avionique.

Cette société sera constituée par des apports d’actifs équilibrés des deux sociétés mères. Sagem, qui a été l’une des premières sociétés européennes à développer un drone, apporte le Sperwer, un programme en production, et le drone de surveillance Patroller-TM, en cours de développement. De son côté, Elbit apporte le mini-drone Skylark en service dans une quinzaine d’armées ainsi que les plates-formes Hermes, à l’exception de l’Hermes 450 (Watchkeeper). Pour l’avenir, elle pourra développer de nouveaux systèmes. « La joint venture a vocation à développer de nouveaux produits mais pas dans les grands drones MALE », confirme Olivier Andriès. D’ores et déjà, elle devrait se positionner pour développer le successeur du Sperwer dans le cadre du programme français SDT (Système de drone tactique)." Michel Cabirol—

Source: Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

La marine israélienne étend sa coopération avec la marine américaine et d'autres services maritimes de l'OTAN et vise à rétablir de bonnes relations avec la Turquie après plus de six années d'éloignement, a annoncé jeudi un officier israélien. "Peut-être qu'à l'avenir, nous pourrons voir les navires turcs dans le port de Haïfa pour des exercices mutuels comme nous l'avons fait...

Aharon Kahn | Défense

Le ministre de la défense Avigdor Lieberman a approuvé un budget allouant 3,34 milliards de shekels pour la construction d'une barrière à la frontière de la bande de Gaza et d'Israël, destinée à empêcher le Hamas de creuser des tunnels sous la frontière. Selon un document sur le sujet, les fonds pour le projet viendront d'un "budget externe au sein du ministère de la Défense." ...

IsraelValley Desk | Défense

Situé près du cinéma city et de la Cour suprême, à Jérusalem, un immense bunker est en cours de finalisation. Il comprend un réseau complexe de bureaux et un espace dédié à la gestion des situations de crise ou d’urgence nationale comme une guerre ou une attaque aux missiles. La future résidence du Premier ministre verra le jour dans le prolongement de ces infrastructures enfoui...

IsraelValley Desk | Défense

L'armée israélienne est depuis quelques années à la pointe du combat numérique. Israël est entré dans un nouveau type de bataille: la guerre cybernétique. Il s’y est préparé depuis de nombreuses années. Tsahal nous avait exposé ses projets à l’occasion d’une visite exclusive dans le nœud stratégique de l’armée, le quartier général des «généraux plasma», expressi...

IsraelValley Desk | Défense

Les relations d’Israël avec la Grèce et Chypre sont un atout considérable qui rapproche l’Etat hébreu de l’Europe dans plusieurs domaines, notamment sur les plans sécuritaire, commercial, et énergétique. Ces trois pays sont des démocraties agissant dans une région turbulente où la majorité des régimes sont instables et non démocratiques. Ce nouvel axe est sans doute un ...

IsraelValley Desk | Défense

Selon le centre de recherche IHS Jane’s, Israël affichait en 2015 le seizième budget de défense du monde : 15,6 milliards de dollars. Cela représente 6,2 % du produit intérieur brut (PIB), ce qui place le pays au deuxième rang mondial, derrière l’Arabie saoudite. La part du budget de la défense dans le PIB israélien est deux à six fois plus élevée que dans les autres nat...

IsraelValley Desk | Défense

Israël a diffusé une mise en garde contre des risques "immédiats" d'attentats susceptibles de viser des touristes notamment israéliens dans le sud-ouest de l'Inde. "Nous mettons en garde les touristes israéliens qui séjournent en Inde sur la possibilité d'attentats terroristes immédiats contre des cibles occidentales et touristiques en particulier dans le sud-ouest de ce pays", a aff...

IsraelVallley Desk | Défense

D’après le quotidien israélien Haaretz, Israël a envisagé d'acheter des centaines de nouveaux missiles dans le cas d'un conflit futur avec son voisin à la frontière Nord, le Liban et son puissant ennemi paramilitaire chiite, le Hezbollah, Les fonctionnaires de la défense auraient été intéressés à développer l'arsenal de missiles guidés de l'armée, en particulier en s’inté...

Aharon Kahn | Défense

Hier (lundi), un survol de cérémonie a eu lieu à la base aérienne d’Ovda près d’Eilat, disant adieu au chasseur F-16 A Jet, « Le Faucon". Le chasseur est devenu l’avion principal de l'armée de l'air israélienne et a été utilisé dans de nombreuses opérations israéliennes. «Le Faucon» est arrivé en Israël le 31 Janvier 1980. L'avion était censé être vendu à l'Iran p...

Aharon Kahn | Défense

Après l'attaque de lundi dans la capitale allemande, lors de laquelle un camion a foncé dans un marché de Noël, tuant 12 personnes et en blessant 48 autres, les autorités allemandes ont contacté un fabricant israélien de barrières modulaires pour véhicules (MVB) afin d'acquérir la totalité de sa marchandise, a-t-on appris vendredi. Les Allemands ont contacté Mifram Security, qui ...

i24news | Défense

La baisse induite des budgets de l’État influe sur l’industrie militaire parce qu’elle entraîne des réductions dans les investissements pour la production d’armes. Deux nouvelles importantes, publiées le même jour, ont plombé l’ambiance en Israël car elles relativisent la bonne santé de l’économie israélienne. Le bureau central israélien des statistiques annonce que le...

Jacques Benillouche (Slate) | Défense

Un article de Danièle Kriegel dans Le Point. :"Ouvrir le corps des blindés aux femmes. On aurait pu penser que cette dernière initiative examinée actuellement par l'armée n'aurait fâché personne. C'était sans compter sur l'establishment rabbinique, pour qui l'idée que des femmes et des hommes puissent se retrouver ensemble aux commandes d'un char est plus qu'une hérésie… une profan...

Danièle Kriegel (Le Point) | Défense

Dans le Moyen-Orient en plein cataclysme, Israël entend conserver sa liberté d'action et la très enviable polyvalence de son armée. Explications. Dans le Moyen-Orient en plein cataclysme, Israël entend conserver sa liberté d'action et la très enviable polyvalence de son armée. Explications. C'est peu dire qu'Israël observe la situation au Moyen-Orient comme le lait sur le feu. Le ch...

IsraelValley Desk | Défense

La petite société Mifram Ltd est spécialisée dans le développement de systèmes et équipements de défense et de protection dans les domaines civil et militaire. Depuis quelques années, avec l’apparition et la multiplication des attentats aux véhicules-béliers, Mifram Ltd a mis au point un système simple et peu coûteux (1000 dollars pièce) qui est capable de stopper n’import...

IsraelValley Desk | Défense

L'armée israélienne va alléger les sanctions contre les soldats accusés d'avoir fumé de la marijuana ou du haschisch durant leurs permissions, un délit jusqu'à présent sévèrement puni, a indiqué mercredi à la radio militaire un des initiateurs de cette réforme. Les soldats en infraction ne seront plus systématiquement inculpés par les tribunaux militaires et n'écoperont plus ...

IsraelValley Desk | Défense