Jun 13

ISRAELVALLEY- LE FRANCAIS SAFRAN EST MAINTENANT CHARGÉ DU CONTRÔLE DES BAGAGES DE SOUTE A L'AÉROPORT BEN GOURION. Sa filiale Morpho Detection fournit un système compact de détection d'explosifs.

Authors picture

IsraelValley Desk | Défense

Headline image

Morpho Detection, spécialiste de la détection d’explosifs et de narcotiques et filiale de Morpho, du groupe Safran, annonce que son système de détection d’explosifs (EDS) au design compact, a été certifié par l’Agence israélienne de sécurité (AIS) pour le contrôle des bagages de soute dans les aéroports israéliens.

Conçu pour permettre aux aéroports de petite et moyenne tailles de bénéficier des avantages de la tomographie informatisée (TI), le CTX 5800 est un appareil relativement petit et léger qui intègre des fonctionnalités d’imagerie et de collecte de données de dernière génération’, souligne le groupe.

Le CTX 5800 vise à permettre aux aéroports de maximiser l’efficacité et la performance du contrôle des bagages de soute, tout en s’adaptant aux nouvelles menaces et au développement de l’aéroport.

Outre la certification par l’AIS, le CTX 5800 a été certifié par la TSA (Transportation Security Administration), l’autorité américaine chargée de la sécurité aérienne, et a été évalué par la Conférence Européenne de l’Aviation Civile (CEAC) comme répondant aux exigences de standard 3 de l’Union Européenne.

ISRAELVALLEY DANS NOS ARCHIVES
Une filiale du Groupe SAFRAN aurait été sélectionnée par l’Autorité Publique israélienne pour équiper l’aéroport Ben Gourion pour la détection d’explosifs. Safran est un grand groupe industriel et technologique français, présent au niveau international dans l’aéronautique, l’aérospatial, la défense et la sécurité. Il est né en 2005 de la fusion entre Snecma et Sagem. Depuis septembre 2011, il est coté au Cac40. Le groupe prévoit d’après son président de multiplier par deux, à 20 milliards d’euros, son chiffre d’affaires en moins de cinq ans.

Ses métiers sont la conception et la production de moteurs d’avions, d’hélicoptères et de fusées, d’équipements aéronautiques, de défense et de sécurité. Safran occupe des positions de leader mondial sur ces marchés4 et emploie près de 55 000 personnes dans plus de cinquante pays.

ISRAELVALLEY PLUS DANS NOS ARCHIVES
Excellente nouvelle en ce début d’année juive : la filiale de défense de Safran, Sagem s’engage avec des Israéliens en long terme à travers une joint-venture (coentreprise). Impossible d’en parler avant la finalisation de l’accord, mais IsraelValley a bien suivi ce dossier de création d’une nouvelle Joint-Venture entre Israéliens et Français dans le secteur de la Défense (le concurrent de Elbit, IAI l’a déjà fait dans un autre secteur). Lors du dernier Gala de la Chambre de Commerce France-Israël à Paris, il était évident que le groupe Elbit préparait “un grand coup”.

Elbit et Safran doivent créer au début de 2011 une filiale commune à 50/50 destinée à commercialiser leurs systèmes de drones tactiques, en France et sur les marchés internationaux. Cette annonce publique démontre encore une fois que la tendance des relations binationales France-Israël prend une toute nouvelle dimension.

Les Israéliens investissent en France sans complexes. Ils n’hésitent plus à réaliser des alliances sur le territoire Français avec des firmes françaises du secteur de la sécurité qui travaillent aussi avec “des pays arabes potentiellement ennemis”.

La Tribune : "En France, la guerre des drones n’est pas prête de se calmer. Selon leurs intérêts stratégiques et industriels, les groupes de défense français avancent pour l’heure en ordre dispersé sans orientation précise du ministère de la Défense. Et dans ce contexte, la filiale défense de Safran, Sagem, a annoncé mercredi la signature d’un accord – un MoA ou Memorandum of Agreement – « dans le but de créer, au début de 2011, une filiale commune à 50/50 pour le marché des systèmes de drones tactiques, en France et sur les marchés internationaux », à l’exception des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne. Dans ces deux pays, Elbit a déjà signé des accords avec respectivement l’américain General Dynamics et Thales (drone Watchkeeper). Cette joint venture occupera le créneau des mini-drones destinés aux forces spéciales aux drones de surveillance pesant jusqu’à une tonne.

Pour Safran, cette alliance avec l’un des leaders du marché des drones est un joli coup. Cette opération lui permet d’assurer à court et moyen terme la pérennité de ce business, qui affiche un chiffre d’affaires de 30 à 40 millions d’euros en moyenne par an avec la production du drone tactique Sperwer en service dans six pays (France, Danemark, Canada, Pays-Bas, Suède et Grèce) et déployé en Afghanistan dans les armées de terre française, canadienne et néerlandaise. En même temps, l’opération ne ferme aucune option dans le cadre de la future consolidation des activités de défense en France. Notamment s’agissant des échanges d’actifs entre Thales et Safran, qui pourrait alors céder son activité drone au groupe d’électronique. « Ce n’est pas une poison pil, confirme le directeur général adjoint de Safran en charge de la branche Défense et sécurité Olivier Andriès. Nous ne voulions pas insulter l’avenir ».

En outre, fait valoir Olivier Andriès, « la société en projet sera de nationalité française et sera située en France, à Eragny (pour le développement) et Montluçon (fabrication et intégration) ». Dotée d’un patron français, elle accueillera environ une centaine de personnels de Sagem et une dizaine d’Elbit à des postes à responsabilité. Elle devrait disposer d’un chiffre d’affaires d’environ 50 millions d’euros. Soit un apport pour chacun des partenaires de 50 % de l’activité de la future société. « Nous avons pour objectif d’au moins le doubler en trois ans », précise le patron de la branche Défense et Sécurité. La charge de travail de la société est partagée en trois tiers (la joint venture, Sagem et Elbit). La filiale de Safran se positionne en tant que maître d’œuvre des systèmes de missions tandis que le groupe israélien s’occupera de la plate-forme et de son avionique.

Cette société sera constituée par des apports d’actifs équilibrés des deux sociétés mères. Sagem, qui a été l’une des premières sociétés européennes à développer un drone, apporte le Sperwer, un programme en production, et le drone de surveillance Patroller-TM, en cours de développement. De son côté, Elbit apporte le mini-drone Skylark en service dans une quinzaine d’armées ainsi que les plates-formes Hermes, à l’exception de l’Hermes 450 (Watchkeeper). Pour l’avenir, elle pourra développer de nouveaux systèmes. « La joint venture a vocation à développer de nouveaux produits mais pas dans les grands drones MALE », confirme Olivier Andriès. D’ores et déjà, elle devrait se positionner pour développer le successeur du Sperwer dans le cadre du programme français SDT (Système de drone tactique)." Michel Cabirol—

Source: Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Le contrat, d'une durée de 4 ans, est estimé à une valeur totale de 250 millions de dollars Le Canada a choisi la technologie israélienne de défense antimissile Dôme de fer pour son système radar à moyenne portée destiné à ses forces armées, a annoncé mercredi le ministère de la Défense. L'achat du système Dôme de fer de la société Israel Aerospace Industries (ELTA) va être exécuté par la...

I24 news | Défense

Il devra rester sur le territoire américain pendant 5 ans; Netanyahou "attend avec impatience" sa libération Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a réagi mardi soir à l'annonce d ela libération de Jonathan Pollard le 20 novembre prochain de sa prison américaine à l'issue de 30 années de détention. Il a dit attendre "avec impatience" à la remise en liberté de l'espion américano-i...

I24News | Défense

Le dernier classement des 100 meilleures entreprises de défense du monde, publié par le magazine américain Defense News comprend quatre compagnies israéliennes. La société israélienne la mieux placée dans le prestigieux classement est Elbit Systems qui se retrouve en 29ème position, avec des recettes de 2,95 milliards de dollars en produits de défense en 2014. Les Industries aérospatiales...

IsraelValley Desk | Défense

Tsahal utilise massivement des robots lors d'opérations armées. Les drones et véhicules-robots font partie intégrante de l'armement moderne utilisé par Israël pour protéger ses frontières. Un débat est en train de germer en dehors d'Israël : faut-il interdire les robots-tueurs ? Certainement pas pour Israël qui préfère éviter, grâce à des robots, des pertes de soldats sur le front anti-terroris...

Ilan Rosenthal (Tel Aviv) | Défense

Vous êtes un espion innovant. Vous cherchez des nouveautés pour être encore plus performant. Votre agence vous fait confiance pour trouver le meilleur du hightech mondial en matière d'espionnage. Sans aucun doute l'exposition qui vient de se dérouler en Israël est là pour vous. Dans l'expo on pouvait voir des enregistreurs USB audio, téléphones espion, caméras espion, dispositifs d'écoute, brou...

Ilan Rosenthal (Tel Aviv) | Défense

C'est certain: la startup Argus, inventée en Israël, obtiendra un jour tous les honneurs et les oscars de la cyber-innovation. Cette startup, qui émerge dans la mouvance de Zohar Zisapel (qui a été à l'origine de 110 startups), bloque les cyber-hackers qui tentent de détourner les systèmes automatiques des voitures et empêche ainsi des accidents dramatiques. Le"carjacking informatique" semb...

Youval Barzilaï (Rehovot) | Défense

Le journal Haaretz a publié des chiffres sur le budget du Mossad. Ils ont été repris par i24News et d'autres agences de presse. En réalité, si Israël a vraiment un secret à garder, c'est bien celui-ci : le budget réel des opérations spéciales du Mossad de 2014 et 2015 ne sera peut être connu qu'en 2035 ! i24News : "Le budget alloué par l'Etat d'Israël au Mossad, du Shin Bet et de la Commiss...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Défense

Suite à un remaniement ministériel en mai dernier, la Grande-Bretagne a levé son embargo controversé sur la vente d'armes à Israël, rapportaient dimanche les médias israéliens. Cet embargo avait été imposé à l’Etat hébreu par le Département britannique des Affaires, de l’Innovation et du Savoir-faire (BIS), dirigé à l’époque par le député démocrate-libéral Vincent Cable, dans une décision pr...

i24News | Défense

TEMOIGNAGE. Nous avons eu l'occasion de rencontrer à l'Université de Tel Aviv et également dans des cercles assez fermés l'Ex-patron du Shin Beth, Ami Ayalon (le Shin Beth est le service de contre-espionnage et de la sécurité intérieure de l'Etat d'Israël). Ce qui nous a frappé : les auditoires boivent les paroles de cet analyste hors pair de la scène Moyen Orientale. Réputé de gauche sur le pl...

Daniel Rouach | Défense

Le général de réserve Yohanan Locker a présenté mardi à la presse les 53 recommandations de sa commission concernant le futur plan de restructuration du budget de Tsahal. Le rapport de l’ancien secrétaire militaire du Premier ministre Netanyahou préconise un budget militaire fixe pour les cinq prochaines années d’un montant unique de 59 milliards de shekels. Le panier réservé aux entraînements ...

IsraPresse | Défense

Le leader de la cellule terroriste avait été libéré dans le cadre des accords pour la libération de Shalit Le Service de sécurité intérieure (Shin Bet), en coopération avec la police et l’armée israélienne, a arrêté 7 membres de l’organisation terroriste du Hamas, dont Ahmed Najar, libéré dans le cadre de l’échange de prisonnier pour libérer Gilad Shalit. Najar était le leader de cette ce...

I24News | Défense

Le chef de l’appareil de défense israélien et le ministre grec de la Défense nationale ont conclu un Accord sur le statut des forces (Status of forces agreement ou SOFA), c’est-à-dire une entente juridique mutuelle permettant aux forces armées d’Israël de stationner en Grèce, et inversement. C’est le premier SOFA qu’Israël conclut avec un pays allié autre que les États-Unis. Le ministre isra...

IsraPresse | Défense

L'idée qu'un "meilleur accord" aurait pu être conclu relève du "fantasme", a expliqué le secrétaire d’Etat Américain John Kerry. Israël "sera plus en sécurité" suite à l'accord sur le programme nucléaire iranien négocié par les 5+1, a déclaré le secrétaire d'Etat, lors d'une interview à PBS vendredi. Le président Barack Obama est prêt à "faire davantage pour être en mesure de répondre aux...

I24News | Défense

Une roquette s'est abattue un peu plus tôt près de la ville d'Ashkelon (sud); pas de blessé ni de dégât L'armée de l'air israélienne a ciblé tôt jeudi matin une infrastructure appartenant au mouvement terroriste Hamas dans le centre de la bande de Gaza, après le tir d'une roquette contre l'Etat hébreu qui a explosé près de la ville d'Ashkelon (sud) sans faire de blessé ni de dégât. L'avia...

I24 news | Défense

Afin de s’opposer à l’enrôlement des haredim au sein de Tsahal, un livret contenant les noms, photos et détails de hauts responsables de la communauté orthodoxes (haredim) qui font la promotion de l’enrôlement a été publiée par des extrémistes ultra-orthodoxes dans le cadre de leur lutte contre l’enrôlement des membres de leur communauté dans l’armée. Intitulée «Les chasseurs: les visages et...

(A.H) Ariel Aviv | Défense