Jun 13

ISRAELVALLEY- LE FRANCAIS SAFRAN EST MAINTENANT CHARGÉ DU CONTRÔLE DES BAGAGES DE SOUTE A L'AÉROPORT BEN GOURION. Sa filiale Morpho Detection fournit un système compact de détection d'explosifs.

Authors picture

IsraelValley Desk | Défense

Headline image

Morpho Detection, spécialiste de la détection d’explosifs et de narcotiques et filiale de Morpho, du groupe Safran, annonce que son système de détection d’explosifs (EDS) au design compact, a été certifié par l’Agence israélienne de sécurité (AIS) pour le contrôle des bagages de soute dans les aéroports israéliens.

Conçu pour permettre aux aéroports de petite et moyenne tailles de bénéficier des avantages de la tomographie informatisée (TI), le CTX 5800 est un appareil relativement petit et léger qui intègre des fonctionnalités d’imagerie et de collecte de données de dernière génération’, souligne le groupe.

Le CTX 5800 vise à permettre aux aéroports de maximiser l’efficacité et la performance du contrôle des bagages de soute, tout en s’adaptant aux nouvelles menaces et au développement de l’aéroport.

Outre la certification par l’AIS, le CTX 5800 a été certifié par la TSA (Transportation Security Administration), l’autorité américaine chargée de la sécurité aérienne, et a été évalué par la Conférence Européenne de l’Aviation Civile (CEAC) comme répondant aux exigences de standard 3 de l’Union Européenne.

ISRAELVALLEY DANS NOS ARCHIVES
Une filiale du Groupe SAFRAN aurait été sélectionnée par l’Autorité Publique israélienne pour équiper l’aéroport Ben Gourion pour la détection d’explosifs. Safran est un grand groupe industriel et technologique français, présent au niveau international dans l’aéronautique, l’aérospatial, la défense et la sécurité. Il est né en 2005 de la fusion entre Snecma et Sagem. Depuis septembre 2011, il est coté au Cac40. Le groupe prévoit d’après son président de multiplier par deux, à 20 milliards d’euros, son chiffre d’affaires en moins de cinq ans.

Ses métiers sont la conception et la production de moteurs d’avions, d’hélicoptères et de fusées, d’équipements aéronautiques, de défense et de sécurité. Safran occupe des positions de leader mondial sur ces marchés4 et emploie près de 55 000 personnes dans plus de cinquante pays.

ISRAELVALLEY PLUS DANS NOS ARCHIVES
Excellente nouvelle en ce début d’année juive : la filiale de défense de Safran, Sagem s’engage avec des Israéliens en long terme à travers une joint-venture (coentreprise). Impossible d’en parler avant la finalisation de l’accord, mais IsraelValley a bien suivi ce dossier de création d’une nouvelle Joint-Venture entre Israéliens et Français dans le secteur de la Défense (le concurrent de Elbit, IAI l’a déjà fait dans un autre secteur). Lors du dernier Gala de la Chambre de Commerce France-Israël à Paris, il était évident que le groupe Elbit préparait “un grand coup”.

Elbit et Safran doivent créer au début de 2011 une filiale commune à 50/50 destinée à commercialiser leurs systèmes de drones tactiques, en France et sur les marchés internationaux. Cette annonce publique démontre encore une fois que la tendance des relations binationales France-Israël prend une toute nouvelle dimension.

Les Israéliens investissent en France sans complexes. Ils n’hésitent plus à réaliser des alliances sur le territoire Français avec des firmes françaises du secteur de la sécurité qui travaillent aussi avec “des pays arabes potentiellement ennemis”.

La Tribune : "En France, la guerre des drones n’est pas prête de se calmer. Selon leurs intérêts stratégiques et industriels, les groupes de défense français avancent pour l’heure en ordre dispersé sans orientation précise du ministère de la Défense. Et dans ce contexte, la filiale défense de Safran, Sagem, a annoncé mercredi la signature d’un accord – un MoA ou Memorandum of Agreement – « dans le but de créer, au début de 2011, une filiale commune à 50/50 pour le marché des systèmes de drones tactiques, en France et sur les marchés internationaux », à l’exception des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne. Dans ces deux pays, Elbit a déjà signé des accords avec respectivement l’américain General Dynamics et Thales (drone Watchkeeper). Cette joint venture occupera le créneau des mini-drones destinés aux forces spéciales aux drones de surveillance pesant jusqu’à une tonne.

Pour Safran, cette alliance avec l’un des leaders du marché des drones est un joli coup. Cette opération lui permet d’assurer à court et moyen terme la pérennité de ce business, qui affiche un chiffre d’affaires de 30 à 40 millions d’euros en moyenne par an avec la production du drone tactique Sperwer en service dans six pays (France, Danemark, Canada, Pays-Bas, Suède et Grèce) et déployé en Afghanistan dans les armées de terre française, canadienne et néerlandaise. En même temps, l’opération ne ferme aucune option dans le cadre de la future consolidation des activités de défense en France. Notamment s’agissant des échanges d’actifs entre Thales et Safran, qui pourrait alors céder son activité drone au groupe d’électronique. « Ce n’est pas une poison pil, confirme le directeur général adjoint de Safran en charge de la branche Défense et sécurité Olivier Andriès. Nous ne voulions pas insulter l’avenir ».

En outre, fait valoir Olivier Andriès, « la société en projet sera de nationalité française et sera située en France, à Eragny (pour le développement) et Montluçon (fabrication et intégration) ». Dotée d’un patron français, elle accueillera environ une centaine de personnels de Sagem et une dizaine d’Elbit à des postes à responsabilité. Elle devrait disposer d’un chiffre d’affaires d’environ 50 millions d’euros. Soit un apport pour chacun des partenaires de 50 % de l’activité de la future société. « Nous avons pour objectif d’au moins le doubler en trois ans », précise le patron de la branche Défense et Sécurité. La charge de travail de la société est partagée en trois tiers (la joint venture, Sagem et Elbit). La filiale de Safran se positionne en tant que maître d’œuvre des systèmes de missions tandis que le groupe israélien s’occupera de la plate-forme et de son avionique.

Cette société sera constituée par des apports d’actifs équilibrés des deux sociétés mères. Sagem, qui a été l’une des premières sociétés européennes à développer un drone, apporte le Sperwer, un programme en production, et le drone de surveillance Patroller-TM, en cours de développement. De son côté, Elbit apporte le mini-drone Skylark en service dans une quinzaine d’armées ainsi que les plates-formes Hermes, à l’exception de l’Hermes 450 (Watchkeeper). Pour l’avenir, elle pourra développer de nouveaux systèmes. « La joint venture a vocation à développer de nouveaux produits mais pas dans les grands drones MALE », confirme Olivier Andriès. D’ores et déjà, elle devrait se positionner pour développer le successeur du Sperwer dans le cadre du programme français SDT (Système de drone tactique)." Michel Cabirol—

Source: Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Un drone a été abattu par Tsahal près de Ashdod lundi matin. L'interception a provoqué une forte explosion à Ashdod, aux environs de 6h30 du matin. La marine israélienne recherche actuellement les restes du drone. Le porte-parole de Tsahal a déclaré que le drone a été abattu par un missile Patriot, et est tombé dans un espace ouvert le long de la plage d'Ashdod. Mordéchai Weisman, un rési...

News Desk | Défense

Au nord de Haïfa ils sont des milliers d'ingénieurs qui travaillent nuit et jour depuis le début du conflit Israël-Hamsa. Ce sont les employés de Rafael. FOCUS SPECIAL. Rafael Advanced Defense Systems Ltd (anciennement: RAFAEL Armament Development Authority), connu sous le nom RAFAEL ou Rafael, (également orthographié Raphaël ou Rephaël ; acronyme hébraïque de «Autorité pour le développement...

Youval Friedman | Défense

TEMOIGNAGE. Sur What's Up ce matin, un message clair : "J'ai reçu ma Tsav 8". Dans le flux d'information en continu qui traite du conflit, un mot semble mineur pour les journalistes et lecteurs étrangers : la "Tsav 8". Ce papier fait trembler les pères et mères du pays. Il veut dire que le fils est convoqué en urgence par Tsahal. Il doit partir très vite de la maison avec ses habits de soldat. ...

Dan Assayah-Rosh | Défense

Les Israéliens doivent encore compter sur les traditionnelles sirènes, deux après la promesse d'un système dernier cri de détection de roquettes. Avec un coût de 400 millions de shekels, le dispositif est censé accompagner et palier les sirènes qui envoient quotidiennement les Israéliens dans les abris lors des tirs...

Avner Myers | Défense

Rafael Defense Advanced Systems Ltd a livré la septième mouture d’Iron Dome à l’armée israélienne. Le financement de ce système antimissile d’interception provient en grande partie du gouvernement américain. Max Tordjmann pour Tel-Avivre : " Elta Systems, une filiale israélienne d’Aerospace Industries Ltd. est au coeur du système Dôme de Fer avec la production de son radar. Le radar "M...

Max Tordjmann | Défense

Appli : en Israël, un Yo qui envoie une alerte à chaque attaque palestinienne. Les Israéliens disposent maintenant d’une application mobile pour recevoir en temps réel une alerte en cas d’attaque sur le territoire. Elle s’appelle Red Alert et a été créée par deux développeurs israéliens, en collaboration avec les créateurs de Yo, appli de notifications « stupides » et « addictives » qui a été t...

IsraelValley Desk | Défense

Spécial IsraelValley. En Direct d'Israël (8 heures ce matin). La télévision vient de montrer la roquette tombée à Ness Ziona (18 km Sud de Tel Aviv) ce matin. Des explosions ont retenti à Tel Aviv aux alentours de 8 heures (7 heure à Paris), peu après le déclenchement des sirènes dans la capitale israélienne. TEMOIGNAGE. Ness Ziona est dans l'axe des terroristes qui lançent des roquettes. J...

Daniel Rouach | Défense

Selon (des sources non israéliennes), Intelligence on line : "Singapour, bienfaiteur de la défense israélienne. Menacée, la chaîne de production des tanks israéliens Merkava vient de bénéficier d'une commande confidentielle, mais décisive, de Singapour. La cité-Etat est liée à Tel Aviv par un pacte sécuritaire". Pour Israël, Singapour constitue aujourd’hui l’un des principaux clients de son...

IsraelValley Desk | Défense

Revue de Presse. 1. "Tu avais promis de porter un coup dur au Hamas et rien n’a été fait, a déclaré A. Lieberman. Des désaccords fondamentaux entre le Premier ministre et moi-même ne nous permettent plus de travailler ensemble." La droite conservatrice en Israël souhaiterait en effet accentuer sa riposte contre le Hamas, car, selon Arte Journal, le 1er ministre Netanyahou "jouant la carte ...

IsraelValley Desk | Défense

"Le Japon s'apprête à donner le feu vert à ses premières exportations d'armement, avec la vente de capteurs aux Etats-Unis, après avoir assoupli les règles qui lui interdisaient de vendre à l'étranger des équipements militaires". Cette nouvelle intéresse beaucoup les israéliens qui désiraient depuis longtemps engager des partenariats technologiques de haut niveau avce le Japon dans le domai...

Youval Barzilay (Tel Aviv) | Défense

Le compte Twitter de l'Unité du porte-parole de l'armée israélienne a été piraté cette semaine par des "hackers" de l’Armée électronique syrienne, rapporte Haaretz. Plusieurs tweets piratés ont ainsi été envoyés du compte de Tsahal comme "ATTENTION – Fuite nucléaire possible dans la région après que deux roquettes aient touché la centrale nucléaire de Dimona" ou "Longue vie à la Palestine". ...

i24News | Défense

Indispensable attribut du pouvoir ou plaisir dispendieux, l'avion présidentiel est un objet mythique. De Bouteflika à Biya en passant par Déby Itno, les dirigeants africains ne s'en privent pas plus que les autres. Voilà des années qu'il exigeait qu'un avion soit consacré à ses voyages officiels. Benyamin Netanyahou a finalement obtenu gain de cause. En mai, après qu'un comité public a planc...

Maxime Perez | Défense

Une équipe de chercheurs de l’Ecole de Chimie de l’Université de Tel-Aviv, en collaboration avec la société Tracense de nanotechnologie et sous la direction du Prof. Fernando Patolsky, a mis au point une puce électronique équipée d’une multitude de nano-capteurs capable de détecter à distance d’infimes molécules d’explosifs dispersées dans l’air, avec une sensibilité des milliers de fois supéri...

Dr. Sivan Cohen-Wiesenfeld | Défense

L'entreprise israélienne Elbit Systems, basée à Haïfa et employant 12.000 personnes, est un leader mondial dans plusieurs technologies militaires comme les drones et les systèmes d'affichage tête haute. Pour autant, le nouveau Directeur général d'Elbit, Bezhalel (Butzi) Machlis, a promis que d'ici 5 ans, 20% des revenus de l'entreprise viendraient du civil. L'évolution est déjà amorcée, comme l...

Dr Hendrik Eijsberg | Défense

Lors de la 10ème Conférence Annuelle pour la Sécurité Nationale, le commandant de l’Armée de l’Air israélienne, le général de division Amir Eshel, s’est adressé au sujet de la contribution des forces aériennes et spatiales à la sécurité de l’État d’Israël. Il a notamment abordé leurs capacités d’attaque et de défense lors de guerres ou d’opérations de routine. “En se penchant sur le profess...

IsraelValley Desk | Défense