Jun 13

ISRAELVALLEY- LE FRANCAIS SAFRAN EST MAINTENANT CHARGÉ DU CONTRÔLE DES BAGAGES DE SOUTE A L'AÉROPORT BEN GOURION. Sa filiale Morpho Detection fournit un système compact de détection d'explosifs.

Authors picture

IsraelValley Desk | Défense

Headline image

Morpho Detection, spécialiste de la détection d’explosifs et de narcotiques et filiale de Morpho, du groupe Safran, annonce que son système de détection d’explosifs (EDS) au design compact, a été certifié par l’Agence israélienne de sécurité (AIS) pour le contrôle des bagages de soute dans les aéroports israéliens.

Conçu pour permettre aux aéroports de petite et moyenne tailles de bénéficier des avantages de la tomographie informatisée (TI), le CTX 5800 est un appareil relativement petit et léger qui intègre des fonctionnalités d’imagerie et de collecte de données de dernière génération’, souligne le groupe.

Le CTX 5800 vise à permettre aux aéroports de maximiser l’efficacité et la performance du contrôle des bagages de soute, tout en s’adaptant aux nouvelles menaces et au développement de l’aéroport.

Outre la certification par l’AIS, le CTX 5800 a été certifié par la TSA (Transportation Security Administration), l’autorité américaine chargée de la sécurité aérienne, et a été évalué par la Conférence Européenne de l’Aviation Civile (CEAC) comme répondant aux exigences de standard 3 de l’Union Européenne.

ISRAELVALLEY DANS NOS ARCHIVES
Une filiale du Groupe SAFRAN aurait été sélectionnée par l’Autorité Publique israélienne pour équiper l’aéroport Ben Gourion pour la détection d’explosifs. Safran est un grand groupe industriel et technologique français, présent au niveau international dans l’aéronautique, l’aérospatial, la défense et la sécurité. Il est né en 2005 de la fusion entre Snecma et Sagem. Depuis septembre 2011, il est coté au Cac40. Le groupe prévoit d’après son président de multiplier par deux, à 20 milliards d’euros, son chiffre d’affaires en moins de cinq ans.

Ses métiers sont la conception et la production de moteurs d’avions, d’hélicoptères et de fusées, d’équipements aéronautiques, de défense et de sécurité. Safran occupe des positions de leader mondial sur ces marchés4 et emploie près de 55 000 personnes dans plus de cinquante pays.

ISRAELVALLEY PLUS DANS NOS ARCHIVES
Excellente nouvelle en ce début d’année juive : la filiale de défense de Safran, Sagem s’engage avec des Israéliens en long terme à travers une joint-venture (coentreprise). Impossible d’en parler avant la finalisation de l’accord, mais IsraelValley a bien suivi ce dossier de création d’une nouvelle Joint-Venture entre Israéliens et Français dans le secteur de la Défense (le concurrent de Elbit, IAI l’a déjà fait dans un autre secteur). Lors du dernier Gala de la Chambre de Commerce France-Israël à Paris, il était évident que le groupe Elbit préparait “un grand coup”.

Elbit et Safran doivent créer au début de 2011 une filiale commune à 50/50 destinée à commercialiser leurs systèmes de drones tactiques, en France et sur les marchés internationaux. Cette annonce publique démontre encore une fois que la tendance des relations binationales France-Israël prend une toute nouvelle dimension.

Les Israéliens investissent en France sans complexes. Ils n’hésitent plus à réaliser des alliances sur le territoire Français avec des firmes françaises du secteur de la sécurité qui travaillent aussi avec “des pays arabes potentiellement ennemis”.

La Tribune : "En France, la guerre des drones n’est pas prête de se calmer. Selon leurs intérêts stratégiques et industriels, les groupes de défense français avancent pour l’heure en ordre dispersé sans orientation précise du ministère de la Défense. Et dans ce contexte, la filiale défense de Safran, Sagem, a annoncé mercredi la signature d’un accord – un MoA ou Memorandum of Agreement – « dans le but de créer, au début de 2011, une filiale commune à 50/50 pour le marché des systèmes de drones tactiques, en France et sur les marchés internationaux », à l’exception des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne. Dans ces deux pays, Elbit a déjà signé des accords avec respectivement l’américain General Dynamics et Thales (drone Watchkeeper). Cette joint venture occupera le créneau des mini-drones destinés aux forces spéciales aux drones de surveillance pesant jusqu’à une tonne.

Pour Safran, cette alliance avec l’un des leaders du marché des drones est un joli coup. Cette opération lui permet d’assurer à court et moyen terme la pérennité de ce business, qui affiche un chiffre d’affaires de 30 à 40 millions d’euros en moyenne par an avec la production du drone tactique Sperwer en service dans six pays (France, Danemark, Canada, Pays-Bas, Suède et Grèce) et déployé en Afghanistan dans les armées de terre française, canadienne et néerlandaise. En même temps, l’opération ne ferme aucune option dans le cadre de la future consolidation des activités de défense en France. Notamment s’agissant des échanges d’actifs entre Thales et Safran, qui pourrait alors céder son activité drone au groupe d’électronique. « Ce n’est pas une poison pil, confirme le directeur général adjoint de Safran en charge de la branche Défense et sécurité Olivier Andriès. Nous ne voulions pas insulter l’avenir ».

En outre, fait valoir Olivier Andriès, « la société en projet sera de nationalité française et sera située en France, à Eragny (pour le développement) et Montluçon (fabrication et intégration) ». Dotée d’un patron français, elle accueillera environ une centaine de personnels de Sagem et une dizaine d’Elbit à des postes à responsabilité. Elle devrait disposer d’un chiffre d’affaires d’environ 50 millions d’euros. Soit un apport pour chacun des partenaires de 50 % de l’activité de la future société. « Nous avons pour objectif d’au moins le doubler en trois ans », précise le patron de la branche Défense et Sécurité. La charge de travail de la société est partagée en trois tiers (la joint venture, Sagem et Elbit). La filiale de Safran se positionne en tant que maître d’œuvre des systèmes de missions tandis que le groupe israélien s’occupera de la plate-forme et de son avionique.

Cette société sera constituée par des apports d’actifs équilibrés des deux sociétés mères. Sagem, qui a été l’une des premières sociétés européennes à développer un drone, apporte le Sperwer, un programme en production, et le drone de surveillance Patroller-TM, en cours de développement. De son côté, Elbit apporte le mini-drone Skylark en service dans une quinzaine d’armées ainsi que les plates-formes Hermes, à l’exception de l’Hermes 450 (Watchkeeper). Pour l’avenir, elle pourra développer de nouveaux systèmes. « La joint venture a vocation à développer de nouveaux produits mais pas dans les grands drones MALE », confirme Olivier Andriès. D’ores et déjà, elle devrait se positionner pour développer le successeur du Sperwer dans le cadre du programme français SDT (Système de drone tactique)." Michel Cabirol—

Source: Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

ThetaRay a développé, avec General Electric, une technologie de sécurité qui détecte des attaques similaires à celles du ver Stuxnet sur les systèmes d'infrastructures critiques dans le domaine de l'énergie. L'attaque informatique furtive des installations nucléaires iraniennes en 2010 par le malware Stuxnet a permis de réaliser que les systèmes industriels critiques étaient vuln...

IsraelValley Desk | Défense

L'Inde est sur le point d'acquérir un système radar israélien qui sera mis en place dans la vallée du Cachemire afin de parer à l'infiltration de terroristes venant du Pakistan, a rapporté jeudi le quotidien israélien Jerusalem Post. Des représentants des Forces de sécurité indiennes devraient se rendre en Israël ce mois-ci pour se procurer le système de détection, a déclar...

i24News | Défense

Le Commandement du Front Intérieur (Pikud Ha'Oref) de Tsahal vient de révéler une nouvelle mise à jour du système d’alerte à la roquette, permettant d'atteindre directement les citoyens. En cas d’attaque, le nouveau système sera en mesure de prévenir tous les israéliens possédant un smartphone. Le système recommandera également de rejoindre une zone protégée dès que possi...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Défense

L'ex-Premier Ministre israélien Ehoud Barak a dévoilé le chiffre "magique", fruit d'une âpre négociation entre américains et israéliens : $3,8 Milliards d'aide américaine à Israël sur dix ans. Selon i24News : "Dans le cadre du programme d'aide militaire signé par Israël et les États-Unis en 2007, les Américains se sont engagés à donner à Israël 30 milliards de dollars (2...

Eyal Kaplan (Tel Aviv) | Défense

Un accord israélo-américain prévoit que des sociétés israéliennes produiront certaines pièces du F-35 de Lockheed Martin. Par exemple, Israel Aerospace Industries (IAI) manufacture les ailes du F-35. IAI est actuellement le plus gros employeur d'Israël (environ 40 000 personnes). Le F-35 Lightning II (également connu sous le nom générique de F-35 Joint Strike Fighter ou F-35 JSF) ...

IsraelValley Desk | Défense

Les services de sécurité israéliens ont annoncé mardi avoir arrêté neuf Palestiniens dont certains avaient été recrutés via Facebook par le Hezbollah libanais pour commettre des attentats contre Israël. Le Hezbollah implanté au Liban voisin, ainsi que l'Iran, son allié, sont considérés par Israël comme ses principaux ennemis. Sources AFP : "Ces Palestiniens avaient reçu "ordr...

IsraelValley Desk | Défense

La dernière cyber attaque sponsorisée par un Etat se nomme « projectsauron », en référence au roman du britannique J.R.R. Tolkien: « le seigneur des anneaux », Lord of the Rings en version originale. Tous les analystes s'accordent à reconnaitre la sophistication exceptionnelle de ce logiciel d'espionnage. La société américaine Symantec dont les services forensiques opèrent depuis ...

Dominique Bourra | Défense

L’ancien chef du Mossad (sécurité extérieure) Danny Yatom appelle à rester vigilant sur « les desseins géostratégiques » des Chinois. « Ils peuvent prospecter afin de découvrir des nappes de gaz… Mais ils ne doivent pas être en mesure de nous tenir en otage en se les appropriant ou en acquérant un port ou un aéroport », dit-il. En Méditerranée, les Chinois ont acheté le...

IsraelValley Desk | Défense

Le Ministère de la Défense a officiellement lancé un appel d’offre concernant la construction d’une barrière souterraine autour de la bande de Gaza afin de contrer le creusement de tunnels utilisés pour les attaques du Hamas. Cet appel d’offre restreint a été communiqué à 20 sociétés contractantes. La première partie de la barrière souterraine défensive s’étendra sur 1...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Défense

Exclusivité Israel Valley. Le nombre de start-ups israéliennes visibles spécialisées sur les nanotechnologies est anormalement bas: moins de 150. C'est peu en comparaison d'autres domaines de pointe. Cela ne signifie pas que l'activité est réduite. Les technologies développées sont souvent tellement sensibles et multidisciplinaires, qu'elles n'apparaissent pas (encore) sur les é...

Dominique Bourra | Défense

Selon une étude conduite par le Sipri (Stockholm international peace research institute), les exportations d'armes ont augmenté de 14% entre 2011 et 2015. Les conflits en Méditerranée, la montée en puissance du terrorisme et la guerre en Ukraine expliquent en partie cette forte croissance, qui conforte la place des quatre premiers exportateurs mondiaux : les États-Unis, la Russie, la ...

IsraelValley Desk | Défense

Les forces aériennes de Tsahal prendront part à la fin du mois à un exercice de grande échelle aux États-Unis, jusque là rien qui ne sorte de l’ordinaire. Mais cet exercice “drapeau rouge” (en Alaska ou comme ici au Nevada, impliquant plusieurs pays alliés), accueillera également les forces du Pakistan et des Émirats Arabes Unis. Israël enverra dans le Nevada des équipes au ...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Défense

Les autorités françaises auraient rejeté une offre d'une compagnie israélienne spécialisée dans des logiciels de traque de terroristes qui aurait permis la détection des cellules djihadistes de Paris et Bruxelles, a confié un expert sécuritaire israélien à la chaîne américaine Fox. L'offre technologique israélienne aurait permis aux autorités françaises de faire une connectio...

i24News | Défense

(Dominique Bourra et Denis Langlois sur la photo). Exclusivité IsraelValley. Compte-rendu du 3ème meet-up de cybersécurité co-organisé par la commission cybersécurité de la CCFI et Didaxis. Le troisième meet-up de cybersécurité sur le thème de la sûreté s’est tenu lundi 25 juillet 2016 au siège de Didaxis à la Madeleine à Paris. Face à un groupe d’experts et de spéci...

Dominique Bourra | Défense

POLEMIQUE EN ISRAËL. Il y a un an, le chef d’état-major Gadi Eisenkot s’était exprimé en faveur de la fermeture de la radio Galei Tsahal, estimant qu’il n’était pas du devoir de l’armée d’être aux commandes d’une radio publique et qu’en ces temps de réduction des effectifs, la station n’avait aucune justification financière. Encore quelques semaines d’incertitude...

IsraelValley Plus | Défense