Jun 13

ISRAELVALLEY- LE FRANCAIS SAFRAN EST MAINTENANT CHARGÉ DU CONTRÔLE DES BAGAGES DE SOUTE A L'AÉROPORT BEN GOURION. Sa filiale Morpho Detection fournit un système compact de détection d'explosifs.

Authors picture

IsraelValley Desk | Défense

Headline image

Morpho Detection, spécialiste de la détection d’explosifs et de narcotiques et filiale de Morpho, du groupe Safran, annonce que son système de détection d’explosifs (EDS) au design compact, a été certifié par l’Agence israélienne de sécurité (AIS) pour le contrôle des bagages de soute dans les aéroports israéliens.

Conçu pour permettre aux aéroports de petite et moyenne tailles de bénéficier des avantages de la tomographie informatisée (TI), le CTX 5800 est un appareil relativement petit et léger qui intègre des fonctionnalités d’imagerie et de collecte de données de dernière génération’, souligne le groupe.

Le CTX 5800 vise à permettre aux aéroports de maximiser l’efficacité et la performance du contrôle des bagages de soute, tout en s’adaptant aux nouvelles menaces et au développement de l’aéroport.

Outre la certification par l’AIS, le CTX 5800 a été certifié par la TSA (Transportation Security Administration), l’autorité américaine chargée de la sécurité aérienne, et a été évalué par la Conférence Européenne de l’Aviation Civile (CEAC) comme répondant aux exigences de standard 3 de l’Union Européenne.

ISRAELVALLEY DANS NOS ARCHIVES
Une filiale du Groupe SAFRAN aurait été sélectionnée par l’Autorité Publique israélienne pour équiper l’aéroport Ben Gourion pour la détection d’explosifs. Safran est un grand groupe industriel et technologique français, présent au niveau international dans l’aéronautique, l’aérospatial, la défense et la sécurité. Il est né en 2005 de la fusion entre Snecma et Sagem. Depuis septembre 2011, il est coté au Cac40. Le groupe prévoit d’après son président de multiplier par deux, à 20 milliards d’euros, son chiffre d’affaires en moins de cinq ans.

Ses métiers sont la conception et la production de moteurs d’avions, d’hélicoptères et de fusées, d’équipements aéronautiques, de défense et de sécurité. Safran occupe des positions de leader mondial sur ces marchés4 et emploie près de 55 000 personnes dans plus de cinquante pays.

ISRAELVALLEY PLUS DANS NOS ARCHIVES
Excellente nouvelle en ce début d’année juive : la filiale de défense de Safran, Sagem s’engage avec des Israéliens en long terme à travers une joint-venture (coentreprise). Impossible d’en parler avant la finalisation de l’accord, mais IsraelValley a bien suivi ce dossier de création d’une nouvelle Joint-Venture entre Israéliens et Français dans le secteur de la Défense (le concurrent de Elbit, IAI l’a déjà fait dans un autre secteur). Lors du dernier Gala de la Chambre de Commerce France-Israël à Paris, il était évident que le groupe Elbit préparait “un grand coup”.

Elbit et Safran doivent créer au début de 2011 une filiale commune à 50/50 destinée à commercialiser leurs systèmes de drones tactiques, en France et sur les marchés internationaux. Cette annonce publique démontre encore une fois que la tendance des relations binationales France-Israël prend une toute nouvelle dimension.

Les Israéliens investissent en France sans complexes. Ils n’hésitent plus à réaliser des alliances sur le territoire Français avec des firmes françaises du secteur de la sécurité qui travaillent aussi avec “des pays arabes potentiellement ennemis”.

La Tribune : "En France, la guerre des drones n’est pas prête de se calmer. Selon leurs intérêts stratégiques et industriels, les groupes de défense français avancent pour l’heure en ordre dispersé sans orientation précise du ministère de la Défense. Et dans ce contexte, la filiale défense de Safran, Sagem, a annoncé mercredi la signature d’un accord – un MoA ou Memorandum of Agreement – « dans le but de créer, au début de 2011, une filiale commune à 50/50 pour le marché des systèmes de drones tactiques, en France et sur les marchés internationaux », à l’exception des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne. Dans ces deux pays, Elbit a déjà signé des accords avec respectivement l’américain General Dynamics et Thales (drone Watchkeeper). Cette joint venture occupera le créneau des mini-drones destinés aux forces spéciales aux drones de surveillance pesant jusqu’à une tonne.

Pour Safran, cette alliance avec l’un des leaders du marché des drones est un joli coup. Cette opération lui permet d’assurer à court et moyen terme la pérennité de ce business, qui affiche un chiffre d’affaires de 30 à 40 millions d’euros en moyenne par an avec la production du drone tactique Sperwer en service dans six pays (France, Danemark, Canada, Pays-Bas, Suède et Grèce) et déployé en Afghanistan dans les armées de terre française, canadienne et néerlandaise. En même temps, l’opération ne ferme aucune option dans le cadre de la future consolidation des activités de défense en France. Notamment s’agissant des échanges d’actifs entre Thales et Safran, qui pourrait alors céder son activité drone au groupe d’électronique. « Ce n’est pas une poison pil, confirme le directeur général adjoint de Safran en charge de la branche Défense et sécurité Olivier Andriès. Nous ne voulions pas insulter l’avenir ».

En outre, fait valoir Olivier Andriès, « la société en projet sera de nationalité française et sera située en France, à Eragny (pour le développement) et Montluçon (fabrication et intégration) ». Dotée d’un patron français, elle accueillera environ une centaine de personnels de Sagem et une dizaine d’Elbit à des postes à responsabilité. Elle devrait disposer d’un chiffre d’affaires d’environ 50 millions d’euros. Soit un apport pour chacun des partenaires de 50 % de l’activité de la future société. « Nous avons pour objectif d’au moins le doubler en trois ans », précise le patron de la branche Défense et Sécurité. La charge de travail de la société est partagée en trois tiers (la joint venture, Sagem et Elbit). La filiale de Safran se positionne en tant que maître d’œuvre des systèmes de missions tandis que le groupe israélien s’occupera de la plate-forme et de son avionique.

Cette société sera constituée par des apports d’actifs équilibrés des deux sociétés mères. Sagem, qui a été l’une des premières sociétés européennes à développer un drone, apporte le Sperwer, un programme en production, et le drone de surveillance Patroller-TM, en cours de développement. De son côté, Elbit apporte le mini-drone Skylark en service dans une quinzaine d’armées ainsi que les plates-formes Hermes, à l’exception de l’Hermes 450 (Watchkeeper). Pour l’avenir, elle pourra développer de nouveaux systèmes. « La joint venture a vocation à développer de nouveaux produits mais pas dans les grands drones MALE », confirme Olivier Andriès. D’ores et déjà, elle devrait se positionner pour développer le successeur du Sperwer dans le cadre du programme français SDT (Système de drone tactique)." Michel Cabirol—

Source: Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

La société Plasan vient de remporter aux USA un contrat qui va être opérationnel jusqu'en 2040. Il porte sur des milliards de dollars de commandes de l'armée américaine. La firme est partie prenante d'une commande de 17 000 véhicules pour le programme JLTV (joint light tactical vehicle). A SAVOIR. Plasan est active en France depuis quelques années. Basé dans le kibboutz Sasa en Galilée, la ...

Eyal Korin (Tel Aviv) | Défense

Dans une série d'enregistrements divulgués en début de semaine, l'ex-Ministre de la Défense Ehoud Barak a fait des confidences à des journalistes sur plusieurs sujets stratégiques. Les déclarations ont fortement secoué la classe politique israélienne. Finalement, le procureur de l'Etat a déposé une plainte auprès de la police pour " infractions graves de sécurité mettant en danger tous les Isra...

David Illouz | Défense

Gal Hirsch, a été désigné mardi comme chef de la police israélienne au moment où cette institution est soumise à un feu de critiques, a annoncé le ministre de la Sécurité intérieure. Ces derniers mois, des policiers ont été relevés de leurs fonctions ou mis en cause à la suite d'une série d'affaires de harcèlement sexuel, de corruption et d'échecs sur le terrain. Selon AFP : "La dernière en ...

IsraelValley Desk | Défense

L’introduction de véhicules sans conducteur et robots sur le champs de bataille changera de manière radicale le visage de la guerre urbaine, menant les combats modernes vers des directions inattendues. Les véhicules sans conducteurs deviendront dans une décennie aussi courant que les drones. Bien qu’il y ait encore du chemin avant de voir de tels véhicules sur le champ de bataille, le premie...

IsraelValley Desk | Défense

Le iRobot développé par le Corps d’armement de Tsahal. Il a la capacité de passer par presque tous les terrains et est équipé de caméras vidéo, de moyens de communication sans fil cryptés ainsi que d’un dispositif d’éclairage. «Nous pouvons adapter le iRobot dans de nombreuses situations opérationnelles», explique Hada, le responsable des relations publiques du Corps d’Armement. Le iRobot pe...

IsraelValley Desk | Défense

Le drone serait désormais opérationnel au profit des brigades al Qassam; Tsahal "pas au courant" La branche armée du Hamas affirme avoir qu'une de ses unités spéciales a réussi à s'emparer il y a environ deux semaines d'un drone israélien et le rendre opérationnel à son service. Après l'annonce des brigades Ezzedine al Qassam, la chaîne palestinienne al-Aqsa a diffusé une vidéo qui montre...

i24 News. | Défense

Le nombre d’actes d’accusation déposés à Tsahal contre des soldats pour des infractions liées à l’usage ou au trafic de drogue a augmenté de 50 % en 2014. Un laboratoire de fabrication de drogue, de type " Nice Guy " a été récemment démantelé par des enquêteurs de police du district de Tel Aviv. Des dizaines de kilos de drogues ont été saisis sur place. 71 kilos de matières dangereuses servant...

IsraelValley Desk | Défense

Un groupe associé à l'Etat islamique avait revendiqué plus tôt les tirs de trois roquettes sur Israël L'armée israélienne a frappé vendredi soir une infrastructure de l'organisation terroriste du Hamas dans le centre de la bande de Gaza. L'attaque israélienne faite suite aux tirs de trois roquettes depuis la bande de Gaza. Selon les médias palestiniens, les frappes aériennes auraient fait a...

I24 News. | Défense

Alors que le Gouvernement israélien s'est déchiré jour après jour sur le budget à attribuer en 2015 et 2016 à Tsahal, un scandale éclabousse l'Etat Major qui a accepté de littéralement "jeter par la fenêtre" 150 000 euros pour le pot de départ de Benny Gantz. Le plus étonnant dans cette affaire : Benny Gantz avait-il validé toutes ses dépenses ? Pour faire chuter un potentiel rival politiq...

Dan Rosh (Rehovot) | Défense

Le Président de l'Assemblée nationale ivoirienne a mis ses pas dans ceux d'Alassane Ouattara, qui en 2012 avait commencé à renouer avec l'État hébreu. Oublié, le soutien de Tel-Aviv à Laurent Gbagbo. «Pour l’ancien séminariste que je suis, j’ai hâte de fouler les terres saintes qui ont vu naître le Christ. Je ne manquerai point de vous raconter [sic] », tweetait Guillaume Soro le 26 juillet....

IsraelValley Desk | Défense

Le ministre israélien de la Défense, Moshe Yaalon, a lancé dans un entretien à l'hebdomadaire allemand Der Spiegel des menaces voilées à l'encontre des spécialistes iraniens du nucléaire, disant "ne pas être responsable" de leur vie. "D'une façon ou d'une autre, les ambitions nucléaires iraniennes doivent être stoppées. Nous préférons que ce soit fait par des accords ou des sanctions. Mais a...

IsraelValley Desk | Défense

De nombreux candidats à l'achat des deux navires Mistral, initialement destinés à la Russie, apparaissent depuis quelques jours, dont l'Egypte. Israël, qui est armé principalement par les Allemands et Américains pour les navires de guerre n'y pense même pas car le pays est sous influence américaine sur le plan technologique. Les américains, qui co-financent les très gros achats d'Israël sur la ...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Défense

Vous ne le savez peut être pas encore, mais Israël est en train de changer d'image. De celle d'un pays outrancièrement catalogué "vendeur d'armes de guerre" à celle d'un pays qui commercialise des produits de cybersécurité bien plus plus pacifiques (et qui servent surtout à protéger). Selon The Economist, plus de $6 Milliards de ventes de produits de cybersécurité ont été réalisé par Israël sur...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Défense

Secret Double Octopus, créée en avril 2015 est une jeune pousse israélienne présente dans l’incubateur de Deutche Telecom à Beer-Sheva. La société a été repérée par le fond Jérusalem Venture Partners (JVP) est déjà forte de 7 employés actuellement. L’objectif de la solution est de sécuriser les données en transit. En effet, passer un SSL, un VPN, une PKI n’est plus suffisant en particulier p...

Globalsecuritymag. | Défense

L'Inde et Israël testeront fin août un missile à longue portée, Barak 8. Le lieu du test est pour le moment inconnu. Au départ, il était prévu de tirer le missile depuis le destroyer indien Kolkata, mais aujourd'hui, on parle de plus en plus d'un navire israélien. L'ambassade d'Israël à New Delhi se refuse à tout commentaire. Sputniknews.com : "Selon les experts militaires, cet essai doit co...

Sputniknews.com | Défense