Jun 13

ISRAELVALLEY- LE FRANCAIS SAFRAN EST MAINTENANT CHARGÉ DU CONTRÔLE DES BAGAGES DE SOUTE A L'AÉROPORT BEN GOURION. Sa filiale Morpho Detection fournit un système compact de détection d'explosifs.

Authors picture

IsraelValley Desk | Défense

Headline image

Morpho Detection, spécialiste de la détection d’explosifs et de narcotiques et filiale de Morpho, du groupe Safran, annonce que son système de détection d’explosifs (EDS) au design compact, a été certifié par l’Agence israélienne de sécurité (AIS) pour le contrôle des bagages de soute dans les aéroports israéliens.

Conçu pour permettre aux aéroports de petite et moyenne tailles de bénéficier des avantages de la tomographie informatisée (TI), le CTX 5800 est un appareil relativement petit et léger qui intègre des fonctionnalités d’imagerie et de collecte de données de dernière génération’, souligne le groupe.

Le CTX 5800 vise à permettre aux aéroports de maximiser l’efficacité et la performance du contrôle des bagages de soute, tout en s’adaptant aux nouvelles menaces et au développement de l’aéroport.

Outre la certification par l’AIS, le CTX 5800 a été certifié par la TSA (Transportation Security Administration), l’autorité américaine chargée de la sécurité aérienne, et a été évalué par la Conférence Européenne de l’Aviation Civile (CEAC) comme répondant aux exigences de standard 3 de l’Union Européenne.

ISRAELVALLEY DANS NOS ARCHIVES
Une filiale du Groupe SAFRAN aurait été sélectionnée par l’Autorité Publique israélienne pour équiper l’aéroport Ben Gourion pour la détection d’explosifs. Safran est un grand groupe industriel et technologique français, présent au niveau international dans l’aéronautique, l’aérospatial, la défense et la sécurité. Il est né en 2005 de la fusion entre Snecma et Sagem. Depuis septembre 2011, il est coté au Cac40. Le groupe prévoit d’après son président de multiplier par deux, à 20 milliards d’euros, son chiffre d’affaires en moins de cinq ans.

Ses métiers sont la conception et la production de moteurs d’avions, d’hélicoptères et de fusées, d’équipements aéronautiques, de défense et de sécurité. Safran occupe des positions de leader mondial sur ces marchés4 et emploie près de 55 000 personnes dans plus de cinquante pays.

ISRAELVALLEY PLUS DANS NOS ARCHIVES
Excellente nouvelle en ce début d’année juive : la filiale de défense de Safran, Sagem s’engage avec des Israéliens en long terme à travers une joint-venture (coentreprise). Impossible d’en parler avant la finalisation de l’accord, mais IsraelValley a bien suivi ce dossier de création d’une nouvelle Joint-Venture entre Israéliens et Français dans le secteur de la Défense (le concurrent de Elbit, IAI l’a déjà fait dans un autre secteur). Lors du dernier Gala de la Chambre de Commerce France-Israël à Paris, il était évident que le groupe Elbit préparait “un grand coup”.

Elbit et Safran doivent créer au début de 2011 une filiale commune à 50/50 destinée à commercialiser leurs systèmes de drones tactiques, en France et sur les marchés internationaux. Cette annonce publique démontre encore une fois que la tendance des relations binationales France-Israël prend une toute nouvelle dimension.

Les Israéliens investissent en France sans complexes. Ils n’hésitent plus à réaliser des alliances sur le territoire Français avec des firmes françaises du secteur de la sécurité qui travaillent aussi avec “des pays arabes potentiellement ennemis”.

La Tribune : "En France, la guerre des drones n’est pas prête de se calmer. Selon leurs intérêts stratégiques et industriels, les groupes de défense français avancent pour l’heure en ordre dispersé sans orientation précise du ministère de la Défense. Et dans ce contexte, la filiale défense de Safran, Sagem, a annoncé mercredi la signature d’un accord – un MoA ou Memorandum of Agreement – « dans le but de créer, au début de 2011, une filiale commune à 50/50 pour le marché des systèmes de drones tactiques, en France et sur les marchés internationaux », à l’exception des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne. Dans ces deux pays, Elbit a déjà signé des accords avec respectivement l’américain General Dynamics et Thales (drone Watchkeeper). Cette joint venture occupera le créneau des mini-drones destinés aux forces spéciales aux drones de surveillance pesant jusqu’à une tonne.

Pour Safran, cette alliance avec l’un des leaders du marché des drones est un joli coup. Cette opération lui permet d’assurer à court et moyen terme la pérennité de ce business, qui affiche un chiffre d’affaires de 30 à 40 millions d’euros en moyenne par an avec la production du drone tactique Sperwer en service dans six pays (France, Danemark, Canada, Pays-Bas, Suède et Grèce) et déployé en Afghanistan dans les armées de terre française, canadienne et néerlandaise. En même temps, l’opération ne ferme aucune option dans le cadre de la future consolidation des activités de défense en France. Notamment s’agissant des échanges d’actifs entre Thales et Safran, qui pourrait alors céder son activité drone au groupe d’électronique. « Ce n’est pas une poison pil, confirme le directeur général adjoint de Safran en charge de la branche Défense et sécurité Olivier Andriès. Nous ne voulions pas insulter l’avenir ».

En outre, fait valoir Olivier Andriès, « la société en projet sera de nationalité française et sera située en France, à Eragny (pour le développement) et Montluçon (fabrication et intégration) ». Dotée d’un patron français, elle accueillera environ une centaine de personnels de Sagem et une dizaine d’Elbit à des postes à responsabilité. Elle devrait disposer d’un chiffre d’affaires d’environ 50 millions d’euros. Soit un apport pour chacun des partenaires de 50 % de l’activité de la future société. « Nous avons pour objectif d’au moins le doubler en trois ans », précise le patron de la branche Défense et Sécurité. La charge de travail de la société est partagée en trois tiers (la joint venture, Sagem et Elbit). La filiale de Safran se positionne en tant que maître d’œuvre des systèmes de missions tandis que le groupe israélien s’occupera de la plate-forme et de son avionique.

Cette société sera constituée par des apports d’actifs équilibrés des deux sociétés mères. Sagem, qui a été l’une des premières sociétés européennes à développer un drone, apporte le Sperwer, un programme en production, et le drone de surveillance Patroller-TM, en cours de développement. De son côté, Elbit apporte le mini-drone Skylark en service dans une quinzaine d’armées ainsi que les plates-formes Hermes, à l’exception de l’Hermes 450 (Watchkeeper). Pour l’avenir, elle pourra développer de nouveaux systèmes. « La joint venture a vocation à développer de nouveaux produits mais pas dans les grands drones MALE », confirme Olivier Andriès. D’ores et déjà, elle devrait se positionner pour développer le successeur du Sperwer dans le cadre du programme français SDT (Système de drone tactique)." Michel Cabirol—

Source: Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

EXCLUSIF. En présence des leaders industriels israéliens de la sécurité, Interpol, l'organisation internationale de coopération policière tient cette semaine son premier forum mondial à Singapour, et vient d'inaugurer son Complexe mondial pour l'innovation. Selon la presse israélienne de nombreux pays arabes ont pris contact avec les experts israéliens de la sécurité lors de ce salon. Selon Isr...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Défense

La France lance avec de premières livraisons d'armes, un vaste plan de modernisation des forces armées du Liban, pays directement menacé par le conflit syrien et la poussée djihadiste. Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, assistera pour la circonstance à la remise de 48 missiles antichar Milan à l'armée libanaise, notoirement sous-équipée, sur la base aérienne de Beyrouth,...

i24News | Défense

Marseille. Le salon AccesSecurity a eu lieu du mardi 14 au jeudi 16 avril 2015. Estie Peshin, la star incontestée de la cyberdéfense d'Israël y était. Selon (1) :"Attaque meurtrière de la rédaction de Charlie Hebdo, survols clandestins de centrales nucléaires par des drones, prise de contrôle de la chaîne TV5 Monde par des cybercriminels ; s'il est un salon en prise directe avec l'actualité,...

IsraelValley Desk | Défense

Un excellent article de Hadrien Gosset-Bernheim dans L'OBS (Copyrights) : "C’est donc ça la nouveauté qui doit permettre à Israël de remporter la prochaine cyber-guerre ? Une maquette ? Des petits baraquements qui font office d’installations militaires, une centrale nucléaire, un immeuble de bureaux, une station radar, une batterie de missiles, quelques arbres et autour, les rails d’un train él...

Hadrien Gosset-Bernheim (L'Obs) | Défense

Hausse des agressions sexuelles dans la Défense israélienne 1037 plaintes enregistrées dans l'armée en 2014, tandis que la police connait des chiffres très faibles Le nombre de plaintes pour agressions sexuelles dans les organismes de la défense israélienne a augmenté de 15% en 2014 selon les chiffres obtenus par The Marker. En 2012, 777 cas d'agression ont été signalés (511 dans l'arm...

i24News | Défense

L'Allemagne approuve l'exportation d'un 5e sous-marin à Israël. Un tiers de son coût sera couvert par les 530 millions de $ d'aide militaire de l'Allemagne à Israël. Le Conseil fédéral de sécurité allemand a approuvé l'exportation d'un nouveau sous-marin à Israël, selon un rapport publié dans le journal allemand Süddeutsche Zeitung. Ce navire sera le cinquième des six sous-marins de la class...

i24News | Défense

Tsahal a décidé d’investir $ 25,4 millions dans le développement d’un système d’alerte basé sur le téléphone cellulaire des civils qui aiderait à guider les gens vers des endroits sûrs au cours d’une attaque de missiles. Le système sera développé pour cette utilisation spécifique par le Commandement de la Défense civile et devrait améliorer la capacité de l’armée de diriger le public en cas...

Coolamnews.com | Défense

La société Israël Aerospace Industries (IAI), propriété de l'Etat, a emporté un contrat pour fournir à la Marine d'un pays Africain des navires patrouilleurs rapides de nouvelle génération. IAI, le plus important fournisseur de la défense israélienne, avait récemment expliqué que le Super Dvora, doté d'un équipage de 12 personnes, développé et fabriqué par sa division Ramta, disposait d'un s...

Eyal Ganim (Rehovot) | Défense

Le mois dernier, le ministère de la Défense annonçait la signature d’un contrat d’achat de 14 chasseurs F-35 nouvelle génération au géant américain Lockheed Martin. Le F-35 Lightning II. Coût total de la transaction : 3 milliards de dollars. Plus tôt, en 2010, Israël avait déjà acheté 19 F-35. L’objectif étant maintenant d’en acquérir 17 de plus pour créer deux escouades aériennes de 25 avions ...

Shlomo Meital (JPost) | Défense

REPORTAGE EXCLUSIF POUR ISRAELVALLEY. Les 14èmes Rencontres Économiques et Technologiques France-Israël se sont déroulées le jeudi 26 mars 2015 à la Chambre de Commerce et d’Industrie Paris Ile-de-France. Cette année, le thème portait sur les Nouvelles Menaces en Cyber-Sécurité La délégation israélienne de haut niveau technologique accueillie à la CCI Paris Ile-de-France est repartie avec le...

Odelia Bobot | Défense

Les faits - Après trois jours de discussions avec son homologue Mohammad Jawad Zarif à Montreux, le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, a informé jeudi les chefs de la diplomatie des monarchies du Golfe de l'avancée des négociations sur le nucléaire iranien tout en tentant de les rassurer. Pour Uzi Rabi, directeur du Centre Moshe Dayan pour le Moyen-Orient et l’Afrique, Israël ne pourra pa...

Pascal Airault (lopinion.fr) | Défense

letudiant.fr : "Depuis dix ans, l’entreprise de télécommunications allemande Deutsche Telekom s’est investie auprès de l’université israélienne Ben-Gourion. Elle a créé un laboratoire de R&D : 160 chercheurs et étudiants y planchent avec les consultants du groupe sur les solutions de sécurisation des données de demain. Faire de Beer-Shev'a la capitale mondiale de la cybersécurité – autrement...

IsraelValley Desk | Défense

Au début du mois de février dernier, le Pentagone, a déclassifié un document top-secret du ministère de la Défense détaillant le programme nucléaire israélien, un programme qu’Israël n’a jamais annoncé officiellement pour éviter une course régionale aux armements nucléaires. Jusqu’à maintenant, les États-Unis avaient scrupuleusement respecté le secret en taisant la teneur du programme. Mais ...

Coolamnews | Défense

Le coût de la cybercriminalité dans le monde représente près de 375 et 575 milliards de dollars, selon Interpol. Un ordre de grandeur gigantesque, plus important que le trafic de stupéfiants. Un enjeu de taille, notamment pour les smartphones, qui seront plus de 2 milliards fin 2015, et qui sont victimes de 100 000 attaques par jour. Israël est à la pointe de la lutte contre les hackers. Notam...

Zonebourse | Défense

C'était l'un des grands secrets de Tsahal qui a été révélé par la presse israélienne : des commandes très importantes de viagra sont faites tous les ans pour soigner les soldats qui auraient des problèmes d'érection. On parle de milliers de tablettes commandées par l'armée. Un autre point révélé par la presse : les pilotes ne peuvent pas prendre de pilules avant un vol car la vision des couleur...

Eyal Dayan (Rehovot) | Défense