Jun 13

ISRAELVALLEY- LE FRANCAIS SAFRAN EST MAINTENANT CHARGÉ DU CONTRÔLE DES BAGAGES DE SOUTE A L'AÉROPORT BEN GOURION. Sa filiale Morpho Detection fournit un système compact de détection d'explosifs.

Authors picture

IsraelValley Desk | Défense

Headline image

Morpho Detection, spécialiste de la détection d’explosifs et de narcotiques et filiale de Morpho, du groupe Safran, annonce que son système de détection d’explosifs (EDS) au design compact, a été certifié par l’Agence israélienne de sécurité (AIS) pour le contrôle des bagages de soute dans les aéroports israéliens.

Conçu pour permettre aux aéroports de petite et moyenne tailles de bénéficier des avantages de la tomographie informatisée (TI), le CTX 5800 est un appareil relativement petit et léger qui intègre des fonctionnalités d’imagerie et de collecte de données de dernière génération’, souligne le groupe.

Le CTX 5800 vise à permettre aux aéroports de maximiser l’efficacité et la performance du contrôle des bagages de soute, tout en s’adaptant aux nouvelles menaces et au développement de l’aéroport.

Outre la certification par l’AIS, le CTX 5800 a été certifié par la TSA (Transportation Security Administration), l’autorité américaine chargée de la sécurité aérienne, et a été évalué par la Conférence Européenne de l’Aviation Civile (CEAC) comme répondant aux exigences de standard 3 de l’Union Européenne.

ISRAELVALLEY DANS NOS ARCHIVES
Une filiale du Groupe SAFRAN aurait été sélectionnée par l’Autorité Publique israélienne pour équiper l’aéroport Ben Gourion pour la détection d’explosifs. Safran est un grand groupe industriel et technologique français, présent au niveau international dans l’aéronautique, l’aérospatial, la défense et la sécurité. Il est né en 2005 de la fusion entre Snecma et Sagem. Depuis septembre 2011, il est coté au Cac40. Le groupe prévoit d’après son président de multiplier par deux, à 20 milliards d’euros, son chiffre d’affaires en moins de cinq ans.

Ses métiers sont la conception et la production de moteurs d’avions, d’hélicoptères et de fusées, d’équipements aéronautiques, de défense et de sécurité. Safran occupe des positions de leader mondial sur ces marchés4 et emploie près de 55 000 personnes dans plus de cinquante pays.

ISRAELVALLEY PLUS DANS NOS ARCHIVES
Excellente nouvelle en ce début d’année juive : la filiale de défense de Safran, Sagem s’engage avec des Israéliens en long terme à travers une joint-venture (coentreprise). Impossible d’en parler avant la finalisation de l’accord, mais IsraelValley a bien suivi ce dossier de création d’une nouvelle Joint-Venture entre Israéliens et Français dans le secteur de la Défense (le concurrent de Elbit, IAI l’a déjà fait dans un autre secteur). Lors du dernier Gala de la Chambre de Commerce France-Israël à Paris, il était évident que le groupe Elbit préparait “un grand coup”.

Elbit et Safran doivent créer au début de 2011 une filiale commune à 50/50 destinée à commercialiser leurs systèmes de drones tactiques, en France et sur les marchés internationaux. Cette annonce publique démontre encore une fois que la tendance des relations binationales France-Israël prend une toute nouvelle dimension.

Les Israéliens investissent en France sans complexes. Ils n’hésitent plus à réaliser des alliances sur le territoire Français avec des firmes françaises du secteur de la sécurité qui travaillent aussi avec “des pays arabes potentiellement ennemis”.

La Tribune : "En France, la guerre des drones n’est pas prête de se calmer. Selon leurs intérêts stratégiques et industriels, les groupes de défense français avancent pour l’heure en ordre dispersé sans orientation précise du ministère de la Défense. Et dans ce contexte, la filiale défense de Safran, Sagem, a annoncé mercredi la signature d’un accord – un MoA ou Memorandum of Agreement – « dans le but de créer, au début de 2011, une filiale commune à 50/50 pour le marché des systèmes de drones tactiques, en France et sur les marchés internationaux », à l’exception des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne. Dans ces deux pays, Elbit a déjà signé des accords avec respectivement l’américain General Dynamics et Thales (drone Watchkeeper). Cette joint venture occupera le créneau des mini-drones destinés aux forces spéciales aux drones de surveillance pesant jusqu’à une tonne.

Pour Safran, cette alliance avec l’un des leaders du marché des drones est un joli coup. Cette opération lui permet d’assurer à court et moyen terme la pérennité de ce business, qui affiche un chiffre d’affaires de 30 à 40 millions d’euros en moyenne par an avec la production du drone tactique Sperwer en service dans six pays (France, Danemark, Canada, Pays-Bas, Suède et Grèce) et déployé en Afghanistan dans les armées de terre française, canadienne et néerlandaise. En même temps, l’opération ne ferme aucune option dans le cadre de la future consolidation des activités de défense en France. Notamment s’agissant des échanges d’actifs entre Thales et Safran, qui pourrait alors céder son activité drone au groupe d’électronique. « Ce n’est pas une poison pil, confirme le directeur général adjoint de Safran en charge de la branche Défense et sécurité Olivier Andriès. Nous ne voulions pas insulter l’avenir ».

En outre, fait valoir Olivier Andriès, « la société en projet sera de nationalité française et sera située en France, à Eragny (pour le développement) et Montluçon (fabrication et intégration) ». Dotée d’un patron français, elle accueillera environ une centaine de personnels de Sagem et une dizaine d’Elbit à des postes à responsabilité. Elle devrait disposer d’un chiffre d’affaires d’environ 50 millions d’euros. Soit un apport pour chacun des partenaires de 50 % de l’activité de la future société. « Nous avons pour objectif d’au moins le doubler en trois ans », précise le patron de la branche Défense et Sécurité. La charge de travail de la société est partagée en trois tiers (la joint venture, Sagem et Elbit). La filiale de Safran se positionne en tant que maître d’œuvre des systèmes de missions tandis que le groupe israélien s’occupera de la plate-forme et de son avionique.

Cette société sera constituée par des apports d’actifs équilibrés des deux sociétés mères. Sagem, qui a été l’une des premières sociétés européennes à développer un drone, apporte le Sperwer, un programme en production, et le drone de surveillance Patroller-TM, en cours de développement. De son côté, Elbit apporte le mini-drone Skylark en service dans une quinzaine d’armées ainsi que les plates-formes Hermes, à l’exception de l’Hermes 450 (Watchkeeper). Pour l’avenir, elle pourra développer de nouveaux systèmes. « La joint venture a vocation à développer de nouveaux produits mais pas dans les grands drones MALE », confirme Olivier Andriès. D’ores et déjà, elle devrait se positionner pour développer le successeur du Sperwer dans le cadre du programme français SDT (Système de drone tactique)." Michel Cabirol—

Source: Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Parfois, la meilleure solution pour contrer une menace est de l’affronter sur le terrain. C’est ce que fait l’unité Yahalom du Corps du Génie Militaire de Tsahal spécialisée dans les opérations souterraines. La menace des tunnels Depuis 2014, le Hamas construit de nombreux tunnels transfrontaliers dans le but d’infiltrer les communautés israéliennes et d’attaquer ses cito...

IsraelVallley Desk | Défense

La vague d’attentats qui a frappé la France et le monde depuis le 11 septembre 2001 aux Etats-Unis et depuis le Bataclan à Paris, a fini par faire comprendre, avec retard, à de nombreux observateurs occidentaux, ce qu’Israël répète depuis de nombreuses années. Le destin de l’Etat juif, en proie au terrorisme islamiste depuis sa création, préfigure celui de l’ensemble du mon...

IsraelVallley Desk | Défense

Trois engins submersibles ont été commandés par l'Etat hébreu à un constructeur allemand. Or, la presse israélienne révèle que l'Iran, ennemi d'Israël, détient une petite participation dans le capital du fabriquant. Cela fait des années qu'Israël achète ses sous-marins en Allemagne. Et trois nouveaux engins ont été récemment commandés au groupe Thyssen Krupp Marine Systems. ...

IsraelVallley Desk | Défense

Le général de brigade Moti Almoz, porte-parole de l’armée a rendu hommage au courage des femmes qui aspirent à des rôles de combat : “Tsahal est l’armée du peuple et les femmes font partie du peuple”, a-t-il déclaré. Et de saluer la motivation de celles qui veulent contribuer à l’effort de combat, leur ambition de servir dans des positions périlleuses au nom de la sécur...

IsraelVallley Desk | Défense

Par un jeu d'accords, la société construira en partie des navires qui défendront les champs gaziers israéliens. Une entreprise basée aux Emirats arabes unis s'est engagée contractuellement à participer à la construction de navires de guerre pour la marine israélienne, rapporte dimanche le journal Yedioth Aharonoth. Dans le cadre d'un important accord signé avec le constructeur a...

i24news | Défense

L'entreprise britannique de sécurité G4S a annoncé un accord pour la cession de sa filiale G4S Israel à la société de private equity FIMI pour un montant estimé à 88 millions de livres sterling (environ 105 millions d'euros), a rapporté vendredi le Telegraph. Le groupe britannique de sécurité a expliqué que cette vente s'inscrit dans son programme de gestion du portefeuille qui a...

i24news | Défense

Les compagnies israéliennes impliquées dans le char Merkava et le véhicule blindé Namer ont organisé un séminaire en Inde, le plus grand client d’armement d'Israël. Les représentants de plus de 20 entreprises israéliennes impliquées dans le programme de développement et de production du char Merkava et du véhicule blindé Namer ont terminé hier le premier séminaire jamais o...

Aharon Kahn | Défense

L'officier américain qui a abattu l'auteur de l'attaque à l'arme à feu lundi dans un campus de l'université de l'Ohio aux États-Unis, a utilisé des techniques israéliennes auxquelles il a été formé, rapporte mercredi le Toronto Sun. Le quotidien canadien a publié une interview d'Aaron Cohen, un ancien soldat des forces spéciales israéliennes, aujourd'hui consultant en antiterror...

i24news | Défense

Le commandant des forces armées lituanien a rencontré le ministre israélien de la Défense et le chef d'état-major de Tsahal et a discuté de la coopération militaire bilatérale et multilatérale. Le commandant des forces armées lituaniennes, le lieutenant général Jonas Vytautas Zukas se rend en Israël. Il a rencontré le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman, et le...

IsraelVallley Desk | Défense

Le contrat signé par le chantier naval allemand ThyssenKrupp pour la construction de 3 sous-marins destinés à la marine israélienne pourrait être contrarié par des accusations de corruption et de lobbying inapproprié. La police israélienne a ouvert une enquête sur des allégations en relation avec un contrat attribué au chantier allemand ThyssenKrupp en vue de construire des corvet...

IsraelVallley Desk | Défense

3 nouveaux avions de transport militaires "Super Hercules" sont aussi prévus d'ici la fin de l'année 2016 Le cabinet de sécurité israélien a accepté mardi, à l'unanimité, l'acquisition de 17 nouveaux avions de combat furtifs de type F-35, ce qui porte le nombre total de chasseurs fabriqués aux États-Unis dans la flotte israélienne à cinquante. Israël avait jusqu'à présent ...

i24news | Défense

En Israël, de plus en plus de jeunes femmes intègrent des unités combattantes. La demande a grimpé de 250% en trois ans. Le visage recouvert de boue, Smadar rampe sous les ronces, son fusil automatique autour du cou, sous les exhortations de sa supérieure qui est une femme, comme elle. Malgré l'intensité de l'entraînement, Smadar a le sourire. «Je ne regrette pas d'avoir choisi c...

IsraelVallley Desk | Défense

Air & Cosmos (Copyrights) : "L'Inde a signé deux contrats d'une valeur de 1,4 milliard de dollars avec Israël Aerospace Industries (IAI). Le premier concerne l'acquisition de deux systèmes radar Phalcon (AWACS) sur Il-76 évalués à 1 milliard de dollars et le second, 10 drones Heron TP. La signature est intervenue lors de la récente visite du président israélien Reuven Rivil en Inde. ...

IsraelVallley Desk | Défense

La Belgique a lancé de nouvelles mesures de sécurité à l'aéroport de Bruxelles après les attentats-suicides en Mars, en s’inspirant des contrôles à l’aéroport Ben Gurion, qui est parmi les aéroports les plus protégés du monde. Le 22 mars, des bombes islamistes avaient tué 16 personnes et en avait blessé plus de 150 dans le hall de départ de l'aéroport de Bruxelles. Les at...

IsraelVallley Desk | Défense

Beaucoup pensent qu’il n’est pas nécessaire de se préparer à une catastrophe naturelle, jusqu’à ce qu’il ne soit trop tard. Le rôle du Sous-lieutenant Eyal du Commandement du Front Intérieur est de préparer les civils à survivre et intervenir en cas de catastrophe naturelle. Il nous fait part de ses conseils : 1 Eteignez tout Lors d’un désastre, éloignez-vous le plus pos...

IsraelVallley Desk | Défense