Jun 13

ISRAELVALLEY- LE FRANCAIS SAFRAN EST MAINTENANT CHARGÉ DU CONTRÔLE DES BAGAGES DE SOUTE A L'AÉROPORT BEN GOURION. Sa filiale Morpho Detection fournit un système compact de détection d'explosifs.

Authors picture

IsraelValley Desk | Défense

Headline image

Morpho Detection, spécialiste de la détection d’explosifs et de narcotiques et filiale de Morpho, du groupe Safran, annonce que son système de détection d’explosifs (EDS) au design compact, a été certifié par l’Agence israélienne de sécurité (AIS) pour le contrôle des bagages de soute dans les aéroports israéliens.

Conçu pour permettre aux aéroports de petite et moyenne tailles de bénéficier des avantages de la tomographie informatisée (TI), le CTX 5800 est un appareil relativement petit et léger qui intègre des fonctionnalités d’imagerie et de collecte de données de dernière génération’, souligne le groupe.

Le CTX 5800 vise à permettre aux aéroports de maximiser l’efficacité et la performance du contrôle des bagages de soute, tout en s’adaptant aux nouvelles menaces et au développement de l’aéroport.

Outre la certification par l’AIS, le CTX 5800 a été certifié par la TSA (Transportation Security Administration), l’autorité américaine chargée de la sécurité aérienne, et a été évalué par la Conférence Européenne de l’Aviation Civile (CEAC) comme répondant aux exigences de standard 3 de l’Union Européenne.

ISRAELVALLEY DANS NOS ARCHIVES
Une filiale du Groupe SAFRAN aurait été sélectionnée par l’Autorité Publique israélienne pour équiper l’aéroport Ben Gourion pour la détection d’explosifs. Safran est un grand groupe industriel et technologique français, présent au niveau international dans l’aéronautique, l’aérospatial, la défense et la sécurité. Il est né en 2005 de la fusion entre Snecma et Sagem. Depuis septembre 2011, il est coté au Cac40. Le groupe prévoit d’après son président de multiplier par deux, à 20 milliards d’euros, son chiffre d’affaires en moins de cinq ans.

Ses métiers sont la conception et la production de moteurs d’avions, d’hélicoptères et de fusées, d’équipements aéronautiques, de défense et de sécurité. Safran occupe des positions de leader mondial sur ces marchés4 et emploie près de 55 000 personnes dans plus de cinquante pays.

ISRAELVALLEY PLUS DANS NOS ARCHIVES
Excellente nouvelle en ce début d’année juive : la filiale de défense de Safran, Sagem s’engage avec des Israéliens en long terme à travers une joint-venture (coentreprise). Impossible d’en parler avant la finalisation de l’accord, mais IsraelValley a bien suivi ce dossier de création d’une nouvelle Joint-Venture entre Israéliens et Français dans le secteur de la Défense (le concurrent de Elbit, IAI l’a déjà fait dans un autre secteur). Lors du dernier Gala de la Chambre de Commerce France-Israël à Paris, il était évident que le groupe Elbit préparait “un grand coup”.

Elbit et Safran doivent créer au début de 2011 une filiale commune à 50/50 destinée à commercialiser leurs systèmes de drones tactiques, en France et sur les marchés internationaux. Cette annonce publique démontre encore une fois que la tendance des relations binationales France-Israël prend une toute nouvelle dimension.

Les Israéliens investissent en France sans complexes. Ils n’hésitent plus à réaliser des alliances sur le territoire Français avec des firmes françaises du secteur de la sécurité qui travaillent aussi avec “des pays arabes potentiellement ennemis”.

La Tribune : "En France, la guerre des drones n’est pas prête de se calmer. Selon leurs intérêts stratégiques et industriels, les groupes de défense français avancent pour l’heure en ordre dispersé sans orientation précise du ministère de la Défense. Et dans ce contexte, la filiale défense de Safran, Sagem, a annoncé mercredi la signature d’un accord – un MoA ou Memorandum of Agreement – « dans le but de créer, au début de 2011, une filiale commune à 50/50 pour le marché des systèmes de drones tactiques, en France et sur les marchés internationaux », à l’exception des Etats-Unis et de la Grande-Bretagne. Dans ces deux pays, Elbit a déjà signé des accords avec respectivement l’américain General Dynamics et Thales (drone Watchkeeper). Cette joint venture occupera le créneau des mini-drones destinés aux forces spéciales aux drones de surveillance pesant jusqu’à une tonne.

Pour Safran, cette alliance avec l’un des leaders du marché des drones est un joli coup. Cette opération lui permet d’assurer à court et moyen terme la pérennité de ce business, qui affiche un chiffre d’affaires de 30 à 40 millions d’euros en moyenne par an avec la production du drone tactique Sperwer en service dans six pays (France, Danemark, Canada, Pays-Bas, Suède et Grèce) et déployé en Afghanistan dans les armées de terre française, canadienne et néerlandaise. En même temps, l’opération ne ferme aucune option dans le cadre de la future consolidation des activités de défense en France. Notamment s’agissant des échanges d’actifs entre Thales et Safran, qui pourrait alors céder son activité drone au groupe d’électronique. « Ce n’est pas une poison pil, confirme le directeur général adjoint de Safran en charge de la branche Défense et sécurité Olivier Andriès. Nous ne voulions pas insulter l’avenir ».

En outre, fait valoir Olivier Andriès, « la société en projet sera de nationalité française et sera située en France, à Eragny (pour le développement) et Montluçon (fabrication et intégration) ». Dotée d’un patron français, elle accueillera environ une centaine de personnels de Sagem et une dizaine d’Elbit à des postes à responsabilité. Elle devrait disposer d’un chiffre d’affaires d’environ 50 millions d’euros. Soit un apport pour chacun des partenaires de 50 % de l’activité de la future société. « Nous avons pour objectif d’au moins le doubler en trois ans », précise le patron de la branche Défense et Sécurité. La charge de travail de la société est partagée en trois tiers (la joint venture, Sagem et Elbit). La filiale de Safran se positionne en tant que maître d’œuvre des systèmes de missions tandis que le groupe israélien s’occupera de la plate-forme et de son avionique.

Cette société sera constituée par des apports d’actifs équilibrés des deux sociétés mères. Sagem, qui a été l’une des premières sociétés européennes à développer un drone, apporte le Sperwer, un programme en production, et le drone de surveillance Patroller-TM, en cours de développement. De son côté, Elbit apporte le mini-drone Skylark en service dans une quinzaine d’armées ainsi que les plates-formes Hermes, à l’exception de l’Hermes 450 (Watchkeeper). Pour l’avenir, elle pourra développer de nouveaux systèmes. « La joint venture a vocation à développer de nouveaux produits mais pas dans les grands drones MALE », confirme Olivier Andriès. D’ores et déjà, elle devrait se positionner pour développer le successeur du Sperwer dans le cadre du programme français SDT (Système de drone tactique)." Michel Cabirol—

Source: Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

La diplomatie européenne et les ministres des Affaires étrangères du grand Maghreb et d'Israël se réuniront le 13 avril à Barcelone. Un forum convoqué par l'Union européenne ébauchera les moyens les plus concrets possibles à mettre en place pour lutter efficacement contre l'islamisme radical. Les chefs de la diplomatie de l'Europe des 28, et les ministres des Affaires étrangères d'Algérie, d...

IsraelValley Desk | Défense

Le ministère de la Défense israélien a annoncé la fin des tests du SkyShield, un système de défense à destination des vols commerciaux qui vise à mieux les protéger contre d'éventuelles attaques lancées à leur décollage à l'aide de missiles sol-air à très courte portée (SATCP). Le ministère de la Défense de l'Etat d'Israël a annoncé avoir complété la phase finale de test d'un système de défe...

L'Usine Nouvelle (Copyrights) | Défense

Une délégation du ministère de la Défense du Vietnam, conduite par son vice-ministre, le général de corps d'armée Nguyen Chi Vinh, s'est entretenue lundi à Hanoi avec celle du ministère israélien de la Défense conduite par le directeur général Dan Harel, en visite de travail au Vietnam. Nguyen Chi Vinh a estimé que cette visite contribuerait à resserrer les relations entre les deux pays dans...

IsraelValley Desk | Défense

On connaissait l'utilisation des drones à des fins militaires, ou les robots sur roue dont le tir est actionné par des soldats, comme ceux actifs à la frontière entre les deux Corée. Selon (1) : "Depuis 2006, le Pentagone se penche toutefois attentivement sur la "conscience artificielle" de ces engins. Avec l'objectif d'élaborer, à terme, de véritables "robots tueurs" autonomes. Israël, le ...

IsraelValley Desk | Défense

REVELATIONS. Selon la presse spécialisée du secteur de la défense en Israël, la raison de la mise à l'écart fin décembre dernier de Meir Shalit, l'ex- patron de Israel Defense Export Control Agency (DECA), l'organisme de contrôle des transferts de technologies sensibles israélien, est lié au fait qu'il a, selon une commission israélo-américaine, donné son feu vert à l'exportation vers la France...

Ilana Dreyfus | Défense

Les Forces de défense israéliennes (FDI) ont mis un peu d’humour dans un exercice de l’Air Force (réservé aux spécialistes de l’électronique et de l’informatique) avec un scénario peu commun: repousser une invasion extra-terrestre ! « Des lumières apparaissent dans le ciel. Un certain nombre de soucoupes volantes descendent sur terre. Les terriens vont se cacher dans des abris. L’heure tourn...

Avi Retschild – JSSNews | Défense

Entre 2003 et 2008, la France a exporté plus de 521 millions d’Euros d’armes vers Israël. La France a également exporté vers Israël des équipements spécialisés pour la reconnaissance, tels que les systèmes laser. D’après le Ministère français de la Défense, la France reçoit chaque année entre 4 000 et 6 000 demandes internationales d’armement. La France a émis 6 605 autorisations d’exportat...

IsraelValley Desk | Défense

Le géant israélien des missiles Rafael va transférer, au travers d'un accord de joint-venture, ses technologies en Inde. La firme partenaire des israéliens est Kalyani (12 000 employés). Rafael sera minoritaire dans la nouvelle société (49% des actions). Rafael Advanced Defense Systems Ltd, connu sous le nom RAFAEL (acronyme hébraïque de «Autorité pour le développement de l'armement ») est ...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Défense

A 10 heures ce matin se déroulera la cérémonie d’intronisation du 21ième chef d’Etat-major de Tsahal Gady Eizencot, dans les bureaux du Premier ministre. Il se rendra ensuite au Kotel pour une prière commune, en compagnie du général Benny Gantz, son prédécesseur à ce poste. (Coolamenws) ISRAELVALLEY PLUS. SELON HAMODIA. Après plusieurs mois de délibérations et d’incertitude, après avoi...

Coolamnews.com | Défense

Le nombre d'Israéliens expatriés souhaitant renoncer à leur citoyenneté a augmenté de plus de 50% en 2014, par rapport à l'année précédente, indiquent des données recueillies par les ambassades israéliennes dans le monde. Durant l'année qui vient de s'écouler, 765 ressortissants israéliens vivant à l'étranger ont demandé à renoncer à la citoyenneté israélienne. En 2013, ils étaient 478. D...

i24News | Défense

Israël a commencé à étendre sa flotte de sous-marins datant du début des années 90 qui ne comprenait à l'époque que deux navires de fabrication britannique. C'est en partie une décision stratégique mais aussi une exploitation de circonstances. En 1991, lors des attaques de missiles Scud irakiens sur Israël, durant la première guerre du Golfe, le ministre allemand des Affaires étrangères d'alors...

i24News | Défense

Israel Aerospace Industries élargit sa gamme de solutions aériennes avec l’ELI-3360 MPA, un avion de patrouille maritime développé à partir du jet d’affaires Global 5000 de Bombardier. Conçu par ELTA, l’une des filiales d’IAI, cette version « PATMAR » du biréacteur est très solidement équipée. Elle dispose, notamment, d’un radar de surveillance maritime ELM-2022, d’un système électro-op...

Mer et Marine | Défense

DANS LE PARISIEN. Propos recueillis par Damien Licata Caruso (Copyrights). L'histoire du drone racontée par son « inventeur ». Cet engin volant sans pilote est avant tout une invention militaire. Ses racines remontent aux conflits au Proche-Orient à la fin des années 1970. Nous avons rencontré son créateur. Engin de mort pour ses détracteurs et arme indispensable à toute armée moderne pour s...

IsraelValley Desk | Défense

L'armée suisse devrait acquérir des drones israéliens. Le Conseil fédéral a présenté mercredi au Parlement son programme d'armement 2015, devisé à 542 millions de francs. L'achat de six drones d'exploration, non armés, du type Hermes 900, à la firme israélienne Elbit, devisé à 250 millions, est le volet le plus contesté du programme. Selon Ueli Maurer, l'acquisition de biens israéliens qui r...

IsraelValley Desk | Défense

Selon letemps.ch (copyrights) : "La loi israélienne interdit aux ressortissants de l’Etat hébreu de se rendre dans les pays avec lesquels il est en guerre. Elle prévoit également des peines pour ceux qui y mèneraient des tractations commerciales. Mais en Israël comme partout ailleurs au Proche-Orient, tout est négociable. Il suffit d’avoir les bonnes connexions pour obtenir l’accord de la commi...

IsraelValley Desk | Défense