Jun 11

ISRAELVALLEY - ISRAËL SE MET AU VERT. L’entreprise israélienne Levgum transforme des courroies de transmission, des semelles de chaussures, des tapis de voiture ou des pneus en caoutchouc réutilisable

Authors picture

Vanessa Lamaire | Économie

Headline image

Levgum Israël répare le caoutchouc usagé et rechape les pneus en bonne matière, ainsi que les courroies de transmissions, les semelles de chaussures et autres produits.

On les jette dans la décharge et ils polluent notre terre. Sauf pour obtenir des granulés de caoutchouc ou pour subir une transformation en biocarburant, les pneus en caoutchouc vulcanisé, passés leur premier emploi, n’étaient plus bons jusqu’à maintenant. L’entreprise israélienne Levgum transforme ainsi des courroies de transmission, des semelles de chaussures, des tapis de voiture ou même de nouveaux pneus en caoutchouc entièrement réutilisable.

Le procédé mécanique et chimique de rétro-ingénierie des constituants du caoutchouc du pneu et le traitement du caoutchouc de cette entreprise est si raffinée que les fabricants de pneus des pays occidentaux l’ont accepté pour l’utilisation comme matière première dans de nouveaux pneus.

Imaginez-vous préparer un gâteau et prendre ensuite tous les constituants, la farine, l’eau, les œufs…et les retourner dans leur forme originale. Il s’agit de la base de la technologie de l’entreprise Levgum, fonctionnant maintenant sur un modèle de licence avec des transactions spécifiques pour chaque pays Inde, Grèce, Roumanie, Espagne, Italie, Turquie, États-Unis et Canada.

« Nous progressons et sommes leader dans le monde en terme de-vulcanisation, » dit Ran Zamir, le directeur général de Levgum.

La découverte de Charles Goodyear

En 1843, un inventeur américain nommé Charles Goodyear a découvert qu’en enlevant le soufre du caoutchouc et en le chauffant, le caoutchouc restait élastique, mais il était froid et étanche. Il s’agit de vulcanisation.

L’entreprise Levgum a trouvé un moyen pour annuler la modification chimique dans le caoutchouc après ce processus. Selon les informations fournies par l’entreprise, cela est fait à température ambiante et ne comporte pas de produits chimiques dangereux et ne produit pas de déchets dangereux.

Les brevets de l’entreprise Levgum sont basés sur la technologie développée par des Juifs russes qui ont immigré en Israël. Les produits chimiques qu’ils utilisent sont des produits disponibles sur le marché.

Le processus, même s’il exige un apport d’énergie, se traduit par un caoutchouc qui coûte environ la moitié du caoutchouc vierge. Il peut être utilisé dans un mélange de caoutchouc vierge, selon le besoin. Jusqu’à 70 % du caoutchouc reconstitué par l’entreprise Levgum est utilisé dans de nouveaux produits qui sont maintenant sur le marché.

Un endroit où vous pouvez trouver le résultat final est à Walmart, sous la forme d’un matériau de jardin utilisé pour aérer les parterres de fleurs.

Récupérer un bénéfice

L’entreprise Levgum est chargée de « retourner en circulation » moins de quelques cent mille tonnes de vieux caoutchouc. La technologie peut traiter tout type de déchets en caoutchouc, par exemple de vieux matelas ou des courroies, dit Ran Zamir.

« L’entreprise fonctionne bien et peut vivre de ses revenus et pour la première fois l’année dernière elle a distribué des dividendes à ses actionnaires » rapporte Ran Zamir. « Nous continuons d’être actifs, notamment sur le marché des pneus en Inde et en Europe, avec une grande entreprise de pneus ».

Fondée en 1998, l’entreprise est basée à Gedera et a trois employés avec le personnel d’externalisation. Depuis, Israël n’a pas une industrie du caoutchouc, ce n’est donc pas le meilleur pays pour ouvrir une usine. La de-vulcanisation doit se faire a l’ endroit où le matériel source sera réutilisé.

L’entreprise Levgum a récemment commencé à travailler avec une entreprise de gros pneus en Finlande. Maintenant, elle cherche des nouveaux titulaires de licence en Allemagne, en Pologne et en France, qui peuvent s’attendre à récupérer leur investissement dans les deux ans.

« Ce sont les endroits qui contiennent les plus grands consommateurs de caoutchouc en Europe », explique Ran Zamir. « Ensuite, nous allons nous concentrer sur l’extrême-Orient, en Corée, en Chine et au Japon en deuxième étape. »

Les contrats de licence sont au nombre de 1 par pays et sont basés sur le pouvoir d’achat et l’ engagement environnemental.

« Ce que nous recherchons sont des sociétés qui sont financièrement stables et sont déjà dans l’industrie. C’est mieux si elles sont dans le recyclage, mais elles peuvent aussi être des entreprises qui produisent des produits en caoutchouc, » affirme Ran Zamir.

Par Rivka Borochov, adaptation siliconwadi.fr

Source: http://siliconwadi.fr/3629/vieux-pneus-caoutchouc-nouveau

Le second groupe agroalimentaire d’Israël a réalisé l’an passé un chiffre d’affaires de 8 milliards de shekels, surtout avec du café et du houmous. Le bénéfice net du groupe, contrôlé par Ofra Strauss, a atteint 329 millions de shekels en 2013, soit un bond de 39% par rapport à 2012. Désormais, Strauss contrôle 12% du marché israélien de l’agroalimentaire. Ses produits phares sont le café ...

Jacques Bendelac | Économie

La Mimouna, qui est célébrée aujourd’hui en Israël, marque la fin d’une semaine de trêve pascale : l’activité économique reprend ses droits. Pendant une semaine, toute l’activité économique d’Israël a été essentiellement axée sur les vacances, le repos et les loisirs : de nombreuses entreprises et des milliers d’Israéliens ont profité de Pessah pour se mettre en vacances. Ce mardi, c’es...

Jacques Bendelac | Économie

Tentant de comprendre à quel point le modèle israélien est exportable, le gouvernement espagnol a commandé un rapport qui compare les deux pays et analyse leurs forces et faiblesses respectives. Selon paristechreview.com (Copyrights) : "Les résultats de l’étude montrent que les principaux avantages de l’Espagne sont l’infrastructure industrielle, la facilité de commercialiser des produits à...

IsraelValley Plus | Économie

Avec kikar habusiness retrouvez tous les semaines un podcast sur l'actualité économique en Israël. Une sélection hebdomadaire d'infos originales choisies sur Israel Valley et parmi les plus grands titres de la presse israélienne. COMMENT EXPLIQUER LE PRIX ÉLEVÉ DES DENRÉES ALIMENTAIRES? Israël impose des règles drastiques pour l'importation des produits alimentaires. Ils sont plus cher de ...

Fabrice Darmon | Économie

La chancelière allemande Angela Merkel était en Israël récemment avec une délégation de 16 ministres pour préparer le cinquantième anniversaire des relations diplomatiques l'Allemagne et l'Etat hébreu, qui sera célébré en 2015. "Nous sommes venus ici avec la quasi-totalité de notre nouveau gouvernement et nous voulions vous montrer de cette façon qu'il existe une très forte amitié", a-t-elle dé...

Guillaume Sicard | Économie

Sept millions d’usagers moscovites et de touristes de la capitale russe utilisent quotidiennement unWi- Fi à haut débit “Made in Israël ” dans les célèbres métros de Moscou. La grande majorité d’entre eux ne le savent pas, et cependant, pour rester en contact avec le monde entier, tout en étant dans un sous-sol, l’opérateur Russe « Maksimatelekom » a fait appel à une entreprise israélienne r...

Natalia Benzaquen | Économie

Plusieurs niches commerciales profitent du "printemps israélien" : cette année, le huitième jour de Pessah coïncide avec le lundi de Pâques. Le « réveil » de certains secteurs dope toute l’activité économique. La Fédération israélienne des Chambres de Commerce vient de dresser un bilan des ventes aux cours des cinq dernières semaines : les quatre semaines précédant Pessah ainsi que durant ...

Jacques Bendelac | Économie

Le fond monétaire international, dans son rapport Perspectives de l'économie mondiale annonce que l'économie israélienne devrait croître de 3,5 % en 2015 ! Le rapport indique également qu'en 2014, la hausse sera de 3,2 % alors qu'il était de 3,4 % en 2013. Les prévisions du FMI sont plus optimistes que celles de la Banque d'Israël, qui prévoit une croissance de 3 % en 2015 ( 2,8% sans tenir...

IsraelValley Desk | Économie

Le robot-imprimante, fabriquée par ZuTa Labs, une start-up israélienne, a réussi à lever 80 % des 400 000 dollars requis pour son projet sur la plateforme de financement collaboratif Kickstarter, 3 jours et demi seulement après sa mise en ligne. Cela représente l’un des succès les plus rapides de l’histoire du site, explique Tuvia Elbaum, le PDG de ZuTA Labs. (The Times of Israel) La finance...

Times of Israel | Économie

Bonne nouvelle en ce qui concerne la StartUp nation. Selon le site Fortuneo (Copyrights) : "Standard & Poor’s a confirmé la notation souveraine "A+" d’Israël, assortie d’une perspective "stable". L’agence pense que l’amélioration budgétaire est sur de bons rails, et que le mouvement de consolidation des finances publiques va se poursuivre, tandis que le risque sécuritaire pour l’économie du pay...

IsraelValley Staff | Économie

Une nouvelle forme de marketing se développe rapidement en Israël: des boutiques éphémères apparaissent pour disparaître au bout de quelques jours. Une boutique éphémère (en anglais : pop up store, ou pop up shop) est une approche du marketing basée sur l’ouverture de points de vente pour de courtes durées. Le concept est similaire à un point de vente classique, mais de manière temporaire ...

Jacques Bendelac | Économie

Quel est le nom de cette firme qui réalise 72 millions d’euros de ventes, emploie 1 000 personnes et dont le travail de conception de costumes est fait en Israël ? Ses usines de fabrication sont en Chine, Birmanie, Vietnam, Égypte, Roumanie et Jordanie. Son nom ? Bagir. C'est l’un des plus importants fabricants de costumes sur le marché britannique. 12,5 % des Anglais portent un costume fabr...

IsraelValley Desk | Économie

Selon Nathalie Hamou, Correspondante à Tel-Aviv pour les Échos: "Les programmes « made in Tel-Aviv » continuent de séduire les diffuseurs du monde entier. A l’image de TF1 qui a acquis le quizz « Boom » lors du dernier MIP. Mis à l’honneur lors de la dernière édition du Marché international des programmes (MIP) qui s’est achevée le 9 avril, les programmes télé venant d’Israël continuent de s...

IsraelValley Desk | Économie

De 70 à 2 700 shekels: c’est la valeur du cadeau traditionnel de Pessah que les entreprises israéliennes ont accordé cette année à leurs salariés. À Pessah, le cadeau d’entreprise est devenu une tradition en Israël. Le patron s’associe souvent au comité d’entreprise pour offrir aux salariés un cadeau. Cette année, le marché du cadeau d’entreprise a fait un bon de 10% pour s’établir à 3,2 m...

Jacques Bendelac | Économie

Selon la presse aux USA, Wall Street : "SodaStream International bondit de 9,8%. Selon le site d'informations israélien Calcalist, le fabricant de machines à soda pour la maison négocie la cession d'une participation de 10 à 16% à un grand groupe qui pourrait être PepsiCo, Dr Pepper Snapple Group ou Starbucks". ISRAELVALLEY PLUS Le plus grand fabricant de boissons gazeuses au monde vient de...

IsraelValley Desk | Économie