Jun 10

ISRAELVALLEY - RESCAPÉ DES CAMPS NAZIS ET DU MASSACRE DES JO DE MUNICH, RECORDMAN DU MONDE DE MARCHE ATHLÉTIQUE, SHAUL LADANY, "LE ROI DE LA ROUTE", EST UNE DES FIGURES LÉGENDAIRES DU SPORT ISRAÉLIEN.

Authors picture

IsraelValley Desk | Culture

Headline image

Tous les ans, le jour de son anniversaire, Shaul Ladany, un rescapé des camps nazis et du massacre des sportifs israéliens aux JO de Munich en 1972, parcourt le nombre précis de kilomètres correspondant à son âge. Le 2 avril dernier, il a donc parcouru 76 kilomètres.

Quarante ans après avoir survécu au massacre commis par un commando palestinien de “Septembre Noir” lors des JO de Munich en 1972, ce vétéran du bitume de nationalité israélienne reste une des figures légendaires de la marche athlétique.

Sa carrière olympique a commencé à Mexico en 1968, et aujourd’hui encore il détient le record du monde du 50 miles (80 km), homologué en 1972 (en 7 heures, 23 minutes et 50 secondes).

Il y a six ans, il a décroché le titre mondial du 100 miles pour les plus de 70 ans.

Avec le temps, Shaul Ladany s’est tassé et ses jambes se sont légèrement arquées, mais il continue de marcher.

Il est 07H00 précises quand il entame son circuit minimum quotidien de 15 km à Omer, une localité résidentielle proche de Beersheva, dans le désert du Néguev (sud).

Chaussettes et baskets blanches, short flottant jaune, coupe-vent bleu, coiffé d’un bob rose délavé, épaisses lunettes de vue, il fonce, trapu, le buste en avant, les bras marquant le rythme à la façon d’un métronome.

Les règles de la marche sportive sont rigoureuses: ne jamais courir, avoir toujours un pied au sol et ne jamais plier la jambe de soutien. Résultat: une silhouette un peu désarticulée et une allure mécanique qui ne surprennent plus personne dans les rues d’Omer, bordées de villas coquettes noyées sous les rosiers et les bougainvillées.

“Tout effort physique répété porte ses fruits. Grâce à la marche, je reste en forme et je peux me surpasser”, explique le marcheur devant la vitrine de son salon où sont rassemblés des centaines de trophées, coupes, médailles, fanions et certificats de tant de compétitions internationales.

“En comptant les entraînements sévères, et à raison de 6.000 à 7.000 kilomètres par an, j’ai largement parcouru plus d’un demi-million de km”, calcule-t-il, en précisant qu’à chacun de ses anniversaires, il entreprend une marche équivalente en kilomètres à son âge.

Le roi du bitume

A Tel-Aviv, le président du Comité olympique israélien, Zvi Varshaviak, ne tarit pas d’éloges: “Ladany est l’un de nos grands sportifs. En son temps, il fut l’un des meilleurs de sa discipline peu connue. Et il n’est pas si vieux, quand on sait que notre président, Shimon Pérès, approche les 90 ans”.

A Londres, lors des prochains Jeux Olympiques comme toujours depuis 40 ans, Israël organisera une cérémonie pour commémorer ses 11 athlètes et entraîneurs tués à Munich. Un policier allemand et cinq membres du commando palestinien ont aussi trouvé la mort durant cette prise d’otages.

“Il était environ deux heures et demie du matin quand on m’a réveillé pour m’avertir que des terroristes arabes se trouvaient au village olympique”, raconte Ladany, qui est parvenu à s’enfuir par une porte-fenêtre de sa chambre.

“J’ai souvent vécu des situations traumatisantes”, confie-t-il en évoquant le bombardement de sa maison par la Luftwaffe en avril 1941 à Belgrade, sa ville natale en Yougoslavie.

Ensuite réfugié pendant trois ans à Budapest, Ladany est rattrappé par les nazis qui l’expédient avec ses parents et deux soeurs dans le camp de concentration de Bergen-Belsen. “La faim tenaillait, et il y avait ces interminables appels des SS dans le vent glacial et la pluie”, se souvient-il.

Mais, six mois plus tard, il figure avec ses parents sur une liste de 1.685 Juifs, dont 318 enfants, qu’Adolf Eichmann, un des artisans de la “Solution finale”, a accepté de relâcher pour la Suisse contre une rançon de 1.000 dollars US par personne.

Initialement, l’échange négocié par Rudolf Kastner, un émissaire du mouvement sioniste, portait sur 10.000 camions fournis par les Alliés via l’Agence juive à l’armée allemande contre un million de Juifs hongrois.

“Je suis en quelque sorte un éternel trompe-la-mort”, résume Shaul Ladany.

Immigré en Israël à la naissance de l’Etat en 1948, marié, père d’une fille, et trois fois grand-père, ce polyglotte a parallèlement mené une carrière de professeur en ingénierie industrielle et gestion.

Auteur de 13 ouvrages scientifiques, il a raconté son étonnant parcours dans sa biographie “King of the Road” (Le Roi de la Route).

Source: Le Nouvel Observateur. Copyrights.

La Tribune : "Selon la loi juive, une femme peut demander le divorce si elle n’est pas satisfaite sexuellement par son mari. Pour aider les couples « licites » (c’est-à-dire hétérosexuels et mariés) à vivre une sexualité épanouie, le rabbin orthodoxe Natan Alexander s’est lancé dans la vente de sextoys casher. Son site bebetter2gether.com (mieux vivre ensemble) propose des vibromasseurs, bo...

Dylan Friedman | Culture

LIBRE OPINION. « Les Guignols de l’info » peuvent-ils disparaître de l’antenne de Canal+ ? Pourquoi pas ? Cette émission critique avec constance les dirigeants de l'Etat d'Israël et se classe avec volupté comme pro-Palestinienne. Elle construit des caricatures infâmes et a formé, au travers d'un populisme dégoulinant de bons sentiments, une génération d'anti-israéliens qui voient Ben Laden ...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Culture

Après une longue saga concernant les droits de propriété d’une collection de manuscrits rares de Franz Kafka, une décision de justice rendue à Tel Aviv a finalement tranché en faveur de la Bibliothèque nationale israélienne. Le jugement, publié Mercredi, a imposé à Mme Eva Hoffe, qui réclamait la propriété de ces manuscrits, de rendre tous ceux qui étaient en sa possession à la bibliothèque...

Ariel Haziza (Tel Aviv) | Culture

À ne pas manquer : du 9 au 19 juillet se déroulera à la cinémathèque de Jérusalem la 32ème édition du festival cinématographique de Jérusalem. Malheureusement, ce festival fondé en 1984 par Lia van Leer, à vu s’éteindre sa créatrice. Effectivement Lia Van Leer (réalisatrice israélienne) est morte en Mars dernier, elle était notamment fondatrice et directrice des cinémathèques de Jérusalem et d...

Félicien Guilbaud (Tel Aviv) | Culture

Pour vous faire plaisir et prendre une douce revanche sur le BDS offrez pour les fêtes la fleur magique que les israéliens ont déclaré "fleur nationale". Selon Tel Avivre : "La fleur nationale d’Israël est le Cyclamen persicum. Dans l’antiquité, le cyclamen a été reconnu pour ses vertus thérapeutiques, en raison de la présence de cyclamine, une substance amère aux pouvoirs purgatifs. Elle est u...

Ilana Dreyfus (Tel Aviv) | Culture

Il est temps de préparer vos vacances. Un article très intéressant (à imprimer avant de vous rendre en Israël). Les meilleurs restaurants y sont mentionnés. IsraelValley a pratiquement visité chacun des restaurants de l'article paru dans L'Express et écrit par Marie-Odile Briet. ISRAELVALLEY PLUS. L'Express : "Impossible de quitter Tel-Aviv sans tester la cuisine d'Eyal Shani, la "rock star"...

L'Express | Culture

Le 41e prix du Livre Inter a été attribué aujourd'hui à Valérie Zenatti pour "Jacob, Jacob" (L'Olivier), un roman qui explore la mémoire algérienne à travers le portrait de Jacob, jeune Juif de Constantine enrôlé en juin 44 pour libérer la France des nazis. Présidé cette année par le médecin, écrivain et académicien Jean-Christophe Rufin, le jury de ce prix était composé de 24 auditrices et ...

Le Figaro | Culture

EXCLUSIF. Interview d'Olivier Rubinstein – Conseiller de Coopération et d'action culturelle et Directeur de l'Institut Français d'Israël « un Ministère miniature de la culture et de la séduction ». Jeudi dernier, la première « Nuit de la Philosophie et des Arts » a été organisée à Tel Aviv, dans différents lieux de la ville, par l'Institut français d'Israël (IFI) dirigé par Olivier Rubinstein. ...

Magali Allouche (Tel Aviv) | Culture

Pour sa 3ème édition, le Festival de la Méditerranée se déroulera au 8 au 11 juin au Ashdod Performing Arts Center. Il réunira des musiciens (Shlomi Shabat, Idan Raichel..), des films (« Transparent », « Almost Friends »..) et des expositions d'art au Musée d'art d'Ashdod. Ouvert sur tout le pourtour méditerranéen, les artistes ne sont pas seulement israéliens : ils sont également espagnols, gr...

Magali Allouche (Tel Aviv) | Culture

Le photographe français expose le projet “This Place” au Musée d'Art de Tel-Aviv. Si l'ambition est d'explorer la complexité d'Israël et de la Cisjordanie sans approche idéologique, la dimension politique n'est jamais très loin. Pendant un quart de siècle, Frédéric Brenner a promené son objectif sur la diaspora juive aux quatre coins du monde. A partir de 2006, le photographe français conçoi...

Nathalie Hamou (Telerama) | Culture

Interview exclusive d'Ariane Bois - Critique littéraire et Reporter spécialisée en sujets de société. A l'occasion de la Table ronde exceptionnelle "Ecrire la Guerre: Rencontre d'Ecrivains" qui aura lieu le 14 mai à 9 h à l'Université de Tel Aviv, Ariane Bois a accepté de donner une interview à IsraelValley. *1. Pouvez-vous me parler de votre parcours professionnel ?* « Après des études l...

Magali Allouche | Culture

Les frères Coen : Coprésidents du Jury du Festival de Cannes. Les lauréats de la Palme d'or du Festival de Cannes 1991 pour Barton Fink, partageront cette année la Présidence du Jury du 68e Festival de Cannes. En effet, les frères Coen, très proches du Festival, à l'instar des frères Dardenne, ont vu 8 de leurs longs métrages sélectionnés en compétition. Pour rappel, ils ont gagné, dans le cadr...

Magali Allouche (Tel Aviv) | Culture

Interview – Lisa Raduszynski. C'est presque par hasard que Lisa Raduszynski va jouer son spectacle « Dans 2 minutes...j'suis au top ! » à Tel Aviv. Elle a en effet la chance de profiter de ses vacances dans "la ville qui ne dort jamais" pour jouer, sur la scène du café Bialik le lundi 4 mai à 20h30, son one woman show déjà bien rodé. Elle l'a créé il y a 4 ans et le joue régulièrement au Théâtr...

Magali Allouche (Tel Aviv) | Culture

De nombreux israéliens assisteront au pèlerinage de la Ghriba, en Tunisie (6 et 7 mai). Selon Perez Trabelsi, le Président de la communauté juive de Djerba des israéliens, Canadiens, Francais ont bien confirmé leur présence, Plus de 3000 personnes au total sont attendues durant le pélérinage.(Quoide9israel) Selon un site Tunisien directinfo.webmanagercenter.com : "Les préparatifs sécuritair...

D.I. | Culture

La veille de Yom Hatsmaout a lieu Yom Hazikaron, jour de recueillement où l'on commémore les soldats morts pour la création puis la défense de l'Etat d'Israël. Les commémorations du Yom Hazikaron débuteront ce soir à 20h00 à la mémoire des 23 320 soldats tombés au combat. Cette année, Israël honorera la mémoire de 116 victimes supplémentaires, dont 73 soldats et civils tués l’été dernier,...

Raphael Levin (Tel Aviv) | Culture