Jun 7

ISRAELVALLEY - RICHARD BRANSON : "JE COMPRENDS POURQUOI ISRAËL EST A LA POINTE DE LA TECHNOLOGIE". L'entrepreneur milliardaire a passé dix heures en Israël.

Authors picture

Vanessa Lamaire | High-Tech

Headline image

Richard Branson, a passé dix heures en Israël pour assister à une conférence de communications à Tel-Aviv concernant sa nouvelle acquisition de technologie de l’eau israélienne.

L’entrepreneur milliardaire, dont Virgin Group compte plus de 400 entreprises, y compris dans les industries des compagnies aériens, des médias et de la musique, était l’invité d’honneur à l’expo 2011 Bezeq.

En plus de s’adresser aux 3000 invités à la conférence, Richard Branson a accueilli un groupe du mouvement des jeunes MYTecC dans sa suite d’hôtel. Le mouvement comprend de jeunes Israéliens et Arabes et est centré autour de la promotion du dialogue grâce à la technologie. Il a déclaré qu’il serait ravi d’être impliqué dans le programme.

“En tant qu’entrepreneur d’affaires leader, je sais que lorsque nous avons un problème, nous essayons immédiatement de le résoudre”, a t-il dit. “Si vous avez une plaie et que vous ne la soignez pas, cela peut devenir fatale.”

Par ailleurs, il a rencontré le président et le chef de la direction de Bezeq, la plus grande entreprise de communications d’Israël. Il a déclaré de sa visite : « J’ai rencontré beaucoup de jeunes entrepreneurs que je comprends pourquoi Israël est à la pointe de la technologie ».

Avant de partir pour attraper un vol pour le Portugal, Richard Branson a écrit sur ​​Twitter qu’il avait eu une “merveilleuse” visite.

ISRAELVALLEY PLUS
Sir Richard Charles Nicholas Branson, né le 18 juillet 1950 à Shamley Green (Surrey, Royaume-Uni) est un entrepreneur britannique, connu grâce aux nombreux succès qu’il a rencontrés avec sa marque Virgin, laquelle regroupe de nombreuses activités comme des compagnies aériennes ou des chaînes de distribution.

En France, on le connaît surtout comme l’ex-propriétaire des Virgin Megastores (cédés en 2001 au groupe Lagardère). Il a aussi créé, entre autres sociétés : Sony Virgin Atlantic (transport aérien), Virgin Cola (sodas), Virgin Direct (produits financiers), Virgin Trains (transports ferroviaires), Virgin Mobile (téléphonie mobile), Virgin Active (salles de sport), Virgin Money (finances), Virgin Galactic (tourisme spatial).
Richard Branson est la 261e personne la plus riche du monde selon le magazine Forbes 2009, avec une fortune estimée approximativement à 2,6 G£ (3,9 G$)

Enfant dyslexique (non reconnu à l’époque), Richard Branson a mené des études médiocres à Scaitcliffe School puis Stowe School où il se distingue par ses mauvais résultats. Son proviseur lui aurait dit « Tu finiras en prison ou milliardaire ». Il avait raison puisqu’il a failli faire de la prison (pour fraude à la TVA alors que Virgin, à ses débuts, était en difficulté)[réf. nécessaire] puis est devenu milliardaire.

Sportif, jusqu’à un accident qui l’atteint au genou, il fait ensuite preuve d’une précoce envie d’entreprendre : à huit ans, il se lance, sans succès, dans une plantation de sapins (en vue du commerce de sapins de Noël), puis dans l’élevage de perruches ondulées.

À seize ans, intéressé par l’écriture et la publication, Branson quitte l’école pour Londres, afin de se lancer à plein temps dans la création d’un magazine indépendant pour étudiants. Associé à Jonathan Holland-Gems, il fonde le magazine Students, et réussit à attirer ou interviewer des contributeurs prestigieux. Il diversifie ensuite les activités exercées derrière la marque Students en ouvrant le Student Advisory Centre, qui assure, entre autres, une forme de planning familial pour étudiants. Cette activité existera ensuite sous le nom de HELP!. Accaparé par la recherche de sponsors et la gestion de l’entreprise et constatant les difficultés de l’activité magazine, Richard Branson se réoriente vers la vente de disques par correspondance, activité plus lucrative sur un marché en plein développement. C’est à ce moment que le nom Virgin est choisi, sur la proposition d’une collaboratrice ayant dit « Nous sommes tous vierges en business ».

Afin de faire face à une importante grève de la poste britannique, qui remet en cause l’activité de vente par correspondance, Branson ouvre une première boutique à Londres, sur Oxford Street. Il effectue ensuite son premier investissement important en achetant une propriété près d’Oxford, qu’il fait équiper d’un studio d’enregistrement par Tom Newman et Phil Newell. Le studio, où les artistes peuvent également résider, est appelé « The Manor » (Le Manoir). Peu après, Richard Branson lance le label Virgin Records avec Nik Powell et Simon Draper.

Le premier album paru sous le label Virgin est Tubular Bells de Mike Oldfield. Richard Branson organise la promotion du disque et tient le rôle de manager d’Oldfield. Cet album s’avère être un succès colossal. Il vendra plus de dix millions d’exemplaires en dix ans (ventes cumulées de dix-sept millions vers 2000). Branson doit ensuite réussir à diversifier les artistes du label Virgin, trop associé au mouvement hippie et progressif représenté par Mike Oldfield, qui assure l’essentiel des bénéfices de Virgin pendant les premières années avec Hergest Ridge et Ommadawn. Le changement d’image sera assuré par la signature des « scandaleux » Sex Pistols, et la diversification pop-rock consacrée par l’arrivée d’artistes tels que Phil Collins ou Culture Club.

Dans les années 1980, Virgin progresse très rapidement et diversifie ses activités avec des fortunes diverses : livres, vidéo, restauration… La chaîne de petits magasins britanniques fait place au réseau international de Virgin Megastores. L’activité dans laquelle Branson s’investit le plus est le transport aérien, au point qu’il vend Virgin Music à Thorn EMI en 1992 pour développer Virgin Airways.

En 2011, il déclare passer « 50 % de son temps à développer des organisations à but non lucratif gérées comme des entreprises »

Source: http://siliconwadi.fr/3598/richard-branson-je-comprends-pourquoi-israel-est-a-la-pointe-de-la-technologie

"Macron soigne son image de  geek  en Israël" par Sarah Belouezzane et Piotr Smolar dans le journal Le Monde : "Chantre de la modernité en politique, Emmanuel Macron devrait se sentir à son aise, à l’occasion de son passage en Israël, du dimanche 6 au mardi 8 septembre. Le ministre de l’économie consacrera une grande partie de cette visite au secteur des nouvelles technologies, qui connaît ...

IsraelValley Desk | High-Tech

Alors que les inscriptions des pierres tombales s’effacent avec le temps, l’association de la start-up israélienne MyHeritage et de BillionGraves va permettre de conserver la mémoire des cimetières du monde entier et de les rendre accessibles à tous depuis chez soi. BillionGraves est une App mobile gratuite disponible sur iOS et Android qui permet de photographier les tombes et d’ajouter des...

IsraelValley Desk | High-Tech

CLEANTECH. La Knesset est devenu le Parlement le plus vert dans le monde grâce à l’installation récente d’un immense panneau solaire sur le toit de son bâtiment. Le panneau solaire de 4650 mètres carrés se compose de 1 406 panneaux photovoltaïques, qui fourniront 450 kilowatts d’énergie. Lancé en 2014, le projet va permettre de réduire la consommation d’énergie de la Knesset par un tiers d’ici ...

IsraelValley Desk | High-Tech

CANCER. Merck, a annoncé l’acquisition de cCAM Biotherapeutics, une société israélienne spécialisée dans le développement d’immunothérapies contre le cancer. Aux termes de l’accord, Merck versera par le biais de l’une de ses filiales 95 millions de dollars pour reprendre la totalité du capital de cCAM.Les actionnaires de cCAM pourront ensuite recevoir jusqu’à 510 millions de dollars en fonction...

IsraelValley Desk | High-Tech

La Chambre de Commerce et d’Industrie Israël France, et son partenaire Challengy, agence de conseil en innovation, organisent un grand événement "La French Tech meets the Startup Nation" mercredi 9 septembre 2015 à partir de 17h30 à l’Academic College de Tel Aviv-Yaffo. Organisé dans le cadre du Festival DLD Tel Aviv 2015, l’un des plus importants au monde en matière d'innovation, cet événem...

Leslie G. | High-Tech

Le ministre de l’Éducation Naftali Bennet, Shimon Peres et des compagnies du secteur High-Tech ont donné le coup d’envoi dimanche d’un nouveau programme éducatif visant à renforcer les études de mathématiques au lycée. Le programme baptisé « Latet Hamesh » (Donner cinq) vise à doubler le nombre d’élèves passant cinq unités d’études en mathématiques au bac en l’espace de quatre ans. Le but décla...

Israelvalley et IsraPresse | High-Tech

Comment créer "the next big thing" ? Le fondateur de Waze, la start-up israélienne rachetée par Google, explique les avantages et inconvénient d'un écosystème comme celui d'Israël par rapport à la Silicon Valley. Un articlede Nora Poggi : "Noam Bardin, le fondateur de Waze, la startup israélienne rachetée par Google pour 1,1 milliard de dollars, veut faire profiter le monde de son expérien...

IsraelValley Desk | High-Tech

La start-up Pulse Play a lancé une campagne sur Indiegogo pour financer son bracelet connecté capable de remplacer l'arbitre au tennis. Les objets connectés sont déjà nombreux sur les cours de tennis : des capteurs Sony qui se fixent sur le manche de la raquette, au dispositif Shot Stats qui se fixes sur le cordage, en passant par la raquette de tennis connectée de Babolat, tous les moyens so...

Nathalie Hamou (Tel-Aviv) | High-Tech

Coca Cola Israël a conçu un algorithme permettant de générer un design différent pour 2 millions d'étiquettes apposées sur ses bouteilles de Diet Coke. L'innovation technologique, permettant l'impression de milliers d'étiquettes différentes est née en Israël, grâce à un partenariat avec la division locale de HP : Indigo. Le Diet Coke a bénéficié d'une édition limitée sur 2 millions de boutei...

IsraelValley Desk | High-Tech

Aucun hasard si le Groupe Publicis (France) est très actif en Israël en matière de veille technologique. Le "Made in Israel" prend un tournant radical dans la"AdTech". Outbrain, Taboola, IronSource, SimilarWeb, Crossrider, Matomy, Kenshoo,... vous connaissez ? Le journal Les Echos posait récemment cette question : "L'« advertising technology » (« Ad Tech ») est-elle en train de devenir la nouve...

Eyal Dayan (Tel Aviv) | High-Tech

SPECIAL ISRAELVALLEY. IronSource dans le software et Infinidat (data storage) sont deux startups israéliennes qui entrent dans le Club très fermé des 131 "Unicorn" firmes (en Français "le Groupe Licorne, startups dont la valorisation dépasse le milliard de dollars) du New York Times. IRONSOURCE. En janvier 2012, la société IronSource comptait à peine 40 employés. Ce nombre s’élève à présen...

Dan Rosh (Yavné) | High-Tech

A Beit Yanai en Israël, des villageois palestiniens vivant dans des zones désertiques sans réseau en Cisjordanie ont commencé à utiliser le biogaz fourni par des générateurs israéliens qui délivrent une énergie gratuite et propre en avalant des déchets organiques. La technologie de « digestion anaérobie » produite par la start-up israélienne HomeBioGas transforme les restes de nourriture et ...

(A.H) Ariel Aviv | High-Tech

La guerre à l’innovation et dépôts de brevets fait rage pour celui qui remportera l’industrialisation des batteries prochaine génération. Et quand on pense innovation on pense tout de suite aux USA avec ses énormes capitaux, mais aussi à Israel, un pays grand comme 3 pouces qui est l’inventeur de la clé USB et de Waze le GPS intelligent qui propose des trajets alternatifs pour éviter les embout...

IsraelValley Desk | High-Tech

Israël depuis quelques années regorge de milliardaires qui portent des Rolex de manière ostentatoire (pas tous!) et habitent dans les fameuses "Tours de Riches" de Tel Aviv. L'un d'entre eux est très célèbre : Teddy Sagi. Ses amis habitent dans a Tour "Yoo Tel Aviv" qui est un ensemble de gratte-ciel résidentiel construit à Tel Aviv de 2004 à 2007. Il est composé de deux tours (Yoo 1 de 128...

IsraelValley Desk & IsraPresse | High-Tech

Google est à l'origine d'un micro-incident diplomatique avec Israël, après avoir rebaptisé sa page pour les territoires palestiniens en "Google Palestine". Un petit détail d’affichage sur la page d’accueil du moteur de recherche, mais qui donne au territoire un statut d’État. Cette initiative a beaucoup plu aux autorités palestiniennes. Beaucoup moins aux Israéliens qui considèrent que la compa...

IsraelValley Desk | High-Tech