Jun 7

ISRAELVALLEY - RICHARD BRANSON : "JE COMPRENDS POURQUOI ISRAËL EST A LA POINTE DE LA TECHNOLOGIE". L'entrepreneur milliardaire a passé dix heures en Israël.

Authors picture

Vanessa Lamaire | High-Tech

Headline image

Richard Branson, a passé dix heures en Israël pour assister à une conférence de communications à Tel-Aviv concernant sa nouvelle acquisition de technologie de l’eau israélienne.

L’entrepreneur milliardaire, dont Virgin Group compte plus de 400 entreprises, y compris dans les industries des compagnies aériens, des médias et de la musique, était l’invité d’honneur à l’expo 2011 Bezeq.

En plus de s’adresser aux 3000 invités à la conférence, Richard Branson a accueilli un groupe du mouvement des jeunes MYTecC dans sa suite d’hôtel. Le mouvement comprend de jeunes Israéliens et Arabes et est centré autour de la promotion du dialogue grâce à la technologie. Il a déclaré qu’il serait ravi d’être impliqué dans le programme.

“En tant qu’entrepreneur d’affaires leader, je sais que lorsque nous avons un problème, nous essayons immédiatement de le résoudre”, a t-il dit. “Si vous avez une plaie et que vous ne la soignez pas, cela peut devenir fatale.”

Par ailleurs, il a rencontré le président et le chef de la direction de Bezeq, la plus grande entreprise de communications d’Israël. Il a déclaré de sa visite : « J’ai rencontré beaucoup de jeunes entrepreneurs que je comprends pourquoi Israël est à la pointe de la technologie ».

Avant de partir pour attraper un vol pour le Portugal, Richard Branson a écrit sur ​​Twitter qu’il avait eu une “merveilleuse” visite.

ISRAELVALLEY PLUS
Sir Richard Charles Nicholas Branson, né le 18 juillet 1950 à Shamley Green (Surrey, Royaume-Uni) est un entrepreneur britannique, connu grâce aux nombreux succès qu’il a rencontrés avec sa marque Virgin, laquelle regroupe de nombreuses activités comme des compagnies aériennes ou des chaînes de distribution.

En France, on le connaît surtout comme l’ex-propriétaire des Virgin Megastores (cédés en 2001 au groupe Lagardère). Il a aussi créé, entre autres sociétés : Sony Virgin Atlantic (transport aérien), Virgin Cola (sodas), Virgin Direct (produits financiers), Virgin Trains (transports ferroviaires), Virgin Mobile (téléphonie mobile), Virgin Active (salles de sport), Virgin Money (finances), Virgin Galactic (tourisme spatial).
Richard Branson est la 261e personne la plus riche du monde selon le magazine Forbes 2009, avec une fortune estimée approximativement à 2,6 G£ (3,9 G$)

Enfant dyslexique (non reconnu à l’époque), Richard Branson a mené des études médiocres à Scaitcliffe School puis Stowe School où il se distingue par ses mauvais résultats. Son proviseur lui aurait dit « Tu finiras en prison ou milliardaire ». Il avait raison puisqu’il a failli faire de la prison (pour fraude à la TVA alors que Virgin, à ses débuts, était en difficulté)[réf. nécessaire] puis est devenu milliardaire.

Sportif, jusqu’à un accident qui l’atteint au genou, il fait ensuite preuve d’une précoce envie d’entreprendre : à huit ans, il se lance, sans succès, dans une plantation de sapins (en vue du commerce de sapins de Noël), puis dans l’élevage de perruches ondulées.

À seize ans, intéressé par l’écriture et la publication, Branson quitte l’école pour Londres, afin de se lancer à plein temps dans la création d’un magazine indépendant pour étudiants. Associé à Jonathan Holland-Gems, il fonde le magazine Students, et réussit à attirer ou interviewer des contributeurs prestigieux. Il diversifie ensuite les activités exercées derrière la marque Students en ouvrant le Student Advisory Centre, qui assure, entre autres, une forme de planning familial pour étudiants. Cette activité existera ensuite sous le nom de HELP!. Accaparé par la recherche de sponsors et la gestion de l’entreprise et constatant les difficultés de l’activité magazine, Richard Branson se réoriente vers la vente de disques par correspondance, activité plus lucrative sur un marché en plein développement. C’est à ce moment que le nom Virgin est choisi, sur la proposition d’une collaboratrice ayant dit « Nous sommes tous vierges en business ».

Afin de faire face à une importante grève de la poste britannique, qui remet en cause l’activité de vente par correspondance, Branson ouvre une première boutique à Londres, sur Oxford Street. Il effectue ensuite son premier investissement important en achetant une propriété près d’Oxford, qu’il fait équiper d’un studio d’enregistrement par Tom Newman et Phil Newell. Le studio, où les artistes peuvent également résider, est appelé « The Manor » (Le Manoir). Peu après, Richard Branson lance le label Virgin Records avec Nik Powell et Simon Draper.

Le premier album paru sous le label Virgin est Tubular Bells de Mike Oldfield. Richard Branson organise la promotion du disque et tient le rôle de manager d’Oldfield. Cet album s’avère être un succès colossal. Il vendra plus de dix millions d’exemplaires en dix ans (ventes cumulées de dix-sept millions vers 2000). Branson doit ensuite réussir à diversifier les artistes du label Virgin, trop associé au mouvement hippie et progressif représenté par Mike Oldfield, qui assure l’essentiel des bénéfices de Virgin pendant les premières années avec Hergest Ridge et Ommadawn. Le changement d’image sera assuré par la signature des « scandaleux » Sex Pistols, et la diversification pop-rock consacrée par l’arrivée d’artistes tels que Phil Collins ou Culture Club.

Dans les années 1980, Virgin progresse très rapidement et diversifie ses activités avec des fortunes diverses : livres, vidéo, restauration… La chaîne de petits magasins britanniques fait place au réseau international de Virgin Megastores. L’activité dans laquelle Branson s’investit le plus est le transport aérien, au point qu’il vend Virgin Music à Thorn EMI en 1992 pour développer Virgin Airways.

En 2011, il déclare passer « 50 % de son temps à développer des organisations à but non lucratif gérées comme des entreprises »

Source: http://siliconwadi.fr/3598/richard-branson-je-comprends-pourquoi-israel-est-a-la-pointe-de-la-technologie

Consumer Physics annonce la mise au point d’un scanner de taille très réduite, utilisable sous forme de boîtier, relié par internet à un téléphone portable pour scanner les aliments. Connecté à un smartphone, il permettra de détecter tous les allergènes, les produits chimiques, les nutriments et les calories présents dans les aliments. Il sera possible par exemple, de scanner une pomme pour ...

IsraelValley Plus | High-Tech

Comme annoncé en décembre dernier par IsraelValley News, l’application Serenita est disponible sur les magasins d’applications des systèmes iOS et Android. Retour sur une technologie d’avenir. La société israélienne Eco-Fusion a en effet développé une application mobile capable de mesurer votre niveau de stress et de vous aider à réduire celui-ci tout au long de la journée grâce à des exercice...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | High-Tech

Selon Globes.co, les conducteurs n’utilisent des outils d’assistance à la navigation que sur 5% du réseau routier mondial. Cependant, le succès des applications offrant ce type de service est indéniable. On compte actuellement plus d’une centaine d’applications mobiles y étant spécifiquement dédiées. La start-up israélienne Cellepathy est l’une de ces sociétés développant ce type d’outils. ...

Nathan Sarel | High-Tech

Tikkun Olam Makers organise des “makethons” où les ingénieurs inventent des produits pour les handicapés. La start-up israélienne Paratrek a créé un fauteuil roulant amélioré, qui permet aux paraplégiques de faire des randonnées, pendant un makethon. Selon timesofisrael.com : "Google va financer à hauteur de 700 000 dollars une initiative israélienne visant à produire des technologies pour a...

IsraelValley Plus | High-Tech

Début avril a eu lieu en Israël le Salon "Clean Tech 2016", rendez vous annuel international de tout ce qui a trait à la protection de l’environnement, aux industries « vertes », aux énergies renouvelables et aux technologies du traitement de l’eau. Plus de cinq-mille participants représentant des centaines d’entreprises à travers le monde étaient à Jérusalem, devenue pour un temps capitale...

IsraelValley Plus | High-Tech

La startup israélienne PointGrab développe des solutions IoT de pointe pour la gestion de l’habitat et des immeubles, et compte bien étendre son activité au reste du monde. PointGrab compte bien marquer le paysage de l’IoT. La société israélienne a profité de l’aide financière de Flex Lab IX, d’ABB Technology Ventures, et d’Ecomachines Ventures. PointGrab développe des produits pour facilite...

IsraelValley Plus | High-Tech

TVL partners, société à capital risque, a réalisé un mapping des 60 startups israéliennes dédiées à l’IoT. Cette carte révèle la variété des activités des entreprises dans tous les domaines de la société. Parmi elles, Sensibo et SwitchBee. Sensibo propose un dispositif pour connecter son système d’air conditionné et le contrôler depuis son smartphone. Il est possible de planifier ses besoins...

IsraelValley Plus | High-Tech

Du 30 juin au 2 juillet 2016, au Parc des Expositions, Porte de Versailles, Publicis Groupe & le Groupe Les Echos organisent VIVA TECHNOLOGY, à Paris, le rassemblement de tous les acteurs de la transformation digitale. Près de 100 start-ups israéliennes seront présentes, grâce aux efforts de Yossi Vardi (DLD) (à droite sur la photo) et de l’Ambassade de France en Israël. Lors de cet événeme...

IsraelValley Plus | High-Tech

Moteurs d’analyses prédictives. Les startups israéliennes, fort nombreuses dans ce domaine (au moins une centaine selon IsraelValley) car nées avec le "soutien indirect" de Tsahal (Unité 8200) proposent des outils d’ingestion et d’analyse de gros volumes de données structurées et non structurées (documents, images, etc). Les outils d’analyse s’appuient sur un panaché de méthodes associant des s...

Eyal Federman | High-Tech

1. Safebeyond (Israël) “redéfinit la perception de la mort” en permettant à ses utilisateurs de créer des testaments digitaux destinés à sa famille, ses amis ou autres et qui sont envoyés avec un délai précis après le décès ou à une date précise. Dans la vidéo de démonstration, tous les récipiendaires des messages se mettent à pleurer. Ca vend de l’émotion au kilo ! Le système étant gratuit...

IsraelValley Plus | High-Tech

La Startup Nation n'est pas la seule ! A force de crier sur tous les toits qu'Israël est un leader mondial des technologies, beaucoup oublient les succès Français indéniables. Selon (1): "Dix innovateurs français de moins de 35 ans ont été récompensés par la MIT Technology Review, la revue scientifique du prestigieux Massachusetts Institue of Technology (MIT), lors de la soirée annuelle Inno...

IsraelValley Plus | High-Tech

Qui aurait cru qu’un lampadaire pouvait faire autant de choses ? La startup israélienne Gaash Lighting a mis au point un prototype innovant, baptisé Apollo. Véritable condensé de technologies, ce lampadaire LED économise de l’énergie. Mais il est aussi équipé de caméras de sécurité, de capteurs pour mesurer la qualité de l’air et la température, d’un réseau wi-fi et d’un système pour déterm...

IsraelValley Plus | High-Tech

Il est presque certain que des chercheurs israéliens travaillant pour Microsoft, très présent en R&D en Israël, sont engagés dans les programmes présentés par (1) : "Microsoft n’a pas fini d’épater son monde avec HoloLens. Le casque de réalité augmentée est également très doué pour afficher des hologrammes. Et avec un peu d’astuce, il est aussi possible d’afficher dans son environnement les mem...

IsraelValley Plus | High-Tech

Commercialisé en France, Bird est une bague révolutionnaire. Et pour cause : connectable à tous les appareils mobiles via Bluetooth, elle transforme toute surface en écran tactile interactif grâce à plusieurs capteurs qui enregistrent les mouvements du doigt. Les écrans des appareils (smartphone, montre connectée, phablette, tablette, PC, etc.) apparaissent alors sur la surface, qu’il s’agi...

IsraelValley Plus | High-Tech

La startup israélienne Radgreen était à Bercy le 6 avril 2016. Elle a également participé à la 1ère rencontre de l’Innovation Lyon-Israël, à Lyon, le 5 avril dernier. Radgreen propose des détecteurs permettant d’identifier les nombreuses radiations qui polluent les habitations et les bureaux actuels. Elle détecte non seulement les ondes wi-fi mais aussi les ondes émises par les antennes-r...

IsraelValley Plus | High-Tech