Jun 5

ISRAELVALLEY - PEUT-ON ENVISAGER EN ISRAËL, UNE NETTE SÉPARATION ENTRE L'ÉTAT ET LA RELIGION? Benyamin Nétanyahou ouvre une brèche dans le monopole des ultraorthodoxes.

Authors picture

IsraelValley Desk | Culture

Headline image

Le correspondant du journal Le Monde, Laurent Zecchini: "Peut-on envisager en Israël une nette séparation entre l’Etat et la religion juive ? Posant cette question, dimanche 3 juin, dans son éditorial, le quotidien Jerusalem Post répond par la négative : “Dans un Etat qui se définit lui-même comme juif, une séparation comme celle qui existe en France est non seulement impossible, elle est contraire à la raison d’être d’Israël, Etat qui a été établi pour offrir aux juifs une autodétermination politique pour la première fois en près de deux mille ans.”

En décidant, le 29 mai, que les rabbins des courants réformé et conservateur seront dorénavant payés sur fonds publics; comme le sont les rabbins ultraorthodoxes; le premier ministre, Benyamin Nétanyahou, a ouvert un débat essentiel sur la compétence de l’Etat en matière religieuse, et pris le risque de heurter de front les partis ultraorthodoxes de sa majorité. Alors que les laïcs et les juifs religieux modérés ont dans l’ensemble salué une décision historique, les ultraorthodoxes ont dénoncé une tentative de déstabilisation du rabbinat.

Le risque politique est cependant relatif : s’il est vrai que les partis “haredim” (les “Craignant-Dieu”) que sont Shass et United Torah Judaism ont souvent été les faiseurs de majorités gouvernementales, cette position stratégique a été largement affaiblie depuis que le Parti Kadima (centre-droit) a rejoint la coalition de M. Nétanyahou, le 8 mai : les partis ultraorthodoxes ne sont plus en position de faire tomber le gouvernement.

COURANTS MINORITAIRES EN ISRAËL

Les courants réformé et conservateur du judaïsme, qui sont nés en Allemagne au XIXe siècle, sont très minoritaires en Israël, où ils représenteraient moins de 200 000 personnes, alors qu’ils sont majoritaires parmi les quelque 5,3 millions de juifs américains. Cette minirévolution va concerner dans un premier temps une quinzaine de rabbins réformés et conservateurs; quelque 4 000 rabbins orthodoxes sont rémunérés par l’Etat; à commencer par leur chef de file, “la” rabbin Miri Gold, du kibboutz Gezer : cette reconnaissance implicite d’une femme-rabbin constitue une autre provocation aux yeux des ultraorthodoxes.

Le grand rabbinat d’Israël, mais aussi le ministère des cultes et les conseils religieux locaux sont dominés par les ultraorthodoxes, qui ne reconnaissent pas aux rabbins libéraux (réformés) la moindre autorité en matière de circoncision, de mariage, de divorce et d’enterrement. Sur ce point, le gouvernement s’est montré prudent. Les rabbins réformés vont être classés comme “rabbins des communautés non-orthodoxes”. Ils recevront un salaire, mais rien d’autre : outre que, à ce stade, ceux des grandes villes ne sont pas concernés, l’interprétation de la halacha (la loi juive) reste de la compétence exclusive des orthodoxes.

Il n’empêche : pour le courant du judaïsme réformé et conservateur, une brèche vient d’être ouverte dans le monopole des ultraorthodoxes. Le signal est d’autant plus significatif que les haredim sont depuis quelque temps la cible de nombreuses attaques politiques : une majorité d’entre eux sont rémunérés par l’Etat pour étudier dans les yeshivas (écoles talmudiques) et ils échappent au service militaire.

SATISFACTION DES LAÏCS

C’est la question de l’aménagement de cette exemption, prévue par la loi Tal (laquelle est caduque à partir de fin juillet), qui devrait occuper une place importante dans le débat politique israélien au cours des prochains mois. Pour les laïcs les plus militants, les ultraorthodoxes, qui ne constituent qu’environ 9% de la population mais reçoivent près de cinq fois plus en matière de subventions sociales et imposent leur loi religieuse, sont des parasites de la société israélienne. La décision gouvernementale a engendré une âpre polémique entre ses partisans et ses adversaires.

Le député du parti Meretz (laïc et socialiste) Nitzan Horowitz s’est fait le porte-parole des premiers en saluant “une étape très importante dans la lutte pour le pluralisme et la liberté de religion”. Pendant des années, a-t-il insisté, le judaïsme “a été kidnappé par des groupes extrémistes [ultraorthodoxes] qui l’utilisent comme instrument politique”. A l’inverse, les représentants des courants orthodoxe et ultraorthodoxe ont estimé que l’Etat n’a aucune autorité pour se prononcer sur “l’identité juive”, c’est-à-dire décider qui peut être qualifié ou non de rabbin."

Laurent Zecchini (Jérusalem, correspondant)

Source: Le Monde.fr. Copyrights.

La Cour Suprême d’Israël vient de mettre fin à un feuilleton judiciaire vieux de sept ans. Elle a en effet jugé que les manuscrits de Franz Kafka devaient rester dans le pays. Ils seront transférés sous peu à la Bibliothèque Nationale. La Cour suprême confirme ainsi la décision de deux juridictions inférieures. Eva Hoffe avait reçu les manuscrits de sa mère, alors secrétaire ...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Culture

Pour cette deuxième partie de l’été, Israel Valley vous propose de découvrir (ou redécouvrir) certains de ses articles phares, illustrant de manière presque intemporelle l’essence de l’économie et de la société israélienne. C'est ainsi que Serge Assayag, le 19 mars dernier, nous présentait ses 10 commandements de la culture d'Israël. Israël, la “start up nation”, attir...

Serge Assayag | Culture

En mai dernier, une vidéo haute en couleurs, diffusée sur Internet pour les 68 ans d’existence du pays, montrait les "68 faits que vous ne savez probablement pas à propos d’Israël". Outre l’invention de la tomate cerise, la productivité record des vaches laitières ou encore le fait d’être la "seule démocratie du Moyen-Orient", Israël se distingue par les 3000 entreprises et...

IsraelValley Plus | Culture

Le célèbre festival international d’Animation, de bandes dessinées et de caricatures – Animix – fête son 16e anniversaire ! Le festival présentera des créations israéliennes et des films d’animation venus du monde entier. Le festival propose aussi des rencontres avec des producteurs, des ateliers et des expositions, ainsi que des ” shukcomics ” (marchés de la bande dessinée...

IsraelValley | Culture

Le 150ième sushi bar de Tel-Aviv vient d’ouvrir, ce qui fait de la ville blanche l’un des plus gros marchés du monde en terme de consommation de sushis par habitant. Actuellement il existe 100 restaurants japonais ne servant que des sushis, 25 take-away sushi et 13 restaurants où la carte y est largement consacrée. Israël est aussi apparemment l’un des seuls endroits au monde à offr...

IsraelValley Plus | Culture

A l’occasion de la nouvelle exposition d’art contemporain au Palais de Tokyo à Paris, l'écrivain français Michel Houellebecq a accordé une interview au magazine "Culture" d’i24News. Lors de cet entretien, qu’il commence par "Shalom le koulam" ("Bonjour à tous", en hébreu), Houellebecq présente cette exposition baptisée "Rester vivant", une référence à son premier recueil d...

IsraelValley Plus | Culture

Communiqué. Festival international du jazz de Jaffa. Le Festival international de jazz de Jaffa a été fondé par Amikam Kimelman, jazzman, éducateur et finalement directeur artistique de ce même festival. L’objectif était de mettre en place une plate-forme afin que les musiciens israéliens puissent concevoir des musiques originales avec leurs homologues étrangers, mais également ...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Culture

EXPOSITION - INSTITUT FRANÇAIS DE TEL AVIV "Une fois par an, depuis que l’Unesco a déclaré Tel Aviv “Ville Blanche”, la Mairie de Tel-Aviv – Jaffa offre aux résidents et visiteurs l’occasion de faire la fête jusqu’au bout de la nuit en profitant d’une programmation artistique et culturelle riche et dynamique. Cette année la Nuit Blanche, organisée par la Mairie de Tel Av...

IsraelValley | Culture

Les journées de Galilée (ou Meet in Galilee) auront lieu les 25 et 26 septembre prochains. Si elles seront marquées par les Rencontres Economiques Internationales, elles accueilleront également le Festival International de l'Opéra Baroque. C'est en effet en plein cœur de la cité d'Acre que les Talens Lyriques, sous la direction de Christophe Rousset, déploieront leur virtuosité à ...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Culture

Non seulement Israël a le plus grand nombre de musées par habitant mais les oeuvres d’artistes israéliens comme Menashe Kadishman, Dani Karavan et Sigalit Landau sont connues et exposées dans le monde entier. Le milieu de l’art israélien a ceci de particulier que l’art et l’esprit d’entreprise s’y mêlent de manière inhabituelle, notamment à Tel-Aviv qui s’est révélée no...

Katharina Höftmann | Culture

Le plus grand festival de musique électronique organisé dans le monde arrive en Israël cet été. Il se déroule en Belgique à Boom tous les ans depuis 2005. Israël rejoint le Mexique, l’Inde, le Japon, la Colombie, l’Allemagne et l’Afrique du Sud pour la retransmission en direct du festival. Cette année « UNITE – The Mirror to Tomorrowland » se déroule le 23 juillet 2016 a...

IsraelValley Desk | Culture

La loi portant sur la protection du prix du livre en Israël n’aura finalement vécu que trois années. Adoptée par la Knesset, l’Assemblée nationale israélienne, en août 2013, la législation vient d’être abrogée. Durant moins de deux ans et demi, en somme – elle était entrée en application en janvier 2014 –, la législation a exercé une influence sur le secteur, passablemen...

IsraelValley Plus | Culture

La fabrication de Whisky en Israël est négligeable. Trois distillateurs se sont lancés dans une compétition amicale afin de devenir les «premiers» producteurs de Whisky du pays. Pelter, un producteur du plateau du Golan, a été le premier en Israël à distiller du Whisky, c'était en Novembre 2013. "Milk & Honey" a été le premier à construire une vraie distillerie de whisky en Isr...

IsraelValley Plus | Culture

L’Institut français de Tel Aviv organise une présentation de deux nouveaux titres parus dans la collection des Dictionnaires insolites (guides de voyage des éditions Cosmopole), consacrés respectivement à Tel Aviv et Jérusalem. Une occasion d’évoquer, de comparer, de confronter, mais aussi de rapprocher les deux villes. Tel Aviv et Jérusalem, deux villes que tout oppose ? La fes...

IsraelValley | Culture

Le réalisateur français Michel Hazanavicius sera l'invité d'honneur de la trentième édition du Festival international du film étudiant qui prendra place à Tel Aviv du 9 au 16 juin. Visant à faire découvrir les talents de demain, le FIFE est devenu l’une des plus grandes manifestations cinématographiques de l’année. Au programme : 200 films projetés réalisés par des étudian...

IsraelValley Plus | Culture