Jun 5

ISRAELVALLEY - PEUT-ON ENVISAGER EN ISRAËL, UNE NETTE SÉPARATION ENTRE L'ÉTAT ET LA RELIGION? Benyamin Nétanyahou ouvre une brèche dans le monopole des ultraorthodoxes.

Authors picture

IsraelValley Desk | Culture

Headline image

Le correspondant du journal Le Monde, Laurent Zecchini: "Peut-on envisager en Israël une nette séparation entre l’Etat et la religion juive ? Posant cette question, dimanche 3 juin, dans son éditorial, le quotidien Jerusalem Post répond par la négative : “Dans un Etat qui se définit lui-même comme juif, une séparation comme celle qui existe en France est non seulement impossible, elle est contraire à la raison d’être d’Israël, Etat qui a été établi pour offrir aux juifs une autodétermination politique pour la première fois en près de deux mille ans.”

En décidant, le 29 mai, que les rabbins des courants réformé et conservateur seront dorénavant payés sur fonds publics; comme le sont les rabbins ultraorthodoxes; le premier ministre, Benyamin Nétanyahou, a ouvert un débat essentiel sur la compétence de l’Etat en matière religieuse, et pris le risque de heurter de front les partis ultraorthodoxes de sa majorité. Alors que les laïcs et les juifs religieux modérés ont dans l’ensemble salué une décision historique, les ultraorthodoxes ont dénoncé une tentative de déstabilisation du rabbinat.

Le risque politique est cependant relatif : s’il est vrai que les partis “haredim” (les “Craignant-Dieu”) que sont Shass et United Torah Judaism ont souvent été les faiseurs de majorités gouvernementales, cette position stratégique a été largement affaiblie depuis que le Parti Kadima (centre-droit) a rejoint la coalition de M. Nétanyahou, le 8 mai : les partis ultraorthodoxes ne sont plus en position de faire tomber le gouvernement.

COURANTS MINORITAIRES EN ISRAËL

Les courants réformé et conservateur du judaïsme, qui sont nés en Allemagne au XIXe siècle, sont très minoritaires en Israël, où ils représenteraient moins de 200 000 personnes, alors qu’ils sont majoritaires parmi les quelque 5,3 millions de juifs américains. Cette minirévolution va concerner dans un premier temps une quinzaine de rabbins réformés et conservateurs; quelque 4 000 rabbins orthodoxes sont rémunérés par l’Etat; à commencer par leur chef de file, “la” rabbin Miri Gold, du kibboutz Gezer : cette reconnaissance implicite d’une femme-rabbin constitue une autre provocation aux yeux des ultraorthodoxes.

Le grand rabbinat d’Israël, mais aussi le ministère des cultes et les conseils religieux locaux sont dominés par les ultraorthodoxes, qui ne reconnaissent pas aux rabbins libéraux (réformés) la moindre autorité en matière de circoncision, de mariage, de divorce et d’enterrement. Sur ce point, le gouvernement s’est montré prudent. Les rabbins réformés vont être classés comme “rabbins des communautés non-orthodoxes”. Ils recevront un salaire, mais rien d’autre : outre que, à ce stade, ceux des grandes villes ne sont pas concernés, l’interprétation de la halacha (la loi juive) reste de la compétence exclusive des orthodoxes.

Il n’empêche : pour le courant du judaïsme réformé et conservateur, une brèche vient d’être ouverte dans le monopole des ultraorthodoxes. Le signal est d’autant plus significatif que les haredim sont depuis quelque temps la cible de nombreuses attaques politiques : une majorité d’entre eux sont rémunérés par l’Etat pour étudier dans les yeshivas (écoles talmudiques) et ils échappent au service militaire.

SATISFACTION DES LAÏCS

C’est la question de l’aménagement de cette exemption, prévue par la loi Tal (laquelle est caduque à partir de fin juillet), qui devrait occuper une place importante dans le débat politique israélien au cours des prochains mois. Pour les laïcs les plus militants, les ultraorthodoxes, qui ne constituent qu’environ 9% de la population mais reçoivent près de cinq fois plus en matière de subventions sociales et imposent leur loi religieuse, sont des parasites de la société israélienne. La décision gouvernementale a engendré une âpre polémique entre ses partisans et ses adversaires.

Le député du parti Meretz (laïc et socialiste) Nitzan Horowitz s’est fait le porte-parole des premiers en saluant “une étape très importante dans la lutte pour le pluralisme et la liberté de religion”. Pendant des années, a-t-il insisté, le judaïsme “a été kidnappé par des groupes extrémistes [ultraorthodoxes] qui l’utilisent comme instrument politique”. A l’inverse, les représentants des courants orthodoxe et ultraorthodoxe ont estimé que l’Etat n’a aucune autorité pour se prononcer sur “l’identité juive”, c’est-à-dire décider qui peut être qualifié ou non de rabbin."

Laurent Zecchini (Jérusalem, correspondant)

Source: Le Monde.fr. Copyrights.

Les experts étudiant le marché du travail israélo-arabe ont déclaré au Jerusalem Post que la population arabe a bien intégré la profession de pharmacien, et qu'il y a maintenant un besoin de diversifier et d'accéder à d'autres métiers. Sami Miaari, un conférencier arabe israélien au département d'études du travail de l'Université de Tel Aviv et un chercheur à l'Institut de la démocratie d'Is...

(A.H) Ariel Aviv | Culture

Le 27 août les DJs les plus aimés de Berlin et de Tel Aviv joueront simultanément dans deux grands clubs et seront retransmis en direct dans les deux villes. «La musique est un langage que tout le monde comprend, et la musique est au-dessus de notre politique de merde», dit Claudia Frenzel de Wanted. Frenzel, qui vit à Berlin, tombé amoureuse de la scène musicale israélienne lors d’un voyage en...

Europe Israël News | Culture

Frishman est peut-être le nom le plus connu des Français qui viennent passer des vacances à Tel Aviv. Avant même Dizengoff ou Ben Yehouda. Même les enfants retiennent le nom de Frishman. Pour une raison simple : c’est le nom d’une plage, qui se trouve au bout de la rue du même nom. Et à quelques mètres de là, un café sur la plage est particulièrement connu des jeunes Français en vacances. Ma...

Misha Uzan (Tel Avivre) | Culture

Des Scènes de ménages auront aussi lieu au coeur de Tel Aviv en raison du piratage d'AshleyMadison : des données volées et publiées concernent 170 000 citoyens israéliens. Selon David Illouz : "Un membre de la Knesset a déclaré aux médias israéliens qu'il avait l'intention de déposer une plainte à la police pour "usurpation d'identité ". Des dizaines de milliers d'israéliens sont concernés. ...

IsraelValley Plus | Culture

Vous croyez connaître Tel Aviv ? Que cela ne vous empêche pas d’aller découvrir Tel Aviv Photomosaics, le livre de la photographe Rosine Klatzmann-Wasserman : des photomontages en couleurs sur des lieux certes familiers, mais que vous n’avez jamais vus de cette façon : la fontaine Agam, le port de Tel Aviv, les rikoudei am sur la tayelet, les mannequins hilares dans les vitrines d’Allenby, le f...

IsraelValley Plus | Culture

FOCUS : La franchise dans le domaine de l'art Partout, des artistes créent : des musées au street-art, en passant par les bars et autres galeries plus conventionnelles. Les vernissages d'expositions rythment les semaines des amateurs d'art. La France a d'ailleurs sa part dans ce tourbillon artistique ; l'Institut français de Tel Aviv avait très bien orchestré la Nuit de la Philosophie et des...

Magali Allouche (Tel Aviv) | Culture

FESTIVAL DE LOCARNO. Tikkun, d'Avishai Sivan est récompensé à Locarno. Le prix spécial du jury a été remis à l'israélien Avishai Sivan pour "Tikkun", Le Festival international du film de Locarno (Festival del film Locarno) est un festival de cinéma consacré au cinéma d'auteur qui se déroule chaque été dans la ville suisse italienne de Locarno. Le festival est reconnu par la Fédération intern...

IsraelValley Desk | Culture

Deux homosexuels se tenant la main dans la capitale israélienne essuient les quolibets et les regards hostiles Une vidéo récemment publiée par le site israélien Ynet a suscité des réactions à travers le monde. La vidéo montre deux hommes gays, main dans la main, déambulant dans les rues de Jérusalem, insultés et cibles de malédictions. Même en d'Israël, considéré de manière générale comme...

i24 News. | Culture

Témoignage de Thomas Sila :"Dans certaines villes comme Jérusalem, les homosexuels religieux encore dans le placard se tournent vers l’alternative virtuelle. Les sites de rencontres constituent le seul tunnel empruntable pour vivre son homosexualité. Certains codes très particuliers y règnent. Selon le degré d’acceptation d’eux même, de leur sexualité, les internautes mettent plus ou moins ...

IsraelValley Desk | Culture

Le dessinateur Français Plantu avait très vite, avec sa plume, traduit l'émotion liée au massacre de Charlie Hebdo. Quelques mois après, a t-il perdu son sens de la juste caricature ? Un nouveau dessin réalisé par le dessinateur qui fut à l’origine du projet "Cartooning for Peace", représente un soldat de Tsahal, arme à la main visant des Palestiniens sans défense. Derrière le soldat, u...

IsraelValley Desk | Culture

Ce soir à l’institut Arabe et Juif de Tel Aviv se tiendra un concert en faveur de la coexistence des deux peuples. Rendez-vous donc ce soir à 19 heure au centre Duhl à Tel Aviv pour vibrer sur la musique des plus grands artistes et musiciens juifs et arabes. Ce concert a pour but d’exprimer le sens de l’unité, un sentiment particulièrement poignant lorsqu’il s’inscrit notamment dans le sillage ...

Félicien Guilbaud (Tel Aviv) | Culture

LE MEILLEUR DE LA MUSIQUE D'ISRAËL. Eyal Golan est un chanteur israélien qui chante dans le style Mizrahi. Il est né le 12 avril 1971 dans la ville de Rehovot en Israël. Il a été élu "artiste de l'année" par la chaîne israélienne Channel 2. En 2002, Eyal Golan a épousé Ilanit Levi, lauréate du concours Miss Israël 2001. Deux enfants sont issus de ce mariage, Liam en 2003 et Alin en 2006. En ...

IsraelValley Desk | Culture

LE MEILLEUR DE LA MUSIQUE. ISRAËL ETE 2015. Rachel Delia Benaim : "New York – Un air de Tel Aviv entoure Itamar Zorman – et ce n’est pas uniquement dû au panneau rouge et noir du Aroma Café accroché sur le mur au-dessus de lui. Tout droit sorti d’un concert à Chicago, le violoniste de 29 ans a accepté de rencontrer le Times of Israel dans une branche du café israélien à Manhattan par une froide...

Times of Israel | Culture

La musique israélienne est à l'image de l'histoire du peuplement en Israël : à un fond liturgique juif s'est greffé une influencé de la musique arabe environnante, mais aussi des musiques traditionnelles venant de toutes parts du monde où la diaspora juive s'était disséminée, notamment en Europe de l'Est. Ainsi, à la musique juive s'est rajoutée la musique hébraïque (composée de la musique séfa...

IsraelValley Desk | Culture

Benoît Guérin : "Bête de scène. Ses nouvelles compositions, issues de Gold Shadow, ont permis au chanteur de convaincre les derniers réfractaires à ses miaulements, cet été. On pouvait comprendre le débat, il y a deux ans. Mais il est désormais clos. Asaf Avidan est un artiste irrésistible sur scène. Il l'a prouvé tout l'été, notamment à Poupet, festival vendéen au long cours, qu'il a ouvert le...

Le Parisien | Culture