Jun 5

ISRAELVALLEY - LA FRONDE DES FEMMES SOLDATS DE TSAHAL. Une unité féminine de Tsahal s'estime victime de discriminations et elle le fait savoir.

Authors picture

IsraelValley Desk | Défense

La correspondante du Point, Danièle Kriegel : "Les soldates, très nombreuses au sein de Tsahal, s’estiment victimes d’un nombre croissant de discriminations. Et elles le font savoir.

Elles appartiennent à l’unité des gardes-frontières et sont affectées à la sécurité du caveau des Patriarches à Hébron. Il y a trois jours, huit d’entre elles en ont eu ras le bol. Elles ont quitté leur base sans permission, pendant quelques heures. Motif de cette rébellion : la discrimination dont elles estiment faire l’objet. En haut de leur liste de doléances : à la différence de leurs homologues hommes, elles ne sont pas homologuées combattantes, ce qui les prive de nombreux avantages. Elles reçoivent un équipement basique, en général réservé aux unités de soutien, et les possibilités d’avancement sont quasiment nulles.

“Rendez-vous compte, affirme l’une des soldates sous le couvert de l’anonymat. Nous effectuons les mêmes missions que les hommes, mais avec des moyens réduits et sans les mêmes bénéfices : pas de bonus, pas de promotion. On nous envoie assurer la sécurité de civils qui viennent visiter et prier dans un lieu extrêmement dangereux, mais on oublie de nous donner un statut approprié avec tous les avantages inhérents…” Et d’accuser également toute l’unité de sexisme : “Alors que les gardes-frontières mâles étaient envoyés dans une autre base pour recevoir une série d’entraînements et de cours, nous, nous sommes restées pour continuer les patrouilles…”

“Elles chantent durant les moments de repos”

Sans surprise, la réponse du porte-parole de l’unité des gardes-frontières a qualifié les revendications des soldates de totalement infondées. “Il y a une différence significative entre le rôle d’un garde-frontière combattant et celui de leurs homologues femmes qui patrouillent. Ce sont deux jobs différents…” Il ira tout de même jusqu’à concéder qu’un statut de forces d’appui sur le terrain est à l’étude… Seront-elles punies pour cet acte susceptible d’être assimilé à une désertion ? Elles affirment avoir pris ce risque après des mois d’un amer combat mené en interne.

Quoi qu’il en soit, la “grande muette” semble de plus en plus confrontée à un féminisme affirmé. Force est de constater que, depuis plusieurs mois, la hiérarchie militaire fait face à des incidents où des militaires femmes se révoltent contre le statut qui leur est accordé. À l’automne dernier, au cours d’une soirée de célébration de la fête de Simhat Torah, une centaine d’entre elles étaient parties furieuses. Les aumôniers militaires leur avaient interdit de se mêler aux soldats.

En tournée d’inspection dans le nord du pays, le ministre de la Défense, Ehud Barak, avait demandé des précisions sur le rôle des femmes dans l’unité visitée au chef d’état-major qui avait alors répondu: “Elles chantent durant les moments de repos.” La petite phrase, enregistrée par un journaliste, avait fait les gros titres et surtout provoqué l’ire des associations pour l’égalité hommes-femmes et de pas mal de députées. Le chef d’état-major avait été obligé de s’excuser pour ce qu’il avait appelé une “plaisanterie malvenue”.

Cela étant, les clichés et les stéréotypes ont la vie dure. En témoigne cette photo qui court actuellement sur la Toile. On y voit une jeune Israélienne, à la plage, en bikini, avec M16 en bandoulière. Un buzz incroyable avec plus de 500 000 clics. En comparaison, l’histoire de nos huit patrouilleuses de Hébron publiée sur le site en ligne Ynet n’a reçu que 42 “recommandé” et 7 “I like” sur Twitter. Il est vrai que c’est moins glamour !

Elles appartiennent à l’unité des gardes-frontières et sont affectées à la sécurité du caveau des Patriarches à Hébron. Il y a trois jours, huit d’entre elles en ont eu ras le bol. Elles ont quitté leur base sans permission, pendant quelques heures. Motif de cette rébellion : la discrimination dont elles estiment faire l’objet. En haut de leur liste de doléances : à la différence de leurs homologues hommes, elles ne sont pas homologuées combattantes, ce qui les prive de nombreux avantages. Elles reçoivent un équipement basique, en général réservé aux unités de soutien, et les possibilités d’avancement sont quasiment nulles.

“Rendez-vous compte, affirme l’une des soldates sous le couvert de l’anonymat. Nous effectuons les mêmes missions que les hommes, mais avec des moyens réduits et sans les mêmes bénéfices : pas de bonus, pas de promotion. On nous envoie assurer la sécurité de civils qui viennent visiter et prier dans un lieu extrêmement dangereux, mais on oublie de nous donner un statut approprié avec tous les avantages inhérents…” Et d’accuser également toute l’unité de sexisme : “Alors que les gardes-frontières mâles étaient envoyés dans une autre base pour recevoir une série d’entraînements et de cours, nous, nous sommes restées pour continuer les patrouilles…”

“Elles chantent durant les moments de repos”

Sans surprise, la réponse du porte-parole de l’unité des gardes-frontières a qualifié les revendications des soldates de totalement infondées. “Il y a une différence significative entre le rôle d’un garde-frontière combattant et celui de leurs homologues femmes qui patrouillent. Ce sont deux jobs différents…” Il ira tout de même jusqu’à concéder qu’un statut de forces d’appui sur le terrain est à l’étude… Seront-elles punies pour cet acte susceptible d’être assimilé à une désertion ? Elles affirment avoir pris ce risque après des mois d’un amer combat mené en interne.

Quoi qu’il en soit, la “grande muette” semble de plus en plus confrontée à un féminisme affirmé. Force est de constater que, depuis plusieurs mois, la hiérarchie militaire fait face à des incidents où des militaires femmes se révoltent contre le statut qui leur est accordé. À l’automne dernier, au cours d’une soirée de célébration de la fête de Simhat Torah, une centaine d’entre elles étaient parties furieuses. Les aumôniers militaires leur avaient interdit de se mêler aux soldats.

En tournée d’inspection dans le nord du pays, le ministre de la Défense, Ehud Barak, avait demandé des précisions sur le rôle des femmes dans l’unité visitée au chef d’état-major qui avait alors répondu: “Elles chantent durant les moments de repos.” La petite phrase, enregistrée par un journaliste, avait fait les gros titres et surtout provoqué l’ire des associations pour l’égalité hommes-femmes et de pas mal de députées. Le chef d’état-major avait été obligé de s’excuser pour ce qu’il avait appelé une “plaisanterie malvenue”.

Cela étant, les clichés et les stéréotypes ont la vie dure. En témoigne cette photo qui court actuellement sur la Toile. On y voit une jeune Israélienne, à la plage, en bikini, avec M16 en bandoulière. Un buzz incroyable avec plus de 500 000 clics. En comparaison, l’histoire de nos huit patrouilleuses de Hébron publiée sur le site en ligne Ynet n’a reçu que 42 “recommandé” et 7 “I like” sur Twitter. Il est vrai que c’est moins glamour !"

Source: Le Point. Copyrights.

La société Plasan vient de remporter aux USA un contrat qui va être opérationnel jusqu'en 2040. Il porte sur des milliards de dollars de commandes de l'armée américaine. La firme est partie prenante d'une commande de 17 000 véhicules pour le programme JLTV (joint light tactical vehicle). A SAVOIR. Plasan est active en France depuis quelques années. Basé dans le kibboutz Sasa en Galilée, la ...

Eyal Korin (Tel Aviv) | Défense

Dans une série d'enregistrements divulgués en début de semaine, l'ex-Ministre de la Défense Ehoud Barak a fait des confidences à des journalistes sur plusieurs sujets stratégiques. Les déclarations ont fortement secoué la classe politique israélienne. Finalement, le procureur de l'Etat a déposé une plainte auprès de la police pour " infractions graves de sécurité mettant en danger tous les Isra...

David Illouz | Défense

Gal Hirsch, a été désigné mardi comme chef de la police israélienne au moment où cette institution est soumise à un feu de critiques, a annoncé le ministre de la Sécurité intérieure. Ces derniers mois, des policiers ont été relevés de leurs fonctions ou mis en cause à la suite d'une série d'affaires de harcèlement sexuel, de corruption et d'échecs sur le terrain. Selon AFP : "La dernière en ...

IsraelValley Desk | Défense

L’introduction de véhicules sans conducteur et robots sur le champs de bataille changera de manière radicale le visage de la guerre urbaine, menant les combats modernes vers des directions inattendues. Les véhicules sans conducteurs deviendront dans une décennie aussi courant que les drones. Bien qu’il y ait encore du chemin avant de voir de tels véhicules sur le champ de bataille, le premie...

IsraelValley Desk | Défense

Le iRobot développé par le Corps d’armement de Tsahal. Il a la capacité de passer par presque tous les terrains et est équipé de caméras vidéo, de moyens de communication sans fil cryptés ainsi que d’un dispositif d’éclairage. «Nous pouvons adapter le iRobot dans de nombreuses situations opérationnelles», explique Hada, le responsable des relations publiques du Corps d’Armement. Le iRobot pe...

IsraelValley Desk | Défense

Le drone serait désormais opérationnel au profit des brigades al Qassam; Tsahal "pas au courant" La branche armée du Hamas affirme avoir qu'une de ses unités spéciales a réussi à s'emparer il y a environ deux semaines d'un drone israélien et le rendre opérationnel à son service. Après l'annonce des brigades Ezzedine al Qassam, la chaîne palestinienne al-Aqsa a diffusé une vidéo qui montre...

i24 News. | Défense

Le nombre d’actes d’accusation déposés à Tsahal contre des soldats pour des infractions liées à l’usage ou au trafic de drogue a augmenté de 50 % en 2014. Un laboratoire de fabrication de drogue, de type " Nice Guy " a été récemment démantelé par des enquêteurs de police du district de Tel Aviv. Des dizaines de kilos de drogues ont été saisis sur place. 71 kilos de matières dangereuses servant...

IsraelValley Desk | Défense

Un groupe associé à l'Etat islamique avait revendiqué plus tôt les tirs de trois roquettes sur Israël L'armée israélienne a frappé vendredi soir une infrastructure de l'organisation terroriste du Hamas dans le centre de la bande de Gaza. L'attaque israélienne faite suite aux tirs de trois roquettes depuis la bande de Gaza. Selon les médias palestiniens, les frappes aériennes auraient fait a...

I24 News. | Défense

Alors que le Gouvernement israélien s'est déchiré jour après jour sur le budget à attribuer en 2015 et 2016 à Tsahal, un scandale éclabousse l'Etat Major qui a accepté de littéralement "jeter par la fenêtre" 150 000 euros pour le pot de départ de Benny Gantz. Le plus étonnant dans cette affaire : Benny Gantz avait-il validé toutes ses dépenses ? Pour faire chuter un potentiel rival politiq...

Dan Rosh (Rehovot) | Défense

Le Président de l'Assemblée nationale ivoirienne a mis ses pas dans ceux d'Alassane Ouattara, qui en 2012 avait commencé à renouer avec l'État hébreu. Oublié, le soutien de Tel-Aviv à Laurent Gbagbo. «Pour l’ancien séminariste que je suis, j’ai hâte de fouler les terres saintes qui ont vu naître le Christ. Je ne manquerai point de vous raconter [sic] », tweetait Guillaume Soro le 26 juillet....

IsraelValley Desk | Défense

Le ministre israélien de la Défense, Moshe Yaalon, a lancé dans un entretien à l'hebdomadaire allemand Der Spiegel des menaces voilées à l'encontre des spécialistes iraniens du nucléaire, disant "ne pas être responsable" de leur vie. "D'une façon ou d'une autre, les ambitions nucléaires iraniennes doivent être stoppées. Nous préférons que ce soit fait par des accords ou des sanctions. Mais a...

IsraelValley Desk | Défense

De nombreux candidats à l'achat des deux navires Mistral, initialement destinés à la Russie, apparaissent depuis quelques jours, dont l'Egypte. Israël, qui est armé principalement par les Allemands et Américains pour les navires de guerre n'y pense même pas car le pays est sous influence américaine sur le plan technologique. Les américains, qui co-financent les très gros achats d'Israël sur la ...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Défense

Vous ne le savez peut être pas encore, mais Israël est en train de changer d'image. De celle d'un pays outrancièrement catalogué "vendeur d'armes de guerre" à celle d'un pays qui commercialise des produits de cybersécurité bien plus plus pacifiques (et qui servent surtout à protéger). Selon The Economist, plus de $6 Milliards de ventes de produits de cybersécurité ont été réalisé par Israël sur...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Défense

Secret Double Octopus, créée en avril 2015 est une jeune pousse israélienne présente dans l’incubateur de Deutche Telecom à Beer-Sheva. La société a été repérée par le fond Jérusalem Venture Partners (JVP) est déjà forte de 7 employés actuellement. L’objectif de la solution est de sécuriser les données en transit. En effet, passer un SSL, un VPN, une PKI n’est plus suffisant en particulier p...

Globalsecuritymag. | Défense

L'Inde et Israël testeront fin août un missile à longue portée, Barak 8. Le lieu du test est pour le moment inconnu. Au départ, il était prévu de tirer le missile depuis le destroyer indien Kolkata, mais aujourd'hui, on parle de plus en plus d'un navire israélien. L'ambassade d'Israël à New Delhi se refuse à tout commentaire. Sputniknews.com : "Selon les experts militaires, cet essai doit co...

Sputniknews.com | Défense