Jun 5

ISRAELVALLEY - LA FRONDE DES FEMMES SOLDATS DE TSAHAL. Une unité féminine de Tsahal s'estime victime de discriminations et elle le fait savoir.

Authors picture

IsraelValley Desk | Défense

La correspondante du Point, Danièle Kriegel : "Les soldates, très nombreuses au sein de Tsahal, s’estiment victimes d’un nombre croissant de discriminations. Et elles le font savoir.

Elles appartiennent à l’unité des gardes-frontières et sont affectées à la sécurité du caveau des Patriarches à Hébron. Il y a trois jours, huit d’entre elles en ont eu ras le bol. Elles ont quitté leur base sans permission, pendant quelques heures. Motif de cette rébellion : la discrimination dont elles estiment faire l’objet. En haut de leur liste de doléances : à la différence de leurs homologues hommes, elles ne sont pas homologuées combattantes, ce qui les prive de nombreux avantages. Elles reçoivent un équipement basique, en général réservé aux unités de soutien, et les possibilités d’avancement sont quasiment nulles.

“Rendez-vous compte, affirme l’une des soldates sous le couvert de l’anonymat. Nous effectuons les mêmes missions que les hommes, mais avec des moyens réduits et sans les mêmes bénéfices : pas de bonus, pas de promotion. On nous envoie assurer la sécurité de civils qui viennent visiter et prier dans un lieu extrêmement dangereux, mais on oublie de nous donner un statut approprié avec tous les avantages inhérents…” Et d’accuser également toute l’unité de sexisme : “Alors que les gardes-frontières mâles étaient envoyés dans une autre base pour recevoir une série d’entraînements et de cours, nous, nous sommes restées pour continuer les patrouilles…”

“Elles chantent durant les moments de repos”

Sans surprise, la réponse du porte-parole de l’unité des gardes-frontières a qualifié les revendications des soldates de totalement infondées. “Il y a une différence significative entre le rôle d’un garde-frontière combattant et celui de leurs homologues femmes qui patrouillent. Ce sont deux jobs différents…” Il ira tout de même jusqu’à concéder qu’un statut de forces d’appui sur le terrain est à l’étude… Seront-elles punies pour cet acte susceptible d’être assimilé à une désertion ? Elles affirment avoir pris ce risque après des mois d’un amer combat mené en interne.

Quoi qu’il en soit, la “grande muette” semble de plus en plus confrontée à un féminisme affirmé. Force est de constater que, depuis plusieurs mois, la hiérarchie militaire fait face à des incidents où des militaires femmes se révoltent contre le statut qui leur est accordé. À l’automne dernier, au cours d’une soirée de célébration de la fête de Simhat Torah, une centaine d’entre elles étaient parties furieuses. Les aumôniers militaires leur avaient interdit de se mêler aux soldats.

En tournée d’inspection dans le nord du pays, le ministre de la Défense, Ehud Barak, avait demandé des précisions sur le rôle des femmes dans l’unité visitée au chef d’état-major qui avait alors répondu: “Elles chantent durant les moments de repos.” La petite phrase, enregistrée par un journaliste, avait fait les gros titres et surtout provoqué l’ire des associations pour l’égalité hommes-femmes et de pas mal de députées. Le chef d’état-major avait été obligé de s’excuser pour ce qu’il avait appelé une “plaisanterie malvenue”.

Cela étant, les clichés et les stéréotypes ont la vie dure. En témoigne cette photo qui court actuellement sur la Toile. On y voit une jeune Israélienne, à la plage, en bikini, avec M16 en bandoulière. Un buzz incroyable avec plus de 500 000 clics. En comparaison, l’histoire de nos huit patrouilleuses de Hébron publiée sur le site en ligne Ynet n’a reçu que 42 “recommandé” et 7 “I like” sur Twitter. Il est vrai que c’est moins glamour !

Elles appartiennent à l’unité des gardes-frontières et sont affectées à la sécurité du caveau des Patriarches à Hébron. Il y a trois jours, huit d’entre elles en ont eu ras le bol. Elles ont quitté leur base sans permission, pendant quelques heures. Motif de cette rébellion : la discrimination dont elles estiment faire l’objet. En haut de leur liste de doléances : à la différence de leurs homologues hommes, elles ne sont pas homologuées combattantes, ce qui les prive de nombreux avantages. Elles reçoivent un équipement basique, en général réservé aux unités de soutien, et les possibilités d’avancement sont quasiment nulles.

“Rendez-vous compte, affirme l’une des soldates sous le couvert de l’anonymat. Nous effectuons les mêmes missions que les hommes, mais avec des moyens réduits et sans les mêmes bénéfices : pas de bonus, pas de promotion. On nous envoie assurer la sécurité de civils qui viennent visiter et prier dans un lieu extrêmement dangereux, mais on oublie de nous donner un statut approprié avec tous les avantages inhérents…” Et d’accuser également toute l’unité de sexisme : “Alors que les gardes-frontières mâles étaient envoyés dans une autre base pour recevoir une série d’entraînements et de cours, nous, nous sommes restées pour continuer les patrouilles…”

“Elles chantent durant les moments de repos”

Sans surprise, la réponse du porte-parole de l’unité des gardes-frontières a qualifié les revendications des soldates de totalement infondées. “Il y a une différence significative entre le rôle d’un garde-frontière combattant et celui de leurs homologues femmes qui patrouillent. Ce sont deux jobs différents…” Il ira tout de même jusqu’à concéder qu’un statut de forces d’appui sur le terrain est à l’étude… Seront-elles punies pour cet acte susceptible d’être assimilé à une désertion ? Elles affirment avoir pris ce risque après des mois d’un amer combat mené en interne.

Quoi qu’il en soit, la “grande muette” semble de plus en plus confrontée à un féminisme affirmé. Force est de constater que, depuis plusieurs mois, la hiérarchie militaire fait face à des incidents où des militaires femmes se révoltent contre le statut qui leur est accordé. À l’automne dernier, au cours d’une soirée de célébration de la fête de Simhat Torah, une centaine d’entre elles étaient parties furieuses. Les aumôniers militaires leur avaient interdit de se mêler aux soldats.

En tournée d’inspection dans le nord du pays, le ministre de la Défense, Ehud Barak, avait demandé des précisions sur le rôle des femmes dans l’unité visitée au chef d’état-major qui avait alors répondu: “Elles chantent durant les moments de repos.” La petite phrase, enregistrée par un journaliste, avait fait les gros titres et surtout provoqué l’ire des associations pour l’égalité hommes-femmes et de pas mal de députées. Le chef d’état-major avait été obligé de s’excuser pour ce qu’il avait appelé une “plaisanterie malvenue”.

Cela étant, les clichés et les stéréotypes ont la vie dure. En témoigne cette photo qui court actuellement sur la Toile. On y voit une jeune Israélienne, à la plage, en bikini, avec M16 en bandoulière. Un buzz incroyable avec plus de 500 000 clics. En comparaison, l’histoire de nos huit patrouilleuses de Hébron publiée sur le site en ligne Ynet n’a reçu que 42 “recommandé” et 7 “I like” sur Twitter. Il est vrai que c’est moins glamour !"

Source: Le Point. Copyrights.

Au début du mois de février dernier, le Pentagone, a déclassifié un document top-secret du ministère de la Défense détaillant le programme nucléaire israélien, un programme qu’Israël n’a jamais annoncé officiellement pour éviter une course régionale aux armements nucléaires. Jusqu’à maintenant, les États-Unis avaient scrupuleusement respecté le secret en taisant la teneur du programme. Mais ...

Coolamnews | Défense

Le coût de la cybercriminalité dans le monde représente près de 375 et 575 milliards de dollars, selon Interpol. Un ordre de grandeur gigantesque, plus important que le trafic de stupéfiants. Un enjeu de taille, notamment pour les smartphones, qui seront plus de 2 milliards fin 2015, et qui sont victimes de 100 000 attaques par jour. Israël est à la pointe de la lutte contre les hackers. Notam...

Zonebourse | Défense

C'était l'un des grands secrets de Tsahal qui a été révélé par la presse israélienne : des commandes très importantes de viagra sont faites tous les ans pour soigner les soldats qui auraient des problèmes d'érection. On parle de milliers de tablettes commandées par l'armée. Un autre point révélé par la presse : les pilotes ne peuvent pas prendre de pilules avant un vol car la vision des couleur...

Eyal Dayan (Rehovot) | Défense

Semaine historique pour l'armée israélienne. Zrifin : la base militaire de Tsahal va être fermée et les soldats de Tsahal vont être évacués dans le Negev. Plus de 60 000 logements vont être construits. LE SAVIEZ-VOUS ? JSS News : "L’armée israélienne est propriétaire de biens immobiliers de grande valeur. En 2013 on apprenait que l’armée allait vendre des terres à Tel-Aviv, ainsi que celles ...

Dan Assayah (Tel-Aviv) | Défense

Et si la France était un véritable ami d'Israël ? IsraelValley n'en a jamais douté. Alors qu'il y a quelques mois une crise couvait entre la France et Israël il semblerait que les temps changent à vive allure. Simple rappel. C'était fin 2014 : "Le gouvernement israélien a convoqué l'ambassadeur français après le soutien apporté par Paris au projet de résolution palestinien qui vient d'écho...

Dan Rosh (Tel Aviv) | Défense

Elbit Systems a annoncé avoir signé un contrat de $73,4 millions avec les United States Marine Corps (Corps des Marines des États-Unis). Elbit fournira aux forces américaines un système laser permettant aux soldats en camouflage d’effectuer des opérations d’imagerie, de télémétrie et de navigation sur les champs de bataille. Le contrat qui va se dérouler jusqu’en 2020, a été remporté par Elb...

Israpresse | Défense

EXCLUSIF. Rafael Advanced Defense Systems est le fabriquant de missiles d'Israël. Ce groupe collabore avec différentes sociétés américaines (Lockheed Martin, Raytheon) et européennes (Thales, EADS, BAE) sur plusieurs projets de missiles, drones et systèmes d'armes. Cette société nationale est devenue une cash machine (90 millions de profits en 2014) pour Israël. Son expansion est réelle et e...

Dan Assayah (Tel-Aviv) | Défense

Dans un article publié récemment sur le site The Intercept, le journaliste Glenn Greenwald s’intéresse à un aspect de l’aide américaine à Israël : le renseignement. Il évoque notamment le rôle joué par la NSA auprès de son équivalent israélien, l’unité nationale du SIGINT (pour Signals intelligence, soit renseignement d’origine électromagnétique) israélien, l’ISNU. Le journaliste américain ...

Geopolis | Défense

Skystar 180 est un système de surveillance unique au monde qui fonctionne depuis la terre L'armée américaine vient d'approuver l'achat d'aérostats après les avoir listé comme produit de défense - un processus long et difficile aux USA - a annoncé la société israélienne RT, cette semaine. Le ballon de surveillance Skystar 180 a passé avec succès les tests de l'armée US (connus sous le nom ...

i24News | Défense

Une idée très surprenante mais qui pourrait faire son chemin dans un pays qui n'hésite jamais à importer des idées du monde entier. Israël va t-il remplacer ses chiens détecteurs par des rats "Made in Gambie" ? Selon (1) : "Énormes et griffus, les rats de Gambie auraient tendance à repousser. Pourtant, en Tanzanie, l’université d’agriculture Sokoine et l’ONG Apopo en font les stars d’un program...

IsraelValley Desk | Défense

Deux pays méditerranéens se hissent dans le Top 10 du classement 2015 des puissances mondiales militaires, publié par le site Global Firepower (GFP) : la France (5e) et la Turquie (10e). Le tiercé de tête est constitué par les États-Unis, la Russie et la Chine. Israël (11e) se trouve à la porte de ce Top 10. Ce classement compare 126 pays avec plus de quarante critères comme le nombre de mi...

Frédéric Dubessy (Econostrum) | Défense

Le 26 Mars 2015 aux 14e Rencontres Economiques et Technologique France-Israël « Les Nouvelles Menaces en Cyber-Sécurité » Esti Peshin fera une conférence. Elle est directrice des programmes cybernétiques d’Israel Aerospace Industries et aussi directeur général pro-bono, du groupe high-tech de la Knesset. Auparavant, cette star du highTech fut à la direction de ENP Solutions Ltd, spécialisée ...

D.B. | Défense

Selon les statistiques, 92% des postes militaires sont accessibles aux femmes en Israël, mais il n'y a jamais eu de femmes capitaines au sein de la Marine. La Marine israélienne confiera pour la première fois le commandement d'un navire de guerre à une femme, Or Cohen, a annoncé à Tel Aviv un représentant de la Marine. "Une femme officier suit une formation de commandant d'un navire, pour la...

Sputniknews | Défense

La menace du Hezbollah au nord a obligé des unités de l'armée à se préparer à une guerre souterraine. L'armée israélienne et ses unités spéciales se sont entrainées avec intensité depuis la guerre de l'été dernier afin de se préparer à une possible attaque du Hezbollah au nord du pays via des tunnels terroristes, des sources militaires ayant mis en garde contre les infiltrations et enlèvements ...

i24News | Défense

Le ministère de la Défense vient de doubler le nombre de ses commandes de pièces détachées pour ses tanks Merkava, ainsi que pour les véhicules blindés Namer. Ces achats sont faits alors que le gouvernement est en train de passer de nouvelles commandes pour la fabrication de Merkava MK IV et de Namer APC. Plusieurs tanks et véhicules opérationnels utilisés pendant la dernière opération de Ga...

JSS News | Défense