Jun 5

ISRAELVALLEY - LA FRONDE DES FEMMES SOLDATS DE TSAHAL. Une unité féminine de Tsahal s'estime victime de discriminations et elle le fait savoir.

Authors picture

IsraelValley Desk | Défense

La correspondante du Point, Danièle Kriegel : "Les soldates, très nombreuses au sein de Tsahal, s’estiment victimes d’un nombre croissant de discriminations. Et elles le font savoir.

Elles appartiennent à l’unité des gardes-frontières et sont affectées à la sécurité du caveau des Patriarches à Hébron. Il y a trois jours, huit d’entre elles en ont eu ras le bol. Elles ont quitté leur base sans permission, pendant quelques heures. Motif de cette rébellion : la discrimination dont elles estiment faire l’objet. En haut de leur liste de doléances : à la différence de leurs homologues hommes, elles ne sont pas homologuées combattantes, ce qui les prive de nombreux avantages. Elles reçoivent un équipement basique, en général réservé aux unités de soutien, et les possibilités d’avancement sont quasiment nulles.

“Rendez-vous compte, affirme l’une des soldates sous le couvert de l’anonymat. Nous effectuons les mêmes missions que les hommes, mais avec des moyens réduits et sans les mêmes bénéfices : pas de bonus, pas de promotion. On nous envoie assurer la sécurité de civils qui viennent visiter et prier dans un lieu extrêmement dangereux, mais on oublie de nous donner un statut approprié avec tous les avantages inhérents…” Et d’accuser également toute l’unité de sexisme : “Alors que les gardes-frontières mâles étaient envoyés dans une autre base pour recevoir une série d’entraînements et de cours, nous, nous sommes restées pour continuer les patrouilles…”

“Elles chantent durant les moments de repos”

Sans surprise, la réponse du porte-parole de l’unité des gardes-frontières a qualifié les revendications des soldates de totalement infondées. “Il y a une différence significative entre le rôle d’un garde-frontière combattant et celui de leurs homologues femmes qui patrouillent. Ce sont deux jobs différents…” Il ira tout de même jusqu’à concéder qu’un statut de forces d’appui sur le terrain est à l’étude… Seront-elles punies pour cet acte susceptible d’être assimilé à une désertion ? Elles affirment avoir pris ce risque après des mois d’un amer combat mené en interne.

Quoi qu’il en soit, la “grande muette” semble de plus en plus confrontée à un féminisme affirmé. Force est de constater que, depuis plusieurs mois, la hiérarchie militaire fait face à des incidents où des militaires femmes se révoltent contre le statut qui leur est accordé. À l’automne dernier, au cours d’une soirée de célébration de la fête de Simhat Torah, une centaine d’entre elles étaient parties furieuses. Les aumôniers militaires leur avaient interdit de se mêler aux soldats.

En tournée d’inspection dans le nord du pays, le ministre de la Défense, Ehud Barak, avait demandé des précisions sur le rôle des femmes dans l’unité visitée au chef d’état-major qui avait alors répondu: “Elles chantent durant les moments de repos.” La petite phrase, enregistrée par un journaliste, avait fait les gros titres et surtout provoqué l’ire des associations pour l’égalité hommes-femmes et de pas mal de députées. Le chef d’état-major avait été obligé de s’excuser pour ce qu’il avait appelé une “plaisanterie malvenue”.

Cela étant, les clichés et les stéréotypes ont la vie dure. En témoigne cette photo qui court actuellement sur la Toile. On y voit une jeune Israélienne, à la plage, en bikini, avec M16 en bandoulière. Un buzz incroyable avec plus de 500 000 clics. En comparaison, l’histoire de nos huit patrouilleuses de Hébron publiée sur le site en ligne Ynet n’a reçu que 42 “recommandé” et 7 “I like” sur Twitter. Il est vrai que c’est moins glamour !

Elles appartiennent à l’unité des gardes-frontières et sont affectées à la sécurité du caveau des Patriarches à Hébron. Il y a trois jours, huit d’entre elles en ont eu ras le bol. Elles ont quitté leur base sans permission, pendant quelques heures. Motif de cette rébellion : la discrimination dont elles estiment faire l’objet. En haut de leur liste de doléances : à la différence de leurs homologues hommes, elles ne sont pas homologuées combattantes, ce qui les prive de nombreux avantages. Elles reçoivent un équipement basique, en général réservé aux unités de soutien, et les possibilités d’avancement sont quasiment nulles.

“Rendez-vous compte, affirme l’une des soldates sous le couvert de l’anonymat. Nous effectuons les mêmes missions que les hommes, mais avec des moyens réduits et sans les mêmes bénéfices : pas de bonus, pas de promotion. On nous envoie assurer la sécurité de civils qui viennent visiter et prier dans un lieu extrêmement dangereux, mais on oublie de nous donner un statut approprié avec tous les avantages inhérents…” Et d’accuser également toute l’unité de sexisme : “Alors que les gardes-frontières mâles étaient envoyés dans une autre base pour recevoir une série d’entraînements et de cours, nous, nous sommes restées pour continuer les patrouilles…”

“Elles chantent durant les moments de repos”

Sans surprise, la réponse du porte-parole de l’unité des gardes-frontières a qualifié les revendications des soldates de totalement infondées. “Il y a une différence significative entre le rôle d’un garde-frontière combattant et celui de leurs homologues femmes qui patrouillent. Ce sont deux jobs différents…” Il ira tout de même jusqu’à concéder qu’un statut de forces d’appui sur le terrain est à l’étude… Seront-elles punies pour cet acte susceptible d’être assimilé à une désertion ? Elles affirment avoir pris ce risque après des mois d’un amer combat mené en interne.

Quoi qu’il en soit, la “grande muette” semble de plus en plus confrontée à un féminisme affirmé. Force est de constater que, depuis plusieurs mois, la hiérarchie militaire fait face à des incidents où des militaires femmes se révoltent contre le statut qui leur est accordé. À l’automne dernier, au cours d’une soirée de célébration de la fête de Simhat Torah, une centaine d’entre elles étaient parties furieuses. Les aumôniers militaires leur avaient interdit de se mêler aux soldats.

En tournée d’inspection dans le nord du pays, le ministre de la Défense, Ehud Barak, avait demandé des précisions sur le rôle des femmes dans l’unité visitée au chef d’état-major qui avait alors répondu: “Elles chantent durant les moments de repos.” La petite phrase, enregistrée par un journaliste, avait fait les gros titres et surtout provoqué l’ire des associations pour l’égalité hommes-femmes et de pas mal de députées. Le chef d’état-major avait été obligé de s’excuser pour ce qu’il avait appelé une “plaisanterie malvenue”.

Cela étant, les clichés et les stéréotypes ont la vie dure. En témoigne cette photo qui court actuellement sur la Toile. On y voit une jeune Israélienne, à la plage, en bikini, avec M16 en bandoulière. Un buzz incroyable avec plus de 500 000 clics. En comparaison, l’histoire de nos huit patrouilleuses de Hébron publiée sur le site en ligne Ynet n’a reçu que 42 “recommandé” et 7 “I like” sur Twitter. Il est vrai que c’est moins glamour !"

Source: Le Point. Copyrights.

ThetaRay a développé, avec General Electric, une technologie de sécurité qui détecte des attaques similaires à celles du ver Stuxnet sur les systèmes d'infrastructures critiques dans le domaine de l'énergie. L'attaque informatique furtive des installations nucléaires iraniennes en 2010 par le malware Stuxnet a permis de réaliser que les systèmes industriels critiques étaient vuln...

IsraelValley Desk | Défense

L'Inde est sur le point d'acquérir un système radar israélien qui sera mis en place dans la vallée du Cachemire afin de parer à l'infiltration de terroristes venant du Pakistan, a rapporté jeudi le quotidien israélien Jerusalem Post. Des représentants des Forces de sécurité indiennes devraient se rendre en Israël ce mois-ci pour se procurer le système de détection, a déclar...

i24News | Défense

Le Commandement du Front Intérieur (Pikud Ha'Oref) de Tsahal vient de révéler une nouvelle mise à jour du système d’alerte à la roquette, permettant d'atteindre directement les citoyens. En cas d’attaque, le nouveau système sera en mesure de prévenir tous les israéliens possédant un smartphone. Le système recommandera également de rejoindre une zone protégée dès que possi...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Défense

L'ex-Premier Ministre israélien Ehoud Barak a dévoilé le chiffre "magique", fruit d'une âpre négociation entre américains et israéliens : $3,8 Milliards d'aide américaine à Israël sur dix ans. Selon i24News : "Dans le cadre du programme d'aide militaire signé par Israël et les États-Unis en 2007, les Américains se sont engagés à donner à Israël 30 milliards de dollars (2...

Eyal Kaplan (Tel Aviv) | Défense

Un accord israélo-américain prévoit que des sociétés israéliennes produiront certaines pièces du F-35 de Lockheed Martin. Par exemple, Israel Aerospace Industries (IAI) manufacture les ailes du F-35. IAI est actuellement le plus gros employeur d'Israël (environ 40 000 personnes). Le F-35 Lightning II (également connu sous le nom générique de F-35 Joint Strike Fighter ou F-35 JSF) ...

IsraelValley Desk | Défense

Les services de sécurité israéliens ont annoncé mardi avoir arrêté neuf Palestiniens dont certains avaient été recrutés via Facebook par le Hezbollah libanais pour commettre des attentats contre Israël. Le Hezbollah implanté au Liban voisin, ainsi que l'Iran, son allié, sont considérés par Israël comme ses principaux ennemis. Sources AFP : "Ces Palestiniens avaient reçu "ordr...

IsraelValley Desk | Défense

La dernière cyber attaque sponsorisée par un Etat se nomme « projectsauron », en référence au roman du britannique J.R.R. Tolkien: « le seigneur des anneaux », Lord of the Rings en version originale. Tous les analystes s'accordent à reconnaitre la sophistication exceptionnelle de ce logiciel d'espionnage. La société américaine Symantec dont les services forensiques opèrent depuis ...

Dominique Bourra | Défense

L’ancien chef du Mossad (sécurité extérieure) Danny Yatom appelle à rester vigilant sur « les desseins géostratégiques » des Chinois. « Ils peuvent prospecter afin de découvrir des nappes de gaz… Mais ils ne doivent pas être en mesure de nous tenir en otage en se les appropriant ou en acquérant un port ou un aéroport », dit-il. En Méditerranée, les Chinois ont acheté le...

IsraelValley Desk | Défense

Le Ministère de la Défense a officiellement lancé un appel d’offre concernant la construction d’une barrière souterraine autour de la bande de Gaza afin de contrer le creusement de tunnels utilisés pour les attaques du Hamas. Cet appel d’offre restreint a été communiqué à 20 sociétés contractantes. La première partie de la barrière souterraine défensive s’étendra sur 1...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Défense

Exclusivité Israel Valley. Le nombre de start-ups israéliennes visibles spécialisées sur les nanotechnologies est anormalement bas: moins de 150. C'est peu en comparaison d'autres domaines de pointe. Cela ne signifie pas que l'activité est réduite. Les technologies développées sont souvent tellement sensibles et multidisciplinaires, qu'elles n'apparaissent pas (encore) sur les é...

Dominique Bourra | Défense

Selon une étude conduite par le Sipri (Stockholm international peace research institute), les exportations d'armes ont augmenté de 14% entre 2011 et 2015. Les conflits en Méditerranée, la montée en puissance du terrorisme et la guerre en Ukraine expliquent en partie cette forte croissance, qui conforte la place des quatre premiers exportateurs mondiaux : les États-Unis, la Russie, la ...

IsraelValley Desk | Défense

Les forces aériennes de Tsahal prendront part à la fin du mois à un exercice de grande échelle aux États-Unis, jusque là rien qui ne sorte de l’ordinaire. Mais cet exercice “drapeau rouge” (en Alaska ou comme ici au Nevada, impliquant plusieurs pays alliés), accueillera également les forces du Pakistan et des Émirats Arabes Unis. Israël enverra dans le Nevada des équipes au ...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Défense

Les autorités françaises auraient rejeté une offre d'une compagnie israélienne spécialisée dans des logiciels de traque de terroristes qui aurait permis la détection des cellules djihadistes de Paris et Bruxelles, a confié un expert sécuritaire israélien à la chaîne américaine Fox. L'offre technologique israélienne aurait permis aux autorités françaises de faire une connectio...

i24News | Défense

(Dominique Bourra et Denis Langlois sur la photo). Exclusivité IsraelValley. Compte-rendu du 3ème meet-up de cybersécurité co-organisé par la commission cybersécurité de la CCFI et Didaxis. Le troisième meet-up de cybersécurité sur le thème de la sûreté s’est tenu lundi 25 juillet 2016 au siège de Didaxis à la Madeleine à Paris. Face à un groupe d’experts et de spéci...

Dominique Bourra | Défense

POLEMIQUE EN ISRAËL. Il y a un an, le chef d’état-major Gadi Eisenkot s’était exprimé en faveur de la fermeture de la radio Galei Tsahal, estimant qu’il n’était pas du devoir de l’armée d’être aux commandes d’une radio publique et qu’en ces temps de réduction des effectifs, la station n’avait aucune justification financière. Encore quelques semaines d’incertitude...

IsraelValley Plus | Défense