Jun 5

ISRAELVALLEY - LA FRONDE DES FEMMES SOLDATS DE TSAHAL. Une unité féminine de Tsahal s'estime victime de discriminations et elle le fait savoir.

Authors picture

IsraelValley Desk | Défense

La correspondante du Point, Danièle Kriegel : "Les soldates, très nombreuses au sein de Tsahal, s’estiment victimes d’un nombre croissant de discriminations. Et elles le font savoir.

Elles appartiennent à l’unité des gardes-frontières et sont affectées à la sécurité du caveau des Patriarches à Hébron. Il y a trois jours, huit d’entre elles en ont eu ras le bol. Elles ont quitté leur base sans permission, pendant quelques heures. Motif de cette rébellion : la discrimination dont elles estiment faire l’objet. En haut de leur liste de doléances : à la différence de leurs homologues hommes, elles ne sont pas homologuées combattantes, ce qui les prive de nombreux avantages. Elles reçoivent un équipement basique, en général réservé aux unités de soutien, et les possibilités d’avancement sont quasiment nulles.

“Rendez-vous compte, affirme l’une des soldates sous le couvert de l’anonymat. Nous effectuons les mêmes missions que les hommes, mais avec des moyens réduits et sans les mêmes bénéfices : pas de bonus, pas de promotion. On nous envoie assurer la sécurité de civils qui viennent visiter et prier dans un lieu extrêmement dangereux, mais on oublie de nous donner un statut approprié avec tous les avantages inhérents…” Et d’accuser également toute l’unité de sexisme : “Alors que les gardes-frontières mâles étaient envoyés dans une autre base pour recevoir une série d’entraînements et de cours, nous, nous sommes restées pour continuer les patrouilles…”

“Elles chantent durant les moments de repos”

Sans surprise, la réponse du porte-parole de l’unité des gardes-frontières a qualifié les revendications des soldates de totalement infondées. “Il y a une différence significative entre le rôle d’un garde-frontière combattant et celui de leurs homologues femmes qui patrouillent. Ce sont deux jobs différents…” Il ira tout de même jusqu’à concéder qu’un statut de forces d’appui sur le terrain est à l’étude… Seront-elles punies pour cet acte susceptible d’être assimilé à une désertion ? Elles affirment avoir pris ce risque après des mois d’un amer combat mené en interne.

Quoi qu’il en soit, la “grande muette” semble de plus en plus confrontée à un féminisme affirmé. Force est de constater que, depuis plusieurs mois, la hiérarchie militaire fait face à des incidents où des militaires femmes se révoltent contre le statut qui leur est accordé. À l’automne dernier, au cours d’une soirée de célébration de la fête de Simhat Torah, une centaine d’entre elles étaient parties furieuses. Les aumôniers militaires leur avaient interdit de se mêler aux soldats.

En tournée d’inspection dans le nord du pays, le ministre de la Défense, Ehud Barak, avait demandé des précisions sur le rôle des femmes dans l’unité visitée au chef d’état-major qui avait alors répondu: “Elles chantent durant les moments de repos.” La petite phrase, enregistrée par un journaliste, avait fait les gros titres et surtout provoqué l’ire des associations pour l’égalité hommes-femmes et de pas mal de députées. Le chef d’état-major avait été obligé de s’excuser pour ce qu’il avait appelé une “plaisanterie malvenue”.

Cela étant, les clichés et les stéréotypes ont la vie dure. En témoigne cette photo qui court actuellement sur la Toile. On y voit une jeune Israélienne, à la plage, en bikini, avec M16 en bandoulière. Un buzz incroyable avec plus de 500 000 clics. En comparaison, l’histoire de nos huit patrouilleuses de Hébron publiée sur le site en ligne Ynet n’a reçu que 42 “recommandé” et 7 “I like” sur Twitter. Il est vrai que c’est moins glamour !

Elles appartiennent à l’unité des gardes-frontières et sont affectées à la sécurité du caveau des Patriarches à Hébron. Il y a trois jours, huit d’entre elles en ont eu ras le bol. Elles ont quitté leur base sans permission, pendant quelques heures. Motif de cette rébellion : la discrimination dont elles estiment faire l’objet. En haut de leur liste de doléances : à la différence de leurs homologues hommes, elles ne sont pas homologuées combattantes, ce qui les prive de nombreux avantages. Elles reçoivent un équipement basique, en général réservé aux unités de soutien, et les possibilités d’avancement sont quasiment nulles.

“Rendez-vous compte, affirme l’une des soldates sous le couvert de l’anonymat. Nous effectuons les mêmes missions que les hommes, mais avec des moyens réduits et sans les mêmes bénéfices : pas de bonus, pas de promotion. On nous envoie assurer la sécurité de civils qui viennent visiter et prier dans un lieu extrêmement dangereux, mais on oublie de nous donner un statut approprié avec tous les avantages inhérents…” Et d’accuser également toute l’unité de sexisme : “Alors que les gardes-frontières mâles étaient envoyés dans une autre base pour recevoir une série d’entraînements et de cours, nous, nous sommes restées pour continuer les patrouilles…”

“Elles chantent durant les moments de repos”

Sans surprise, la réponse du porte-parole de l’unité des gardes-frontières a qualifié les revendications des soldates de totalement infondées. “Il y a une différence significative entre le rôle d’un garde-frontière combattant et celui de leurs homologues femmes qui patrouillent. Ce sont deux jobs différents…” Il ira tout de même jusqu’à concéder qu’un statut de forces d’appui sur le terrain est à l’étude… Seront-elles punies pour cet acte susceptible d’être assimilé à une désertion ? Elles affirment avoir pris ce risque après des mois d’un amer combat mené en interne.

Quoi qu’il en soit, la “grande muette” semble de plus en plus confrontée à un féminisme affirmé. Force est de constater que, depuis plusieurs mois, la hiérarchie militaire fait face à des incidents où des militaires femmes se révoltent contre le statut qui leur est accordé. À l’automne dernier, au cours d’une soirée de célébration de la fête de Simhat Torah, une centaine d’entre elles étaient parties furieuses. Les aumôniers militaires leur avaient interdit de se mêler aux soldats.

En tournée d’inspection dans le nord du pays, le ministre de la Défense, Ehud Barak, avait demandé des précisions sur le rôle des femmes dans l’unité visitée au chef d’état-major qui avait alors répondu: “Elles chantent durant les moments de repos.” La petite phrase, enregistrée par un journaliste, avait fait les gros titres et surtout provoqué l’ire des associations pour l’égalité hommes-femmes et de pas mal de députées. Le chef d’état-major avait été obligé de s’excuser pour ce qu’il avait appelé une “plaisanterie malvenue”.

Cela étant, les clichés et les stéréotypes ont la vie dure. En témoigne cette photo qui court actuellement sur la Toile. On y voit une jeune Israélienne, à la plage, en bikini, avec M16 en bandoulière. Un buzz incroyable avec plus de 500 000 clics. En comparaison, l’histoire de nos huit patrouilleuses de Hébron publiée sur le site en ligne Ynet n’a reçu que 42 “recommandé” et 7 “I like” sur Twitter. Il est vrai que c’est moins glamour !"

Source: Le Point. Copyrights.

Avishai Shaton, chef de projet de la société israélienne Camero a développé un scanner corporel à 360°, EasyCheck, qui détecte en temps réel tout objet ou matière explosive suspects, dissimulés sous les vêtements, évitant la fouille corporelle. Le système, acquis par l’aéroport de Tel-Aviv en mai, a été lancé ce mois-ci sur le marché international. Ami-universite-telaviv...

IsraelValley Desk | Défense

Sur les dernières décennies, les forces combattantes ont dû gaspiller du temps, de l’énergie et des munitions afin d’ajuster la précision de leurs fusils. Si en moyenne ce procédé peut prendre près d’une demi-heure et un quinzaine de balles, une innovation est en mesure de l’écourter à 30 secondes et une seule munition. Waleed Kies, ingénieur israélien chez Panasonic et a...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Défense

Les israéliens (surtout ceux qui ne connaissent que les constructeurs américains!) sont en totale admiration. Au terme de presque un an et demi de rudes négociations entre Paris et New Delhi, le gouvernement indien a approuvé l'achat à la France de 36 avions de combat Rafale du groupe Dassault. Capital.fr : ""Le contrat a été approuvé au cours d'une réunion. Il sera formellement si...

IsraelValley Desk | Défense

Le nouveau programme d'aide, portant sur la période 2019-2028, a été signé ce mercredi à Washington. Barack Obama peut se prévaloir d'avoir validé le plus important programme d'aide à un pays étranger jamais consenti par les Etats-Unis. Selon lefigaro.fr : "Le programme d'assistance, d'une ampleur sans précédent, vise à perpétuer l'«avantage qualitatif» de l'armée israélienn...

IsraelValley Desk | Défense

Israël a annoncé avoir lancé le satellite-espion «le plus sophistiqué de son histoire». Le ministère de la Défense a promis de dévoiler plus de détails ultérieurement. Un responsable a indiqué que le satellite Ofek 11 peut transmettre des images en couleurs et en haute résolution de pratiquement partout dans le monde. (journalmetro.com) Ofek ou Ofeq est le nom d'une série de sa...

IsraelValley Desk | Défense

Les Etats-Unis et Israël ont réglé les derniers détails d'un accord portant sur le versement d'une aide militaire américaine record d'au moins 38 milliards de dollars sur 10 ans, ont déclaré mardi à Reuters des sources proches des négociations. Selon challenges.fr : "Cet accord, qui devrait être annoncé officiellement dans les prochains jours, constitue le plan d'aide le plus ambi...

IsraelValley Desk | Défense

La Belgique a fait savoir qu'elle lançait un appel d'offres pour acquérir un logiciel capable de détecter les potentiels djihadistes sur les réseaux sociaux, par la collecte et l'analyse automatisée de données publiques. Un secteur en vogue dans l'anti-terrorisme. Alors que le Renseignement est souvent vu comme la collecte d’informations qui ne sont pas normalement accessibles au pub...

IsraelValley Desk | Défense

Israël risque -t il de mettre à genoux facebook ? Ou i! En effet, Jérusalem menace sérieusement Facebook. Les autres pays regardent... pour l'instant. L'effet "domino" peut entraîner des législations anti-terrorisme et anti-facebook dans le monde entier. Selon (1) : "Souhaitant que Facebook fasse de lui-même la chasse aux messages menant vers le chemin de l’Intifada, le gouvernemen...

IsraelValley Desk | Défense

Correspondant à Jérusalem, Guilhem Delteil (RFI) : "Comment lutter contre les contenus incitant au terrorisme sur Internet ? La question est au cœur de l’action de bon nombre de gouvernements aujourd’hui. Le ministre français de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a multiplié depuis un an et demi les rencontres avec les grands acteurs du Net - Facebook, Twitter, Google - pour que ce...

IsraelValley Desk | Défense

Prenant en compte la prédominance israélienne en matière de contre-terrorisme, mais aussi le fait que l’État hébreu soit le seul (hors États-Unis) à avoir édifié sur son territoire un mémorial dédié à toutes les victimes du 11 septembre 2001, une délégation de la police américaine a tenu à se rendre en Israël pour le quinzième anniversaire des attaques. Ce sont en effet ...

Nathan Sarel (Tel Aviv) | Défense

Le secteur israélien de la défense a vu ses exportations augmenter légèrement en 2015 pour atteindre 5.7 milliards de dollars, grâce à la signature de nouveaux contrats en dépit d'une économie mondiale chancelante, a annoncé le ministère israélien de la Défense. La plupart des exportations étaient à destination de l'Asie et de l'Europe, et les contrats portaient sur la maintena...

i24News | Défense

On voit, depuis quelques mois, de plus en plus d'entreprises se pencher sur le profil « atypique » des autistes de haut niveau, dits « Asperger », à l'instar du géant Microsoft (article en lien-ci-dessous). En avril 2015, à l'occasion de son 40e anniversaire, il annonce qu'il engage un programme pilote de recrutement de personnes avec autisme, informaticiens le plus souvent mais pas ...

IsraelValley Desk | Défense

C'est un fait. Les israéliens sont excellents dans la formation des élites. Selon Slate : "Dans beaucoup de pays, y compris les États-Unis, il existe des programmes conçus pour apprendre l’informatique et le codage aux élèves du primaire et du secondaire, et beaucoup cherchent à attirer des étudiants très divers. Mais Israël (en grande partie à cause du risque constant de guerre ou...

IsraelValley Desk | Défense

A la suite du récent accord de défense entre Israël et les États-Unis, décrit comme potentiellement préjudiciable pour l’industrie militaire israélienne, la société General Atomics, partenaire régulier des forces armées américaines, chercherait à contrecarrer un marché liant Israël et l’Allemagne. Le contrat en question porte sur le prêt par l’armée de l’air israél...

Nathan Driot | Défense

NSO joue à fond la carte du secret. La société israélienne, fondée en 2009, n’a pas de site Internet, n'est pas présente sur les réseaux sociaux, ses dirigeants ne donnent quasiment pas d’interviews et les informations au sujet de NSO sont pour le moins parcellaires. Selon france24.com : "Sur le site About.me, Omri Lavie, l’un des cofondateurs de cette structure, se décrit comm...

IsraelValley Desk | Défense