Jun 5

ISRAELVALLEY - LA FRONDE DES FEMMES SOLDATS DE TSAHAL. Une unité féminine de Tsahal s'estime victime de discriminations et elle le fait savoir.

Authors picture

IsraelValley Desk | Défense

La correspondante du Point, Danièle Kriegel : "Les soldates, très nombreuses au sein de Tsahal, s’estiment victimes d’un nombre croissant de discriminations. Et elles le font savoir.

Elles appartiennent à l’unité des gardes-frontières et sont affectées à la sécurité du caveau des Patriarches à Hébron. Il y a trois jours, huit d’entre elles en ont eu ras le bol. Elles ont quitté leur base sans permission, pendant quelques heures. Motif de cette rébellion : la discrimination dont elles estiment faire l’objet. En haut de leur liste de doléances : à la différence de leurs homologues hommes, elles ne sont pas homologuées combattantes, ce qui les prive de nombreux avantages. Elles reçoivent un équipement basique, en général réservé aux unités de soutien, et les possibilités d’avancement sont quasiment nulles.

“Rendez-vous compte, affirme l’une des soldates sous le couvert de l’anonymat. Nous effectuons les mêmes missions que les hommes, mais avec des moyens réduits et sans les mêmes bénéfices : pas de bonus, pas de promotion. On nous envoie assurer la sécurité de civils qui viennent visiter et prier dans un lieu extrêmement dangereux, mais on oublie de nous donner un statut approprié avec tous les avantages inhérents…” Et d’accuser également toute l’unité de sexisme : “Alors que les gardes-frontières mâles étaient envoyés dans une autre base pour recevoir une série d’entraînements et de cours, nous, nous sommes restées pour continuer les patrouilles…”

“Elles chantent durant les moments de repos”

Sans surprise, la réponse du porte-parole de l’unité des gardes-frontières a qualifié les revendications des soldates de totalement infondées. “Il y a une différence significative entre le rôle d’un garde-frontière combattant et celui de leurs homologues femmes qui patrouillent. Ce sont deux jobs différents…” Il ira tout de même jusqu’à concéder qu’un statut de forces d’appui sur le terrain est à l’étude… Seront-elles punies pour cet acte susceptible d’être assimilé à une désertion ? Elles affirment avoir pris ce risque après des mois d’un amer combat mené en interne.

Quoi qu’il en soit, la “grande muette” semble de plus en plus confrontée à un féminisme affirmé. Force est de constater que, depuis plusieurs mois, la hiérarchie militaire fait face à des incidents où des militaires femmes se révoltent contre le statut qui leur est accordé. À l’automne dernier, au cours d’une soirée de célébration de la fête de Simhat Torah, une centaine d’entre elles étaient parties furieuses. Les aumôniers militaires leur avaient interdit de se mêler aux soldats.

En tournée d’inspection dans le nord du pays, le ministre de la Défense, Ehud Barak, avait demandé des précisions sur le rôle des femmes dans l’unité visitée au chef d’état-major qui avait alors répondu: “Elles chantent durant les moments de repos.” La petite phrase, enregistrée par un journaliste, avait fait les gros titres et surtout provoqué l’ire des associations pour l’égalité hommes-femmes et de pas mal de députées. Le chef d’état-major avait été obligé de s’excuser pour ce qu’il avait appelé une “plaisanterie malvenue”.

Cela étant, les clichés et les stéréotypes ont la vie dure. En témoigne cette photo qui court actuellement sur la Toile. On y voit une jeune Israélienne, à la plage, en bikini, avec M16 en bandoulière. Un buzz incroyable avec plus de 500 000 clics. En comparaison, l’histoire de nos huit patrouilleuses de Hébron publiée sur le site en ligne Ynet n’a reçu que 42 “recommandé” et 7 “I like” sur Twitter. Il est vrai que c’est moins glamour !

Elles appartiennent à l’unité des gardes-frontières et sont affectées à la sécurité du caveau des Patriarches à Hébron. Il y a trois jours, huit d’entre elles en ont eu ras le bol. Elles ont quitté leur base sans permission, pendant quelques heures. Motif de cette rébellion : la discrimination dont elles estiment faire l’objet. En haut de leur liste de doléances : à la différence de leurs homologues hommes, elles ne sont pas homologuées combattantes, ce qui les prive de nombreux avantages. Elles reçoivent un équipement basique, en général réservé aux unités de soutien, et les possibilités d’avancement sont quasiment nulles.

“Rendez-vous compte, affirme l’une des soldates sous le couvert de l’anonymat. Nous effectuons les mêmes missions que les hommes, mais avec des moyens réduits et sans les mêmes bénéfices : pas de bonus, pas de promotion. On nous envoie assurer la sécurité de civils qui viennent visiter et prier dans un lieu extrêmement dangereux, mais on oublie de nous donner un statut approprié avec tous les avantages inhérents…” Et d’accuser également toute l’unité de sexisme : “Alors que les gardes-frontières mâles étaient envoyés dans une autre base pour recevoir une série d’entraînements et de cours, nous, nous sommes restées pour continuer les patrouilles…”

“Elles chantent durant les moments de repos”

Sans surprise, la réponse du porte-parole de l’unité des gardes-frontières a qualifié les revendications des soldates de totalement infondées. “Il y a une différence significative entre le rôle d’un garde-frontière combattant et celui de leurs homologues femmes qui patrouillent. Ce sont deux jobs différents…” Il ira tout de même jusqu’à concéder qu’un statut de forces d’appui sur le terrain est à l’étude… Seront-elles punies pour cet acte susceptible d’être assimilé à une désertion ? Elles affirment avoir pris ce risque après des mois d’un amer combat mené en interne.

Quoi qu’il en soit, la “grande muette” semble de plus en plus confrontée à un féminisme affirmé. Force est de constater que, depuis plusieurs mois, la hiérarchie militaire fait face à des incidents où des militaires femmes se révoltent contre le statut qui leur est accordé. À l’automne dernier, au cours d’une soirée de célébration de la fête de Simhat Torah, une centaine d’entre elles étaient parties furieuses. Les aumôniers militaires leur avaient interdit de se mêler aux soldats.

En tournée d’inspection dans le nord du pays, le ministre de la Défense, Ehud Barak, avait demandé des précisions sur le rôle des femmes dans l’unité visitée au chef d’état-major qui avait alors répondu: “Elles chantent durant les moments de repos.” La petite phrase, enregistrée par un journaliste, avait fait les gros titres et surtout provoqué l’ire des associations pour l’égalité hommes-femmes et de pas mal de députées. Le chef d’état-major avait été obligé de s’excuser pour ce qu’il avait appelé une “plaisanterie malvenue”.

Cela étant, les clichés et les stéréotypes ont la vie dure. En témoigne cette photo qui court actuellement sur la Toile. On y voit une jeune Israélienne, à la plage, en bikini, avec M16 en bandoulière. Un buzz incroyable avec plus de 500 000 clics. En comparaison, l’histoire de nos huit patrouilleuses de Hébron publiée sur le site en ligne Ynet n’a reçu que 42 “recommandé” et 7 “I like” sur Twitter. Il est vrai que c’est moins glamour !"

Source: Le Point. Copyrights.

Les commandants d’unités d’infanterie sont équipés de télémètres lasers, de la taille d’un téléphone cellulaire. Le dispositif est semblable à une petite paire de jumelles, pèse à peine 200 grammes, et permet au commandant de déterminer avec précision la distance exacte de la cible. «Il s’agit d’un produit peu coûteux, de la taille d’un paquet de cigarettes. Le commandant de la compagnie obt...

IsraelValley Desk | Défense

Le conflit israélo-gazaoui s’accompagne d’une guerre des mots: le nom même de l’opération militaire israélienne varie selon les langues et les médias. Comme dans toutes les guerres, le conflit à Gaza est aussi une guerre où la propagande bat son plein et qui est destinée à conquérir les opinions publiques de tous les camps. En hébreu, l’opération de Tsahal dans la bande de Gaza est appelée...

Jacques Bendelac | Défense

GAZA/JERUSALEM (Reuters) - Les efforts diplomatiques se sont intensifiés lundi pour tenter de trouver un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas alors que le bilan de l'offensive de l'armée israélienne contre la bande de Gaza dépasse désormais les 500 morts. Quatorze jours après le lancement de l'opération "Bordure protectrice", et en dépit d'un appel du Conseil de sécurité des Nations unies ...

IsraelValley Desk | Défense

BREAKING NEWS CE SOIR. Terrible nouvelle ce soir en Israël. Sept tués. Plus de 25 soldats sont morts depuis le début de l'offensive terrestre. BREAKING NEWS. Annonce ce soir (19h47) : mort de 7 soldats israéliens (dont des officiers). Plus d'une vingtaine de soldats israéliens blessés (dont trois grièvement). Pour la première fois ce soir les speakers de la Chaîne 10 exposent les faiblesses ...

Eyal Friedman (Tel Aviv) | Défense

Les Allemands n'ont pas hésité d'annoncer en pleine guerre Israël-Hamas la vente d'une arme fondamentale pour soutenir, pas par les mots uniquement, l'Etat hébreu. Selon (1) : "Le ministère allemand de l’économie a annoncé ce mois-ci que le Conseil de Sécurité de l’Allemagne, qui examine les exportations d’armes vers les pays n’appartenant pas à l’OTAN, avait approuvé l’exportation d’un sous-ma...

IsraelValley Desk | Défense

L'ambassadeur israélien à l'ONU Ron Prosor a démenti ce dimanche soir l'enlèvement d'un soldat israélien revendiqué par le Hamas, affirmant que "ces rumeurs sont fausses". "Il n'y pas de soldat israélien enlevé, ces rumeurs sont fausses", a déclaré Prosor en réponse aux questions des journalistes. Il s'exprimait en marge d'une réunion d'urgence du Conseil de sécurité sur la situation à Gaza. ...

IsraelValley Desk | Défense

Inaugurée la semaine dernière, l'application "Tzeva Adom," a déjà été téléchargée par des milliers d'Israéliens. L'application, gratuite pour les téléphones portables, fournit des avertissements sur l'endroit où les sirènes retentissent dans le pays face à des barrages de roquettes tirées depuis la bande de Gaza. La protection c...

Avner Myers | Défense

Le réseau souterrain du Hamas a de quoi inquiéter Israël. "Des dizaines de tunnels parcourent la bande de Gaza, affirme Tsahal. Il s'agit d'un réseau sophistiqué, très bien entretenu, qui relie des ateliers de construction de roquettes, des rampes de lancement et des postes de commandement." A une vingtaine de mètres sous terre, ils sont parfois équipés du téléphone et de l'électricité. Les...

Israelvalley Desk | Défense

Beny Gantz, le chef d'Etat Major de Tsahal fait face à un extraordinaire challenge. Les meilleurs ingénieurs d'Israël n'ont toujours pas trouvé la solution miracle face à des ennemis acharnés qui ont construit sous terre des caches maudites. La guerre qui se poursuit depuis plusieurs jours est celle où les tunnels, labyrinthes, boyaux bourrés d'armes, qui mènent toutes à Gaza-City, doivent êtr...

Eyal Friedman (Tel Aviv) | Défense

Après l'application Red alert qui envoie une notification dès qu'une roquette est lancée sur Israël à tous ceux qui l'ont téléchargé (déjà plus de 780.000 personnes), un développeur israélien a publié une carte pour visualiser ces tirs: redalert.co.il Des points rouges apparaissent sur la carte pour les centaines de roquette qui ont frappé différentes villes du pays au fur et à mesure que le...

Slate.fr | Défense

Leader mondial dans la production de drones, Israël cherche actuellement à développer des mini-drones, pouvant accomplir des missions furtives de renseignement en milieu urbain. Produit en 2011 par IAI (Israel Aerospace Industries), le Ghost – un mini-drone de 1,47 m de long – inaugurait une nouvelle ligne d’engins miniaturisés. Mais les caractéristiques de ce prototype sont aujourd’hui dép...

David Jortner | Défense

LE FIL INFO ISRAELVALLEY DU 18.07.2014. La sonnette sonne ce matin dans la demeure familiale de x (son nom est encore sous embargo). Les parents ouvrent la porte et comprennent immédiatement : trois soldats sont face à eux. Ils sont là pour annoncer que leur fils est mort. Ils tremblent et pleurent. Et là commençent une souffrance sans fin. "X" est le premier soldat mort dans la bataille qu...

Eyal Friedman (Tel Aviv) | Défense

HEURES CRITIQUES EN ISRAËL. ISRAELVALLEY EN DIRECT. 22 H55. Ce soir, l'offensive terrestre israélienne a commencé. Toutes les Chaînes de TV passent en boucle les premières images. En raison de la censure militaire les israéliens sont souvent obligés de se reporter aux images des télévisions étrangères. Israël va tenter de prendre le contrôle des secteurs de la bande de Gaza d'où sont tir...

Eyal Goren (Tel Aviv) | Défense

Israel Aerospace Industries (IAI) est actuellement en pourparlers pour commercialiser des systèmes électroniques pour un montant de 1.2 milliard de dollars. L'accord imminent, avec un client étranger dont l'identifié n'a pas été dévoilée, comprend la livraison de systèmes radar de pointe. Ces informations ont...

Avner Myers | Défense

Un drone a été abattu par Tsahal près de Ashdod lundi matin. L'interception a provoqué une forte explosion à Ashdod, aux environs de 6h30 du matin. La marine israélienne recherche actuellement les restes du drone. Le porte-parole de Tsahal a déclaré que le drone a été abattu par un missile Patriot, et est tombé dans un espace ouvert le long de la plage d'Ashdod. Mordéchai Weisman, un rési...

News Desk | Défense