Jun 4

ISRAELVALLEY – LA CONTESTATION SOCIALE GRONDE: la rigueur budgétaire envisagée par le Trésor pourrait inciter les "Indignés" israéliens à redescendre dans la rue cet été.

Authors picture

Jacques Bendelac, à Jérusalem | News

Headline image

ANALYSE – Les manifestations qui ont eu lieu en fin de semaine dernière, dans les grandes villes israéliennes, sont-elles les prémices d’une nouvelle “révolte des tentes” qui pourrait avoir lieu au cours de l’été 2012? Malgré la baisse du prix de l’essence début juin et la concurrence dans le secteur de la téléphonie qui tire les prix à la baisse, le changement social promis par le gouvernement israélien n’est pas encore perceptible par la majorité des Israéliens. Les récentes déclarations du ministre des Finances n’ont pas rassuré les “Indignés” de l’an dernier: la rigueur budgétaire que préparent les fonctionnaires du Trésor va encore entamer le pouvoir d’achat, réduire les services sociaux, et remettre à plus tard des réformes déjà votées. Voici, en vrac, dix raisons qui pourraient conduire à une reprise prochaine de la contestation pour une meilleure justice sociale.

1. L’augmentation des impôts indirects. Le Trésor envisage de relever la TVA de 1 point (de 16 à 17%) et d’imposer la TVA sur les fruits et légumes qui en sont aujourd’hui exemptés. Ce dispositif, qui ferait rentrer dans les caisses de l’Etat environ 5 milliards de shekels (1 milliard d’euros) par an, est perçu comme très inégalitaire: il touche davantage les ménages les plus pauvres qui consacrent l’essentiel de leur revenu à la consommation courante.

2. Des allégements fiscaux pour les plus riches. Le gouvernement israélien n’a pas mis en application sa promesse de créer une nouvelle tranche d’impôt sur les hauts revenus: il devait s’agir d’un impôt exceptionnel sur les très hauts revenus, c’est-à-dire de plus d’1 million de shekels par an (200.000 €). Cette mesure avait été recommandée par la commission Trajtenberg “pour le changement économique et social”, en septembre dernier.

3. Des avantages pour entreprises étrangères. Lee Trésor envisage d’accorder des allégements fiscaux aux multinationales installées en Israël (comme Intel, HP ou Iscar), et qui demandent à rapatrier leurs capitaux sans payer d’impôt. Ces entreprises auraient accumulé des bénéfices évalués à 100 milliards de shekels, soit 20 milliards d’euros.

4. La dévalorisation des prestations sociales. En Israël, les allocations sociales sont une cible incontournable pour économiser des fonds publics. Le Trésor envisage notamment de réduire les allocations familiales ainsi qu’indexer partiellement certaines prestations sur le coût de la vie, ce qui leur fera perdre de leur pouvoir d’achat.

5. Des coupes transversales dans le Budget. Le Trésor a un faible pour les coupes budgétaires à taux fixe dans tous les postes de dépense: aujourd’hui, il envisage de couper 5% dans les dépenses courantes du gouvernement. Cette rigueur se traduirait par la réduction des services publics qui s’adressent essentiellement aux ménages les plus défavorisés, comme la santé et l’éducation, et par le report de réformes déjà engagées.

6. Les menaces sur l’emploi. Les taux d’intérêt élevés ne permettent pas aux petites et moyennes entreprises d’investir suffisamment pour se développer. Le resserrement du crédit, voulu par la Banque centrale, se traduit par la baisse de l’embauche et par des risques de licenciement. Résultat: malgré l’embellie du chômage (6,7% en avril), les emplois créés l’an dernier sont, dan leur majorité, précaires, à bas salaires et à temps partiel.

7. La gratuité de l’école en danger. Parmi les réformes qui risquent d’être reportées, figure l’école gratuite à partir de trois ans qui devrait entrer en vigueur dès la rentrée prochaine. La rigueur budgétaire ne permettra pas de financer ce dispositif dont le coût est estimé à 2,5 milliards de shekels par an (soit 500 millions d’euros). Il faut se rappeler que ce n’est pas la première fois qu’un gouvernement israélien proclame la gratuité de l’école à partir de trois ans: la première loi en ce sens date de 1984, mais son application a été régulièrement repoussée.

8. La réforme du logement bloquée. La révolte des tentes de l’été dernier est née de l’impossibilité pour un étudiant de se loger à bon marché et pour un jeune couple d’accéder à la propriété contre un endettement supportable. L’Etat s’est engagé à accélérer la construction et à réduire la bureaucratie qui alourdit les procédures foncières. Or, la réforme est toujours bloquée par un contentieux entre deux formations politiques de la coalition gouvernementale: le parti russophone Israël Beitenou et le parti sépharade Shass.

9. Le poids des monopoles. Ces dernières semaines, l’Israélien s’est rendu compte qu’un peu plus de concurrence dans le secteur de la téléphonie se traduisait par une baisse des prix. Le consommateur exige aujourd’hui des réformes similaires dans d’autres secteurs, comme l’énergie et la banque. L’objectif est d’atténuer le coût de la vie en réduisant le poids des monopoles dans l’économie israélienne.

10. Le ralentissement des grands travaux. Les grands travaux d’infrastructure sont souvent les premières victimes des coupes budgétaires. C’est dans le secteur des transports que les projets en cours risquent d’être reportés ou ralentis. Parmi les chantiers en danger: le nouveau réseau ferré régional de transports en commun dans la métropole de Tel Aviv, et la ligne de chemin de fer reliant Eilat au centre du pays.

Jacques Bendelac (Jérusalem)

EasyJet : Paris-Tel Aviv, 58 euros le vol simple. La Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC), au terme d’une période de consultation d’un mois comme le demande la procédure légale, accorde définitivement à easyJet l’autorisation d’opérer dès avril 2015 trois vols par semaine reliant Paris-Charles de Gaulle à Tel Aviv tout au long de l’année : lundi, mercredi et samedi . Dès aujourd’hu...

Tribune Juive | News

1. RISQUE. La dissolution du gouvernement israélien et les guerres internes qui galvanisent ces derniers jours la politique israélienne, n'attisent pas la cote financière du pays aux yeux du monde, bien au contraire, indique lundi une étude de la société d'analyse financière d'organes gouvernementaux Moody's Investors Services, relayée par le quotidien israélien Haaretz. "Les turbulences pol...

i24News | News

Adi Altschuler a reçu de nombreuses récompenses et distinctions. Récemment le magazine Time l’a élue parmi 6 jeunes dans le monde ayant accompli des œuvres remarquables sur le plan social. Adi a créé le mouvement de jeunesse Krembo Wings pour aider les enfants dans le besoin et « Memories@Home », projet dans lequel des jeunes invitent chez eux des survivants de l’Holocauste, pour perpétuer la ...

IsraelValley Desk | News

Le Groupe Steimatzky (présent dans 68 villes, incluant Londres et Los Angeles), incontournable en Israël dans la vente de livres au détail, se relance en Israël. Plus de 170 magasins, dont cinq à l'Aéroport de Tel Aviv, seront en 2015 en activité en Israël. Le groupe Steimattzky qui avait eu de grandes difficultés financières avait été racheté recemment par des investisseurs. Steimatzky a ét...

Dan Rosh (Tel Aviv) | News

EXCLUSIF. Cette semaine le groupe américain Allflex a décidé de finaliser le rachat de la firme SCR basée à Netanya (Israël) pour 250 millions de dollars. Il est a noter que le groupe Allflex est très actif en France (une usine ultra-moderne). Allflex est un fabricant d’équipements d’identification d’animaux d’élevage qui prennent notamment la forme de « tags » placés dans les oreilles de v...

Eyal Dayan (Rehovot) | News

A partir du 15 décéembre, la bourse de Tel Aviv fait peau neuve et écarte sans ménagements Cellcom et Partner qui ont été les fleurons de la téléphonie mobile israélienne. C'est au tour de Frutarom et Ofer de rentrer dans l'arène du TASE. Les principaux indices boursiers israéliens sont le TA-25 (équivalent israélien du CAC 40) et le TA-100. Ces indices représentent respectivement les 25 et ...

Dan Assayah (Tel-Aviv) | News

Selon Romandie : "La Pologne a autorisé à nouveau l'abattage rituel, banni depuis près de deux ans, la Cour constitutionnelle jugeant que son interdiction n'était pas conforme à la loi fondamentale qui affirme la liberté de religion. La Cour avait été saisie fin août par la communauté juive de Pologne... La garantie constitutionnelle de la liberté de religion s'étend à toutes les activités, ...

IsraelValley Desk | News

Une liste commune regroupant le Parti travailliste et le parti Hatnuah de l'ancien ministre de la Justice israélienne Tzipi Livni a été annoncée mercredi soir. Le chef de l'opposition Yitzhak Herzog et Mme Livni ont indiqué qu'ils se partageraient le pouvoir s'ils remportaient le scrutin. Si nous gagnons "je serai Premier ministre pour les deux premières années, et Tzipi Livni sera Premier m...

i24News | News

Israël a mis à jour ses lois anti-spam afin d'y inclure les appels téléphoniques spam. La nouvelle loi parrainée par la député Adi Koll (Yesh Atid ) et Mickey Rosenthal va rendre les appels téléphoniques de Spam illégales. Le projet est passé en deuxième et troisième lectures. En conséquence, les robots qui appellent pour passer des messages pré-enregistrés seront illégaux à moins que le destin...

IsraelValley Desk | News

Le Premier ministre sortant revendique des dons en provenance des États-Unis et d'Espagne. Pas un shekel ne vient d'Israël. Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a levé environ 375 000 shekels ($ 95,600) de donations pour sa campagne des primaires au sein du Likoud le mois prochain. L'élection interne qui se déroulera la mois prochain a donné lieu à des donations en provenance des États-Uni...

Avner Myers | News

La presse économique israélienne retransmet tous les jours l'état des désaccords entre les deux actionnaires de IDB, Eduardo Elsztain et Ben-Moshe qui avaient écarté Noch Dankner, l'ancien patron de ce groupe. Selon le Haaretz les deux propriétaires vont se séparer car ils ne s'entendent pas sur la stratégie de IDB. A la bourse de Tel Aviv l'action IDB est en chute libre. ISRAELVALLEY PLUS. ...

Eyal Ganim (Rehovot) | News

Un accord entre la France et les Etats-Unis a été signé pour immuniser la SNCF contre des poursuites sur le territoire américain visant sa responsabilité dans la Shoah. La France a fini par trouver un accord avec Washington sur la question épineuse de l’indemnisation des Américains transportés vers les camps de concentration durant la Seconde Guerre mondiale. La SNCF versera 60 millions de ...

IsraelValley Desk | News

C'est un signal fort que viennent d'envoyer plusieurs centaines de personnalités israéliennes, dont des auteurs de renom, tels que Amos Oz, David Grossman et A. B. Yehoshua, en appelant dans une lettre les parlements de plusieurs pays européens à reconnaître l'Etat palestinien. D'après le quotidien israélien Haaretz, près de 800 personnalités de tous horizons se sont associées dans un appel...

IsraelValley Desk | News

La police de Tel Aviv a lancé une action massive contre les travailleurs illégaux africains en fermant plus de 30 bars a proximité de l'ancienne gare routière de Tel-Aviv. Plus de 150 agents de police, des enquêteurs du fisc, ainsi que des représentants de la municipalité, de l'autorité du gaz et de la compagnie d'électricité ont participé à l'opération contre les illégaux Jeudi, peu apr...

David Illouz | News

Selon nouvelobs.com : "Les juifs, ça a de l'argent". C'est de cette manière que trois hommes se sont justifiés d'avoir violemment agressé un couple de confession juive, mercredi 3 décembre, à Créteil. Selon le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, "le caractère antisémite de l'agression semble avéré". Pour le sociologue Michel Wieviorka, auteur de "L'antisémitisme expliqué aux jeunes" (...

IsraelValley Desk | News