Jun 4

ISRAELVALLEY – LA CONTESTATION SOCIALE GRONDE: la rigueur budgétaire envisagée par le Trésor pourrait inciter les "Indignés" israéliens à redescendre dans la rue cet été.

Authors picture

Jacques Bendelac, à Jérusalem | News

Headline image

ANALYSE – Les manifestations qui ont eu lieu en fin de semaine dernière, dans les grandes villes israéliennes, sont-elles les prémices d’une nouvelle “révolte des tentes” qui pourrait avoir lieu au cours de l’été 2012? Malgré la baisse du prix de l’essence début juin et la concurrence dans le secteur de la téléphonie qui tire les prix à la baisse, le changement social promis par le gouvernement israélien n’est pas encore perceptible par la majorité des Israéliens. Les récentes déclarations du ministre des Finances n’ont pas rassuré les “Indignés” de l’an dernier: la rigueur budgétaire que préparent les fonctionnaires du Trésor va encore entamer le pouvoir d’achat, réduire les services sociaux, et remettre à plus tard des réformes déjà votées. Voici, en vrac, dix raisons qui pourraient conduire à une reprise prochaine de la contestation pour une meilleure justice sociale.

1. L’augmentation des impôts indirects. Le Trésor envisage de relever la TVA de 1 point (de 16 à 17%) et d’imposer la TVA sur les fruits et légumes qui en sont aujourd’hui exemptés. Ce dispositif, qui ferait rentrer dans les caisses de l’Etat environ 5 milliards de shekels (1 milliard d’euros) par an, est perçu comme très inégalitaire: il touche davantage les ménages les plus pauvres qui consacrent l’essentiel de leur revenu à la consommation courante.

2. Des allégements fiscaux pour les plus riches. Le gouvernement israélien n’a pas mis en application sa promesse de créer une nouvelle tranche d’impôt sur les hauts revenus: il devait s’agir d’un impôt exceptionnel sur les très hauts revenus, c’est-à-dire de plus d’1 million de shekels par an (200.000 €). Cette mesure avait été recommandée par la commission Trajtenberg “pour le changement économique et social”, en septembre dernier.

3. Des avantages pour entreprises étrangères. Lee Trésor envisage d’accorder des allégements fiscaux aux multinationales installées en Israël (comme Intel, HP ou Iscar), et qui demandent à rapatrier leurs capitaux sans payer d’impôt. Ces entreprises auraient accumulé des bénéfices évalués à 100 milliards de shekels, soit 20 milliards d’euros.

4. La dévalorisation des prestations sociales. En Israël, les allocations sociales sont une cible incontournable pour économiser des fonds publics. Le Trésor envisage notamment de réduire les allocations familiales ainsi qu’indexer partiellement certaines prestations sur le coût de la vie, ce qui leur fera perdre de leur pouvoir d’achat.

5. Des coupes transversales dans le Budget. Le Trésor a un faible pour les coupes budgétaires à taux fixe dans tous les postes de dépense: aujourd’hui, il envisage de couper 5% dans les dépenses courantes du gouvernement. Cette rigueur se traduirait par la réduction des services publics qui s’adressent essentiellement aux ménages les plus défavorisés, comme la santé et l’éducation, et par le report de réformes déjà engagées.

6. Les menaces sur l’emploi. Les taux d’intérêt élevés ne permettent pas aux petites et moyennes entreprises d’investir suffisamment pour se développer. Le resserrement du crédit, voulu par la Banque centrale, se traduit par la baisse de l’embauche et par des risques de licenciement. Résultat: malgré l’embellie du chômage (6,7% en avril), les emplois créés l’an dernier sont, dan leur majorité, précaires, à bas salaires et à temps partiel.

7. La gratuité de l’école en danger. Parmi les réformes qui risquent d’être reportées, figure l’école gratuite à partir de trois ans qui devrait entrer en vigueur dès la rentrée prochaine. La rigueur budgétaire ne permettra pas de financer ce dispositif dont le coût est estimé à 2,5 milliards de shekels par an (soit 500 millions d’euros). Il faut se rappeler que ce n’est pas la première fois qu’un gouvernement israélien proclame la gratuité de l’école à partir de trois ans: la première loi en ce sens date de 1984, mais son application a été régulièrement repoussée.

8. La réforme du logement bloquée. La révolte des tentes de l’été dernier est née de l’impossibilité pour un étudiant de se loger à bon marché et pour un jeune couple d’accéder à la propriété contre un endettement supportable. L’Etat s’est engagé à accélérer la construction et à réduire la bureaucratie qui alourdit les procédures foncières. Or, la réforme est toujours bloquée par un contentieux entre deux formations politiques de la coalition gouvernementale: le parti russophone Israël Beitenou et le parti sépharade Shass.

9. Le poids des monopoles. Ces dernières semaines, l’Israélien s’est rendu compte qu’un peu plus de concurrence dans le secteur de la téléphonie se traduisait par une baisse des prix. Le consommateur exige aujourd’hui des réformes similaires dans d’autres secteurs, comme l’énergie et la banque. L’objectif est d’atténuer le coût de la vie en réduisant le poids des monopoles dans l’économie israélienne.

10. Le ralentissement des grands travaux. Les grands travaux d’infrastructure sont souvent les premières victimes des coupes budgétaires. C’est dans le secteur des transports que les projets en cours risquent d’être reportés ou ralentis. Parmi les chantiers en danger: le nouveau réseau ferré régional de transports en commun dans la métropole de Tel Aviv, et la ligne de chemin de fer reliant Eilat au centre du pays.

Jacques Bendelac (Jérusalem)

Les Israéliens ont lu avec attention des reportages sur le Pessah d'Obama : "Cette année encore, Barack Obama a invité ses proches, famille et collaborateurs, à un dîner de Séder à la Maison Blanche, le repas rituel du premier soir de la Pâque juive, lors duquel on remémore l’exode d’Egypte et la libération des Hébreux. Il n’est pas rare aux Etats-Unis que des non-juifs prennent place à la ...

Amiram Cohen-Zenou (Jerusalem) | News

"Terminus Tel-Aviv" de Liad Shoham chez Editions les Escales (Paris). Après le noir Scandinave, place au polar israélien ! N°1 des ventes dans son pays, Liad Shoham nous entraîne dans une Tel-Aviv souterraine et marginale à travers un polar explosif sur le racisme et l'exclusion dans la société israélienne contemporaine. Quand Michal Poleg, la plus acharnée des activistes à défendre les droi...

IsraelValley Desk | News

Tara, le troisième transformateur laitier israélien, a perdu l’équivalent de 72,5 millions USD en 2013, en raison des coûts élevés liés à la mise en service, en juillet 2013, de sa nouvelle usine ultra-moderne située à Noam, près de Netivot dans le sud du pays. Celle-ci a nécessité un investissement de 200 millions EUR. Le transfert depuis l’ancienne usine située dans le centre de Tel-Aviv ...

IsraelValley Desk | News

Avec kikar habusiness retrouvez tous les dimanche soir un podcast sur l'actualité économique en Israël. Une sélection hebdomadaire d'info originales choisies sur Israel Valley et parmi les plus grands titres de la presse israélienne. QUELLE SITUATION POUR L'ÉCONOMIE ISRAÉLIENNE ? En comparaison avec l'Europe et les États-Unis, elle se porte bien. Karnit Flug se félicite des statistiques macr...

Fabrice Darmon | News

Le Président israélien Shimon Peres a rencontré son homologue chinois Xi Jinping cette semaine à Pékin. Les entretiens bilatéraux se sont tenus en présence des deux délégations chinoise et israélienne. Avant même que Shimon Pérès ait mis les pieds le 8 avril en Chine, sa présence sur Weibo a passionné les internautes chinois. En quelques jours, avec 11 messages, le président israélien y atti...

IsraelValley Desk | News

Ukraine : nette augmentation de l’immigration juive vers Israël. L’immigration des Juifs ukrainiens vers Israël a augmenté de 70% depuis le début de 2014 en raison de la crise qui secoue l’Ukraine depuis plusieurs mois. Selon les estimations de l’Agence juive, il y aurait 200.000 Juifs en Ukraine avec une immigration annuelle de 2.000 personnes. (David Banoun) ISRAELVALLEY PLUS EN FEV 2014...

IsraelValley Desk | News

Discours de André Maarek, Vice Président CCFI. "Mesdames, Messieurs, Chers amis, Bonsoir : Je vais avoir le plaisir de procéder avec vous, à la remise des trophées de la CCFI qui récompensent chaque année les contributions les plus significatives au développement des échanges économiques entre la France et Israël. Pour m’aider dans cette tache, je vais demander à notre Ministre des Affaires ...

IsraelValley Plus | News

Avec kikar habusiness retrouvez tous les dimanche soir un podcast sur l'actualité économique en Israël. Une sélection hebdomadaire d'info originales choisies sur Israel Valley et parmi les plus grands titres de la presse israélienne. DISCRIMINATION A L'EMBAUCHE.Les principales victimes sont les arabes israéliens, et les juifs ultra-orthodoxe.Les préjugés ont la vie dure chez les patrons is...

Fabrice Darmon | News

«Rising Star» est le ­programme qui l’a mis sur le devant de la scène. Keshet, société de production israélienne, proposera lors du Marché international des contenus audiovisuels (MIPTV), la semaine ­prochaine à Cannes, deux autres formats originaux. «Boom!», le premier, est basé sur des questions de culture générale. Un objectif: y répondre correctement pour éviter de faire exploser (symbol...

IsraelValley Desk | News

Le Premier ministre israélien a réagi au rapport du quotidien Haaretz sur l'expulsion de migrants africains vers le Rwanda, assurant que "tout ce qui avait été décidé, était légal d'un point de vue du Droit international", sans pour autant confirmer ni infirmer les faits, a rapporté samedi le Jerusalem Post. Il a ajouté que le gouvernement faisait son possible afin d'endiguer "le phénomène d...

i24News | News

Coup de tonnerre ce matin à l'écoute de la radio Galei Tsahal. Le patron de ALROV, Alfred Akirov, très actif en Israël et en France à travers ses investissements immobiliers (Hotel Le Lutetia), est entendu par la police. On le soupçonne d'avoir acheté le silence d'un témoin dans le dossier Ehoud Olmert. Il aurait payé Shula Zaken des milliers de shekels sans contrepartie si ce n'est son silenc...

Youval Siman-Tov. | News

Au 65ème étage d'un immeuble somptueux qui va mesurer 256 mètres de hauteur vous allez pouvoir manger et observer Israël avec un regard nouveau. Le Groupe Azorim a obtenu le feu vert pour construire la plus haute Tour d'Israël à Ramat Gan en face des Tours du Diamond Exchange. Elle sera gigantesque à l'échelle du pays. Sur le toit un restaurant va ouvrir. Si vous avez le vertige autant ne p...

Yoram Gabson (Kfar Hanassie) | News

Avec kikar habusiness retrouvez tous les dimanches soirs un podcast sur la vie économique en Israël. Une sélection hebdomadaire d'infos originales choisies sur Israel Valley et parmi les plus grands titres de la presse israélienne. OUVERTURE DES MAGASINS PENDANT CHABBAT.Le conseil municipal de Tel-Aviv se prononce en faveur d'une autorisation. La mesure doit être approuvée par le ministère d...

Fabrice Darmon | News

Elbit Cochin, une filiale de Groupe Elbit a perdu un mega-deal en Grèce. Dans ce pays l'entreprise est connue par les Autorités car ses représentants ont été omni-présents lors de tractations pour le rachat de l'ancien aéroport Hellinikon. Elbit Cochin fait partie du Groupe Elbit qui est spécialisé dans les équipements électroniques à usage militaire et civil. Ce Groupe est classé parmi les ...

IsraelValley Desk | News

Ehud Olmert a perçu des centaines de milliers de shekels dans l’affaire Holyland. M. Olmert aurait, selon l'accusation touché 156 000 euros. « Nous parlons de corruption et de pratiques obscènes », a déclaré le juge, David Rosen, à la lecture du verdict. Il a dénoncé « un système politique corrompu qui a pourri avec les années (…) et dans lequel des centaines de milliers de shekels ont été tran...

Yoram Gabson (Kfar Hanassie) | News